Le Deal du moment : -44%
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, ...
Voir le deal
86.99 €

Re: On the road, our hearts connect.

Sam 18 Nov 2023 - 12:44

Si elle savait, mes secrets à moi, elle fuirait le plus loin possible. J'ai souvent tenté de fuir moi-même, loin de moi, mais la vérité sur ce que j'ai fait me revient malgré tout, toujours en pleine face. Je n'ai pas d'autres choix que de devoir vivre avec ça sur ma conscience pour toujours. Alors j'essaie de me rattraper, du mieux que je peux avec les autres. Mais ça n'efface rien. Pas grand chose en tout cas. Crois moi, tu es loin de ce que j'ai pu faire, que je souffle, presque ailleurs. Comme si j'évitais son regard pour ne pas qu'elle puisse lire en moi. Ne pas avoir accès à ces images dans ma tête. Celles qui me hantent toutes les nuits. Et si je suis curieux de savoir son histoire, je sais, par respect que ça ne sert à rien d'aller dans cette direction si elle ne veut pas en parler et aussi parce que clairement, je ne suis pas prêt moi d'en parler.

Je lâche un petit rire soufflé. Je ne suis peut être pas un génie dans les relations sociales, mais clairement, la elle est s’emmêle les pinceaux. Je ne relève pas, parce que je ne dois pas être beaucoup plus à l'aise qu'elle mais pour mon propre égo, je profite qu'elle soit celle qui doivent ramer plutôt que moi. Je ne suis pas un bon joueur sur ce coup là. Avec plaisir. Je décide malgré tout de lui répondre parce que j'aurais aimé qu'elle m'aide si ça avait été moi à sa place.

De ce que je comprends, sa blessure date donc d'avant tout ça. Si elle avait été aussi bien soignée, impossible que ça été fait depuis le début de toute cette merde. Et puis, elle me le confirme. Une blessure de guerre pour avoir servi sa patrie. J'ai l'air tellement ridicule à côté de ça. Ce que j'avais fait, pour mériter cette blessure, tout ce qui avait été fait durant cette période. Hmm, rien d'aussi héroïque. Et je murmure pour moi-même, même le contraire. Mais clairement, le sujet devient trop sensible pour continuer à l'évoquer. Pas d'échappatoire en plus, coincé dans la voiture, malgré cette délicieuse compagnie. Je n'y arriverai pas.

Finalement, la discussion tourne sur des sujets plus légers et surtout moins personnels pendant le reste du trajet jusqu'à ce qu'enfin, on arrive à destination.La journée elle passe rapidement aussi, après avoir établis un premier contact, nous avons été autorisé à rester pour dormir sur place le temps de négociations. Je retrouve finalement Roksana, plus tard dans la soirée. Alors, tu as réussis à trouver d'autres choses intéressantes ?
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: On the road, our hearts connect.

Sam 18 Nov 2023 - 13:42

Elle s’attend à ce que Roman lui jette un regard méfiant ou accusateur, peut-être même à ce qu’il la questionne pour lui en faire dire davantage, mais il se contente d’admettre à son tour que ses actions passées ne sont pas beaucoup plus reluisantes. Un coup d’œil rapide sur la droite lui confirme qu’il cherche à éviter son regard, probablement gêné par ses aveux, et elle se borne à fixer la route pour éviter de le mettre plus mal à l’aise qu’il ne l’est déjà. Parmi les gens qui ont survécu jusqu’à aujourd’hui, peu de gens peuvent se vanter d’avoir les mains propres ; les rares qui le peuvent encore ont probablement eu la chance d’être protégés par d’autres. Elle n’a pas besoin de connaître l’histoire du brun pour savoir qu’elle peut lui faire confiance, et que si son passé trouble a fait de lui ce qu’il est, ce sont ces actes d’aujourd’hui qui le définissent à ses yeux. De toute évidence, ils se ressemblent encore plus qu’elle ne le pensait au départ, mais elle serait bien incapable de déterminer s’il s’agit d’une chose lui apportant de la crainte ou de la satisfaction. Un curieux mélange des deux, sans doute.

Roman ne profite pas de son lapsus pour se moquer d’elle et lui répond comme si de rien n’était, l’empêchant par là même de se ridiculiser un peu plus devant lui. L’ombre d’un sourire reconnaissant lui étire les lèvres, mais elle garde les yeux rivés sur la route. Elle lui explique son accident dans les grandes lignes lorsqu’il l’interroge sur l’origine de sa blessure à la jambe, lui laissant entendre que lui aussi souffre d’un mal similaire, mais il se referme comme une huitre lorsqu’elle le questionne à ce sujet. Il se contente de laisser entendre que les circonstances dans lesquelles il a été blessé sont bien moins héroïques que les siennes, et l’ancienne militaire ne cherche pas à pousser la conversation plus loin. Il s’agit de toute évidence d’un sujet sensible. Après un long moment de silence, la discussion reprend sur des sujets plus légers jusqu’à la fin de leur périple, ramenant un semblant de bonne humeur dans l’habitacle. La journée sur place file à toute allure, matinée de négociations et de rencontres plus ou moins hasardeuses. Lorsque la brune retrouve enfin son compagnon de route, le soleil s’est déjà couché depuis longtemps, la faute à des journées de plus en plus courtes.

Ils vont passer la nuit sur place, et même si l’idée n’enchante guerre Roksana, la présence de Roman la rassure. « Le type que j’vais aider demain m’a dit de repasser l’voir avant d’partir, il nous fera un prix pour l’arc. » Ce qui permettra de faire plaisir à la petite sans s’arracher la peau des couilles à la pince, ce qui reste une bonne nouvelle. Si le malaise provoqué par le fait d’être entourée d’inconnus – en grande partie de sexe masculin, n’a pas disparu, il s’est malgré tout légèrement apaisé au gré de ses différentes rencontres. « J’veux pas m’avancer, mais les gens d’ce groupe ont l’air plutôt corrects. » C’est ce que lui souffle son instinct en tout cas, mais ça ne l’empêche pas de se tenir sur ses gardes pour autant. Autour d’eux, plusieurs petits groupes sont éparpillés autour des braseros dans la cour pour tenter de grapiller un peu de chaleur, mais la brune n’a pas envie de se joindre à des inconnus. « Est-ce que t’as eu le temps d’aller voir où on allait dormir ? » lui demande-t-elle finalement en regardant le bâtiment principal que Rebekah leur a désigné comme étant le lieu de vie principal de l’avant-poste.


queen of spades
"Don't call it a comeback, I been here for years, I'm rockin' my peers, puttin' suckers in fear, makin' the tears rain down like a monsoon" (c) alaska.  


Awards:
Roksana Horlenko
Roksana Horlenko
Junk Town
Championne du WriMo
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: On the road, our hearts connect.

Lun 20 Nov 2023 - 11:59

Voilà une bonne nouvelle. Nasha sera contente si on arrive effectivement à trouver un arc pour elle. Peut être qu'il faudrait voir s'il donne aussi des cours, juste au cas où. Je tiens à mes fesses. Je me rapproche d'elle pour éviter que des oreilles indiscrètes ne nous écoutent. Oui, de ce que Nasha m'a dit, ce sont des gens biens. Enfin, tout était relatif, qui pouvait dire qui était une personne bonne ou mauvaise ? Enfin, en tout cas, ils ne semblent pas réfractaires à de l'aide extérieur et à faire des échanges, ce qui, en soit, était déjà une bonne chose pour nous.

Je suis un peu gêné par la suite, parce que si on nous a autorisés à rester ici, l'endroit où nous allons dormir reste sommaire et j'aurais voulu proposer un endroit plus confortable à Roksana, mais je ne vais pas râler, au moins nous avons un toit pour ce soir. Oui, nous avons droit à une petite cellule transformée en chambre pour la nuit. C'est assez petit, je suis allé voir avant alors ... Je me gratte maladroitement le crâne. Enfin, si tu veux, je pourrais dormir dans la voiture. Je ne veux pas m'imposer et je ne sais pas si je serais moi aussi à l'aise en sa compagnie. Pas que je ne veux pas, ça non, en y réfléchissant ce serait sûrement même plutôt l'inverse, mais je me dois, par respect pour elle de lui laisser l'endroit seul, si elle le veut. On peut aller la voir si tu veux, je peux t'aider à prendre tes affaires dans la voiture. Et je la regarde. Sous la lumière de la lune, sa beauté est encore plus perceptible. Je crois que je reste bloqué devant elle, comme si mon cerveau avait décidé de se mettre sur pause, pour ne pas perdre cet instant précieux. Erreur 404 not found.

Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: On the road, our hearts connect.

Lun 20 Nov 2023 - 12:34

Elle hoche la tête lorsque Roman lui explique que Nascha a déjà eu affaire à ce groupe et qu’elle n’en pense que du bien. Etant donné qu’ils vont passer la nuit ici, c’est une nouvelle plutôt encourageante, même si ça n’écarte pas tous les dangers. Pour la brune, tous ces gens autour d’elle n’en restent pas moins des inconnus, et le fait qu’ils se soient tous montrés plus ou moins agréables aujourd’hui ne tempère qu’à moitié sa méfiance naturelle. Lorsqu’elle interroge son compagnon sur le lieu qui leur a été attribué pour la nuit, ce dernier semble soudainement gêné, et elle s’attend subitement au pire. Est-ce que l’accord est tombé à l’eau ? Non, visiblement, le problème est ailleurs, et bientôt la gêne gagne aussi l’ancienne militaire. « Une seule cellule ? » demande-t-elle en relevant les yeux vers lui, et dans la foulée il s’empresse de lui proposer de dormir dans la voiture. La brune n’est pas vraiment emballée à l’idée de devoir partager, mais c’est toujours préférable au fait de dormir toute seule dans un lieu inconnu entourés de personnes auxquelles elle ne fait pas confiance. « Hm, c’est peut-être mieux qu’on reste ensemble. On sait jamais. » Le pragmatisme avant tout, ce n’est que pour une nuit de toute façon.

La vérité, c’est que la perspective de partager une cellule avec lui pour la nuit ne la rebute pas autant qu’elle l’aurait imaginé, mais elle préfère ne pas trop s’attarder sur cette pensée. Elle lui offre un petit sourire encourageant dans l’espoir de détendre un peu l’atmosphère. « En plus on se les pèle ce soir, j’suis pas sure d’avoir la motivation d’te décongeler demain matin. » La brune ne plaisante qu’à moitié, parce que vu la température extérieur, Roman passerait probablement une nuit horrible dans l’habitacle de la voiture. En silence, ils marchent tous les deux jusqu’au véhicule. Roksana fait glisser le hayon et récupère directement son sac à dos pour le glisser sur ses épaules avant de soulever celui de son compagnon pour le lui tendre dans un geste peut-être un peu interrogatif. Elle n’a pas envie de lui forcer la main, parce que pour ce qu’elle en sait, peut-être que lui non plus n’a pas envie de partager son espace de vie. Ou peut-être qu’il pense bien agir en se mettant en retrait. « J’me sentirai plus en sécurité si tu restes avec moi » déclare-t-elle finalement en plongeant ses yeux dans les siens, comme pour le persuader qu’elle le pense vraiment. Et c’est le cas.


queen of spades
"Don't call it a comeback, I been here for years, I'm rockin' my peers, puttin' suckers in fear, makin' the tears rain down like a monsoon" (c) alaska.  


Awards:
Roksana Horlenko
Roksana Horlenko
Junk Town
Championne du WriMo
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: On the road, our hearts connect.

Lun 20 Nov 2023 - 13:11

Je suis surpris par sa réponse. De ce que je comprends, elle préfèrerait que je l'accompagne pour la nuit. J'mets un temps avant de répondre. Je ne veux pas qu'elle croit que je ne veux pas, mais cela va me demander un effort, presque surhumain pour ne pas faire défiler les images qui me hantent durant mes nuits agitées. Et si je venais à la blesser, sans faire exprès ? Et si dans mon sommeil je venais à parler de ce que j'avais fait ?

Je prends mon sac en main, l'enfile sur une de mes épaules. Si tu penses que tu seras plus en sécurité, je t'accompagne que je lui réponds finalement, un sourire crispé sur mes lèvres. Je ne veux pas qu'elle pense que je ne veux pas passer plus de temps en sa compagnie, mais je dois bien avouer que mon cœur se serre un peu alors qu'on avance vers le lieux ou l'on va dormir cette nuit. Une fois devant, j'essaie de plaisanter maladroitement: Votre chambre madame, le service est inclus dedans. Encore une fois, un petit sourire vient se poser à la commissure de mes lèvres. Je lui fait un signe pour qu'elle rentre en première et la suit. Je souffle, j'essaie de ne pas montrer mon malaise, mais je dois dire que c'est compliqué. J'ai l'impression d'avoir un balais coincé dans l'arrière train tellement j'ai peur de faire quelque chose de mal. Je pose mon sac au sol. Je me sens comme un adolescent qui ne sait pas comment réagir avec une fille qu'il aurait peur de faire fuir au moindre faux pas. Je me retourne et la regarde à nouveau. J'sais pas si c'est la situation qui me rend nerveux, ou si c'est juste elle. Je te laisse t'installer, je vais aller faire un tour.

Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: On the road, our hearts connect.

Lun 20 Nov 2023 - 13:42

Roman a l’air tellement mal à l’aise à l’idée de partager la cellule que la brune se demande l’espace d’un instant si elle n’est pas tout simplement en train de lui forcer la main, et soudainement sa gêne se mue en culpabilité. Ils ont parlé un peu en venant jusqu’à Gig Harbor, mais elle ne connaît finalement quasiment rien de son passé, et peut-être que les raisons qui la pousse à craindre une trop grande proximité sont les mêmes pour lui. Elle va pour remettre le sac en place et lui proposer de laisser tomber, mais il la surprend en l’attrapant pour l’enfiler sur une de ses épaules après de trop longues minutes de silence pesant. Il précise qu’il l’accompagne afin qu’elle se sente en sécurité cette nuit, et la brune se sent soudainement encore plus mal qu’avant. Bien joué, Roks. C’est un peu tard à présent pour lui dire qu’il n’est obligé de rien, et après avoir récupéré les sacs de couchage à l’arrière, elle le suit sans dire un mot jusqu’à l’intérieur du bâtiment principal. Ils longent tout un défilé de cellules déjà occupées avant d’arriver devant celle qu’on leur a attribué, mais la brune ne parvient même pas à sourire à la remarque de son compagnon. Si tout à l’heure, la présence de l’ancien homme de main la rassurait, à présent elle la submerge un peu. Un regard dans sa direction lui suffit pour comprendre que lui non plus n’en mène pas large, mais ça ne lui apporte aucune forme de soulagement. Lui aussi à l’air de vouloir s’enfuir.

Le lieu est terriblement exigu, et le simple fait de voir la petite banquette collée au mur faisant office de lit faire naitre une angoisse chez l’ancienne militaire. Elle sait que ses nuits sont généralement agitées, et elle n’a plus assez de doigts pour compter le nombre de fois où elle s’est réveillée au beau milieu de la nuit en se mordant les lèvres jusqu’au sang pour ne pas hurler depuis son arrivée à la ferraille. L’idée que Roman puisse la voir dans cet état la mortifie. Finalement, il pose son sac à terre et lui annonce qu’il va aller faire un tour le temps de la laisser s’installer. « Ok. » Pas sure d’être capable d’enchainer deux mots à la suite, elle joue la sécurité et lui adresse un dernier regard avant qu’il ne s’éloigne. Nerveusement, elle balance les sacs de couchage sur la banquette et fouille dans son propre sac pour en sortir des affaires plus confortables, une serviette et un morceau de savon. A l’extérieur de la cellule, un type lui indique la localisation des sanitaires, lui expliquant qu’ils ont mis de l’eau à chauffer dans une grande bassine et qu’elle ne doit pas la gaspiller. La brune se décrasse comme elle peut, en profitant même pour se laver les cheveux, puis se sèche et enfile son débardeur et son bas de survêtement avant de retourner d’un pas trainant jusqu’à la cellule. Assise sur la seule chaise à disposition, dos à l'entrée, elle peigne ses longs cheveux humides dans l’espoir de penser à autre chose que la nuit qui va suivre.


queen of spades
"Don't call it a comeback, I been here for years, I'm rockin' my peers, puttin' suckers in fear, makin' the tears rain down like a monsoon" (c) alaska.  


Awards:
Roksana Horlenko
Roksana Horlenko
Junk Town
Championne du WriMo
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: On the road, our hearts connect.

Lun 20 Nov 2023 - 14:12

Je ressent bien que la brune ne sent pas à l'aise non plus. Est-ce que c'est ma présence qui la gène ? Mais alors, pourquoi est-ce qu'elle m'aurait demandé de l'accompagner ? J'dois dire que je suis totalement perdu. Je suis posé un peu plus loin que l'endroit ou les cellules se trouvent, j'observe les personnes encore debout à l'extérieur. C'est dans ces moments-là que je regrette tout ce qui a pu se passer sur cette plateforme. On avait beau m'avoir répété que je l'avais fait pour aider au mieux les prisonnières en ma compagnie, mais je ne pouvais pas m’empêcher de penser que j'ai été le tortionnaire de certaines femmes. Que je les ai fait souffrir, et pour quoi ? Pour éviter de souffrir moi-même, d'amener une meilleure chance de survie à celles qui étaient captives avec moi. Que cette partie obscure fait toujours partie de moi et je ne veux pas qu'elle se répercute sur Roksana. Elle est ... Trop précieuse.

Je la repère un peu plus loin quand elle va vers l'endroit ou nous pouvons faire un petit brin de toilette. Je reste figé là, à la regarder. Comme si elle était devenue la seule chose qui occupe mon esprit à ce moment-là, et me permet de ne pas penser à tout le reste. Comme une bouée de sauvetage à laquelle je peux m'accrocher pour éviter de retomber dans les ténèbres. Je souffle, encore. C'est avec regret que je détourne mon regard alors qu'elle retourne dans la cellule que nous allons partager ce soir. J'hésite encore un petit moment avant de rejoindre notre chambre. Je l'observe à nouveau, assis sur cette chaise à se coiffer. Dans cette position elle semble si fragile et cela m'effraie encore plus de devoir lui imposer ma présence durant la nuit.

Pour ne pas l'effrayer, je me racle la gorge pour la prévenir de ma présence. Tu ... Tu as besoin d'aide ? Mais cette quoi cette question ? Franchement, je me sens tellement ridicule. Moi qui suis si sûr de moi en temps normal. Qui n'ai pas peur de foncer tête baisser pour aider les autres ou pour tenter de protéger les miens, je me sens comme David devant Goliath, impuissant et totalement désarmé.

Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: On the road, our hearts connect.

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum