Le deal à ne pas rater :
Manga Spy x Family Tome 13 édition Collector : où le précommander ?
14.50 €
Voir le deal

Re: Peniche, sweet Peniche

Ven 24 Mar 2023 - 15:02

Thaïs reste égale à elle-même, assez peu dans la démonstration d'affection, même si elle est réellement heureuse de retrouver Chris. Elle peine encore à réaliser qu'il est bien là, face à elle. C'est un peu comme une étrange apparition ou un rêve éveillé, peut-être que si elle tourne le dos une demi-seconde, il va redisparaitre comme il est venu ? A nouveau, elle hoche la tête. Même si Chris ne leur doit rien du tout, elle est curieuse de connaitre son périple en une année, et comment il a réussi à échapper à ceux qui passent pour des monstres sans cœur.

Son ami s'effraie un peu de ce qu'il a pu se passer pour les Gentle Bastards. Thaïs se mord la lèvre, elle aurait préféré lui épargner les mauvaises nouvelles dans l'immédiat, mais il a le droit de savoir. Elle tâche de se souvenir tout ce qu'il s'est passé en une année complète, tout ce que Chris a pu louper. « Il y a eu quelques départs : Vaughn a quitté la ville, Liam fait quelques allers et retours entre ici et Junk Town, Lucy a eu un bébé et a choisi de rester avec le groupe de The Haven, Joshu est décédé d'une pneumonie l'année dernière et peu de temps après, Nelly et Michael nous ont quitté, Curtis et Hannah sont eux aussi partis vers de nouveaux horizons... » Pas mal de départs donc, Thaïs ne retient personne. C'est comme ça dans tous les groupes donc ce n'est pas vraiment une surprise. L'apocalypse rend la survie difficile et les choix plus cornéliens. Certains choisissent de rester quand d'autres choisissent de continuer seuls.

« D'autres personnes ont intégré la faction, les jumelles Sam et Billie, Lee, Ace est là de temps en temps aussi. Tu les rencontreras bientôt » Concernant les Oblivions, elle secoue doucement la tête : « Non, nous avons déménagé quelques temps après par mesure de prudence au cas où...  » L'un d'eux aurait parlé. « Enfin, c'était plus prudent. » Pas qu'elle les considère comme des faibles mais sous la torture, tout le monde peut lâcher un nom ou une adresse.

Et puis, vient le moment des explications sur les pirates, La militaire passe une main dans sa nuque, assez nerveuse. « Je ne sais pas, nous n'avons aucune nouvelle des otages, les pirates nous garantissent que oui, ils sont en vie, mais sans preuve. » Elle se fait réellement du soucis pour les deux femmes. Si elles sont bien en vie, que subissent-elles là-bas ? Ils montent sur le ponton et Chris s'interroge sur l'un des vigiles. « Lui, c'est Lee. » affirme-t-elle. « Ils se relaient avec Samson et Dalida. » Un fait qui n'a pas changé.

Thaïs esquisse un sourire. Nul doute que l'indien sera plus que surpris de revoir Chris. « Aamir va bien. Nous ne logeons pas ici, on a ramené des Tinys House sur une plage un peu plus loin, il doit être là-bas. » Pour les retrouvailles, ça attendra. Elle le conduit dans son bureau. « Est-ce que tu veux manger quelque chose ? Boire ? » Elle lui tend même son paquet de cigarettes si le cœur lui en dit.


Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peniche, sweet Peniche

Mar 11 Avr 2023 - 12:56

Les nouvelles ne sont pas bonnes, à tout le moins. Beaucoup dont quitté la faction durant mon absence. Vaughn, Liam, Lucy, Curtis, Hannah.. Pour ceux que je connais réellement. Tout ceux-là... Que je murmure d'une voix blanche. Dany doit s'être effondré avec le départ de son compagnon. Déjà qu'il était en sale état quand je suis.. parti. J'ose à peine imaginer comment il va aujourd'hui. Mais il n'est certainement pas le seul à avoir souffert des départs et des morts, et je glisse un infime geste de la main sur le bras de Thaïs, un glissement doux qui lui exprime tant mon soutien que le fait que je sois désolé.

Je la laisse me donner le nom de ceux qui sont à l'inverse arrivés, tentant de les retenir pour quand je les croiserai. Lee, le jeune qui fait le guet. Puis les mots de la jeune femme qui se perdent quand elle évoque leur déménagement. J'étire une mine pincée. Je comprends... ne te justifie pas. Pour ma part ils.. n'ont pas tenté de savoir d'où je venais, en tout cas. Je crois qu'ils nous ont pris pour des travelers. Je baisse le nez dans un haussement d'épaules. Enfin.. les autres je sais pas. Je parle me concernant. Je ne m'attarde pas sur la question. Les autres. Pourquoi ils n'auraient pas survécu alors que moi oui..? Peut-être parce que j'étais plus combattant qu'eux. Non, tais-toi. Ils sont peut-être encore en vie. On n'en sait rien.

J'enfouis mes mains dans mes poches pour y trouver un vieux briquet ramassé dans une baraque, que j'enferme machinalement pour le faire tourner entre mes doigts. Pas d'Oblivion mais des pirates, j'ai peine à le penser mais malheureusement c'est un mal pour un bien. Au moins ils ont l'air de pouvoir négocier avec les pirates. Avec les Oblivion, l'idée même tient soit du suicide, soit de la connerie pure et dure. D'ailleurs les Bastards ne s'y étaient pas tenté et heureusement. Je sais que nous abandonner était la seule issue pour eux. Jamais je ne leur en ai voulu pour ça. Qu'est-ce qu'ils demandent en échange des otages..? Vous devez faire quoi pour eux ? J'inspire doucement et avec un léger sourire qui lui assure mon soutien, je me reprends : Qu'est-ce qu'On doit faire pour eux ? Je suis et resterai un Bastard quoi qu'il arrive, et dans les emmerdes quelles qu'elles soient, je les soutiendrai. Je l'ai toujours su.

- Samson et Dalida vont bien ? Bonne nouvelle.. Ils m'ont presque manqués. Humour pince sans rire, je serai content de les retrouver, comme tous les autres. Mon regard s'échappe vers la direction indiquée, les tiny houses. Aamir. Dany. Je me rends compte comme une claque dans la gueule à quel point ils m'ont manqué, à l'instar de Thaïs. Je tente sans succès de retenir une nouvelle salve de larmes en battant des cils, et vient les écraser d'un revers de main. Putain.. Désolé.
Je la suis à son bureau, que je détaille en tournant sur moi-même, dans un léger hochement d'approbation, avant de revenir à la patronne des lieux.

- A manger, à boire, et une clope.. Oui ? T'imagines pas depuis combien de temps j'ai pas pu manger un truc correct et encore moins me laver convenablement.. Je prends une cigarette et tire le briquet de ma poche pour l'allumer, soufflant avec délectation la fumée gardée quelques secondes dans mes poumons. Je me sens enfin revivre.

Je m'appuie au mur, sans trop savoir où me poser, et baisse le nez en reprenant. Tu sais, c'est allé tellement vite quand ils nous ont chopé.. Ils étaient nombreux, bien plus nombreux que nous. On a rien pu faire, on s'est retrouvés attachés, un sac sur la tête quand ils nous on conduit à leur campement. Inspiration, expiration d'une volute blanche. C'est de là que j'ai été séparé des autres. Je ne les ai plus revus. Nouvelle pause, je fais mon possible pour rester détaché mais je sens malgré tout mon coeur qui se serre. On m'a foutu dans une.. espèce de cage. J'ai été privé de bouffe, de sommeil, et j'ai eu à peine à boire. Ils sont doués pour te briser, quand t'en viens à supplier pour un verre d'eau.

Je marque une pause une fois de plus, inspire doucement pour refouler les larmes. La fatigue me rend plus fragile que je ne voudrais l'admettre.




ANAPHORE
Chris Edison
Chris Edison
The Rogues
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peniche, sweet Peniche

Mer 12 Avr 2023 - 22:47

Thaïs hoche la tête et confirme : « Tous ceux là, oui. » Elle ne peut rien y faire. Les gens vont et viennent et elle ne peut pas les retenir. Ce n'est pas seulement la famille, c'est aussi leurs liens, leurs priorités. Des couples se forment, se défont, des bébés naissent, des amitiés se déchirent, des gens partent faire leur vie ailleurs. C'est la vie, ce n'est pas une nouveauté due à l'apocalypse, déjà bien avant, les personnes se montraient imprévisibles et changeantes.

La militaire scrute Chris quand il lui affirme que les Oblivions n'ont pas cherché à savoir d'où il venait. « Et les autres ? Tu n'as vraiment eu aucune nouvelle ? » Et peut-être qu'il avait pu entendre des échos, des paroles prononcés par les ennemis à leurs propos ? Elle n'insiste pas bien sûre, elle se doute que le sujet est douloureux. Pourtant une multitude de questions veulent franchir la barrière de ses lèvres et elle a bien du mal à les contenir.

Un sourire soulève ses lèvres quand Chris se rectifie pour s'inclure dans le groupe. « Re-bienvenue chez toi » souffle-t-elle avec bienveillance. Que doivent-ils faire pour les pirates donc ? « On leur verse des ressources : de la nourriture, des munitions, des médicaments, de l'essence. » Et heureusement, ils se serrent un peu plus la ceinture, mais ils ne sont pas sur leur reste. « Pour le moment, nos ressources tiennent la route. Parfois, ils débarquent et nous demandent de participer à une mission pour leur compte.  » C'était arrivé peu de fois heureusement. « Et de notre côté, on s'organise pour essayer de les trouver. On a sillonné toute la côte pour espérer trouver leur refuge mais c'est comme s'ils disparaissaient en mer. » Absurde bien entendu, personne ne disparait ou ne peut vivre à bord d'un voilier en étant un groupe aussi nombreux.

Un rire lui échappe à l'évocation de Samson et Dalida. « Ils seront ravis de te revoir, j'en suis certaine. » Et quand Chris craque, elle pince ses lèvres, plus touchée qu'elle ne voudrait l'avouer par sa détresse. Il revient de loin visiblement. Sa main serre la sienne. « Tout le monde sera ravi. » Même Aamir. Elle ne sait pas où en est leur relation, mais comme tout le monde, l'indien sera soulagé de le savoir toujours en vie. « Tu peux compter sur nous pour t'aider à aller mieux. » Elle fera tout pour en tout cas.

Ils arrivent dans le bureau de Thaïs. Elle lui tend une clope et lui fait signe de patienter. Rapidement, elle se rend dans la grande pièce commune où elle espère trouver des restes du repas. Et heureusement, il reste du ragout. Elle revient avec une assiette. « Ragoût de lapin et pommes de terre » affirme-t-elle en lui posant l'assiette devant lui. « Installe-toi » Elle lui montre la chaise à côté d'elle. « Pour la douche, on a des bacs d'eau... Désolée, l'eau chaude ça sera une autre fois. » Ils ont l'électricité dans les Tinys House en tout cas, mais faire chauffer de l'eau est encore laborieux.

La militaire écoute le récit de leur enlèvement. « Et tu as survécu. Sois en fier. » Qu'il ne se rabaisse pas, qu'il ne s'en veuille pas, il a fait ce qu'il fallait pour survivre. « On nous a raconté des horreurs sur les Oblivions. Et tu as été plus fort qu'eux. » Et il a tout son respect pour cela.

Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peniche, sweet Peniche

Dim 23 Avr 2023 - 20:35

Je sens le regard insistant de Thaïs, et à sa question je passe une main dans mes cheveux couverts de poussière et de crasse, les repousse en arrière avant de relever les yeux. Non.. vraiment aucune. Le campement est grand, je sais pas si.. Enfin. Je sais pas. J'en sais rien, Thaïs. S'ils sont vivants. Je suppose que je n'ai pas à prononcer ces mots pour qu'elle comprenne mes balbutiements, car c'est bien de ça qu'il est question, non ?

Une esquisse de sourire de gratitude relève le coin de mes lèvres quand elle me souhaite la 're-bienvenue', et ces simples mots m'étreignent à nouveau le coeur. T'imagines pas comme vous m'avez manqué, tous. Je pensais à vous, tous les jours. C'est ce qui m'a fait tenir tous ces mois. Je veux pas faire dans le pathos mais les faits sont là. Je revoyais chaque jour leurs visages, priais un Dieu au hasard pour qu'ils aillent bien. Pour que je les revois un jour. Et putain, ce jour est enfin arrivé..
Je l'écoute me parler des pirates, dans un hochement régulier de la tête. Je vois.. On est les seuls touchés ou d'autres factions sont aussi prises en otage ? J'essaye d'évaluer l'ampleur de la catastrophe, la quantité de merde sous nos pieds. Et ça a pas l'air joli à voir. Mes pensées s'égarent vers Reese. J'espère qu'elle aussi va bien, et qu'elle reviendra bientôt. Je suis pressé de la revoir, elle aussi.

Un rire, le premier, s'échappe comme un jappement rauque quand on évoque Dalida et Samson. J'en doute pas.. Samson est tellement expressif, je me réjouis de revoir son sourire. Je doute que le jeune homme se soit montré moins taciturne avec le temps, mais il serait malhonnête de ne pas dire que j'aimais bosser avec lui. Inutile de parler pour être efficace. Je ne veux pas être un poids pour vous, Thaïs.. Il y a bien assez à gérer pour ne pas avoir à vous préoccuper de moi en prime. Je baisse les yeux à nouveau, enfouissant mes mains dans mes poches. Je refuse d'être un boulet accroché à leur jambe. Maintenant que je suis là, je veux les aider à nouveau. Je veux être utile à quelque chose, pour ceux que j'aime.

Finalement arrivés dans son bureau, qui malgré tout me rappelle celui de Bill à la Cage, je patiente quelques minutes en scrutant la pièce, le temps qu'elle revienne avec de quoi me caler l'estomac pour trois jours, vu le peu que j'ai mangé dernièrement. Je vais crader ton fauteuil.. Que je marmonne en m'asseyant tout de même. La cigarette entre les doigts, j'entame mon repas, après un remerciement à mon hôtesse. Je prends quelques bouchées lentes avant de secouer un peu la tête. Crois-moi, l'eau froide c'est parfait. Rien que de pouvoir me décrasser, ce sera pas du luxe.. Tu crois que t'aurais des fringues à me dépanner, le temps de laver les miennes..? Ce serait con de remettre mes vêtements puants juste après une douche...

Mon attention revient à la brune et mes épaules se haussent un instant. C'est gentil.. je suppose que tu n'as pas totalement tort. J'inspire doucement avant de reprendre. Tu sais.. on m'a obligé à me battre, pour.. les divertir. Contre des rôdeurs. Contre d'autres survivants, aussi.. J'ai tué et je n'en suis pas fier. Mais ce n'est pas là que je veux en venir, aussi je continue, hésitant. Je veux dire.. Entre ça et.. enfin.. Je ne sais pas si.. Bill aura pu survivre à tout ça. C'est pas un combattant... je n'ai pas beaucoup d'espoir le concernant.. Je me suis fait une raison, depuis le temps, même si c'est la première fois que je l'exprime à haute voix.




ANAPHORE
Chris Edison
Chris Edison
The Rogues
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peniche, sweet Peniche

Mer 26 Avr 2023 - 22:27

Thaïs hoche doucement la tête. Elle comprend aux hésitations et balbutiements de Chris qu'il ne sait pas si Bill et les autres sont encore vivants ou non. Malheureusement, ils n'ont aucun moyen de le savoir et ils ne le sauront peut-être jamais. Se rendre chez les Oblivions serait du pure suicide. « Je comprends, ne t'en fais pas. » affirme-t-elle alors.

A nouveau, elle acquiesce d'un signe de tête quand Chris confie que c'est grâce à eux qu'il a pu survivre, qu'il pensait à eux tous les jours. « On est une famille » souffle-t-elle et il en fait toujours parti. « Et c'est vrai qu'on a tous de sales gueules difficile à oublier » La militaire préfère utiliser l'humour plutôt que d'avouer que ses mots la touchent. « J'ai souvent pensé à toi aussi, j'espérais vraiment que tu t'en sois sorti. » Et encore, cela lui parait irréel maintenant.

Thaïs secoue négativement la tête. « Non, nous ne sommes pas les seuls, il y aussi les Exilés que tu as déjà du croiser et les Stars. » Pour ces derniers, elle est moins certaine « Mais seul le groupe de Valérian est encore dans le coin, les Stars ont pu partir. » Eux sont bloqués ici. « Les pirates ne connaissent pas leur existence mais ils ont deux des leurs en otages. » Un joyeux bordel pour être honnête. Elle soupire. « Et voilà où on en est donc. » Elle aurait préféré l’accueillir en de meilleures circonstances.

« Tu n'es pas un poids Chris. Tu es un frère revenu du combat. » affirme-t-elle avec conviction. « Tu as le droit de te reposer sur nous ce soir. » Un petit éclat malicieux éclaire son regard. « Demain par contre est un autre jour ! Il y a les toilettes à récurer, les draps des dortoirs à changer et laver, le pont de la péniche à frotter... » Nul doute qu'elle blague mais s'il veut se montrer utile, il le sera, nul doute.

Lorsque Chris lui dit qu'il va crader son fauteuil, elle lève les yeux au ciel « C'est vrai qu'ici, on est hyper pointilleux sur la propreté... » Ils le sont un minimum mais disons que l'absence de savon n'est pas une source de problème, sauf pour Billie et Sam évidemment. « Bien sûre, on doit avoir des tenues de rechange. » Elle demndera aux hommes de la faction, Samson, Dalida, Daniel ou autre.

La suite de ses paroles auraient de quoi lui plomber le moral, mais ce n'est pas le cas. « Tu sais, j'aurais jamais parié sur ta survie non plus. » Elle se reprend, se rendant compte que ses paroles peuvent porter à confusion « Pas que tu ne sois pas un combattant mais les Oblivions sont réputés pour être cruels et sans pitié. J'étais persuadée qu'ils t'avaient tué. Alors peut-être que Bill nous fera la surprise de revenir lui aussi, un jour. » Elle a peu d'espoir elle aussi, en réalité, mais il ne faut jamais baisser les bras et renoncer. « Tu te sens prêt à reprendre ta place ? Gérer la sécurité de la péniche, encadrer les combats... » demande-t-elle d'un ton prudent. Vu ce que lui ont fait subir les Oblivions, est-ce qu'il se sent de reprendre un rôle de sécurité et d'assister aux combats ?

Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peniche, sweet Peniche

Dim 7 Mai 2023 - 21:59

Thaïs a toujours été une figure réconfortante pour moi, et aujourd'hui  j'ai plus que jamais besoin d'une figure à laquelle me raccrocher. Elle a un caractère fort et dur, certes, mais elle est honnête et fiable. Je te remercie.. Pour tout. Je précise après quelques secondes. De m'accueillir à nouveau. Sans hésiter. Petit sourire contrit. Enfin.. j'espère que tu n'hésites pas, en tout cas.

Un sourire en coin s'esquisse à ses mots, qui malgré leur sarcasme doux, laisse deviner une certaine affection pour la faction. Et peut-être pour moi ? Peut-être. Elle a raison, il m'a été impossible d'oublier chacun de leurs visages. A vrai dire chaque jour je me répétais leur nom et les revoyais, comme un rituel au réveil pour me faire tenir. Merci... Tu vois, ton espoir m'a aussi tenu en vie.

Mon infime sourire se perd lorsqu'on évoque les pirates et les autres victimes de leurs exactions. Je ne me souviens pas des Exilés, pour être honnête. Ça fait tellement longtemps.. Je secoue la tête et fronce le nez à ses explications. Ça a l'air d'être un sacré bordel. Mais si je peux vous aider, tu sais que je le ferai, de toutes mes forces.

Je tire plus fort sur ma clope, et laisse malgré moi tomber les cendres à terre en répétant doucement. Un frère revenu.. Oui. J'ai l'impression de vous avoir abandonné, c'est insupportable. C'est le cas, murmure ma petite voix. Tu les as abandonné. Un nouveau rire bas m'échappe. Je vois, je vois. Le bizutage du nouvel arrivé sur la péniche, je comprends. Je lui offre une œillade complice. Je présume qu'il me faudra une brosse à dents pour les toilettes.

- Excuse-moi, l'habitude de .. l'époque de Bill. Son bureau était poussiéreux mais impeccable. Mais puisque t'y tiens, je mettrai les pieds sur la table, la prochaine fois. Je hoche doucement ensuite. Merci pour les vêtements.

Je termine mon repas rapidement, plus affamé que je ne le pensais. Ou du moins que je l'admettais. Qui aurait parié sur ma survie en sachant que j'avais été enlevé par les Oblivions... Pas même moi, pour être foncièrement honnête. Je lève les yeux vers elle, écrase mon mégot dans mon assiette. Je veux pas enfoncer le clou mais.. avec son allure... Mon seul espoir est qu'il ait servi de fou du roi, peut-être. Être gay est mortel, chez eux. Et ils ne vont pas chercher plus loin que la première impression. Je balaie l'air de la main. Mais après tout tu as raison. Si je suis revenu, pourquoi pas lui.
Finalement je reposer verre et assiette devant moi, et me redresse en faisant craquer mes épaules, les yeux machinalement baissés, d'une habitude née de ma captivité.

- Merci de ta confiance, une fois encore. Oui, je crois.. je crois que je suis prêt. Si tu me laisses quelques jours de repos.
Dis, vous avez gardé mon matériel de tatouage ? J'aimerais beaucoup pouvoir retrouver ce rôle aussi.. griffonneur de peau.




ANAPHORE
Chris Edison
Chris Edison
The Rogues
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peniche, sweet Peniche

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum