Re: Build a wall, break down others.

Lun 20 Nov 2023 - 20:44

Roman semble perdre la piste qu’ils tentaient péniblement de suivre en faisant plus de bruit à deux que tout un putain d’orchestre, et malheureusement, la brune ne se montre pas d’une grande aise à ce niveau. Elle n’est pas habituée à analyser les traces imprimées dans la terre légèrement meuble, ou même à voir autre chose par terre qu’un tas de brindilles cassées recouvertes de feuilles emportées là par le vent. Ce n’est clairement pas aujourd’hui qu’elle brillera pour ses capacités de pisteuse, ce qui est plutôt dommage étant donné qu’elle se trouve en présence du seul mec devant qui elle ne supporterait pas de s’humilier. Elle semble pourtant bien partie pour, malheureusement. Se fiant à on ne sait quel instinct, le brun continue de s’avancer entre les arbres, toujours à la recherche de ce qui les a alertés un peu plus tôt, et l’ancienne militaire fait de son mieux pour le suivre en silence. Elle s’en sort beaucoup mieux que tout à l’heure, réussissant d’ailleurs l’exploit de se frayer un chemin entre les quelques branches mortes au sol sans en faire craquer une seule, se déplaçant dans un silence quasi absolu. Son regard s’égare un peu sur l’homme qui marche toujours devant elle, le détaillant peut-être un peu plus qu’elle ne serait prête à l’avouer, et c’est en passant entre deux branches basses qu’elle se prendre une toile d’araignée en plein visage. « Putain, dégueu… » marmonne-t-elle à voix basse en s’essuyant tant bien que mal d’un revers du bras.

Tout ça pour une foutue biche inoffensive qu’ils ne pourront même pas abattre et ramener au campement histoire de nourrir ses occupants pour au moins plusieurs jours. Pas le temps de s’apitoyer sur leur sort pourtant, parce qu’alors que la brune est encore en train d’essayer de retirer les derniers fragments de toile de ses cils, Roman fonce vers elle en lui hurlant de faire attention. Elle va pour se retourner mais l’homme la prend de vitesse, la poussant hors de la trajectoire de l’affamé derrière elle pour le trépaner dans un geste rapide et précis. « J’suis vraiment pas en forme aujourd’hui, on dirait. Mais euh… Merci. Heureusement que t’es là. » Par on ne sait trop quel miracle, Roksana parvient à suivre la trace de la biche, prenant finalement la tête de la marche, et elle repère rapidement d’autres traces sur le sol n’augurant rien de bon. Elle les désigne du doigt pour celui qui l’accompagne et pose son index sur ses lèvres pour l’inviter à se montrer le plus silencieux possible. Lorsqu’ils sortent du petit bois, la biche leur fonce presque dessus pour cavaler en sens inverse, faisant sursauter la brune au passage et la poussant à s’avancer plus en avant pour jeter un coup d’œil dans le champ en friche derrière les arbres. Six rôdeurs regroupés en train de marcher vers le campement. « Tu les attires par la gauche, et moi par la droite. Il faut qu’on arrive à les séparer » chuchote-t-elle à l’attention de Roman.

Spoiler:


queen of spades
"Don't call it a comeback, I been here for years, I'm rockin' my peers, puttin' suckers in fear, makin' the tears rain down like a monsoon" (c) alaska.  


Awards:
Roksana Horlenko
Roksana Horlenko
Junk Town
Championne du WriMo
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Build a wall, break down others.

Mer 6 Déc 2023 - 18:16

Bon, si j'arrive à me défaire rapidement du rôdeur proche de Roksana, ma joie n'est que de courte durée tandis que la brune repère à nouveau les traces de la biche et que nous continuons ainsi sur le chemin indiqué. Au bout d'un moment, c'est cette même biche qui se rue vers nous et manque de nous piétiner. Qu'elle revienne vers nous comme ceci n'est pas normal et pour cause, je repère rapidement ce que Roks me montre du doigt. Un champ de rôdeurs, et merde. Je me fais aussi discret que possible, y arrivant même cette fois-ci. A croire que lorsque le danger se veut plus important, je redeviens enfin celui que je suis censé être. Un homme capable de se défendre et de défendre ceux qui sont avec lui. J’acquiesce d'un simple signe de tête pour indiquer à la mécanicienne que j'ai bien compris le plan.

Je me rapproche alors aussi silencieusement que possible vers nos cibles. Ma main vient chercher mon couteau auparavant rangé dans son fourreau. Je me rapproche tel un prédateur qui chasse une proie, le plus proche de ceux que je veux donc prendre par la gauche. Je me débarrasse du premier assez facilement je dois bien l'avouer et comme j'arrive à le faire de manière encore assez discrète pour le moment, les deux autres ne me voient pas. Mais voilà, l'idée c'était de les faire se séparer pour que nous puissions nous en occuper en deux fois. Alors je lâche un simple sifflement, et ce sont deux autres qui me repèrent. Le premier se rue vers moi et j'arrive lui aussi à m'en débarrasser aisément. Mon couteau vient se planter dans son crâne comme dans du beurre un peu trop mou qu'on aurait laissé au soleil un peu trop longtemps. Mais le second, lui, est plus vivace. Plus entier aussi. Il me saute dessus et manque de réussir à me mordre. Dans ma lutte avec lui, je finis par tomber au sol alors qu'il continue de claquer ses mâchoires un peu trop près de mon visage je dois bien l'admettre à mon goût. Je donne des coups de pieds et de genoux pour l'envoyer valser quelques mètres plus loin. Je voudrais à ce moment pouvoir voir ce que Roksana fait, si elle n'est pas en danger mais tandis que je me relève, je n'ai pas les réflexes assez aiguisé pour l'éviter et me voilà à nouveau au sol entrain de lutter contre une morsure qui m'assurerait une mort certaine. Et merde que je souffle entre les dents. Décidément, il est bien trop collant à mon gout.

HRP:


Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum