Partagez | .
 

 It’s our paradise and it’s our war zone.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: It’s our paradise and it’s our war zone.   Ven 26 Fév 2016 - 23:30


TYREEK CAVANAUGH
25 ANS • AMERICAIN • DRESSEUR CANIN • TRAVELERS

i've got a war in my mind

Tyreek est une personne réservée, froide et très peu bavarde. Ce sont là ses principaux traits de caractère, ceux qui sautent directement aux yeux quand on le rencontre. Il n'a jamais été très doué pour les contacts humains, préférant de loin la compagnie des animaux et en particulier des chiens, bien qu'aimant également beaucoup son ordinateur et sa console de jeux. Ses accessoires de parfait geek sont d'ailleurs les choses qui lui manquent le plus dans ce nouveau monde. Ce cauchemar dans lequel il vit désormais.

Sociopathe dans l'âme, il n’éprouve que rarement des sentiments tel que la compassion, le remord et peut être considéré comme quelqu'un de vide, sans cœur et sans âme bien qu'il fut un temps où il ne l'était pas. Ne plus sortir de chez lui, fumer de la marijuana comme s'il s'agissait d'une bonbonne d'oxygène et vivre sa vie au travers des jeux-vidéos l'ont peu à peu détruit, le rendant plus paranoïaque que jamais sitôt sortis de son appartement. D'autant que le monde actuel consolide encore un peu plus chaque jours la barrière qui existe entre lui et les autres malgré le fait qu'il sache pertinemment que s'il veut survivre, il va devoir s'entourer et apprendre à se comporter comme une personne digne de confiance ... ce n'est pas gagné, son côté lunatique donnant parfois l'impression que deux personnes habitent le même corps.

Ty' est un jeune homme d'une nature pessimiste, il voit toujours le verre à moitié vide et pense toujours à mal et au pire qui puisse arriver, ce dans n'importe quelle situation. Pour lui, les choses ne s'arrangeront jamais et iront toujours en s'empirant, la preuve avec ce virus. Bien que de son point de vue, l'invasion des cadavres ambulants ne changent pas grand chose au monde, ni à la nature de l'homme en général. Son côté pessimiste, mélangé à sa paranoïa, sa prudence et à son observation lui ont néanmoins valu le fait d'être toujours en vie, s'imaginant toujours le pire il est, on peut le dire, paré à n'importe quel scénario catastrophe à toute heure du jour comme de la nuit, ayant beaucoup de mal à dormir depuis l'épuisement de son stock de cannabis. C'est bien simple, que ce soit lorsqu'il marche en forêt ou lorsqu'il se pose à un endroit pour se reposer, il est toujours en alerte, se méfiant de tout et de rien, attentif à la moindre petite chose. Il repère toutes les issues, les parties de son environnement, s'imagine différentes scènes mettant en oeuvre les mordeurs pour réfléchir à sa manière d'aborder le problème si jamais il vient à se présenter.

Sachant se montrer très discret, ayant su se faire petit, se montrer presque invisible une bonne partie de sa vie, il lui est très facile de passer inaperçu s'il le désire et c'est d'ailleurs ce qu'il fait à longueur de temps, se déplaçant comme une ombre à travers la forêt et évitant le plus possible le contact avec les vivants ou les morts. Très prudent, on pourrait surtout le qualifier de fuyard et peureux, prenant très souvent ses jambes à son cou et manquant l'infarctus au moindre bruits qu'il entend.


and blood on my hands

Tyreek mesure environ 1,91 mètres pour 78 kilos et ses muscles sont assez bien développés, s'étant forcé à faire du sport pour raffermir son corps qu'il jugeait beaucoup trop flasque. Malgré le fait que son physique soit un atout dans le monde actuel, Ty' compte avant tout sur son intellect, ses neurones pour s'en sortir, ceux n'ayant pas encore été détruis par les quantités astronomiques de drogues qu'il a pu prendre dans sa vie, cherchant par là un moyen de s'échapper d'une manière proche qu'offre celle des jeux-vidéos.

Il préfère éviter les affrontements de toutes sortes si c'est possible, raison pour laquelle il porte exclusivement des vêtements sombres, marrons, verts foncés lui permettant de se fondre dans son environnement si le besoin de fuir et disparaître se fait sentir. Il possède d'ailleurs de nombreux vêtement dans son sac pour la plupart encore en bon état, allant de vêtements de camouflage à un gilet pare-balle piqué à son père juste avant sa mort et qu'il ne quitte jamais. Sa veste en cuir reste néanmoins ce qu'il préfère porter, y attachant une immense valeur sentimentale car étant le dernier cadeau de sa mère. Elle lui rappelle sa vie, tout ce qu'il a perdu jusqu'à ce jour. Il n'est pas rare de le voir porter un épais foulard marron autour du cou, tant pour couvrir l'odeur de mort que pour se recouvrir la tête et errer à travers la végétation ou se protéger de la pluie très commune à cette partie de la région.

Sa meilleure arme, ou du moins la plus utile selon lui, c'est son chien, son husky prénommé Kana. En effet, étant particulièrement bien dressé, c'est lui qui est chargé de débarrasser une zone de ses morts avant que Tyreek n'y pénètre pour prendre ce dont il a besoin ou pour seulement la traverser. En général, il se positionne à un endroit stratégique lorsque le nombre de mordeurs est trop important, il lance un objet dans leur direction et Kana fonce au travers, les attirant tous plus loin et permettant au jeune homme de faire ses petites affaires avant d'utiliser son sifflet à ultrason pour le rappeler et quitter le lieu. Son chien ayant récemment été victime d'une morsure à la cuisse, Tyreek se montre plus protecteur envers le seul compagnon qui lui reste et ne l'expose plus au danger de cette manière.

Au niveau de ses armes, au sens propre du terme cette fois, Ty' possède un fusil à pompe trouvé dans le bar que tenait son oncle et qu'il n'a encore jamais utilisé, hormis la fois où il s'est entraîné avec. Sans silencieux, cette arme est beaucoup trop bruyante et par conséquent, dangereuse à la fois pour le tireur que pour ceux qu'il vise, d'autant plus que le stock de munitions est déjà très bas. Il possède également un pied de biche ramassé dans la rue ainsi que divers accessoires comme des cordes, une paire de menotte ainsi qu'une lampe torche et un petit couteau qu'il porte tout deux accrochés sur une ceinture en bandoulière.

a storm is coming

Bien qu'il soit né et ait vécu quelques années à New York, Tyreek se considère comme un pur Californien et Sacramento est pour lui l'endroit auquel il pense directement lorsqu'on lui demande où il est né, préférant occulté les années passées à New York, traumatisé par les événements survenues entre ses parents. De ce qu'il s'en souvient, dans un excès de rage, son père a planté un couteau à sa mère devant ses yeux et a, pour ainsi dire, traumatisé son fils à vie. Par chance, elle s'en tira sans dommages sérieux et malgré tout, ils restèrent ensemble, chose que le jeune homme ne comprit jamais, éprouvant une haine profonde envers son paternel durant sa vie entière. Âgé de sept ans seulement lorsqu'il quitte cette ville en compagnie de ses parents, ces derniers se retrouvant à la rue à cause de leur multiples dettes car étant tout deux accrocs aux jeux, ils trouvèrent néanmoins asiles chez des amis à eux, à Sacramento. Le voyage en voiture le plus long et le plus pénible de toute sa vie.

Passant quelques mois chez eux en compagnie de leurs enfants qu'ils considéraient comme des frères et sœurs, les Cavanaugh finirent par trouver un petit appartement au loyer plus qu'abordable, ce qu'on comprend parfaitement en voyant les lieux. Il grandit de la manière la plus normale possible, placé parmi les meilleurs de sa classe et entouré d'amis comme la plupart des gosses. A cette époque, son rêve était de devenir pharmacien, portant même un immense intérêt envers les plantes et leur effet médicinal qu'il trouvait fascinant. Ses résultats scolaires finirent cependant par chuter à son entrée au lycée, s'entourant des mauvaises personnes et séchant les cours à la moindre occasion pour s'enquiller des bouteilles d'alcool derrière le bahut avec sa bande d'amis. Ses parents tentèrent de lui faire la moral à plusieurs reprises mais c'était comme de s'adresser à un mur, d'autant que pour donner des conseils, il faut d'abord les suivre soi-même. Il continua dans sa lancée, commençant à fumer du cannabis également et abandonnant totalement les cours, préférant la fête au travail.

Tyreek finit par lâcher ses amis un par un, se lassant d'eux en quelque sorte, se lassant du monde entier au fur et à mesure qu'il fumait pour se renfermer sur lui même, sortant de moins en moins de chez lui pour vivre au travers de son imagination et du monde virtuel. Extrêmement proche des animaux depuis toujours, Ty' passa une formation pour devenir éleveur canin et ainsi, éviter le plus possible tout contact avec un autre membre de l'espèce humaine, passant son temps auprès d'animaux et en compagnie de son propre chien à longueur de journée plutôt qu'à fréquenter des personnes qui, pour lui, sont toutes indignes de confiance. Il venait de trouver le job idéal, un moyen de gagner de l'argent tout en faisant quelque chose qui lui plaisait.

Ses parents déménagèrent à Seattle peu de temps après la naissance de son frère, Aïdan, dix-neuf ans plus jeune que lui tandis qu'il garda l'appartement familiale et resta vivre à Sacramento, sa maison et le seul endroit où il se sentait chez lui. Trop peu concerné par toutes sortes de relations, Tyreek focalisa entièrement son attention sur son travail, dressant des chiens pour les aveugles, d'autres pour les forces de polices. Il n'arrêta cependant pas ses activités favorites à savoir : le cannabis et les jeux-vidéos, ne faisant que ça sitôt rentré chez lui à la fin de la journée.

on the highway to hell

Tyreek se souvient encore parfaitement de sa première rencontre avec les mordeurs, c'était pendant une nuit, début octobre. Le jeune homme était venu sur Seattle passer un weekend avec sa famille après avoir eu vent au travers des rumeurs internet que les morts semblaient se relever pour s'en prendre aux vivants. Au début, il a d'abord pensé à un canular ce qui ne serait pas une première sur la toile mais plus les jours défilaient, plus il voyait de vidéos, de témoignages, de reportages sur ce phénomène qui laissait penser que ce n'était pas qu'une simple farce mais bel et bien l'aube d'un changement conséquent sur sa manière de vivre. La bible avait finalement raison, elle prédisait que lorsque le monde approcherait de la fin, il serait permis aux vivants de revoir les morts, peut-être y étaient-ils arrivés, à la fin de l'humanité même si le jeune dresseur ne se doutait pas une seule seconde qu'elle fasse allusion à quelque chose de ce genre.

Il était deux heures du matin lorsque Ty' ouvrit les yeux dans un sursaut, frissonnant, haletant en entendant les fracas et les cris dans la pièce voisine et se dirigeant vers la source du bruit presque instinctivement, vêtu simplement d'un boxer. La première chose qu'il put voir fut sa mère étendue sur le sol, les intestins à l'air et son père se battant avec son voisin et également un vieil ami à lui. Tyreek attrapa un couteau de cuisine pour le planter dans le dos de l'agresseur de son paternel, l'arme ne lui causant aucune douleur et la blessure saignant à peine. Il y retourna à plusieurs reprises avant que le mort ne se retourne, dévoilant sa bouche remplit de la chair de sa mère qu'il était encore entrain de mastiquer comme un bon chewing-gum riche en protéine. Son père intervint et lui explosa la tête à l'aide de son arme de service avant que cette chose ne tente quoi que ce soit, son sang giclant contre le jeune homme complètement tétanisé et au sol. Ce dernier cherchait son frère du regard, ne le voyant nulle part et espérant qu'il soit juste très bien caché et pas mort dans un coin. Ses espoirs furent vite brisés lorsque Tyreek et son père se rendirent compte qu'Aïdan ne se trouvait pas dans l'appartement. Peut-être avait-il tout simplement pris la fuite ?

Le jeune homme prépara des affaires et quelques réserves de nourriture sous les ordres de son père qui partit aussitôt chercher la trace d'Aïdan dans les environs. Lorsqu'il revint près de deux heures plus tard, heures pendant lesquelles Tyreek fit les cents pas en se rongeant les ongles, priant pour qu'aucun autre cadavre n'essaye d'entrer dans l'appartement, son père revint sans son frère mais en ayant eu la confirmation visuelle que son frère était en compagnie de leur mère, son corps gisant dans la montée d'escalier à côté d'un autre corps. « Je rentre à Sacramento. » Avait presque aussitôt balancé Ty', retenant ses larmes, ravalant sa tristesse, voulant surtout rentrer pour récupérer son chien laissé seul chez lui pour le weekend, la voisine s'étant proposée pour le nourrir et le sortir. Il avait perdu les deux personnes qui comptaient pour lui et il voulait retourner auprès du seul être qui lui restait. Son père était bien sûr toujours en vie mais la rancune qu’éprouvait le jeune homme à son égard n'était pas prête de s'en aller de sitôt, surtout pas après dix-neuf ans. A ses yeux, son père ne représentait rien de plus qu'un géniteur même si le jeune homme ne niait pas avoir besoin d'un autre homme avec lui pour traverser cette épreuve.

Ce dernier décida d'accompagner son fils jusqu'à son domicile ce qui était beaucoup plus pratique, Tyreek s'étant rendu chez ses parents en train. Ils prirent donc la voiture et se mirent en route pour Sacramento en quatrième vitesse, ne s'arrêtant qu'une seule fois pour faire un plein d'essence avant de tracer jusqu'à leur destination. Ils restèrent chez le jeune homme durant près de deux mois, barricadant le hall d'entrée de l'immeuble avec les autres habitants du bâtiment et se préparant au pire, attendant enfermés que le pire passe et s'approvisionnant en armes, nourritures et autres objets utiles par les temps qui courent. Seulement, rien ne semblait aller mieux et plus les jours s'écoulaient, plus les morts grouillaient dans les rues, faisant de la ville un véritable coupe-gorge pour tout êtres au sang chaud. La Terre était devenu leur territoire, territoire dans lequel l'Homme était dorénavant le gibier. Début décembre, les rôdeurs réussirent à pénétrer l'enceinte de l'immeuble et causèrent de multiples morts tandis que Tyreek, son père et son chien prirent la route après avoir réussi à s'en sortir indemne, souhaitant trouver un endroit inhabité, désireux de se sentir en sécurité de nouveau. Ils trouvèrent refuge dans un chalet en montagne après avoir sillonnés les routes pendant deux bonnes semaines.

Leur halte ne fut cependant pas très longue puisque quelques jours à peine après s'être 'installés', ce fut un groupe d'hommes armés qui les força à quitter les lieux, les obligeant à retourner dehors alors que les températures de saisons étaient loin d'être prévues pour ça. Heureusement pour eux, leurs armes ne les intéressaient pas du tout, tout ce que ces hommes désiraient, c'était un toit au dessus de la tête et des murs autour d'eux. Trois fois supérieur en nombre, la fuite avait été la meilleure option. Ils réussirent rapidement à voler une voiture dans un village proche et reprirent leur chemin sans réel but, se contentant d'avancer, de survivre et vivre au jour le jour. Ce n'est qu'il y a trois semaines de ça que Tyreek s'est retrouvé seul avec son chien...

Ils roulaient de nuit, la route était déserte depuis des heures et pour cette raison, son père avait légèrement relâché son attention. Ils percutèrent un rôdeur, puis un autre, encore un autre et ainsi de suite. Son père accéléra, pensant qu'en continuant d'avancer, ils traverseraient cette horde malgré la désapprobation du dresseur qui ne voulait qu'une chose : faire demi-tour. Ils finirent par se retrouver au milieu des morts, la voiture immobilisée par le corps de tous les zonards coincés sous ses roues. Ty' était finis et il le savait parfaitement. Partout où il regardait, il ne voyait que sa mort et aucun moyen de s'en sortir. Sauf si ... il avait essayé de réfléchir à d'autre solution mais il n'en voyait pas. Il voulait survivre et ce, à n'importe quel prix. C'est à ce moment exact qu'il prit conscience que vivre était important, peu importe l'état du monde. Son instinct de survie prit le dessus et il commit un acte qu'il se pensait incapable de réaliser. « Je suis désolé. » Murmura t-il tout en enfonçant d'un coup sec son couteau dans la gorge de son père. Très vite, sa tête se mit à tourner et il manqua de vomir sous l'effet de l'adrénaline du moment. Il ouvrit le toit de la voiture et après lui avoir ôté son gilet pare-balle, sortit le corps de son père pour le jeter à l'arrière, sur la route, attendant que les mordeurs ne se dirigent vers le dîner pour quitter le véhicule avec son chien et son sac, se précipitant vers la forêt, son arme à la main et courant comme jamais.

time to meet the devil

• pseudo › Nightmare.
• âge › Vingt-deux ans.

• comment as-tu découvert le forum ? › Par google, à la base je cherchais un forum "the 100" et je suis tombé sur votre forum également, du coup j'ai pas mal hésité entre les deux et j'ai finalement craqué pour vous.  What a Face  
• et tu le trouves comment ? › Le design met bien dans l'ambiance, les annexes sont très bien rédigées (surtout celles des rôdeurs, j'suis fan  :103: donc en sommes, je dirais qu'il est parfait !
• présence › Je pense passer tous les jours bien que pour le rp, ça dépendra de mon emploi du temps comme je viens tout juste de reprendre le taff, j'suis un peu plus crevé et pris que pendant ma période chômeur.

• code du règlement › Ok - Jay
• crédit › Tumblr.
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Maxine Preston
Fondatrice à la retraite
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/11/2013
Messages : 6195
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: It’s our paradise and it’s our war zone.   Sam 27 Fév 2016 - 0:43



bienvenue sur le forum !

Te voilà fraîchement inscrit sur The Walking Dead RPG ! Après avoir lu consciencieusement le règlement du forum, voilà quelques petites choses à retenir pour tes débuts parmi nous :

1 – Le délai pour finir ta fiche est de 10 jours. Un délai supplémentaire peut être accordé par un Administrateur.

2 – Si tu as oublié de le faire avant de t'inscrire, jette un petit coup d’œil aux bottins des noms, des prénoms, des métiers et des avatars.

3 – Lors du choix de ton avatar, il est important de bien respecter ces deux points du règlement : Les images choisies doivent être cohérentes avec le contexte, et l'âge de ton personnage avec l'aspect physique de ta célébrité.

4 – Afin d'éviter les RP répétitifs d'intégration dans un camp, nous te conseillons d'intégrer ton personnage à un groupe dès son histoire ! Si tu choisis d'intégrer le groupe des solitaires, il te faudra conserver ce statut durant 1 mois minimum avant de pouvoir t'installer dans l'un des groupes sédentaires.

5 – Si ton histoire comporte des personnages que tu souhaiterais proposer en Scénario, sache qu'il faudra également patienter 1 mois et être actif en zone RP.

6 – Une fois ta fiche terminée, signale le dans ce sujet AVERTIR ▬ FICHE TERMINÉE.

Bonne rédaction !


Si tu as des questions n'hésite pas Wink



- But I can't compete with the she-wolf,
What do you see in those yellow eyes ? -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: It’s our paradise and it’s our war zone.   Sam 27 Fév 2016 - 7:56

Bienvenue ! :MisterGreen:
Revenir en haut Aller en bas
Juliane Lyndey
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 614
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: It’s our paradise and it’s our war zone.   Sam 27 Fév 2016 - 9:02

Bonjour monsieur sauvage-je-parle-à-personne!

Vraiment hâte de lire la suite!!


Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dante Lassiter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 2641
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: It’s our paradise and it’s our war zone.   Sam 27 Fév 2016 - 9:09

Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! o/




#306B57
Revenir en haut Aller en bas
Jasper McCarthy
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 1905
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: It’s our paradise and it’s our war zone.   Sam 27 Fév 2016 - 9:27

Oh un caractère de chiotte :MisterGreen: Bienvenue sur WD, bonne rédaction et à bientôt dans le jeu Surprised


“L’endroit le plus sombre est juste sous la bougie.” p. korean
Le silence qui suit un grand désastre est le son le plus paisible qu'on peut entendre à la surface de cette terre. Elif Shafak.

Revenir en haut Aller en bas
Axel J. Kennedy
Bras droit | Sanctuary Hills
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 716
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: It’s our paradise and it’s our war zone.   Sam 27 Fév 2016 - 10:08

Chouette ce choix de vava :smile24:  Et le caractère semble prometteur !

Bonne rédaction et bienvenue ici !





« Tout le monde dit que la ''survie'' n'est pas facile,
que ce n'est qu'un état second clôturé soit par une renaissance, soit par la mort.
J'ai eu ma renaissance.
»

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: It’s our paradise and it’s our war zone.   Aujourd'hui à 10:02

Revenir en haut Aller en bas
 

It’s our paradise and it’s our war zone.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Paradise City
» Sal Paradise (en attente de validation)
» Everytime I close my eyes, it's like a dark paradise. ₪ 2 fév, 20h50
» Invitation de l'annuaire White Paradise.
» Andrew J.Livingston ◊ are you lost in paradise my love, or have you found a home?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Fiches :: Fiches Abandonnées / Refusées-