Le Deal du moment : -33%
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur ...
Voir le deal
99.99 €

Somebody save me /!

Jeu 18 Mai 2023 - 18:58

Kim et Roan ~ Janvier 2023


J'ai quitté Olympia pour faire une course un peu plus au Nord. J'avais besoin de medocs, plus particulièrement de compresse, seringue, pour un médecin qui est venue m'offrir le graal en échange. Je sais que tout a été fouillé. Mais il peut rester des coins, des cachettes, des tiroirs encore blindés. Je suis seul et personne pour m'accompagner. Alors j'ai pris le plus gros couteau que j'ai du échanger contre de la bouffe, et mon glock est serré contre ma ceinture.

Peur maintenant, je le suis moins mais il y a toujours un risque, surtout quand je me dis qu'il existe désormais des crèves la dalle que j'ai croisé qui m'ont tapé le sprint de leur vie pour me choper. Ils ont eu mon pote, pas moi. J'ai vidé mon chargeur sur ses potentielles menaces. J'ai presque vendu une de mes couilles pour avoir de nouvelles munitions en stock. Putain, ça m'a couté.

J'ai trouvé une clinique... pour chats ! Vraiment je me demande ce que je vais y trouver. Et ce sera certainement pas des chats ! C'est le chaos qui règne à l'intérieur mais au moins, on est pas dans un immeuble donc pas d'étage. Verdict : il pourra pas me tomber sur le coin de la gueule.

Je cherche dans les tiroirs, les recoins, je déplace même les meubles. Bingo, encore une paire de compresses stériles dans leur emballages. Froissés certes mais ça va faire l'affaire. Je m'éloigne dans les cabinets du fonds, dans certains bureaux. Et là, je tends l'oreille. Un bruit... Merde... c'est quoi ? Il y a pas de râle. Je sais pas quoi penser.

Je sors mon Glock de ma ceinture et vise devant moi tout en marchant en faisant attention à mes pas. Putain, pas maintenant, ne venez pas me faire chier maintenant !

Je sors dans le couloir et j'entends des bruits au loin, ça se presse. Mais merde qu'est-ce que... je me retrouve à l'accueil de la clinique et ça se course : à quelques mètres devant moi, une femme arrive en courant. Derrière elle, des crèves la dalle.

Mais qu'est-ce qu'elle a foutu !! Je croise son regard, je vois à présent un rôdeur sortir de la planque où j'étais pas plus tard qu'il y a cinq minutes !

La brune fonce sur moi Mais putain de m'.... j'ai pas le tend de finir ma phrase que je me sens emporter dans son élan !

Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Somebody save me /!\

Jeu 18 Mai 2023 - 19:38

Kim et Roan ~ Janvier 2023


* Elle n’est plus là et tu ne sais toujours pas comment supporter son départ, tu sais que tu n’as pas le choix de survivre parce que mourir pour cause de dépression ne serait pas rendre honneur à celle qui était ta fille, mais tu as du mal à avancer Kim, tu ne fais que penser à cette tragédie qui te hante même lors de tes instants de repos les transformant en véritable supplice. Tu ne sais pas, si tu parviendras à surmonter le chagrin qui recouvre ton cœur d’un véritable brouillard épais, mais tu aimes à croire que le temps pansera quelque peu cette souffrance, il te faut juste du temps et de l’éloignement.

Un éloignement que tu as déjà entrepris en quittant le campement The Hallows pour retourner à ce que tu appelles ta liberté, tu as deux objectifs qui sont les mêmes depuis le commencement “ retrouver Samuel” et “survivre”. Les deux te semblent impossibles ces derniers temps, une baisse de moral qui est juste au vu de la situation, mais tu ne baisses cependant pas les bras et tu continues ta route explorant des sillons que tu n’as jamais eu l'occasion de faire auparavant.

Seul, équipé uniquement de ton canif et de ton couteau de lancer, tu te sers de ta légendaire discrétion pour ne pas attirer les ennuis à toi, mais il arrive parfois que les ennuis savent où tu te trouves et pour ce coup, c’est exactement le cas !

Tu étais sur tes gardes Kim lorsque tu es entrée dans cette clinique pour chat, tout te semblait calme ce qui t'a donné envie de fouiller un peu pour récupérer ce qui pourrait encore rester… On n'est jamais contre un paquet de pansements, un désinfectant parce que les petits bobos du quotidien et bien, c’est continuellement qu’ils se pointent alors toi en entrant dans cette bâtisse, tu pensais juste faire un petit tour rapide, jeté un coup d’œil en restant discrète, mais ça, c'était ce que tu avais dans l’idée… Il est bien connu que rien ne se passe jamais comme convenu.

Tu te retrouve à courir en poussant tout ce que tu peux sur ton passage, tu sautes certains obstacles, tu ne peux pas perdre de temps, la foule qui te poursuit se nourrit des erreurs alors tu cours sans te retourner, sans pensée, comment t'es tu retrouvé à courir ? L’ouverture d’un vulgaire tiroir brisé en arrière a fait en sorte que le contenu entreposé dedans tombe… Animant alors le sens de l'ouïe des rôdeurs. D’abord, tu t’en fais un parce que le nombre un est raisonnable, mais subitement, tu en vois un autre, puis un autre et encore un et tu te demandes combien de ses saloperies traînent dans le coin, une question que tu n’aurais pas dû te poser cela aurait peut-être évité qu’une poignée d’entre eux débarque.

C’est là que tu t’es mise à courir traversant le bâtiment sans rien chercher de plus que sauver ta peau.

Dans ta course, tu vois la sortir de l’établissement, tu songes déjà à la direction que tu vas prendre pour fuir le plus rapidement possible, mais c’est sans compter le type planté dans le hall, son arme à la main, prend-il racine ?! Son arme pourrait t ‘effrayer, mais tu cours sans t’arrêter parce qu’un arrêt pourrait te coûter la vie et tu préfères mille fois mourir à la suite d’une balle que sous les crocs de ces choses.

Il ne tire pas, probablement est-il pris de cours par la situation où alors, il est complètement à côté de la masse le pauvre type ! Tu arrives à sa hauteur et tu lui chopes le bras lui criant “ Cours ! “, qu’attend-il pour courir ? Tu le tires, Kim et tu n’arrêtes pas ton élan pour autant, ils ne sont pas loin derrière vous, tu le sais, tu les entends. Une fois dehors ton regard cherche une faille pour sortir de ce merdier, tu tournes prenant la direction de l’extérieur de la ville et bien entendu sur le chemin vous en croiser d’autres, une idée, il te faut une idée vite !

Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Somebody save me /!\

Lun 22 Mai 2023 - 11:19

Kim et Roan ~ Janvier 2023


Je rêve. Non c'est un cauchemar et j'vais me réveiller. J'ai pas l'temps de pointer le viseur que je vois cette femme courir vers moi avec des rôdeurs collés à son arrière-train. Elle elle les amènent... dans ma putain de direction ! Le temps d'analyser cette situation, elle me prend l'bras en criant le seul mot qui me fait décamper rapido.

Je manque de me manger le sol en glissant mais j'me rattrape avec l'élan que me donne la brune. Pas d'autres choix j'dois fuir maintenant pour rester en vie. Putain mais qu’est-c’ que t'as foutu ?!! J'étais en colère ! J'pourrais lui tirer dessus pour qu'elle serve d'appât à ces crèves la dalle, mais j'suis pas dépourvu d'humanité comme certains connards ici !

LÀ !! crié-je en bifurquant à gauche. On cours et notre vie en dépend. Heureusement avec cette saison, ces cons sont plutôt lents. J'savais où j'allais, j'avais un plan qui se dessinait mais sans déconner, j'espère que mes affaires de rechanges n'allaient pas prendre l'eau parce qu'avec ces températures, j'allais y passer. Et elle aussi. Un petit groupe s'est bien formé derrière nous et on avalent les mètres en ayant déjà mal au cœur. Nos souffles s'acharnent.

Suis-moi, j'espère qu'tu sais nager ! je lance ça comme info, elle sait très bien qu'on va pas courir comme des cons cent-sept ans. On bifurque une nouvelle fois à droite. Je sais qu'un lac n'est pas loin mais faut tenir la cadence. Ses débiles derrière, vont en ramener d'autres si on s'tire pas d'ici très vite. J'n'ai pas de voiture et j'ne risque pas de rentrer dans les bâtiments pour croiser d'autres comme eux. Quant au flingue, pas la peine de tirer j'aurais pas assez et ça risque d'en attirer d'autres. De ce que je peux voir, ils sont à la traine et j'ai du mal à cerner si je suis tombé sur un rôdeur surpuissant comme j'en ai déjà croisé l'année dernière. Ce serai bien notr'veine !

J'vois l'eau et la barricade. Pour pas qu'elle perde pied, j'lui prends la main. Elle sait nager j'espère ?! Pas l'temps de se poser les questions.
Me lâche pas ok ?! ! On cours nos derniers mètres SAUTE !! En contre bas, nos corps chutent dans l'eau extrêmement gelée. On a pas l'temps de se concentrer sur ça, il faut forcer sur le mental et survivre. Je le sais, les crèves la dalle, eux, ne savent pas nager...

Comme la fois où j'ai sauté dans la rivière, mais là il y avait du courant, et j'ai cru mourir.


Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Somebody save me /!\

Lun 22 Mai 2023 - 22:42


Tu cours Kim, tu ne t'arrêtes pas même lorsque tu attrapes le bras de cet inconnu pour qu'il te suive dans cette course folle, tu n'as aucunement intention de te stopper, tu tiens trop à ta vie pour ça.

Tu tentes de réfléchir, mais ta réflexion est assez instable chose normale au vu de la situation, tu essaies de faire frictionner deux neurones, mais le type qui prenait racine viens te demander ce que tu as foutu. Dans d'autres circonstances, tu aurais probablement répondu une connerie pleine d'ironie, mais là ? Tu gardes tes forces et ton souffle avec espoir de tenir plus longtemps, tu es endurante Kim, mais courir à vive allure des heures, c'est simplement inhumain.

Dans ta foulée, l'idée de lui balancer ton couteau de lancer dans le pied pour le ralentir te passe à l'esprit, c'est une éventualité attirante qui te permettra de prendre de l'avance sur les charognards, ta main ce pli laissant ainsi tes bouts de doigts caresser le métal de ton couteau.

Il sauve ses miches en criant un "Là" subitement, tu regardes la direction qu'il te conseil, il bifurque et tu le suis pourtant, tu aurais pu continuer ta course ainsi, les charognards se seraient divisé ce qui t'aurais peut être laissé une chance.

Tu continues à courir et tu commences à sentir tes poumons brûler ta poitrine, ce n'est pas bon signe, tu arrives à saturation, tu as besoin de reprendre ton souffle tout comme l'homme à côté de toi.

Un plan, c'est ce dont vous avez besoin, mais là tout de suite rien ne vient à ton esprit, tu pourrais monter aux arbres et laisser le gars courir… Voilà une idée qui te semble sympa, tu cherches du regard une branche à laquelle tu pourrais t'attacher, mais il n'y en a pas… Enfin si, mais tu ne la saisis pas, pourquoi ? Eh bien, a cause de cette conscience que tu as encore malgré ses années passées

"Suis-moi, j'espère que tu sais nager" qu'il te balance dans un souffle saccadé. Tu le regardes interloqué, tu vois sur son visage qu'il a un plan enfin, c'est peut-être ce que tu veux comprendre << C'est quoi l'idée ? >> demandes-tu en continuant à courir le suivant, tu veux connaître le plan avant de faire quoi que ce soit, il finit par attraper ta main et te dire de ne pas le lâcher, un peu affolée tu viens à dire précipitamment << C’quoi l’idée >> comme si ta vie en dépendait, enfin c’est le cas, tu serres la main du jeune homme, tu regardes la barricade et tu comprends, ça te frappe comme une balle en pleine face, il veut que vous sautiez ! Il est complètement malade ! Ce type est complètement barge, l’eau doit être dans des températures négatives, c’est un choc thermique que vous risquez en sautant et ça, c’est la belle histoire parce qu’il se pourrait que l’eau soit congelé à certains endroits après tout il s’agit l’un d’un lac sans mouvement, sans courant. Crevé empaillé par de la glace ce n’est pas ton idéal, mais quel autre choix as-tu ? Poumons gonflant à la limite de l’explosion, tu sais que tu n’as guère d’autres choix alors tu suis cet inconnu dans sa folie et c’est main dans la sienne que tu cours les derniers mètres qui avant de quitter la terre ferme pour tomber dans une chute libre.

Tu tombes dans l’eau les pieds en premier, un choix afin d’éviter que ce soit ta tête qui rencontre le changement de température en premier. Une fois dans l’eau ta main lâche celle de l’inconnu, tu remontes à la surface parce que malgré toi, c’est ton corps entier qui vient de se faire engloutir par le lac, il ne te faut que peu de temps pour sentir ton corps se crisper, il tire l’alarme, l’eau est trop froide, l’eau est gelé et si tu ne sors pas rapidement, tu vas couler. Tu nages un peu cherchant le jeûne du regard tandis que tu vois les charognards se jeter à l’eau tel des pions << Putain, il est où >> tu nages un peu vers l’endroit où il a sauter << Ok, va s’y Kim plonge >> te dis tu as haute voix << Tes malade ma pauvre fille >> te râles-tu dessus alors qu’enfin tu vois la tête du jeune sortir de l’eau un peu plus loin, tu nages vers lui les dents claquantes, tu es dans l’eau depuis quoi deux minutes ? Et tu es incroyablement gelé, tu nages plus rapidement pour rejoindre la berge… L’histoire de l’eau était un bon plan, les charognards ne savent pas nager. Une fois sur la berge, tu te hisses hors de l’eau comme tu peux, tu as mal aux jambes ce qui est bon signe parce que tu les sens encore, mais la douleur que tu ressens n’apporte rien de bon, il te faut te réchauffer. Totalement glacé, tu frottes tes mains entre elles, tu trembles tout en claquant des doigts << Merci... >> lâches-tu malgré la situation, il t’a sauvé la vie en te faisant sauter, tu le sais et lui aussi… Dans le fond, vous êtes quittes parce que toi, tu lui as sauvé la vie en l’attrapant par le bras et en l’emportant avec toi.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Somebody save me /!\

Mar 23 Mai 2023 - 12:01

Kim et Roan


Le mental, le psychologique... dans cette vie épidémique il n'y a que ça qui fonctionne pour rester en vie. Alors que l'eau me lance des coups de poignards dans tout mon corps, je me rend compte que je perd la main de la brune. Je nage jusqu'à distancer les morts qui s'entassent dans l'eau tout en essayant d'la retrouver. Heureusement pour nous, ils étaient pas forcément nombreux. Le fait est qu'on s'est pas servit de l'arme à feu, qu'on a pas crié et cela à permis de pas rassembler d'autres chiffes molles derrière notr' cul !

Je sors la tête de l'eau. La glace n'est pas au rendez-vous mais on n'doit pas rester statique. Je longe les mètres et voit la fille. Okay, super, elle tient le choc. J'ai une putain de trouille qu'un des larbins me prennent la jambe. Comme si on avait cette peur réelle de pas savoir ce qu'il y a sous nos pieds et que d'une seconde à l'autre on se fasse alpaguer par une truc inconnu qui nous glace le sang.

Je nage et reprends mon souffle. C'est le plus difficile après cette course de plusieurs minutes. Ça fait longtemps que j'avais pas fait autant de run. Mon sac est totalement trempé. Dedans, j'ai des sacs plastiques qui protègent quelques vêtements. Putain, faut que ça fasse l'affaire. Une fois sur la berge, je respire mais le froid de mes vêtements me collent à la peau. Je secoue la tête et regarde la brune à mes côtés, qui s'en ai sortie. Elle me remercie. J'ai envie de sourire parce-que si elle meurt c'est d'hypothermie si on n'fait rien.

Tu m'remercieras plus tard... faut bouger, trouver un abri fais-je dans un souffle. A plusieurs mètres, des immeubles et des maisons entourent ce lac qui permet de revigorer cette ville. Allez viens... tu peux t'lever ? je suis un con bienveillant. L'eau c'était mon idée. Maintenant, j'espère ne pas en trouver d'autres. Qu'ils soient humains avec une conscience ou non.

On part de cet endroit et lorsque je croise la première maison potentiellement jouable pour s'y poser, je pète une vitre pour nous y engouffrer. Putain, j'ai méga la tremblotte... Je sors mon arme et vise les premières pièces... le salon, la cuisine et je monte à l'étage. C'est le bordel assuré. Depuis toutes ses années, l'odeur s'est dissipé. Mais il n'y a pas de mort. Par contre, plus de bouffe non plus et vu le foutoir cet endroit a dû être visité. J'arrive néanmoins à me dégoter une petite lame. Mais sinon, j'pense que la famille s'est hâté pour se barrer et ceux qui sont passés en suivant RAS, fais-je en redescendant les escaliers. On claque des dents tous les deux et j'ai dû mal à tenir mon arme...

Quoi qu'il en soit, pas une once de vie ici et là haut, il y a des draps.

Faut qu'on s'déshabille... lancè-je comme ça en enlevant mon sac et mon Sweat, les lèvres tremblantes. La situation est con je l'avoue mais c'est la meilleure solution pour nous à cet instant.

Je la regarde dégoulinante d'eau sur le sol et au cas où elle aurait pas compris j'ajoute Si t'as pas vu "Le jour d'après", tes vêtements mouillés absorbent la chaleur de ton corps. C'est ça ou l'hypothermie.


Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Somebody save me /!\

Ven 9 Juin 2023 - 12:21

Sur le moment, t’as pensé qu’il y était resté, mais heureusement, ce n’est pas le cas puisque sa tête est sortie de l’eau, il s’est rapproché de toi et vous avez nagé vers la terre ferme. Tout ce foutu temps dans l’eau, à chaque mouvement de jambe, tu craignais que quelque chose te chope le pied alors maintenant que tu es sur la terre ferme tu ne peux qu’être rassuré même si tu es bien placée pour savoir que ce n’est pas beaucoup plus sûr sur terre que dans l’eau. En-tout-cas, vous êtes vivant mais je me les pèle…, ton sac à dos recousu mainte et maintes fois n’a pas du tout fait étanchéité, tu le sais sans même te poser la question, tu le savais même avant de sauter, maintenant ce que tu espères, c'est que ta tenue de rechange soit encore sèche, mais tu n’y crois pas.

Tu frottes tes mains entres elles tandis que tu grelottes sur place telle une feuille attaquer par le vent en automne, malgré cela tu prends le temps de remercier le jeune homme dont tu ignores encore l’identité.

Peu sociable ? Ou simplement très responsable il te renvoie tes excuses à la gueule pour te faire part de l’urgence qui se fait prioritaire maintenant, tu n’es pas saute, tu sais bien qu’il vous faut un abri et vous changer ça fait assez longtemps que tu vagabondes pour savoir ce genre de chose, mais avec de la sympathie et de la reconnaissance ça peut se faire aussi fin’ ce n’est là que ton avis, un avis que tu comptes lui faire partager, mais il s’approche de toi et c’est de la bienveillance qui s’invite dans son comportement finalement peut être qu’il n’est pas si bourru qu’il n’y paraît << Oui, ça devrait aller >> viens tu as répondre alors que tu te lèves avec l’aide du rocher présent sur le côté, tes jambes te font un mal de chien, c’est une sensation d’aiguille qui se plante que tu ressens et ça tu le dois à tes membres partiellement congelés, tu le sais, si tu ne te réchauffes pas cette histoire va mal finir.

Faire route avec un inconnu ce n’est pas la meilleure option que tu avais pourtant, tu l’as prise, tu sais que tu dois te montrer méfiante parce que les survivants de ce monde sont devenus des véritables pourritures, tu en as fait les frais autrefois pourtant le gamin à la gueule sympathique t’inspire confiance… Cela dit, tu restes méfiante et observatrice de ses faits et gestes après tout une balle dans le dos, c’est si vite arrivé… Enfin, son arme ne doit plus être très utilisable, elle a pris l’eau ! Voilà pourquoi tu as un penchant pour les couteaux et les flèches, c’est certes rudimentaire, mais très utile sous toute condition. Bien entendu, il est possible qu’il est un as dans sa poche, une arme que tu n’as pas encore eu l’opportunité de voir, mais toi aussi tu as ce qu’il faut si jamais il venait à retourner sa veste contre toi J’ai tellement froid que lever le bras ses une mission , pourtant quand vous arrivez dans la maison instinctivement sans un mot, vous vous dispersez afin de faire le tour des pièces, toi tu gères la salle de bain du bas et tu descends voir à la cave tandis que lui fait le restes tu l’entends signaler qu’il n’y a aucun danger et tu en fais de même en montant les marches pour le rejoindre << La maison est vide >> dis-tu en soufflant dans tes mains alors qu’il te balance une phrase qui te prend te court, tu le regardes et voilà qu’il commence à se foutre à poil, tu restes bête parce que celle là tu ne l’as pas vue venir, bon ok, tu savais qu’il allait falloir vous déshabiller, mais pas comme ça l’un devant l’autre… C’est la fin du monde, mais quand même… Il te donne un cours cinématographique et de physique pour justifier ses dires << Tes mignon, mais j’connais le principe >> tu laisses tomber ton sac au sol avec douceur cela dit, tu retires ton coup de vent puis tu enlèves ton pull, tes dents claquent si fort entrent elles que ses un spectacle de claquette qui se fait entendre, maintenant en débardeur, tu guides tes mains tremblantes vers ton sac que tu ouvres << Fait chier ! >> t’exclames-tu alors que tu sors le sac qui contient tes affaires de rechange, elles sont trempées probablement que le sac était percé et que tu ne l’as pas remarqué ! Et maintenant ? C’est ce que tu demandes avant de te dire qu’il doit y avoir quelque chose dans le coin pour t’enrouler le temps que tes vêtements sèche, d’ailleurs faire un feu pourrait être une idée << J’vais voir à l’étage si j’trouve quelque chose de sec à me mettre >> dis-tu en hésitant un instant à laisser tes affaires en sa compagnie, mais au vu de ses tremblements, tu sais qu’il n’ira pas bien loin tout comme toi, il est dévoré par le froid.

Tu es littéralement gelée, Kim si bien qu’avant de monter, tu retires tes chaussures qui te donnent la sensation de garder le froid et de l'amplifier, tu te penches pour enlever tes chaussettes et te voilà partie en quête de vêtement, de couverture, de serviette peu importe ce que tu trouveras, il te faut quelque chose. Tu finis par redescendre enrouler dans un drap qui certes n’est pas mouillé, mais qui n’est pas suffisant pour te réchauffer, tu grelottes sans répit, tu arrives dans la pièce ou se trouve le jeune homme et tu lui tends un drap << Tiens, ce n'est pas grand-chose, mais j’ai trouvé que ça >> dis-tu en posant tes habits dégoulinant sur une chaise puis tu te poses au sol te recroquevillant sur toi-même cherchant ainsi à te créer un peu de chaleur << Aufai..te, moi c’e…st Kim >> dis-tu en claquant des dents.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Somebody save me /!\

Mer 14 Juin 2023 - 10:58

Kim et Roan

Qu’est-ce qui m’a pris d’aller à la flotte ? Sans déconner ? C’est la seule question qui arrive à transpercer mon cerveau malgré le froid. J’essaie de bouger en fouillant cette maison, il faut que le corps s’anime. Si je reste à rien foutre, bras ballants, mon cœur va se charger de m’endormir, physiquement endolori.

De toute manière on avait pas quarante milles solutions non ? Et puis au fond, je lui en ai voulu d’avoir croisé mon chemin avec des cons au cul. Mais toute trace de frustration à disparu. J'suis gelé et ça me convient pas. Quand je commence à me déshabiller, je vois une lueur dans ses yeux. Elle connaît le principe ok et tant mieux. De toute manière, je peux passer pour un p’tit con j' le sais. Quand il est question de survie je suis borné. Pourtant la réflexion ne me fait pas peur, j’ai toujours été plus réfléchi que mes frères. Et là, je sais quoi faire.

J'continue à m’enlever les couches, mon corps cri et hurle de douleur presque. La brune claque des dents si forts que je peux l’entendre jusqu’ici. Elle aussi ne reste pas en place, le froid l’empêche sûrement de réfléchir car lorsqu’elle redescend avec des draps et que je m’en saisis, j’ai a peine l'temps de dire merci qu’elle se recroqueville au sol.

J'perds pas de temps pour m’enrouler également dans le drap qui put le renfermé. Tant qu’il y a pas de sang ça m'va. Le canapé au milieu du salon trône fièrement devant une télé qui n’en ai plus une. Je contrôle les coussins que je jette au sol et les recoins du grand canapé. Elle claque encore des dents, ça me les faits claquer à mon tour. Elle se présente. Kim. Simple, rapide. Roan, réponds-je en revenant vers elle et lui tendant ma main. Sur l’canapé… on… sera mieux… tremblement de merde !

Une fois assis, instinctivement, je me colle à elle Tu devrais enlever tes... tes chaussettes et mettr'tes pieds sous tes draps… j’dis ça, j’dis rien… C’était un conseil mais avant tout, d'la voir comme ça me donne encore plus froid. On tremble tous les deux. C’est épuisant de trembler autant. Je prends alors mon drap que je tire vers elle pour l’entourer également, moi y compris. Je pose mon bras sur ses épaules et la rapproche de moi. J’suis désolé, dis-je autant pour mon geste que pour avoir eu l’idée magnifique de sauté dans l’eau. J’voyais qu’cette seule solution… Tu m’en veux pas trop ? Demandais-je sans vraiment réaliser si je parle de cette situation plutôt cocasse ou de la fuite dans le lac.

J’sais pas pourquoi mais je lui frictionne les bras, sous le drap, comme pour réparer mon erreur. Mais également, j’ai pas envie qu’elle ressente la douleur du froid, c’est atroce et voyants ses lèvres à peine violette, j’ai peur qu’elle me clamse dans les bras. Cette proximité pour le moment est tout ce que j’ai trouvé pour calmer l’hypothermie, j’espère que nos tremblements vont s’apaiser d’ici peu.

Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Somebody save me /!\

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum