Le Deal du moment :
Où acheter la display japonaise One Piece Card ...
Voir le deal

2 participants

Re: Si on faisait équipe

Lun 11 Sep 2023 - 22:19



Et si on faisait équipe

Dario & Dante

◊ ◊ ◊

Bon, c’est un peu miraculeux vu comment on peut pas s’blairer, lui et moi, mais je crois qu’on parvient à se concentrer suffisamment sur un plan acceptable pour cesser d’nous chamailler deux minutes. Quoi qu’je le sens tenter des provocations en douce, j’me contente d’hausser les épaules. C’est qu’il y a un temps pour tout : y en a p’têtre un pour la parlotte, un aussi pour les prises de bec. Mais là, on en arrive au temps de l’action et j’vais pas envie qu’il fasse tout capoter parce qu’il a envie d’me faire sortir de mes gonds. « Ouais ouais, on se supportera jusqu’à la fin d’cette histoire, après on repartira chacun de notre côté. » J’le décrète d’une voix assurée, ce n’est même pas une question à ce tarif-là, si on veut s’en tirer encore une vie au bout d’la nuit, faudra bien qu’on fasse comme ça. Autrement, c’est mal parti.

Mais bon, ça tombe sous l’sens même pour lui, tant mieux, voilà qu’on passe outre les ressources à s’partager plus tard, on cause bien plus sérieux sitôt qu’il m’avise des exits qu’il a repéré plus tôt. Hm, je réfléchis un bref instant en dardant mes orbes sur la barraque, l’idée de s’occuper des deux gonzesses au premier m’effleure un bref instant – quoi qu’jsais pas si ce sont les deux femmes qui sont posées à l’étage, mais j’fais dans les conclusions hâtives quand même. Cela étant, y a une organisation qui fait sens dans la maison, et j’en reviens à la proposition initiale de mon partenaire, urgh, improvisé, supposant : « Si y en a un qui est resté au rez-de-chaussée, c’est clairement pour monter la garde. Si on la joue finaude, on pourra l’attirer dehors sans qu’il cherche à réveiller les autres. Il voudra sûrement checker le délire et accomplir son d’voir comme il faut avant d’appeler au secours. » Que du pipeau, c’est ce qui m’semble cohérent, après j’suis pas philosophe et encore moi dans la tête de ces gens. Tout reste hypothétique, mais ça m’parait juste carrément logique. « J’te propose d’attirer le gonz dans le jardin. J’fais du bruit, toi tu cales contre le mur, paré à lui tomber dessus sitôt qu’il ouvre la porte pour contrôler l’bruit suspect. » Je dévisage le coco, prenant la peine de le sonder une dernière fois : « T’es paré pour ça ? »

Et sitôt qu’il me donne son accord, je lance la phase 1 du plan. Pour la suite, pour les gens au premier, on pourra encore se mettre raccord après. J’me faufile jusqu’au jardin discrétos, heureusement qu’ils ont surtout penser à piéger l’entrée d’la maison et pas son terrain abandonné, ça m’arrange bien. La pénombre aide à me camoufler alors qu’j’en viens à siffler de manière irrégulière, sans trop forcer sur le volume. Tel un oiseau de mauvaise augure, ou plutôt tel un piaf lourdingue, j’ponds des bruits agaçants, petit son perçant qui m’agace moi-même, jusqu’à ce qu’enfin, ça porte ses fruits. C’est la porte donnant sur le jardin qui grince, voilà qu’une fine silhouette se dessine dans l’entrebâillement alors qu’elle l’ouvre avec prudence, une carabine dans les mains. Ouais bon, c’serait pas mal que l’autre se bouge le cul, parce que si la proie s’avance trop, elle pourra me repérer et me cuire le cul.

(c) oxymort



Petit dé:



Staring right into the darkness
Tell me the words I've forgotten ; What we were fighting for. Staring right into the darkness. Through an empty open door. | Friendly Fire by Linkin Park. Sign. by Magma.
Si on faisait équipe - Page 2 HKpwVn3
Dante Constantine
Dante Constantine
Expendables
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si on faisait équipe

Sam 28 Oct 2023 - 19:48

Bien ils sont sur la même longueur d’onde. Il faut se concentrer sur cette affaire et après ils se barreront chacun de leur côté. Pas envie de voir sa gueule trop longtemps. Et cela semble fonctionner. L’homme ne cherche pas lancer de nouvelles piques se concentrant sur les informations que Dario lui donne. Concentré il cherche lui aussi un plan pour arriver au mieux à chopper les trésors que peuvent avoir le petit groupe nullement conscient de ce qui s’apprête de leur tomber dessus. Son plan d’attirer celui qui monte la garde est bonne. Et si il prend réellement son rôle au sérieux, chose certaines vu les temps qui courent, cela ne sera pas difficile de l’attirer à l’extérieur. Le tatoué a suffisamment tendu des pièges pour connaître un peu la nature humaine. Bien qu’il y ait des exceptions..
Acquiescement. Mains qui montre son revolver à sa ceinture. Cela fonctionne bien pour exploser les tempes. Sinon son couteau fera très bien son office. Option plus sanglante mais Dario n’est plus à ça prêt.

Le brun suit le plus discrètement possible son compère d’une nuit pour se poster contre le mur à l’entrée arrière, parmi les ombres. Sifflement produit par l’autre. Purement humain qui ne tarde pas à attirer l’attention de leur proie. Porte qui s’ouvre. Silhouette qui se dessine à contre jour. Bien proche mais trop occupé à sonder le jardin pour prêter attention à lui. Coup vif, plein de violence. La crosse de l’arme vient frapper avec force la tempe de l’homme. Temps en suspend avant que celui-ci s’écroulé. Dario l’observe, le délaissant par la suite de son fusil laissant ainsi le temps à Dante de s’approcher. On en fait quoi ? Couteau qui luit dans la nuit. Faudrait pas qu’il se réveille avant qu’on se soit barre.. Y a de quoi le garder silencieux dans un coin ? Sinon le faire taire éternellement ne le dérange pas. Dario tend l’oreille, espérant que rien ne bouge à l’étage. Une idée pour la suite ? Avec de la chance on pourra se faufiler jusqu’aux autres sans les réveiller mais faudrait prévoir un plan de secours Maintenant beaucoup dorment avec leur armes. Pas envie de se faire trouer la peau si ils ne sont pas assez discrets..
Dario Amendiares
Dario Amendiares
Survivor
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si on faisait équipe

Ven 1 Déc 2023 - 12:33



Et si on faisait équipe

Dario & Dante

◊ ◊ ◊

Le plan actionné, j’ai pas grand-chose à faire dans un premier temps que d’attirer notre premier demeuré, rien qu’un sifflement suffit à le faire sortir de sa cachette. Tout fonctionne comme sur des roulettes, la proie se fait choper sans difficultés par mon complice qui frappe vite et fort. Un peu trop fort même, l’canon de son arme assomme le type direct et je grimace. Ben dis donc, il me paraît être un peu vénère, le pépère ! Finalement j’crois que je suis content de pas m’être engagé dans un bras de fer avec lui, je suis pas sûr qu’j’aurais aimé me manger des coups pareils, même si j’ai d’quoi en revendre à prix double de mon côté. M’enfin passons, j’sors de ma cachette à mon tour, et j’fronce les sourcils sitôt qu’mon camarade me questionne sur le sort de notre victime. Sa lame luit au reflet de la lune, j’me demande s’il est pas en train d’me demander l’autorisation de le saigner pour de bon. Sauf que bon, personnellement, je suis pas un grand friand de la violence gratuite. « Oula, doucement mon coco, on n’va pas s’enjailler trop vite, garde tes balles et ta lame pour de vrais ennuis. » Qu’je clame doucement en désignant la maison d’un coup de menton. On n’sait pas encore ce qui nous attend, le type là, il est juste dans le coltar pour l’instant, y a pas de quoi s’exciter sur lui. « Si tu veux qu’il bouge pas et s’taise, j’ai tout ce qu’il faut ! » Je calme ses ardeurs en sortant des serre-câble et un vieux chiffon à la propreté discutable d’mon sac. « Aide-moi à le ligoter et le foutre de côté, au fond de la cour », je propose, en lui balançant mon attirail pour qu’il se mettre à travailler de concert avec moi.

Ni une ni deux, notre proie est pieds et poings liés, et dort à poings fermés. Franchement, l’mec a vraiment la belle vie, peut-être que le froid finira par le réveiller mais si on traîne pas ici, on pourra s’être barré avant que c’soit le cas. Quoi que l’oiseau avec moi marque un point. On peut miser sur notre discrétion, mais si ça tourne au vinaigre, nous faudra aborder le sujet différemment. Et j’hausse les épaules. J'ai tendance à y aller au talent, personnellement. « Tentons la méthode ninja. Si ça n’marche pas, tu m’as l’air prêt à dégainer, j’me trompe ? Et au pire, on a un avantage en plus, on détient leur pote, on pourra toujours miser sur sa peau pour qu’ils nous laissent les plumer comme il faut. » J’suggère, parce que de toute façon, je n’ai pas de meilleur plan. Faut dire qu’on agit dans la nuit la plus totale, qu’on n’sait pas comment se présente l’intérieur de la maison et qu’il en reste au moins deux en vie. Alors bon, à part parier sur notre chance, on a pas vraiment de quoi échafauder une stratégie très avancée. « Si on a raison et qu’il s’agit de deux femmes ou bien qu’il y a un ado dans le lot, y a de fortes chances que nos tronches suffisent à les effrayer de toute façon. » je claironne un peu, certes, mais les faits sont généralement là. Deux hommes malintentionnés comme nous, ça passe ou ça casse, point, et je mise plutôt sur l'avantage de la surprise et de notre physique menaçant pour obtenir ce qu'on veut.

De toute façon, on a assez discuté. J’désigne la porte arrière, et j’indique à mon nouveau copain que je vais y entrer. Libre à lui de me suivre ou non, même si je ne suis pas dupe. J’ai le dos rond, et j’tiens pas à ce qu’il me frappe par derrière, alors je garde ma main précieusement posée sur ma faucille, prêt à le planter avec au moindre faux pas. Je pénètre précautionneusement dans la maison assez rapidement malgré tout, j’avance sur la pointe des pieds, débarquant dans une cuisine typiquement américaine, plongée dans la pénombre. Je m’arrête, enlevant mes lunettes pour mieux examiner les lieux, mais j'vois rien de suspect. Je n’entends rien non plus, le p'tit monde au-dessus de nos têtes m’a l’air de dormir profondément. Bien, parfait. Jetant un œil par-dessus mon épaule, je place mon index devant ma bouche pour susurrer un shh évident à mon camarade, avant de pointer les escaliers, que j’entreprends de grimper en une lenteur absolue. Ce qu’il ne faut pas faire pour exterminer des nuisibles, encore une fois. J’espère au moins que mon complice sera aussi discret que moi, ce serait con d’en être arrivés là pour rien.

(c) oxymort



Petit dé:



Staring right into the darkness
Tell me the words I've forgotten ; What we were fighting for. Staring right into the darkness. Through an empty open door. | Friendly Fire by Linkin Park. Sign. by Magma.
Si on faisait équipe - Page 2 HKpwVn3
Dante Constantine
Dante Constantine
Expendables
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si on faisait équipe

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum