Partagez | .
 

 Arista L. McOdogan || Artiste d'un monde sans couleur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Arista L. McOdogan || Artiste d'un monde sans couleur.   Sam 23 Juil 2016 - 2:17


Arista Lily McOdogan
25 ans • Américaine • Sans emploi • Travelers

i've got a war in my mind


Décrire le caractère d'Arista ? C'est assez simple, au final, quand on y regarde bien.

Pour commencer, on va dire que cette jeune femme est d'un naturel réservé, presque timide. Elle ne parle pas beaucoup, se fait discrète, ne se mêle pas aux groupes à moins qu'on ne lui dise de venir. Lorsqu'elle parle, elle dit le strict minimum. Elle peut donc paraître froide au premier abord, mais il ne faut pas se fier à la première impression. En fait, Arista aime beaucoup les gens, mais sans trop savoir pourquoi, elle ne sait pas aller vers eux, ou, plutôt, elle a peur d'aller vers eux. Elle a peur d'être rejetée. Cette façon d'être, ce blocage, l'a rendu très solitaire, mais ça ne la gêne pas plus que ça. Elle a appris à apprécier le silence, la solitude, le calme. Au final, elle se complaît dans sa bulle, même si parfois, il lui arrive de regarder avec envie les groupes d'amis qui passent devant ses yeux. Pourquoi elle est comme ça ? C'est un mystère, parce que, franchement, quand on cherche plus loin, c'est une chouette fille.

Premièrement, et elle considère de plus en plus ça comme un défaut, Arista est très altruiste. Elle aime aider les autres, les écouter. C'est une oreille attentive qui s'installera volontiers auprès de ses amis pour les écouter parler des heures durant, n'ouvrant la bouche que pour donner quelques conseils qu'elle pense utile. Arista, c'est également celle qui aura toujours pitié du pauvre petit malheureux isolé par le reste du groupe et qui le vit plus mal qu'elle. Elle n'osera pas, de par sa nature, aller vers lui, mais si, à un moment ou un autre, elle en vient à se rapprocher de lui, elle le consolera, l'aidera à voir les choses sous un autre angle pour qu'il aille mieux. Elle est comme ça.

Ensuite, Arista, c'est le genre de personne qui ne rechigne pas à la tâche. Elle n'est pas du genre fainéante, et elle, une fois franchement lancée dans quelque chose, elle le fait à fond. Dans la vie de groupe, Arista est prête à tout faire. Ce qu'on lui demande sera fait, et bien fait. Elle n'aime pas le travail bâclé. Perfectionniste sur les bords notre artiste. C'est d'ailleurs de là que lui viennent cette rigueur et cette assiduité. Pour atteindre un niveau qu'elle juge correct en art, Arista a travaillé d'arrache pied. Elle a également tiré de cet apprentissage une certaine débrouillardise. Particulièrement utile pour bricoler de petits objets pour survivre. Ils ne tiennent pas toujours, mais bon... Au moins, elle essaye. L'apprentissage de l'art l'a également rendu quelque peu stricte lorsqu'elle doit apprendre quelque chose, ou l'apprendre à quelqu'un. C'est tout ou rien. Soit on se donne à fond, soit on laisse tomber.

Je ne sais pas si c'est une qualité ou un défaut, mais Arista n'est pas le genre de personne qu'on peut faire plier facilement. Les critiques, les attaques verbales, les remarques, sauf si elles sont constructives, lui passent totalement au-dessus de la tête. Elle aura d'ailleurs tendance à ignorer les gens qui lancent ces piques. Pour elles, ils ne savent juste pas quoi faire d'autre de leur vie que de pourrir celle des autres. Alors bon, niveau intérêt, y'a mieux...

Cependant, Arista, malgré certaines qualités, a, comme tout le monde, des défauts. L'un d'eux, le principal, est que la jeune femme est bourrée de principes. Techniquement, ce n'est pas vraiment un défaut, mais à cause de ça, Arista s'éloigne davantage des autres. L'amitié, la loyauté et l'honneur sont ses principaux principes. Surtout l'honneur, en fait. Elle mettra toujours un point d'honneur à rembourser une dette. Cette façon d'être entraîne un autre défaut, qui est la rancune. Arista ne pardonne pas facilement. Dans ce nouveau monde, ce n'est peut-être pas LE comportement qui permet de survivre, tout au contraire, mais Arista est comme ça, et elle ne compte pas changer de si tôt.

Un autre de ses défauts, c'est le fait qu'elle ne soit pas très sûre d'elle quand elle doit faire quelque chose de nouveau. Elle a tendance à hésiter un bon moment avant de se lancer dans un nouveau projet, ou dans quelque chose qu'elle n'a jamais expérimenté. Elle se renseigne beaucoup avant et, parfois, elle se décourage, ne se pensant pas suffisamment douée pour y arriver. Elle a failli faire la même chose pour l'art, mais son frère l'a poussé à continuer, tant et si bien qu'elle a finit par retrousser ses manches et se lancer à fond là-dedans. Ça peut paraître étrange, mais Arista a besoin de quelqu'un qui croit en elle pour pouvoir vraiment avancer. Sinon, la peur, c'est efficace aussi. C'est motivant, allez savoir pourquoi. Enfin... pour le moment.

Au final, Arista, c'est une fille réservée, voir carrément timide, qui n'ose pas aller vers les autres et qui n'est pas très sûre d'elle en terrain inconnu. Elle n'est cependant pas méchante, au contraire. Une fois la glace brisée, on découvre une personne qui aime aider les autres, qui ne rechigne jamais à la tâche, qui aime rendre des services. Une personne qui ne se laisse pas déstabiliser, avec des principes. Ces derniers peuvent parfois la rendre un peu intransigeante avec les gens, et entraînent aussi une rancune tenace envers ceux qui la déçoivent.

and blood on my hands


Ensuite, on enchaîne avec le physique.

Pour ce qui est de cette partie-là de la jeune femme, on peut dire qu'elle a le corps qui va avec son caractère. Taille moyenne, ni trop grosse, ni trop maigre, des cheveux bruns, des yeux marrons, un visage banal. Rien ne sort de l'ordinaire. Elle n'est pas moche, ni fade, et ce n'est pas non plus un super canon. Elle est juste normale. Et, à vrai dire, ça lui convient parfaitement.

Son style vestimentaire est dans le même genre que sa personne. Pas d'extravagance. Elle trouve ça cool chez les autres, mais pas sur elle. Arista favorisera davantage une veste en cuir, un bon jean, un pull et une paire de chaussures sans fioritures et dans les tons sombres plutôt qu'une robe ou une jupe, des talons et des vêtements trop moulants ou bariolés. C'est comme ça. Elle n'est pas vraiment féminine, mais ce n'est pas non plus un garçon manqué. Elle reste dans le juste milieu.

Comme équipement, elle dispose d'un sac en toile noire dans lequel elle a emporté ses carnets de croquis ainsi que tout son nécessaire à dessin, dont elle prend le plus grand soin. Elle détient également une lampe torche avec des piles, quelques rations de nourritures et du matériel de base comme des cordes, un briquet, une gourde, etc. Elle possède également une batte de baseball, ainsi qu'un pistolet trouvé par hasard. Il ne lui reste que 6 balles dans le chargeur.

a storm is coming


Arista est née dans le nord de Seattle, dans une famille relativement normale. Ses parents, Carl et Honora McOdogan, étaient tous les deux avocats et travaillaient dans le même cabinet. Elle avait un frère, Djun, qui avait trois ans de plus qu'elle, ainsi que sa grand-mère maternelle. C'est cette dernière qui a élevé les enfants pendant presque toute leur vie, avant de décéder, l'année des vingt-deux ans d'Arista. Les parents de la jeune femme étaient donc aux abonnés absents, et Arista ne le regrette pas vraiment. Elle en était même venue à développer une certaine rancœur à leur égard. Seul son frère trouvait grâce à ses yeux, en dehors de sa grand-mère. Toujours fourrés l'un avec l'autre, ils avaient appris à se débrouiller sans leurs parents.

De nature réservée et rêveuse, l'enfance d'Arista est donc très solitaire. Elle n'a pas beaucoup d'amis et elle préfère de toute façon se perdre dans son monde à elle plutôt que d'affronter la réalité. Seul son frère arrive à la faire de temps en temps sortir un peu de sa bulle. Il lui apprend le baseball, qu'il pratique, mais le sport n'intéresse pas vraiment Arista. Elle continue néanmoins pour pouvoir passer plus de temps avec son frère.

Très tôt, la jeune fille se découvre un talent pour le dessin, la peinture et l'art en général. À partir du collège, c'est là-dedans qu'elle décide de se lancer. Cours de dessin, achat de matériel... Arista ne se refuse rien pour s'améliorer, quitte à exploser sa tirelire.

Une fois au lycée, la jeune femme s'isole davantage, ne se retrouvant pas dans la masse d'élèves l'entourant. Elle se sent différente, sans savoir qu'elle n'est sûrement pas la seule. Décidée à mener à bien son projet de devenir une dessinatrice hors-pairs, elle intègre des clubs axés sur cette discipline, enchaîne davantage les cours, investit dans plus de matériel.
Finalement, une fois ses années de lycée terminées, elle s'inscrit dans une école d'art, où elle s'améliorera encore davantage.

Dans les années qui suivent, Arista ne vit que pour sa passion, ne mettant presque jamais le pied dans le monde extérieur à son appartement, dont son frère tente souvent de la tirer. Elle n'a pas d'emploi, vivant du peu que peuvent lui rapporter les œuvres qu'elle se décide à vendre. Elle tente bien de trouver un travail, mais malheureusement, la chance ne lui sourit pas. Sa famille l'aide un peu, surtout son frère. Mais elle reste quand même relativement limitée dans ses dépenses. Elle n'a donc que très peu de choses chez elle, et la majorité est du matériel de dessin. C'est cela qui fait qu'elle met du temps à se rendre compte de la catastrophe qui s'abat sur Seattle et elle se retrouve rapidement prise au dépourvu.

Une artiste ne sait manier qu'un pinceau et un crayon, rarement une mitraillette ou un couteau.



Arista n'aime pas parler de sa vie. Mais il faut bien passer par là pour qu'on puisse la comprendre un peu plus.

C'est dans le Nord de Seattle qu'Arista voit le jour, le 13 décembre. Elle grandit dans une famille relativement normal et sans problèmes. Ses parents, Carl et Honora McOdogan, sont tous les deux avocats et consacrent tout leur temps à leur travaille. Ils ne sont que rarement à la maison et c'est donc la grand-mère maternelle d'Arista qui élève seule la jeune femme et son frère, Djun, âgé de trois ans de plus qu'elle. Arista ne regrette rien de son enfance. Elle en veut certes à ses parents de ne pas avoir été là pour eux, mais même si cette rancune est tenace, elle ne parvient pas à entâcher les bons moments qu'elle a vécu étant enfant. Son frère et sa grand-mère étaient là, c'est le principal. Cette dernière meurt malheureusement quelques années plus tard, lorsqu'Arista a vingt-deux ans.

De nature réservée et rêveuse,

on the highway to hell


C'est Djun, le frère d'Arista, qui met cette dernière au courant de ce qu'il se passe. Apparemment, des gens deviendraient fous et attaqueraient sans raisons des personnes au hasard dans les rues. D'abord interdite, Arista se plonge ensuite complètement dans la situation, suit l'actualité, écoute le moindre reportage, lit le moindre journal relatant un nouveau fait lié à ce phénomène pour le moins étrange.

Quand, finalement, par le biais d'internet, Arista entend parler de "morts revenants à la vie", et bien... Elle fait partie des premières à y croire. Elle tente rapidement de faire entendre raison à son frère, ainsi qu'à ses parents, pour qu'ils quittent la ville, mais ces derniers refusent de partir et décident d'attendre que les forces de l'ordre règlent cette histoire.

Finalement, quand l'armée commence à s'installer dans la ville, à ramener de plus en plus de matériel, sa famille accepte enfin de l'écouter. Trop tard, malheureusement, puisque les frontières sont désormais fermées. Arista et sa famille décident donc de rester chez eux, bien que la jeune femme préférerait rejoindre un camp de réfugiés. Mais ses parents préfèrent attendre. Encore. Attendre une solution de l'armée.

Ils sont finalement évacués par l'armée vers un centre de réfugiés. Dans la précipitation, la foule, la cohue, Arista perd le reste de sa famille et se retrouve seule, sans parvenir à les retrouver. La jeune femme se laisse alors emmener dans un camp de réfugiés, CenturyLink Field, où elle ne retrouve malheureusement aucun membre de sa famille.

Lorsque le camp tombe finalement aux mains des Rôdeurs, Arista fait partie de ceux qui parviennent à en réchapper. Sans trop savoir comment, elle finit par se retrouver seule, perdue sur la route de Seattle. Elle n'a sur elle que son sac avec quelques affaires et sa batte de baseball, que son frère lui avait donné pour se protéger, ainsi qu'un couteau de chasse.

Elle se retrouve donc seule, propulsée sur les routes de Seattle. Les premiers temps sont durs. Arista ne sait même pas comment est-ce qu'elle a fait pour rester en vie. Elle comprend rapidement que, pour venir à bout des Rôdeurs, il n'y a pas d'autres choix que celui de se salir les mains. C'est dur. Mais, au fur et à mesure, elle s'adapte. Elle ne prend cependant que très, très peu de risques. Elle vit avec la privation, n'allant chercher de la nourriture que quand elle est sûre de pouvoir gérer les Rôdeurs. Pour le logement, elle tente de trouver des maisons peu infestées - deux ou trois Rôdeurs - et les barricades une fois le ménage fait. Elle ne reste jamais longtemps au même endroit - une semaine maximum - car les réserves se font rapidement maigres. Le reste du temps, lorsqu'elle est dehors, elle se contente de fuir. Elle préfère fuir les Rôdeurs plutôt que d'avoir du sang sur les mains. Mais quand elle n'a pas le choix, elle se débarrasse d'eux avec un arrière-goût amer.

Au fil de ses errances, Arista s'est éloigné du gros de la ville, mais elle reste à sa périphérie, vers le sud, ne sachant pas trop où aller. Elle a peur de s'éloigner, de se perdre et de ne trouver personne avant un long moment. Elle ne veut pas rester au milieu de nul part, toute seule. Elle préfère donc attendre, espérant qu'elle n'est pas la dernière aux alentours de Seattle. Elle aimerait bien trouver quelqu'un, ou intégrer un groupe. Ne plus être seule. Mais pour l'instant, elle l'est, alors elle tente de survivre tant bien que mal.

time to meet the devil

• pseudo › Appelez-moi Arista Wink  
• âge › 16 ans ! o/

• comment as-tu découvert le forum ? › Sur un top-site ( me rappelle plus lequel Laughing )
• et tu le trouves comment ? › J'aime beaucoup :3 Il a l'air chouette, bien dans l'ambiance en tout cas Very Happy
• présence › Normalement, je devrais être présente de manière assez régulière, c'est à dire presque tous les jours. Si j'ai de longues absences, je signalerais Wink  

• code du règlement › Ok - Jay
• crédit › de la bannière et du gif, écrire ici
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Jaden Preston
Administrateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 08/09/2014
Messages : 1392
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Arista L. McOdogan || Artiste d'un monde sans couleur.   Sam 23 Juil 2016 - 3:52



bienvenue sur le forum !

Te voilà fraîchement inscrit sur The Walking Dead RPG ! Après avoir lu consciencieusement le règlement du forum, voilà quelques petites choses à retenir pour tes débuts parmi nous :

1 – Le délai pour finir ta fiche est de 10 jours. Un délai supplémentaire peut être accordé par un Administrateur.

2 – Si tu as oublié de le faire avant de t'inscrire, jette un petit coup d’œil aux bottins des noms, des prénoms, des métiers et des avatars.

3 – Lors du choix de ton avatar, il est important de bien respecter ces deux points du règlement : Les images choisies doivent être cohérentes avec le contexte, et l'âge de ton personnage avec l'aspect physique de ta célébrité.

4 – Afin d'éviter les RP répétitifs d'intégration dans un camp, nous te conseillons d'intégrer ton personnage à un groupe dès son histoire ! Si tu choisis d'intégrer le groupe des solitaires, il te faudra conserver ce statut durant 1 mois minimum avant de pouvoir t'installer dans l'un des groupes sédentaires.

5 – Si ton histoire comporte des personnages que tu souhaiterais proposer en Scénario, sache qu'il faudra également patienter 1 mois et être actif en zone RP.

6 – Une fois ta fiche terminée, signale le dans ce sujet AVERTIR ▬ FICHE TERMINÉE.

Bonne rédaction !


Bienvenue Arista !

Si tu as des questions n'hésite pas ^^


You handle your own when you become a man

And become a man when you handle your own
Ain't much I can do but I'll do what I can
But what can I do if I do till it's gone...
Revenir en haut Aller en bas
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/11/2015
Messages : 1312
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Arista L. McOdogan || Artiste d'un monde sans couleur.   Sam 23 Juil 2016 - 5:25

Bienvenuuue Wink


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas
Sally Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 448
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Arista L. McOdogan || Artiste d'un monde sans couleur.   Sam 23 Juil 2016 - 9:06

Bienvenue parmi nous ! o/



#872F2F
Revenir en haut Aller en bas
Luke G. Hugh
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/01/2016
Messages : 253
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Arista L. McOdogan || Artiste d'un monde sans couleur.   Sam 23 Juil 2016 - 9:40

Bienv'nue jolie fleur Cool
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Arista L. McOdogan || Artiste d'un monde sans couleur.   Sam 23 Juil 2016 - 9:46

Bienvenue parmis nous Very Happy



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Arista L. McOdogan || Artiste d'un monde sans couleur.   Sam 23 Juil 2016 - 12:00

Bienvenue parmi nous la miss !
Je trouve le prénom peu commun et original.~
J'espère que tu t'amuseras bien ici ! Very Happy




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Arista L. McOdogan || Artiste d'un monde sans couleur.   Aujourd'hui à 5:19

Revenir en haut Aller en bas
 

Arista L. McOdogan || Artiste d'un monde sans couleur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Joyce § Un monde sans fausse note : c'est une utopie qui chante
» A quoi ressemblerait le monde sans le Capitaine Crochet ?
» Debout les fous, le monde sans vous perd sa raison. | Relationship !
» [Jour II] « Sans l'ironie, le monde serait comme une forêt sans oiseaux. »
» marc, mon ami, tu as commis une erreur:::

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Fiches :: Fiches Abandonnées / Refusées-