Partagez | .
 

 Boot camp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur
Message
Tom Kuechly
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 23/03/2016
Messages : 81
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Boot camp   Mer 4 Mai 2016 - 20:37

Ca commence – continue plutôt – à être un peu la foire. Chacun y allant de son petit commentaire. Moi le premier hein. Tout le monde à son avis sur les dizaines de questions qu'on est en train de poser. Et puis le maître de cérémonie parle. Et je suis entièrement d'accord. Qu'on ait cru à un retour à la normale au bout d'un mois d'accord. De deux, tu sens que ça commence à vraiment se compliquer. Et une fois la nouvelle année passée, c'était sûr qu'il n'y aurait plus de retour en arrière. C'est bien beau d'être optimiste mais c'est pas ça qui va nous aider. Plus vite tout le monde ce sera mis en tête que nous avons changé d'ère, plus vite on pourra reconstruire un semblant d'humanité. Et ça passe par exterminer ces infectés. Plus de rôdeurs, plus de problèmes. Tout comme plus de rôdeurs, plus de problèmes. Ca dépend quel sens du mot tu choisis. Et c'est pourquoi on est là, pour apprendre à se débarrasser d'eux. C'est facile à dire. Pour certains ce sera facile à faire mais d'autres sont encore loin. On ne peut pas leur en vouloir. Quant à un vaccin ou un antidote miracle, je suis bien plus pessimiste que Jaden. Personne ne sera jamais guéri. Au bout de six mois, j'aurais vraiment espérer que tout le monde aurait compris. Et puis même si ça se soignait. Entre ceux qu'ont les tripes à l'air, le visage en lambeaux, un bras en moins, ou tout en même temps, bonne chance pour les remettre d'aplomb.

Vient alors les explications sur comment tuer la chose. Bon le tuyau sur les armes à ne pas prendre. J'aurai franchement pas fait la différence. Un couteau c'est un couteau. J'espère que c'est pas un conseil que j'oublierai. Même si en situation de crise, tu fais pas le difficile et tu prends ce qui te passe sous la main. Quand à avoir la force, tant physique que mentale, je doute que certains, certaines plutôt, en soient capable. Pour le moment. Mais après tout c'est pourquoi elles sont là. Après les armes blanches, les pistolets. Petit exposé avec les bonnes pratiques. Franchement y'a pas dire mais Jaden est né pour faire ça. Connaissance du sujet, leadership, charisme. Content qu'il soit là. D'autres auraient pu remplir ce rôle. Ils se comptent sur les doigts d'une main certes mais nous ne serions pas dans l'embarras s'il venait à lui arriver quelque chose. Ce que je ne souhaite absolument pas.

Arme en main je me recule un peu pour laisser place à ceux qui souhaitent prendre la leur. Il y en aura pour tout le monde. Les premiers auront le choix mais les modèles étant équivalents, ça ne changera pas bien grand-chose. Wade se rue et, comme moi deux minutes plus tôt, fait le tour du pistolet. J'observe tout le monde et personne. J'attends juste la suite des opérations. Quand on va s’entraîner à tirer. La situation risque d'être comique mais je ne me moquerai pas. Parce que les circonstances ne s'y prêtent pas. Et puis soudain un tir. Je veux pas dire mais la probabilité pour qu'un truc comme ça se passe était de une sur une. Y'a toujours un petit comique pour faire ce qu'il faut pas. Quand Jaden disait qu'il fallait laisser la sécurité c'était pas pour faire joli ou pour jouer les rabats-joie. J'aurais tendance à dire typiquement le genre de connerie que je serai capable de faire mais c'est pas vraiment exact. Faut pas s'appeler Einstein pour savoir que si on appuie sur une gâchette, y'a un coup qui part.

« C'est bien. Au moins vous avez vu ce qu'il ne faut pas faire. Même si t'auras au moins eu la présence d'esprit de viser le sol. Parce que oui, évitez de braquer votre pistolet comme ça. Je tends la main gauche, celle qui tient pas l'arme, utile de le préciser, en mimant un pistolet et imite un italien en train de raconter une histoire. Comme ils ont l'habitude de parler avec les mains... Un accident est très vite arrivé. Et je voudrais pas être à la place de celui ou celle qui tirerait malencontreusement contre un de ces camarades. »

Ca a le mérite d'être clair. Et ça m'étonne que Jaden l'ait pas précisé avant. C'est l'un des premiers trucs qu'on m'avait dit. Garder l'arme vers le bas et ne pas la pointer sur quelqu'un. Même si elle vide, même si la sécurité est mise, même si on est un professionnel. Ca tombe sous le sens tu me diras mais c'est le genre de truc qu'il est toujours bon de rappeler. Parce que cette scène là aussi je la vois déjà arrivée. Je me vois mal aller annoncer à Luis et Marco que leur petite sœur est gravement blessée parce que 'le coup est parti tout seul'. En tout cas, on est pas sorti de l'auberge.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Boot camp   Dim 8 Mai 2016 - 18:27

Sous le choc, je suis. Je suis infectée. Je vais me mettre à .. grogner pour bouffer la gueule des autres quand je serai morte. Je serai un MONSTRE !.. Et faut se rendre à l'évidence. Le vaccin ? Utopie, ouais.. Bref, pendant que j'assimile cette information, je vois que tout autours de moi se met à tourner et à fondre. Une décharge désagréable nait dans mon ventre et se repent partout en moi, en un frisson que j'ai pris la sainte décision de détester. Je suis presque en train de défaillir, presque, alors pour ne pas offrir le spectacle de ma chute à notre fine équipe, je me concentre sur les paroles de Jaden. Et j'imagine des couteaux. Pleins de couteaux.

Me mettre à boire les paroles de Jaden, le fixant comme une lobotomisée, a au moins le mérite de me faire reprendre le contrôle, en plus de m'instruire sur " comment tuer un mort sans en foutre partout ". Nous en sommes sûrement au volume deux. Vient ensuite le moment tant redouté, ou espéré, en fait je n'en sais rien. Les armes à feu. Cette espèce de chose avec un putain de recul qui m'a fait mal au bras. Cet objet de mort que j'ai dû tenir à deux mains pour venir à bout de militaires hostiles. Oh cette scène où j'ai arrosé ma cible sans la toucher.. Ah si j'ai touché, mais pas lui ! J'ai buté ses deux potes, mais PAS LUI. Au moins vais je apprendre à viser correctement et garder les yeux ouverts.

Et je me met à hurler en sortant de mes pensées.

" AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!!!!

Putain.. il a tiré ! Mais il est dingue ?!! OUPS DIT IL ? Mais je vais le tuer, ma parole ! Ainsi donc après un sursaut extrêmement sonore - non vraiment je suis désolée mais là.. -
Je fixe Wade, avec les yeux aiguisé comme .. des katanas.


LA SÉCURITÉ, CONNARD !

Cette même phrase que l'on m'a joyeusement adressée pendant l'assaut, alors que mon pistolet ne voulait lâcher que quelques clic bien déprimants.. Fudidjuti. Encore une chance, personne n'est blessé, lui le premier, ce qui me permet de retrouver rapidement mon calme. Je souffle un bon coup, hochant négativement de la tête en le regardant, les lèvres pincées.

J'm'approche donc des armes disponibles, et j'en choisi une. Un M9, exactement le même modèle que celui que je tenais en mains, quelques semaines plus tôt. Je l'inspecte à mon tour, et je vérifie BIEN QUE LA SÉCURITÉ SOIT ENCLENCHÉE. Et seulement ensuite, les mains encore toutes tremblantes de cet épisode sulfureux, je pointe le crâne d'un de ces morts-pas-vivant dont je.. m'habitue à la présence.

Hey, Jaden.. Tu peux m'expliquer comment.. on tient correctement ce truc ? La dernière fois que j'ai tiré avec ça, ça partait dans tout les sens, sauf le bon.. "

Rassurant ! Mais je le répète, j'ai enclenché la sécurité. Je crois.
Haha ! Bien sûr que c'est fait ! Mais pour qui me prenez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1129
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Boot camp   Lun 9 Mai 2016 - 19:44

Jaden expliquait et donnait des conseils. Norman l'écoutait avec intention, il ne voulait pas louper quelque chose, il serait bien content à l'extérieur de retenir ce qu'il venait de dire et faire. Pas de couteau dentelée sous peine d'accrocher la chaire et favorisé une lame pointue. S'il avait su qu'une épidémie allait faire rage, il aurait pris des cours de samouraï. Un bon lot de katana bien aiguisés et le tour était joué ! Ou des simulations de combat médiéval, au choix.

Maintenant c'était les armes de poing, alors qu'il avait galère à toucher des cibles avec son fusil d'assaut, il avait un peu de doute sur ce qu'il pourrait bien toucher avec ces flingues, bon ok, y avait moyen de vider le chargeur rapidement mais le recule n'était pas le même qu'une arme automatique.

Certaines personnes était plus pressées que d'autre à toucher de nouveau ce métal qu'il avait trouvé si froid au premier contact, puis la suite n'avait pas été fameuse. Sa main droite s'était déposé sur son flanc droit par réflexe, ça lui tirait toujours un peu mais ça ne lui faisait plus un mal de chien.

Dans ses pensées, Norman fit un grand sursaut et s'était retourné vivement vers le tir pour comprendre ce qu'il venait de se passer. Apparemment Wade venait de faire des siennes et il se fit reprendre par bon nombre de personne. Son visage en disait long et Norman ne pu s'empêcher de lâcher un légé rire. Pas besoin de lui hurler dessus d'avantage, au moins, il n'avait blessé personne et ne s'était pas blessé.
Puis imaginez une seule seconde, comment expliquer à sa femme ce qu'il venait de ce passer ? "Sally, écoute ton mari vient de se tuer par inadvertance, mes condoléances..." ou "Sally ton homme est en détention parce qu'il vient de descendre quelqu'un...Sans faire exprès bien entendu, c'était de la légitime maladresse !"

Ce crie, il pouvait le reconnaître parmi 100, encore et toujours Lys' son hurlement lui avait plus cassé les oreilles que le tir de Wade, c'est qu'elle pouvait avoir une sacré intonation de voix celle là...

C'était à son tour de choisir, devant la table, il regardait les deux armes, Norman marmonna dans sa barbe "eenie meenie miney mo, catch a tiger by the toe, if he hollars let him go, eenie meenie miney mo" le regard s'était arrêté sur le Sig Sauer P228 qu'il hésita un instant à prendre en main. Il fut légèrement surpris par le poids, le garçon s'était attendu à soulever quelque chose de plus massif et lourd mais non, il trouvait sa léger.

Norman s'éloigna un peu pour tenter des poses, bras tendu à une main, puis à deux mains, il essayait de trouver la position qui lui correspondait le mieux, là où il se sentirait à l'aise pour faire feu. Il opta pour les deux mains. Maintenant, tirer serait une autre paire de manche !

L'électricien se rapprocha du groupe, bras et arme pointés vers le sol. Même s'il y avait la sécurité, il n'avait pas trop confiance dans les machines, un petit problème technique était très vite arrivé !
Revenir en haut Aller en bas
Thalia M. Caldwell
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 25/12/2014
Messages : 373
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Boot camp   Ven 13 Mai 2016 - 23:01

Thalia adressa un regard approbateur à Kaycee quand celle-ci enjoignit les autres à passer aux choses sérieuses. L'annonce de Jaden avait eu un effet impressionnant sur l'assemblée, comme on pouvait s'y attendre, et chacun y allait de son commentaire ou de sa colère. Elle comprenait, bien sûr, mais ce n'était pas avec ça qu'ils allaient avancer et apprendre quelque chose. Lorsque le blond donna le signal de passer aux choses sérieuses en les instruisant sur ce qu'ils allaient faire, elle fit jouer ses doigts en les agitant, avant de serrer puis desserrer les poings. Le meilleur moyen pour ne pas sombrer à nouveau, c'était d'aller de l'avant. De se battre. Et c'était bien ce qu'elle avait l'intention de faire. Plus jamais elle ne serait inutile, et elle ne resterait avec les bras ballants à regarder ses proches se faire tuer. Elle était bien décidée à s'entraîner jusqu'à l'épuisement, du moment qu'au bout du compte elle savait utiliser une arme à feu suffisamment bien pour tuer, que sa cible soit infectée ou non.

Au moment où elle s'avança pour choisir une arme, après avoir bien écouté les instructions de Jaden, son regard brillait d'une volonté farouche. La même qui l'avait aidée à persévérer dans ses études et sa vie professionnelle. Une volonté qui avait refait surface à nouveau à la fin de sa dépression post partum. Elle n'avait plus l'intention de se laisser abattre, et elle n'en avait pas le droit. On comptait sur elle. La place se libéra et elle put poser sur regard sur les armes exposées. Sans trop d'hésitations, elle tendit la main, mais sursauta en entendant un coup de feu retentir. Mauvaise manipulation de la part de Wade. Plus de peur que de mal, heureusement. Haussant les sourcils d'un air éloquent, elle saisit finalement un M9 qu'elle emporta un peu plus loin. Elle avait été surprise par le poids de l'arme. Sans être lourde à proprement parler, elle l'était toutefois plus que ce à quoi l'on pouvait s'attendre au premier abord. Le contact froid du métal contre sa peau et cette pesanteur nouvelle l'aidait à se familiariser avec l'arme. Elle mourait d'envie de passer à la pratique, mais avant cela, il fallait un peu de préparation.
La zoologiste choisit donc de prendre son mal en patience en revenant près de Kaycee et Lysbeth. Prenant bien soin de ne pas appuyer quelque part par mégarde, elle effectua les mouvements que Jaden avait conseillé. Elle la tint à une main, songeant que l'effet était bien différent de ce qu'on pouvait voir dans les films, mais que cela donnait une étrange sensation de... pouvoir. De puissance. Elle se sentait moins vulnérable, et à présent capable d'agir. Même si pour le moment, elle serait sans doute capable de rater sa cible et de tuer quelqu'un par inadvertance. Elle fit une petite grimace et baissa l'arme vers le sol comme l'avait dit Tom. Un accident pouvait vite arriver, et cela avait même été moins une peu auparavant. Consciencieuse, elle continua les petits exercices, s'habituant à ce contact peu familier, au poids que cela imposait au bout de son bras. Elle tenta de trouver le meilleur moyen de tenir l'arme à deux mains. La jeune femme avait vraiment envie de passer à la pratique et aux essais. Son regard alla des cadavres exposés à leur professeur du jour. Pour le moment, ils n'en étaient pas encore là, mais elle se sentait déjà prête à le faire. À tort, qui sait ?


« J'ai hâte de savoir m'en servir. Histoire de pouvoir me rendre utile... et veiller sur les autres. »


Never go back
L'espoir, c'est vouloir quelque chose. La foi, c'est croire en quelque chose. Le courage, c'est faire quelque chose.  by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Wade Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 577
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Boot camp   Dim 29 Mai 2016 - 15:00

Ce n'était pas des choses qui devaient arriver. Il devait être vigilant, même s'il n'était pas dehors... C'était ça le problème, ce stress qu'il ressentait, alors que les révélations d'il y a quelques jours lui revenaient en mémoire. Wade n'était jamais très bon dans cette gestion de ses émotions. Il adressa un sourire à Norman, toujours dans l'humour malgré le malaise que l'ancien directeur artistique avait amené pendant une seconde. Heureusement qu'il était là celui-là, il avait le mérite de reporter son attention sur autre chose. Sa femme par exemple, qui devait être mal occupé avec les réserves. Ils ne parlaient pas tellement de ça le soir d'ailleurs. Il ne savait pas vraiment en quoi consister ce nouveau travail qu'on lui avait attribué.

Le coup de feu était parti tout seul alors qu'il avait enlevé cette fichue sécurité. Ça partait parfois, comme ce coup de feu qui avait fait bondir plus d'un. Hurler aussi. Le cri strident de Lysbeth manqua de faire lâcher son coeur.

« Même si j'avais une parfaite maîtrise de l'arme, je n'aurais jamais visé vers vous vous savez... Dans tous les cas je n'aurais fait que me tirer dans le pied. Soyez rassuré.... »

Enfin presque... C'était moyen pour lui une balle dans le pied. Il se promettait d'être un peu plus vigilant dans la manipulation de cette arme. Pour un premier entrainement, ça aurait été fâcheux. Mais de cette arme, il savait à peu près s'en servir. C'est la manipuler dans son ensemble, de la comprendre qui lui manquait vraiment. D'apprendre à bien viser aussi, parce qu'il était extrêmement mauvais lorsqu'il s'agissait de viser la tête d'une cible à une distance importante. Wade y voyait clair, encore heureusement, mais plus il se concentrait sur un point, plus sa vue se brouillait. Alors qu'il remettait la sécurité en adressant un regard à l'assemblée qui avait repris leurs petites vies tranquilles, il visa un point plus loin, fermant un oeil. Puis l'autre.

Si Jaden devait le foudroyer du regard de ne pas avoir respecté son unique règle, il était impatient de savoir comment apprendre à tirer correctement. Il viendrait sans doute ici souvent, même seul, pour s'entrainer sur des cibles. Les salles étaient insonorisées, et hormis les chambres les plus proches, le son ne se répercuterait pas à tous les étages. Il leva les yeux en direction de Jaden pendant que tout le monde s'habituait aux armes qu'ils prenaient en main.

« Vous avez prévu quel type de cible ? »



The solid ground begins to crack. I pulled her down and down and down. I lost my breath I thought I'd drown. White Knuckles. MM.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jaden Preston
Administrateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 08/09/2014
Messages : 1362
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Boot camp   Ven 10 Juin 2016 - 17:44


Ne pas déverrouiller la sécurité. Index le long de la gâchette. Des consignes d'une simplicité presque enfantine qu'un gamin de cinq ans aurait certainement pu appliquer. Mais non. Visiblement pour certains, c'était déjà trop. Un coup de feu avait retenti dans la salle, créant un véritable vacarme. Par pur réflexe, l'arme toujours en main, Jay s'était mis en position de tir, prêt à riposter. Ses yeux parcoururent la salle. Pas de blessés à première vue. L'écho dans la pièce rendait la localisation de la source plus compliquée mais peu à peu, les têtes se tournèrent toutes vers Wade. Le regard noir que l'ancien caporal lança à l'homme était sans équivoque. Il aurait pu le tuer. Bon le tuer peut-être pas mais l'envie de lui faire manger la bille de plomb qu'il venait de tirer était plutôt tentante. "Une bêtise, ça arrive" aurait pu penser certains. Le problème, c'était que ce genre de bêtises là pouvait facilement coûter la vie à quelqu'un. Et ce ne fut qu'à l'aide d'une profonde inspiration, les mâchoires crispées, que Preston parvint à garder son calme. Une chance que Tom intervienne rapidement pour détendre l'atmosphère. C'était juste une bêtise, hormis leur tympans tout le monde allait bien, plus de peur que de mal. N'empêche que le prochain qui faisait un truc comme ça, il le ferait récurer les toilettes du camp à la brosse à dents. Un bref signe de main vers Lys pour lui signifier qu'il allait y venir et le fauteur de troubles posa une question.

- Elles sont devant toi Wade, répondit simplement le blond. Je serai plutôt d'accord avec ceux qui pensent qu'une salle de classe n'est pas l'idéal pour un stand de tir, continua-t-il tout en se frayant de nouveau un chemin vers les corps sans vie pour se placer devant le groupe. C'est trop petit. Mais en réalité... J'ai pas l'intention de faire de vous des tireurs d'élite. Je m'en fous que vous soyez capable d'éclater la tête d'un infecté à deux cent mètres, avoua le trentenaire en secouant légèrement la tête. Si vous avec de l'entraînement vous y arrivez tant mieux mais pour l'instant... C'est pas mon but. À cette distance, ils ne représentent pas encore une menace. C'est là, quand ils sont aussi proches, qu'ils deviennent dangereux. Si vous arrivez à toucher leur tête à coup sûr quand ils sont à une dizaine de mètres j'aurai fait mon taff. Il se remit à faire les cent pas. Évidemment ça sera plus compliqué dehors qu'ici. Ils sont erratiques, une tête c'est petit comme cible et ni le stress ni leur démarche irrégulière ne vous faciliteront la tâche mais vous vous y ferez. Aujourd'hui, on va juste revoir les positions de tir standards et tirer quelques balles. On continuera ici sur des cibles immobiles le temps d'améliorer votre précision mais on ira assez rapidement dehors. Plus vite vous serez en situation réelle, mieux ça sera. Donc... Pour les positions de tir, je vais vous en montrer deux. À vous de voir avec laquelle vous vous sentez la plus à l'aise. La première, on l'appelle le triangle isocèle. L'ancien marine se mit de profil pour qu'ils puissent avoir un meilleur aperçu de la position à prendre. Vos bras et vos torses forment les côtés d'un triangle. Votre tête et vos pieds aussi. Le canon de votre arme et vos pieds même chose. Vous vous tenez de face, les pieds dans l'alignement des épaules, expliqua l'homme en joignant le geste à la parole, genoux un peu fléchis, corps légèrement penché en avant, bras tendu, coudes verrouillés. C'est une position simple et naturelle, mais vous aurez peut-être un peu plus de mal à contrôler le recul qu'avec l'autre. Comme vous êtes de face, c'est votre squelette qui absorbe le recul pas vos muscles. Ça peut être amélioré facilement. La pointe de votre pied d'appui au niveau du talon de l'autre, genoux un peu plus fléchis, corps un peu plus penché. Ça baissera votre centre de gravité et vous aurez un meilleur contrôle de l'arme. L'autre, c'est celle du tisseur. Me demandez pas pourquoi on l'appelle comme ça, j'ai jamais su. Imaginez que vous allez vous battre, comme dans un combat de boxe. L'arme toujours en main, Jay se mit en garde, les mains au niveau de sa tête, le corps de biais, une jambe derrière pour servir d'appui. C'est la même chose. Comme vous êtes pas de face, l'un de vos bras sera tendu, l'autre non. Ici, c'est plus vos muscles qui travaille pour absorber le recul. Pour ce qui est de viser, fit Jaden en revenant vers le groupe. Je suppose que vous connaissez tous le principe. Le cran arrière ici, il posa l'index dessus, au milieu des deux autres là. Le regard du blond passa sur chacune des personnes présentes dans la pièce. Bon... On commence ? On a pas de casque donc faudra se contenter de ça, dit l'homme en pointant des petites protections auditives similaires à celles de la marque française Quiès. Une personne par cadavre, on verra au fur à mesure ce qu'il y a à améliorer.


You handle your own when you become a man

And become a man when you handle your own
Ain't much I can do but I'll do what I can
But what can I do if I do till it's gone...
Revenir en haut Aller en bas
Rosaleen A. Glanmor
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 507
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Boot camp   Mer 15 Juin 2016 - 17:59


Plantée devant les armes, la galloise écoutait d'une oreille distraite ce qui se disait autour. Tout le monde avait été sur le qui-vive suite au tir malencontreux de Wade, et le cri strident de Lysbeth avait finit de titiller leurs nerfs déjà à vif. Pourquoi restait-elle sérieusement ? La jeune femme était parfaitement consciente en plus de ça qu'il lui faudrait unir bien trop de force pour se servir d'une arme, une force qu'elle n'avait par ailleurs même pas envie d'apercevoir. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres quand elle entendit Norman marmonner à côté d'elle pour décider quelle arme il choisirait. C'était une méthode comme une autre, comment savoir après tout laquelle était la plus adéquat ? Habitué aux pierres qui communiquaient et avec lesquelles il était simple de savoir si telle ou telle gemme était adaptée, les pistolets n'étaient eux que des objets froids porteurs de mort.

Tendant une main peu assurée, elle prit celui le plus à gauche ; de toute façon, l'un ou l'autre ce serait pareil. L'arme pesait étrangement lourd dans sa main, comme si tout le malheur qu'elle avait engendré jusqu'alors y était ancré. La rousse prit sur elle pour ne pas reposer immédiatement le pistolet et s'en éloigner. Elle devait faire des efforts, au moins essayer, elle le savait... mais cette froideur dans ses mains, savoir pour quoi il avait été fabriqué et ce qu'ils en feraient désormais... elle ne pouvait simplement pas l'accepter. Le tenant à plat dans ses deux mains, elle préféra tout d'abord s'assurer que la sécurité, comme l'avait montré Jaden, était bien enclenchée ; que se passerait-il si elle tirait par mégarde ? Elle refusait d'y penser.

Wade s'enquit rapidement de savoir sur quelles cibles ils allaient tirer et, lorsque le chef du groupe signifia qu'ils allaient s'entraîner sur les trois corps accrochés devant eux, la rousse fut prise d'un léger haut le cœur. Elle plaça se revers de sa main gauche devant sa bouche et ferma quelques secondes les yeux. Ne pouvaient-ils pas simplement s'entraîner sur des cibles banales ? De fléchettes ou qu'importe ? Elles étaient de toute façon aussi immobiles que les morts devant eux alors à quoi bon s'acharner ? Elle n'avait pas eut de mal cependant à rapidement comprendre que la plupart des personnes qui l'entouraient ici ne rechignaient pas à tuer ces pauvres êtres, encore et encore, même après la mort afin d'être certains qu'ils ne pourraient devenir une nuisance. Comment leur reprocher quoi que ce soit alors qu'ils faisaient de leur mieux pour protéger l'enceinte du lycée ? Mais n'y avait-il pas d'autre solution ? Une fois encore la galloise préféra garder le silence, comprenant que de toute façon elle n'avait pas son mot à dire et qu'aucun d'eux ne changeraient d'avis quant au sort qui devait être réservé aux malades.

D'habitude si bavarde, elle se contenta d'observer attentivement Jaden faire une démonstration des positions à adopter, fronça les sourcils par moment, et posa sur son arme un regard presque accusateur. Finalement, au bout de quelques minutes et ayant déjà oublié le nom de chaque posture, elle adoptait la seconde, ou du moins essayait. La rousse malgré sa silhouette légère et douce avait toujours été relativement maladroite, et il semblait que l'exercice qu'elle essayait de reproduire n'était pas en parfaite adéquation avec ce que le blond venait de faire. Elle souffla un peu, jeta un œil autour d'elle, et tenta de s'y remettre en tendant l'arme devant elle comme elle l'avait vu, le bras toujours un peu tremblant.

Ils allaient passer aux choses sérieuses. Mais il était hors de question qu'elle s'y colle, déjà que cette situation la mettait profondément mal à l'aise et qu'elle était totalement contre l'idée d'assener un nouveau coup aux corps accrochés, elle refusait de passer la première. La galloise devait encore observer, et si toutefois elle se décidait à tirer, alors ce devrait être rapide. Ou peut-être que tout cela n'étaient que des excuses pour retarder l'échéance ? Si elle ne le faisait pas aujourd'hui, elle devrait bien le faire un jour, peut-être pour sauver une vie... Fuir ne pouvait pas sans cesse être la solution.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Boot camp   Aujourd'hui à 11:38

Revenir en haut Aller en bas
 

Boot camp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» René Préval à camp Corail
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais
» Decors : Aide de Camp ?
» Attaque d'un camp orque
» [Idée Scénario] bourre-pif autour d'un feu de camp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-