Le Deal du moment : -29%
PC portable – MEDION 15,6″ FHD Intel i7 ...
Voir le deal
499.99 €

+3
Hoani Hayworth
Lukas S. Yoon
Evan Jensen
7 participants

Jillian Tomlinson

Jeu 21 Déc 2023 - 16:50

JILLIAN TOMLINSON

tell me more about you

Jillian Tomlinson Jillia11

prénom(s) : Jillian
nom : Tomlinson
date de naissance : 10/09/1985
âge : 38 ans

ville de naissance : Bath, UK
métier : Ingénieure aérospatiale
groupe : Traveler – En direction de Junk Town

avatar : Jessica Brown Findlay


what i am


qualités
Cultivée
Perspicace
Bienveillante
Pédagogue
Ingénieuse

defaults
Techno-dépendante
Introvertie
Impatiente
Têtue
Socialement maladroite
Equipement :
Outre le nécessaire habituel de survie, Jill n’est armée que d’une machette, et encore, vraiment en ultime recours. Mais elle ne quitte jamais une trousse à outils plutôt correcte, son petit ordinateur portable avec un chargeur solaire (malheureusement en train de rendre l’âme, il faudrait en trouver un autre) et une collection de cartes-mémoire avec tout le savoir qu’elle peut réunir. Dans un autre sac un peu lourd (si elle doit fuir des Walkers, elle peut le laisser sur place et revenir plus tard, ce n'est pas ça qui va attirer la convoitise ni des morts ni hélas des vivants), elle a aussi quelques manuels scolaires pour différents niveaux et de quoi écrire, ainsi qu’une calculatrice scientifique dont elle économise les piles.

Details physiques :
Accent british distinctif. Ayant réussi à éviter de trop devoir se battre, elle est peu marquée physiquement, si ce n'est comme tout le monde par la malnutrition. Elle porte des vêtements simples et neutres, dont une veste robuste un peu grande pour elle mais qui protège bien. Elle ne porte aucun bijou ni ornement, ne souhaitant pas attirer l’attention ni les convoitises.


évolution psychologique
Jill était quelqu’un de plutôt heureux et facile à vivre, à l’aise dans son milieu technologique et pleine d’espoir dans les promesses de la science. L’effondrement de tout cela l’a plongée dans un profond choc, comme beaucoup d’autres, dont elle a mis longtemps à sortir. Les premières années d’errance, elle s’est complètement effacée au profit de sa survie, cachée, muette, essayant de disparaître tant aux yeux des Walkers que ceux des vivants.

Petit à petit cependant, elle a pu réutiliser ses capacités d’ingénierie au profit des communautés et se sentir à nouveau utile, rouvrant la communication. Elle continue de détruire aussi peu de Walkers que possible, même si ça lui est arrivé, et met un point d’honneur à avoir tenu jusqu’ici sans avoir jamais tué de vivant.
Depuis qu’elle forme les autres, elle a repris plus confiance, au point de commencer à réfléchir à former un jour son propre groupe.


Jillian Tomlinson Tumblr_mk241eGCqX1qesop1o1_500


Story of survival
Pre-apocalypse

Premières années
(Bath, UK - 1985-2002)
Née au sud-ouest de l’Angleterre dans une famille de classe moyenne, d’un père commercial et d’une mère enseignante, Jill a une enfance heureuse aux côtés de ses deux frères. Son passe-temps favori est de démonter et (généralement) remonter toutes les machines qui lui passent sous la main pour comprendre comment ça marche et, parfois, les améliorer. Ou faire sauter les plombs, ça arrive aussi. Ça lui a pris tôt, avec son téléphone en plastique à roulettes, jusqu'à ses premiers ordinateurs en passant par le grille-pain et le magnétoscope. Ses parents auraient préféré qu'elle passe plus de temps dehors, ou pratique un sport, mais sans être asociale pour autant, elle n'est déjà jamais autant dans son élément que dans l'atelier paternel, un tournevis à la main.

Scolarité
(Londres, UK 2002-2006)
Bonne élève, elle obtient une bourse et fait des études brillantes à Londres. Elle se régale en découvrant la vie dans la capitale, fait quelques voyages en Europe. Boulimique de lecture, intéressée par tout, elle frôle plusieurs fois la surchauffe et doit se concentrer sur certaines disciplines, ne pouvant raisonnablement tout faire. C’est sur la partie technique et scientifique qu’elle choisit donc de focaliser ses talents. Elle intègre l’équipe de robotique interuniversitaire, code des petits logiciels. Son travail est remarqué, ses notes excellentes, et un de ses professeurs américain lui propose de candidater au MIT, carrément, ce qu'elle fait sans trop y croire ni en parler à quiconque, mais…

Études supérieures
(Boston, USA - 2006-2010)
A sa grand surprise, Jill est bien invitée à poursuivre ses études au prestigieux MIT à Boston. La décision de quitter sa famille et son pays n’est pas facile, mais ses parents l’encouragent, conscients de l’opportunité rare que cela représente : c’est le MIT, le rêve de tout ingénieur ! Elle s’y spécialise dans les technologies de pointe, et obtient un PhD en ingénierie spatiale. Avec la distance et le travail intense, les liens avec sa famille ne sont plus très proches, mais Jill est en bons termes avec eux et ils viennent parfois lui rendre visite, à moins qu’elle rentre un peu au pays pour les vacances. Elle a quelques amants, mais trop absorbée par ses études puis son travail, ne prend jamais le temps de s’y consacrer assez pour ça dure.

Début de vie professionnelle
(Washington DC, USA - 2010-2015)
Bien que n’appréciant pas beaucoup la vie aux US, les opportunités techniques et professionnelles qu’ils offrent ne se refusent pas. Avec sa formation de haut vol et des recommandations, Jill décroche un stage puis un emploi à la Nasa. Petite main du laboratoire, elle travaille sur des projets de plus en plus techniques, notamment le télescope spatial James Webb, prévu pour être lancé quelques années plus tard. Sa carrière s’annonce prometteuse et passionnante quand se déclenche la fin du monde, rendant instantanément toutes ses connaissances et compétences parfaitement obsolètes.


Post-apocalypse

Jusqu’à ce jour, Jill se demande vraiment comment et pourquoi elle a survécu, quand tant d’autres sont morts. Sans aucune prédisposition au combat ou à la vie sauvage, sans aptitude physique particulière, elle n’a guère eu le choix que se laisser porter par les événements, rejoignant un groupe à un moment, un refuge un autre, fuyant parfois à temps, aidant quand elle le pouvait, se faisant discrète. Et puis au fil du temps, le gros de la vague des Walkers est passé, et le principal ennemi est devenu, ou redevenu, les autres vivants.

Octobre 2015, Washington
Alors que la mystérieuse épidémie commençait à se répandre, le centre de recherche de la Nasa, considéré comme stratégique, n’est pas évacué mais placé sous protection. Depuis son labo, Jill et ses collègues tentaient de se concentrer sur leur travail quand on a frappé à la porte. Elle a ouvert sans se méfier – pas encore ! – et a été attaquée par sa boss qui a tenté de la mordre. Ils ont tout fait pour la maîtriser et l’attacher sur une chaise, plusieurs étant blessés au passage. Une fois la forcenée mise à l'écart, les autres se sont barricadés en attendant les secours, mais avant qu'ils arrivent, plusieurs des collègues emmenés à l'infirmerie ont attaqué à leur tour, semant la panique. Jill n’est pas fière d’avoir fuit sans demander son reste, mais que pouvait-elle faire d’autre ?

Novembre 2015, Washington
Dans le chaos des premiers jours, elle n’a jamais pu reprendre contact avec sa famille en Europe ni même avec son copain du moment à Washington, et c’est complètement isolée et vulnérable qu’elle s’est retrouvée sur les routes de la survie. Sa principale tactique : se cacher, rester discrète, ne faire de mal à personne – y compris les Walkers, peut-être encore sauvables ?

Décembre 2015, Atlanta
En tant que chercheuse, son objectif a été de tenter de gagner le CDC à Atlanta pour voir si elle pouvait aider, non en médecine mais au moins avec leur matériel. Ce fut à la fois long (d’autant qu’elle n’est pas taillée pour enchaîner de longues journées de marche dans la nature, guidée par une boussole…), dangereux, et décevant, tout étant déjà en ruines à son arrivée, à la suite semble-t-il d’une explosion massive. Elle n’était pas la seule à avoir eu cette idée, et pas la seule à échouer. Sa stratégie de discrétion commençait à être bien rôdée : solitaire, petite et observatrice, elle est parvenue à éviter le gros des morts, et les quelques fois où elle s’est fait surprendre, elle a réussi à s’enfuir. Quant aux vivants, elle a rapidement pris le parti d’en rester autant à l’écart que possible, ne les approchant que pour troquer un peu de savoir-faire (notamment réparer des véhicules ou générateurs) contre quelques provisions.

Été 2016, Arkansas
Elle rejoint pendant un moment un groupe de survivants fuyant la canicule en cherchant à remonter vers le nord. Elle commence enfin à établir des liens quand ils se font déborder par une bande de Walkers qui les déciment. Quelques rescapés dont Jill parviennent à fuir et s’installent dans une ferme abandonnée un peu plus loin, mais au lieu de replanter des céréales, la jeune femme aveuglée de colère puise dans ses compétences techniques pour transformer une moissonneuse-batteuse en engin dévastateur avec lequel elle lamine une nouvelle horde qui avance vers eux – il est clair maintenant que plus personne ne peut rien pour eux, autant en détruire le plus possible. Elle qui n’avait encore presque jamais attaqué de Walker personnellement, elle en déchiquette des dizaines en quelques minutes avant que la machine s’enraye. Elle ressort de cette séquence couverte de sang, d’entrailles et de cambouis, mais transformée, et résolue à ne plus seulement subir et se cacher, mais agir comme elle le pourra.

Printemps 2017, Missouri
Jill s’installe pour un moment dans une petite communauté proche de Saint Louis, qui semble pacifique, mais elle se rend bientôt compte que sous un vernis respectable, le leader utilise la religion, l’ignorance et la peur pour asservir les rescapés au lieu de les aider. Tenant à ce qu’ils ont construit et aux personnes sur place, elle prêche le bon sens et la liberté, mais se retrouve isolée par le fanatisme montant et c’est finalement elle qui doit fuir avant de se faire lyncher pour hérésie, abandonnant sur place le peu de possessions qu’elle avait pu réunir et ses livres qui passent au bûcher, la secte étant convaincue que l’épidémie a été déclenchée pour punir l’arrogance des scientifiques prétendant contrôler la nature et l’espace.

Fin 2017, Illinois
Elle avait commencé à prendre goût à la relative protection offerte par le groupe, alors le retour à la solitude est rude. Elle passe plusieurs fois près de la mort par la faim, le froid, l’exposition aux éléments, l’épuisement ou la maladie, mais s’endurcit peu à peu. Avec des besoins énergétiques réduits et un rationnement efficace, elle apprend à survivre seule, même de justesse. Plusieurs fois mise en danger en essayant de se sédentariser, elle prend le parti d’être toujours en mouvement, à l’inverse de sa nature mais plus sûr. Elle est bien aidée par un détecteur de mouvement qu’elle fabrique à partir de pièces de récupération, mais l’alimentation problématique en énergie en limite l’usage.

2018, Iowa
Ayant constaté que ceux qui avaient le plus survécu n’étaient en majorité pas les universitaires, les scientifiques, les pacifistes et gens de bien, mais pour beaucoup et sans surprise, les brutes, Jill décide d’agir avec les seules armes qu’elle a : l’esprit et l’éducation. Elle commence à réunir ce qu’elle peut pour préserver le savoir pré-apocalypse, tout en continuant à se diriger vers l’Ouest. Au début, elle rassemble des livres, mais c'est rapidement beaucoup trop lourd et encombrant. Le carburant et les véhicules devenant trop vieux et trop contraignants pour s’en servir, et le monde n'étant pas encore prêt pour un bibliobus blindé, elle doit changer de méthode pour remplacer à son échelle la perte terrible d’Internet.

2019, Nebraska
S'aventurant dans les médiathèques (parmi les endroits les moins pillés !) elle regroupe les derniers CD-Roms encore disponibles et, à l'aide d'un générateur, en fait surtout des copies plus pratiques et solides sur des cartes mémoire. Elle se joint parfois à des groupes pacifiques, mais aucun ne la convainc suffisamment pour qu'elle lui sacrifie son indépendance pour le moment.

2020, Wyoming
Ne pouvant transporter avec elle tous les livres et disques durs qu'elle sauvegarde, elle commence à installer des sortes de "bunkers de données" dans des bâtiments qui non seulement lui sont accessibles sans prendre trop de risque, mais aussi les plus à même de résister dans le temps. Si les portes en sont protégées contre les Walkers, elle préfère ne pas spécifiquement empêcher les humains d'y accéder, au risque de les motiver d'autant plus à rentrer qu'ils croiraient trouver des armes ou des provisions. Mais elle laisse à chaque fois un panneau expliquant sa démarche et proposant d'y contribuer. Vers cette époque, son précieux détecteur de mouvement rend l’âme et elle cherche depuis des pièces pour en refaire un, mais le temps qui passe à l’abandon n’est pas tendre avec les composants fragiles dont elle a besoin.

2021, Montana
Jill intègre pour un moment une communauté avec, chose devenue rare, pas mal d'enfants et d'adolescents. Tout le monde travaille aux champs, il y a des priorités, mais elle arrive à convaincre de les libérer quelques heures par semaine pour apprendre correctement - et pas juste sur le tas au hasard des contacts - à lire, à compter, mais aussi des bases sur l'histoire d'avant, le fonctionnement du monde... Le soir, elle organise pour tout le camp des lectures des chefs d’œuvres de la littérature. Il y aurait matière à vraiment s'installer ici, mais la saison est difficile, la récole pas évidente, des pillards font encore baisser les stocks, et tout le monde est de retour aux travaux manuels, les chefs les ayant convaincus que le savoir est une perte de temps face à leurs défis quotidiens. Déçue, Jill se remet en route.

2022, Idaho
S’improvisant enseignante itinérante, elle va de camp en camp sur la côte ouest, mais échaudée évite pour le moment les plus grosses installations comme New Eden, cherchant déjà à petite échelle à reconstituer des bibliothèques, donne des cours aux enfants comme à tous ceux qui veulent l’écouter, essaie d’organiser des écoles pérennes…

Ces derniers temps, Oregon
Jill commence à songer à organiser son propre groupe spécialisé dans la diffusion du savoir, non pour reconstituer le monde d’avant, mais pour exploiter ce qu’il avait de plus bénéfique et accélérer le retour à une société avancée et fonctionnelle. Mais il faut soigneusement planifier les ressources... et les moyens de défense. Cela implique de se décider à retrouver les lieux où la vie redevient civilisée, et la côte ouest semble la plus avancée. Elle s’y dirige donc progressivement, échangeant dans divers lieux de passage et collectant des informations sur les camps pérennes et les rapports de force dans la région pour pouvoir postuler là où elle sera le plus utile.


Groupe de référence

Jillian a la bougeotte et bien du mal à faire confiance et s’installer durablement quelque part. Mais il faut bien vivre, et il n’y a longtemps qu’il ne faut plus songer à trouver des provisions, du carburant ou des armes dans les ruines maintes fois fouillées. Reste la chasse, mais ce n’est pas son truc, et le gibier se fait rare aux alentours des centres de population. Elle est devenue une pêcheuse correcte par la force des choses, et sait maintenant bien – après une douloureuse période d’essais-erreurs – identifier les plantes comestibles. Pour le reste, et pouvoir de temps en temps passer une nuit à l’abri, parfois même prendre une douche chaude, Jillian passe de camp en camp (évitant les plus gros), proposant ses cours s’il y a des gens intéressés, sinon échangeant une étape et quelques provisions contre la réparation d’un générateur ou d’une éolienne. Mais ces dernières traces de technologie se font rares à leur tour, et la jeune femme s’inquiète de plus en plus.
Son camp de référence est The Hallows, bien qu’elle n’y soit jamais allée en personne, faisant ses échanges via Gig Harbor. Les nuits solitaires et le ventre vide se multiplient, elle pense devoir trouver une solution plus pérenne et fiable. Plusieurs personnes lui ont parlé de Junk Town, un des derniers lieux où ses compétences seraient utiles, alors elle s’y dirige peu à peu, passant notamment par Rebel Yell, Orchardside et récemment chez les Forains. Elle passe parfois par New Eden, mais s’en méfie beaucoup, malgré les récents changements.


time to meet the devil
• Pseudo (sur internet) : Cyberpix
• Âge IRL : 44
• Personnage : Inventé [X] / scénario/prédef [ ]

• Voulez-vous un parrain pour vous aider sur le forum ? Oui [X] / Non [ ]
• Voulez-vous bénéficier de la méthode inclusive ? Oui [X] / Non [ ]

• Code du règlement Ok Lex
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jillian Tomlinson

Jeu 21 Déc 2023 - 17:02

Bienvenue parmi nous !

Bon courage pour ta fiche !



bienvenue sur le forum !


Te voilà fraîchement inscrit(e) sur The Walking Dead RPG ! Après avoir lu consciencieusement le règlement du forum, voilà quelques petites choses à retenir pour tes débuts parmi nous :

1 – Le délai pour finir ta fiche est de 10 jours. Un délai supplémentaire peut être accordé par un membre du staff sur demande.

2 – Si tu as oublié de le faire avant de t'inscrire, jette un petit coup d’œil aux différents bottins du forum.

3 – Lors du choix de ton avatar, il est important de bien respecter ces deux points du règlement : Les images choisies doivent être cohérentes avec le contexte, et l'âge de ton personnage avec l'aspect physique de ta célébrité.

4 – Afin d'éviter les RP répétitifs d'intégration dans un camp, nous te conseillons d'intégrer ton personnage à un groupe dès son histoire !  Si tu choisis d'intégrer le groupe des Travelers, il te faudra conserver ce statut durant 1 mois minimum avant de pouvoir t'installer dans l'un des groupes sédentaires.

5 – Si ton histoire comporte des personnages que tu souhaiterais proposer en Scénario, sache qu'il faudra également patienter 1 mois et être actif en zone RP.

6 – Une fois ta fiche terminée, signale le dans ce sujet AVERTIR ▬ FICHE TERMINÉE.



Bonne rédaction !




(c) semper eadem


Evan Jensen
Evan Jensen
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jillian Tomlinson

Jeu 21 Déc 2023 - 17:28

Bienvenue Jillian ! La fiche est déjà faite du coup bonne chance pour ta validation !




Dis-leur que l'avenir
ne se fera pas sans moi
Lukas S. Yoon
Lukas S. Yoon
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jillian Tomlinson

Jeu 21 Déc 2023 - 17:33

SP, la faction des pipous yayy I love you

Et Jessica Brown Findlay en avatar, quel super choix, cette actrice est si cool et trop peu vue sur les forums, j'adore Jillian Tomlinson 1011461198

Bienvenue parmi nous et bon jeu ici Jillian Tomlinson 1342238320





look in my eyes and tell me,
what do you see ?


Awards:
Hoani Hayworth
Hoani Hayworth
The Nomads
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jillian Tomlinson

Jeu 21 Déc 2023 - 18:06

Hey,

C'est moi qui m'occupe de ta fiche !  What a Face

Avant de pouvoir te valider, il faudra procéder à quelque modifications.  :smile2:

Qualité/Défaut: Plusieurs des mots que tu utilises ne sont pas des qualités ou défauts.
Vaste Culture, Nostalgie de la technologie, quelques allergies, mémoire eidétique. Il faudrait remplacer le tout par des traits de caractères.

Groupe: As-tu mp un des leads de Sanctuary Point pour ta candidature ? Hazel, peut-être ? :smile2:

Pré-apo: Le pré apo n'est pas assez détaillé. Il n'y a pas d'information sur ses parents, leurs métiers, est-ce qu'elle a des frères et soeurs ? Sa relation avec sa famille et autres. Il faudrait plus de détail sur sa vie à Londres, pourquoi décide d'elle d'aller à Boston pour ses études alors qu'il y a des formations toutes aussi compétentes au Royaume-Uni ? Comment sa famille prend la nouvelle d'un tel déménagement ? Qu'est-ce qui l'attire dans ce type d'étude ? Il manque aussi des repères temporelles, années et autres pour se situer, l'âge etc..

Jillian avait 31 ans., elle a donc forcément fait des choses intéressantes (ou non) et ce serait bien donc de l'étoffer :smile2:

Post apo:
Octobre 2015: Dans ton résumé, on a l'impression que le virus s'est déclenché d'un seul coup. Hors, il y a pas mal d'incident, des informations dans les journaux, les médias. En fait, il y a eu beaucoup de choses non expliqués avant que le virus ne soit réellement installés. De plus, Washington en 2015 comptait 7,167,287 habitants, l'armée était donc bien présentes et rassemblait la population dans divers camps. A moins que Jill et ses collègues aient refusés de rejoindre les camps, évidemment. Il serait bien donc de donner le point de vue de Jill sur ce que les médias ont pu dire.

Eté 2016: Tu indiques que Jill transforme une moissonneuse batteuse, mais comment fait elle ? C'est un engin énorme et comment est-ce que Jill a le temps de transformer un engin alors que la horde est à ses trousses et à déjà décimés son groupe ? Quelques détails de plus seraient nécessaires.

Printemps 2017: Tu parles d'une communauté pacifique qui utilise la religion pour asservir les rescapés. Est-ce qu'il s'agit d'un petit groupe ou de New Eden ? S'il s'agit du second, Jill n'aurait pas pu fuir avant 2023. Il faudrait donc quelques précisions sur ce groupe et où ils se trouvent. Jill semble pacifique, pourquoi organiser une rébellion et ne pas simplement fuir s'il s'agit d'un groupe lambda ?

Il manque de repère géographique, entre le moment où Jill part de Washington pour se rendre vers le CDC d'Atlanta, il n'y a plus de ville et donc, on a besoin de comprendre son parcours.  :smile2: De même, tu ne parles pas de son premier rôdeur tué, est-ce que Jill est toujours pacifiste. Si elle se trouve dans les alentours de Seattle, Tacoma ou autre, Jill a forcément entendu parlé de certains groupes, New Eden ou autres. Ce serait intéressant d'avoir son point de vu sur certains groupes.

J'ai vu que tu as demandé à être parrainé, nous allons donc t'envoyer un petit parrain/marraine sans problème. Tu as jusqu'au 31/12 pour faire tes modifications, n'hésite pas si besoin :smile2:




(c) semper eadem


Evan Jensen
Evan Jensen
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jillian Tomlinson

Jeu 21 Déc 2023 - 19:18

Bien noté, merci pour votre accueil et vos retours rapides, je modifie la fiche en conséquence. A très vite !
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jillian Tomlinson

Jeu 21 Déc 2023 - 20:36

Bienvenue sur le forum ! J'aime beaucoup le concept de ton perso, hâte de voir ce que ça va donner.



finisce sempre così. con la morte. prima, però, c’è stata la vita, nascosta sotto il bla, bla, bla, bla, bla. è tutto sedimentato sotto il chiacchiericcio e il rumore. - la grande bellezza

Awards:
Julian Simonetti
Julian Simonetti
Survivor
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jillian Tomlinson

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum