Le Deal du moment : -22%
Acer Nitro QG241YM3BMIIPX – Ecran PC Gaming ...
Voir le deal
139.99 €

Re: Une main tendue

Jeu 23 Mar 2023 - 14:56

Un sourire soulève les lèvres de Tasya lorsque Kerwan promet de prendre soin de Phoebe. Cela lui suffit pour être rassurée, il n'a pas l'air d'être un gars méchant, Luisa ne lui en disait que du bien. Elle se souvient avec nostalgie de ses mots sur l'envie d'être parents, bien présente pour tous les deux. La vie peut être bien cruelle parfois. Et puis, la proposition d'aide de Kerwan en dit également long sur lui. Ici, c'est un peu chacun pour soit. Pour les gens "normaux", les disgraciés ne sont rien et jamais ils ne se rabaisseraient à les aider. Heureusement qu'il y a encore des gens bien comme lui.

Ils se dirigent tous les deux vers la fontaine à eau, faisant le chemin inverse à celui qu'elle a fait quelques minutes plus tôt. « Ce n'est pas à côté » soupire-t-elle. « On doit vraiment traverser tout le bidonville pour avoir de l'eau mais on peut difficilement faire sans. » La mexicaine ne s'en plaint pas. Autant que ses jambes la porteront, elle le fera sans rechigner, c'est la moindre des choses. Après avoir été violée, elle a beaucoup de mal avec le contact humain et ne pourrait pas faire ce que font Phoebe et les autres filles pour survivre. Elle leur en ait tellement reconnaissante et s'efforce de faire le maximum à côté. Elle lui montre le chemin et le guide dans les ruelles du bidonville. A force, elle connait bien le chemin.

Au refus de l'homme concernant ses tickets de rationnement, elle a un bref instant d'hésitation. La confusion passe dans son regard. « Je pense à elle souvent » promet-elle. « Et j'irais déposer une bougie pour elle à l'Eglise. » Tasya fuit un peu trop l'endroit et elle ne sait pas si Luisa était croyante. Sa propre foi a été mise à rudes épreuves ces derniers temps et elle ne s'est pas si elle peut se dire encore croyante ou non. De sa position, c'est la seule chose qu'elle peut faire : penser et lui offrir une bougie.

Ils arrivent enfin vers la fontaine et elle s'empare d'un des seaux vides pour le remplir. Par chance, il n'y a personne. « Parfois, il y a la queue jusque là-bas » glisse-t-elle en montrant le mur d'une maison non loin. Pourquoi n'y a-t-il personne ? La mexicaine a bientôt une réponse, elle remarque un petit groupe de miliciens qui se rapproche d'eux. Les disgraciés les évitent généralement. Le regard de la brune se détourne, mal à l'aise. Les gardes ne sont pas là pour les protéger mais pour s'assurer qu'ils se tiennent bien. La plupart du temps, ils abusent de leur position. Ses mains se mettent alors à trembler tandis que l'un d'eux se rapproche et la saisit par le bras. « Tiens donc, une pute du bordel, ici » Quelques éclats de rire répondent à sa provocation. « Qu'est-ce que tu fais là hein ? T'es venue prendre une douche ? » Il attrape de l'eau qu'il lui lance dessus avec un rire mauvais. Tasya se sent se décomposer.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une main tendue

Dim 9 Avr 2023 - 20:03

Enfin, la fontaine à eau était là, pas loin. Ils avaient pas mal déambulés dans les petites rues pour réussir à arriver jusque là. Et lorsque la jeune femme lui dit qu'elle devait faire ce trajet à chaque fois pour venir récupérer de l'eau, le grand brun eut pas mal de peine et de compassion pour elle. Au vu de sa grossesse bien avancée, il se doutait que cela devait représenter une forte source de fatigue pour elle.

- Et j'imagine que c'est le seul point d'eau pour tout le bidonville, non ? T'as bien du courage de faire ça régulièrement. Même moi j'aurais une sacré flemme au vu de la distance, répondit-il en ricana un peu.

Mais il pouvait la comprendre. Vu que Tasya ne pouvait pas vraiment travailler avec la grossesse, elle devait sans doute sentir un poids, se sentir presque comme un fardeau. Puis finalement, les discussions revinrent sur Louisa. Lorsque la brune mentionna qu'elle pensait souvent à Louisa et qu'elle irait déposer une bougie, Kerwan afficha un doux sourire sur son visage.

- Merci pour elle. Je suis certaine que ça lui fera très plaisir. Moi je ne suis pas croyant, mais elle m'a raconté qu'elle aimait bien aller se recueillir à l'Eglise, pour sa famille. Alors que quelqu'un d'autre fasse ça pour elle, c'est vraiment gentil. Mais d'ailleurs, au vu de ton petit accent, tu es mexicaine toi aussi, non ? Je comprends que tu te sois bien entendu avec Louisa !

A la petite anecdote mentionnée par la jeune femme concernant la queue et l'attente que devait parfois subir Tasya, le grand brun fit de grands yeux. Eh bah ! Ca doit être si looong !, s'exclama-t-il.

Une fois la fontaine en visuel, les deux protagonistes n'étaient finalement pas seuls. Des miliciens qui passaient par là vinrent à leur rencontre, et l'un d'eux empoignant la jeune femme par le bras, avant de lui balancer de l'eau. Le grand brun vira au rouge immédiatement. Il lâcha instantanément les sols qui tombèrent au sol, et vint empoigner fermement le bras qui tenait Tasya.

- Enlève ta putain de main dégueulasse d'elle.

Il se mis au peu d'espace restant entre la brune et le milicien, lui faisant face. Ils faisaient la même taille, à peu près, alors le grand brun pouvait bien regarder, yeux dans yeux, le connard de milicien. Sa main serrait de plus en plus fermement le bras du milicien, qui finit par lâcher la jeune femme. Il avait un regard noir, rempli de rage.

- Tiens donc, des petites putes de l'Adonaï qui sont de sorties. C'est pas ici le bordel, c'est dans la zone blanche.

Il cracha sur le visage de l'homme.
Kerwan Day
Kerwan Day
Expendables
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une main tendue

Dim 9 Avr 2023 - 22:34

Tasya hoche la tête. En effet, c'est le seul point d'eau du bidonville. Elle hausse les épaules quand Kerwan évoque la difficulté : à vrai dire, pour éviter de se prostituer, elle serait prête à faire autant d’allers-retours que son corps serait capable de supporter. « L'aller ça va, les seaux sont vides, mais le retour... » Avec les deux récipients complètement remplis, c'était beaucoup plus compliqué et elle n'était pas mécontente que Kerwan puisse l'aider. « On essaye de venir à deux généralement » Le plus souvent, son partenaire pour ça était Ray. Et elle n'a pas de mérite, ses collègues et amies font mille fois pires en acceptant de vendre leur corps aux miliciens et hommes de passage.

Quand ils évoquent Louisa et la croyance en Dieu, Tasya a un petit sourire. « En réalité, j'ai un peu perdu la Foi... » soupire-t-elle. Difficile de la garder avec tout ce qu'il s'est passé. Alors pourquoi se rendre à l'Eglise ? Pour la symbolique : elle ne peut pas se rendre au cimetière pour lui amener des fleurs, la bougie lui semble une bonne alternative. « Oui, je suis mexicaine » souffle Tasya. « Effectivement, c'est ce qui nous a rapproché la première fois que nous nous sommes parlées Louisa et moi. Je l'ai rencontré à l’hôpital, et nous avons évoqué quelques coutumes de notre pays sur la grossesse, l'accouchement... » A ce souvenir, elle a un petit sourire un peu triste.

A proximité de la fontaine, les choses dégénèrent pour Tasya et Kerwan. Ce dernier intervient et le milicien finit par lâcher le bras de la mexicaine. Elle se recroqueville un peu plus sur elle-même, terrifiée. « Répète un peu ce que tu as dit ? » grommelle l'homme, le regard noir.  « Arrêtez ! » supplie Tasya d'une petite voix.  « On va s'en aller ! » Elle a peur d'avoir encore plus d'ennuis. « J'attends des excuses » Le milicien se rapproche de Kerwan et l'attrape par le col, d'un air menaçant.



Spoiler:
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une main tendue

Mer 12 Avr 2023 - 22:04

- Ah bah j'imagine, oui, que c'est plus sympa à l'aller qu'au retour. Et c'est bien ça, que vous puissiez venir au moins à deux. Ca vous permet de vous entraider, et de vous "protéger" en cas de souci.

Malheureusement, au sein du bidonville, il s'imaginait que les "règles" étaient un peu différentes, et pas forcément respectées non plus. Que ce soit de la part des autres disgraciés que des miliciens, d'ailleurs. Ici, il devait y avoir à la fois des gens ayant fait de réelles conneries, et d'autres envoyés là-bas contre leur gré, ou pour des raisons plus "légitime" (contre la religion et Adonaï).
Elle aussi, était donc bien mexicaine. Elle avait ce petit accent fort charmant que Luisa avait, de son vivant. Et même si le timbre de voix n'était pas le même, l'ancien agent immobilier avait l'impression d'entendre celle qu'il aimait à nouveau. Cela lui apportait beaucoup de baume au coeur et de l'apaisement, même.

- Je comprends. Difficile de garder la foi avec tout ce qu'il se passe. [...] Oh, je vois ! Vous vous êtes rencontrées assez "tard", finalement.

Elles ne se seront rencontrées que quelques mois peu avant son décès et celui de son enfant, qu'elle aura, d'ailleurs, été l'une des premières à rencontrer dans sa très brève vie.
Leurs conversations furent interrompues à cause de miliciens, qui commencèrent à bien chercher la merde. D'ailleurs, le grand brun n'hésita pas une seule seconde à se mettre en travers de Tasya et d'un de ces connards qui venait la provoquer.

- Tu veux que je répète quoi ? Que t'as des mains dégueulasses ou que t'es la petite pute d'Adonaï ?

Il se laissa prendre par le col, son regard noir fixé dans les yeux du milicien qui n'osait broncher non plus. De même, il ignora les paroles de Tasya. Il n'allait clairement pas s'incliner face à ces connards prétentieux de merde qui se permettaient tout.
Bien qu'attrapé par le col, le grand brun n'eut aucun mal à pousser violemment, à la limite de tomber.

- Tu peux te les foutre dans le cul, tes excuses.

Alors que l'autre, encore plus vert de rage, alors foncer sur le grand brun, ses compagnons l'arrêtèrent. Ils lui dirent quelque chose à voix basse, et l'homme finit par remettre bien ses vêtements avant de reprendre leur ronde de garde.
Lorsque Kerwan se retourna vers Tasya, il vit non loin derrière des têtes curieuses qui commençaient à apparaître. Si le milicien avait décidé de réagir plus, est-ce que les autres disgraciés seraient venus aider Kerwan ? Peut-être que les pauvres types, en sous-nombre, craignaient ce scénario.

- Bon, on va la récupérer, cette eau ?

Spoiler:
Kerwan Day
Kerwan Day
Expendables
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une main tendue

Sam 15 Avr 2023 - 17:41

Tasya hoche la tête, soulagée que Kerwan ne juge pas son "manque" de foi. Ici, les gens sont partagés concernant la religion. Certains sont toujours aussi fidèle à Dieu, tandis que d'autres sont contraints de la suivre vis à vis de la politique de New Eden. Et elle ? Si elle était croyante, c'est difficile au vu de tout ce qu'il lui est arrivé, de continuer à avoir une Foi à toute épreuve. « Oui, nous nous sommes rencontrées assez tard mais j'ai été présente à la plupart de ses rendez-vous à l'hôpital. Je travaillais là-bas en tant que puéricultrice. » Cela lui semble être une éternité en tout cas, presque une autre vie. Depuis, elle avait été forcée de quitter son travail quand elle avait eu ses jumeaux, puis qu'elle avait été envoyée ici. « Tout se passait bien pendant sa grossesse, ce qui s'est passé après est tragique... » Elle secoue doucement la tête, compatissante à la douleur de l'homme. Malheureusement, ce n'est pas une nouveauté due à l'apocalypse. Ici, ils ont les moyens de gérer une grossesse, un accouchement, mais cela arrive encore que la mise au monde se passe mal...

Ce qu'il se passe aux fontaines la terrifie. Tasya essaye de se faire toute petite, apeurée à l'idée que les miliciens puissent s'en prendre à eux. Ils le peuvent, ils ont tous les pouvoirs ici. Finalement, après quelques injures, la situation retombe. Ouf. Tasya tremble tandis que les miliciens s'éloignent. « Il y aura des répercussions » souffle la mexicaine. « Il ne faut pas les provoquer ici. Il faut baisser le regard et encaisser leurs injures » Kerwan a surement agit en pensant bien faire, mais les miliciens l'ont déjà vu au bordel, et s'ils viennent la chercher là-bas ? Elle se mord la lèvre. Elle doit probablement passer pour une faible mais ici, un regard de travers peut couter une vie.

Doucement, elle finit par hocher la tête quand il évoque l'eau. « Dépêchons-nous » Elle passe un seau sous la fontaine et elle a l'impression que cela leur prend une éternité pour remplir les deux récipients. Ils prennent ensuite le chemin du retour. « Ici, les disgraciés n'ont aucun droit... » affirme-t-elle doucement. « Les miliciens ont tous les droits, ils peuvent nous violer, nous blesser, nous tuer... » La mexicaine se sent obligée de justifier ses paroles précédentes. Elle a appris à ses dépens, qu'il fallait vraiment mieux se faire le plus discret possible ici. Non, il ne faut jamais attirer l'attention sur soi quand on est un disgracié.


Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une main tendue

Ven 28 Avr 2023 - 19:48

Le grand brun appris que Luisa avait pas mal été accompagnée à l'hôpital lorsqu'il ne pouvait être là. Et savoir qu'elle n'avait pas été seule dans ces moments-là le soulageait. Et surtout de voir et savoir qui était la personne qui avait là, pour elle.

- Merci d'avoir été là pour elle, à l'hôpital, quand je ne pouvais pas m'y rendre, lui annonça-t-il avec un vrai sourire, un sourire franc. Puis finalement, il repris peu après. Malheureusement elle a été très malade au moment de son accouchement, et elle en a gardé des séquelles. Idem pour notre fils. Il était encore beaucoup trop fragile... Mais j'espère que Luisa aura pu apprécier sa vie malgré tout, et qu'elle a su réapprécier redevenir mère l'espace d'un instant.

Son sourire s'effaça doucement, laissant place à un soupir. Perdre un être cher était toujours aussi douloureux, il ne s'y ferait donc jamais. Telle était la dure réalité des émotions et de la vie.

Sa colère, il la passa sur l'un des miliciens qui avait oser provoquer la jeune femme. Lorsqu'ils s'en allèrent, Tasya lui rappela qu'il aurait des répercutions. Mais lui, il s'en foutait. D'ailleurs, il se contenta de hausser les épaules un instant, faisant une légère moue las.

- J'en ai rien à cirer d'avoir des soucis. J'en ai ras le bol que ces connards traitent les gens, et surtout les femmes, comme de la merde. Ce sont les premiers à commettre un viol, et à insulter de putes les pauvres femmes qui en sont victimes. Ca m'insupporte au plus haut point.

Ils allèrent remplir les deux sceaux à la fontaine, et Kerwan les porta les deux, bien pleins. Lorsque Tasya renchérit en lui annonça qu'ils avaient presque droit de vie et de mort sur les disgraciés, l'ancien agent immobilier fronça les sourcils et serra la mâchoire.

- S'ils vous font du mal, à toi ou à Phoebe, je veux que tu me préviennes. Quitte à aller dans leur taule, mais je ne laisserai absolument pas passer ça.

Ils se remirent en chemin pour retourner là où logeaient les deux jeunes femmes.
Kerwan Day
Kerwan Day
Expendables
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une main tendue

Lun 8 Mai 2023 - 0:09

Tasya secoue doucement la tête. « Ne me remercie pas, c'est tout à fait normal.  » En entendant ce qu'il est arrivé à Luisa et à sa fille, elle baisse le regard, désolée. Même s'ils ont de meilleures conditions de vie, un accouchement reste toujours quelque chose de délicat. Donner la vie n'est pas tout le temps un évènement de tout repos et peut, rarement, mal tourner. Et là, Luisa était déjà affaiblie par la maladie, la grossesse l'aura trop épuisé. « Je suis certaine qu'elle a apprécié sa vie. Elle était heureuse à l'idée de redevenir maman » La mexicaine esquisse un sourire. Kerwan peut être rassuré sur ce point : Luisa l'aimait et était sincèrement heureuse de vivre avec lui et de fonder prochainement une famille avec lui. La vie est tellement injuste et cruelle.

Et la suite, Tasya craint plus que tout une répercussion de la part des miliciens. « C'est compris » Et pourtant, elle détourne le regard pour ne pas qu'il remarque qu'elle ne dit pas toute la vérité. Si les miliciens s'en prennent à elle une nouvelle fois, elle accusera probablement le coup mais ne l'embarquera pas là-dedans. Pour Phoebe, c'est autre chose. « Tu l'apprécies vraiment ? » demande-t-elle à propos de sa belle-sœur. Kerwan porte les deux seaux d'eau plein et elle se rend compte qu'elle n'a plus de force. Elle se sent épuisée. L'altercation avec le milicien a eu raison de ses forces. « C'est vraiment quelqu'un de bien. Elle ne mérite pas ça. » Cette vie ici, au bordel. Phoebe mériterait mieux et elle s'en veut de l'avoir attirée là-dedans malgré elle. Si la mexicaine pouvait remonter le temps, nul doute qu'elle ferait tout son possible pour protéger son amie de tout ça.

Ils avancent tous les deux en direction du bordel. Ils ne vont pas vite au vu du poids des seaux d'eau, mais ils arrivent finalement à destination. Tasya lui montre la cuisine où entreposer le précieux liquide. « Tu veux l'attendre ici ? » demande-t-elle alors en évoquant Phoebe.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une main tendue

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum