Partagez | .
 

 Animation - New Beginning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Animation - New Beginning   Jeu 28 Jan 2016 - 20:46




New Beginning




Home sweet home…

Et pourquoi pas… Ils s’étaient bien contentés d’une tente durant plusieurs mois. A final, si la comparaison était possible, ici ça semblait limite mieux. Au moins ils avaient des murs et un toit pour les protéger. Sans compter les chambres, les lits, les tables… Tout un joli confort qui donnait vraiment envie de poser ses fesses et de stopper là les machines. D’arrêter de puiser encore et encore dans le peu d’énergie qui leurs restaient aux uns comme aux autres. Mais il ne fallait pas. Il devait encore fournir quelques efforts. Et ils le savaient tous même s’ils avaient sans doute tous la même envie de Buzz.

Lorsque Nara fit son petit discours, il avait regardé sa meilleure ami un sourcil froncé, l’autre relevé. Et lorsqu’elle termina son petit blabla, il avança ses lèvres inférieures pour lui montrer une sorte de signe de respect. « -bien dis microbe. » Son point vint toucher doucement l’épaule de la petite brune, et un sourire en coin étira les traits du visage du jeune homme. Un clin d’œil avant qu’il ne s’avance un peu plus loin, histoire de mettre lui aussi la main à la pâte.

Il avait la nuque raide, et s’il s’était écouté il se serait surement mit en caleçon au milieu de la pièce. Son jeans détrempé par la neige lui collait aux jambes et il détestait ça. Il déplaça quelques bûches afin d’alimenter un autre foyer, passant à côté de Nara et Tam, chantonnant au passage d’une voix suraiguë histoire d’amuser la galerie et d’aider à rendre l’ambiance un peu moins mossade : « -this girl is on fire !!! »… Bougeant la tête d’avant en arrière, il finit par déposer sa charge en poussant un grognement d’homme viril.    

Après quelques minutes et l’aide de son zippo, il parvint à faire apparaitre les premières flammes. Ça allait faire du bien à tout le monde un peu de chaleur. Un regard en direction de Nara. C’était devenu bien plus qu’un réflexe ces derniers jours. Mais maintenant qu’ils étaient là, et qu’ils allaient pouvoir se poser, Buzz allait pouvoir relâcher un peu la pression.  Lorsqu’il se redressa, il grimaça à l’indic de son pantalon. Pour vivre heureux vivons tout nu ! La salle allait sans doute se transformer en un gigantesque étendage à linge d’ici quelques jours… Hum petite culotte en vue !

Buzz fixa quelques secondes les flammes qui prenaient de l’ampleur devant lui, et il se passa une main sur le visage, tentant ainsi de chasser la fatigue. Il mourrait de faim ! Alors ce fut en pensant à son estomac qu’il s’avança vers la grande table. Il commença à la débarrasser des chaises retournées dessus, les déposants une à une sur le sol tout en se mettant à siffloter l’air de -siffler en travaillant . Ba quoi, Nara avait parlé de Blanche Neige !

Une fois la ranger de droite de faite, il se dit que là, il fallait faire un truc. Trouver les compteurs d’eau et d’électricité. Ce genre d’endroit, ça devait bien marcher avec des générateurs de secours non ? Et puis il fallait faire à bouffer parce que là, il allait finir par s’attaquer à la table ! Son ventre faisait un bruit monstre et ce fut en faisant bouger sa mâchoire de gauche à droite qu’il se décida. Retournant vers leurs affaires, il prit sa magnifique lampe frontale et lança en venant en direction de Nara et Tam : « -je vais à la recherche de compteur. Histoire de voir si avec un peu de chance on aura des douches chaudes. Qui m’aime le suivre ! » Lança-t-il pour conclure.  


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: #BF6274 #999966   Jeu 28 Jan 2016 - 21:29



Century Field en perdition... | Century Field - Survivors

  Tamriel était vite venue près de Nara, pour lui montrer qu’elle était toujours là. Une rencontre faite à Century Field que la chercheuse ne regrettait pas. C’était une fille gentille, qui avait de l’amour à revendre aux gens à qui elle s’attachait. Le genre de personne que Nara aurait aimé rencontrer avant l’Apocalypse, quand elle avait débarqué à Seattle, complètement paumée. Son père l’aurait beaucoup aimé. Nara eu un petit sourire satisfait quand la rôliste lui exprima son enthousiasme à propos de ce nouvel endroit, avant de hocher la tête. Elle avait sorti de quoi allumer un feu, la tatouée faisant de même. Evidemment, il fallait que Buzz fasse surface à ce moment là, mirage clownesque en s’adressant à elles.

Nara vit passer plusieurs âmes qui avaient peut-être envie de prendre l’air, ce qu’elle respectait totalement. Seulement, si tout le monde de se dépêchait pas, ils ne pourraient pas décompresser. Et la fatigue commençait à se faire sentir chez tout le monde. Après quelques minutes et l’aide de Tamriel, Buzz et d’autres, Nara parvint à réchauffer un peu la pièce. Nara jeta un regard à son propre sac de voyage, dans lequel elle s’était pourtant embêtée à transporter plusieurs pierres pour faire du feu et en tailler. Elle était déçue de ne pas avoir pu se servir de ce art qu’elle avait apprit à maîtriser, mais d’un côté, elle aurait tout le temps pour s’amuser à jouer les femmes des cavernes. La flamme dans le foyer gigotait comme un nouveau né, donnant un peu plus d’âme à cet endroit. Il faudrait quelques heures pour pouvoir réchauffer l’ensemble de la bâtisse.

« Merci du coup de main. » Souffla-t-elle à Tam en esquissant un petit sourire. Nara avait de nouveau cet œil pétillant, enthousiaste. Elle avait envie de se reposer mais la découverte d’un lieu qui pouvait les tenir à l’abri du danger de l’épidémie lui donnait, comme aux autres très certainement, du baume au cœur. Buzz, muni de sa plus belle lampe frontale, se planta devant les filles prêt à partir pour l’aventure. Nara eu un petit sourire en coin avant de jeter un regard en biais à Tam. Elle s’avança alors au rythme du pas enthousiaste de Buzz avant de lui donner un coup de coude. « Très mignon, j’adore. » Se moqua-t-elle en donnant une pichenette sur l’écran de la lampe de camping. Dans le renfoncement de l’entrée, il y avait un coffrage, qui contenait le panneau électrique. Ils s’occupèrent d’ouvrir ce dernier pour constater que tout était hors service. Pas d’électricité. Qui dit pas d’électricité, dit peu de chance d’avoir de l’eau courante. Pourquoi ? Parce qu’un malheur n’arrive jamais seul.

« Ouais… Génial. On va se cailler les miches. » Commenta Nara en faisant la grimace, passant ses mains réchauffées par le feu sur son pantalon humide. Sa hantise était d’attraper un rhume, ou quoi que ce soit qui pouvait s’avéré anodin dans le monde d’avant, mais dangereux en Post-Apocalypsia. Il fallait que tout le monde puisse se changer. Alors, Nara fit mine de chercher une salle de bain en emportant son sac à dos. Les autres affaires étaient sales, bien sûr, mais au moins, elles étaient sèches. Dans l’obscurité de cette salle d’eau, Nara changea alors de pantalon, pour rentrer dans un jean large, qui soulignait la perte de poids dont elle avait été victime ces derniers jours. Elle actionna les robinets de la salle de bain pour voir qu’il n’y avait pas d’eau non plus. Peut-être que la tuyauterie avait gelé, faute d’entretient. « Fais chier. » Dit-elle en s’observant dans la miroir, avant de rejoindre les autres.

« Super nouvelle ! Y a pas d’eau ! » S’exclama la chercheuse à l’adresse de ceux qui étaient présents dans la pièce principale. Elle adressa un petit regard espiègle à son meilleur ami en ajoutant : « On aura plus qu’à se trainer cul-nu dans la neige. »


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Kassandra Fletcher
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 414
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Animation - New Beginning   Jeu 28 Jan 2016 - 21:38

Elle connaissait très peu Alan, pour ne pas dire pas du tout. Il était l'homme avec la hache qui était venue arracher le bras de son amie pour tenter de la sauver. L'homme au regard dur et chaleureux à la fois. De toute évidence, Kassandra aurait pu simplement craindre sa présence. Lui en vouloir ou tout simplement rejeter toute forme de conversation avec l'ancien professeur. Mais, à part un air un peu surpris lorsqu'il frappa à la porte du cabanon, ses lèvres ne s'entrouvrirent pas tout de suite pour le répondre alors qu'elle tirait vers elle l'unique pelle à neige qu'elle avait trouvé sur l'entrée.

« Disons que j'essaie de m'occuper... »
Finit-elle par murmurer en détournant le regard vers l'intérieur de la cabane qu'elle inspectait malgré l'obscurité. La gêne qui habitait l'ancien professeur était palpable, et la sienne aussi. Elle n'était certainement pas en état de parler clairement de ce qu'elle ressentait par rapport à tout ça. Il était évident que tout le monde allait mal, surtout elle. Parce que même si elle pensait un peu aux autres, elle pensait avant tout à son mal être profond, cette absence et ce vide qui ne cessait de creuser. Il faudrait peut être un peu de jour de repos à Kassandra pour qu'elle ait réellement envie d'avoir une conversation sur cette hache qu'il avait abattu lourdement sur le bras frêle de son ami. Il n'avait pas eu le choix, lui murmurait une toute petite voix. En se tournant légèrement en direction de l'homme, elle poursuivit tout de même :

« Ça me fait tout de même peur, toute cette neige. Je ne suis pas habituée à tout ça, et je ne suis pas certaine qu'on trouve tous des bottes qui nous arrivent aux genoux... » Tenta t-elle de plaisanter sans vraiment y mettre beaucoup de coeur. Un sourire tira ses lippes bleutés et légèrement craquelés. La neige, c'était tout ce qu'elle n'aimait pas. Surtout quand ça salissait ses vêtements (qu'elle n'avait plus vu qu'elle avait laisser sa vie au stade), et surtout quand on aimait porter des robes et des shorts. Perdue un instant dans ses pensées banales qui lui fit un peu de bien, elle sursauta au contact d'une main sur son épaule. Mais la voix réconfortante d'Edwin fit rechuter cette tension qui avait glacé son corps. Ils étaient en sécurité ici, elle n'avait aucune crainte à avoir. Mais il était difficile de se dire ça après le parcours qu'elle venait de vivre.  

« Je ne suis pas en détresse... Vous savez. »
Lâchait-elle en regardant les deux hommes pour appuyer la fin de sa phrase en appréciant tout de même l'attention. Simplement, elle aimait ça, et l'accolade aussi. Comme s'ils étaient réellement venus pour lui faire la conversation hein... C'était juste pour voir comment elle allait... Si elle ne sombrait pas dans la démence et la solitude.
Mais ça l'arrangeait bien qu'on soit venu l'aider dans la tâche qu'elle s'était attribuée. Elle se demandait d'ailleurs bien ce que Tam et Dante faisait à l'intérieur du chalet. Ils se chargeraient tous les deux de lui présenter les différents endroits... Mais comme ça n'avait pas non plus l'air immense, le tour serait vite fait... Là elle avait juste besoin de s'éloigner des camions, de bouger malgré la fatigue. Elle se disait surtout que ses deux bons amis après avoir conduit chacun leur tour les véhicules, avait besoin de plus de repos que tout autre...

Elle suivit du regard Edwin qui s'appropriait les autres clefs qui menaient certainement à d'autres cabanons plus ou moins équipé. Elle aurait bien aimé pouvoir tirer une pelle à neige de quelque part, mais cet élan de solidarité et de réconfort la poussa à suivre l'autre brun qui partait à l'aventure. Pourquoi pas. Elle se tourna vers l'ancien professeur pour l'intimer de la suivre. Pelle à la main, elle la déposa toutefois en chemin près de l'entrée du chalet pour pouvoir mieux suivre Edwin.

« Ça pourrait être intéressant qu'on trouve des skis, ou une moto neige. »

C'était pas essentiel à la survie certes... Mais ça, c'était bien un truc qu'elle aurait envie de faire pour se vider la tête après avoir pris une bonne douche brûlante.

« Et des pelles à neige pour déblayer aussi. Il n'y en avait qu'une dans le cabanon près du chalet... On en aura besoin pour nettoyer la cours et près des véhicules. La neige doit tomber vite par ici... »


Revenir en haut Aller en bas
Ethan J. Walker
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 25/12/2013
Messages : 744
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Animation - New Beginning   Jeu 28 Jan 2016 - 22:22

Le voyage avait été long et laborieux jusqu'à parvenir à leur but. Plus d'une fois, il avait semblé qu'ils n'y arriveraient jamais. Et pourtant, en cette fin d'après-midi, les camions se garaient enfin dans les grands espaces de la station de ski enneigée. Le froid était toujours mordant, et une importante couche de poudreuse recouvrait tout. Ethan observa les lieux avec intérêt, tiraillé entre le bonheur d'être enfin arrivé, et l'angoisse que des infectés hantent ces bâtiments. Au premier abord, tout avait l'air à l'abandon. Mais on ne devait pas se fier aux apparences, maintenant moins que jamais... Leur chance avait probablement été que les malades restaient près des villes et des agglomérations, ne s'éparpillant que peu dans la nature... pour l'instant. Sinon, le voyage aurait pu être encore plus dangereux.
L'agent fédéral avait hâte d'être fixé sur leur sort. Alors qu'un certain nombre de survivants étaient déjà descendus des camions pour fouiller les lieux à la suite de Gary, il prit le temps d'aider les siens à descendre. Lui-même avait le dos endolori par les longues heures passées sur les bancs à l'arrière des camions. Il n'osait donc pas imaginer ce qui se passait pour sa mère ou ses beaux-parents. En descendant du camion, les chiens se mirent à se poursuivre et à s'ébattre dans la neige, apparemment heureux. Ils commencèrent bien vite à renifler et à marquer leur territoire, sans trop s'éloigner, mais le fait qu'ils ne manifestent aucun signe d'inquiétude ou d'hostilité était encourageant.

Toute la petite famille se dirigea vers le chalet dans lequel un certain nombre de membres du groupe se trouvaient déjà. Dans l'enthousiasme, les tâches étaient réparties, et on s'affairait à rendre les lieux habitables. Des feux étaient en train de s'allumer dans les cheminées, chassant peu à peu le froid qui régnait sur les lieux en l'absence de chauffage. Le jeune homme fit un rapide tour du propriétaire, ravi de voir de vrais lits et des draps. Apparemment, il y aurait un petit souci avec l'eau dans les canalisations, mais il y avait fort à parier qu'une solution pourrait être trouvée. Pas de quoi se faire inutilement du mouron. En tout cas, ils ne manqueraient pas de place, si tout le complexe était sûr. Il revint vers Brooke, lui caressant tendrement la joue en s'arrêtant devant elle.


« Ca a l'air sûr, ici. On va pouvoir souffler et se reposer. Ce sera bien pour les enfants... pour tout le monde, d'ailleurs. Si on s'installe pour de bon, je pense qu'on pourra avoir une chambre à nous avec les petits, on dirait que la place ne manque pas. Je vais quand même vérifier qu'on ne risque rien...

Avant de s'éclipser, il l'embrassa. Il savait qu'elle en profiterait pour s'occuper des petits, ou pour se rendre utile. Leurs parents respectifs commençaient déjà à se rendre utile à la communauté, comme c'était naturel chez eux. Ethan s'éloigna de quelques pas, finissant par s'arrêter pour embrasser la scène du regard. Il sentit un violent pincement au cœur l'étreindre quand il repensa à Alyssa et à Flynn, à son frère et à son père, qui étaient perdus quelque part dans le pays, sans qu'il sache s'ils étaient en vie ou non... La douleur de l'incertitude attendait le bon moment pour se faire sentir. Mais il ne pouvait pas se laisser aller, pas encore. Avisant Arthur, il s'approcha de lui, navré de l'interrompre dans ses moments de sérénité avec sa moitié.

- Arthur... Désolé de t'interrompre, mais je me demandais si tu étais partant pour faire un petit tour des installations avec moi. Rapidement, au moins pour s'assurer qu'on ne risquera rien cette nuit et que le complexe est à peu près sûr. »


Welcome Hell
Il en a toujours été ainsi. Pour atteindre le Paradis, il faut connaître l'Enfer.  by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Animation - New Beginning   Jeu 28 Jan 2016 - 23:26

La neige lui recouvrant près du tiers de sa personne, Rebecca avançait près de Christina, découvrant le nouveau lieu, leur destination finale, ils étaient enfin arrivés... Pas le moindre signe de semi vie... Aimant les lieux abandonnés d'habitude, afin d'être paisible pour réfléchir et se ressourcer, ce goût là prenait tout son sens maintenant, elle n'avait jamais été aussi enjouée, pour elle c'était une habitude mais qui s'était perdue au fil des derniers mois...

Un bâtiment, une nouvelle maison pour eux tous... Ils entraient tous, les uns après les autres, découvrant le hall plutôt grand mais dont l'abandon se voyait proportionnellement à la poussière qu'il y avait en certaine quantité, ce qui était pour le coup un soulagement plutôt que de la gène habituelle, la pièce laissait entrevoir une salle à manger derrière les escaliers brodés de toiles d'araignées qui ont élu domicile ici... là aussi, elle n'avait jamais autant sourit à la vue de ces bestioles... Chacun visitait, découvrait les lieux, tous un peu sur ses gardes néanmoins, le contexte les ayant rendu beaucoup plus prudent et méfiant... Tandis que Sven et sa mère allait à l'étage, la blonde fit un tour dans la salle à manger un peu plus loin, personne ne l'avait suivi pour l'instant, elle pouvait rester seule un petit moment... La pièce était d'un ordre impeccable, , bien que recouvert de plusieurs couches de poussières, les propriétaires ont eu la bonne idée de ranger... Elle se précipita vers la cuisine bien qu'elle n'ait jamais vraiment cuisiné même en ayant vécu seule... Elle se disait que ce serait l'occasion d'apprendre, après tout même en étant écolo, végétarienne et tout les cliché qui allait avec, ça ne l'empêchait pas d'aimer manger des bonnes choses, ce qui lui manquait beaucoup après tout... Puis ça ne devait pas être bien compliqué, elle imagina un protocole expérimental en biochimie, la cuisine c'était la même chose... du moins c'est ce qu'elle pensait...

Rebecca s'assit à une table près d'une fenêtre, regardant la montagne... Le paysage... ce serait l'occasion de refaire de la randonnée, il devait y 'avoir de quoi faire... Et la course, le trail... bon dieu que ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas couru... Bon avec la neige ça n'était pas l'idéal maintenant mais quand elle aurait fondu... D'ailleurs la végétations commençait à pousser, la neige fondant à vue d’œil, laissant apparaître les fleurs de montagnes, l'herbe se faisant des plus verte... Le vent qui donnait un effet apaisant à cette nature... Ouvrant la fenêtre, la biologiste se laissa aller à la brise, jetant son béret pour avoir les cheveux les plus libre possible, ouvrant les bras pour sentir cet air qui s'était réchauffé, mais qui restait néanmoins doux...

Puis elle sursaute, et rouvrit les yeux... elle s'était laissé allé à ses pensées jusqu'à s'être endormi... Elle ne savait pas combien de temps, mais personne ne semblait l'avoir vu donc probablement pas longtemps... à moins qu'on l'ai vu et qu'on l'ai laissé tranquille... Rebecca s'était toujours sentie plus forte, rodée, infatigable, préparée physiquement à tout ça... Au final elle avait été la première à s'être écroulée...

Elle retourna avec les autres l'air de rien, contemplant et ne réalisant encore pas vraiment qu'ils étaient vraiment arrivés... Était-ce encore un rêve ?
Revenir en haut Aller en bas
Alan S. Karlson
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 1638
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Animation - New Beginning   Jeu 28 Jan 2016 - 23:33


    J'espérais vraiment ne pas déranger la blonde et surtout qu'elle ne me renverrait pas en pleine face tout ce qu'il s'était passé, ce que j'avais fait ; j'avais déjà le plus grand mal à l'accepter moi-même, inutile pour le moment d'en rajouter une couche. Kassandra n'y fit cependant pas allusion, même si son air était un peu distant ; je ne pris cependant pas directement pour moi cette retenue, comprenant qu'elle ne pourrait pas recommencer à sourire de si tôt. Qui le pouvait après ce que nous avions vécu ? Après ce à quoi nous avions dû échapper ? Seul un fou se sentirait bien dans tout ce bordel. Je hochais la tête aux mots de la jeune femme, souriant très légèrement ; la neige n'avait jamais quelque chose qui me dérangeait, au contraire, j'avais mis un temps fou à me faire à la chaleur ambiante de Seattle.

« Ça va pas être simple d'évoluer dans cet environnement mais je pense qu'on peut se sentir en sécurité ici. »

    Je l'espérais du moins, j'espérais que cet endroit deviendra notre nouveau chez-nous, ou au moins quelque chose qui y ressemblait ; mais rien qu'à voir la pièce principale, j'imaginais déjà la chaleur qui pouvait émaner de cette bâtisse. Quelque peu perdu dans mes pensées, je fus surpris par la main qui se posait sur mon épaule, toutefois soulagé que ça ne soit qu'Edwin. C'était fou en y repensant comme nous étions y a une dizaine des jours des éléments pour la plupart isolés dans le stade, alors que là nous étions devenus un groupe relativement soudé, prêts à nous soutenir les uns les autres ; c'était du moins le sentiment que j'avais, et il était indispensable pour continuer à avancer : garder l'humanité. Souriant calmement au fauconnier, je lui répondis d'une voix calme.

« C'est vraiment pas mal à l'intérieur, je m'y suis pas trop attardé mais ça m'a l'air prometteur ! »

    Je m'étonnais presque du brin d'enthousiasme qui était dans ma voix alors qu'elle avait été la plupart du temps morne voire éteinte ces derniers jours, mais il semblait que le simple fait d'être enfin arrivés à destination vivants redonnait un peu de cet espoir, ou au moins un apaisement temporaire ; tout comme l'excitation des autres quant à la découverte de cet endroit. L'idée d'Edwin qui était relativement entraînant me parut être bonne ; ça nous ferait le plus grand bien de faire le tour des environs, et peut-être en effet que nous pourrons trouver des choses utiles. Leurs signifiant que je les suivais, nous nous sommes mis en route vers une petite bicoque sur la droite du bâtiment principale. Les suggestions de la blonde faisaient presque rêver ; nous déplacer en ski ou en moto-neige, ça serait vraiment quelque chose.

« On va essayer de trouver un maximum de trucs tout en se familiarisant au lieu. En tous cas l'endroit me semble relativement paisible, on a pas encore vu beaucoup de macchabées... »

    Grâce aux indications sur les clés, le fauconnier ne mit pas longtemps à ouvrir la porte de la petite bâtisse ; il semblait qu'elle servait à la fois de dépôt pour le matériel de ski, mais aussi de coin repos pour je ne sais quel employé ; il y avait au premier abord une pièce principale avec plusieurs crochets et box, deux portes donnaient sur d'autres pièces. Nous allions forcément trouver quelque chose d'utile ici.



Revenir en haut Aller en bas
Arthur E. McLeod
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 570
Age IRL : 31

MessageSujet: Re: Animation - New Beginning   Ven 29 Jan 2016 - 4:31

La fin d'un voyage, le début d'une nouvelle histoire. Un écrivain aurait peut être eu la signature d'un avenir prometteur pour terminer le récit du périple. Quelques mots pour laisser imaginer de si belles choses en ces lieux retirés, l'ombre d'un espoir qui au fil du temps se teint de l'écho des rires d'un enfant. Peut être. Mais il n'y a pas de plume pour dicter nos actes. Ce n'est pas l'encre qui coule de nos blessures, mais bien le sang. Nous ne tournons pas une page. Nous changeons de livre. Et il nous appartient d'en rédiger chaque phrases, chaque paragraphes. Ce sont nos mains qui maintenant guideront l'histoire de nos vies. Car c'est entre elles que nous tenons notre destin. Aussi sûres, aussi fermes que ce froid qui s'empare de nos veines, échouant presque à entamer notre joie d'avoir enfin un endroit où se sentir chez soi.
Je me remet lentement de mes émotions. Je comprend que je me suis emporté, que je me suis laissé aller, encore une fois. J'ai l'impression que cela devient coutume.. Ce rôle de mec vaillant au grand coeur sensible, ça a l'air d'être le mien, ouais.. Dans le fond, je l'accepte. Tant d'heures à serrer le volant de toutes mes forces, à écraser une pédale, sans jamais être sûr de l'avenir, à plus de dix mètres devant moi. Le poids de l'espoir sur mes épaules, la trouille de les emmener à une mort certaine, soit par ses sbires, soit par l'abandon, devant le vide que je craignais tant. Pas étonnant que je craque, finalement..

Chez nous.. Voilà où nous sommes, maintenant. Je ne connais pas encore ces lieux, mais je m'y sens déjà attaché. J'aime cet endroit de toutes les larmes que j'essaye encore de sécher. De toutes mes crampes, de ma fatigue, du froid qui s'attaque à mes jambes maintenant, les faisant trembler. Chez nous, car je peux de nouveau voir mon sourire se refléter dans les yeux d'Isabel, un toit sur nos têtes, le silence protecteur autours de nous. Je la serre dans mes bras. Je pourrais rester là des heures, collé contre elle, à n'avoir d'autre préoccupation que d'écouter son souffle s'accorder au mien. Une si belle fin pour cette symphonie qui nous suit depuis les premières minutes de l'apocalypse à Century Field. Non plus une note d'espoir, mais plusieurs mélodies, en pleine harmonie, qui doucement réchauffent nos âmes. Malheureusement, mes songes les plus intimes sont brisé par l'intervention.. de celui que je m'amuse à appeler JarJar. Je porte mon regard fatigué, exténué sur lui. J'ai peine à savoir si j'entend réellement ce qu'il me dit, ou si je rêve. Incohérence ou fatigue ? Je cligne des yeux, avant de regarder Izzy, l'air interrogateur. Non, sérieusement, ce mec vient vraiment me voir pour me dire que j'ai l'air crevé et que lui se sent comme un.. petit cochon ? Je reporte mon regard sur lui, un peu fuyant au début, plus assuré mais toujours très perturbé ensuite. Mes lèvres se séparent pour lui répondre.

" Euh.. je .. Ben écoute on a tous besoin de se ... rafraîchir.. mec. "

Mon visage exprime rapidement l'ennuis. Je l'invite, dans toute la politesse d'un silence entendu, à me laisser dans ce moment intime avec Isabel. Ne serait ce qu'un instant encore. J'en ai besoin. Oui, j'ai besoin d'elle. De me perdre dans ses yeux, son odeur, sa chevelure. Ignorant maintenant ce Jarjar, je regarde ma main se perdre dans la toison dorée de ma douce. Comme juste avant d'entendre le premier râle, les premières notes de la marche funèbre. Je ferme les yeux, savourant le plaisir d'un silence total. Les seuls murmures sont ceux des vivants, autours de nous.

" Tu sais.. j'ai eu tellement peur d'être séparés à nouveau, quand .. quand ça s'est passé, là bas.. Elyse me manque.. Je ferai tout pour la retrouver.. Mais sache que le plus important pour moi.. c'est que toi, tu sois là.. "


Des aveux à demi voix. Voilà des paroles qui me semblent bien égoïstes, mais bien réelles. J'ai eu à faire un choix, au stade. Choisir entre mener ma femme en lieu sûr, ou tenter le diable en l'embarquant dans des recherches folles, au milieu du chaos. J'ai agis de peur de les perdre toutes les deux.. J'ai agis comme mon coeur me le dictait. Au moins, j'ai essayé de l'emmener avec nous.. C'était ma première pensée.. Ma première destination.. Pour n'y trouver que l'absence.

" Je te promet que je ferai tout pour la retrouver.. J'suis sûr qu'elle s'en est tirée.. Elle est loin du stade maintenant. Loin.. en sécurité.. Et bientôt elle sera ici.. J'ferai tout pour ça.. "

Je cherche encore une fois le réconfort dans ses yeux, face à mes affirmations. Mes paroles signifient mon absence, mon retour face au danger, je sais qu'elle le sait, mais je lui impose tout de même cette épreuve. Je sais qu'elle aura peur, tout comme j'aurai peur à sa place. Je sais que bientôt, quand le jour sera venu, elle versera ses larmes, devant mon départ. Je sais que c'est de la folie.. Mais je suis obligé de le faire. Je ne pourrai pas commencer cette nouvelle vie sans au moins essayer. Mes pensées se tournent aussi vers mon père. J'ai l'étrange sentiment qu'il n'est plus de ce monde. Je l'imagine auprès de maman, maintenant.. Je sais qu'il s'est sans doute lui même accordé le luxe de ce voyage vers l'étreinte éternelle.

Un long soupir, puis un sourire.


" ... Mais pour l'instant, nous sommes ici, toi, moi, et tout ces gens là. On a quelque chose à construire ici.. On va les aider. Comme on le faisait, autrefois.. Tu te souviens ? "


Ces doux souvenirs, elle et moi en mission, quelque part dans le monde, à aider ces gens dans le besoin, main dans la main. Loin des fusils, des sables ou des rocs de l'enfer. Loin du chant assourdissant des canons, des fusils. Simplement la charité et l'entraide face aux imprévus, aux catastrophes. Nous étions la main tendue vers ceux qui tentaient de se hisser hors d'un gouffre. Ouais.. Ca me changeait d'être le poing serré prêt à marteler l'opposant.
Je cligne des yeux, sortant de mes songes. Je me recule d'un pas, puis d'un second. Je murmure à Isabel que je reviendrai plus tard. Et je me dirige vers Gary, grise-mine, porté à l'honneur quelques instants plus tôt par la fille avec une lance.
Arrivé à sa hauteur, je pose une main ferme et amicale sur son épaule. Je le regarde, m'autorisant l'espoir d'un sourire échangé. Je m'adresse à lui à voix basse.


" On s'est tous battus pour survivre, pour s'en sortir.. Tous ici ont prouvés leur valeur. Mais toi, tu as fait mieux que ça encore. Tu leur as apporté un lieu. L'espoir.. Là où toi, tu étais dans le noir. T'as rien lâché. Tu nous a guidé ici. Faut être fort pour ça... Et c'est quelque chose que j'respecte. J'sais pas qui t'étais avant, mais avec ça, t'as gagné ma loyauté. J'voulais que tu le saches. "


Un léger signe de tête, pour conclure. Je m'en retourne vers ma femme. Besoin, encore, de profiter de sa présence. Mais à peine arrivé à sa hauteur, me voilà - encore - abordé. Cette fois, c'est Ethan qui vient me voir. Avec une proposition qu'il sait parfaitement que je ne peux refuser. Je me tourne vers Izzy, lui signifiant à quel point je suis désolé.. Je vais encore être absent un moment.

" .. Ouais, j'suppose que t'as raison mon gars. Vaut mieux refaire un tour.. "


Je retourne chercher mon fusil. Dix balles encore. En la compagnie d'Ethan, je m'assure de la sécurité du complexe. La voilà, ma nouvelle vie. Entre le soldat et l'homme.

" Hey, tu t'rend compte qu'on va devoir faire ça tout les jours ? Qu'est ce que t'en dis.. partenaire ? "

Home sweet home.. comme je l'ai dit. Un endroit à défendre. Putain.. ça fait du bien.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Animation - New Beginning   Aujourd'hui à 16:55

Revenir en haut Aller en bas
 

Animation - New Beginning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

 Sujets similaires

-
» logiciel animation gif
» Persona 4 The Animation
» « It's not a new Life. Just a new Beginning. » [Kira, Rose]
» [ Film d'Animation ] Kenshin le vagabond : Le chapitre de la mémoire
» « Bien le bonsoir, je suis l’animation de la soirée ! » | Ft. Camille.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Event-