Le deal à ne pas rater :
Display Pokémon japonaise Terastal Festival Ex : où la ...
Voir le deal

Re: Cure sometimes. Treat often. Comfort always.

Jeu 30 Mar 2023 - 10:28

J’ai un bref hochement de tête en réponse. Au moins, on est dans le même bateau. Je sais, c’est une maigre consolation, mais je sais ce qu’elle peut éprouver. Et réciproquement. C’est mieux que rien. J’imagine. Et je lui rends tout de même un sourire quand elle me dira qu’elle ira se jeter dans les bras de Tucker dès qu’elle le pourra. « Meilleure idée du monde ça. » Un peu de douceur, oublier ce qu’on est en train de traverser, même quelques minutes. Ca peut paraitre égoïste, mais c’est aussi nécessaire pour qu’on puisse faire tout ce qu’il faut.

Au reste, j’ai un profond soupir, soulagé qu’elle cherche pas à négocier. « On va dire que c’est une précaution inutile. D’accord ? » Si on y croit très fort, ça va le faire non ?

***
Toujours est-il que je me retrouve à fixer le vide, par la fenêtre, après le départ d’Andrea et de Nihima. Si la virée à l’hôpital a été riche en émotions et nous a tous un peu retournés, on a trouvé pas mal de matos. Et ça c’est positif. Le reste… c’est autre chose. J’ai quand même une vague envie d’aller me rouler en boule sous le bureau. Envie que je réfrène parce que je sais pas du tout qui pourrait débarquer et que je me sens pas vraiment d’expliquer ce qui m’arrive.

Et l’ampleur de ce qui nous attend me file un sacré vertige. Pour la première fois de ma vie, je me sens vraiment démuni et pas à la hauteur, quoi que puissent en dire les personnes qui nous entourent. Parce que j’ai aucune idée de la façon dont ça va se terminer, que j’ai pas toutes les cartes en main pour avoir un jeu qui me donne confiance. Je me rends compte que j’aurais aimé pouvoir parler à Emerson, pour qu’elle me rassure, qu’elle me donne des clés. Sauf que je vais devoir faire sans.

Un profond soupir alors que je me retourne en entendant la porte se refermer. Et je laisse filer un silence, me frottant la nuque avec une grimace à la question de Quinn. « En vrai, ça aurait pu être pire. Nihima est au courant maintenant, ça devrait faciliter la recherche de matériel. » Je lui lance un regard quand elle parle d’être de l’équipe qui va chercher le matériel. « C’était… compliqué là-bas. Ca a fait remonter pas mal de souvenirs du tout début de l’épidémie. Et… ce qui leur est arrivé c’était… » Je secoue la tête, mon regard se perdant dans le vide quelques secondes. Avant de reprendre, à mi-voix, me tournant plus franchement vers elle. « Andrea était énervée de voir qu’on avait pris des risques pour elle. Je… » J’ai un froncement de sourcils, incapable de trouver les mots l’espace d’une seconde. « Je suis mort de peur Quinn. » Là, je pense que ça résume bien en fait. Peur de perdre Andrea, de décevoir les gens, de pas réussir à faire mon boulot. Ca fait beaucoup. « J'ai l'impression d'être un gamin qui se prend pour un médecin. » Et ça, ça craint.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cure sometimes. Treat often. Comfort always.

Jeu 30 Mar 2023 - 12:16


Au courant ? Elle ne peut s'empêcher de croiser les bras contre sa poitrine à l'idée. Ca explique bien des choses... De l'avoir vu s'isoler loin de tout, pour commencer. Avisant Nolan de ses yeux clairs alors qu'il évoque l'hopital, n'osant qu'imaginer ce qu'ils avaient pu y trouver. Des morts, du désespoir, sans doute. De ces énergies sombres qu'elle avait parfois l'impression de toucher du bout des doigts sitôt qu'ils entraient dans des lieux de ce genre, ou tout positif semblait avoir été détruit sans vergogne.

Ces risques n'ont pas été pris que pour elle. Rectifie t-elle néanmoins. L'infirmerie à besoin de matériel en urgence, on ne pourra pas continuer de soigner les autres à coups d'infusion ou de pansements et - Et elle se tait, sitôt que l'aveu s'échappe des lèvres du pédiatre. Sentant son ventre se tordre désagréablement en avisant Nolan, lui laissant la possibilité de se confier d'avantage alors qu'il se compare à un gamin qui essaie de jouer les adultes.

Nolan... Arrêtes. Et si elle pensait la même chose la concernant, ne se voyait pas aussi douée ou intelligente qu'on pouvait parfois lui dire, il n'empêchait. En l'état, c'était à elle de jouer les pragmatiques, quoi que ça puisse lui en coûter. Venant se placer face à lui pour l'obliger à affronter son regard, pinçant les lèvres avant de reprendre la parole.

Tu es doué. Tu connais beaucoup de personnes capables d'assurer le suivi d'une amputation avec presque rien ? De pratiquer une opération sur une fracture ouverte en urgence, cautériser une hémorragie dans le même temps, ou redresser une cavité thoracique ? Qu'il n'essaie pas de lui donner des noms, c'était son œuvre à lui. Je ne connais pas beaucoup de gamins qui auraient été apte à aller dans un hôpital avec des combattants et en ressortir indemnes. Certains n'auraient pas osés. Que tu ai peur, c'est normal. Elle était tout autant terrorisée, mais ne pouvait pas se permettre le montrer. Pas maintenant, pas comme ça. Et avec un peu de chance, Jennifael aurait de quoi aider sur ce terrain là, sitôt qu'ils partiraient pour Gig Harbor récupérer ceux restés en arrière. Mais impossible de lui en parler pour l'heure, ou de lui offrir de faux espoirs. Je ne sais pas de quoi l'avenir sera fait. Mais je sais que beaucoup ici te doivent la vie, avant toute chose. Souffle finalement la rouquine, esquissant un sourire encourageant. Et pour le moment... Même si c'est difficile. C'est à eux que tu dois penser.



Let your chaos explodes

Quinn R. Marsh
Quinn R. Marsh
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cure sometimes. Treat often. Comfort always.

Jeu 6 Avr 2023 - 16:51

J’ai un froncement de sourcils à sa remarque, sans trop comprendre. « De quoi tu parles ? » Enfin, probablement que c’est visible sur mon visage que les choses se sont mal passées. Certainement même. Quelque part, je continue à me dire que ça aurait pu être pire. Mais c’est surtout que j’ai l’impression que j’arriverais jamais à être à la hauteur de ce qui nous attend. Et c’est vraiment difficile de faire bonne figure ou de garder mon aplomb, surtout face à des personnalités comme Andrea ou Nihima.

Un soupir au reste, alors que je hoche la tête. « C’est ce que je lui ai dit. Qu’on avait absolument besoin de tout le matériel qu’on va pouvoir récupérer là-bas et que notre situation était critique. » Je me frotte le visage à deux mains, la mine totalement perdue, alors que finalement, ce qui me pèse le plus finit par m’échapper. Et je sais que j’aurais dû le garder pour moi, que ce genre de remise en question n’est pas possible, pas permis, surtout en temps de crise comme ça.

Sauf que c’est plus fort que moi.

Je finis par piquer du nez quand elle reprend la parole, comme un gamin pris en faute, préférant loucher sur mes baskets que la regarder en face. Je déglutis, alors que je me sens trembler des pieds à la tête et je me contente d’opiner du chef à ses paroles, sans savoir vraiment quoi lui répondre. Et je laisse filer un silence avant de lâcher, dans un murmure. « J’étais pas tout seul pour faire ça. » Et je le suis toujours pas plus maintenant, mais ça change rien au fait que là, de suite, j’ai l’impression d’être un putain d’escroc qui a rien à faire là. « C’est même plus que de la peur Quinn, c’est… je suis habitué à être angoissé, surtout ces derniers mois. A avoir peur qu’il nous tombe un truc horrible sur le coin de la gueule. A me demander quand est-ce que je vais devoir me contenter de croiser les bras parce qu’on aura vraiment plus rien pour soigner les gens. Ca c’est de la peur et je sais gérer. Mais là… » Je secoue la tête, les yeux écarquillés, avant de me figer quand elle continue.

Finalement, je sens les larmes me monter aux yeux, mais je les ferme de toutes mes forces, comme pour les ralentir. « Et tous ceux que j’ai pas pu sauver hein… » Parce que ceux-là me hantent tous les jours, bien plus présents et plus encombrants que ceux que j’ai réussi à sauver malgré nos situations merdiques. « J’ai pas envie qu’Andrea en fasse partie. » J’ai pas envie de prendre les mauvaises décisions, de la condamner, parce que j’aurais pas eu assez d’expérience ou de je sais pas quoi. Et c’est en train de me bouffer comme pas permis.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cure sometimes. Treat often. Comfort always.

Lun 10 Avr 2023 - 10:21


J'ai croisé Nima en venant ici. N'était-ce pas là, la meilleure explication possible ? A son regard et au tien, tout s'explique. Un mélange de déni, et d'une peur insidieuse contre laquelle ils ne possédaient pas réellement d'armes, en l'état. Se faisant silencieuse quand il reprend enfin la parole, se sous estimant d'avantage si c'était possible en assurant ne pas avoir été seule. Tu ne l'es pas plus aujourd'hui. Elle était là. Lisandro était là. Ensemble ils trouveraient une solution. Et si il évoque les patients qu'il à perdu, elle peut comprendre. Pou rse sentir elle même éternellement coupable de ne pas avoir réussi à sauver certaines vies. Son ancien interne en chef lui avait pourtant dit, un jour. Ils n'étaient pas décisionnaire de qui devait vivre, ou mourir. Mais la pensée éclate comme une bulle, sitôt qu'elle voit les larmes poindre dans le regard du pédiatre.

Et c'est presque instinctif, qu'elle vient avec douceur poser sa main sur la sienne. Le laissant s'épancher, évoquer ses craintes les plus viscérales, son regard ancré dans le sien. Mais là, il y à un affect supplémentaire? C'était Andrea. Le lien qui les unissait était fort. Et ce qui lui tombait dessus n'en restait pas moins profondément injuste. Resserrant ses doigts entre les siens, quand il évoque les personnes qu'il n'a pas pu sauver. Elle n'en fera pas partie. Elle n'était pas chaman comme pouvait l'être Sahale, ni même Manbo comme Jennifael. Elle ne pouvait en rien deviner l'avenir et l'anticiper, quoi que c'eut été une excellente chose à l'instant précis. Venant poser une main contre son épaule pour l'inciter à garder pied, lui offrant un regard plus décidé que ce qu'elle ne pouvait ressentir dans son coeur.

Tu es épuisé. Et ça se comprenait aisément, vu les récents événements. La, maintenant. Tu as besoin de souffler, et de faire le vide. Pas de te rendre malade pour rien. Et si elle devait être la pragmatique du duo... Il était grand temps d'utiliser les enseignement de Jennifael, pour espérer apaiser ses nerfs. Tu vas boire ce que je te prépare sans discuter. Pour commencer. Et si je dois passer des journées entières à te rassurer, je le ferai. Ca ne lui posait aucun problème. Venant lui offrir un léger sourire rassurant, avant de reprendre. On est une équipe Nolan. Et je serai toujours là, sitôt que tu auras des doutes. Je ne te laisserai pas tomber, et à deux, on saura faire le nécessaire pour la sauver.

L'espoir. Il n'y avait de toute manière, que ça pour les tenir et les motiver en l'état actuel des choses.


Let your chaos explodes

Quinn R. Marsh
Quinn R. Marsh
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cure sometimes. Treat often. Comfort always.

Mar 18 Avr 2023 - 22:33

J’ai une vague grimace en réponse. « Ah ouais. » Nihima donc. Qui était bien plus touchée qu’elle n’acceptera de le reconnaitre. Mais ouais, ça devait bien se lire sur son visage, surtout qu’elle venait de l’apprendre. Sans compter que bon, Quinn étant au courant, faire le lien a pas dû être bien compliqué. Je me frotte le visage à deux mains avant de finir par hocher la tête. « Je sais que ça peut paraitre égoïste, mais je suis quand même content qu’elle soit au courant. Ce sera… plus simple. Pour un paquet de trucs. » On le sait tous les deux. Même si le mot simple est ptet pas le plus approprié.

Et le reste est plus… compliqué. « Je sais que je suis pas tout seul. Mais si ça merde, ce sera aussi parce que j’ai pas trouvé la bonne solution. » Parce que je suis supposé être le plus expérimenté, celui qui a acquis le plus de connaissances théoriques et pratiques. Des conneries du genre qui, aujourd’hui, me dépassent totalement. Le mur que j’avais tenté d’ériger pour gérer cette histoire se fissure un peu plus à chaque seconde et là, je finis par craquer. J’ai beau battre des cils, je sens que quelques larmes finissent par rouler sur mes joues. C’est pas souvent que ça m’arrive, pour pas dire jamais. Craquer ici, c’est toujours prendre le risque de pas être capable de gérer ce qui pourrait nous tomber dessus. Mais je finis par hocher la tête à la remarque de Quinn. « Elle… C’est elle qui m’a donné ma chance ici. C’est avec elle que j’ai réappris à faire confiance à des personnes qui n’étaient ni Cass’, ni Tom. » Et autant dire que ça a été un exercice difficile. Ce serait comme de devoir soigner Lisandro, même combat pour moi.

J’aimerais être aussi confiant qu’elle quand elle me dit qu’Andrea fera pas partie de cette liste déjà beaucoup trop longue. Les dernières années ont été éreintantes. On a perdu tellement de monde, sans pouvoir parfois y faire quoi que ce soit. Et la douleur est toujours là, lancinante, prête à attaquer et à bouffer toute la place dès qu’elle en a l’occasion. Au risque d’oublier les bonnes choses et surtout, les vivants.

Au reste des propos de la rouquine, j’ai un vague hochement de tête. « J’ai ptet un peu le contrecoup de la sortie aussi. » La virée à l’hôpital a aussi été un gros truc à gérer, tant physiquement qu’émotionnellement. J’essaie de prendre une grande inspiration alors que je l’écoute, les yeux un peu écarquillés. « Tu veux me faire boire quoi au juste ? » Ouais, ouais, elle a dit sans discuter, mais bon, elle me connait à force. Et j’aimerais lui dire que c’est pas tant les doutes qui me bouffent, mais la peur. Sauf que les deux sont intrinsèquement liés, que c’est le fait de douter de mes compétences, de ma capacité à gérer la situation qui me fiche une peur panique, de celles qui pourraient me couper le souffle et m’empêcher de réfléchir correctement. « Faut que je… » Que je quoi ? Je sais pas trop en vrai. Que je pose les choses. Que je remette mon cerveau en marche, mais c’est ptet un peu compliqué là, de suite.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cure sometimes. Treat often. Comfort always.

Dim 23 Avr 2023 - 13:49


Elle pouvait comprendre ce soulagement, à l'idée qu'une tierce personne soit au courant. Le laissant s'épancher sur son affection pour Andrea, et ce contre coup douloureux de la sortie sans chercher à lui couper la parole. Compréhensive, et à l'écoute de ses doutes, faisant taire les siens au plus profond de son coeur. De la valeriane. Ca soulage l'anxiété, et ça t'aidera à mieux dormir. explique t-elle posément, récupérant déjà de quoi préparer la mixture, terminant sa phrase. Il faut que tu souffles. Que tu fasse le vide. Et ça ne fonctionnera que si tu arrive à dormir quelques heures d'affilées sans être noué par le stress. D'ou l'intérêt pour lui de boire ça, sans poser de questions.

______

Avril 2023

Je suis de retour ! avait-elle annoncé avec un sourire sitôt rentrée à l'infirmerie. Si laisser Liv la-bas lui avait serré le coeur, revoir le visage de Nolan lui arrache néanmoins un sourire, alors qu'elle serre contre elle la sacoche d'anesthésiants préparés par Jennifael. Si il était déjà le début de soirée, elle ne doutait pas une seconde que Nolan soit encore ici, concentré sur son bureau. Déposant devant lui une petite boîte rempli des sucettes qu'avait réussi à faire Liv avec un peu de jus de betterave, esquissant un sourire.

Petit souvenir de Gig Harbor, je pense que tu vas apprécier. Et pas seulement, même s'il serait difficile de lui expliquer comment elle avait pu se procurer un anesthésiant qui serait apte à gérer une opération comme ils le prévoyait. J'ai raté beaucoup de choses ? s'enquit-elle en venant déposer ses affaires sur son propre bureau, remettant en place le sweat noir de Tucker pour masquer pour l'instant la vue de son ventre légèrement arrondi. J'ai ramené pas mal de choses du trajet, mais .. Commence par me raconter, toi. Y'avait-il eu du nouveau, du côté d'Andrea ? D'autres moyens apportés de l'extérieur, la possibilité que la tumeur n'ait pas augmenté en son absence ? Ramenant ses yeux clairs vers Nolan dans l'attente d'une réponse, en espérant que les nouvelles soient bonnes.


Let your chaos explodes

Quinn R. Marsh
Quinn R. Marsh
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cure sometimes. Treat often. Comfort always.

Mer 3 Mai 2023 - 17:48

Je me contente d’un bref hochement de tête quand elle parle de valériane. Ca je connais, ça va. Et puis bon, vu ma femme, je me vois pas trop pointer du doigt les plantes pour dire que c’est du flan. Je sais les effets que ça peut avoir et je me sens un peu con de pas y avoir pensé. Mais pour le coup, j’ai surtout le sentiment que beaucoup trop de choses m’échappent actuellement, j’ai peur de passer à côté de l’évidence. « Ouais. Faire le vide. Sinon, je vais arriver à rien. » Une grimace alors que j’attrape la mixture qu’elle finit par me donner. En espérant que ça ait l’effet escompté.

Et puis les jours, les semaines s’enchainent. On bosse sur les cadavres dès qu’on a le temps, d’autres expéditions sont organisées pour trouver ce qui manque. Je me dis qu’on va pouvoir passer à l’étape d’après, dès que Quinn sera revenue de Gig Harbour. Autant dire que je suis pas super enthousiaste. Enfin, c’est surtout de l’appréhension. A l’idée de me planter ou que ce soit pas suffisant. A l’idée d’être à court de plans et de devoir regarder Andrea mourir sans pouvoir rien y faire. La valériane aide à ce que j’arrive à dormir, plus ou moins, mais l’angoisse elle, est toujours là. Et autant dire que j’ai jamais autant détesté la notion de secret médical, même si je comprends son intérêt.

La vie au camp s’organise aussi. On commence à trouver nos marques, même si c’est pas toujours simple. Et je me dis que ouais, on peut vraiment arriver à faire quelque chose de bien ici. Je finis par me poser à mon bureau, alors que tout est calme pour une fois. J’en profite pour lire quelques trucs, prendre des notes et me focaliser sur les réglages du microscope.

Je relève la tête quand j’entends une voix familière et je rends un sourire à Quinn alors qu’elle se rapproche. « Je suis content de te voir, tu m’as manqué. » Bon, elle sait que je serais pas plus expansif, mais elle peut voir à mon regard que je suis sincère. Avant même de voir ce qu’elle ramène, c’est dire. Je plisse les yeux à fixer la boite, sans pour autant tilter tout de suite ce qu’il y a dedans. « Oooooh trop bien. » Je lève un pouce dans sa direction, attrapant direct une sucette avant de hausser une épaule à sa question. « Bah en vrai ? Pas grand-chose. J’ai fait une petite expédition avec Frances et on a trouvé le microscope, les gens continuent de fouiner pour récupérer du matos et on commence à être parés. Andrea va bien, rien de changé pour le moment. » Pas d’évolution de la grosseur, même si je sais que le jour où on va devoir opérer se rapproche dangereusement. « Cass’ court partout parce qu’il y a un milliard de trucs à planter… la routine habituelle. C’est plutôt à toi de me raconter les nouvelles. » J’ajoute, lui rendant un sourire. « Comment va Olivia ? Et les autres ? » Ca fait des mois sans savoir ce qui se passe pour eux mais, vu la tête de Quinn, je suis plutôt confiant sur le fait que tout à l’air de rouler. Sinon elle serait pas aussi souriante.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cure sometimes. Treat often. Comfort always.

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum