Le Deal du moment : -50%
BODUM Bistro Set : Théière filtre 1 L + ...
Voir le deal
19.99 €

Re: Never really over

Mer 2 Nov 2022 - 16:13

Tu ne pars de toute façon pas vainqueur, rien ne peut gagner face à de la nourriture, désolée, fait elle avec un sourire amusé en haussant les épaules. Elle est trop sérieuse sur le sujet, un ventre plein passera avant tout le reste à son sens. Disons pour tout le week-end et oui, ou je veux ! Elle se redresse, se penche pour approcher doucement la main vers lui : Ça ne peut pas vraiment te faire peur, ça ? Un grand bonhomme courageux comme lui. Allons bon. Deal ? Demande-t-elle avec un air defiant.

Elle a un rire qui lui échappe néanmoins et elle secoue la tête : Je ne sais pas ce que j'ai fait pour te taper dans l'œil comme ca et que tu veuilles à ce point de moi pour te distraire mais oui, bien sûr que j'en suis ! Elle n'est pas assez folle pour refuser la proposition : Par contre je te le dis tout nette, tu me présentes avec professionnalisme la bas, pas question qu'on me prenne pour ta pute ou un truc du genre ! Precise Maxine. J'ai vu Pretty Woman et je ne crois pas aux contes de fées, désolée !

Le temps de passer commander et d'être enfin servi, Maxine avise la quantité de nourriture présente autour d'elle. Moue appréciatrice, elle s'y met avec application tout en discutant avec lui naturellement. Et force est de constater qu'elle ne se démonte pas face à tout ça. Loin de là, elle tient largement la cadence. Et plus encore. Tu vas manger tes pancakes ? Demande-t-elle en les lorgnant avec envie. Je peux te les échanger contre ça, je ne suis pas très fan... d'autres deals sont menés par les deux parties au cours du repas, jusqu'à ce que Maxine ait un soupir contenté et appreciateur. Il n'y avait rien en trop !





What a lovely day.
Maxine E. Reynolds
Maxine E. Reynolds
Junk Town | Bras droit
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never really over

Lun 7 Nov 2022 - 19:15

Il se fend d’un sourire en coin à la remarque de la jeune femme, non sans se pencher vers elle, avant de souffler à mi-voix. « Attention, je pourrais prendre ça pour un défi. » Même si, au vu de la mine qu’elle a quand elle parle du repas à venir, il se demande si vraiment il pourrait surpasser les pancakes de cet endroit. Enfin, qu’importe. « Tout le weekend ? Vous comptez beaucoup vous déplacer ? » Sourcil arqué avant de tousser un rire. « Il m’en faut plus pour m’effrayer. Mais c’est un deal. » Il doit lui-même réfléchir au gage qu’il pourra lui imposer si c’est lui qui gagne, d’autant qu’il a du mal à imaginer un aussi petit gabarit engloutir tout ça.

Un bref haussement d’épaules à sa remarque. « C’est rare de trouver quelqu’un qui a l’air d’aimer la vitesse. Et j’ai comme dans l’idée que vous pourriez vous amuser sur un circuit. Je me trompe ? » Un instinct peut-être trompeur, pourtant, il est sûr du contraire. Au reste, il se fend d’un rire et secoue la tête. « Vous allez chercher beaucoup trop loin. Et je ne ramène pas de putes sur les circuits, j’ai bien mieux à faire. » Il ajoute tout de même, non sans dresser un index dans sa direction. « Mais nous sommes d’accord, les contes de fée n’existent pas. »

Par contre, il est abasourdi de la voir engloutir les deux repas. Le pire ? C’est quand elle pioche dans le sien. Il la fixe, avec un sourire incrédule, échangeant ce qu’elle veut avant de secouer la tête quand toutes les assiettes vides. « Ah oui. Quand même. » Il finit sa tasse de café avant de reprendre. « J’ai cru que j’allais devoir commander un troisième brunch pour vous. » Toussé dans un rire, alors qu’il se relève et tend la main pour essuyer la commissure des lèvres de la rousse du bout du pouce. « Un peu de sirop d’érable. Ca n’aurait pas fait pro quand je vous aurais présentée. » Un clin d’œil avant de payer, l’entrainant avec elle sans attendre. Il a hâte de la voir au volant, sans qu’il n’arrive réellement à saisir pourquoi. Mais, en attendant, il s’incline exagérément devant elle pour lui ouvrir la porte. « Si madame veut bien se donner la peine. » Après tout, il a perdu et il doit jouer le chauffeur non ?

