-47%
Le deal à ne pas rater :
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
7.99 € 14.99 €
Voir le deal

3 participants

Sophie Rose Richard

Jeu 5 Mai 2022 - 12:43


Sophie (Rose) Richardtell me more about you

prénom(s) : Sophie, Rose
nom : Richard
date de naissance : 11 août 1995
âge : 26 ans

ville de naissance : Clamart, France
métier : Étudiante  
groupe : The Remnants

avatar : Maia Mitchell

what i am

qualites
Sagace
Minutieuse
Curieuse
Honnête
Pugnace
defaults
Émotive
Téméraire
Influençable
Râleuse
Gourmande
Equipement :
Couteau Suisse Victorinox en Acier Damas et bois, avec pierre à feu.
     
Details physiques :
Un grain de beauté sur l'intérieur du mollet gauche, juste sous l'articulation du genoux.
Un autre sous le sein droit, légèrement décalé sur l'extérieur.  
Les oreilles percés.
Une petite cicatrice au niveau de l'omoplate gauche, un souvenir d'enfance.
Une autre sur l'extérieur du cou, deux doigts au-dessus de la clavicule, trace de la lame d'un traveler, novembre 2016.

Psychologie

Sophie Rose Richard est une personne curieuse. Elle s'interroge sur le monde, elle veut savoir comment fonctionne telle ou telle machine, pourquoi il pleut et pourquoi on meurt. Ce désir de tout comprendre, de tout savoir, la pousse aussi à se mêler de ce qui ne la regarde pas. Curieuse de ce que vous faites, elle regardera par-dessus votre épaule. Curieuse de ce qui se dit, elle épiera une conversation privée.
Pour répondre à cette curiosité, elle se risque parfois à des expériences trop audacieuses. Elle n'est pas particulièrement courageuse, mais on peut certainement la qualifier de téméraire. Au mépris des risques et de la raison elle testera ses théories ; et bien souvent la patience d'autrui.
Cela ne l'empêche pas de faire preuve de minutie. Bien au contraire. La soif de connaissances n'est que le point de départ. Elle engendre des réflexes, des raisonnements. Elle pousse vers le plus petit détail, parce que chaque détail compte dans la complexité d'un phénomène : il est partie du tout. Saisissant parfaitement cela, Sophie s'applique consciencieusement, minutieusement.
D'ailleurs, elle est la première à râler devant une imperfection, une erreur. Mais elle râle aussi devant l'effort, et devant l'échec ; parce qu'elle est insatisfaite, frustrée, dans une impasse, ou en colère. Elle est râleuse. Elle est française.
Vous l'avez compris, Sophie a son petit caractère. Elle est aussi intelligente. Mais d'une intelligence particulière. Elle est sagace. Elle observe, analyse, décrypte. Elle perçoit ainsi le problème dans toutes ses subtilités et conçoit sa solution en conséquence. Le tout avec une aisance et une rapidité déconcertante. Naturellement douée, Sophie a également profité d'une éducation de qualité ; ses capacités sont un savant mélange d'inné et d'acquis.
Évidemment, aussi intelligente qu'elle soit, Sophie reste une personne sensible. D'aucuns lui reprochent même une certaine sensiblerie. Sans aller jusque là, elle doit se reconnaître une sorte d'incontinence émotionnelle. Oui, elle est émotive. Mais est-ce vraiment un défaut ? Dans la mesure où il lui est extrêmement difficile de cacher ce qu'elle ressent, et en ces temps troublés, oui, c'est définitivement un défaut.
Parmi ses qualités, il y a en une qui n'est pas naturelle. Sophie n'a pas sciemment choisie d'être intelligente, pas plus qu'elle n'a choisie d'être particulièrement sensible. C'est involontaire. En revanche, elle est bien honnête par choix. Ce n'est pas quelque chose qui lui vient naturellement. Elle s'efforce de l'être pour répondre à l'une de ses valeurs primordiales. Elle désapprouve profondément la malhonnêteté dans toutes ses formes ; qu'elle soit tournée vers les autres ou vers soi-même. C'est une question de respect, et même d'égalité, en un sens. Être honnête avec soi, c'est déjà respecter ses propres valeurs et donc les suivre. C'est refuser obstinément de s'effacer tout en accueillant l'auto-critique. Et finalement, si l'on est honnête, on doit reconnaître pleinement l'altérité. Être honnête pour Sophie, c'est donc renoncer à l'objectification, prêter le respect que je me dois à quelqu'un autre. En résumé elle travaille à ne pas trahir, à ne pas se trahir.
Je vous avoue, j'ai un peu triché sur le défaut suivant. Quoi que, on a tendance à oublier que la gourmandise fait partie des fameux sept péchés capitaux, les vices à la racine de tous les autres. Elle est même critiquée par les épicuriens. Ce qui est reproché, c'est le manque de modération, l'excès ; le plaisir pour seule fin. Sophie n'a que faire des jugements des philosophes et autres théologiens. Elle aime manger. Elle aime mieux manger que s'exercer. Elle aime mieux manger qu'apprendre. Enfin tout dépend de ce qu'elle mange. Mais si c'est bon, elle aimera... Et si c'est bon et qu'il n'y en a pas assez, elle râlera. Sans doute aussi vous volera-t-elle votre repas.  
Vous êtes prévenus : la petite française usera de toutes ses armes pour prendre la part du lion. Sa pugnacité est redoutable. Dès qu'il y a quelque chose à défendre, à prouver, ou juste parce qu'elle a l'impression qu'on la cherche, elle y va et elle ne lâche rien. Un mélange d'insubordination et d'un véritable attrait pour la compétition et la polémique. Ça devient presque un jeu. Cette qualité lui a sauvé la vie plus d'une fois depuis l'apocalypse.
Vous l'aurez compris, Sophie Rose possède de nombreuses qualités. Elle est ouverte, intelligente, habile, elle travaille bien et n'abandonne pas. Malgré cela, et en dépit d'un caractère bien affirmé, elle est paradoxalement facilement manipulable. Elle se laisse influencer par n'importe quel baratin bien servi, par le regard humide du moindre animal mignon et même par les influenceurs ! Ce n'est pas contradictoire avec sa pugnacité ou sa sagacité. L'attrait du combat, l'entêtement, ou la capacité d'analyse, ne servent à rien contre un adversaire qui ne dit pas son nom ; lorsque ce n'est pas la raison mais l'âme qui est sollicitée.

Dans cette section, décrivez également la psychologie de votre personnage et son évolution depuis le début de l'épidémie :
Comme beaucoup, Sophie Rose a évoluée depuis le début de l'épidémie. Elle était plutôt insouciante et un peu égoïste. Elle croyait encore naïvement que l'Homme est foncièrement bon et que les gens mauvais ça n'existe pas. Elle avait l'âge de l'insouciance et de l'idéalisme. Et puis le monde a basculé.
Au début elle ne réalisait pas trop. Elle pensait que sont père exagérait, que ces événements n'étaient pas si surprenants dans le contexte de la société nord-américaine. Quand les choses sont finalement devenues complètement surréalistes, sa raison n'a pas pu suivre. C'est une femme de science et plus rien ne faisait sens. Elle a été prise de panique et ne parvenait plus à penser. Elle était sous le choc.
Toute la société s'écroulait. Plus aucun repères. Elle n'avait plus rien sur quoi s'appuyer et se rassurer. Elle a dû suivre le mouvement pour survivre. Pendant des semaines elle s'est contentée de suivre aveuglément le leader, le voisin sexagénaire qui parvenait miraculeusement à garder la tête sur les épaules. Elle était trop jeune, trop déboussolée, trop seule pour faire autrement. Si elle réfléchissait trop, si elle tentait de comprendre, elle venait systématiquement à penser à sa famille, à l'autre bout du monde. Injoignable, encore une inconnue. Morts ? Vivants ... Ou mort-vivants ? Elle s'effondrait en larmes à chaque fois.
La situation en ville s'aggrave rapidement et ce n'est bientôt plus soutenable. Le leader lui dit qu'il faut partir s'ils veulent survivre. Des jours, des semaines à errer. La peur à chaque croisement, chaque bruit suspect. Chaque jour, chaque nuit. Pendant des jours, des semaines. Les rôdeurs ne sont pas les seuls ennemis. On n'imagine pas de quoi l'Homme est capable...

Depuis le début de l'épidémie, Sophie Rose a connu la peur, la faim, l'incertitude, le chaos, l'amertume, la mort et le chagrin. Par moment elle a oublié l'empathie, l'espoir, la joie, l'envie de vivre, le chagrin, la peur de mourir ou l'égoïsme. Et elle a définitivement perdu l'insouciance et l'idéalisme.



Story of survival

Pre-apocalypse



Sophie Rose Richard est née le 11 août 1995 à l'hôpital Antoine-Beclere à Clamart. Elle est le deuxième enfant de Leroy Richard, virologue canadien, et de Céline Richard, une ingénieure en aéronautique, héritière d'une longue et fière lignée de polytechniciens.
Naturellement douée, la petite a également profité de l'éducation attentive de ses parents surdiplômés. C'est assez naturellement qu'elle saute le cours préparatoire et qu'après le déménagement, ses parents l'inscrivent au Junior High School alors qu'elle vient de finir l'école primaire en France.

septembre 2005:

Les parents de Leroy se voyaient vieillir bien trop loin de leurs petits enfants, ils ont donc insisté pour que la famille s'installe au Canada. Au début tout se passait bien. Leroy avait décroché un job extrêmement bien payé dans une grande entreprise pharmaceutique, les enfants se rapprochaient de leurs grands-parents tout en développant leur anglais et Céline intégrait l'équipe R&D d'une start-up. Elle gagnait 15% de moins qu'avant mais le salaire de son mari compensait largement. Les choses se compliquent quand il est suggéré que le frère de Sophie fasse ses études ici plutôt qu'à Polytechnique. La famille de Céline est particulièrement réticente à cette idée. On ne rigole pas avec la tradition. Lors d'une dispute, Leroy critique l'immobilisme insupportable de sa belle-famille. Céline contre attaque et accuse son mari d'être un fils à maman. D'autres échanges porteront sur les emplois de chacun. Leroy sert Big Pharma et Céline développe des armes... Finalement on s'abaisse aux français ceci et aux canadiens cela.

avril 2008:

La famille passe trois ans au Canada, puis le divorce. Céline et les enfants rentrent en France.  

Le divorce et surtout l'éloignement d'avec son père est difficile pour Sophie. Malgré tout, c'est sans la moindre surprise qu'elle obtient, à la suite de son frère aîné, la plus haute mention au baccalauréat scientifique. Le chemin est alors tout tracé : deux ans d'école préparatoire puis, tradition familiale oblige, cycle ingénieur à Polytechnique.


Finalement, en avril 2014, la jeune polytechnicienne tombe sur une vidéo d'un Youtubeur parti à l'autre bout du monde "en exploration". Elle se questionne. Elle a peur de passer à côté. Elle aussi voudrait bien voyager avec son sac sur le dos, sans savoir de quoi demain sera fait. Mais elle est bloquée. Il lui reste au moins deux ans d'études et elle sera certainement embauchée dès sa sortie... Elle suit les aventures du Youtubeur et l'envie de voyage gagne du terrain. Elle finit par prendre la décision, peut-être un peu irréfléchie, de ne pas entrer en troisième année à la rentrée. Arrêter les études et parcourir le monde !

L'annonce ne passe pas très bien à la maison. Sophie l'avait vu venir, aussi a-t-elle attendu la dernière minute pour prévenir sa mère. « Il est trop tard maman, je ne peux plus m'inscrire pour cette année de toutes façons... ». La tension monte, chacune reste sur ses positions. Le mois de septembre est invivable pour toute la famille. La mère et la fille sont tantôt comparées à Israël et Palestine, tantôt à la Russie et aux USA. L'ambiance varie en effet du conflit ouvert à la guerre froide. Sophie ne veut pas partir fâchée, elle essaie jusqu'au bout de convaincre sa mère. Mais celle-ci n'en démord pas. Le couperet fini par tomber « Je ne financerai pas ce caprice plus longtemps ! Tu retournes à l'X ou tu vas chez ton père ! »

C'est ainsi qu'au début du mois d'octobre 2015, la jeune française s'envole vers Victoria, pour supplier son père de financer le voyage de sa vie. Elle a tout juste 20 ans.



Post-apocalypse


  • 10/2015 -11/2016 : Groupe environs de Victoria
  • 11/2016 - 01/2018 : Camp militaire environs de Vancouver
  • 01/2018 - 02/2018 : Groupe errance Vancouver
  • 02/2018 - 04/2018 : Groupe descente vers Seattle
  • 04/2018 - 06/2018 : Groupe errance dans Seattle
  • 06/2018 - 09/2019 : ?
  • 09/2019 - 05/2022 : Camp Remnants


• Octobre 2015 / Victoria : Pour ralentir la propagation du virus américain, le gouvernement vient d'annoncer un confinement dans les grandes agglomérations. Les habitants sont invités à se déplacer le moins possible. Ça n'arrange pas Sophie, elle a peur de devoir faire une croix sur le voyage de sa vie. C'est pas possible, même l'univers ne veut pas qu'elle parte ? C'est nul. Elle n'est pas au bout de ses surprises... Son père l'appelle, il ne peut pas tout lui dire, mais les autorités minimisent la situation. Il n'a jamais rien de vu de pareil. Personne n'a jamais rien vu de pareil. Il refuse d'entrer dans les détails, mais il faut que sa fille rentre en France, aujourd'hui. « Rentrer ? Ah non ! Maman va me tuer... Tu serais pas en train de te fiches de moi ? Prétexter le virus de l'apocalypse pour faire avorter mon voyage ?! Arg, c'est petit. »  La conversation tourne court. Leroy cède sur tout. Il financera le voyage et tout ce qu'il faut, mais là, Sophie doit quitter le continent américain. « Deal ! ». C'était la dernière fois qu'elle parlait à son père. Son avion sera annulé, à peine deux jours plus tard les frontières seront fermées. Les évènements invraisemblables s'enchaînent et en moins d'une semaine c'est le chaos.

• Novembre 2016 / Port Sydney Marina : L'évacuation de l'île annoncée par les autorités n'est jamais arrivée. Le leader a tout de même insisté pour rester aux abords de Victoria. La majorité des ressources est concentrée ici, s'il y a une intervention militaire ce sera ici, si on veut quitter l'île ce sera ici. Ils ont tenu un an comme ça, en périphérie de la ville. Mais les ressources commençant à manquer, le groupe n'a plus le choix. Sophie, le leader, son chien et la famille casse-pied se sont donc mis d'accord pour voler un bateau dans la marina et partir vers Vancouver ou Seattle. Une semaine qu'ils sont là, à préparer des provisions et siphonner toute l'essence qu'ils peuvent. Le départ est pour demain. Au petit matin, un intrus réussi à s'introduire discrètement. Il saisit Madame casse-pied, un couteau sous la gorge. « Donnez-moi tout ce que vous avez si vous voulez qu'elle vive ! ». Le leader essaie de tempérer, il propose de s'associer à eux. L'homme ne veut rien entendre, il n'a pas confiance. Monsieur casse-pied préfère rester en arrière. Son petit sanglote en silence, comme il a appris à le faire pour ne pas attirer les rôdeurs. Sophie fait le con et finit blessée. Dans l’affrontement l'intrus à tout de même lâché Madame casse-pied qui s'est précipitée vers son marmot et le leader en a profité pour récupérer l'arme. Seul contre le groupe et désarmé, l'homme préfère s'enfuir. Il aura tout de même raflé une bouteille d'eau et un sachet de conserves.

• Août 2017 / Camp militaire de Vancouver : Joyeux anniversaire Sophie. La jeune française doit fêter ses 22 ans autour d'un feu de camp. L'ambiance est lourde. Le petit casse-pied est malade et les réserves de nourriture ont tourné avec la chaleur. Des biscuits secs et du chocolat en poudre en guise de goûter d'anniversaire. Le groupe partage le maigre repas en silence... Au moment d'aller se coucher, le leader prend Sophie à part. Le vieil homme veut offrir un cadeau à sa camarade d'infortune. Dans l'intimité de la nuit, il lui tend son couteau-suisse et sans un mot part se coucher. Au matin, l'ambiance est toujours pesante. Alors le petit casse-pied se met à chanter, il a même une petite chorégraphie. Il tourne et fait un grand cœur avec ses bras. À la fin, il envoie des baisers dans toutes les directions et embrasse finalement la joue de Sophie. « C'est mon cadeau pour toi... » Sur ces paroles, Sophie étouffe l'enfant de câlins. Tout le monde applaudit, rit et pleure.

• Février 2018 / Vancouver : Les affrontements entre survivants sont de plus en plus fréquents. Monsieur casse-pied en est victime. Pour un paquet de soupe déshydratées il s'est pris trois clous dans l'abdomen. Il est révolté d'avoir perdu contre une femme. Il ne parle que de ça. Sophie ne parle pas. Elle a compris que ses plaies sont infectées. Ils n'ont pas de médicaments. C'est bien trop dangereux d'aller en chercher... Mais elle ne peut pas le laisser mourir. Cette nuit là, Sophie ne se recouche pas après son tour de garde. Elle part à la recherche de matériel médical. Elle se dit qu'elle peut peut-être en trouver dans les maisons de retraites, les écoles, ou les cliniques vétérinaires. Les autres n'ont peut-être pas pensé à chercher là. Par chance, au bout de trois heures de recherches, elle tombe sur une l'armoire à pharmacie d'un centre esthétique. Elle prend un maximum de flacons et court rejoindre les autres. Elle croise un trio de rôdeurs en route. Ils la pourchassent. Désespérée, la française s'enfuit en courant. Elle pleure et elle geint dans sa course. Elle hurle « HELP !! ». Ses cris finissent par attirer d'autres rôdeurs... C'était pas la meilleure stratégie, mais dans la panique, tu fais ce que tu peux. Personne ne vient l'aider, elle se croit perdue. Soudain, elle aperçoit un vélo d'enfant dans le coffre ouvert d'une voiture. Mon Dieu, quelle chatte ! Elle saisit l'engin et pédale comme jamais. De retour au campement, elle tombe sur le leader inconscient et le petit casse-pied pleurant dans les bras de son père. Des hommes sont venus, ils ont pris toutes leurs réserves... et Madame casse-pied.

• 24 décembre 2021 / Ford Ward : C'est Noël. Les enfants du camp chantent des Carols, quelques hommes en rouge distribuent des cadeaux de fortunes et tu as même pu avoir un pot de romarin en guise de sapin... Pourtant le coeur n'y est pas. Comment célébrer la fête familiale par excellence, dans ce confort relatif, en ignorant ce qu'il en est des siens ... ? C'est son troisième Noël au camp et cette culpabilité t'accable depuis la première la nuit. Si elle s'est d'abord sentie profondément soulagée de trouver ce camp si bien équipé, l'euphorie est vite passée. Dès qu'elle s'est trouvée au calme, face à son repas, un vrai repas, elle a pensé à la cuisine de sa grand-mère, aux soirées pizzas avec sa mère, à sa première bière avec son père. Alors ce soir-là, seule dans son lit, elle a pleuré. Les moments trop heureux dans ce monde post-apocalyptique semblent immérités. Ils ont quelque chose d'irréel et rappelent l'absurdité de la situation mondiale. Ils font échos aux souvenirs d'avant, quand le monde tournait encore rond. Sophie déteste ça. Alors ce soir, devant son pot de romarin, elle pleure.

→ Il peut s'agir de sa première confrontation avec un rôdeur, de sa première rencontre avec un camp, d'un premier accident, d'un premier meurtre, etc...
→ vous pouvez faire autant de dates clefs que vous le souhaitez.


Survie

Sophie a rejoint l'équipe scientifique du camp des Remnants. Elle a vite compris qu'il vaut mieux obéir aux autorités ici, alors elle essaie de ne pas faire de vagues et de se montrer utile. Elle a bien conscience des privilèges dont elle jouit au camp, et pour l'instant, c'est tout ce qui compte.

time to meet the devil

• Pseudo (sur internet) : Princesse
• Âge irl : 27 ans  Sad
• Présence : Au moins une fois par semaine
• Personnage : Inventé [X ] / scénario/prédef [ ]
• Comment avez-vous découvert le forum ? Je sais plus bien, un top-site je crois.
• Qu'est-ce qui vous a convaincu de vous inscrire ? La nouveauté et l'accueil  I love you
• Voulez-vous un parrain pour vous aider sur le forum Oui [X ] / Non [ ]
• Crédits (avatar et gifs) Lumos Solem

• Code du règlement Validé par Z

fiche (c) langouste.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Rose Richard

Jeu 5 Mai 2022 - 12:48

Bienvenue a toi et bon courage pour ta fiche!
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Rose Richard

Jeu 5 Mai 2022 - 13:05

Bienvenuuuuue !





Light this world

ANAPHORE
Neela J. Yeo-Jeong
Neela J. Yeo-Jeong
Administratrice
She-Hulk
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Rose Richard

Jeu 5 Mai 2022 - 13:12

Bienvenue par ici !
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Rose Richard

Jeu 5 Mai 2022 - 14:36

Welcome Sophie king
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Rose Richard

Jeu 5 Mai 2022 - 16:34

Sois la bienvenue par ici Sophie ! :smile34:

Bon courage pour la rédaction de ta fichet et n'hésite pas si tu as des questions ! \o/



bienvenue sur le forum !


Te voilà fraîchement inscrit(e) sur The Walking Dead RPG ! Après avoir lu consciencieusement le règlement du forum, voilà quelques petites choses à retenir pour tes débuts parmi nous :

1 – Le délai pour finir ta fiche est de 10 jours. Un délai supplémentaire peut être accordé par un membre du staff sur demande.

2 – Si tu as oublié de le faire avant de t'inscrire, jette un petit coup d’œil aux bottins des noms, des prénoms, des métiers et des avatars.

3 – Lors du choix de ton avatar, il est important de bien respecter ces deux points du règlement : Les images choisies doivent être cohérentes avec le contexte, et l'âge de ton personnage avec l'aspect physique de ta célébrité.

4 – Afin d'éviter les RP répétitifs d'intégration dans un camp, nous te conseillons d'intégrer ton personnage à un groupe dès son histoire ! Si tu choisis d'intégrer le groupe des Travelers, il te faudra conserver ce statut durant 1 mois minimum avant de pouvoir t'installer dans l'un des groupes sédentaires.

5 – Si tu comptes jouer un Remnants et que ton personnage est intégré au camp avant juillet 2019 dans son histoire, il se peut que celui-ci ait été vacciné contre le virus qui transforme en rôdeur. Pour savoir si c'est le cas, rendez-vous ici.

6 – Si ton histoire comporte des personnages que tu souhaiterais proposer en Scénario, sache qu'il faudra également patienter 1 mois et être actif en zone RP.

7 – Une fois ta fiche terminée, signale le dans ce sujet AVERTIR ▬ FICHE TERMINÉE.



Bonne rédaction !
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Rose Richard

Ven 6 Mai 2022 - 9:19

Coucou ! Sois la bienvenue parmi nous Smile
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Rose Richard

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum