Partagez | .
 

 Animation de Février - Sujet Commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Auteur
Message
Maitre du Jeu
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 06/05/2013
Messages : 2960

MessageSujet: Animation de Février - Sujet Commun   Dim 21 Fév 2016 - 20:10



AFTERMATH


Retrouver ses proches ou constater leur disparition. Verser des larmes de joie ou de tristesse. Se réjouir pour les vivants et pleurer les morts. Certains parmi vous pensaient peut-être que tout s'arrêterait une fois la victoire remportée. Qu'ils pourraient aller s'allonger un moment. Évacuer la tension qui comprimait leurs muscles. Tenter d'oublier les horreurs qu'ils avaient vécues et ce qu'ils avaient dû faire pour protéger leurs vies et celle de leurs camarades. Ils se trompaient. La nuit est loin d'être terminée. Vous connaissez tous la phrase "Vous avez gagné une bataille mais pas la guerre" ? Elle peut s'appliquer à vous. Après avoir vaillamment combattu, vous avez gagné une bataille, oui. Mais la guerre, elle, est loin d'être gagnée. Cette guerre, c'est celle qui a commencé quelques mois plus tôt. La guerre pour votre survie. Certains parmi vous le savent bien mieux que d'autres : si vous ne réagissez pas vite, les militaires seront les derniers de vos soucis. Vous n'êtes pas encore tiré d'affaire.

La Mort est satisfaite. Ses agents ont bien travaillé. Elle a eu son content d'âmes fraîches. D'un côté comme de l'autre, les pertes ont été nombreuses. Mais si autrefois les morts profitaient du repos éternel, ce n'est plus le cas désormais. Jaden avait raison de regarder l'horloge. L'heure tourne. Le cadran dans le gymnase affiche 21h00 maintenant. La Faucheuse s'est emparée des premières âmes il y a presque une heure. Qu'il s'agisse de vos camarades ou de vos ennemis, si vous ne faîtes rien, bientôt ils se relèveront, poussés par une faim insatiable. Et vous... Vous êtes un met de premier choix, servi sur un plateau d'argent. Si encore il n'y avait que ça... Il y a les morts et il y a les vivants. Et quelques uns sont quelque part entre les deux. Famille, ami ou parfait inconnu, qui ils sont importe peu. Si vous ne vous voulez pas voir leurs noms s'ajouter à la longue liste de victimes qu'aura faite votre rébellion, vous allez devoir les aider, pour certains plus vite que d'autres.

Ian, Jaden et Clive discutent, s'accordent. Parmi tout ceux qui tiennent encore debout, l'urgentiste prendra avec lui autant de mains que nécessaire. Épaulé par Emerson et Bateson, il coordonnera les soins. Tout ceux qui ne participeront pas à la prise en charge des blessés iront avec Preston et Fitzgerald pour s'occuper des morts et les empêcher de revenir hanter les vivants. 21H05. Les informations se répandent, les ordres fusent. Tout les survivants s'activent.

Informations

♦ Il est donc 21h05. L'animation reprend exactement là où l'event s'est arrêté, vous avez donc encore la possibilité, pour ceux qui le désirent, de réagir sur l'intervention de Moore et sa mort.

♦ Si on vous laisse vous répartir comme bon vous semble, il va de soi que la cohérence est de mise. Ceux ayant écopé d'une blessure grave au cours de l'event devront obligatoirement aller se faire soigner. Seuls les indemnes ou les blessés légers pourront accompagner Jaden et Fitzgerald. Voici le lien du flood, n'hésitez pas à aller y faire un saut pour vous organiser et déterminer qui va où.

Pour l'équipe de Ian : Les blessés devront être transportés dans le bâtiment principal, dans et à proximité de l'infirmerie. C'est donc là-bas qu'aura lieu le tour pour vous. N'oubliez que les salles attenantes à l'infirmerie ne seront pas nécessairement adaptés au soin des blessés  et qu'il faudra par conséquent les aménager rapidement. Si le soin aux blessés graves est primordial, il va vous falloir trouver un certain équilibre avec les blessés légers. En effet, une fois remis sur pied, beaucoup pourraient prêter mains fortes à l'une ou l'autre des équipes.

Pour l'équipe de Jaden et Fitzgerald : Si vous pouvez récupérer sans difficulté les armes des militaires morts, vos meneurs tiennent à économiser les munitions. C'est donc armés de leur couteau de combat qu'il vous faudra vous assurer que les morts ne reviennent pas à la vie. C'est par le parking, là où ont eu lieu les premières morts, que vous commencerez. Si pour la majeur partie des morts, vous ne craignez absolument rien, il est fort à parier que quelques uns, plus pressés que les autres, se réveillent. Veillez toutefois à ce que ça reste assez rare.

♦ Voici le lien des réservations, n'oubliez pas d'aller y faire un saut pour réserver votre tour.
Revenir en haut Aller en bas
Rosaleen A. Glanmor
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 507
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Animation de Février - Sujet Commun   Dim 21 Fév 2016 - 21:24


Rosaleen était bien trop obnubilée par le fait d'accorder une dernière prière à chaque âme arrachée de son enveloppe pour écouter ce qui se passait autour d'elle. Ainsi elle n'entendit qu'à moitié les mots qui s'élevaient dans le gymnase ; elle comprit qu'ils devaient sortir ces corps, mais elle se disait simplement que c'était pour pouvoir leur donner une fin décente. Comment aurait-elle pu deviner qu'ils allaient pour la plupart devenir ces ''infectés'' dont on lui avait parlé ? Elle qui n'en avait jamais vu ; en réalité, il semblait qu'elle avait complètement oublié leur existence. Quand une main se posa sur son épaule et qu'elle reconnu Jared, elle lui sourit calmement.

« Tu as besoin de moi ? »

Il signifia qu'ils allaient devoir emmener les blessés graves à l'infirmerie le temps que les autres sortent les corps et qu'au vu de l'état de son père il ne pourrait pas tout faire seul. La rousse eut un instant de trouble, elle était divisée entre aider ces âmes à partir, et aller aider Ian ; comment pouvait-elle seulement faire ce choix ? Elle posa les yeux sur l'urgentiste et se rendit à l'évidence qu'il fallait quelqu'un pour l'épauler, même si elle risquait de ne pas être d'une aide extraordinaire au  vu de ses compétences particulières. Elle hocha la tête et posa une main rassurante sur le bras de l'adolescent.

« Laisses moi une minute et j’arrive. »

Elle lui adressa un sourire qui se voulait confiant, bien qu'au fond d'elle elle n'était plus certaine du tout de pouvoir regarder tout ces gens en face ; elle n'en revenait toujours pas de tout ces morts et de la peine que cela avait engendré. Reportant son attention sur la jeune Sue, elle passa une main distraite sur sa joue qui commençait déjà à se refroidir et, fermant les yeux vides de l'enfant, elle dit quelques mots avant de se relever pour rejoindre les autres d'un pas mal assuré. Elle avançait la tête baissée, se demandant encore si elle ne devait pas mieux aider à sortir les corps, mais elle se persuada une nouvelle fois qu'elle aurait tout le temps plus tard de donner un au revoir digne à chaque âme.

Passant près du groupe, elle prit par le bras une personne qui était très mal en point, l'aidant à se diriger à la dite infirmerie. Elle était encore loin de s'imaginer que les yeux de Pierrot et de la petite Sue allaient se rouvrir, portant en eux tout le néant de l'humanité.


Revenir en haut Aller en bas
Wade Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 579
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Animation de Février - Sujet Commun   Lun 22 Fév 2016 - 0:03

Le coup ultime porté à Moore l'avait fait bondir. Peut être parce qu'il ne s'attendait plus à entendre le son d'une arme dans l'immédiat et qu'il avait été plongé dans une espèce de béatitude étrange. Les minutes avaient défilé tandis qu'il avait soutenu sa femme après avoir découvert sa blessure inquiétante à l'épaule... Remarquer son état et noter les multiples plaies qui brûlaient son corps réanima cette colère qu'il avait ressenti vis-à-vis de ces enflures...

C'était terminé... Jaden avait porté le dernier coup de grâce. L'ultime. Il en avait eu des frissons, de colère et de stupeur, qu'importe... Ses émotions actuelles étaient trop compliquées pour qu'il arrive à y mettre de l'ordre... Tout ce qui comptait c'était ce qu'il avait récupéré... Sa petite famille. Mais l'annonce d'un possible réveil des morts assombrit son regard. Wade n'avait jamais été réellement confronter à cette possibilité. Il fallait oeuvrer pour veiller à ce que les morts le restent et ne viennent pas faucher d'autres âmes... Rien n'était terminé, et tout était à reconstruire.

« Encore... Encore et encore... » La roue tourne, rien ne se termine jamais... Mais les conversations alentours l'obligeait à se rendre à l'évidence...

« S'ils se réveillent... Je... » Il n'avait aucune idée de comment cela se allait passer... Et il tremblait rien qu'à l'idée de devoir faire un acte aussi ignoble... Percer le cerveau de ces visages qu'il avait croisé tous les jours, les finir, les achever, pour qu'ils ne viennent pas déchirer ses proches... C'était cette idée qui le terrifiait en réalité, de les perdre juste après les avoir retrouvé. Wade serra davantage son fils dans ses bras et murmura sans quitter du regard sa femme : « Je dois le faire... Aller les aider à... terminer ça. » Il avait eu sa dose, et il avait envie de rester auprès d'elle. Mais la voix tremblante de Brent qui l'intimait de se joindre au groupe qui était en train de se former autour des meneurs le conforta dans son idée.

« On n'est plus beaucoup sur pied... Je te ramène devant les salles, et promis je reviens vite... Mais je m'en voudrais encore plus si... s'ils venaient à se réveiller... » Wade n'était pas sûr que son idée soit la bonne. Mais une décision devait être prise et moins il y aurait de monde pour se charger de tout ça, plus ce serait dangereux pour sa famille... « Toi, avec Russell, vous serait en sécurité dans les salles qu'ils vont aménagé pour recueillir les blessés... » Elle allait lui en vouloir. Mais en voyant les estropiés et les corps amoncelés... Ce carnage... Il faudrait certainement faire vite, faire face à la menace... À ces choses qu'il avait vu de près comme de loin. Ces choses qui porteraient le visage de personnes à qui il avait souri et parlé...



The solid ground begins to crack. I pulled her down and down and down. I lost my breath I thought I'd drown. White Knuckles. MM.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Animation de Février - Sujet Commun   Lun 22 Fév 2016 - 4:48

Partir d'ici, c'était mon souhait, et ça l'est toujours. Encore plus maintenant que les rôles se décident, entre soigneurs et... Non.. Je ne veux pas savoir ! Je refuse totalement de réaliser que nos anciens proches risquent de se relever. J'esquive totalement tout ce qui peut m'obliger à me rendre à la réalité. Il y a un risque. Et je ne serai pas là pour le voir.. L'espace d'un instant, la réalité se diffuse malgré moi dans mes veines, comme un courant électrique me faisant trembler. Je ferme les yeux et secoue la tête. Non.. Ca n'existe pas. POINT !!

De toutes façons, il est totalement question et extrêmement urgent de faire soigner cette blessure, que j'ai bien trop sous estimé. J'ai laissé coulé trop de mon sang, et la faiblesse s'insinue lentement en moi. Bien plus que la douleur, à laquelle je commence à m'habituer, même si je grimace plus souvent maintenant. Et je ne compte pas laisser Thalia derrière moi. Je regarde Daniel en grimaçant légèrement. Un long soupir en dit long.. Je ne sais pas si j'aurai la force de la soutenir. J'ai moi même besoin d'être aidée. Je traîne la jambe, laissant bien loin derrière la superbe qui m'animait lors de l'affrontement.

Et, ô heureux hasard ! Je tombe nez à nez avec Bateson, ce mystérieux bougre qui ne se laisse pas bercer par le chant de n'importe quelle sirène. Ne dîtes jamais que je suis à moitié poisson, je suis pleinement Cancer. Fronçant les sourcils au croisement de regard avec cet homme, je lui fais signe d'approcher, l'air sévère. Il s'exécute, me regardant bêtement. C'est seulement alors que je lui adresse un sourire à pleines dents, soutenu par mes yeux rieurs comme je souhaite qu'il me soutienne.


" J'ai besoin d'une épaule. Thalia aussi. Prêt à jouer les héros, très cher ?

Quel genre d'homme pourrait refuser pareille demande ? Je ne manque pas de qualificatifs pour le coup, mais nul besoin, car il lui sied d'accéder à ma requête. Il a dit oui.
Le chemin vers l'infirmerie et ses satellites en devient beaucoup plus simple, maintenant que je peux reposer une partie de mon poids - entendez légèreté - sur ses épaules.


J'me suis mangé un sale coup de couteau. A la cuisse. J'ai mal, et ça saigne. J'espère que tu pourras soigner ça.

Je le regarde, ne lui laissant en aucun cas la possibilité de l'échec. C'est ma cuisse, merde.

Et Thalia va accoucher. J'veux dire, vraiment, cette fois. C'est pas un stratagème. Oh, au fait.. moi, c'était clairement du stratagème. Va pas imaginer des choses.

Je baille doucement, tournant la tête mais le regardant toujours du coin de l'oeil. Un partout, mec. On ne se joue pas de Lysbeth.  
Finalement, nous arrivons en ces salles de soins de fortune. Bateson commence à inspecter ma cuisse, ce qui ne me fait pas rougir, non, car il ne faudrait pas qu'il s'imagine des choses, comme je lui ai dit. Autours de moi, d'autres soignent les blessés qui en ont besoin. Quand je serai recousue, je pourrai éventuellement leur filer un coup de main, si le besoin se fait sentir. Bateson m'annonce que ce n'est pas joli ET je le prend mal. Ma cuisse est jolie, même ouverte. Mais bon, il m'a dit pouvoir gérer ça.. Tant mieux. Il se met au travail, alors que je lui soupire, tout de même...


Merci. "
Revenir en haut Aller en bas
Daniel F. Gallow
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 142
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Animation de Février - Sujet Commun   Lun 22 Fév 2016 - 12:11

Pardonnez leur car ils ne savent pas ce
qu'ils font. | Pv. Emerald Freedom

   
   
   


 Thalia, les blessures des uns et des autres, les traumatismes multipliés dans l’assemblée. Avec tout ça, ils en avaient oublié les morts. Certains avaient été abattu d’une balle dans la tête, pas de soucis à se faire là-dessus. Mais d’autres reviendraient sans aucuns doutes, mais Daniel ne l’avait pas vraiment en tête. Il avait été bête, oui, mais au moins, quand il avait éclaté le crâne de ce militaire, il avait bien fait. Lorsque Jaden et les autres se décidèrent à entrer en action, après la mort subite de Moore et de sa gueule d’enfoirée, Daniel avait hésité.

Il était blessé, et cela commençait à lui faire sérieusement mal. Plus encore, il ne voulait pas laisser Thalia toute seule. Il avait promis de lui prêter main forte, alors c’est ce qu’il ferait. Ils devaient rejoindre Ian près de l’infirmerie, avec les autres qui pouvaient prêter main forte. David s’était relevé les manches, réajustant ses lunettes pour la énième fois, pour venir en aide à qui le voudrait bien. Lysbeth les avaient rejoints. Effectivement, tout comme les blessures de Daniel, sa jambe à elle était dans un sale état.

Ce dernier avait entraîné avec lui ses deux enfants. Phil était trop jeune pour se permettre de prendre ses propres décisions. C’était hors de question. Malgré son regard dur, il suivit tout de même son père avec les autres, tenant la main de sa sœur blessée qui continuait de pleurer silencieusement. Daniel avait repris le pistolet que son père avait récupéré sur un militaire à terre. Il le gardait près de lui, après avoir aidé Thalia à s’installer, de façon à ce qu’elle puisse recevoir des soins. Daniel prit lui-même de quoi nettoyer sa blessure au flanc en soulevant ses couches de vêtements pour constater une vilaine plaie qui formait comme un creux dans la silhouette du père de famille.

Il fit la grimace quand il appliqua de quoi désinfecter tout cela. Il lui fallait quelqu’un pour refermer cette vilaine plaie, pour pouvoir ensuite s’occuper de celle qu’il avait à son bras. « Papa, aide Thalia à s’installer, quelqu’un va pouvoir arriver et regarder de plus près ce qui se passe. » Daniel leva le nez vers Lysbeth qui n’était pas bien loin, assez vexée d’avoir la jambe déformée à cause d’un stupide militaire. « Ça va miss ? » Demanda alors Daniel, affichant un visage à mi-chemin entre la grimace et le sourire.

Il croisa alors Rosaleen, qui avait l’air volontaire, aidant à s’asseoir un homme d’âge mûr sérieusement blessé. « J’aurais besoin d’une couturière ici s’il vous plaît mademoiselle. » Annonça-t-il en élevant un peu la voix avant de lui afficher un sourire plutôt rassuré. Cela faisait du bien de voir que les personnes avec qui avait pu sympathiser étaient toujours sur pied. En posant son regard sur Thalia cependant, alors qu’il recevait les premiers soins, Daniel ne put s’empêcher d’afficher une mine légèrement plus sombre. Il lui fallait un sourire de son fils pour le remettre d’aplomb, mais ce dernier était concentré sur sa grande sœur. Pas un seul regard dirigé vers son père.

Dan comprenait : Il avait eu peur de son père. Son père qui pour lui était un héros, lui avait fait peur lorsqu’il avait eu cet élan de rage, assassinant de sang-froid cet homme. Daniel lui-même n’avait pas vraiment comprit ce qui lui était arrivé, mais ce qui était fait était fait, et il ne culpabilisait pas. Il aurait besoin d’une conversation avec son petit garçon, mais ça n’était pas le moment. Pour le moment, il fallait suturer également son bras, et désinfecter/bander la plaie qu’il avait dans la paume de la main.

Au moins, ses enfants étaient en sécurité et c’était le principal. Il ne restait plus qu’à s’occuper des morts.
 



   
   
   


J'ai volé mon âme à un clown, un cloclo mécanique, du rock & roll cartoon.

Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Jaden Preston
Administrateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 08/09/2014
Messages : 1392
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Animation de Février - Sujet Commun   Lun 22 Fév 2016 - 14:13


- On va aller à aller à l'armurerie, je te ramènerai le couteau de papa. Si certains doivent succomber à leur blessure... Tu sais quoi faire, avait dit le fils Preston à sa mère avant de laisser les deux femmes de sa vie aller à l'infirmerie accompagner les blessés.

Et c'était ce qu'il avait fait. Le trentenaire avait récupéré le Ka-Bar qui avait accompagné son père pendant ses tours au Vietnam, Ka-Bar qu'il lui avait légué lorsque Jaden s'était engagé dans le Corps, et, après avoir fait un crochet par l'infirmerie, il avait remis le couteau de combat à sa génitrice. Sans attendre davantage, il avait rejoint ceux ayant choisi de l'accompagner à l'entrée du terrain, découvrant par la même occasion les dégâts, tant humains que matériels, causés par la bataille. Ce qui était autrefois un espace de jeu n'en avait plus l'air et si les tentes et les véhicules des militaires ne suffisait pas à s'en convaincre, les tâches de sang sur la neige, elles, le faisait parfaitement. Parmi tout les corps étendus sur le sol, il n'eut aucun mal à distinguer celui de William. Si Fitzgerald ne l'avait pas  spécialement prévenu du décès du britannique, Jay se doutait bien que s'il ne l'avait pas vu revenir du champ de bataille, ce n'était pas parce qu'il prenait le thé avec la Reine. Ils connaissaient tous en s'engageant sur la voie qu'ils avaient choisi d'emprunter, O'Connell le premier. Ça n'empêcha pas pour autant le blond d'avoir un pincement au cœur en voyant le cadavre de celui qu'il considérait comme un ami. Reese était-elle déjà informée ? Et les petites ? Si ce n'était pas le cas, elles aussi avaient dû comprendre.

- Il s'est bien battu, lui murmura Fitzgerald.
- J'en doute pas une seconde, répondit l'homme sur le même ton. Garcia et Simons ?
- Toujours sur le toit, ils surveillent les environs. J'ai envoyé Cheng avec eux.
- T'as bien fait. Il soupira, détournant son attention du champ de bataille, avant de se retourner pour faire face aux autres. Un peu d'attention tout le monde, clama-t-il pour tous l'entende. Je sais que ce qu'on s'apprête à faire est difficile mentalement mais c'est nécessaire. Comme vous le savez à peu près tous, les morts reviennent à la vie. Ce que vous ne savez peut-être pas en revanche, c'est que nous sommes tous porteurs du virus, annonça le blond du but en blanc. Ce n'est pas des histoires, c'est un fait. Il laissa quelques secondes de silence le temps que tout ceux qui n'étaient pas encore au courant digèrent la nouvelle. Que la mort soit naturelle ou dû à un infecté importe peu. Si l'on meurt et qu'on ne fait rien, on devient l'un d'entre eux.
- Grâce aux informations que nous avons pu réunir au cours des mois, enchaîna Fitzgerald, on sait que la réanimation intervient à partir d'une bonne demie-heure après le décès effectif de la personne. Autrement dit, il est probable que vous puissiez tomber sur des infectés. Si c'est le cas, ne jouez pas aux héros, appelez du renfort.
- Les infectés sont endurants et insensibles à la douleur, reprit Preston. Il n'existe qu'un seul moyen de les tuer. Il faut endommager le cerveau. C'est aussi le seul moyen de prévenir la réanimation. C'est donc ce qu'on va faire. Percer un crâne, ce n'est pas forcément évident. Le moyen le plus facile pour atteindre le cerveau, c'est de passer par l'oreille. Ça vous évitera d'avoir à transpercer le crâne. Vu le nombre de morts, il va falloir qu'on s'organise pour qu'on sache si on s'est déjà occupé d'un corps ou pas. Donc, dès que vous vous êtes occupés d'une personne, vous la mettez sur le dos si c'est pas déjà le cas et vous mettez ses bras en croix sur son torse. Une dernière chose avant de commencer. Oubliez ceux qu'ils étaient, ils sont morts, fit-il durement. Si vous en voyez un se réanimer, ça ne sera pas la personne que vous avez connue. Soyez prêts à faire ce qu'il faut. Tout le monde est au point ? Bien, on commence, lança-t-il avant d'obtenir la moindre réponse.

Jaden se dirigea aussitôt vers William.


You handle your own when you become a man

And become a man when you handle your own
Ain't much I can do but I'll do what I can
But what can I do if I do till it's gone...
Revenir en haut Aller en bas
Sally Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 448
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Animation de Février - Sujet Commun   Lun 22 Fév 2016 - 16:21

Les retrouvailles entre les Lockharts furent fortes en émotion, Sally était comblée de voir son mari s’en sortir sans grosse blessure et encore plus de savoir qu’il ne les quitterait plus. « J’ai eu si peur pour toi, pour Russell… Pour nous, qu’on ne soit plus jamais tous les trois ensemble. » Sur ces mots, la brune ne pût empêcher des larmes coulées le long de son visage. Elle déposa des baisers sur le coin des lèvres de Wade avant de l’embrasser et de lui dire d’un regard humide « Je t’aime, je ne veux pas te perdre ! » Sentant Russell s’agiter, elle réalisa qu’il était coincé entre ses parents et s’excusa avec un large sourire en passant sa main dans les cheveux de son fils.

Ce plaisir fût de courte durée car Wade ne semblait pas en avoir fini avec tout ça. La quadragénaire lui lança un regard interrogatoire, puis ses traits changèrent pour exprimer de la colère. Il voulait partir et aider les autres à conclure tout cela. Abasourdie, elle resta figée quelques instants et en fût sortie lorsque Brent demanda à son époux de les rejoindre. « Non, non, non, non et NON ! Il en est hors de question ! » lui dit-elle en le fixant avec insistance. « Tu nous as dit quoi il y a quelques secondes ? Hein, tu nous as dit quoi ? » plus Sally parlait et plus le son de sa voix se faisait entendre dans le gymnase, mais cela n’avait aucune importance pour elle. « TU as dit que TU n’allais plus JAMAIS nous abandonner ! Et là, tu vas faire quoi ? »

Sa réaction pouvait semblait disproportionnée étant donné que le danger était bien moins élevé, mais la brune savait pertinemment qu’un risque était présent ; celui de voir se relever les morts. Si tel était le cas, la menace deviendrait bien plus forte, ce qui lui faisait perdre son contrôle. Elle ne pouvait pas s’empêcher de s’imaginer le perdre, ce qu’elle ne supporterait pas, elle en avait conscience.

Après une grande bouffée d’air inspiré, Sally tenta de se calmer et dit à son époux « Wade, regarde-moi s’il te plaît… Tu peux m’affirmer qu’il n’y a aucun danger ? Tu le sais toi-même que non. » Elle espérait réussir à le convaincre de rester avec sa famille, mais il était bien décider à aider les autres, comme toujours. Tenant le plus fermement possible la main de Wade, de nouvelles larmes coulèrent, mais aucun mot ne parvenait à sortir. La prise lâcha et Sally ne pût que voir son époux partir vers Brent. Dans un son étouffé, elle parvint à murmurer le prénom de son mari en serrant Russell contre elle.



#872F2F
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Animation de Février - Sujet Commun   Aujourd'hui à 7:00

Revenir en haut Aller en bas
 

Animation de Février - Sujet Commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» Sujet-commun : Intrigue 1
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)
» On ne vous oubliera jamais... [Sujet Commun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Event-