***

Et c’est dans un vrombissement assourdissant qu’il la voit passer devant lui. Présentée comme une passionnée de course tout comme lui, les autres n’ont pas moufté, habitués à ce qu’il soit toujours plus focalisé sur les voitures que sur tout autre chose quand il est ici. Un sourire en coin, alors qu’il a lui-même pu faire plusieurs tours juste avant elle, il continue d’observer la façon dont elle conduit, le regard pétillant. Finalement, c’est dans un coup de volant et un dérapage maitrisé qu’elle s’arrête à quelques mètres à peine de lui. Il saute par-dessus la barrière de sécurité pour la rejoindre. Et il attend qu’elle enlève son casque. « Alors, sur une échelle d’un brunch, ça vaut combien ? »
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never really over

Lun 7 Nov 2022 - 20:27

Je ne sais pas encore mais j'ai un potentiel de nuisance incroyable ! Rit-elle de plus belle quand il lui demande si elle compte bouger beaucoup. Elle le pourrait, juste pour l'emmerder. Voilà qui serait bien son genre. Mais Yuan réagit à tout, elle ne peut que lui offrir un sourire défiant : Comme me promener c'est ça ? D'autant qu'il est sur le point de perdre - très clairement - le pari qu'ils viennent de passer. Le pire ? Elle pourrait sans doute manger encore. Dommage pour lui, elle est inarrêtable. Elle se tait cependant quand il vient passer le pouce sur le coin de ses lèvres, en justifiant rapidement son geste : Oui, bien sûr, du sirop d'érable, ironise-t-elle en se levant.

_____________


Les vibrations du moteur sont encore dans ses bras alors qu'elle a coupé le moteur et qu'elle se relève après avoir retiré son casque. Le sourire aux lèvres, elle rejoint rapidement Yuan, dans un réflexe un peu étrange : Je meurs de chaud, mais c'était GE-NI-AL ! Fait-elle pour récapituler avec lui tout le parcours qu'ils viennent de faire, enfin, qu'elle a fait toute seule, à pleine vitesse et sans craindre quoi que ce soit. Son palpitant en est encore emballé, douloureux : Les lignes droites de ce circuit sont les pires, j'ai bien cru que j'allais partir en queue de poisson plus d'une fois ! Explique-t-elle après coup, ça lui a fait un peu peur effectivement mais, il en faut plus que ça pour l'arrêter.

Elle lâche un soupir, ramenant ses cheveux en arrière. Ils sont trempés de sueurs, sous le casque, il doit faire bien dix ou vingt degrés de plus. Et dans la voiture aussi. Mais ça n'est pas grave, ça n'a pas l'air de gêner Yuan : Tu crois qu'il y a des vestiaires où je pourrais... Je ne sais pas, me changer ? Ou au moins prendre une douche ? Demande-t-elle. Elle porte un équipement par-dessus ses affaires, à peine ajusté à sa taille. Ils ne reçoivent pas énormément de femme ici, de toute évidence. On pourrait m'essorer tellement je suis moite ! Râle-t-elle avant de lui offrir un sourire : Et il me faudrait un rechange, si possible...

_____________


Elle replie les manches de sa chemise trop grande, coincée dans son jean, pour le rejoindre. Il est encore au niveau des écuries, à discuter, et la voilà qui se plante à côté de lui. Les cheveux mouillés - mais propres - et un haut qu'elle lui a emprunté pour la bonne cause, elle le fixe : Je pensais que tu saisirais l'opportunité pour me rejoindre, fait-elle. Le pire ? ça ne l'aurait pas du tout déranger. L'adrénaline a un effet très grisant, presque aphrodisiaque. Mais j'ai à faire un vrai gentleman, ajoute-t-elle en détournant le regard, essayant de réajuster la chemise. Elle a boutonné mardi avec mercredi, et vient tout juste de s'en rendre compte. Dommage, souffle-t-elle finalement.





What a lovely day.
Maxine E. Reynolds
Maxine E. Reynolds
Junk Town | Bras droit
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never really over

Mar 8 Nov 2022 - 8:51

Cette journée a vraiment quelque chose de surprenant. Cette femme aussi. Pour la première fois depuis longtemps, l’asiatique en oublie les calculs qu’il peut faire lorsqu’il y a quelqu’un qui pourrait l’intéresser. Il se contente juste de vivre le moment présent et ça lui fait un bien fou. A bien y réfléchir, il serait incapable de dire la dernière fois que ça a pu lui arriver. Sans que ce soit avec ses enfants.

Et il se fend d’un sourire à voir la rousse se précipiter vers lui, ravie de ses tours de circuit. « C’est vraiment quelque chose hein. » Les voilà qui débattent de chaque portion du circuit et qu’il a un hochement de tête quand elle parle les lignes droites. « On a tendance à s’emballer un peu oui. Mais le petit pic d’adrénaline quand on doit corriger sa position au dernier moment en vaut la peine. Si ça vous a vraiment plu, vous pourrez avoir vos entrées ici. » Ce ne sera pas bien compliqué. Son regard s’est fait brillant. Il pourrait, il passerait sa vie ici, sans avoir à s’interroger sur le devenir de son entreprise.

Il a presque un sursaut quand elle l’interroge sur les vestiaires. « Mmmh ? Ah oui. Bien sûr. » Et il fouine dans le coffre pour lui donner une chemise à lui, se retrouvant lui-même sous la douche, à se demander ce qui le retient d’aller la rejoindre. Et c’est elle qui lui offre un semblant de réponse. « Exactement, un vrai gentleman. » Mais il ajoute, avec un sourire narquois. « L’autre option étant que la course a le même effet pour moi que la nourriture chez vous. Je n’étais pas sûr que vous pourriez tenir la comparaison. » Il ne va quand même pas lui annoncer qu’il ne sait pas sur quel pied danser avec elle, son égo n’apprécierait pas vraiment. Il se rapproche d’elle et, sans une once d’hésitation, va pour lui reboutonner correctement la chemise. « A croire que je me suis trompé et que vous auriez été prête à relever le défi. » Il n’est pas du genre à avoir des regrets de toute façon. C’est à peine si ses doigts effleurent la peau de la jeune femme et il continue comme si de rien était. « Alors, où est-ce que vous voulez que votre chauffeur vous emmène madame ? » Le pire ? C’est qu’il est prêt à se prêter au jeu et qu’il est curieux de son… comment a-t-elle dit déjà ? Ah oui, son potentiel de nuisance incroyable.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never really over

Mar 8 Nov 2022 - 12:56

Vraiment ? Des accès ? Elle ne sait pas ce qu'elle en ferait, ça n'est pas comme si elle possédait une voiture de toute façon, et ce n'est pas sûre qu'elle puisse non plus y aller quand ça lui chante de le faire. De toute façon, même avec son culot, elle ne se sent pas vraiment à sa place de demander à pouvoir essayer des véhicules, et surtout pas aux frais de Yuan. Maxine peut être sans gêne parfois, mais elle reste rationnelle et sait où se trouve sa place.

Elle fronce les sourcils alors qu'il s'approche d'elle après cette douche nécessaire, revient lui boutonner sa chemise correctement. Ses yeux ne quittent pas son visage, elle se sent très étrange avec cette proximité, et les contacts qu'il se permet avec elle. Moi, ne pas tenir la comparaison ? Demande-t-elle soudainement : Être avec moi, c'est déjà un pic d'adrénaline, tu ne peux pas le nier : ma présence, c'est du bonheur pur ! Alors, qu'il imagine seulement ce que ça fait de partager un moment d'intimité avec elle.

Inoubliable. Au bas mot ! Il n'y a même pas de quoi rivaliser sur terre. Elle ne dit pas ça pour se la jouer hein, c'est de la pure objectivité. Mais elle fait très vite l'impasse sur tout ça, esquissant un sourire fier quand il lui demande où elle veut aller ensuite. Un coup d'œil à son portable lui donne l'heure, il est midi passé et... Ils ont de la route à prévoir : Je veux aller à Spokane, aujourd'hui ! Annonce-t-elle alors. Quatre heures, oui. Et elle n'est pas en train de se jouer de lui : On pourra en repartir demain dans l'après-midi mais, il faut qu'on y aller maintenant ! Surtout pour pouvoir profiter de ce qu'elle a en tête.

Ils improviseront sur place, pour le logement, les vêtements, les repas, qu'importe. Elle n'est pas vraiment là pour réfléchir à ces détails, ils ont du temps devant eux, et surtout pour la route. Allez, hop ! Pas une minute à perdre ! Fait-elle en le saisissant par le bras pour le sortir d'ici et rejoindre la voiture. Elle dirait bien qu'elle conduit mais... Elle a gagné un pari qui l'empêche de le faire. Elle soupire en se laissant tomber sur le siège passager et tend la main vers lui : Je gère la musique, prérogative de la gagnante, annonce-t-elle.





What a lovely day.
Maxine E. Reynolds
Maxine E. Reynolds
Junk Town | Bras droit
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never really over

Mar 8 Nov 2022 - 13:51

Il a un bref hochement de tête. « Ils aiment bien proposer de temps à autre à des non-professionnels de tester un circuit ou un véhicule. Si je vous pistonne, y a moyen que vous soyez dans la liste. Si ça vous botte, évidemment. » Elle n’aurait même pas à payer quoi que ce soit, Yuan a une suffisamment bonne réputation pour qu’elle puisse être ajoutée sans problème.

Et il a un sourire quand elle reprend, son regard se faisant pétillant. « Vraiment ? » A dire vrai, elle n’a pas tort pour le pic d’adrénaline, mais il n’est pas près de lui avouer. « Donc, je risquerais de ne pas m’en remettre à vous entendre. » Ou quelque chose du genre. Enfin, dans l’immédiat, il accepte de jouer le jeu, en bon perdant. Mais il arque un sourcil, dubitatif. « Spokane ? » Voilà qui est surprenant.

Pour autant, il n’a rien de prévu et personne ne l’attend ce soir. Alors il a un haussement d’épaules. « Et bien, si on doit y aller maintenant… allons-y. Mais il faudra quand même m’expliquer en cours de route. » Il a à peine le temps de saluer les membres du club qu’elle l’entraine déjà avec lui. Visiblement les aspects pratiques n’ont pas d’importance pour elle et autant le dire tout de suite, c’est aussi effrayant que grisant.

Une œillade quand elle se laisse tomber dans la voiture avant qu’il ne lui tende son téléphone pour la musique. « Mmmh il parait que la musique est la prérogative du conducteur. Mais on va dire que je fais confiance à vos goûts en matière musicale. » Et voilà qu’ils sont en route. Les premiers kilomètres défilent rapidement, alors qu’ils se mettent à discuter musique, Max faisant preuve à ce sujet d’un enthousiasme et d’un aplomb sans limite. « Alors, vous me dites pourquoi Spokane ? Et vous pouvez utiliser le téléphone pour réserver un hôtel, sauf si vous voulez qu’on partage la banquette arrière de la voiture. » L’idée ne serait pas totalement déplaisante en vérité.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never really over

Mar 8 Nov 2022 - 15:15

Exactement, ça risque d'être bien trop pour toi, même, ajoute-t-elle après avoir haussé les épaules à sa proposition. En vérité ? Elle ne sait pas si elle s'y rendra mais ça ne peut pas faire de mal, de simplement profiter d'une opportunité, si ? Je comprends pourquoi tu y as renoncé, souffle-t-elle alors d'un ton joueur. Elle maintient : dommage. C'est beaucoup plus sage, murmure-t-elle alors avec un sourire, ils ont de toute façon d'autres projets pour la soirée et le weekend, même s'il s'agit surtout d'improvisation. L'opportunité est trop belle pour être manquée.

Tu ne veux pas la surprise ? Demande-t-elle après coup, après cette longue discussion autour de la musique. De quoi l'animer sincèrement, et lui parler pendant des heures de la batterie. Finalement, le trajet risque de passer rapidement. Il y a de quoi faire du parapente là-bas, et la vue y est à couper le souffle, explique-t-elle simplement en cherchant sur son téléphone de quoi faire les réservations : Tu arriverais à dormir dans un endroit normal ou il te faut forcément du cinq étoiles ?

Sait-on jamais. Elle l'interroge du regard, un peu moqueuse il va sans dire. Finalement, même la menace du siège arrière n'en est pas une pour qui n'a pas froid aux yeux. J'y ai vécu un an, ajoute-t-elle soudainement sur le ton de la discussion : L'endroit est sympa, et je connais quelques coins plutôt agréables, assure-t-elle en haussant les épaules. De toute façon, on a établi que tu me suivais, non ? Alors peu importe où je veux aller, on y va, voilà tout. Et non, ça n'est pas vraiment discutable.

Elle termine ses reservations par ailleurs. L'hotel est un gite avec du charme, et elle se garde bien de préciser qu'ils ne dorment pas dans la même chambre. Un restaurant pour la soirée, elle aura sans doute besoin de se récupérer quelques affaires pour pouvoir se changer. Qu'importe, elle referme l'application en tombant sur le fond d'écran, et une notification avec un message. Elle lit les quelques premiers mots en détournant rapidement les yeux : Ta femme t'a envoyé un message, répond-t-elle alors en lui rendant son téléphone, se focalisant sur la route.





What a lovely day.
Maxine E. Reynolds
Maxine E. Reynolds
Junk Town | Bras droit
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never really over

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 16 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum