Partagez | .
 

 Desperate Housewives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Hope S. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 633
Age IRL : 23

MessageSujet: Desperate Housewives   Ven 20 Nov 2015 - 17:52

Emily, tu-

La brune pénétra dans la tente de fortune qu'ils avaient à disposition, tombant nez à nez avec sa nièce jouant avec un jeune garçon de son âge. Se stoppant à l'entrée en tenant dans les mains son sac, elle le posa à côté d'elle et contempla les deux enfants, figés devant elle avec des frimousses de fripons pris sur le fait en train de faire une bêtise. Emily était bien jeune pour ramener des garçons à la maison, et elle était sûre que l'anecdote n'allait pas faire rire son frère, du tout. Néanmoins, elle esquissa un petit sourire avant de lancer d'une petite voix amusée :

Euh, salut.
Bonjour madame ! Fit le garçon poliment en s'avançant vers elle comme pour lui serrer la main.

L'avantage, c'était qu'elle n'avait pas dénicher une infâme tête de mule qui jurait à tout va et qui jouait les machos. Saisissant la main menue du jeune garçon, elle la serra fermement en gardant toujours son sourire,  

Tati, j'te présente Norman, c'est un copain ! Fit Emily en s'avançant elle aussi, tirant sur son t-shirt trop grand pour elle.
Salut Norman.
On jouait juste, se justifia ce dernier avec une petite bouille innocente.
Tu le diras pas à papa, hein ?
ça dépend, vous jouiez à quoi ? demanda l'adulte avec une mine suspicieuse en se penchant vers eux.

Les enfants se regardèrent, et répondirent presque en cœur :

A rien !
A rien !

Amusée par la réaction des deux jeunes, elle ne manqua pas d'éclater de rire en se mordillant la lèvre :

ça a l'air vraiment drôle comme jeu, commenta Hope en se plaçant la main sur la hanche, le sourcil froncé. Le genre de jeu dont elle ne parlerait visiblement pas à son aîné, vu la réaction de ceux qu'elle avait sous la main. De toute façon, autre chose lui tramait l'esprit alors qu'elle fixait Norman : Tu sais qu'il est déjà tard ? Tes parents ne s'inquiètent pas ?

Les yeux bleus du garçon s'illuminèrent d'une pointe d'inquiétude, et il sursauta en s'en rendant compte. Incertain sur ses appuies, il tâtonna légèrement dans sa réponse :

J'ai pas vu l'heure passer, désolé... Je... Je vais retrouver ma mère, pardon.

Manquant de s'éclipser, la brune l'arrêta d'une main :

Pas grave, je t'accompagne.
Je peux venir ?
Oui, soupira Hope. Viens, mais enfile un pull, il fait froid.
Cool !

Ils attendirent qu'Emily s'habille avant de s'éclipser. Sa nièce lui attrapa la main, quand Norman se saisit de la seconde poliment. Vu le monde qu'il y avait, c'était sans doute plus sûr pour éviter de se perdre de se tenir les uns aux autres. Et vu l'image, Hope avait l'impression d'être une nounou. Ou pire, une maman. Ils s'enfoncèrent dans les allées, suivant sensiblement le jeune garçon qui semblait presque sûr d'où il se rendait :

Tu sais où est ta mère ?
Encore en poste, je pense...
En poste ? Elle est militaire ?
Nan, c'est la doctoresse, elle soigne tout le monde ! Pas vrai Norman ?

Le garçon esquissa un sourire timide en hochant la tête.




No it isn't
Please understand, this isn't just goodbye... This is I can't stand you, this is where the road crashed into the ocean, it rises all around me and now we're barely breathing a thousand faces we'll choose to ignore ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Desperate Housewives   Ven 20 Nov 2015 - 18:46


Administrez lui une dose d'antalgique. Je passerais demain vérifier que tout se remet en place. Par contre, interdiction d'effectuer des mouvements brusques ou de tenir une arme.
Enfin Mrs Warren, je suis soldat.
Perdon? Vous voulez récupérer les pleines fonctions de votre bras ou que je vous ampute sur le champ pour m'assurer que vous suivrez mes directives à la lettre señor Cavill ?

La douceur et la patience n'avaient jamais fais partie de son quotidien, encore moins quand on la traînait dans l'infirmerie pour s'occuper de blessés alors qu'elle s'estimait en vacances prolongées dans ce camp de survivants. Cavill l'observa un instant les yeux ronds, jaugeant le bout de femme qui s'escrimait à conserver une tenue élégante en toute circonstance alors qu'elle croisait les bras contre sa poitrine, pinçant les lèvres.

Une épaule démise, ça ne permet pas de jouer les aventuriers vale ? Ca incite au repos surtout. Alors estimez vous en vacance aux Bahamas ou en congés payés, me da igual, mais vous ne sortez pas dehors.

Le soldat ronchonna un instant, mais finit néanmoins par hocher de la tête avant de sortir de la pièce tandis que Rose se laissait tomber sur la chaise vide, soupirant. Jamais ses pauses à l'hopital ne lui avaient autant manqué qu'en ces instants précis. Ce qu'elle n'aurait pas donné pour houspiller un peu ses internes en allant se chercher un café bien serré. Fermant les yeux un instant, elle inspira profondément avant de voir le second médecin du camp la relayer, lui laissant enfin la permission de retrouver l'extérieur, et Norman. D'ailleurs, sans doute devrait-elle aller le récupérer chez les Karlson. A sa différence, il s'était rapidement intégré dans le campement, et elle avait eu de nombreuses fois l'occasion de le voir saluer les divers civils quand elle même se contentait d'hocher à peine la tête en marmonnant un vague bonjour. Allumant la cigarette qu'elle venait de coincer entre ses lèvres, elle eut tout juste le temps d'en aspirer une bouffée que la voix de son fils la tira de ses rêveries. Immédiatement, son air renfrogné disparu pour laisser place à un sourire sincère alors qu'elle s'accroupissait pour recevoir son fils dans ses bras, le serrant contre elle. C'était bien le seul moment de la journée qu'elle appréciait tiens; Serrer son fils dans ses bras alors qu'il allait raconter sa journée en continue.

Cariño, que haces acqui ?
J'suis venue avec Emily ! Elles m'ont raccompagnée.

Relevant le regard, elle les vit enfin. La jeune femme et la petite fille qui lui tenait la main, un sourire timide aux lèvres. Emily, elle en avait entendu parler. Souvent. TROP SOUVENT. Comme une copine super gentille, qui visiblement ne laissait pas insensible son bourreau des coeurs de gosse. Se détachant de son fils pour observer les deux nouvelles venues, elle offrit un sourire presque amical à la jeune femme, s'approchant d'elle.

Je suppose que c'est donc avec elle que tu as passé la journée ?
Ouais, c'était cool.
Vous avez joué à quoi ?
A rien !

Ok, d'accord. Riant en ébouriffant les cheveux de Norman tandis qu'il râlait dans son coin, elle s'avança enfin vers les deux inconnues, tendant sa main à l'adulte.

Salut Emily. J'ai beaucoup entendu parler de toi tu sais ? Merci d'avoir raccompagnée mon fils, dit-elle en s'adressant à la jeune femme. Je suis Rose, la maman de Norman. Du coup je suppose que... C'est vous la mère de la jeune fille dont le jeune homme est raide dingue ?
MAMA.
Ca va Crapaud, j'rigole.

Norman en revanche, ne rigolait pas, alors qu'il incitait Emily à la suivre un peu plus loin, tandis qu'elle se retrouvait seule avec la mère supposée de la petite.

J'espère que tout s'est bien passé ? Il à tendance à courir un peu partout parfois, c'est épuisant. J'ai pas encore trouvé le bouton de veille... Dit-elle avec un sourire d'excuse en indiquant son fils d'un mouvement de tête.


So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Hope S. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 633
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Desperate Housewives   Sam 21 Nov 2015 - 13:39

Hope, souffla cette dernière avec un petit sourire poli tandis que Emily lui lâchait finalement la main pour s'enfuir avec Norman.

En tête à tête avec une illustre inconnue, la brune contempla sa vis-à-vis en gardant un visage aimable et avenant. Ils étaient certes dans un stade depuis plusieurs jours voire semaines pour certains, mais ça n'empêchait pas d'être poli. Et puis... N'était-ce pas un bon moyen de garder le peu d'humanité qui leur rester ? Hope avait l'impression d'être de retour chez les parents et de rencontrer ceux d'un autre môme. Une mère qui tirait déjà des suppositions laissant Hope légèrement stupéfaite :

Hein quoi ? Fit elle avec les sourcils froncés en contemplant Rose. Non pas du tout, réctifia-t-elle dans la foulée en manquant de s'étouffer avec sa salive.

Emily, ayant entendu ça, éclata doucement de rire avant que Norman n'attire de nouveau son attention. Durant quelques secondes, la cadette des Cooper s'était imaginée maman d'une gamine de sept ans déjà. Et l'image ne l'enchantait absolument pas.
Que ça soit clair : elle aimait les enfants. Mais loin, très loin d'elle. Il n'y avait bien que sa nièce pour faire vraiment exception à la règle, puisqu'elle l'aimait plus que de raisons. En même temps, son frère, une raclure débile au possible, avait réussi à créer une véritable merveille avec une harpie succube des bas fonds des enfers. Un véritable petit ange. Comment ne pas l'adorer ?

Mais pour elle, des enfants, être mère... Non. Pas encore. A trente ans passés, Hope n'avait pas entendu son horloge biologique s'affolait, malgré les avertissements de sa mère qui l'avait pourtant prévenu voire harcelé pour qu'elle se mette au travail. Pour ça, il fallait trouver l'homme qui allait avec, et Hope n'avait pas mis la main dessus.

Je suis sa tante en fait. C'est la fille de mon frère aîné. Rétablissant la vérité, elle esquissa un petit sourire en coin en contemplant les deux enfants à côté qui semblaient déjà les avoir oublier. Si Norman en pinçait pour Emily, à voir le visage de cette dernière, l'affection semblait réciproque. Non, ça allait. Un garçon très poli et très bien éduqué de ce que j'ai pu constater.

Une vingtaine de minutes passées avec Norman, voilà ce qu'elle pensait de lui. Rose avait de la chance d'avoir un môme comme lui. Même s'il échappait à sa garde pour se réfugier dans des cachettes improbables avec Emily, ils s'étaient bien trouvés et se portaient bien ensemble. Tant qu'ils étaient coincés ici, tuer le temps tous les deux n'étaient pas un crime.

Vous êtes la médecin du campement, il paraît.

Hope fit le tour de la salle des yeux, admirant l'aménagement qui avait été fait pour l'infirmerie du campement. Elle ne savait pas combien de médecins il y avait en tout pour tenir l'endroit, mais elle se doutait que ça ne devait pas être de tout repos :

Pas trop compliqué comme nouveau job ?

Souriant toujours, elle demanda doucement :

Si vous êtes toujours en « service », vous voulez que je le ramène à son père plutôt ?




No it isn't
Please understand, this isn't just goodbye... This is I can't stand you, this is where the road crashed into the ocean, it rises all around me and now we're barely breathing a thousand faces we'll choose to ignore ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Desperate Housewives   Jeu 26 Nov 2015 - 17:19


Elle et Gary avait bien éduqué Norman alors, de ce que Hope lui disait. Souriant presque avec fierté en observant son fils qui retournait tenir la jambe d'Emily. Quoi que, ça n'avait pas l'air de la déranger cette gamine, et elle la comprenait. Loin d'avoir un avis neutre sur son fils étant donné qu'il était le plus beau du monde, elle comprenait que la petite brune soit sous son charme quand bien même elle aurait préféré que son fils ne soit jamais intéressé par qui que ce soit et qu'il reste célibataire toute sa vie, aussi cruelle cette idée puisse t-elle être.

Il paraît. Répliqua t-elle avec malice à la question d'Hope, avant de rajouter. Enfin, ça c'est eux qui le disent. Ca ne tiendrait qu'à moi, j'en foutrais pas une, je suis même pas payée pour leur filer un coup de main alors que je suis sensée être en vacances aux yeux de l'hôpital de Seattle jusqu'à la fin du mois.

Elle leva les yeux au ciel, indiquant clairemement à quel point cette situation avait le don de lui sortir par tous les orifices.
Si c'était compliqué ? Rose haussa les épaules, tirant à nouveau sur sa cigarette.

Non, pas tellement... C'est même plus facile que le domaine de la chirurgie vu qu'il s'agit de blessures bénignes. Ce qui est vraiment chiant, c'est que j'ai l'impression d'être encore moins présente pour mon fils que quand le monde tournait encore rond en tout cas... Et vous ? Vous faisiez quoi dans l'coin alors ?

Elle doutait fortement que Hope soit la nourrice attitrée de tous les gosses qui traînaient là tiens. Peut-être qu'elle venait d'un milieu qui n'avait rien à voir avec le sien ?
Son regard s'assombrit instantanément malgré elle, quand la jeune femme proposa de ramener son fils à son père. Bien malgré elle, c'était presque instantané. Ce fût un miracle que ses yeux ne s'embuèrent pas sur l'instant, tant la question pourtant anodine l'avait prise de court.

Heu, non... Mon mari -enfin, mon ex mari, c'est compliqué- Il... Il n'est pas avec nous. Aux dernières nouvelles, il devait quitter Phoenix et me rejoindre ici mais avec les réseaux saturés, j'ai jamais réussi à le joindre et...

Sa gorge se serra, s'interdisant de céder à l'angoisse qui pourtant partageait sa vie constamment depuis le début de cette foutue épidémie. A la place, elle préféra laisser tomber son mégot au sol et l'écraser d'un coup de talon avant de reprendre la parole.

Enfin. Le connaissant je doute qu'il lui soit arrivé quelque chose de grave mais j'préfèrerais le savoir dans le coin. Je suis seule ici avec Norman, et une de mes amies, Lara. J'ai pas eu l'occasion d'atterrir avec une famille au complet, mais j'aurais préféré. Dit-elle avec un sourire mélancolique à l'attention de Hope, croisant les bras contre sa poitrine.

Norman et Emily les avaient complètement fait disparaître de leur vie, sans doute dans leur délire de gosses quand elles mêmes tentaient de garder la tête haute pour ne pas les inquiéter. Soupirant légèrement, elle finit par demander à Hope avec un regard intrigué.

J't'ai encore jamais vu ici... Tu es arrivée il y a combien de temps ?

En général, c'était le genre de fille qui faisait forte impression. Il suffisait de voir en combien de secondes elle et Michaela s'étaient repérées. Peut-être qu'Hope était installée dans un coin à l'opposé du sien ? Ca expliquerait en tout cas qu'elle ne l'ait encore jamais croisé dans son champ de vision...


So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Hope S. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 633
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Desperate Housewives   Ven 27 Nov 2015 - 12:39

Moi ? Demanda-t-elle avec une petite mine troublée.

Elle, elle ne servait à pas grand chose. Elle n'avait pas fait de grandes études comme Rose, elle n'était pas médecin, pas très utile non plus. Dans tout ça, Hope se sentit absolument minuscule avec son petit cv riquiqui et ses années à aider Harvey dans son boulot. Ceci étant dit, elle faisait sincèrement du très bon travail, et personne n'avait eu à s'en plaindre...

Je suis juste... Là. Avec mon frère et ma belle-soeur, et ma nièce évidemment. Daryl est pas mal occupé partout pour aider, Sally passe tout son temps à se regarder les ongles, et du coup je m'occupe plus d'Emily qu'autre chose en essayant d'assister les voisins. Je suis dans un coin où y'a plusieurs personnes âgées, alors... Autant se rendre utile. Elle eut un petit sourire avan de rajouter : Si je devais rester à rien faire, je deviendrais juste folle je crois. J'ai déjà pas l'habitude de fréquenter autant de gens pendant autant de temps...

Et les matchs de Catch qu'elle avait pu faire n'y changeait rien. Même au milieu d'une foule de passionnés avec qui elle avait des points communs, ça n'avait rien de simple de se faire sa place. Alors dans un campement ou tout le monde avait tout à perdre sans avoir conscience de tout ça... C'était encore plus compliqué.
La conversation dévia et Hope se rendit compte qu'elle avait fait une bourde en abordant le sujet du mari. Déjà, c'était l'ex-mari, ensuite il n'était pas là, et enfin, elle avait bourdé salement :

Désolée... Je vois beaucoup de familles arriver ensemble, je me rends pas compte de ce que c'est. J'ai eu de la chance de retrouver mon frère, on est les derniers chez nous, j'oublie que tout le monde n'en a pas eu autant.

Elle poussa un petit soupir contrit, baissant les yeux sur ses bottes boueuses.

Je viens de Chicago... La ville est tombée... avec ma meilleure amie, on est parties en voiture avec le strict nécessaire quand ça commençait tout juste à devenir l'enfer là-bas. Du coup... Enfin. Si ton mari, ou ton ex-mari-c'est-compliqué est doué, il doit s'être mis à l'abri quelque part. Il va sans doute bien.

Toujours voir le bon côté des choses. Toujours positiver. Toujours maintenir l'espoir. Surtout avec un prénom comme le sien qui parlait de lui-même. Hope esquissa un sourire complice avant de changer de sujet :

Si tu t'ennuies certains soirs, hésite pas à venir vers nos tentes. Avec un autre gars du camp, on fait des soirées en musique pour se détendre. C'est pas toujours au goût de ma belle-soeur, mais je trouve qu'on s'en sort pas trop mal.

Souriante toujours, elle rajouta :

Et si tu veux me laisser Norman certaine fois, hésite pas non plus. Je suis sûre que ça fera très plaisir à Emily de voir son camarade de jeu.

Elle était même certaine que d'ici peu, elles allaient les marier tous les deux.




No it isn't
Please understand, this isn't just goodbye... This is I can't stand you, this is where the road crashed into the ocean, it rises all around me and now we're barely breathing a thousand faces we'll choose to ignore ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Desperate Housewives   Dim 29 Nov 2015 - 20:12


Ah c'est... Intéressant. Ca à l'air d'être une chic fille, cette Sally... Ne put-elle s'empêcher de marmonner en levant les yeux au ciel.

Elle même aurait rêvé de se la couler douce ici et pourtant, elle se retrouvait forcée de jouer les infirmières avec les soldats et leurs réflexions parfois stupides. Automatiquement, elle détesta cette dite Sally. Surtout quand elle entendait le planning un brin chargé de Hope à côté, alors qu'elle aurait très bien pu ne rien foutre elle aussi. Lui offrant un sourire, la chirurgienne croisa les bras contre sa poitrine, indiquant la foule de civils.

Si tu t'ennuie, passe me voir, parfois on à besoin de bras supplémentaire quand des nouveaux arrivants arrivent. Un coup de main ne serait pas de trop.

Parler de Gary avait le don de lui serrer le coeur, et ce fût rapidement qu'Hope se rendit compte de son erreur alors qu'elle se confondait en excuse. Levant la main pour calmer son flot de parole.

Tu pouvais pas savoir. Et puis, si je devais engueuler quiconque aborde ce sujet avec moi, je peux t'assurer qu'on me haïrait encore plus que ce n'est déjà le cas ! Dit-elle en riant légèrement, avant que le sujet n'embraye sur les origines de Hope jusqu'à son arrivée au campement. Souriant, elle hocha la tête, compréhensive, tandis que la jeune femme lui proposait de passer un soir voir sa petite famille. Ca, c'était une idée. Peut-être que ça lui permettrait de ne pas se ronger les ongles d'angoisse, et que ça détendrait un peu l'atmosphère.

Ouais, c'est une super idée. J'essaierai de négocier avec ma meilleure amie, mais ça peut se faire. Ca fera du bien, de penser à autre chose. Admit-elle avec sincérité.

Quand au sujet de Norman... Hope était un ange tombé du ciel. Une nana qui lui proposait carrément de s'occuper de son fils, en prime de sa nièce. Pour un peu, elle lui aurait sauté dans les bras en pleurant de joie, mais s'en abstint.

T'es pas obligée tu sais ? Même si je pense que Norman va passer de longues journées avec Emily, au vu de comment il me parle d'elle tous les jours...

Elle aurait préféré qu'il prenne un plus son temps, avant de se trouver une amoureuse quand même. Bien qu'il n'ait que 7 ans et que cette histoire avec Emily soit de l'innocence pure, elle avait le sentiment qu'il grandissait un peu trop - beaucoup trop - vite à son goût. Elle imaginait d'ici la tête de Gary en apprenant que son fils se transformait en bourreau des coeurs tiens... Le portrait craché de son père, pensa t-elle avec amertume avant de se re concentrer sur Hope.

Je suppose que ta nièce et mon fils ont prévu de se marier prochainement en grande pompe ? Faudrait peut-être commencer à en parler à ton frère... Daryl, c'est ça ? Histoire que je fasse la connaissance des beaux parents, tout ça. Plaisanta t-elle en observant du coin de l'oeil les deux gamins roucouler dans leur coin.

Et puis d'ailleurs. De ce qu'elle avait compris, Lara avait rencard avec un certain David, un des soldats du camp.

Si t'as rien de prévu ce soir, on peut manger ensemble aussi ? On emmène les gamins, on les couche, et après on se pose tranquillement dans un coin. Ca t'évitera de croiser ta belle soeur que tu as l'air d'adorer, et vu que ma meilleure amie compte s'envoyer en l'air avec un des militaires bah... On est gagnantes toutes les deux ?

Sans compter que ce serait toujours plus agréable que de passer la soirée seule à ruminer ses pensées, et que Norman pourrait s'amuser avec une petite d'a peu près son âge.


So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Hope S. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 633
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Desperate Housewives   Dim 29 Nov 2015 - 21:16

J'y penserais sérieusement, souffla Hope.

Affichant un sourire satisfait, elle se tourna vers les deux enfants, tandis que Rose suggérait qu'elles passent la soirée ensemble. Faisant une petite moue, elle croisa les bras sur sa poitrine en demandant doucement :

Hey, Emily ?
Oui ? Fit la jeune fille en se relevant et en se tournant vers sa tante.
Ça te dirait que Norman et sa mère mangent avec nous ce soir ?
Carrément, ça serait trop cool !
C'est vrai ! Rajouta le garçon en se redressant.

Les deux filèrent dans sa direction pour se planter à quelques pas d'elle, sautillant sur leurs appuies. Norman regardait sa mère avec un énorme sourire, pendant que Hope reprenait :

Va falloir qu'on passe voir les militaires pour récupérer des conserves et tenter de faire quelque chose de bien !
On pourra inviter Joshua aussi ?
Tu veux pas qu'on fasse la cuisine pour tout le camp aussi ?
Mais tu l'aimes bien no-gnouh
Shhhhh,
fit Hope en collant sa main sur les lèvres de sa nièce. Tu as fini de dire des bêtises un peu, oh.

Elle lâcha sa nièce, prête à partir, et glissa un petit mot à Rose après avoir dessiné un semblant de schéma sur un post-it quelconque :

Retrouve nous à cette tente quand tu as fini, lança-t-elle à Rose en se tournant vers les deux zouaves qui trépignaient sur place : Et vous, au rapport !

Ils se mirent au garde-vous avant de la doubler, libérant l'infirmerie du campement plus vite que la lumière.

*

Oh, on reçoit du monde ou tu as séduit toute la caserne pour qu'on te file tout ça ?
T'es bête mon frère, t'es bête.
Je doute pas des atouts de la famille Cooper, nuance.
Moi je doute pas de ta bêtise, tu vois pas que je suis très prise là ?
Ooook frangine, débrouille toi, je voulais juste te tenir compagnie.


Daryl se redressa, se dirigeant vers la sortie de la tente tandis que sa petite sœur était en train de lutter avec les réchauds de camping depuis le début, des boites de conserves ouvertes en tentant de faire une présentation acceptable du repas. Elle se tourna vers lui, l'air courroucé que leur mère savait faire, et l'homme éclata de rire en y reconnaissant la femme dans son tablier derrière son plan de travail, la casserole à la main :

File tout de suite, mima-t-elle doucement alors que Emily et Norman rentraient dans la tente en rigolant.

Ils vinrent se mettre dans ses jambes, tournant presque autour d'elle en lui donnant justement le tournis, pendant que la petite blonde tirait sur la manche de son pull.

Tatiiii, tu peux chanter la comptine ? Tu sais, celle que j'aime bien. Je veux que Norman l'entende.

Son frère croisa les bras sur son buste en regardant Hope, avec un sourire en coin.

Alors elle, elle peut te déranger, et moi non ?

Hope lui lança un regard assassin, et l'homme s'éclipsa en se marrant comme à son habitude. De la tente commençait à émaner une bonne odeur de nourriture, quand la jeune femme se baissa à nouveau. Et en même temps que l'odeur du repas, la voix douce de l'adulte couvrant les murmures amusés des enfants :

♪ Comme un voilier au grès du vent, je suis les vagues les goélands... Je t'attends là, je t'attends là, je t'attends là, sous les étoiles, le ciel est si grand. Et j'entends le chant de mon marin, sur l'océan, sous une pluie de souvenirs... Alors je m'endors, bercée par les voix du vent du nord, je rêve de ton sourire, je naviguais, même le coeur gros trouve la paix, au fil de l'eau. ♪

Quand elle se tut, les deux la fixaient sans la lâcher. Il y eut un silence, et Hope s'essuya les mains dans un torchon de fortunes en les regardant l'un puis l'autre avec un petit air amusé :

T'as vu, elle chante bien hein ?
Ouais, souffla Norman, les yeux plein d'étoiles. Ma maman chante pas si bien, remarqua-t-il pour lui même et assez fort pour que sa mère, pénétrant dans la tente, ne l'entende. Oups !

Il se retourna, l'air innocent, en se rattrapant :

Coucou maman !




No it isn't
Please understand, this isn't just goodbye... This is I can't stand you, this is where the road crashed into the ocean, it rises all around me and now we're barely breathing a thousand faces we'll choose to ignore ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Desperate Housewives   Aujourd'hui à 21:06

Revenir en haut Aller en bas
 

Desperate Housewives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Desperate Housewives [Dramédie, Soap]
» Desperate Housewives !?
» Wisteria Lane - Desperate Housewives RPG
» Desperate Housewives - venez faire la fête -zbaff- plus on est de four, plus on riz !
» Quelle desperate Housewife, etes-vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-