Le deal à ne pas rater :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 édition limitée du manga Blue ...
12 €
Voir le deal

Re: Never really over

Dim 12 Fév 2023 - 10:51

S’il est un peu surpris de l’intensité de ces retrouvailles, il n’en profite pas moins de chaque instant qu’ils passent tous les deux. Sans chercher à comprendre plus loin. Et, alors qu’il reprend son souffle, il a un rire à la remarque de la rousse. « C’est bien parce que je savais que tu ferais trainer que je ne te l’ai pas dit. Mais visiblement, c’est foutu pour la prochaine fois. » Parce qu’il compte bien faire ce qu’il faut pour que ce genre de tête à tête se reproduise.

Il la suit des yeux quand elle se redresse et a une grimace quand elle attrape un cadre qu’elle lui met sous le nez. « Je sais à quoi elle ressemble, merci. » Soufflé d’un ton un peu las, alors qu’elle enchaine. Et il a un bref soupir, se redressant à son tour. « Tu t’imagines bien que la situation n’a rien d’aussi simple. » D’autant que l’idée même d’une vraie séparation avec Zi n’a même pas été abordée. Cette situation, aussi bancale soit-elle, leur permet de ne pas avoir à répondre à certaines questions ou à devoir affronter leurs familles respectives. « Je ne suis même pas sûr que le terme soit approprié quand on parle de mariage arrangé. » Pourtant, il est attaché à sa femme, à sa façon en tout cas. « Pourquoi tu poses la question au fait ? » Jusqu’à présent, elle ne semblait pas intéressée par sa situation. Tout comme lui ne s’est pas vraiment demandé quelles pouvaient être ses attaches.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never really over

Dim 12 Fév 2023 - 11:41

Parce que maintenant je deviens prévisible pour toi, c'est ce que tu es en train de dire ? Elle l'interroge du regard avant d'esquisser un sourire amusé l'espace d'une seconde. Qu'il ne s'emballe pas, elle peut s'avérer bien plus chaotique qu'il ne le pense, juste par principe et pour contrer ses attentes. Le but de Maxine a toujours été d'être là où personne ne l'envisage, pour tromper son monde. Spontanée, agressive, versée dans une émotion vive et bouleversante, elle n'a jamais voulu faire dans la demi-mesure, ou dans les demi-teintes sans saveurs.

C'est sans doute pour ça que la situation de Yuan lui est aussi énigmatique. Elle sait que ça ne la concerne pas le moins du monde, mais il y a quelque chose qu'elle ne peut pas entendre dans ces circonstances. Un soupir lui échappe : En quoi ça n'est pas simple alors ? Pour elle, sans doute que le monde est trop binaire : il y a ce qu'elle veut, et ce qu'elle ne veut pas. Les oui, les non, très peu de "peut-être". Et rien de plus. Pourquoi se prend-t-il autant la tête ?

Elle pince les lèvres, ne se doute pas forcément de ce que son argent implique. En tant qu'électron libre en tout cas, c'est le plus simple pour elle de ne s'en faire pour le reste. Pourquoi tu as accepté un mariage arrangé ? Demande-t-elle alors en fronçant les sourcils. C'est l'énigme, le mystère. Et pourquoi vous restez ensemble en façade ? N'ont-ils pas envie, tous les deux, de goûter à la vraie liberté ? Celle de ne pas être ensemble et de pouvoir vivre, vraiment ?





What a lovely day.
Maxine E. Reynolds
Maxine E. Reynolds
Junk Town | Bras droit
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never really over

Mar 14 Fév 2023 - 10:04

Il lui rend un sourire tout aussi amusé. « Pas forcément prévisible. Mais j’ai du mal à imaginer que tu puisses résister à l’envie de me titiller un peu plus si tu en as l’occasion. Je me trompe ? » Quant au fait d’être imprévisible, il ne peut pas se mentir, c’est en premier lieu ce qui le séduit chez elle. Elle dénote tellement avec son quotidien millimétré qu’il ne sait jamais comment réagir la concernant. Et il en a terriblement besoin.

Les questions qu’elle pose le laissent pensif quelques instants. Il réfléchit à la façon de présenter les choses, sachant pertinemment que leur façon de faire à Zi et lui est un peu décalée par rapport à ce que les occidentaux pourraient attendre. « Disons que je n’ai pas vraiment eu mon mot à dire. Tout ce que j’ai toujours fait, c’était pour ma famille. Et le mariage faisait partie des engagements que j’avais envers les miens. Unir deux familles importantes, comme celle de ma femme et de la mienne. Ca a eu un fort impact dans mon pays natal. » Il se fait songeur au reste de ses propos. « Si on divorçait, il est fort probable que ça retomberait sur elle. Opprobre auprès des gens que nous connaissons, peut-être même que sa famille la renierait. Le simple fait de lui avoir permis de continuer ses études après notre mariage a fait beaucoup parler. » Voilà bien un sujet qu’il n’aborde guère. « L’amour ou ce dont nous avons envie n’est jamais entré en ligne de compte. » Un nouveau silence, avant qu’il n’esquisse un sourire plus franc. « Et puis, il y a Tao. Il a assez souffert de la perte de sa sœur, je ne sais pas comment il vivrait de perdre son foyer. » Autant dire que ses propres sentiments passent largement après ceux de son fils de toute façon. « Ca doit te paraitre complètement dingue et rétrograde de penser comme ça. » Il ne s'attend pas vraiment à ce qu'elle comprenne.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never really over

Mar 14 Fév 2023 - 12:42

Elle écoute et fronce les sourcils. Bien sûr que l'envie de le titiller est plus importante que le reste mais pour l'instant, elle préfère comprendre ce monde dans lequel il gravite, et surtout aviser en conséquence de ce qu'il s'y passe. Les yeux dans les siens, elle n'est pas bien sûre de saisir tous les enjeux en cours pour lui. Et tu lui as demandé ce qu'elle voulait ? Questionne-t-elle simplement avant de plisser le regard : Ou ce que ton fils voulait ?

En fait, c'est ça qu'elle ne saisit pas. Elle se revoie enfant, elle aurait aimé voir les signes de la fuite de son père, pour accepter le malheur et l'abandon de sa mère aussi. Mais outre ça, elle a l'impression que Yuan s'enferme dans une configuration difficile probablement parce qu'il a peur ou qu'il s'ennuie. Parce que sinon, elle ne comprend pas. Franchement, écouter le blabla des gens que ça ne concerne pas, qu'est-ce que vous en avez à faire ? Ajoute-t-elle.

Sans rire, c'est vraiment quelque chose qui lui échappe totalement, pour le coup. C'est aussi absurde quand on sait que tout le monde a un avis sur tout, mais surtout un avis. Et puis c'est totalement ridicule de s'en prendre à elle sur ces questions-là, grogne-t-elle en roulant des yeux un temps : Elle travaille, elle a une carrière, elle n'a pas besoin de plus pour s'occuper de la même manière que toi de votre fils, et puis, qu'est-ce qu'une famille comme ça, sinon une plaie ?Je trouve ça stupide, c'est se créer des problèmes pour rien du tout, souffle-t-elle.





What a lovely day.
Maxine E. Reynolds
Maxine E. Reynolds
Junk Town | Bras droit
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never really over

Dim 19 Fév 2023 - 11:38

Il a un sourire pensif à sa question. « Jusqu’à présent, je ne m’étais déjà même pas demandé ce que je voulais Max. C’est… nous avons été élevés comme ça. On m’a seriné, d’aussi loin que je me souvienne, que pour faire honneur aux miens, à ma famille, je devais suivre cette route. Tu vois ce que je veux dire ? » Il n’est pas bien sûr d’arriver à se faire comprendre, mais il sait à quoi il a dû renoncer pour cette foutue fierté familiale. Est-ce qu’il serait prêt à la perdre maintenant ? Et surtout, pourquoi ferait-il ça ? Il n’arrive pas à imaginer un monde où il pourrait être simplement heureux, sans avoir à se soucier de tout ça. Qu’elle fasse partie ou non de l’équation est presque accessoire en cet instant.

Et il la fixe un instant songeur. « J’imagine que c’est comme ça que tu fonctionnes ? Tu n’écoutes pas le blabla des gens que tu estimes non concernés par la façon dont tu mènes ta vie ? » Aucun jugement dans sa voix. Elle peut même voir à quel point ça peut le plonger dans ses réflexions. « J’en viendrais presque à te demander comment tu fais… » Il laisse filer un nouveau silence, fronçant les sourcils. Est-ce qu’il est prêt à se mettre sa famille à dos pour ses propres intérêts ? Est-ce qu’il en a envie ? Difficile à dire. Finalement, il entraine la rousse dans la cuisine pour grignoter un morceau. Avant de faire taire tout ce qu’elle a réussi à lui mettre dans la tête de la façon la plus plaisante à ses yeux.

***

Et les jours s’enchainent. Il ne réalise pas vraiment qu’il ne voit plus qu’elle et dès qu’ils en ont tous les deux la possibilité. Que Tao est ravi d’assister à chacun de ses matchs. Ce qui reste une parenthèse dans sa vie semble prendre un peu plus de place tous les jours. Mais ce n’est pas vraiment ce qui l’incite à parler avec Zi. Parce qu’il aurait pu continuer longtemps comme ça, jusqu’à ce qu’il se lasse. C’est toujours comme ça qu’il a fonctionné, pourquoi ça changerait ? Il ne réalise pas vraiment que la lassitude ne pointe pas vraiment le bout de son nez. Et c’est le regard de sa femme, à chaque fois qu’ils se croisent qui le pousse à discuter. Réellement cette fois. La discussion n’est pas vraiment plaisante. Pour l’un comme pour l’autre. Pointer du doigt l’échec de leur mariage ne l’enthousiasme pas. Pour autant, c’est nécessaire. Et il a l’impression que ça lui ôte un poids. Tout n’est pas réglé, loin de là même, mais pour la première fois depuis longtemps, il a l’impression qu’ils vont dans la même direction… sans que qui que ce soit ait à leur forcer la main.

Tu connais le lac Chelan ? Ca t’intéresse pour le weekend ? SMS envoyé, il laisse filer un peu de temps avant de prendre ses propres réservations s'il essuie un refus. Il sait qu’elle ne bosse pas, qu’elle n’a normalement pas de compétition. Et il a de toute façon besoin de prendre un peu l’air.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never really over

Dim 19 Fév 2023 - 14:41

Donc tu as été bercé par des conneries sans intérêt toute ta vie, tu es trop vieux pour continuer à les appliquer, tu ne crois pas ? Elle fronce les sourcils en le scrutant avant de soupirer. Non elle ne comprend pas mais bon, doit-elle vraiment tout comprendre ? Comment je fais ? Je n'en sais rien : je fais, c'est tout. Il n'y a rien de compliqué à envoyer se faire voir quelque chose qui ne contrarie. Tu sais dire "non" dans ton travail, ou "oui", quand tu y vois de l'intérêt. Alors pourquoi pas dans ta vie privée ?

Elle secoue la tête. Ils poursuivent cette discussion, se retrouvent dans la cuisine, parlent pendant un long moment sans s'épuiser. Et entre deux conversations, ils s'embrassent et couchent ensemble pour y revenir de plus belle. Max ne sait pas à quoi elle s'attendait pour ce séjour là, mais ça n'est pas si mal en définitive.

____________


On peut y faire du kayak ou du rafting au moins ou c'est un truc ennuyeux ? Assise sur ses toilettes, le pipi de l'enfer terminée, elle attend et avise le bâtonnet qu'elle tient dans la main avant de soupirer. Son retard de règles ne laisse plus vraiment de doute, mais elle a besoin d'en être sûre quand même. Les mâchoires serrées, la rouquine se passe la main sur le visage alors que l'indicatif change de couleur finalement. Son cœur rate un battement. Elle reprend son téléphone après coup : Je ne peux pas ce weekend, je suis occupée, envoie-t-elle. Amuse-toi bien !





What a lovely day.
Maxine E. Reynolds
Maxine E. Reynolds
Junk Town | Bras droit
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never really over

Mar 21 Fév 2023 - 8:57

Il devrait probablement s’offusquer de la répartie de la rousse. Probablement qu’une partie de lui le fait, mais elle est écrasée par le reste. Par la curiosité quant à ce qu’elle pourra dire et, surtout, par la liberté que ces quelques mots pourraient laisser entrevoir. Et c’est effrayant, bien plus qu’il n’est prêt à l’accepter.

Pourtant, il finit par sauter le pas. Et le compromis semble acceptable, pour Zi comme pour lui. Une brève discussion avec Tao qui ne demande qu’une chose, c’est de continuer à passer du temps avec eux. Comme quoi, ce n’est peut-être pas si compliqué.

S’il a besoin de faire le point après tout ça, il a aussi besoin de sa compagnie à elle. Sans trop savoir ce que ça pourrait impliquer. Peu importe au fond, lui envoyer un message est naturel, alors il ne se pose pas plus de question que ça. On peut faire du ski nautique et des trucs très ennuyeux du même genre. Il ne s’est pas plus renseigné que ça, mais son sac est fait et il est prêt à partir. Un froncement de sourcils et une pointe de déception plus tard, une voix le SMS lu, il pianote tout de même. Je te donne l’adresse de l’hôtel. Au cas où tu changes d’avis. Passe un bon weekend. Forcément, il est curieux et se demande à quoi elle peut être occupée. Mais il est mal placé pour lui demander des comptes, il le sait bien.

Finalement, il se retrouve allongé sur une chaise longue, sur la terrasse de sa chambre d’hôtel, laissant filer un profond soupir. C’est probablement – surement même – la première fois depuis toujours qu’il se retrouve seul de la sorte, avec ses pensées. Alors il prend le temps de les ordonner, de réfléchir à tout ce que ses décisions vont impliquer à l’avenir. Il prend tout simplement le temps d’avoir le temps. Et c’est appréciable quelque part. Je sais que tu es occupée, mais j’espère que tout va bien. Tu rates un sacré coucher de soleil en tout cas. Photo d’un lac recouvert par le brouillard et où on ne voit absolument rien envoyée, il a un mince sourire avant de se laisser couler dans le canapé pour regarder un des nombreux films qu’elle lui a conseillés.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never really over

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 16 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15, 16  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum