2 participants

Re: Anywhere but here

Dim 18 Fév 2024 - 23:21


La jeune femme éclate de rire alors que Micha dévore les pêches. Le bol est vide en quelques secondes et le brun ne peut s’empêcher d’imiter celle qu’il vient d’aider. Il réalise à quel point rire lui fait un bien fou, surtout après plusieurs mois d’horreur. Il vient même boire le jus des fruits à même le bol, ne laissant aucune miette. Lui n’est pas difficile, il n’avait pas grand-chose à manger chez les Croatoans… Juste de quoi tenir le coup pour leur servir d’appât à rôdeurs. « Quinn a dit qu’il fallait que je prenne du poids. J’ai pas eu grand-chose d’aussi copieux à me mettre sous la dent pendant des mois. Alors si on te file d’autres pêches, ça m’ferait plaisir de pouvoir t’aider à les faire disparaître encore une fois ! » Ça le fait rire, encore une fois.

Elle se présente à son tour. Michael lui offre un nouveau sourire alors qu’elle lui parle de Quinn. « Je la trouve gentille. C’est elle qui s’est occupé de moi quand je suis arrivé ici. J’ai eu de la chance. Je suis tombé sur Nihima, Frances et Tucker au bon moment… S’ils ne m’avaient pas trouvé, j’pense que je serais mort. » Dit-il en haussant les épaules.

Puis lorsque la jeune femme se relève pour aller récupérer une trousse de soins dans une des armoires ; l’adolescent sourcille légèrement. Est-ce qu’elle ne devrait pas rester assise ? Mais il ne dit rien, la regardant approcher. Et c’est perplexe qu’il lui répond. « Euh… J’vivais dans un ranch à Nile avec mon père. Il vit ici. On s’est retrouvé y’a pas longtemps… C’était… Inespéré. » Il ne quitte pas Harper des yeux alors qu’elle arrive enfin près de lui. « Mais ? T’es sûre de vouloir faire ça ? C’est… Pas beau à voir… » Et puis, il va falloir qu’il enlève son pull et son t-shirt… Il n’a pas vraiment envie qu’elle voit toutes ses cicatrices. Que ce soit celles dans son dos ou les marques sur ses poignets…
Michael C. Davis
Michael C. Davis
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anywhere but here

Lun 19 Fév 2024 - 9:13

Je plisse les yeux, quand il parle de devoir prendre du poids. C'est marrant, quand même. C'était à moi qu'on répétait ça, quelques mois plus tôt. Je venais de rentrer, avec les capacités sociales d'un chat de gouttière, la peau sur les os, et plus de blessures sur le corps que de mots à la bouche. J'esquisse un sourire triste, réalisant que si je ne suis plus au fond du trou, j'ai pourtant un monstre de plus à chasser, depuis une semaine ou deux. « Okay, je serai ta dealeuse de pêches, va. » que je réplique ensuite à la blague, avant de l'entendre parler de Quinn et de sa gentillesse légendaire. Aussitôt, je viens hocher de la tête, pour confirmer. « C'est une sainte - avec un coeur de furie, un peu. » Je lâche la chose avec simplicité, même si je réalise que le descriptif lui semblera peut-être étrange. Dans mon crâne, les images font du sens - mais je ne sais pas si tout le monde capte toujours ce que je veux évoquer. Probablement pas.

Je lève les cils quand il m'informe qu'il serait probablement mort, sans une poignée des membres du camp. Je m'arrête dans mes gestes, littéralement, tandis que je récolte un autre morceau de son histoire qui ressemble vachement trop à la mienne. « Je - » Je flotte un moment, l'observant comme pour tenter de déchiffrer ses traits. « Je suis passée par cette case là, moi aussi. La faim, la merde, tout ça. » Une explication incroyablement précise, je sais. Mais avec les plus récents événements, je ne peux pas parler sans réfléchir; au risque de laisser filer un détail de trop. « Et si ce n'était pas de Ruben,Tesa & Wyatt, je ne serais pas là pour en parler. » que je souffle finalement pour résumer, essayant de ne pas trop partir dans ma tête, devant lui.

« Attends - t'as retrouvé ton père ici? » que je demande en ouvrant la trousse, sur le lit. Inespéré, oui - aussi inespéré que de retrouver ma grande soeur après autant de temps dehors. Honnêtement, je suis un peu perturbée par tout ça. Et si j'ai envie d'en savoir plus, j'ai surtout la trouille, sur le coup. La trouille qu'il puisse voir, et comprendre. Je ne suis pas ici pour me faire des copains, après tout. Je dois me concentrer sur mes objectifs, comme une grande fille. « C'est qui ton paternel, du coup? » Sauf qu'il préfère s'inquiéter de ce changement de pansement - et sincèrement, je ne peux pas le blâmer.

J'ai besoin d'une seconde pour capter que ce qui le dérange n'est pourtant pas mon niveau de compétences. Il est anxieux de montrer sa peau? Je souffle du nez, amusée, avant de réaliser qu'il est sérieux. Je croise son regard en silence, baissant rapidement les cils en riant bêtement. « Un ranch, hein? Alors t'es un cowboy? » que je demande en retrouvant ma légèreté, comme pour le distraire. « T'as pas besoin de tout enlever, tu sais. » Certes, cette magnifique légèreté ne dure pas. Parce que je sais exactement ce qu'il semble ressentir. Je l'aide donc à dégager un bras de ses vêtements, rien de plus. J'hésite, et j'ose à peine le toucher en le faisant, ne m'emparant que du tissu du bout des doigts, au besoin. J'allais retirer le pansement de son épaule, mais je remarque plutôt les cicatrices à ses poignets. Je me fige, ne sachant soudainement pas quoi faire des mes propres mains. Alors je lui montre mes poignets à moi, d'un geste un brin désespéré.

« C'est okay, tout est okay, regarde. » que je m'empresse de dire en insistant doucement, mon regard noisette soudainement vachement préoccupé. Je fais tourner mes poignets, lentement, en les tendant légèrement vers lui. Nul besoin de mentionner que je fais de mon mieux pour supporter la vue de ces sillons rosées, sur toute la circonférence de mes articulations. Ma peau déformée, et brûlée, raconte sans aucun doute sa propre histoire. Celle des cordes qui trônaient à mes poings, jadis, pour me retenir, m'empêcher de répliquer. Pour me forcer. Pour me torturer. Je soupire, avant de poursuivre sans oser lever les billes.

« T'es pas tout seul avec des trucs pas beau à voir. »


And I roam again, I ain't got no home. On my own again, but I never felt so close to them. My only feeling. A lonely feeling. L o n e l y f e e l i n g s.


Anywhere but here - Page 2 OGAVg42
Harper C. Jackson
Harper C. Jackson
Harp-en-ciel
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anywhere but here

Dim 24 Mar 2024 - 19:52


Michael laisse échapper un rire franc lorsque la jeune femme lui dit qu’elle le laissera manger toutes les pêches qu’on lui donnera. Vraiment, depuis qu’il est arrivé ici, manger est redevenu un réel plaisir. Après des mois de privation, il ne fait pas le difficile. Warren n’en revient pas d’ailleurs, l’adolescent ne rechigne plus à manger des légumes.

Puis Harper lui confie quelques détails de son histoire. L’atmosphère se tend légèrement. Micha reste traumatisé par ce qu’il a vécu et il ne se sent pas encore prêt à se confier ; même à son père. Et s’il a raconté quelques détails de sa détention, il garde pour l’instant de douloureux souvenirs ; incapable de les raconter. Parce que ça lui fait trop mal, parce qu’il a honte…

Alors quand elle l’interroge sur son père, il ne se montre pas très bavard. « C’est Warren. » Dit-il simplement. Est-ce qu’elle le connaît ? Il n’en sait rien. L’idée de montrer ses blessures l’inquiète vraiment. Il se mord l’intérieur de la lèvre, regardant Harper d’un air anxieux. La jeune femme s’en rend compte et il baisse les yeux, honteux. Pourtant, ses mots ont quelque chose de rassurant, de doux. Alors, lorsqu’elle lui dit d’enlever seulement une manche, il s’exécute. Un silence s’installe entre eux…

Est-ce qu’il doit lui parler de ce qu’il a vécu ? De ce qu’il a subi quand il était prisonnier chez les Croatoans ? Son palpitant s’accélère dans sa poitrine à l’idée d’en parler. Mais Harper le rassure, dévoilant à son tour ses poignets. Elle aussi a vécu des choses difficiles. Michael capte son regard, une boule dans la gorge. Il acquiesce finalement à la dernière remarque de la jeune femme… Puis il se rappelle les questions qu’elle lui a posé, quelques minutes plus tôt. « Warren, c’est mon père adoptif en fait. C’était un cavalier de western, il faisait des spectacles. Donc, ouais, j’suis un peu un cow-boy. J’ai grandi avec les chevaux. On vivait au Texas, à Dallas. » Parler de son calvaire ne sera pas pour aujourd’hui, mais il a le sentiment qu’ils se ressemblent avec Harper. Elle ne cherche pas à en savoir plus sur ses cicatrices et ça le soulage vraiment… « Et toi ? Tu viens d’où ? »
Michael C. Davis
Michael C. Davis
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anywhere but here

Ven 19 Avr 2024 - 1:01

Je ne pige pas tout de suite, la première fois qu'il mentionne Warren. Je me contente de venir hocher de la tête, un peu trop absorbée par ce changement de pansement, peut-être. Je ne voudrais pas faire de conneries, déjà que je ne suis pas la plus douée, quand il est question de ces choses là. Je pense que de voir mes cicatrices à moi le rassure un peu, n'empêche. J'ai l'impression de le sentir un tantinet moins crispé que la secondes d'avant. Je suis donc plus à l'aise pour nettoyer la plaie, et je m'empresse ensuite de recouvrir le tout avec un pansement propre. Il reprend la conversation, d'ailleurs - et c'est à ce moment que je commence à réaliser, je crois.

« Attends, Warren? » Père adoptif ou pas, ça veut dire ce que ça veut dire? Je recule instinctivement, penchant légèrement la tête sur le côté, les yeux plissés. Il me faut quelques solides secondes avant de vraiment percuter, et quand c'est enfin le cas, je me fige.

« Warren - le père de Chenoa? » que je répète en ne portant pas trop attention au reste de ses histoires. « T'es son frère? » Je le demande d'un air incrédule, presque comme si je refusais de le croire. Comment une personne aussi gentille que Micha peut être lié à une connasse comme elle? Ça ne fait aucun sens.

Je retourne poser les fesses sur mon fauteuil, presque perturbée. Mais je préfère la fermer; je ne peux pas réfléchir à cette nouvelle et l'engueuler en même temps. Je décide de répondre à ses questions, du coup. « Denver, Colorado. On était toujours en train de déménager, avec ma mère, pour son boulot. Beaucoup de trajets en voiture, pour les compétions. Je venais de me qualifier pour les nationaux, avant la merde. » Je souffle du nez, souriant à la simple mention de ce sport que j'aimais tant. « Ski acrobatique. » que je précise. « Pas la même vie, hein cowboy. » Le surnom lui va bien, quand même.


And I roam again, I ain't got no home. On my own again, but I never felt so close to them. My only feeling. A lonely feeling. L o n e l y f e e l i n g s.


Anywhere but here - Page 2 OGAVg42
Harper C. Jackson
Harper C. Jackson
Harp-en-ciel
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anywhere but here

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum