Partagez | .
 

 Animation de Février - Sujet Commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Auteur
Message
Rosaleen A. Glanmor
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 507
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Animation de Février - Sujet Commun   Dim 28 Fév 2016 - 17:39


Beaucoup de choses avaient changé ces derniers jours. Autant l'allure du lycée que les attitudes gens, malgré les pertes qu'ils avaient tous subis, on pouvait voir cette once d'espoir et de liberté qui les animaient. Les différentes parties du bâtiment avaient été réaménagée et s'il n'y avait pas les blessures apparentes que portaient la plupart des gens, on aurait presque plus croire qu'il ne s'était rien déroulé ici, qu'il n'y avait pas d'apocalypse et pas eut de guerre quelques jours auparavant.

Dix jours déjà. Dix jours qui avaient été éprouvants, autant physiquement que psychologiquement. La rousse avait couru à droite à gauche, voir si elle pouvait être d'une aide quelconque. Elle n'avait que peu parler aux autres à dire vrai. En réalité, il semblait que Rosaleen aussi avait changé, ou plutôt qu'elle peinait à passer outre ce qui était arrivé. Elle avait fait de son mieux pour ne pas laisser entrevoir à son entourage ce trouble, leur souriant comme d'habitude et discutant de banalités quand on venait la voir, mais elle avait également fait son possible pour rester seule la plupart du temps.

Et le soir, seule dans la salle de classe qu'elle avait investi, elle revoyait toutes les images des horreurs qui avaient été accomplies dans l'enceinte du lycée. Au delà de la tristesse profonde que ces souvenirs provoquaient, la galloise était effrayée, elle avait peur de ce qu'ils pourraient bien faire encore. La plupart d'entre eux n'avaient pas hésité à abattre un autre être humain, et même si elle comprenait que l'oppression des militaires n'était plus vivable, elle ne pouvait s'empêcher d'être angoissé à l'idée qu'elle serait aussi la prochaine. Les mots que lui avait martelé Daniel étaient encore bien nets dans son esprit ; elle savait parfaitement qu'il ne pensait pas à mal, mais ne pouvait s'empêcher de les craindre. Il y avait forcément quelque chose à faire, quelque chose d'autre que « détruire leur cerveau » ; ils pouvaient encore reposer en paix, elle voulait y croire. Mais une partie d'elle l'imaginait déjà avec le crâne traversé par une de leurs lames et elle peinait à contenir ses larmes d'angoisse en y pensant.

Il semblait que son insouciance ait été brisée, bafouée de toutes sortes de maux et d'horreur ; le souvenir du sang et la peur, il n'y avait plus que cela désormais. Et puis ils avaient réduits les corps en cendre, comme s'il c'était l'unique solution. La rousse s'était contentée de regarder par la fenêtre la fumée qui s'élevait dans le ciel, une colère sourde au fond de son être ; pourquoi fallait-il toujours que l'ultime solution soit la guerre ? Quel était le but d'ôter ainsi des vies humaines ? Elle n'avait trouvé de réponse satisfaisante et s'était résignée à passer des nuits plus que mouvementées.

Elle joignit cet après-midi là le réfectoire suite à la demande de Jaden. La rousse ne savait pas à quoi s'attendre et était un peu nerveuse à l'idée de ce qui allait arriver ; la dernière fois qu'ils s'étaient tous unis était pour un événement de mauvais augure alors rien ne disait que ce ne serait pas le cas cette fois-ci. Elle entra donc dans la pièce sans vraiment prendre attention aux personnes présentes, le regard un peu absent, et s'adossa contre le mur en attendant de connaître la raison de leur présence.


Revenir en haut Aller en bas
Jaden Preston
Administrateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 08/09/2014
Messages : 1361
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Animation de Février - Sujet Commun   Dim 28 Fév 2016 - 20:51


Jaden crispa la mâchoire pour ne pas céder à l'irrésistible envie qu'il avait de gratter ses plaies en pleine cicatrisation. Ian avait fait du bon boulot, les points de suture étaient propres. Le coup de couteau qu'il avait évité de justesse ne laisserait certainement sur son flanc qu'une ligne de quelques centimètres à peine visible. Pour le bras, c'était encore à voir. La plaie étant plus large, la cicatrice risquait d'être plus marquée. Le blond le savait, il s'en était tiré à très bon compte. D'autres n'avaient pas eu autant de chances que lui et garderaient des traces bien plus profondes de l'affrontement, comme un mémo inscrit à même la peau pour leur rappeler ce qu'ils avaient vécu. Si les dix derniers jours avaient été éreintants, ils avaient au moins le mérite d'avoir occupé l'esprit des survivants d'Emerald Freedom. Mais maintenant que le camp était à peu près remis en état...

Jusqu'à récemment, c'était Moore et ses hommes qui faisaient tourner le lycée. Eux qui montaient la garde. Eux qui allaient chercher des vivres, du matériel médical, de l'eau. Tout ce qui leur avait permis de rester en vie. Tout ce qui reposait désormais sur leurs épaules à eux. Ils avaient tous souhaité être libérés de l'emprise des militaires. Ils avaient tous désiré la liberté. Ils s'étaient tous montrés prêts à en payer le prix. Seulement l'addition ne se cantonnait pas uniquement à gagner une bataille. C'est à vie qu'ils devraient le payer ce prix. Le problème était qu'avec les militaires, il y avait un système en place. Une organisation. En se débarrassant des soldats, ils avaient également perdu la machine qui faisait fonctionner le camp. Et sans elle, ils ne vivraient pas bien longtemps. S'organiser était une nécessité et c'était précisément dans ce but que l'agent spécial avait demandé aux survivants de se réunir ce jour-là. Si, par la force des choses, William et lui s'étaient imposés comme les leaders de leur rébellion, le britannique n'était plus là et Jay et les quelques militaires restants ne pourraient pas faire seuls ce qui occupait chaque jour plus de cent soldats.

Son épouse et sa mère à ses côtés, il pénétra dans le réfectoire un peu avant l'heure convenue et alla échanger quelques banalités avec les personnes déjà présentes le temps que tout le monde arrive. Une fois qu'ils furent tous sur place, Preston embrassa rapidement sa femme et grimpa sur une table  pour prendre la parole.

- Vous savez tous pourquoi nous sommes là aujourd'hui, dit l'homme d'une voix forte. Moore n'est plus là et on ne peut désormais compter que sur nous-même pour assurer notre propre survie. Il était critiquable sur pas mal de points mais on ne peut leur enlever le fait que lui et ses hommes ont réussi à maintenir ce camp à flot pendant des mois. Je sais que c'est encore possible, lança l'homme d'un ton assuré. Nous pouvons encore vivre ici. Nous avons de la nourriture, de l'eau, des lits et des barricades. Mais si nous voulons les garder, il va falloir se battre chaque jour. Je dis nous parce que je ne peux pas faire tourner ce camp pour vous si vous n'y mettez pas du vôtre. Je parle de ravitaillements, de gestion des ressources, de tour de garde, d'entretien du camp. Tout ce que les militaires faisaient et qu'on devra faire maintenant si on veut conserver ce pour quoi nous nous sommes battus. Il fit une courte pause. Je sais que vous n'êtes pas des soldats. Que beaucoup d'entre vous n'ont pas mis les pieds dehors depuis un bon moment et que beaucoup n'ont eu qu'un bref aperçu de ce que le monde est devenu. Mais nous avons prouvé qu'ensemble, nous étions forts ! Je peux vous apprendre à lutter contre ces choses qu'il y a dehors. Drew, Fitzgerald et les autres aussi. Le trentenaire marqua un nouveau silence, aussi court que le précédent. Avant notre guerre, William et moi ne vous avons demandé qu'une chose. Votre confiance. Et s'il n'est plus là aujourd'hui, c'est encore la seule chose que je vous demanderai.

Jaden se tut et regarda l'assemblée. Oui, c'était bien des survivants qu'il avait sous les yeux.


You handle your own when you become a man

And become a man when you handle your own
Ain't much I can do but I'll do what I can
But what can I do if I do till it's gone...
Revenir en haut Aller en bas
Daniel F. Gallow
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 142
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Animation de Février - Sujet Commun   Dim 28 Fév 2016 - 22:38

Pardonnez leur car ils ne savent pas ce
qu'ils font. | Pv. Emerald Freedom

   
   
   


Il avait fallu du temps pour que toute la famille Gallow s’accorde. Il fallait discuter, se mettre d’accord sur les nouvelles règles de survie, et surtout, se forcer à tous s’investir dans cette nouvelle vie qui les attendaient, en Post Apocalypsia. Le père de Daniel avait pris goût pour l’aide qu’il avait pu apporter à Ian lors de la bataille. Il se débrouillait plutôt bien et avait pu prodiguer des soins à ceux qui avaient besoin d’un suivit. Il se trouvait une utilité nouvelle qui le rendait plus investi face à ce renouveau. Les enfants eux, avaient réagi chacun à leur manière. Alex se remettait de sa blessure à l’épaule, mais sursautait au moindre bruit sourd ou brusque, pendant que tout le monde s’afférait à nettoyer les lieux. Phil lui semblait avoir pris cinq ans d’un coup.

C’était ce qui préoccupait Daniel. Il n’avait que dix ans, ça n’était qu’un enfant. Mais à chaque fois qu’il y repensait, il se revoyait secouer les épaules de Rosaleen. Tout ce qu’il lui avait dit était vrai, et c’était comme ça que devait réagir Phil. Il n’avait que dix ans, mais il allait devoir grandir plus vite que prévu. Daniel en était désolé, mais il ne savait pas comment faire autrement. Il s’était rendu compte d’une chose néanmoins : Il n’éprouvait aucun remord à tuer pour défendre ses enfants. Ce serait un atout non négligeable pour ce qui les attendraient.

Il y avait cette réunion au réfectoire. Les David et Alex s’y étaient rendu pour rejoindre le petit groupe formé autour de Thalia et son bébé. Daniel avait envie de les rejoindre, voir si la jeune femme allait bien, mais son regard se posa sur Rosaleen. La jolie rousse, adossée contre un mur, observait tout autour d’elle sans dire un mot. Daniel soupira et se dirigea vers elle alors, s’adossant au mur à son tour, sans la regarder dans un premier temps, se raclant la gorge juste pour signaler sa présence. Il allait lui parler, mais Jaden éleva la voix dans le réfectoire. Daniel était d’accord avec ses paroles, il hocha la tête sans vraiment s’en rendre compte. Puis, il jeta un regard en coin à Rosaleen avant de se pencher légèrement vers elle.

« Tu tiens le coup ? » Souffla-t-il aussi naturellement que possible à la rouquine, avant de la regarder enfin. Il décrocha tout de même un sourire, content de voir qu’elle allait bien. Il ne pouvait pas s’empêcher d’être ainsi. Daniel n’était ni méchant, ni froid, il ne pouvait plus s’empêcher de regarder autour de lui, de discuter avec les gens. C’était comme ça. Pour ne plus jamais sombrer dans la dépression qui l’avait rongé pendant tant d’années auparavant. Phil rejoint son père quelques instants plus tard, alors que Jaden termina son discours. La confiance en un homme comme lui ? Qui avait réussi à diriger de simples civils et à gérer la situation ? À garder son sang-froid pour être remercié en ayant toujours sa femme en vie ? Oui, sans problème. Daniel ne pouvait pas lui refuser ça.

Phil avait les yeux plissés vers l’homme de la situation. Puis, il tourna la tête vers Daniel et Rosaleen, un commentaire plutôt philosophique pour le petit garçon qu’il était. « Si on est plus que nous, on doit se faire confiance, hein papa ? » Il parlait bien entendu de l’ensemble des survivants restant. Daniel esquissa un sourire en coin en ébouriffant les cheveux de son garçon, qui, malgré tout ce qu’il avait pu voir, restait bel et bien un petit garçon. C’était rassurant. Daniel allait devoir peut-être devoir apprendre à se servir d'une arme convenablement, mais il serait prêt, bien entendu, à prêter main forte au reste de ce groupe. Il croisa le regard de Jaden et hocha la tête en fermant les yeux, l'air entendu.
 



   
   
   


J'ai volé mon âme à un clown, un cloclo mécanique, du rock & roll cartoon.

Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 849
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Animation de Février - Sujet Commun   Lun 29 Fév 2016 - 9:43

Ian détourna rapidement le regard des femmes assises l’une à côté de l’autre. C’est Jaden qui était arrivé. Il avait attendu la présence du maximum de monde pour prendre la parole. Ian trouvait qu’il dégageait quelques choses, c’est le genre de type qui lorsqu’il parle on l’écoute. Il ne savait pas vraiment d’où ça venait, mais c’était le cas et ça devait être pratique pour faire taire tous les sympathisants de cette foule. Il avouait qu’il était temps de travailler en équipe et que chacun devrait mettre un du sien s’il voulait s’en sortir.

L’urgentiste qui est d’un naturel assez ordonné le savait depuis la rébellion, ils avaient vécu ses dix derniers jours sur leurs acquis, mais il était temps d’évoluer et de travailler tous ensemble. Pour le moment, il se sentait incapable de faire quoi que ce soit, mais il se sentait prêt à apprendre. Après tout, personne ne né soldats, on le devient petit à petit à force de travail et d’apprentissage. Il l’encouragerait et travaillerait pour lui un maximum, comme il l’avait fait après la bataille soignant chaque blessé qui venait le voir dans la mesure du possible. Si c’était à faire, il recommencerait sans la moindre hésitation.

Son regard se posait une seconde sur Rosaleen et Daniel. Il avait l’impression qu’une sorte de sixième sens le poussait toujours à la retrouver lorsqu’il regardait autour de lui. Il souriait, mais aujourd’hui c’était un sourire plein de tristesse, parce qu’il la sentait loin de lui depuis ces dix derniers jours. Il finit par détourner le regard et se rapprocher de Jaden avec sa démarche claudicante. Il était bien content d’avoir trouvé cette béquille, parce que c’était bien plus pratique que la canne qu’il avait trouvée. Il l’avait gardé dans un coin, car elle serait peut-être utile dans quelques mois quand il serait apte à poser le pied par terre.

En arrivant à sa hauteur, il posait amicalement sa main droit sur l’épaule du blond. Les récents accidents avaient changé le médecin, il avait gagné en assurance. Enfin un peu, c’était assez pour se mettre en avant, mais il faisait attention, s’il ne voulait pas virer au rouge. « Jaden, tu enfonces des portes ouvertes. Tout ce que tu dis là, ce sont des évidences. Tu nous as promis la liberté et tu nous l’ as offert. Tu nous avais mis en garde sur les risques. On était conscient que le chemin à parcourir serait semé d’embuche, et on a réussi tous ensemble. Je pense qu’on peut continuer à faire tourner le camp. Cependant, on doit se serrer les coudes. Il faudra qu’on se forme pour la plupart d’entre nous, qu’on apprenne à tirer ou à survivre. Mais, c’est qu’une étape de plus vers la survie. » Il marqua une petite pause, ce n’était pas vraiment volontaire, juste le temps de reprendre la respiration et de se rendre compte de ce qu’il était en train de faire.

Il y avait trop d’yeux braqués sur lui. Il avait encore d’autres choses à dire, mais il se contenta de faire simple et rapide. « Jaden, tu peux compter sur moi ! Je ferais ce que je peux dans la mesure du possible. » Pour le moment, il ne pouvait pas faire tout un tas de trucs avec sa jambe cassée, mais l’heure viendra où il pourra vraiment se rendre utile, ailleurs qu’à l’infirmerie. Il avait toujours aidé son prochain, il n’y avait pas de raison que son tempérament change.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Rosaleen A. Glanmor
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 507
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Animation de Février - Sujet Commun   Lun 29 Fév 2016 - 10:34


La galloise fut légèrement étonnée quand elle vit Daniel s'installer à ses côtés ; elle n'avait pas prit la peine de vraiment lui parler depuis les récents événements et elle avait le sentiment qu'il la prenait vraiment pour une idiote naïve. Elle ne s'attendait donc pas à ce que le père de famille vienne engager la conversation et, malgré ses craintes et doutes, elle n'en était pas mécontente. Jaden prit la parole, leur expliquant la situation en demandant leur confiance ; Rosaleen soupira légèrement en fermant les yeux. Il faudrait bien qu'ils se fassent confiance sinon la vie ici serait impossible et la jeune femme n'était pas encore prête à affronter le monde extérieur ; et encore moins à mettre fin à la vie de ces malades comme eux le faisaient. Le disquaire prit alors la parole, prenant de ses nouvelles ; croisant son regard un instant, elle lui adressa un léger sourire avant de répondre.

« Ce n'est pas simple. Avoir à réaménager le bâtiment et se reconstruire en même temps, ça fait beaucoup à gérer d'un seul coup. Elle marqua un temps à la fin de sa phrase. Comment vous vous portez, toi et ta famille ? »

La rousse pensait surtout aux enfant, ce devait être encore plus compliqué pour eux d'avoir vu de telles horreurs ; elle se rappelait de la blessure d'Alex, de l'air déterminé de Phil qui semblait avoir grandit bien plus vite que ce qu'il fallait. Elle reporta d'ailleurs son regard sur l'enfant quand il parla, réagissant au discours de Jaden ; elle ne pu s'empêcher de sourire, attendrie par l'enfant malgré la peine qu'elle éprouvait à le voir si réaliste. Il avait raison évidemment, mais ce n'était pas aussi simple que cela, pas pour elle. La rousse aurait aimé pouvoir être aussi positive que l'enfant, elle qui perdait difficilement ce trait de son caractère avait toujours peiné à remonter la pente quand ça n'allait vraiment pas, mais elle avait apprit à faire comme si de rien n'était.

Quand Ian parla, elle était partagé entre le soulagement de se voir en meilleur forme qu'il y a quelques jours, et la crainte de ses mots ; il estimait qu'il fallait qu'ils se forment pour se défendre de ces ''choses'' comme ils disaient. Rosaleen fronça les sourcils à ces mots, n'ayant aucunement l'intention de se battre pour les libérer du mal qui les habitait ; elle trouverait une autre solution, c'était inévitable ! Détournant son attention du gros de la foule, elle reposa les yeux sur Daniel.

« On ne se rendait pas compte de tout ce que les militaires faisaient avant hein, c'est un sacré poids à porter maintenant. »

Parce-qu'avant ils n'avaient qu'à errer dans le bâtiment à longueur de temps, attendant qu'un nouveau jour passe. Maintenant ils devaient entretenir le lycée, monter la garde, faire à manger, etc etc ; la rousse n'était pas mécontente d'avoir de quoi s'occuper mais il était clair que cela avait fortement changé du jour au lendemain. Elle se sentait par ailleurs moins en sécurité qu'auparavant, mais il fallait bien se rendre à l'évidence : aurait-elle pu continuer à vivre comme si de rien n'était avec la crainte de subir le même sort que Victoria ? Elle en doutait fortement.


Revenir en haut Aller en bas
Daniel F. Gallow
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 142
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Animation de Février - Sujet Commun   Lun 29 Fév 2016 - 12:10

Pardonnez leur car ils ne savent pas ce
qu'ils font. | Pv. Emerald Freedom

   
   
   


Il fallait avouer que Daniel se rendait compte qu’il avait été un peu brusque avec Rosaleen. Lui qui avait sympathisé auparavant avec elle, se retrouvait dans la position du méchant, du moins, c’était l’impression qu’il avait. Il avait la sensation de s’être montré trop familier avec Rosaleen, comme s’il avait violenté sa propre femme, ou quelque chose dans le genre. La culpabilité flottait entre eux deux, alors il ne put s’empêcher de sourire légèrement, soufflant comme pour reprendre sa respiration, lorsqu’elle lui demanda comment allait les Gallow.

« Ça va. Alex se remet, mais elle a peur de tout. » Chuchota-t-il à Rosaleen en se penchant légèrement vers elle pour ne pas paraître grossier pendant que les gens réagissaient au discours de Jaden. Il avait peur pour sa fille, parce qu’elle avait beau être très en avance pour son âge, cette bataille qui avait eu lieu, cette peur de la Mort, et cette blessure l’avaient traumatisé. Pourtant, elle devait être forte, elle devait surtout relever la tête et être prête à affronter l’inconnu, le danger permanent qui les guettait. Mais comment demander à une jeune fille de treize ans de grandir, de prendre sur elle et d’être courageuse ? Daniel ne savait pas encore bien comment il allait pouvoir gérer ça. Heureusement pour lui, il pouvait compter sur son père, qui changeait peu à peu de caractère : Il semblait avoir perdu dix ans.

Ian prit la parole. Ce dernier, la jambe toujours en convalescence, manifestait son envie d’aider du mieux qu’il pouvait. Daniel ne put s’empêcher de hocher la tête de nouveau. Son fils imita son geste en souriant, tournant de nouveau la tête vers les deux adultes. Il était apparemment du même avis. Phil se fraya un chemin parmi les grandes personnes qui l’entourait, se tint debout aux côtés de Ian, assez fier, le regard déterminé : « Moi aussi je veux aider ! »

Ils avaient tous vu l’horreur mais ils avaient tenu bon, ils étaient encore debout, bien que blessés, et la tête haute, promettaient de faire leur possible pour faire tourner la boutique. Parce que désormais, ils allaient devoir jouer dans la cours des grands. Et c’était ce qu’avait l’air de se rendre compte Rosaleen, qui ponctua le discours de Ian de son petit commentaire. Daniel tourna la tête vers elle avec un nouveau sourire, complice cette fois-ci. « Chacun est capable de mettre à profit ses capacités. Et puis on peut tous apprendre les uns des autres. » Il fronça tout de même les sourcils après avoir fini sa phrase, réfléchissant.

Est-ce qu’ils allaient pouvoir tenir cette zone assez sûre pour y vivre ad vitam aeternam ? C’était un risque à prendre. Ils ne voulaient pas finir comme les survivants de Century Field, alors ils devraient faire un choix. Au pire des cas, ils partiraient lorsque les beaux jours arriveraient. Pour le moment, il fallait surtout s’organiser. Daniel fit un petit geste de la tête à Rosaleen, l’invitant à le suivre si elle le souhaitait. Il avait envie de s’approcher un peu plus, rejoignant son fils et Ian qui étaient debout à quelques mètres de Jaden.

« Le tout c’est de s’organiser. » Dit-il en élevant la voix. Daniel marqua une pause en voyant les quelques regards tournés vers lui et afficha un petit sourire enthousiaste. « Je sais c’est un peu bête de rappeler ça, mais une fois qu’on sera tous organisés, qu’on saura qui fait quoi, quand, comment, on pourra souffler un peu. Mais est-ce qu’on va pouvoir rester ici jusqu’à… Ben on sait pas quand justement. » Il fit la grimace en plaçant ses mains sur les petites épaules de son fils, perplexe, attendant qu’on vienne éclairer sa lanterne.
 



   
   
   


J'ai volé mon âme à un clown, un cloclo mécanique, du rock & roll cartoon.

Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Kaycee Barnett
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/10/2014
Messages : 623
Age IRL : 15

MessageSujet: Re: Animation de Février - Sujet Commun   Lun 29 Fév 2016 - 13:34

La femme que la petite blonde avait retrouvée dans le gymnase était morte, le lendemain du drame. Ils n’avaient rien pu faire pour elle. Ils étaient nombreux à avoir ainsi succombé à leurs blessures. L’équipement était limité au lycée, et la main d’œuvre qualifiée aussi. Peu de cas sérieux avait réussi à s’en sortir, et une partie d’entre eux garderait certainement les stigmates de cette journée pendant longtemps…

Aujourd’hui, dix jours s’étaient écoulés depuis cette rébellion sanglante. Combien regrettait cette entreprise ? Pour une gamine violée, près de 200 personnes avaient perdu la vie. La note était salée, et ils devaient tous vivre avec cette responsabilité. La jeune Victoria la première. Au milieu des autres, à l’heure du rassemblement, cette dernière paraissait au bord du gouffre. Allez donc essayer de lui expliquer que rien de ceci n’était de sa faute… Kaycee détourna ses yeux clairs de sa jeune amie, pour les poser sur Jaden qui venait de prendre la parole. L’homme avait pris naturellement les rennes du commandement. Jusqu’ici ça allait à tout le monde, mais effectivement il était plus que temps de se prendre en main.

- Tu crois qu’ils nous laisseront faire quelque chose ? Demanda Jared, qui se tenait à côté des deux filles. Voilà quasiment tout ce qu’il restait de leur ancienne « bande »… Le regard de la fille de Kendale et Emerson s’en alla trouver ces derniers. Elle croisa celui de sa mère.

Depuis le début de l’épidémie, ils cherchaient à la préserver, bien conscients pourtant maintenant qu’il était trop tard. La mort et le chaos s’étaient déjà glissés dans leur progéniture. Elle affirmait que ça allait, parce qu’elle en était elle-même convaincue, pourtant elle se savait changée. Rien ne pouvait être comme avant. Elle haussa les épaules.

- Va y avoir besoin de tout le monde, répondit-elle au garçon. Il ne leur restait plus qu’à espérer qu’on ne leur trouverait pas qu’une utilité à brosser le plancher !

Les jours précédents, leurs parents n’avaient pas voulu qu’ils aident à transporter les corps au dehors. Les jeunes s’étaient donc contentés de regarder l’épaisse fumée noire se dresser au-dessus de la ville, depuis la cours de l’école… Et emporter avec elle les souvenirs des leurs anciens compagnons. Les yeux de Kaycee, qui regardait partout, se posèrent sur Thalia et son nouveau-né. Elle était allée quelques fois voir la petite, depuis sa naissance, et elle savait que la jeune femme avait du mal à se remettre de la mort de son mari. Elle-même aimait beaucoup Morgan. L’adolescente n’arrivait pourtant pas à ressentir de la tristesse. Il y avait trop de gens à pleurer. Tellement qu’elle ne pleurait personne.


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Animation de Février - Sujet Commun   Aujourd'hui à 3:22

Revenir en haut Aller en bas
 

Animation de Février - Sujet Commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» Sujet-commun : Intrigue 1
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)
» On ne vous oubliera jamais... [Sujet Commun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Event-