Le Deal du moment : -22%
Acer Nitro QG241YM3BMIIPX – Ecran PC Gaming ...
Voir le deal
139.99 €

Duck's stories

Mar 22 Mar 2022 - 22:46

Celle qui découvre les joies du 2e trimestre



Je ne sais pas quelle heure il est, mais surement une de celle ou je devrais dormir, comme l’homme dont le bras m’enlace alors que son corps chaud est contre moi. Je devrais me sentir apaisée et en sécurité alors que son souffle régulier caresse ma nuque… mais c’est bien d’autres sentiment que cette position éveille en moi. Je suis déjà mortifiée d’admettre que je me suis réveillée en sursaut alors que je faisais un rêve de Daemon et moi, que la décence devrait interdire. De même, je ne veux pas admettre la chaleur que cela a allumé dans mon corps, ca en est presque douloureux tellement j’ai envie voir besoin de ce qu’on aurait même pas dû faire avant le mariage.

Il faut que je me calme. Je ne sais pas ce qui m’arrive mais je crois que je deviens folle. Daemon a pourtant pris soin de me combler avant que l’on s’endorme… rien que de repenser a se moment, je sens mes joues rougir encore plus et, instinctivement, je gigotte pour essayer de calmer cette sensation de faim qui m’irradie tout le bas ventre. Je ferme les yeux pour essayer de faire le vide en moi et calmer ces pensées qui me traverse, seulement, il ne faut pas plus de trois secondes pour imaginer le regard malicieux de Daemon, ses gémissements quand il prend du plaisir en moi ou ses mains qui… STOP STOP STOP !!!

En fait c’est pire ! Je ne sais pas que le 2e trimestre s’accompagne de poussée d’hormones aussi vertigineuse ni que j’avais vécu les affres de la frustration lors de ma première grossesse de façon bien moins agressives puisque je n’étais pas avec celui qui ne devrait pas être aussi merveilleusement beau et que je savais pas qu’on pouvait prendre autant de plaisir avec le sexe. Je me retourne doucement, autant pas crainte de réveiller mon fiancé, qui n’a pas besoin de savoir qu’il va épouser une dépravée, que pour minimiser les frottements de nos corps. J’ai l’impression qu’il ne faudrait pas grand-chose pour que je me consomme tout entière. Daemon grogne a peine alors que je me décolle de lui, son bras reste mollement poser sur moi et je lui fais fasse, supposant, innocemment, que ne plus être collée serrée avec son corps parfait va me permettre de me calmer.

Je reste à l’observer, dans la pénombre, détaillant son beau visage si doux dans le sommeil, ses mèches un peu folles que j’aime caresser, sa bouche tendre et sensuelle qui embrasse si bien et … Oh Mon Dieu !! C’EST PIRE !!! Je meure d’envie de toucher le grain de sa peau, de poser mes lèvres sur les siennes, de le sentir se réveiller et de… OULA OUALALALALA !!! J’ai presque l’impression que je vais mourir et, incapable de m’en sortir toute seule, un peu paniquée aussi d’avoir presque des crampes tellement mon corps réclame quelques choses qu’il n’a pas, je me resigne a ne pas être une bonne épouse :

« Daemon ? Tu dors ? »


En douceur, ne résistant plus, je passe ma main sans ses cheveux et colle mon torse contre lui. Je crois que je serais prête a donner un rein juste pour pouvoir l’embrasser pas chastement :

« Daemon ? »




Codage par Libella sur Graphiorum
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duck's stories

Mer 30 Mar 2022 - 15:28

L’obscurité régnait dans cette grande chambre, à peine troublée par le spectre de la lumière cendrée de la lune. Les paupière closes depuis maintenant quelques heures, Daemon se trouvait à la lisière du monde des rêves et de la réalité. Perdu entre deux eaux, loin de se douter que son subconscient commençait déjà à rendre les armes, abdiquant devant sa conscience qui reprenait lentement le pouvoir sur son cerveau ; le maçon ne se rendait pas compte des grognements qui lui échappaient alors que sa fiancée ne cessait de gigotter contre lui. C’était sans doute son inconscient qui lui soufflait de râler parce que son sommeil était des plus paisibles il y a encore plusieurs minutes.    

Ses nuits étaient redevenues sereines depuis quelques temps. Ses traits s’étaient apaisés et son sommeil n’était plus agité. Bien-sûr, l’absence de ses frères laissait toujours comme un trou dans sa poitrine mais il avait découvert une nouvelle facette d’Alex qui l’aidait plutôt bien à oublier tout le reste. Ce nouvel aspect presque assoiffé et infatigable qui le ramenait bien plus souvent, bien plus que la norme à son instinct le plus primaire. Loin de se douter qu’il s’agissait en fait d’une étape presque inévitable du deuxième trimestre chez les femmes enceintes, Daemon se complaisait sans se plaindre dans cette situation et ne manquait jamais de répondre présent et de combler les demandes implicites de sa future épouse, à n’importe quel moment. D’autant plus après ce léger passage à vide, lié lui aussi à la grossesse.  

Mais, si le trentenaire avait bien remarqué cette hausse de libido chez la jeune femme ; il était toutefois bien loin d’imaginer jusqu’où cela pouvait la pousser. Bien trop préoccupé à lutter contre sa conscience qui voulait s’éveiller, bien trop préoccupé à lutter pour rester dans cet état paisible dans la chaleur de ce lit, il ne réalisa pas de suite que sa fiancée elle, était pleinement réveillée. Il lui semblait bien percevoir quelques mouvements à côté de lui, plus encore, la voix d’Alex semblait vouloir percer cette bulle de sommeil qui l’entourait. D’abord comme un écho lointain prononçant son prénom, la voix se rapprocha jusqu’à paraître presque palpable. Puis, il y eut ce contact dans ses cheveux et contre son torse. Sans le savoir, il fronça les sourcils et, presque dans un sursaut, Daemon ouvrit brusquement les yeux.  

- Alex? bredouilla-t-il Qu’est-ce... qu’est-ce qui... s’passe ?  

Sa voix était encore ensommeillée et il peinait presque à comprendre ce qui était réel ou fictif.

- T’as... t’as fait un cauchemar ? Ou.. Ou...

Dans des gestes gauches, maladroits, il tenta de se redresser sur l’un de ses coudes.

- Ou tu veux qu’..j’aille chercher Ana?
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duck's stories

Jeu 31 Mar 2022 - 12:35

Celle qui s’inquiète


Il sursaute, ce qui me fait, évidemment, sursauter aussi. Il se tourne vers moi, le regard encore voilé de sommeil, la voix légèrement rauque de ce réveil précipite et les sourcils légèrement froncés et je me sens littéralement fondre. Je reste comme une idiote a le dévorer des yeux en me mordillant les lèvres. Bon sang, mais pourquoi il est aussi attirant !!!! C’est un supplice vivant et une incarnation de la tentation. Je sais que je devrais culpabiliser de le priver de précieuses heures de sommeil, mais je suis trop hypnotisée par cette petite mèche rebelle qui est une invitation a la débauche a elle seule.

Je suis a sourire idiotement béat, perdue dans des pensées particulièrement scandaleuses, alors que je comprends qu’il me parle. Je répète d’une voix un peu trop suave :

« Un cauchemar ?... »

Avant que mon cerveau ait un sursaut et que je me rende compte de mon état, du fait que je viens de réveiller Dameon parce que je suis une dépravée et qu’en plus il s’inquiète. Nerveusement, virant au rouge écarlate je me mets a bafouiller :

« Je… non.. mais non !!! Enfin…  je veux dire ca va… et laisse Ana au lit… elle dort…. »


Je le vois se redresse et regarde avec envie de me réincarner en drap le tissu doucement descendre, telle une caresse, sur son torse qui me redonne un petit coup de chaud. OH MON DIEU !! MAIS QU’EST-CE QUI SE PASSE ?!!

Je tente de disparaitre sous la couette tellement j’ai l’impression que mes pensées de chaudières sont écrites sur mon visage. C’est avec une toute petite voix qui sonne un peu trop aveux de pensée impure a mon oreille, tout en remontant la couverture jusqu’à mon menton que je tente :

« Je... enfin… je suis désolée… je ne voulais pas te réveiller… »


Je me maudits intérieurement de ce petit mensonge tellement pas crédible et prends soin de ne SURTOUT pas le regarder, car je ne devine que trop que mon cerveau va me faire faux bon si je pose mon regard sur lui. Rien que d’y penser, je suis obligée de serrer les cuisses. C’est très inquiétant mais pour le moment, l’urgence, c’est de noyer le poisson, sans aucune allusion a mon ressentie d’humidité.

« En fait… si, mais c’est ridicule…je… j’ai une crampe… rien de grave… tu devrais te rendormir… »

J’entends presque mon bas ventre hurler un « non » d’agonie a cette idée. Je devrais me taire, en rester là, le laisser se rendormir mais je n’arrive pas a me résigner alors que je me tortille pour essayer de calmer « mon désagrément » en trouvant une position plus apaisante, enfin, en la cherchant désespérément.

« Tu m’en veux pas ? »


Codage par Libella sur Graphiorum
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duck's stories

Mar 12 Avr 2022 - 18:00

Si son corps était à présent pleinement éveillé, son cerveau peinait encore à accepter le fait qu’il ne rêvait plus et que le sommeil s’en était allé. Daemon balbutiait et tentait de remettre de l’ordre dans son esprit, faisant mentalement le tri dans ce qui pouvait être plausible ou non. Il était tristement habitué aux réveils nocturnes. Il était tristement habitué à ces nombreuses nuits où Alex paniquait, suppliait, pleurait même parfois alors que son inconscient lui faisait revivre ces horribles moments. Il était tristement habitué à se réveiller lui aussi et à la réconforter comme il le pouvait, à la rassurer et l’apaiser. Il y avait aussi d’autres réveils qui rythmaient ses nuits, comme lorsqu’Ana se manifestait. Ce serait mentir que d’affirmer que les réveils de la petite n’étaient pas désagréables mais au moins, ils avaient le mérite de ne pas lui serrer le cœur.  

Gesticulant maladroitement, le maçon se redressa à demi avec une incompréhension visible accrochée à ses traits.  

- J’pensais que... d’habitude... tâcha-t-il de dire

Bien incapable de formuler encore une vraie phrase complète, Daemon soupira presque de soulagement en entendant sa fiancée lui affirmer que ça allait. Sans savoir que la brune faisait une sorte de fixette sur ça, il passa une main dans ses cheveux, tentant en vain de remettre cette mèche en arrière pour dégager son front. Il finit par se redresser totalement, s’asseyant sur le lit. Un court frisson vint agiter le derme nu de son torse, saisit par la différence de température entre la pièce, cette couverture chaude et le corps d’Alex collé au sien. Son visage plongea un instant dans ses mains. À présent, après ce simple geste, le maçon était enfin pleinement éveillé à son tour. Durant une fraction de seconde, il fronça les sourcils devant le discours presque décousu de la jeune femme. Il tourna son visage vers elle, la cherchant des yeux avant de se rendre compte qu’elle avait presque disparu. Un bref rire lui échappa alors.

- Pourquoi tu te caches ? demanda-t-il presque joyeusement  

Cela lui rappelait les trois nuits partagées sur le toit de cette caravane chez les Divas où la jeune avait cette tendance à disparaître sous le sac de couchage, gênée. Il pivota finalement totalement son buste et se pencha légèrement vers elle. Il scruta le peu de son visage qui dépassait, habituant sa vue à l’obscurité, profitant du faible éclat morose de la lune.  

- C’est bien ce que j’me disais, tu es toute rouge ! dit-il en touchant le bout de son nez avec son index, un sourire aux lèvres T’as chaud? demanda-t-il, innocemment  

Ce sourire amusé se mua lentement en un sourire attendri alors que sa future épouse s’excusa, avant de lui dire de se rendormir pour finalement lui demander s’il ne lui en voulait pas.  

- Dis pas de bêtises murmura-t-il  

Sa main gauche partit caresser d’un revers de main le visage d’Alex, commençant d’abord par effleurer son front, comme pour s’assurer qu’elle n’avait pas de fièvre au vu de la teinte écarlate de sa peau. Puis elle glissa sur ses joues, ressentant la chaleur de son derme avant de caresser furtivement ses lèvres.  

- Où est-ce que t’as une crampe ? Au mollet ? Laisse-moi regarder dit-il tout naturellement  

Et sans vraiment attendre de réponse, sa main libre s’accrocha à la couverture pour la soulever ; trouvant la jeune femme dans une position qui ne semblait pas confortable et les cuisses serrées.  

- C’est normal aussi t’as l’air toute contractée là lâcha-t-il, loin de se douter de la réelle raison

Il glissa bien vite au pied du lit et ses mains glissèrent, elles aussi, sur la jambe d’Alex.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duck's stories

Mar 12 Avr 2022 - 20:54

Celle qui a TRES chaud


Hypnotisée, il n’y a pas d’autres mots possibles. Je suis complétement sous le pouvoir de Daemon, incapable de détacher mes yeux de sa main qui remet une mèche de cheveux en place, du drap qui caresse ce torse si parfait, de ses lèvres que je brule d’embrasser… Je déglutis péniblement ma salive en me rendant compte que de le réveiller rend tout encore pire. Il est si beau, si sensuel, si magnétique… Tout mon corps réagit à cette simple vision de lui alors que je continue de le dévorer du regard en me mordillant la lèvre inférieur. Je lutte pour ne pas simplement arracher ce drap qui en montre trop peu, ne pas sauter sur lui pour l’embrasser avec frénésie et… il a parlé ? Oups… perdue dans mes pensées aussi scandaleuses qu’audacieuses, je n’ai juste absolument pas fait attention à ce qu’il m’a dit. Mon esprit aimerait bien un « on va faire l’amour » mais je n’ai plus assez confiance en lui pour le croire. Mal a l’aise comme si je venais d’être prise en faute, je bredouille un :

« Je.. tu… tu disais ? »


Ses doigts effleurent ma peau, je pensais être déjà incandescente, je découvre que nous alors que c’est pire qu’un incendie qui me consume à ce simple geste qui a un gout de trop peu. Mon épiderme me trahit, pas seulement par ma rougeur mais par le frisson et la chair de poule d’imaginer ses mains calleuses à l’assaut d’autres parties de mon corps que mes cheveux. Je suis obligée de me refugier sous la couette alors que j’ai l’impression que mon entrejambe est presque douloureux de se sentir aussi frustré. Oh Mon Dieu !! Mais qu’est ce qui m’arrive ?!!!!
Je crois que j’arrive a encore plus rougir, ce qui va surement entrer dans le livre des records, alors qu’il me demande pourquoi je me cache ou me fait remarquer que je suis rouge. Je secoue mollement la tête entre « oui et non » incapable de réfléchir pour juste lui dire si j’ai chaud. Parce que là, on est au-delà du chaud depuis longtemps, et son rire, son sourire… ca n’arrange rien !! Ne pas juste lui sauter dessus comme une fille perdue relève de l’exploit. Je suis obligée de fermer les yeux et me mordre encore plus les lèvres pour retenir un petit gémissement de plaisir alors que sa main frôle mon corps, j’écoute a peine sa question tellement je suis, a nouveau, assaillie de pensées outrageantes. Je me contente de répéter sans conviction ce qu’il me dit, profitant de son contact :

« Je… la crampe ? Au mollet… ? »


Puis mon cerveau se branche : « laisse moi regarder ». SURTOUT PAS DAEMON !!! Je me redresse sur mes coudes en alerte, craignant qu’il comprenne qu’il va épouser une obsédée. Enfin, pour le moment, je suis surtout partagée entre un « OH NON » et un « OH OUI » alors que ses doigts quittent mes lèvres pour aller vers mes jambes. Pour le coup, je suis plus que contractée.

« Je… non… Daemon… ca va aller… je t’assure… et puis, tu es épuisés… tu vas prendre froid… reviens sous la couverture…»

MAIS SI CONTINUE !! REMONTE TA MAIN !! MAIS NON LE FAIS PAS !!! PAR TOUS LES SAINTS !!! Je ne porte qu’une culotte en bas et je préfère ne même envisager qu’il pose les yeux dessus, ou peut etre que si, je ne sais plus. Mais dans le doute, je reste les cuisses les plus serrées possible. Je dois me concentrer pour ne pas montrer ma respiration a la fois affolée et autre chose que je découvre un peu trop : excitée. Je tente de trouver le premier sujet de conversation anodin pour essayer de faire redescendre la tension.

« Tiens, j’y penses, Faith a voulu me parler de toi il y a peu de temps, tu vas rire, je ne sais pas pourquoi, elle voulait savoir si tu aimais la vanille et les menottes. Tu ne trouves pas ca étrange comme question toi ? »



Codage par Libella sur Graphiorum
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duck's stories

Mer 13 Avr 2022 - 16:31

L’ensommeillement n’était plus, laissant lentement place à un curieux éveil. Daemon avait, dans un premier temps, pensé que son incompréhension était dû au simple fait qu’il se trouvait encore entre deux eaux. Il avait songé que son esprit mettait tout bonnement un peu de temps avant de se remettre en marche mais il finit par constater, une fois bien éveillé, que son manque de clairvoyance n’était finalement pas de son tort. Le comportement de sa fiancée était des plus étrange, frôlant presque l’inexplicable.  

La jeune femme l’avait vraisemblablement réveillé pour une raison et pourtant, le maçon n’arrivait pas à obtenir de réponse. Elle bredouillait quelques mots confus, elle ne semblait pas réellement l’écouter lorsqu’il lui parlait. Mais au-delà de tout cela, c’était ses agissements physiques qui rendaient Daemon un brin désarçonné. Il n’arrivait pas à mettre le doigt sur la raison de cette attitude inhabituelle chez elle.  

- Rien d’important répondit-il simplement en secouant la tête, souriant  

Le brun sentit bien le frisson qui agita le corps d’Alex alors qu’il effleurait la peau de son visage. Il sentait bien, aussi, la chaleur des joues écarlates se répandre sur ses doigts. Plus encore lorsqu’il la vit secouer la tête, sans vraiment comprendre s’il s’agissait plus d’un oui ou d’un non. Intrigué, Daemon fronça légèrement les sourcils en l’entendant répéter ce qu’il venait à l’instant de dire.  

- Tu es sûre que ça va ?

Elle lui semblait ailleurs, presque déconnectée à sa présence. Et lorsque sa main souleva la couverture et qu’il la vit plus crispée que jamais, le maçon croyait encore à la théorie de la crampe. Sa seconde main s’attelait déjà à masser doucement l’une de ses jambes, à la recherche du moindre muscle trop contracté. Il releva les yeux vers Alex, le sourire aux lèvres.  

- Mais laisse-moi m’occuper de toi dit-il naïvement, sans songer au double sens que pourrait percevoir la brune  

Il secoua nonchalamment la tête.

- J’suis pas épuisé et puis, je suis réveillé maintenant ! Par contre...

Dans son regard, la lueur espiègle venait de s’allumer. Comme lorsqu’il se plaisait à faire ses facéties, à redevenir ce grand enfant qu’il était. Ses mains quittèrent un instant les jambes nues d’Alex pour saisir la couverture.  

- Je vais t’écouter et revenir sous la couverture  

Sans bouger d’où il était, il laissa le drap épais retomber sur lui, le forçant à s’abaisser un peu plus sur sa future épouse. Daemon venait de disparaître sous la couette, non sans pouffer de rire. Il reprit délicatement son massage avant de se figer dans son mouvement aux dires d’Alex. Un rire franc lui échappa.  

- Quoi ? demanda-t-il, presque hilare  

Ses mains se décollèrent finalement de la peau de la jeune femme et il tenta maladroitement d’enlever la couverture qui était posée sur lui. En réalité, il se trouva à se débattre avec la couette mais, à cet instant, elle était bien plus forte que lui. Il pesta un court moment avant de se retrouver à ramper sur Alex, remontant lentement mais sûrement tout le corps crispé de sa fiancée, se collant à elle. Jusqu’à ce qu’il ne réussisse à sortir de cette prison de tissu, l’air toujours amusé. Allongé sur elle, le visage à seulement quelques courts centimètres du sien et le sourire toujours aux lèvres, il finit par lui répondre.  

- T’as parlé de sexe avec Faith toi ?
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duck's stories

Mer 13 Avr 2022 - 22:05

Celle qui tente de se faire comprendre

Tu es sûre que ça va ?

NON DAEMON !! JE SUIS SURTOUT SÛRE QUE CA NE VA PAS !! ARRÊTE !! ARRÊTE D’ÊTRE AUSSI MERVEILLEUX, D’ÊTRE AUSSI ATTIRANT !!! ARRÊTE !!! JE VAIS MOURIR SI TU NE ME TOUCHES PAS PLUS !! C’est un peu le résumer de mes pensées alors que mes lèvres articulent vaguement et sans conviction, un tout petit :

« moui… »

Je suis vraiment au bout de ma vie, incapable de comprendre ce qui m’arrive, ni comment gérer cette soudaine montée de pensées de plus en plus perverses à mesure que Daemon veut s’occuper de moi. Je suis, a nouveau, sans voix, à souffrir comme une affamée devant une vitrine de pâtisseries alors qu’il est hors des couvertures, affolant encore plus mes sens avec cette vision de lui torse nu. Je ferme les yeux une seconde en espérant réussir a faire taire mes désirs avec une prière muette, mais les images qui s’imposent a moi, sont encore pires pour ma température corporelle que ce qui se passe en vrai.

Je note cette petite lueur cabotine dans son regard, cet éclat plein de malice qui me fait encore plus fondre. Pitié, achevez-moi !!! Je suis incapable de lui répondre a ce qui ressemble a des prémices de ce chahut que nous aimons, en temps normal, tant. Je reste presque statufiée dans mon lit a espérer un miracle pour ne pas avoir à expliquer que je crois être devenue nymphomane de lui. Je pense que mon vœu chaste a été entendu alors qu’il arrête son massage, qui a tout de la torture, pour se couvrir dans la couverture. Cela va surement me permettre de reprendre pieds de ne plis contempler ce corps que j’ai envie de mordiller et … STOP STOP STOP

Heureusement la conversation sur Faith semble faire une bonne diversion, peut être trop. J’ai du mal a suivre pourquoi il rit autant et reste a le regarder avec des yeux ronds tout en voulant plus que tout disparaitre dans le matelas tellement je ne sais plus où me mettre. C’est la que le drame arrive. Sans que je ne comprenne vraiment le comment ni pourquoi, alors que j’essaye de trouver une autre position pour cacher  « mon émoi » pendant que ses mains m’ont « libérée », il se retrouve contre moi. Enfin, pire que ca, il a sa peau contre la mienne, sa chaleur, son odeur, son contact alors qu’il remonte doucement … je n’arrive même plus a cacher ma respiration précipitée et a penser a autre chose « qu’en fait on verra demain pour la honte de passer un pour une dépravée ». Je suis presque essoufflée et haletante quand son visage arrive près du mien et que je ne peux détacher mes yeux de ses lèvres si tentantes. Ma voix ne sonne pas comme d’habitude alors que je tente de lui répondre :

« Je… non… on a parler de vanille et de menotte… »


Je remonte mon regard vers ses yeux avec un air coupable en plus de cet éclat de désir que j’ai pour lui. C’est avec un tout petit murmure et un rouge qui frise l’écarlate, que j’ajoute :

« Je.. Daemon… ma crampe n’est peut être pas au mollet… »




Codage par Libella sur Graphiorum
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duck's stories

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum