Partagez | .
 

 Us and the Devil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Luke G. Hugh
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/01/2016
Messages : 253
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Us and the Devil.   Dim 15 Mai 2016 - 8:43

Bon, c'était bien gentil, mais le gaillard en avait sa claque de rester enfermé dans la cité qui ne lui offrait guère de distractions. A part une Shanon qui lui tournait autour et avec laquelle il avait passé de sacré bon moment, le couillon avait clairement envie d'un événement bien plus sympathique pour sa santé mentale. Péter un magasin, une tronche de dégueulard ou s'engueuler avec ses coéquipiers, ça allait un peu mais au bout d'un moment, y'avait de quoi avoir les nerfs en pelotes. Luke avait besoin d'action que diable ! De la bonne, de la vraie, du sang qui gicle partout, une drogue qui fait son apparition et qui l'enivre, des poings endoloris. Enfin bref... Un cocktail bien rempli de testostérone pure !

Un matin la décision fut prise avec l'autorisation du grand manitou pour que la gueule d'ange, accompagné de Jenna et de Shanon, partent en expédition hors de la grande ville pour glané d'autres ressources surement plus intéressantes que les quelques dégueulis déjà recueillis dans les quartiers proche du refuge. Le bonhomme prépara tout le matos nécessaire à la sortie et l'enfourna dans la vieille carcasse à quatre roues qui leur servait de transport. Marre de la grande ville, marre de ces routes désertes et de ces bâtiments vide de toutes agitations. De la nouveauté et de l'action putain !
Les filles mirent un peu plus de temps que le couillon si pressé de partir alors que celui ci les attendait bien sagement adossé à la carrosserie, rêvant d'un bon petit coup à boire et d'un bon joint entre les lèvres. Putain ça aussi ça faisait longtemps.

Ah bah enfin ! Vous êtes vraiment des putains d'gonzesses à mettre quinze plombes à vous préparer, hein. Allez, dans la caisse les p'tits culs et qu'ça saute !

Leroy les regarda partir avec un brin d'appréhension mais son ami lui offrit un grand sourire et lui jeta une canette vide trainant entre les pédales.

Tire pas c'te tronche ! On r'viendra, entier et bien farcis en plus !

Un dernier regard en arrière et Luke sourit comme un con derrière son volant alors que les nanas se taper la discute tranquillement. Le bonhomme perdu dans ses pensées, la fenêtre ouverte malgré la fraicheur des nouveaux jours, rêvait de ce qu'il allait trouvé à... Où allait d'ailleurs ? Les deux hommes avaient parler pendant un moment pour sélectionner la destination adéquate mais Luke n'avait pas vraiment envie d'écouter son chef pour une fois. La rébellion jusqu'au bout des ongles, Luke pris la direction de Tacoma, plein sud, un bon pressentiment pointait le bout de son nez. Jenna commença à protester mais un regard vers la rouquine et une mine très sérieuse, la fit immédiatement taire. Non mais oh. Cette expédition était son désir alors c'était clairement pas une minette dans son genre qui allait l'empêcher de faire ce dont il avait envie.

Après une grosse demi heure de route, les portes de la ville s’offrirent enfin à eux. La gueule d'ange affichait un visage plus que ravi. Garant sa voiture dans un coin, le gaillard et ses compagnes descendirent de la bagnole et s'équipèrent en silence, le sens aux aguets. Après tout, ils étaient en terrain inconnus alors la prudence était de mise. Malgré ça, Luke et son sourire de connard s'armait dans la plus grande décontraction. L'arme dans son fourreau, sa lame dans son holster de cuisse et son sac sur le dos, lui et les demoiselles étaient fin près pour cette journée bien remplis.

Bon. Vot' sécurité est une de mes priorités mais sachez que si j'ai envie d'm'amuser, j'le ferais avec ou sans votre accord. A vous d'me suivre ou de partir dans votre coin. Dans tous les cas, rendez vous ici au plus tard à la nuit tombé.

Il se doutait que Shanon allait le suivre mais quand était il de Jenna, ça, il l'ignorait. Mais peu importait. Le bonhomme pris la route qui ne fut pas sans encombre car les infectés de ce coin n'avait sans doute pas eu beaucoup de visite et était bien nombreux. Une bonne heure plus tard et après une bonne dizaines de gueules d'infectés, la petite bande s'approchèrent d'une pharmacie. Et une belle, bien grande comme Luke n'en avait pas vu depuis un moment. Un regard vers ses coéquipières et le sourires qu'elles affichèrent suffit au bonhomme pour en prendre la direction. De bon gros stock les attendait. Mais ce ne fut qu'à quelques mètres de l'entrée qu'un bruit attira son attention. Putain, la pharmacie était déjà occupée. Mais par qui. Des morts ou des vivants ? Telle était la question la plus importante.

Luke se planqua derrière une grille tombé là et jeta un rapide coup d'oeil à l'intérieur. De sa position il ne vit rien mais entendit très clairement des exclamations de voix. Un sourire étira ses lèvres et son coeur fit un sursaut de satisfaction pure. Voilà, il l'avait trouvé son encas. Un coup d'oeil vers ses compagnes pour leur faire comprendre ses intentions et le couillon dégaina sa lame pour pénétrer dans l'établissement. Accroupie, l'homme s'avança en direction des bruits qu'il distinguait. Là à quelques pas de lui, un homme lui tournait le dos, près d'un jolie bout de femme. Et dit donc il était sacrément mignon ce brin là. Au diable Shanon et sa petite jalousie, Luke voulait s'amuser. La lame dans la main gauche, Luke siffla avant de se redresser d'un coup et de mettre au tapis l'homme qui avait eu tout juste le temps de se retourner attirer par son sifflement.

Ni une, ni deux, il attrapa la nana bien sèchement et découvrit deux autres hommes non loin d'elle. Sa rapidité les avait devancer, et son arme blanche vint menacer la fine gorge de sa prisonnière.

Un geste messieurs et je taillade sa jolie p'tite gueule !

Putain, ça promettait une sacré journée pour Luke !
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 181
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Us and the Devil.   Lun 16 Mai 2016 - 9:06

    Sortir avec Luke en expédition n’était pas une chose à laquelle elle était habituée. En général, elle préférait laisser ça à Shannon, parce qu’elle savait à quel point ça lui faisait plaisir de pouvoir reluquer le gars en question. Mais aujourd’hui, il avait demandé à partir avec les deux, et si cela paru étrange pour la rouquine, le fait que Leroy soit d’accord avec ça lui fit comprendre qu’il y avait une première fois à tout. Aussi, avec Shannon, allèrent-elle s’armer. Couteau de chasse dans la botte, tomahawk à la ceinture, et fusil d’assaut en bandoulière. Depuis qu’elle s’était retrouvée coincée dans l’épicerie avec Jonah, ce fantôme de son passé, elle préférait s’armer plutôt lourdement, et être ainsi parée à toute éventualités.

    Elle rejoignirent Luke à la voiture, et fit l’impasse sur sa petite réfléxion. Elle commençait à être habituée à ses remarques un peu macho, et elle lui accorda même un sourire, ce qui lui valu les foudres de Shannon, qui visiblement n’avait pas compris que si elle s’amusait de temps en temps avec Luke, il n’y avait rien d’exclusif dans leur relation – bien que la rouquine ne soit pas un danger -. Ils prirent la route. Jenna, en bon bras droit, connaissait leur destination. Une petite ville bien sympa, avec un joli potentiel de pillage.

    Tacoma.

    Voilà ce qu’elle venait de lire sur un panneau indicatif, et elle fronça les sourcils. Tacoma ? C’était pas du tout la direction qu’il fallait prendre pour aller là où c’était prévu. Elle ouvrit la bouche pour signifier à Luke qu’il s’était planté de route, mais elle compris à son regard que c’était voulu. Putain il se rendait compte de ce qu’il faisait ? Y’avait une organisation, tout ça. Si ils ne rentraient pas avant une certaine heure, Leroy devait venir les chercher. Comment saurait-il qu’ils étaient partis sur Tacoma ? C’était n’importe quoi. Elle se renfrogna tout le reste du trajet. Shannon, elle, flirtait comme à son habitude, avec plus ou moins de succès immédiat.

    Arrivés à destination, Jenna bascula l’arme à feu sur sa hanche pour se vêtir d’un sac à dos. La discrétion était obligatoire en ces lieux inconnus, du coup elle préféra attraper son tomahawk. Si un moisi se pointait, elle lui éclaterait le crâne sans même sourciller. C’était ça, qu’elle devenait petit à petit. Quelqu’un qui prenait un plaisir presque malsain à achever tout ces connards. Mais elle commençait à avoir d’autres appétits, qu’elle brimait encore. La souffrance humaine l’attirait, même si elle se l’interdisait.

    Ils approchaient d’une pharmacie. Luke leur proposa de le suivre, mais Jenna annonca qu’elle allait contourner. Après tout, c’était plus intelligent. Soit elle était vide, et ils couvriraient plus de terrain plus rapidement. Soit elle était occupée, et ils sépareraient les infectés en deux groupes, rendant l’élimination plus facile.

    Elle arriva au niveau de la porte de secours à l’instant où Gary essayait de l’ouvrir sans succès, ce qui eu pour conséquence de la coller contre le mur en soupirant de soulagement. Puis de réaliser. Si y’avait des gens là dedans – parce qu’elle avait clairement entendu une voix vivante annoncer que la porte était coincée – ça voulait dire que Luke et Shannon allaient au devant du danger. Il fallait qu’elle trouve un moyen de rentrer. Rapidement, et discrètement.

    Elle observa la façade. Ca devait donner sur une reserve, et de fait, il y avait quelques fenêtres. Assez hautes et étroites, mais rien qui ne faisait peur à la cambrioleuse. Et ça devenait une habitude, finalement, étant donné qu’elle était déjà passée par un truc comme ça, lors d’une sortie avec Leroy. Il fallait trouver un moyen de se hisser et ce fut le cas en tirant une poubelle qui faisait du bruit, mais pas plus que si un petit groupe d’infectés cognait sur la porte. Elle enleva sa veste, grimpa sur la benne, et se placa face à la fenetre. Posant la veste dessus, elle lanca son coude pour la briser. Les tintements de verre, tout au fond de la réserve, n’attireraient surement pas l’attention des visiteurs, à l’autre bout de la pharmacie. Mais ça lui permettait de se glisser dans la boutique, amortissant sa chute par une flexion des genoux maîtrisée. Et il était temps, parce qu’elle entendit la voix de Luke.

    Elle pressa le pas, courant presque à pattes de velours. Elle bascula le fusil dans ses mains, après avoir rangé son tomahawk. Ainsi, elle croisa le regard du maçon en arrivant dans le dos des deux silhouettes masculines. Là, elle se placa, conquérante, tenant en joue les hommes, un sourire plus que malsain et satisfait au coin des lèvres.

    - Ouaip, j’vous conseille de pas faire un faux mouvement. Il en est capable ce con.


Revenir en haut Aller en bas
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Us and the Devil.   Dim 22 Mai 2016 - 23:39


Daryl !

Tout s'était déroulé en une poignée de secondes. A quel moment ce type qui venait de cogner Daryl était-il entré ici ? Elle eut tout juste une demi seconde pour y réfléchir, alors que le type s'était avancé vers elle pour l'attraper avec force. Oh, elle avait bien tenté de se débattre, allant jusqu'à planter ses ongles dans la peau de sa joue en y traçant un sillon écarlate à défaut de pouvoir avoir assez d'élan pour remonter son genou contre son entrejambe. Néanmoins, cela ne suffit pas à calmer ses ardeurs, puisqu'il parvint à la bloquer fermement en attirant l'attention des autres, venant pointer un couteau juste sous sa gorge. Sa trachée, pour être plus précis. Elle se garda bien de lui faire remarquer qu'il aurait été plus flippant pour elle de pointer la lame contre sa carotide, aussi resta t-elle parfaitement silencieuse, fermant les yeux en sentant le fil de la lame effleurer sa peau.

Un geste, et il la tailladait. Son corps se contracta un instant alors que ses mâchoires se serraient, ses mains toujours crispées autour du bras qui la maintenait alors qu'elle voyait sortir de l'ombre une jeune femme mettant en joue les autres membres de son groupe. Connasse, ne put-elle s'empêcher de penser pour elle même alors qu'elle jaugeait la situation. Sur une échelle de un à dix, sans doute qu'ils étaient aux alentours de ... Vingt. Au moins oui. Un instant son regard croisa celui de Gary alors qu'elle plissait légèrement les yeux, tentant de desserrer la prise de l'inconnu sans grand succès.

Il te fallait au moins ça pour t'sentir puissant pendejo ? Attraper une femme par surprise... Ca, c'est de la virilité. Ne put-elle s'empêcher de ricaner à voix basse malgré la menace du fou dangereux. Elle imaginait déjà son père ou qu'il puisse être, lui définir trait pour trait que ce type avait dû être un grand frustré de la vie par le passé, un pervers narcissique ou un sadique sexuel au vu de comment il tenait son couteau bla,bla,bla.

Hurler là tout de suite aux autres de se tirer, elle doutait que ce soit une très bonne idée avec un couteau qui s'enfonçait un peu trop dans sa chaire. D'ailleurs, sans doute que le gros con qui lui servait de bourreau ne remarqua même qu'il l'avait à peine entaillé alors qu'un délicat filet de sang perlait, chatouillant sa peau au fur et à mesure qu'il descendait contre sa gorge.
Ils devaient s'en aller de là, auquel cas cette situation risquait de finir en massacre. Et si Gary était incapable de comprendre un message codé en espagnol, pas besoin d'avoir fait des études interminables pour comprendre le regard qu'elle était en train de lui lancer. Ils devaient fuir, là, tout de suite. Avant que les choses ne se compliquent surtout.



So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Kurtis Frost
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 61
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Us and the Devil.   Ven 27 Mai 2016 - 0:20

Dans quoi s’était-il fourré ? Il se souvient encore de feu Daryl qui lui faisait le coq mais ça c’était avant qu’il ne se fasse avoir puis mettre par terre comme un… un amateur oui. Ou encore Rose la toubib qui faisait des prescriptions de somnifères comme du doliprane sans imaginer une seule seconde au fait qu’il pourrait s’en servir comme arme plutôt que pour lui-même… Entre ces deux-là il y avait Gary… Gary qui était là à côté de lui à regarder Rose se faire prendre… en otage, et Daryl se tapant Morphée. Ou pas ? Bref toujours est-il qu’il s’en tamponnait bien le coquillard !


"Hey Calamity Jane ! Tu veux pas baisser un peu ton joujou deux minutes ?" dit-il en tournant lentement la tête vers elle. Puis à l’homme menaçant Rose :

"Mec, prends un maalox… Sérieux tu vas pas tuer notre toubib quand même, c’est une denrée rare ces temps-ci, c’est la noix dans la St Jacques, le bacon dans le burger, le magret dans le canard tu vois ?
Nan mais franchement si c’est pour la pharmacie que vous êtes là on peut s’arranger, les médocs c’est comme les MST ça se partage.
"



Il jouait au malin mais c’était plus du zèle qu’autre chose. Il fallait se rendre à l’évidence : ils étaient dans la merde et la grosse ! Son regard se tourna alors vers Gary sur sa droite :




"Enfin, je vous laisse le soin de négocier pour récupérer votre fem… notre médecin… Chef." dit-il avec un sourire sarcastique.



Il était un peu comme ça Kurtis, il aimait bien tester les gens et chercher la merde autant envers ses ennemis que ses « alliés ». Parfois il le regrettait après mais jamais il n’en tirait de leçon.
Il se retourna vers la jeune femme qui les braquait, les mains en l’air :




"Jeune fille… J’ai un Beretta dans ma poche arrière, si tu veux tu peux en profiter pour toucher au passage mais euh… voilà c’était juste pour te le dire si ça t’intéresse."



De cette manière il espérait à la fois détendre l’atmosphère et leur montrer qu’ils étaient ouverts aux négociations. Parce que oui en dépit de son côté grande gueule et tête à claque, Kurtis restait quand même un minimum raisonnable surtout dans ce genre de situation plutôt délicate.

Cependant une question restait toujours en suspens. Rose, Daryl et surtout Gary avaient demandé à Kurtis de venir avec eux mais le connaissaient-ils seulement assez pour savoir que si la situation s’en faisait ressentir, il n’hésiterait pas à les sacrifier dans son propre intérêt… ?




Revenir en haut Aller en bas
Gary Warren
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 25/09/2014
Messages : 902
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Us and the Devil.   Ven 27 Mai 2016 - 9:14

Wow wow wow.
PAUSE.

Qui était le con qui avait mal vérifié le fond de la pharmacie ?! Et est-ce que c'était le moment de se poser ce genre de questions ? Fallait dire qu'être pris en tenaille entre un gros connard qui avait pris en otage sa femme et une rouquine qui s'était pointée de dieu savait où et dieu savait comment pour les pointer de son gros flingues, c'était pas forcément dans ce genre de circonstance que Gary avait envie de demander à ses trois copains qui étaient un gros con alors que tout semblait indiquer que c'était lui qui s'était pas assez pressé.

Et maintenant, Rose, SA Rose, était dans les bras d'un autre. Littéralement. Et cet autre lui plantait un couteau dans la gorge en les menaçant un temps, sans qu'il puisse rien y faire parce que la grand copine de l'autre l'en empêchait. Daryl sonné par terre. Et le pire du pire, la cerise sur le gateau, le POMPON SUR LA GARONNE, c'était Kurtis qui ouvrait sa gueule pour faire des blagues. Dans le genre « tu vois pas que c'est PAS LE MOMENT », il se posait là. Gary n'avait pourtant pas baissé son arme, incapable, les bras et les mains crispés dessus et ne pouvant pas s'en séparer. Et il ne pouvait pas non plus quitter le brun et sa femme des mirettes quand bien même l'image lui était insupportable.

Gary repassait la scène sans arrêt dans sa tête et tentait de trouver une solution totalement pacifique de son avis, pour que sa femme soit libérée et qu'il éclate la jolie petite gueule de l'intrus à coup de poings dans sa tronche. C'était bien là le plus pacifique qu'il pouvait faire dans son esprit, alors que ses muscles étaient tendus à souhait et qu'il avait envie, il en rêvait même, ne lui faire la peau pour s'en faire un manteau sur-mesure ensuite. Et sans doute que les autres devaient le sentir, parce qu'il soufflait comme un ours acculé, et c'était bien la dernière chose qu'il fallait faire avec lui pour espérer s'en tirer en un seul morceau.

Alors, passait encore le blabla incompréhensible de Kurtis (en temps et en heure, il lui botterait si fort le cul que ce crétin ne pourrait plus s'asseoir sans penser à lui), ni la manière dont il avait de prendre les choses en main en détendant l'atmosphère. Passait encore que Daryl avait sérieusement merdé en protégeant Rose, car après tout, il était un peu par terre après s'être pris une vilaine droite dans la gueule. Mais quand il était sous pression, Gary avait un peu tendance à mal réagir aux choses. Et là, il était pas du tout question de négocier avec des cons, parce qu'ils avaient sa femme entre leurs mains.

Non, ça allait se finir violemment et dans le sang.

Mais comme il était bonne âme, que sa femme comptait sur lui pour ne pas qu'il fasse n'importe quoi et parce que, parait-il, il avait une image de Leader à tenir, il allait faire les choses proprement. Il allait leurs laisser une chance de s'en aller comme ils étaient venus

Lâche-là, tout de suite, ordonna-t-il d'une voix glaciale sans lâcher le regard du brun qui s'était pointé quelques temps avant.

Aucun doute à avoir sur le fait que Rose était sa femme. Kurtis avait de toute façon bourdé tout à l'heure, en lui donnant encore plus de valeurs aux yeux des autres. Il tenait à elle. Sauf qu'il ne jouerait certainement pas la carte du mélo. Quand il serait poussé à bout (et il n'y avait aucun doute à avoir sur le fait qu'il allait forcément l'être), il allait en faire de la charpie. Il n'avait donné qu'un seul et unique avertissement. C'était tout ce qu'ils auraient.




Go tell that long tongue liar. Go and tell that midnight rider. Tell the ramblr, the gambler, the back biter. Tell'em that god's gonna cut'em down. You can run on for a long time, sooner or later, God'll cut you down.
Revenir en haut Aller en bas
Luke G. Hugh
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/01/2016
Messages : 253
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Us and the Devil.   Mer 15 Juin 2016 - 11:42



La gonzesse ne se débattit qu'un instant. La force de l'ouvrier n'était plus à faire et ce n'était pas une brindille comme elle qui allait pouvoir le retenir. Même si son p'tit coup de griffe avait bien atteind sa cible.

Tu ferais mieux d'te taire et d'te calmer ma grande, ou j'vais te montrer jusqu'où va ma virilité.

Sa lame se pressa un peu plus sur sa peau laissant un filet de sans couler sur sa peau d'apparence si délicieuse. Jenna avait débarqué juste à temps. Parfait timing. La gueule d'ange se souviendrait de la remercier une fois son en-cas digéré. D'ailleurs, l'autre avec sa gueule enfariné, il allait très vite déjanté à parler si facilement alors qu'un fusil le tenait en joue. Pure stupidité ou du défi pur et simple ? Non franchement, vu sa gueule du mec qui se la pète grand survival, ça devait être vraiment de la connerie. Il pensait quoi ? Que ça allait lui servir pour calmer les hardeurs du bonhomme ? Grand bien lui fasse, avant on disait l'espoir fait vivre, mais l'expression avait prit un tout autre sens depuis que la violence était impunie. Et ça arrangerait bien son cas au beau parleur. Au moins il l'entendrait plus déblatérer comme un con. Quoiqu'il lui avait donné une putain d'information. Et pas des moindres ! Ouais ouais, ce mec était vraiment d'une connerie démesuré, un déficient mentale à qui on aurait enlever les couilles pour les lui faire bouffer en prétendant être des bonbons de viande.

Luke planta alors son regard dans celui du brun qui avait bien vite dégainé son arme pour la pointer sur eux. Son sourire de connard n'en fut que plus grand alors que sa main libre vint empoigner la gorge de sa captive, le couteau maintenant pointé fièrement sur le côté droit de sa gorge. Le gaillard n'était pas con, même s'il n'était pas sur un point vital, la blessure qu'il lui infligerait si elle se débattait serait largement suffisante pour la faire vaciller vers l'autre bord. Ses lèvres s'approchèrent de sa joue qu'il frôla en gardant bien son regard dans celui du viseur.

C'est qu'il a l'air fâché le mari. Peut être que je devrais lui montrer à quel point t'es à moi ma jolie. Ça lui évitera de faire une connerie, pas vrai ?

Luke serra sa prise sur la trachée de la nana tout en lui léchant la joue. Un frisson lui parcourut l'échine alors que l'adrénaline se faisait sentir. Un pur moment de provocation qu'il lui offrait là. Un défi de regard entre les deux hommes alors que la gueule d'ange se délectait de son regard et de l'agitation de la petite souris prise au piège.

Shanon qui n'était pas encore entrée passa la porte et se posa tranquillement sur les fesses d'un amateur de boxe mis K.O au premier round. Il se doutait qu'elle souriait devant cette scène mais ne le vit pas pour autant. Son duel visuel avec l'autre empaffé le tenait trop en haleine pour regarder ailleurs même s'il savait pertinemment que sa compagne avait pris soin de menacer l'inconscient pour appuyer ses dires.

Des menaces ? Mais j'ai vraiment enragé le chef dit donc. Dommage qu'il tienne trop à toi pour tirer. Blesser sa p'tite femme, il le ferait jamais. Pas assez de couille pour ça ! Pas vrai princesse ?

Les ongles de la détenue se plantèrent dans son bras. Un espoir qu'il relâche sa prise peut être. Ce qu'il fit en laissant aller jouer son coutelas sur tout son torse en s'attardant bien sur sa poitrine. Un moyen de plus pour faire enrager l'acculé. La gueule d'ange jubilait et pour se voir, ça se voyait amplement.
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 181
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Us and the Devil.   Mer 15 Juin 2016 - 21:48

    Jenna et Luke échangèrent un regard complice. Visiblement, il était ravi du timing qu’elle avait apporté en ce pointant dans leur dos. Et faut avouer qu’elle n’était pas peu fière de son entrée qui avait apparemment désarçonné celui qui semblait être le chef du groupe rival. Les mains fermes sur son arme, elle affichait un air plus que condiant. Elle savait ce qu’elle faisait et surtout elle ne tremblait pas malgré l’arme de guerre qu’elle portait. Ce qui, il fallait l’avouer n’était pas vraiment courant. Elle se sentait redoutable, et ça lui donnait une assurance visible.

    Et pourtant, l’un d’entre eux s’adressa à elle, ce qui eu pour conséquence de lui faire hausser un sourcil méprisant. D’où il ouvrait sa grande gueule lui ? Il avait pas encore compris ce qui se passait ? Un à terre, la nana dans les bras de Luke – et tel qu’elle connaissait l’animal, il n’allait pas lâcher sa proie juste parce qu’on le lui demandait gentiment, c’était plutôt le genre à serrer les crocs jusqu’à ce que les cervicales lâchent, le tout en fixant le groupe du regard - , et eux deux mis en joue par elle-même. Non, vraiment, elle ne comprenait pas qu’il puisse se la jouer autant dans la situation actuelle.

    - Ferme ta gueule un peu, pour voir ?

    Non… Le sourire de Jenna s’élargit encore, et son regard recroisa celui de Luke. Alors la nénette, c’était la femme du grand énervé là ? Le scénario était encore meilleur que ce qu’elle avait pu imaginer. Ca pouvait ouvrir sur tellement de chose… Dont un bain de sang. Pourtant, Jenna de base n’était pas mauvaise au point d’aimer le sang, mais l’Apocalypse ouvrait en elle de nouvelles portes qui l’étonnait, et qu’elle n’osait pas encore toutes pousser pour voir ce qu’il se cachait derrière.

    A nouveau, le ptit con l’interpella.

    - Tu le sors, et tu le fais gentiment glisser vers moi. Et au moindre geste suspect, je te tire dans le bras, c’est clair ?

    Et il fallait compter là-dessus. Parce qu’elle le ferait avant même qu’il n’ai eu le temps d’essayer de l’atteindre. Et pendant ce temps là, le face-à-face de Luke et Gary était plus que glacial. Ouuuh, elle frissonnait de savoir comment tout ça allait tourner. Dommage que Leroy ne soit pas avec eux, c’était tout à fait le genre de situation qui allait lui ouvrir l’appétit.

    Shannon entra à son tour, un peu en retard sur le reste du groupe, parce qu’elle avait surveillé les alentours, histoire d’être sûre que tout était clean derrière eux. Et elle se figea en découvrant les inconnus. Mais surtout, elle se sentit toute chose de voir Luke en telle position de force. Ouais, fallait avouer qu’il la faisait rêver là, tout de suite, mais c’était pas vraiment l’ambiance du moment.

    - Eh bah voilà… Il semblerait bien qu’on soit à égalité maintenant... Lança la rouquine, la moquerie dans la voix.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Us and the Devil.   Aujourd'hui à 7:03

Revenir en haut Aller en bas
 

Us and the Devil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» [Defense Devil] Présentation
» Ω I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-