-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur le Pack Gaming Mario PDP Manette filaire + Casque filaire ...
29.99 € 49.99 €
Voir le deal

4 participants

La vie vaut-elle la peine d'être vécue?

Lun 22 Juin 2020 - 12:56

EVA
SNYDER

WHO AM I
- Informations personnage -
Nom : Snyder
Prénom(s) : Eva
Âge : 26 ans
Date de naissance : 23/05/1993
Lieu de naissance : Salem, Oregon
Nationalité : Américaine
Groupe : Travelers
Ancien métier : Ranger dans un parc national
Célébrité : Eliza Taylor
- Défauts -
Violente
Incontrôlable
Asociale
Intéressée
Susceptible
- Qualités -
Déterminée
Débrouillarde
Stratège
Protectrice
Touchante

WHAT'S IN MY HEAD

- Psychologie du personnage -

Depuis qu'elle a perdu la petite "Izzie" qui l'accompagnait, Eva ne va pas bien psychologiquement. Alors qu'elle avait pris sur elle pendant des années, pour Izzie, elle subit maintenant de plein fouet le syndrome du stress post-traumatique. Elle ne dort presque plus la nuit, a régulièrement des hallucinations et peut devenir très violente. Si elle reste en vie, c'est uniquement dans l'espoir de retrouver Izzie.

Son syndrome de stress post-traumatique la rend asociale : ce qui se passe dans la vie des autres ne l'intéresse absolument pas. Mais, même si elle se moque des personnes qui l'entourent, Eva est paradoxalement très susceptible : ne vous avisez pas de dire quelque chose de mal sur le peu de gens qu'elle aime, elle pourrait vous poignarder dans votre sommeil !

Lorsqu'elle a des hallucinations, Eva est très dure à gérer, elle peut devenir incontrôlable et courir droit vers le danger, sans même s'en rendre compte. Être proche d'elle est donc vraiment compliqué. Toutefois, son parcours fait d'elle quelqu'un de touchant. Même si elle ne raconte pas son passé en détails, on comprend facilement que c'était une chic fille avant mais qu'elle en a bavé, peut-être même encore plus que les autres. Eva suscite donc assez facilement l'empathie des gens qui en sont encore capables.

Eva est assez débrouillarde : elle regorge de bonnes idées pour survivre. De temps en temps, elle les partage avec les autres, mais elle le fait quasi toujours pas intérêt, pour avoir quelque chose d'autre en échange. Elle a appris que pour survivre il ne fallait pas avoir d'états d'âme et ne pas trop s'occuper des autres. Dans la vie, elle ne cherche pas vraiment d'amis. Malgré tout, il lui arrive d'être touchée par des parcours de vie, des relations ou des personnes qui lui rappellent les gens qu'elle a connus. Eva n'a pas perdu toute son humanité, elle est capable d'aimer son prochain, mais il lui faut beaucoup de temps pour accorder sa confiance et, surtout, elle ne le fait pas pour n'importe qui.

WHAT AM I MADE OF

- Physique / équipement -

Toutes les cicatrices qu'Eva a, elle les doit aux autres humains dont elle a croisé la route. Elle a quelques restes de coups de couteau sur les bras et dans le dos. Malgré tout, Eva est restée attirante. Sa bouille et son corps lui ont d'ailleurs permis de trouver la protection nécessaire à sa survie. Elle est relativement petite, et très très mince, voire maigre. Elle a les cheveux blonds et les yeux bruns. Ses cheveux sont régulièrement emmêlés et sales étant donné qu'elle les lave rarement. Puisqu'elle ne dort presque pas, elle a constamment l'air fatiguée. Son teint est blafard, comme si elle était déjà morte.

Au-delà des équipements qu'elle peut trouver en route, comme des branches d'arbre ou des bouts de bois pour se défendre, Eva ne quitte jamais son poignard qu'elle porte à la ceinture, son revolver qu'elle porte aussi à la ceinture et son petit sac qui contient le précieux livre "Inventaire et description des plantes d'Amérique du nord". Ce bouquin lui a déjà permis de soigner des petits maux ou de manger lorsque les autres humains n'osaient pas tester des plantes qu'ils ne connaissaient pas. Tout ce qu'elle a, elle l'a volé aux autres humains qui ont croisé sa route bien évidemment. Au niveau des armes, elle réserve le revolver aux morts qui sont revenus à la vie et son poignard aux humains qui ne lui inspirent pas confiance.

Dans son sac, elle a également quelques médicaments, des bouillies de plantes à manger et une paille lui permettant de boire l'eau naturelle sans être malade. Elle a encore quelques balles pour son flingue, mais plus beaucoup, les munitions étant assez dures à trouver. Elle a également quelques affaires de rechange et une couverture bien chaude.

HEAR MY STORY


Eva est née à Salem, dans l'Oregon. Elle est la cadette d'une famille de trois enfants. Elle a donc deux frères : Irvin, 10 ans plus âgé qu'elle et Michael, 5 ans plus âgé. Au vu de leur différence d'âge, Eva s'est toujours mieux entendue avec Michael. Si Irvin et Eva n'ont jamais été particulièrement proches, leur relation n'a fait que se dégrader d'année en année.

Mais revenons à son enfance. Celle-ci s'est passée de la plus classique des façons, entre disputes/réconciliations avec ses frères, sorties entre copines et bonnes notes à l'école. Eva a toutefois toujours été très discrète sur sa vie amoureuse, ne présentant jamais aucun petit copain à sa famille. Lorsqu'est venu le moment pour elle de choisir ses études, la blonde a décidé qu'elle n'en ferait pas. Son combat à elle, c'était sauver l'environnement. Et elle était convaincue qu'il ne fallait pas faire de grandes études pour y arriver. Elle a donc commencé à travailler dans une ONG de défense de la nature avant de se rendre compte que ce métier de "fonctionnaire" ne lui plaisait absolument pas. Elle y est tout de même restée un an, entre 2011 et 2012. Toujours à Salem.

Lorsque ses parents ont divorcé, en 2012, elle a décidé de suivre sa mère à Spokane. Son père, lui, est parti vivre à Chicago. A Spokane, elle a enfin trouvé sa voie: elle est devenue ranger dans les parcs nationaux de la région. Grâce à ce métier, elle pouvait veiller sur la faune et la flore, et guider les plus aventuriers vers des sentiers de randonnées qu'elle a fini par connaître sur le bout des doigts. Si elle s'est rapidement rendue compte que les gens manquaient parfois de respect envers la nature, elle s'est aussi épanouie en tentant d'en prendre soin le mieux possible.

Etant donné qu'elle ne cessait de vanter la beauté des lacs, montagnes et forêts environnantes, Michael a fini par rejoindre les deux femmes à Spokane. Irvin, lui, est resté à Tacoma, avec sa nouvelle famille. Il faut dire que les relations n'étaient pas au beau fixe entre le frère et la soeur. Son job chez Boeing ulcérait littéralement la jeune femme. Comment son frère pouvait-il travailler pour une compagnie d'aviation pendant qu'elle faisait tout son possible pour défendre la nature? Dès qu'ils étaient réunis, la discussion déviait inlassablement vers ce sujet, qui provoquait de vives disputes. Au fil du temps, ils ont donc décidé de prendre leurs distances. Eva et lui n'avaient quasi plus de contacts lorsque les premiers "incidents" sont apparus dans l'Etat de Washington.



25 OCTOBRE 2015 - Le commencement


"- Maman, je t'en conjure, suis-moi, on doit absolument partir", supplia Eva, au moment où une coupure d'électricité plongea la maison dans le noir. "- Michael nous attend dehors, il faut y aller. Maintenant!"

Eva avait attendu le tout dernier moment pour fuir, ne réalisant pas tout de suite que les choses étaient vraiment graves. Elle craignait maintenant d'avoir attendu trop longtemps.

Voyant que sa mère ne bougeait pas d'un pouce, elle alla chercher à la hâte deux grosses valises qu'elle remplit avec des vêtements, des ustensiles de cuisine, de la nourriture et quelques livres. Elle ne savait pas combien de temps tout cela allait durer, mieux valait donc prendre des choses pour s'occuper. A cette époque, elle espérait encore que l'armée parviendrait à résoudre la situation. Et puisque l'armée avait demandé aux habitants de Spokane de se rendre dans le camp de réfugiés le plus proche, c'est exactement ce qu'ils allaient faire. Mais, bien évidemment, l'armée ne parvint pas à calmer les choses. Les rôdeurs étaient de plus en plus nombreux et déterminés à trouver de la chair fraîche. Au bout de deux mois, les rôdeurs attaquèrent le camp où se trouvaient Eva, Michael et leur mère. Les trois compères réussirent à s'échapper de justesse, grâce à Michaël qui réussit à tuer sa première créature assoiffée de chair fraîche. C'était également la première fois qu'Eva voyait un mort-vivant de si près. Malgré le froid, ils réussirent à s'éloigner un peu de la ville en volant une voiture. Ils ne le savaient pas encore, mais aucun d'entre eux ne remettrait plus jamais les pieds à Spokane.


HIVER 2015 - PRINTEMPS 2017 - La survie


Si Michael, Eva et leur mère s'étaient montrés bien naïfs en ne comprenant pas tout de suite que les rôdeurs allaient faire partie de leur quotidien, ils avaient su rapidement s'adapter. Eva avait fini par les conduire vers la forêt nationale de Colville où ils avaient trouvé un abri - qui s'apparentait plutôt à une grotte - connu uniquement des rangers. Sur leur chemin, ils avaient fait la connaissance d'une jeune maman et sa fille de 7 ans, complètement terrifiées. Touchés par leur histoire, ils avaient accepté de les prendre sous leur aile et de les accueillir dans leur abri.

Pendant deux ans, tout ce petit monde avait vécu de chasse, de cueillette et de pêche. La vie avait été presque "heureuse". Si tant est que vivre dans la précarité, sans manger à sa faim, puisse se rapprocher de près ou de loin du bonheur. Michael s'était considérablement rapproché de la jeune maman, avec qui il avait débuté une relation amoureuse. Quand la nourriture se faisait trop rare, le même Michael n'hésitait pas à faire des aller-retours vers la ville la plus proche. Parfois, il revenait blessé, mais à chaque fois avec ce qu'il fallait pour prendre soin de sa tribu. Un jour, il réussit même à revenir avec un cadeau pour l'anniversaire d'Eva : un livre intitulé "Inventaire et description des plantes d'Amérique du nord" qu'il avait trouvé par hasard sur le sol d'une habitation abandonnée.

Mais plus le temps passait, plus les aller-retour de Michael devenaient compliqués. Et plus le butin était maigre.


12 MAI 2017 - Le jour où tout a basculé


Eva se montrait utile au groupe par sa connaissance des plantes et de la région. Elle ramenait très souvent des végétaux à manger. De temps en temps, elle parvenait même à les accommoder avec des fleurs sauvages qui épiçaient quelque peu leur nourriture bien fade. MIchael, lui, s'occupait de la viande. Depuis qu'elle était toute petite, Eva s'opposait à la chasse et ne mangeait donc pas de viande. Mais elle comprenait que le reste de la tribu puisse en avoir besoin. Ce n'était de toute façon pas le moment de les saouler avec ses principes écolos. Et ce ne serait plus jamais le moment.

Etant donné qu'Eva avait à coeur de partager ses connaissances des plantes, elle emmenait très souvent Izzie en montagne. La gamine, qui avait maintenant 9 ans, se montrait très intéressée par tout ce qu'Eva avait à lui apprendre.

"- Ce sont des têtes de violon, des plantes qu'on ne trouve normalement qu'au Québec. Mais depuis quelques mois, j'en vois de plus en plus par ici", expliqua Eva à la petite fille qui semblait intriguée par cette plante enroulée sur elle-même. "- On va en prendre quelques unes, ta maman adore ça."

Après avoir cueilli quelques pousses, les deux femmes rentrèrent à l'abri, elles s'étaient absentées depuis de longues heures déjà. Michael était peut-être revenu de la ville avec quelques provisions?

Mais lorsqu'elles débarquèrent près de leur grotte, ce n'est pas Michael qu'elles trouvèrent, mais bien deux rôdeurs qui avaient sans doute dû suivre son frère jusqu'à chez eux. Paniquée, Eva tenta de charger son revolver. Michael lui avait montré des dizaines de fois comment faire mais elle n'en avait encore jamais eu besoin.

"- Ne dis rien", ordonna Eva, couchée dans l'herbe aux côtés d'Izzie, son revolver à la main. Elles étaient pour l'instant bien cachées et indétectables, inutile d'attirer l'attention sur elles.

La mort dans l'âme (et à proximité), Eva attendit de très longues minutes que les rôdeurs se décident à partir. Ils se déplaçaient lentement mais de façon continue. Au loin, Eva aperçut un autre groupe du dizaine de rôdeurs qui étaient arrêtés en plein milieu de la montagne. Sans doute que les deux derniers de la bande s'apprêtaient à les rejoindre...

"- Reste où tu es", ordonna une nouvelle fois Eva au moment où elle s'apprêtait à rentrer dans la grotte. Le spectacle qui s'offrit à elle lui donna la nausée : elle avait bien fait de ne pas emmener la petite. Michael était là, couché dans une mare de sang. Il ne restait plus rien de lui à part un squelette décharné. Confrontée à cette vision d'horreur, Eva n'eut ni la force de crier, ni de pleurer et même pas de le toucher. Il ne ressemblait plus à son frère, ni même à un humain. Sa mère, elle, était plus reconnaissable. Mis à part une morsure dans le cou, elle avait presque l'air endormie.

"- Maman, maman, réveille-toi, ils sont partis!" Eva sentait bien au fond d'elle qu'il ne servait à rien de s'acharner mais elle se devait de faire le maximum pour sauver sa mère. Seule, assise dans la grotte sombre, Eva fondit en larmes. Tout son quotidien - certes inconfortable - venait de voler en éclats.

Mais le pire était encore à venir.

Au bout d'une dizaine de minutes, sa mère se réveilla. Si Eva eut un espoir de la retrouver comme avant, elle déchanta bien vite. Son regard était vide d'humanité.

"- Maman, c'est moi Eva"

Mais rien n'y fit, la mère ne voyait plus en sa fille qu'un vulgaire bout de viande à dévorer. Eva se recula une première fois, puis une deuxième. Comprenant que sa mère n'allait pas seulement s'attaquer à elle mais aussi à Izzie, Eva ne réfléchit pas et commit le pire acte de sa vie. Elle dégaina son revolver et tira une balle en plein dans le front de sa mère. Elle prit quelques secondes pour dire au revoir à sa famille et sortit de la grotte en trombe.

"- Viens Izzie, on s'en va"


ETE 2018- Le renouveau


Seule avec Izzie, Eva avait dû trouver la force de se battre. Cependant, elle avait perdu absolument toute son innocence. Tuer sa mère, le premier mort vivant à s'être réellement approché d'elle, l'avait profondément chamboulée. Izzie, elle, n'arrêtait pas de demander où était sa mère à elle. Eva se le demandait aussi. Toutefois, elle avait eu le temps d'y réfléchir et en était venue à la conclusion que les rôdeurs qu'elle avait vu attroupés dans la montagne étaient sans doute en train de la dévorer. La mort de la mère d'Izzie était aussi un crève-coeur pour Eva. Elle ne l'avait jamais avoué mais elle avait toujours eu un petit faible pour sa belle-soeur. Si Eva n'avait jamais présenté de garçons à ses parents, c'est tout simplement qu'elle aimait les filles. La voir dans les bras de son frère l'avait toujours rendue heureuse pour lui, mais triste pour elle.

A chaque fois qu'Izzie posait la question, Eva se contentait de lui répondre que sa mère avait sans doute dû rejoindre le chalet familial des Snyder. Dans leur grotte, Eva et Michael racontaient en effet souvent les bons moments qu'ils y avaient passés. Et ils s'étaient tous promis que s'ils venaient à être séparés, ils s'y retrouveraient.

Durant des mois, les jeunes femmes avaient marché, marché, marché. Elles avaient fait halte dans plusieurs camps de réfugiés : Tonasket, Okanogan, Brewster, Chelan... Se faire héberger était toutefois très compliqué. Eva et Izzie n'avaient rien de particulier à offrir en échange. Certes, elles s'y connaissaient toutes deux en plantes mais c'était aussi le cas des camps qu'elles rejoignaient, organisés depuis longtemps. A vrai dire, les humains étaient tellement horribles, y compris entre eux, qu'Eva aurait bien tenté de survivre seule, s'il n'y avait pas eu Izzie. Il fallait se rendre à l'évidence : elles étaient bien mieux protégées au sein d'un camp que par elle-même. Eva était généralement dans la fuite, pas dans l'attaque. Sa tactique à elle, c'était d'éviter les rôdeurs, certainement pas de les tuer. Elle avait toutefois eu à le faire à plusieurs reprises au cours de leur voyage.

Plusieurs fois, Eva avait su s'immiscer dans les camps en participant aux tâches quotidiennes, mais également en couchant avec l'une des têtes dirigeantes. Coucher pour se faire héberger était un réel supplice mais, encore une fois, elle prit sur elle, pour Izzie. Et lorsque la situation devenait trop insupportable : les deux femmes s'enfuyaient au beau milieu de la nuit, non sans avoir volé quelques denrées et quelques armes au passage. Procéder de la sorte était très dangereux: si elles avaient été retrouvées, elles auraient été tuées sur le champ, mais ce ne fut jamais le cas. Il faut dire qu'elles volaient le strict minimum et que les camps n'allaient donc pas se déforcer pour rattraper deux femmes qui, pensaient-ils, se feraient tuer à la moindre occasion. Oh, une fois, l'un des hommes avait bien tenté de la retenir, armé d'un couteau, mais Eva avait réussi à prendre le dessus, s'entaillant les bras au passage presque jusqu'à l'os. Voler dans les camps lui permettait d'avoir quelques jours de répit, seule avec Izzie, avant de retourner dans un autre camp où elle recommençait son manège.

HIVER 2020 - Quand l'un part, l'autre revient

Pour survivre, Eva s'était endurcie. Elle s'était mise à chasser afin de nourrir correctement Izzie. En désespoir de cause, Eva avait même tenté de manger de la viande : sans succès, chaque bouchée repassait invariablement. La blonde devenait de plus en plus faible, tout juste en mesure de protéger Izzie. Sur sa route, elle avait encore croisé plusieurs rôdeurs, ce qui avait considérablement réduit son stock de balles.  

Les deux femmes avaient fait chemin vers Morton-Berrydale, là où le chalet familial des Snyder se trouvait. Le voyage avait été long, fatigant et semé d'embûches. Elles s'étaient tenues les plus éloignées possibles des communautés aux alentours, ne voulant pas se faire encore plus d'ennemis. Maintenant qu'elles arrivaient près de leur point de chute, mieux valait faire profil bas.

Et un beau jour, leur détermination paya, il ne leur restait à présent plus qu'un jour ou deux de marche avant de rejoindre le-dit chalet. Izzie, qui avait maintenant 12 ans, espérait toujours y retrouver sa maman. 

"- J'espère sincèrement que tu trouveras ce que tu cherches", souligna Eva, pendant qu'elle inspectait un abri de fortune où elles passeraient la nuit. 

Les deux femmes se collèrent l'une et s'endormirent ensemble.

Mais, au réveil, Eva eut une bien mauvaise surprise : Izzie n'était plus là...

"- Izzie, izzie, où es-tu?", s'époumona-t-elle. Sans succès. Izzie ne réapparut pas dans l'heure qui suivit, ni même dans la journée. Trois jours passèrent et Izzie était toujours introuvable. Qu'avait-il bien pu lui arriver? Eva n'en dormait plus.

A présent seule, elle était en proie à des terreurs nocturnes. A chaque fois qu'elle fermait les yeux, elle se revoyait en train de tuer sa mère, elle revoyait le cadavre de son frère et imaginait le cadavre d'Izzie dans le même état . Bien souvent, elle se réveillait en sueur et vomissait le peu qu'elle avait mangé.

Eva ne pourrait pas survivre sans elle... Elle en était persuadée. Tellement persuadée qu'un jour, elle posa le revolver contre sa tempe, avant de se raviser. Et si Izzie était en vie? Elle aurait sans doute besoin d'elle pour  survivre, elle ne pouvait pas disparaître, elle aussi. 

A bout de forces et gelée jusqu'à l'os, Eva décida de se jeter à corps perdu dans une dernière marche de longue durée vers le chalet. Il était entouré d'eau, ce qui éloignerait sans doute les rôdeurs. Arrivant en pleine nuit, elle ne remarqua pas que le chalet semblait habité, ni qu'il y avait un petit potager qui poussait tranquillement à côté de la bâtisse. Elle s'y engouffra sans frapper afin de trouver un peu de chaleur. Avant de s'évanouir, elle crut déceler l'ombre d'Irvin. Etait-ce vrai ou était-ce encore une hallucination?



Depuis qu'elle est au châlet avec Irvin, Eva est méconnaissable. Elle ne cesse de penser à Izzie, et à des choses vraiment morbides. La nuit, ses pensées sont envahies d'images négatives. Le jour, ces mêmes pensées reviennent avec plus de force encore. Eva n'a plus un seul instant de répit. Et comme si cela ne suffisait pas, la cohabitation avec Irvin ne se passe pas très bien. Elle ne reconnaît plus l'homme qui faisait partie de sa famille. Ils sont devenus des étrangers l'un pour l'autre. La communication se limite d'ailleurs à son strict minimum, et Eva ne lui a bien sûr pas annoncé qu'elle avait elle-même tué sa mère. Tout ce qu'il sait, c'est que sa mère et son frère sont morts, tués par les rôdeurs. Elle n'a même pas parlé d'Izzie. Elle ne fait que crier son nom pendant son sommeil, suscitant sa curiosité.

Lorsqu'elle a la force de faire quelque chose, Eva l'aide à aménager son potager, tresser des paniers qu'elle peut troquer ou explorer les alentours. Elle va également de temps en temps à Seattle pour faire du troc avec d'autres réfugiés. A chaque voyage, elle espère retrouver Izzie, à l'abri dans un des camps.  

Sa journée-type commence par avaler un repas, avant de sortir s'occuper du jardin ou vérifier les barricades du chalet. Elle ne se lave pas tous les jours, n'ayant plus aucune coquetterie en elle. Parfois, elle s'isole toute la journée dans un coin perdu. Parfois, elle reste à côté d'Irvin, en silence. Elle fait généralement ce qu'il lui demande de faire, à condition qu'ils ne soient pas obligés de parler. Durant la journée, elle fait également des micro-siestes pour récupérer de sa nuit. A certains égards, Eva est elle aussi une morte vivante. Lorsqu'elle a de la chance, elle peut manger deux repas conséquents par jour, sinon elle se contente de partager son petit-déjeuner en deux portions : une le matin et une le soir.

Quand les crises d'hallucination surviennent, Eva vrille et devient d'un coup incontrôlable. Elle est alors persuadée qu'Irvin est un méchant qui veut la tuer. Elle l'a déjà poignardé quelques fois pour se défendre, mais jamais gravement.


Time to meet the devil

• Pseudo (sur internet) : J
• Âge irl : 28 ans
• Présence : Le plus possible
• Personnage : Inventé [x ] / scénario/prédef [ ]
• Code du règlement : code validé par June

• Comment avez-vous découvert le forum ? :
Irvin
• Qu'est-ce qui vous a convaincu de vous inscrire ? :
Irvin, et le concept du forum
• Crédits :
HalloweenICI



passeport :
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie vaut-elle la peine d'être vécue?

Lun 22 Juin 2020 - 13:12

Bienvenue Eva! Bon courage pour ta fiche!






Looking up at all
the fireflies in the skies

ANAPHORE
Jude Lim
Jude Lim
Administratrice
Sainte Licorne
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie vaut-elle la peine d'être vécue?

Lun 22 Juin 2020 - 13:21

Et voici donc la soeur d'Irvin ! =D

Bienvenue par ici et bon courage pour la rédaction de ta fiche !! cheers



bienvenue sur le forum !

Te voilà fraîchement inscrit(e) sur The Walking Dead RPG ! Après avoir lu consciencieusement le règlement du forum, voilà quelques petites choses à retenir pour tes débuts parmi nous :

1 – Le délai pour finir ta fiche est de 10 jours. Un délai supplémentaire peut être accordé par un membre du staff sur demande.

2 – Si tu as oublié de le faire avant de t'inscrire, jette un petit coup d’œil aux bottins des noms, des prénoms, des métiers et des avatars.

3 – Lors du choix de ton avatar, il est important de bien respecter ces deux points du règlement : Les images choisies doivent être cohérentes avec le contexte, et l'âge de ton personnage avec l'aspect physique de ta célébrité.

4 – Afin d'éviter les RP répétitifs d'intégration dans un camp, nous te conseillons d'intégrer ton personnage à un groupe dès son histoire ! Si tu choisis d'intégrer le groupe des Travelers, il te faudra conserver ce statut durant 1 mois minimum avant de pouvoir t'installer dans l'un des groupes sédentaires.

5 – Si tu comptes jouer un Remnants et que ton personnage est intégré au camp avant juillet 2019 dans son histoire, il se peut que celui-ci ait été vacciné contre le virus qui transforme en rôdeur. Pour savoir si c'est le cas, rendez-vous ici.

6 – Si ton histoire comporte des personnages que tu souhaiterais proposer en Scénario, sache qu'il faudra également patienter 1 mois et être actif en zone RP.

7 – Une fois ta fiche terminée, signale le dans ce sujet AVERTIR ▬ FICHE TERMINÉE.



Bonne rédaction !
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie vaut-elle la peine d'être vécue?

Lun 22 Juin 2020 - 18:04

Bienvenue par ici ! :smile3:
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie vaut-elle la peine d'être vécue?

Lun 22 Juin 2020 - 18:40


Bienvenue en enfer mademoiselle ! :smile14:


You will learn
It's not our precious virus that makes you, it's not who you kill or who you screw... It's the heartbreaks... The bigger... The better... and I know better than any of us.
Cole Quinto
Cole Quinto
The Nomads
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie vaut-elle la peine d'être vécue?

Lun 22 Juin 2020 - 19:46

Ouaw super, la frangine arrive ! Le début du profil est déjà prometteur, je sens que ça va donner ^^
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie vaut-elle la peine d'être vécue?

Lun 22 Juin 2020 - 20:56

Bienvenue Eva !!! Bonne fin de rédaction !
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie vaut-elle la peine d'être vécue?

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum