Le Deal du moment :
Où acheter la display japonaise One Piece Card ...
Voir le deal

On the road, our hearts connect.

Mar 14 Nov 2023 - 21:00

J'sais pas trop comment on en est arrivé là mais nous y voilà. Roks m'accompagne vers un endroit dans lequel, on pourrait se fournir en matériel pour le camp. Pour son amélioration en tout cas car c'était devenu l'un de nos objectifs principaux, faire en sorte que l'on soit tous en sécurité à l'intérieur de l'ancienne casse. Il fallait avouer qu'on avait tous bien travaillé, même si parfois, ça avait été un peu catastrophique, voire même honteux. Pour moi en tout cas, surtout dès que je me retrouvais en présence de Roks. J'serais incapable de dire pourquoi, mais à chaque fois que je suis en sa présence, j'ai l'impression de redevenir un adolescent. Sa fausse fragilité m'avait touché, plus que je ne voulais bien me l'avouer et la voir se battre pour sa nouvelle famille la rendait encore plus attirante.

Pour autant, je n'avais pas osé aller plus loin dans les possibles discussions que nous aurions pu avoir parce que ça voulait dire parler du passé et ce lien, trop fragile qui nous unissait, je ne voulais pas le perdre. C'était sûrement bête car je ne savais pas ce que la brune pouvait bien penser de moi, mais elle a ce petit truc, que je ne pensais pas retrouver après tout ce que j'avais vécu, moi qui, avait tout fait pour éviter un contact proche et régulier avec des femmes. Trop de souvenirs douloureux, de ce que j'avais fait subir, de ce qu'elles avaient subis à mes côtés.

T'es déjà allé dans ce coin ? que je demande. Sujet de conversation basique, mais fallait bien commencer par quelque chose, si déjà je n'avais pas spécialement brillé à notre dernière sortie. J'espère que les hommes de John ne nous ont pas suivis, je n'en ai pas l'impression, mais ouvre l’œil, on ne sait jamais.

Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: On the road, our hearts connect.

Mar 14 Nov 2023 - 21:57

S’il y a bien un endroit où Roks se sent à l’aise, c’est derrière le volant d’une voiture, et d’autant plus lorsqu’il s’agit de la sienne. Peut-être parce que ça lui rappelle une époque désormais révolue où les choses étaient plus simples. Le fait que Roman remplace Rio sur le siège passager est aussi un cadeau du ciel, parce qu’elle n’est pas certaine qu’elle aurait toléré sa présence sur un trajet de plus d’une heure dans un habitacle fermé lui coupant toute retraite. Etrangement, c’est peut-être la seule personne du campement – les gamines mises à part, dont elle tolère la présence plus de quelques minutes, même lorsqu’ils n’ont rien de particulier à se dire. C’est d’ailleurs le cas, la plupart du temps. Impossible de compter le nombre de fois où ils sont retrouvés tous les deux à monter la garde jusqu’aux premières lueurs du jour, échangeant quelques banalités avant de simplement profiter du silence et du calme environnant. Si elle se sentait un peu mal à l’aise en sa présence au début, le fait de réaliser que c’était dû au fait qu’ils se ressemblaient peut-être un peu trop lui avait permis de se détendre, et d’apprendre à apprécier sa présence. A la rechercher même, parfois, sans pour autant parvenir à l’admettre.

Lorsque Roman a annoncé sa volonté de se rendre à Gig Harbor dans l’espoir d’y dénicher des choses utiles pour le campement, c’est donc tout naturellement que l’ancienne militaire s’est proposée pour l’y accompagner. Ce serait plus sûr de se déplacer à deux, ça lui ferait du bien aussi de se dégourdir un peu les jambes en dehors de la ferraille et le fait de prendre l’utilitaire lui ferait gagner de précieuses heures sur son périple. Autant de bonnes excuses balancées pour ne pas avoir à admettre la vérité : il ne s’agit finalement que d’une occasion de pouvoir passer du temps ensemble sans subir les regards curieux et les sourires entendus de leurs compagnons. « J’suis d’Olympia. Et j’étais basée à Fort Lewis. Si l’autoroute reste suffisamment dégagée on devrait passer devant » lui répond-elle sans quitter la route des yeux lorsqu’il rompt finalement le silence. La base militaire est à peu près à mi-chemin entre Junk Town et leur destination. « J’suis venue quelque fois à Gig Harbor quand j’étais en permission. Le front d’mer était plutôt sympa à l’époque. J’ai pas vraiment eu l’occasion d’y retourner depuis le début d’ce merdier. Et toi ? » Une véritable curiosité dans la voix. Comme une envie d’en savoir plus sur lui, et de grapiller çà et là les informations qu’il voudra bien lui donner. Un souffle amusé lorsqu’il évoque les hommes de John. « Même dans ce tas d’boue j’te garantis qu’ils vont devoir s’lever tôt pour me rattraper si ils essayent de nous suivre. » Un demi sourire sur les lèvres. Une confiance peut-être excessive dans ses talents de pilote, mais on ne se refait pas, pas vrai ?


queen of spades
"Don't call it a comeback, I been here for years, I'm rockin' my peers, puttin' suckers in fear, makin' the tears rain down like a monsoon" (c) alaska.  


Awards:
Roksana Horlenko
Roksana Horlenko
Junk Town
Championne du WriMo
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: On the road, our hearts connect.

Mar 14 Nov 2023 - 23:03

Si le silence est de mise au départ de leur voyage en voiture jusqu'à Gig Harbor, très vite pourtant, il se brise et laisse place à une discussion qui se veut calme, apaisante et surtout qui va permette de se connaître un peu mieux. Car je crois pouvoir dire que je suis sincèrement curieux d'en apprendre un peu plus sur cette femme si ... Intrigante. Et il faudrait être un lapin de six semaines pour ne pas comprendre que nous aimons tous les deux passer du temps ensemble. Je pense que les autres à Junk Town l'ont également compris. Si je ne suis pas doué pour ce genre de moments intimes, je suis bon observateur et j'entends ce que les autres disent et je remarque les regards.

Mais je préfère ne pas y prêter attention, me concentrer sur ce que la brune a à me dire. Elle est du coin alors, voilà une nouvelle information que je garde dans un coin de ma tête. Je tique quand elle me parle de permission. Tu étais militaire ? que je demande instinctivement. Je regarde le paysage défiler, encore un peu gêné de la situation actuelle. Hmm, je ne crois pas me souvenir d'être déjà venu par ici. Ou alors, il y a longtemps. Si longtemps déjà que toute cette merde avait commencé. J'suis de Portland, même si, je n'y ai pas mis les pieds depuis plus longtemps encore. Il y avait là- bas, des souvenirs qui ne me disaient rien de raviver.

Je souris bêtement à son autre remarque. T'es une as du volant si je comprends bien. Ça explique pourquoi tu traînes tout le temps au garage avec Rio. Et puis je repense à Rio, forcément. Tu penses qu'on peut lui faire confiance ? J'veux dire, le type vient quand même du pire groupe dont on a entendu parler ces derniers temps, New Eden mis à a part, que j'ajoute.

Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: On the road, our hearts connect.

Mer 15 Nov 2023 - 0:04

Roks n’est pas du genre à évoquer son passé sans que cela ne serve un but précis, souhaitant évidemment mettre de côté les horreurs vécues depuis que les morts ont décidé de ne pas le rester, mais la réponse lui vient malgré tout naturellement. Militaire. Certains en campement devaient s’en douter, ne serait-ce que pour son excellente maîtrise des armes à feu et son entrainement au combat, mais personne ne lui a encore jamais posé frontalement la question. Pas qu’elle souhaite spécialement le cacher, mais le fait qu’elle se soit d’emblée montrée très secrète – distribuant çà et là quelques informations de moindre importance au compte-goutte, a probablement poussé les gens à se tenir éloignés de ses histoires. « J’étais lieutenant dans l’US Army, j’m’occupais de la mécanique d’à peu près tous les véhicules. » Des bagnoles aux hélicoptères en passant même par les chars parfois, elle s’était taché les doigts de cambouis sous le capot d’un nombre incalculable de véhicule au long de sa trop courte carrière. « J’y ai jamais mis les pieds » répond-elle lorsqu’il évoque Portland. S’étant engagée tout juste après ses dix-huit ans, elle n’avait jamais vraiment eu l’occasion de jouer les touristes aux Etats-Unis.

En jetant un coup d’œil en direction de Roman, elle remarque que sa phrase lui a arraché un sourire, et ses lèvres s’étirent subtilement à leur tour en miroir. « J’traîne pas avec Rio » corrige-t-elle amusée. « J’suis obligée de l’supporter parce que Max et Liam ont décidé de me l’coller dans les pattes à longueur de journée en l’envoyant bosser au garage. » C’est un moulin à paroles plus chiant que méchant, et l’ancienne militaire a encore du mal avec lui la plupart du temps, mais elle est bien forcée d’avouer qu’il se montre efficace dans son travail. Quand il veut bien se donner la peine en tout cas. Lorsque le brun à côté d’elle évoque New Eden après lui avoir demandé son avis sur son collègue, le sourire de la brune disparait et son visage se ferme un peu, résolument tourné vers la route tandis que ses doigts se crispent sur le volant. « Hm. » La gorge un peu nouée, c’est le seul son qu’elle peut produire pour l’instant histoire de montrer à l’homme sur le siège passager qu’elle ne l’ignore pas purement et simplement. « J’pense que j’suis mal placée pour juger un type pour les actions de son ancien groupe » déclare-t-elle finalement en refusant toujours de le regarder.


queen of spades
"Don't call it a comeback, I been here for years, I'm rockin' my peers, puttin' suckers in fear, makin' the tears rain down like a monsoon" (c) alaska.  


Awards:
Roksana Horlenko
Roksana Horlenko
Junk Town
Championne du WriMo
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: On the road, our hearts connect.

Mer 15 Nov 2023 - 12:22

Je ne sais pas si je suis impressionné parce que je trouve que c'est assez classe ou si je le suis parce que du coup, je comprends mieux certaines choses quand elle me dit qu'elle était à l'US Army. J'vois, ça explique aussi pas mal de truc que je lui indique, pensif. Et ça t'a pris comment, cette volonté d'avoir les mains toujours pleines de cambouis ?

Je souffle et lâche un petit rire jaune. Ouai, bah tu ne manques rien crois moi. A part des mauvais souvenirs et des trahisons, j'crois que je n’ai jamais rien eu là-bas qui aurait pu me retenir. J'me suis tiré de ce coin pourris aussi vite que j'ai pu. Et je suis à nouveau pensif. Mais la merde te suit toujours, où que tu ailles. C'était si vrai. J'avais tous fait pour quitter mes frères, mais eux, ils m'avaient retrouvé et m'avaient bien fait comprendre ce qu'ils pensaient de moi. Eux, ils avaient juste réussi à me faire rester campé sur mes positions initiales. C'étaient deux gros cons.

Là, je rigole un peu plus franchement. Ce n’est pas ton genre alors le beau gosse latino ? Est-ce que je pose la question pour me rassurer ? Peut-être bien que oui même si, si ça avait été le cas, j'aurais respecté ses choix.  Peut-être parce qu'ils savent que t'hésiteras pas à lui sauter dessus à la moindre occasion ? Un peu revanchard, je l'avoue, de sa décision stupide de sauter dans le tas lors de son attaque contre le camp.

Et puis, je la vois bien se tendre, et pas comme j'aimerais quand je commence à parler de l'ancien groupe de Rio et des New Eden. J'sais que le mot d'ordre à JT c'est d'faire fit de son passé et j'en suis bien content, vu le mien, mais je suis curieux et ça n'a rien de malsain. Je suis vraiment curieux. J'pense qu'on l'est tous ici que je lui réponds, moi le premier. J'dois dire que j'aimerais vraiment savoir duquel des deux groupes elle ne veut pas parler, mais si justement elle ne veut pas en parler, je ne me vois pas lui poser de questions. Paradoxal hein ? Alors, j'crois que par respect j'engage un autre sujet. Au fait, Nasha t'as donné une liste avec des trucs qu'elle voulait là-bas non ?
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: On the road, our hearts connect.

Mer 15 Nov 2023 - 13:35

Elle ne s’attendait pas à ce que Roman rebondisse sur l’évocation de son ancien métier et la question sur les raisons l’ayant poussée à s’y tourner. Elle réalise que l’idée d’évoquer son enfance et sa famille avec lui ne lui est en rien désagréable. « Mon père a ouvert un garage en arrivant aux Etats-Unis, et j’passais tout mon temps là-bas après l’école. Ça a toujours été une passion. » Il y a un vrai sourire dans sa voix tandis qu’elle évoque cette période heureuse de son existence, et ça doit probablement se lire dans les traits détendus de son visage. « Ma mère était folle. J’séchais les cours de danse classique pour aller filer des coups de main à mon père. Enfin des coups de main… Au début j’tenais seulement la lampe torche, tu vois l’genre » corrige-t-elle avec un petit rire en repensant aux nombreuses heures passées à trépigner d’impatience à l’idée d’être à son tour autorisée à bidouiller un moteur pour la toute première fois. Pour elle, cela avait toujours été une espèce d’évidence, même si ses parents auraient préféré la voir emprunter un autre chemin, plus féminin peut-être.

La discussion dévie sur Rio et sur la quantité intolérable de temps qu’elle est obligée de passer en sa compagnie depuis son arrivée. La question de Roman quant à son absence d’intérêt pour l’ancien Oblivion lui arrache un sourire en coin. « Pas vraiment non » réplique-t-elle en lui jetant un regard rapide. Un souffle amusé lui échappe lorsqu’il évoque la manière dont elle s’est jetée à la gorge de leur assaillant le jour de l’attaque, pas offusquée le moins du monde par cette petite pique bien méritée. Elle tourne la tête pour lui adresser un sourire, mais son regard se fait finalement plus sérieux lorsqu’elle réalise que c’est l’occasion ou jamais pour tenter de faire amende honorable. « J’suis désolée que t’aies été blessé à cause de moi. Y avait la p’tite, j’ai pas vraiment réfléchi. » Cela aurait pu très mal se finir, et c’est une chance que le brun n’ait été touché que de manière superficielle. « Et puis je pensais qu’tu tenais la route » ajoute-t-elle gentiment moqueuse pour détendre l’atmosphère.

Impossible de se souvenir de la dernière fois qu’elle a plaisanté de façon aussi naturelle avec quelqu’un sans que ça ne soit forcé. Elle se sent à l’aise en présence de Roman, comme si c’était quelque chose de naturel. Comme si toutes les choses qu’elle avait vécues à Walla Walla et à Colville ne l’avait pas poussée à fuir les hommes comme la peste depuis son grand départ. L’arrivée de New Eden dans la conversation jette un froid dans l’habitacle, mais lorsqu’elle réalise que son compagnon d’aventure n’a pas l’intention de creuser le sujet, elle finit par se détendre à nouveau. La distraction offerte par sa nouvelle question est plus que bienvenue. « Elle veut un arc. » Et un cheval aussi, mais ça sera pour une autre fois. « J’espère qu’elle sait s’en servir parce que ça m’ferait chier d’finir avec une flèche plantée dans l’cul. J’ai demandé à Sasha aussi, mais à part qu’on r’vienne vite et en un seul morceau, il parait qu’elle a besoin de rien. » Ces gamines sont clairement trop douces pour leur propre bien, et Roks craque complètement pour elles.


queen of spades
"Don't call it a comeback, I been here for years, I'm rockin' my peers, puttin' suckers in fear, makin' the tears rain down like a monsoon" (c) alaska.  


Awards:
Roksana Horlenko
Roksana Horlenko
Junk Town
Championne du WriMo
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: On the road, our hearts connect.

Mer 15 Nov 2023 - 18:09

J'écoute ce qu'elle me dit et me rend compte que j'avais moi aussi voulu suivre les pas de mon père, mais la vie et surtout celle qui me servait de mère en avait décidé autrement. Ceux qui prétendaient que les mères n'avaient pas de préféré n'ont pas grandis dans ma famille. Mais ce sera une histoire pour une autre route. Je relève par contre autre chose. Ton père n'est pas américain ? En même temps, avec un prénom comme le sien, cela n'aurait rien d'étonnant. Je souris malgré moi à l'évocation de la folie de sa mère. La mienne était folle aussi, mais de mon grand frère. Elle n'a toujours eu d'yeux que pour lui. Le fils parfait. Si elle savait, elle se retournerait dans sa tombe. Roks pourra aisément sentir toute la rancœur que je ressent pour ce placebo de famille que nous étions. Ouai, j'vois le genre que j'ajoute. J'ai tout appris de mon père aussi, enfin ... De celui qui m'a donné une vraie famille. Mon père adoptif si on pouvait dire ça. Le parrain d'une mafia peu recommandable à Vegas.

C'est aussi un sourire qui se fend sur mon visage. J'suis rassuré de savoir qu'elle n'est pas intéressée, mais cela ne veut pas pour autant dire qu'elle pourrait être intéressée par quelqu'un d'autre. La notion d'amour ou de couple avait vacillé en même temps que beaucoup de choses après la pandémie. Elle est taquine avec moi, répond à mes petits piques et je dois dire que ça me plait bien. C'est rafraichissant à dire vrai. Ne parle pas trop vite, je suis plein de surprise que je lui réponds simplement. Mais, malgré cette douce paix qui enivre la voiture, il y a des sujets sur lesquels il sera compliqué de revenir, si on continue à discuter et à apprendre à se connaître.

Je capte qu'elle saisit rapidement l'opportunité de passer à un autre sujet, je me dis alors que j'ai bien fait, presque fier de moi intérieurement d'avoir compris quelque chose sur les émotions. Wow quoi ? Un arc ? Je fais les gros yeux en rigolant. Je te le fais pas dire, parce qu'avec la chance que j'ai c'est dans le mien qu'elles finiront. Mais après tout, la petite en a dans le ventre, je me rappelle de notre discussion sur les Croatoans et sa volonté de venir nous aider à éradiquer cette menace. Elles vont finir par me rendre dingues, mais ... J'crois que je ne me pardonnerais pas s'il leur arrivait quelque chose. Mon coté chevalier blanc, vouloir protéger tout le monde, surtout les femmes. Mon éternel fardeau. Je souffle un grand coup et puis, et toi ? Tu as besoin de quelque chose de spécial ?

Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: On the road, our hearts connect.

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum