-22%
Le deal à ne pas rater :
Acer Nitro QG241YM3BMIIPX – Ecran PC Gaming 23,8″ Full HD
139.99 € 179.99 €
Voir le deal

Better get ourselves a bargain | ft. Nolan

Jeu 16 Fév 2023 - 9:22

Better get ourselves a bargain

Frances O'Connell & Nolan Wilson


Début février 2023.

Twister est à peine revenu auprès de sa cavalière, qu’il est déjà de nouveau sollicité. Accompagnée de Wald et Ohankô, dont elle juge la sortie bénéfique pour sa formation, Frances mène l’expédition du jour à la demande de leur médic de toujours. Elle foule d’ailleurs le chemin aux côtés de Nolan et de sa monture, avançant tranquillement vers leur destination. Wilson lui a fait comprendre qu’il voulait mettre la main sur du matériel de laboratoire, et si elle n’a pas cherché à connaître le détail des équipements souhaités, la militaire a très vite défini, avec l’aide d’Ohankô, le lieu idéal à fouiller. De fait, si un centre médical dédié à la formation des gestes de premiers secours a été considéré dans un premier temps, la précision de Nolan de vouloir mettre la main sur du matériel assez spécifique eu tôt fait de rediriger l’expédition vers un endroit plus stratégique.

C’est ainsi que le groupe des quatre cavaliers arrive bientôt aux devants de la clinique vétérinaire Yakima Valley, l’un des meilleurs centres de la région, d’après le protégé natif de la militaire. Le bâtiment, à première vue étalé sur un seul niveau au rez-de-chaussée, en impose, en dépit de l’aspect désertique qui ressort de leurs premières observations. A peine arrivés sur les lieux, Wald est d’ailleurs le premier à rompre le silence, en s’assurant une dernière fois, un poil dubitatif : « On est sûr qu’on trouvera ce qu’il nous faut ici ? » Il est vrai que quand on cherche du matériel pour un groupe composé d’êtres humains, se rendre dans un cabinet vétérinaire n’est généralement pas le premier réflexe. Mais le soulèvement des morts a changé bien des choses, et ces dernières années, toutes les ressources sont bonnes à prendre. Le berserker en formation répond donc en haussant les épaules, non sans jeter un regard aux deux cavaliers en tête, Nolan et Frances : « Croyez-moi, cette clinique proposait un large éventail de services de soins pour les animaux. Elle était encore assez nouvelle et bien équipée avec du matériel récent quand les Wetkikos sont apparus. Si on veut espérer trouver des ressources potentiellement viables après tant d’années… » Inutile de faire l’inventaire de qu’ils espèrent obtenir par ce biais, le jeune homme marque un point, surtout avec les pilleurs alentours, il faut taper dans un endroit qui n’attire pas au premier coup d’œil. O’Connell hoche la tête en sondant leur médic du regard, le premier concerné par leur choix de se rendre précisément à la clinique Yakima Valley. « Tu devrais trouver ton bonheur, donc. » Résume-t-elle à l’attention de Nolan, sachant pertinemment que le seul qui saura vraiment définir si l’établissement désigné convient ou non, c’est lui. De toute façon, la destination n’a pas été déterminée par le simple hasard des choses.

« Venez, approchons de l’entrée. » Si l’expédition a été spécialement planifiée pour aujourd’hui, O’Connell aime autant ne pas perdre trop de temps à tergiverser sur les locaux médicaux, qui ne sont pas localisés non plus tout à fait à côté de leur refuge. Avisant l’entrée, la Dame fronce néanmoins les sourcils quand, en descendant de son cheval qu’elle cherche à attacher au lampadaire accolé à quelques mètres de la bâtisse, elle constate que les portes ont été enchaînées et les fenêtres en façade dûment barricadées, d’autres tout simplement bloquées par des volets roulants. « Hm. » Simple protection des morts ou des vivants ? Peut-être bien que l’endroit n’est pas si vide que ça, à l’intérieur. En croisant les bras, la shérif désigne du menton ses alliés puis le centre médical : « Regardons bien, il nous faut trouver un point d’accès. »


©️crack in time



PNJ utilisés : Ohankô Daniels et Wald Decker.

Nolan, lance un D10 sur ton intuition et sur ta perception.


you will beg
you'll say how sorry you are.
But i don't do regrets.
Better get ourselves a bargain | ft. Nolan ISJRZhd
Frances O'Connell
Frances O'Connell
The Hallows | Conseil
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Better get ourselves a bargain | ft. Nolan

Sam 18 Fév 2023 - 9:47

C’est un truc de dingue. J’ai l’impression d’entendre en boucle le tic-tac d’une horloge quoi que je fasse. Pour me rappeler que chaque minute compte dans cette histoire. Et que ça pourrait ne pas être la seule. La maladie d’Andrea m’a aussi rappelé à quel point on est actuellement démunis et pas prêts à gérer quelque chose de conséquent. Alors ouais, même si j’aurais largement préféré rester à l’intérieur du camp, s’il faut multiplier les expéditions pour trouver ce qu’il faut, j’en serais, autant que nécessaire. L’espace d’un instant, je repense à toutes les appréhensions que j’ai pu avoir à propos de ces sorties.

Mais on s’y fait. Comme à tout le reste. C’est toujours pas mon délire et clairement, je serais jamais comme Wald à aller explorer les environs dès que j’en ai l’occasion. Pour autant, entre l’entrainement de Nihima et les années aidant, je sais que je suis plus un poids. Et que je peux même arriver à faire la différence si besoin. Alors, si je suis pas totalement serein, j’essaie quand même de me focaliser sur tout ce qu’on pourrait trouver. D’autant que l’idée d’Ohankô me plait vraiment. C’est pour ça que je souffle, en réponse au natif. « C’est une excellente idée. Les gens étaient pas vraiment conscients avant tout ça du matos qu’il peut y avoir dans une clinique vétérinaire. Ils étaient capables des mêmes analyses que dans les labos pour humains alors y a carrément moyen de trouver quelques trucs intéressants. » J’ai une ombre de sourire en direction de mes camarades de sortie, même si mon regard reste inhabituellement sérieux. « J’ai pas trop d’inquiétude sur le fait que je trouverais quelque chose d’intéressant. » J’ai besoin de ce foutu microscope et du matos d’analyse, alors j’essaie de me persuader que ce sera ici que je vais le trouver.

Une brève inspiration alors que je descends de ma monture, tout près de Frances. Une main sur le museau du cheval, j’ai un regard en direction de l’entrée principale de la clinique. « Je sais pas si c’est moi qui essaie de m’en convaincre, mais on dirait que c’est moins pillé que les autres endroits que j’ai pu voir sur Seattle et aux alentours. » Faut dire que Seattle, on l’a poncé autant qu’on a pu. C’était un miracle de trouver des trucs intéressants sur les derniers temps.

Et, quand elle nous dit de chercher un point d’accès, j’ai un mouvement de la tête en direction de Wald, prenant sur la droite alors que les autres longent l’autre côté. Là encore, ça semble compromis, mais je finis quand même par souffler, tapotant l’épaule de l’éclaireur. « Pssst, regarde. » Et je lui désigne une petite fenêtre basculante surélevée, à quelques mètres à peine de nous. « Va prévenir les autres. » J’attends quelques secondes, avant de les voir revenir, grimaçant alors que j’avise la fenêtre. « Ca va demander un peu de souplesse et d’acrobatie, mais y a moyen de passer par là je pense. » Je me demande juste à quel point c’est foireux de passer par-là, mais c’est pas le moment de s’arrêter à ce genre de détails qui va juste me donner envie de faire demi-tour si je m’écoute trop. « Ca vous parait jouable ? » Bon, je dois être le moins dégourdi du lot en vrai. Mais faut bien tenter le coup hein.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Better get ourselves a bargain | ft. Nolan

Dim 5 Mar 2023 - 17:42

Better get ourselves a bargain

Frances O'Connell & Nolan Wilson

A l’impression énoncée du médic, Frances se frotte le menton, et hoche la tête. Quoi qu’ils ne puissent le deviner tant qu’ils n’auront pas mis les pieds dans les locaux, la Dame partage son opinion. « Hmm, on dirait bien oui. Peut-être que l’aspect scellé de la clinique a découragé d’éventuels pillards. » Ou peut-être que, tout simplement, un cabinet de vétérinaire n’avait jamais vraiment attiré les survivants. Grossière erreur, certainement, mais dans tous les cas, ils ne vont pas s’en plaindre. Si l’équipe peut aujourd’hui bénéficier d’un sort favorable et rapporter de l’équipement à leur camp, O’Connell ne va certainement pas s’en priver. Le groupe se divise donc bien vite, Ohankô sur les talons de la militaire, Nolan et Wald formant un autre binôme, alors qu’ils longent chacun le bâtiment, en quête d’un point d’accès à exploiter. La Dame soupire quand, de son côté, elle ne repère rien de particulier, sondant son apprenti pour être sûre que lui-même ne s’aperçoit d’aucune entrée. Il lui secoue la tête pour toute réponse, presque dépité, jusqu’à ce que Decker ne les invite à se diriger à l’opposé de la bâtisse. Le suivant en silence, l’afro-américaine redresse la tête pour suivre le regard du médic, qui désigne une fenêtre surélevée. Opinant, ses prunelles brillent en croisant celle du brun : « Bien vu. » Désanglant sa lance, Frances la tend à Ohankô, mettant rapidement en place la suite. Hors de question de traîner plus longtemps à l’extérieur, ils n’auront pas plus de visibilité sur ce qui les attend dans le bâtiment. « Tiens-moi ça. Wald, tu me fais la courte échelle ? » Ils vont vite voir si la fenêtre est utilisable ou non.

Decker se plie sans mal à l’exercice. Par chance, l’ouvrant n’est pas trop haut, aussi, dès que le cavalier la hisse de ses mains, la militaire peut rapidement se raccrocher au rebord et plier les genoux. Essayant d’être aussi discrète que possible, ne sachant point ce qui peut bien les attendre à l’intérieur, la Shérif pousse du plat de ses mains l’ouverture vers le haut, le penchant de toutes ses forces pour pouvoir s’y glisser, non sans y laisser quelques fils de ses habits accrochés à l'huisserie. Mais après quelques subtiles grimaces et efforts non dissimulés, elle parvient à se tortiller jusqu’à l’intérieur des lieux, atterrissant souplement sur une chaise parmi d’autres, indication qu’elle semble se trouver dans une salle d’attente. « Pssit. La voie est libre, à vous. » L’exercice est simple en lui-même, alors qu’on lui glisse sa lance par la fenêtre, Wald peut soulever les autres et soit Nolan, soit Ohankô n’aura qu’à se pencher pour tendre le bras et tirer le montagnard pour l’aider à les rejoindre ici-bas.

Frances patiente donc d’être rejointe, avec plus ou moins de discrétion, par ses alliés. Regroupés et équipés comme il se doit, c'est du bout des doigts que la femme leur signale trois directions qui se dessinent, à première vue, devant eux : à droite, une porte notée ‘réception’. A gauche, une autre exhibe le label ‘salle d’examen’. Enfin, en face, le traditionnel ‘consultations’ ne laisse que peu de doute sur les pièces qui peuvent donner suite. La Dame croise les bras, se tournant bien naturellement vers Wilson. Chuchotant, en ayant intimé un minimum de bruit au préalable à ses équipiers : « Par où tu veux commencer ? » L’accueil ne lui semble pas prioritaire, au premier coup d’œil, mais il est de leur intérêt de ne passer à côté d’aucune ressource. Se fiant sans mal au médic qui est le maître de l’opération, O’Connell recueille son avis, Wald et Ohankô sur les talons. Ce dernier pince sa manche, soufflant d’une voix sourde : « Hé, c’est du sang ça, non ? » Et effectivement, en y regardant de plus près, c'est une marre quelque peu brunâtre, asséchée et collante, qui tâche le sol, à peine visible dans la pénombre ambiante, à l’entrée de la salle des consultations.

©️crack in time



PNJ utilisés : Ohankô Daniels et Wald Decker.

Nolan, lance un D10 sur ton agilité.
En cas de succès, tu pénètres sans mal dans les lieux. En cas d'échec, tu passes par la fenêtre et tombe lourdement sur les chaises composant la salle, non sans causer un certain boucan.

Lance un D10 sur ta perception.
En cas de succès, tu entends une sorte de raclement provenir de la salle des examens, qui te met la puce à l'oreille sur la présence éventuelle de rôdeurs à l'intérieur.
En cas d'échec, tu es aussi bigleux que Frances, seul l'avertissement d'Ohankô te fait réfléchir.

Libre à toi de choisir quelle porte tu veux ouvrir en premier !


Infos jeu:


you will beg
you'll say how sorry you are.
But i don't do regrets.
Better get ourselves a bargain | ft. Nolan ISJRZhd
Frances O'Connell
Frances O'Connell
The Hallows | Conseil
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Better get ourselves a bargain | ft. Nolan

Mar 7 Mar 2023 - 19:01

J’essaie de pas trop m’emballer et de pas espérer qu’on trouvera quoi que ce soit d’intéressant dans cette clinique vétérinaire. Pourtant, j’ai tellement besoin d’avoir l’impression d’avancer, d’avoir des trucs concrets en main que je suis peut-être en train de me faire des idées. « Et ils ont eu l’air de se barrer très vite dans le coin. » Dans tous les cas, une seule solution pour voir si c’était un bon plan ou juste une perte de temps.

Et je commence à examiner les environs, retrouvant sans trop de souci mes réflexes de survivant à l’extérieur pendant plusieurs années. Comme quoi, ça disparait jamais vraiment. Ce qui est, à la réflexion, plutôt une bonne chose. Je rends un sourire à Frances et aux autres quand ils se rapprochent et que je leur montre la lucarne. « Du coup, là, va falloir être à peu près agile. » Une grimace, alors que je me frotte la jambe, plus par habitude qu’autre chose. Ca devrait le faire, c’est pas si haut. Quand même. La shérif ouvre la voie et je fais signe à Ohankô de la suivre, avant de m’y coller à mon tour.

Je m’en sors étonnamment bien à dire vrai, atterrissant en silence de l’autre côté et levant mon pouce pour leur confirmer que tout est okay. Main tendue pour aider Wald à grimper, j’ai un grognement et je bougonne, plus pour moi-même qu’autre chose. « Tu pèses une tonne… » Il me rend une grimace en réponse mais arrive à passer de notre côté sans trop de problème. Je reprends mon souffle, jetant un regard aux alentours, alors que le natif semble avoir repéré quelque chose. Et j’ai un froncement de sourcils avant de souffler, levant une main pour les appeler à écouter eux aussi. « Vous entendez ? Le raclement ? On a probablement des copains qui nous attendent. » Soufflé dans un murmure, avant de prendre une brève inspiration. « Ca vient de la salle d’examens. Autant y aller tout de suite, qu’on nettoie le coin avant de se faire surprendre. » Et puis, c’est là-bas qu’on aura le plus de chance de trouver du matos intéressant. Je suppose.  

J’attends de voir si quelqu’un s’oppose à ma proposition avant de faire quelques pas pour ouvrir la porte. Elle est pas verrouillée, c’est plutôt cool. Sauf que, manque de bol, elle se bloque à peine j’ai réussi à l’entrouvrir. Je plisse des yeux, me tournant vers les autres. « Y a un tuc de l’autre côté qui empêche de l’ouvrir complètement. » Ptet en s’y mettant à plusieurs, on arrivera à le pousser. J’espère en tout cas. Hum.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Better get ourselves a bargain | ft. Nolan

Dim 12 Mar 2023 - 21:07

Better get ourselves a bargain

Frances O'Connell & Nolan Wilson

Entre le sang pointé par Ohankô et le bruit signalé par Nolan, il semblerait que les quatre compagnons du jour ne soient peut-être pas les seuls visiteurs des lieux. C’est Wald qui lâche un léger soupir à ce constant, se rembrunissant en chuchotant : « C’était vraiment trop demandé de tomber sur un endroit vide, pour une fois ? » Mais il n’est guère de mauvaise volonté, suivant les autres alors qu’ils optent pour la salle d’examen… qui se montre récalcitrante à s’ouvrir. Frances fronce les sourcils à la vision du médic qui s’arrête face à la porte bloquée, se demandant bien ce qui coince autant. Wilson se retourne vers eux et c’est un claquement de langue qu’elle émet pour toutes réponses, se positionnant de profil à ses côtés. « A trois, on l’enfonce. Et vous deux, restez-là. » Bon, ils pourront probablement faire une croix sur la discrétion. Tant pis. Pendant que Decker et Daniels se reculent de quelques pas pour surveiller les environs, sait-on jamais, O’Connell échange un regard de circonstances avec le brun, hochant la tête pour confirmer qu’il est prêt. « 1. 2. 3 ! » CRAC. Leurs poids conjugués, sitôt que leurs épaules frappent la porte, celle-ci cède à la pression dans un fracas tonitruant, l’ouvrant partant à la volée tandis que la table d’examen et un autre appareil qui la barrait se renversent dans la foulée, sans aucune douceur.

Pas spécialement surprise de la tournure des choses, la militaire ne perd pas de temps avec le boucan et le matériel dégommé sans grande classe, plissant plutôt les yeux pour distinguer trois formes mouvantes. Brutalement réveillés par leurs actes manqués, ce sont trois rôdeurs, ou plutôt ce qu’il en reste, qui rampent soudainement à leurs pieds. Leur état est piteux, preuve que cela doit faire un sacré bout de temps que personne n’est passé dans le coin. Le stade de décomposition avancé n’impressionne pas suffisamment la Dame qui a tôt fait de planter sa lance dans le crâne du mort le plus proche, sommant son équipier de faire de même de son côté. Ils n’ont pas à fournir de grands efforts pour débarrasser le plancher des cadavres de cette manière, toutefois il ne faut pas se leurrer. S’il y en a déjà ici, cela annonce la couleur pour la suite. Secouant le menton, Frances examine rapidement la salle infiltrée. Finalement, elle n’en comprend pas bien le nom. A part la table renversée, la pièce est petite, et ne contient aucun matériel spécifique. Excepté cet appareil qu’ils ont renversé plus tôt, et qui servait de toute évidence à passer des échographies. Mais en l’état, il n’est clairement pas utilisable, et ne mérite pas de chercher plus loin. Hmpf. Elle ne sait pourquoi, O’Connell, mais elle s’attendait à mieux. Se rapprochant d’un meuble-lavabo, elle ouvre un tiroir pour y trouver des fioles de médicaments en tout genre… mais pour animaux, et dont les dates indiquées paraissent sacrément périmées. « Je suppose qu’on ne peut rien tirer de ça ? » fait-elle en tendant un petit contenant à Nolan, sans grande conviction. De toute façon, l’homme n’est pas vétérinaire, peut-il vraiment se prononcer là-dessus ? Elle, de son côté, n’y connait vraiment rien.

Un bref instant, la Dame envisage de repartir plutôt vers la salle de consultation, jusqu’à ce qu’elle enjambe les créatures achevées et accroche une autre porte, sur laquelle figure un plan d’évacuation incendie. « Daniels, Decker, venez ici ! » Réunissant l’équipe, c’est son index qui vient bientôt désigner le plan, quoi que l’obscurité toujours ambiante, fenêtres barricadées de partout obligent, ne permet pas de bien lire les écrits correctement. Néanmoins, le labyrinthe que représente ce cabinet vétérinaire commence à faire sens : « Là, derrière cette porte, en prenant à droite, un couloir peut nous amener à des salles fermées au grand public : la radiologie, et un peu plus loin, en face et au bout du couloir, les blocs opératoires. » Au nombre de deux pièces, pour ces derniers. Et peut-être bien qu’il y a d’autres choses à vrai dire, mais difficile de compter sur sa vue biaisée par les ténèbres environnantes. « Wilson, qu’est-ce qui est le mieux, d’après toi ? » Frances avise le médic, recevant sa réponse avant de poser sa main sur la poignée qu’elle presse déjà en s’effaçant subtilement derrière le vantail.

©️crack in time



PNJ utilisés : Ohankô Daniels et Wald Decker.

Nolan, lance un D10 sur ton réflexe.
En cas de succès, tout va bien, tu pénètres dans le couloir, en somme c'est normal. En cas d'échec, tu glisses sans douceur et t'éclate par terre, les mains soudainement couvertes d'une matière poisseuse (tu auras le droit de te venger et de faire subir le même test aux PNJs, dont le réflexe est à 5 par défaut).

Lance un D10 sur ta perception.
En cas de succès, tu vois que des traînées de sang anciennes s'étalent tout le long du couloir, quelque chose s'est passé par ici. Des tâches plus marquées continuent jusque sous la porte du deuxième bloc opératoire.
En cas d'échec, tu ne prêtes pas attention au sol, plutôt concentré sur ce qu'il y a devant toi.

Tu peux opter pour la radiologie ou l'un des deux blocs opératoires. Tu peux même partir de l'autre côté si l'envie t'en dit, après tout, on a pas tout vu du plan incendie What a Face En fonction de ton choix, viens me voir !


Infos jeu:


you will beg
you'll say how sorry you are.
But i don't do regrets.
Better get ourselves a bargain | ft. Nolan ISJRZhd
Frances O'Connell
Frances O'Connell
The Hallows | Conseil
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Better get ourselves a bargain | ft. Nolan

Jeu 30 Mar 2023 - 10:51

J’ai une grimace à la remarque de Wald, haussant une épaule alors que mon regard se perd à observer les alentours. « Ce serait beaucoup trop facile sinon. » Comme si on avait vraiment besoin de difficulté, surtout après tout ce qu’on a pu vivre ces derniers mois. Mais trouver un endroit non pillé et totalement vide d’humains – vivant ou mort – autant dire que c’est genre mission impossible. Alors, au final, je trouve qu’on s’en sort pas si mal pour le moment.

Finalement, on arrive à jouer des muscles pour ouvrir la porte et j’ai même pas le temps de tenter de faire quoi que ce soit de plus que les rôdeurs sont rapidement éliminés. « Efficace. » Soufflé avec un hochement de tête appréciateur, avant de me concentrer sur ce qu’il y a autour de nous. J’ai un froncement de sourcils en voyant le matériel inutilisable, me demandant vaguement si on devrait quand même pas le prendre pour avoir des pièces de rechange. Sauf que je sais pas qui pourrait s’occuper de ce genre de trucs dans le groupe. Un soupir silencieux avant de relever la tête à la question de Frances. « Mmmh, embarque toujours. Les médicaments pour animaux sont globalement les mêmes que pour les humains. Les dosages sont juste différents. Même périmés, on pourra ptet en tirer quelque chose. » Si ça peut aider à atténuer un peu la douleur, on va pas cracher dessus.

Ouais, je sais, ça fait vraiment mort de faim, mais on fait avec les moyens du bord hein. Et j’écoute avec attention quand elle a trouvé un plan, laissant filer un instant de réflexion. « Radiologie en premier. Mais faudra quand même qu’on explore tout le reste. » Je sais qu’ils suivront sans rechigner. Quitte à explorer un endroit, autant le faire correctement non ? Du reste, j’allume ma lampe-torche pour éclairer le couloir. Sauf que je suis un peu con et que j’oublie de jeter un coup d’œil au sol avant de m’avancer.

Et c’est sans délicatesse que je glisse, dans une cascade digne des pires films comiques, alors que je m’éclate au sol de tout mon long. Je sens un espèce de liquide visqueux sur mes mains, mais aussi partout dans mon dos alors que je me relève tant bien que mal, le souffle coupé, alors qu’Ohankô et Wald me rejoignent sans problème pour m’aider. « … ouais, faites gaffe, c’est glissant. » Bordel, la honte sérieux. J’essaie vaguement de reprendre une contenance, mais en étant couvert de… non, je veux pas savoir de quoi je suis couvert. Ca ira. Bref, je disais quoi ? Ah ouais, je suis un peu ridicule et niveau dignité, ça se pose là. Et je me rends compte, en bougeant le poignet, qu'il est super douloureux. Et merde. Mais du coup, je me focalise à mort sur le sol maintenant et j’agite ma lampe pour montrer les trainées de sang en direction du bloc. « Va falloir faire gaffe quand on l’ouvrira. On risque d’avoir encore des petits copains pour nous accueillir. » Je vais pour me passer une main dans les cheveux avant de laisser filer un juron en me rappelant qu’elles sont dégueulasses. Pfff… « Bon. La radiologie ? » Là, c’est bien.

Spoiler:
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Better get ourselves a bargain | ft. Nolan

Lun 10 Avr 2023 - 15:36

Better get ourselves a bargain

Frances O'Connell & Nolan Wilson

Hochement de tête aux explications de Nolan, qui l’invite à emporter quand même les fioles trouvées dans les tiroirs. Ah, fort bien. Ça lui semblait futile, mais l’avis du médic change la donne, et elle empoche le tout sans chercher à en savoir plus. La troupe ensuite rassemblée, le plan incendie dévoilé, c’est encore une fois Wilson qui décide de la marche à suivre. Les trois autres équipiers l’écoutent attentivement, concrètement, ils sont là pour jouer les gros bras et aider à rapporter des ressources pour leur campement, et ça leur suffit bien. O’Connell ne dit rien de plus alors, si ce n’est qu’elle ouvre la porte pour ouvrir la voie aux pièces désignées. Direction radiologie, donc. Nolan s’avance le premier et part dans le mauvais sens, terminant à l’horizontale plutôt qu’à la verticale. Daniels et Decker sur ses talons, les deux hommes sont dans le couloir et retiennent une moue de circonstances tout en l’aidant à le relever. La militaire conserve le silence, son visage impassible, se retenant aussi de demander au brun s’il va bien, histoire de ne pas en rajouter une couche ou de froisser l’égo. Ce serait elle, elle préférait que ça soit tout simplement ignoré.

Suivant le faisceau lumineux de Nolan, elle abaisse à son tour sa lampe au sol, et fronce les sourcils. « Bizarre, autant de sang alors que tout semblait scellé de l’extérieur. » C’est Decker qui prend la parole, et Ohankô qui surenchérit : « Vu l’aspect, il y a sûrement eu un retranchement dans la clinique aux prémices de l’épidémie. » Et ça a dû mal se passer donc, au vu de la surface teintée qu’ils foulent de leurs pieds, avec plus ou moins d’adresse. « Restons sur nos gardes. » En conclusion, sitôt après que Nolan avise de la présence potentielle d’autres rôdeurs mal en point dans les parages. Oui, difficile de saisir ce qu’il s’est passé ici, mais la mort a certainement marqué les locaux médicaux. L’équipe mène la danse, donc, traversant le couloir sans autre difficultés particulières. Et bien qu’ils arrivent au-devant de la porte menant à salle de radiologie, son propre rayon de lumière s’attarde sur le bloc opératoire au bout du couloir. Orné d’une vitre en plexiglas en son centre, le battant pourtant verrouillé fige Frances, alors qu’elle pense surprendre une ombre disparaître aussitôt derrière la vitre. Mmm. Bizarre, finalement, c’est bien le bon terme employé par Wald, mais aucun son suspect ou aucune autre image étrange ne se manifeste. Bon, autant procéder par étape et se concentrer sur la salle de radiologie. Les autres pièces attendront qu’ils soient disposés à les vérifier, fort heureusement tout à l’air de demeurer fermé pour ne pas craindre un retournement de situation soudain, même si des précautions s'imposent.

Se collant d’un côté du mur adjacent à la radiologie, Frances prépare son équipe : « Ok, on ne sait pas ce qu’il y a à l’intérieur, soyons prudents. Soyez prêts à frapper mais attention, on n’y voit pas grand-chose, évitez de vous gêner. » En dépit de la clinique qui semble immense, les pièces qui la constituent sont assez exiguës. Ce ne serait pas le moment de se porter un coup par erreur. « Wilson, Decker, vous y allez, Daniels et moi on vous suit. » Décide-t-elle donc, laissant son protégé rejoindre l’autre côté du mur pour mieux aviser les environs du couloir sous tous les angles. Un dernier regard, et c’est à Nolan d’enclencher la première, la porte cédant, cette fois, sans difficultés, l’obscurité de l’endroit aussitôt éclairée par sa lampe et… perforée par des râles bien trop familiers.

©️crack in time



PNJ utilisés : Ohankô Daniels et Wald Decker.

En ouvrant la porte, ce sont deux rôdeurs décrépis, vêtus de blouses délabrées, qui tombent direct sur toi et Wald.
Lance un D10 sur ton réflexe et celui de Wald. En cas de réussite, vous esquivez sans mal les crocs décharnés et pouvez achever les rôdeurs tranquillement. En cas d'échec, vous êtes surpris et il faudra l'aide de vos alliés restés en arrière pour vous débarrasser des putrides.

Ensuite, tu peux lancer une perception pour toi et les PNJs (à 5 par défaut). Il y a au moins deux indications à trouver, possiblement plus en fonction, informe moi des réussites pour te renseigner !


Infos jeu:


you will beg
you'll say how sorry you are.
But i don't do regrets.
Better get ourselves a bargain | ft. Nolan ISJRZhd
Frances O'Connell
Frances O'Connell
The Hallows | Conseil
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Better get ourselves a bargain | ft. Nolan

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum