Le Deal du moment :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 ...
Voir le deal
12 €

4 participants

Only terrorists in the building

Dim 17 Mar 2024 - 12:22

Une bombe. Ratée, mais une bombe quand même. Depuis cet instant où ils avaient découvert un explosif placé sous le véhicule transportant Kit, Kendale et Benjamin sur le chantier, l’électricien ne pensait plus qu’à ça. Qu’à l’idée qu’il aurait pu perdre, en un claquement de doigts, son cadet, comme ça. Et depuis ? En plus d’une peur sinueuse qui le faisait se réveiller en pleine nuit, c’est la colère, qui coule dans ses veines, et ne désemplit pas en lui. Il veut trouver le responsable de cette tentative de meurtre avortée et le confronter. Parce que sa famille, c’est tout ce qui compte pour lui. Et dès lors qu’on touche à ceux qu’il aime, la patience de Conrad à ses limites. Il ne peut pas se contenter d’attendre que les choses se passent, sans rien faire pour résoudre la situation au plus vite. Qu’importe que la cible de cet explosif ait été, semble-t-il, le militaire du groupe : Benjamin. Qu’importe que ça ne devrait pas concerner les Howlett. Kit était dans la voiture, ce jour-là. Si elle sautait, son cadet partait en cendres avec. Le responsable devait répondre de ses actes.

Alors, forcément, dès qu’il en a eu l’opportunité, avec les hommes concernés par cette histoire, l’électricien s’est plié en quatre pour essayer d’avancer sur ce propos. Pour se renseigner, sur ceux qui pourraient bien en vouloir à Benjamin, sur ceux capable de manipuler des explosifs ou bien encore, sur tous ceux qui auraient pu s’approcher du véhicule avant qu’il ne soit conduit par le Sénateur Barnett en personne. Avancer sur un tel sujet n’est pas simple. Se montrer subtil quand on bouillonne intérieurement non plus. Mais Conrad prend sur lui, parce qu’il veut obtenir le fin mot de l’histoire. Néanmoins, il ne faut pas se leurrer. Quand il était chez les Barbarians, le brun ne s’était pas comporté comme un parfait bonhomme innocent. Et la partie la plus sombre de lui, qu’il garde enfouie depuis qu’il a quitté ces animaux en Idaho, pourrait bien être ravivée sitôt qu’il se retrouverait en face de celui qui a attenté à la vie de sa famille.

Toujours est-il qu’aujourd’hui, leurs recherches portent enfin leurs fruits. Sur l’idée de son cadet, l’équipe a pu consulter les registres de New Eden, et plus particulièrement, définir qu’une poignée de personnes serait réellement apte à manipuler des explosifs. Une dizaine, tout au plus, des mécaniciens, qui en savent trop pour leur bien. « Vous voyez ces lignes ? D’après ce qui est écrit, c’est la seule équipe qui aurait pu poser la bombe sous le véhicule. » Conrad narre ses déductions au reste du groupe, lorgnant sur Benjamin, n’y allant pas par quatre chemins : « Il y a des noms qui te parlent dans le lot ? Même un infime indice, un subtil doute sur l’un d’entre eux pourrait nous aider. »  Tout ce qui peut réduire leurs recherches est bon à prendre. « À tout moment, ils pourraient retenter leur attaque. » L’électricien dévisage tour à tour chacun des hommes présents, s’attardant sur Kit. « Et la prochaine fois, leur bombe marchera. » Ce genre de personnes n’accepte l’échec qu’une fois : pas deux.

Dés:


There is a road, no simple highway. Between the dawn and the dark of night. And if you go, no one may follow.
Conrad Howlett
Conrad Howlett
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Only terrorists in the building

Dim 17 Mar 2024 - 16:55

Des bombes artisanales, comme celle qui avaient été positionnée sous leur véhicule, Benjamin avait souvent eu l’habitude d’en voir lorsqu’il était en Afghanistan. Il faut dire que le militaire avait été déployé là-bas pour former les personnes en charge de la sécurité des citoyens, c’est-à-dire l’armée Afghane, à détecter et ensuite désamorcer ce genre d’engin. En plus bien évidemment de les former au combat et à manier certaines armes de guerre. Il était par contre surprenant de voir celle-ci sous leur moyen de locomotion. Enfin … peut-être pas tant que ça vu les derniers événements. « Les opposants au régime en place devaient sans doute vouloir éliminer le Sénateur Barnett » Voilà exactement ce que songea Benjamin lorsqu’il trouva cet explosif.

Sauf que … le militaire se trompait lourdement puisque c’était apparemment lui que l’on souhaitait faire disparaitre dans cette explosion. Pourquoi ? Sans doute parce qu’il avait décidé de rejoindre le camp d’Armand, lors de son coup d’Etat contre l’Adonaï. Oui … ce devait forcément être lié à la destitution du Colonel Richardson car il y avait encore énormément de personnes qui étaient restées fidèles à leur ancien Messie. L’instigateur de ce complot, sans doute à grande échelle, voulait bien évidemment frapper fort en le visant personnellement. Il voulait déjà lui faire payer sa « trahison ». Mais il souhaitait sans doute aussi faire passer un message à tous ses partisans, à savoir que l’ancien régime, bien que discret, était toujours en vie.

Le seul point positif de toute cette histoire c’est que Benjamin pouvait compter sur ses camarades pour l’aider à débusquer la ou les personnes qui avaient tentée de mettre fin à leurs jours. Ses camarades s’étaient d’ailleurs démenés comme des damnés pour tenter de trouver la moindre information pouvant leur être utile. Et leurs efforts avaient apparemment été payants. Le registre que Conrad venait tout juste de déposer devant eux, à propos de la liste des mécaniciens qui savaient manipuler des explosifs, pouvait d’ailleurs peut-être leur fournir quelques pistes. - « Cliff, Tony et Joann » Voilà ce que Benjamin répondit à son camarade. Se pourrait-il que ces trois personnes soient toutes impliquées dans cet attentat ? Possible … mais certaines d’entre elles étaient peut-être innocentes.

Spoiler:



Semper Fidelis



I am an American, fighting in the forces which guard my country and our way of life. I am prepared to give my life in their defense.
I will trust in my God and in the UNITED STATES OF AMERICA

KoalaVolant
Benjamin Blackbird
Benjamin Blackbird
Survivor
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Only terrorists in the building

Jeu 21 Mar 2024 - 18:13

Kit n'est pas du genre à avoir peur facilement. Pas du genre à se laisser aller face à une tentative d'assassinat. Trouver la bombe sous le véhicule fut une surprise. A n'en pas douter. Mais sa rancune était tenace. Qui pouvait bien avoir posé une bombe ? Et avoir fait un piètre travail vu le non déclenchement de celle-ci. Même si cette question n'a pas été posé à haute voix. Conrad lui même lui aurait flanqué une bonne claque derrière la tête.

Kit savait que Conrad n'était pas bien depuis ce jour. Pas bien à l'idée d'avoir pu voir son frère disparaitre. D'avoir une potentielle solitude chez les Howlett qui n'est présente que dans leurs têtes respectives. Kit était déterminé à trouver l'origine de cette bombe. A trouver les responsables et faire passer cette envie de vouloir le tuer. Quand bien même, celui qui était visé restait Benjamin, Kit n'appréciait pas vraiment le côté victime collatérale.

Kit avait passé la scène du crime au peigne fin, amené Seth avec lui mais rien ne lui était parvenu. Il n'était pas tant surpris par sa propre incapacité mais un peu à celle de Seth. Un exercice à faire en plus. En attendant, il essayait de faire comme le reste du petit groupe. Trouver le maximum d'information pour pouvoir avancer et empêcher un autre attentat. Kit avait donc pensé aux registres des personnes susceptibles de s'y connaitre, susceptible de travailler sur les véhicules.

Installé à côté de son frère, le registre ouvert sur pas mal de nom, le brun se contente de se redresser en voyant les lignes pointés par son frère. Une équipe d'une dizaine de personnes. Ce qui fait énormément de personne pour un problème comme celui-ci. Benjamin en reconnu trois. Cliff, Tony et Joann.

- C'est quoi tes antécédents avec eux ? Je veux dire, qu'est ce que tu as pu faire qui pourrait les énerver à ce point pour atteindre à ta vie ?

Kit était curieux. La moindre information pourrait être importante et il savait que Conrad, Kendale et Benjamin lui même en avait certainement conscience. Reportant son attention sur Kendale, il ajouta.

- T'aurais une idée de ton côté ?


Spoiler:



I WILL NOT HIDE BEHIND A WALL OF STONE.

Kit Howlett
Kit Howlett
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Only terrorists in the building

Dim 24 Mar 2024 - 23:40


Quand Ortega m’a dit d’être prudent, j’ai pris ça à la légère, pas franchement impressionné par les menaces pesant sur moi. Puis, il y a eu cette histoire de bombe et de voiture piégée, de quoi me refroidir un peu. Et bien que je ne sois pas la cible – d’après Conrad – je ne compte pas laisser la peur prendre le dessus. Au contraire, cela m’a motivé à tirer cette histoire au clair. Avec mes partenaires du jour, il est grand temps de mener l’enquête.

Les recherches de Conrad semblent avoir porté leurs fruits et l’électricien nous expose ses trouvailles. Tout comme mes coéquipiers, je parcours les quelques lignes figurant sur le registre. Je me tourne finalement vers Benjamin, attendant une réaction de sa part. L’homme donne finalement trois noms. Je reste silencieux alors que Kit questionne à son tour le militaire.

De mon côté, j’ai pas mal réfléchi et je suis convaincu d’une chose. « Celui a fait ça est toujours à Walla-Walla, j’en suis persuadé. » Je croise le regard de Benjamin, avant d’ajouter. « Je pense qu’il avait prévu que sa bombe fonctionne sur le trajet vers le chantier. » Autant dire que si ça avait fonctionné nous ne serions plus là. Plus de peur que de mal au final… Mais Conrad a raison, la prochaine fois… La bombe fonctionnera. Bien qu’inquiet, je n’ai pas l’intention de laisser la peur me gagner. Nous devons trouver des réponses à nos questions, rapidement.

« J’imagine que se retrouver face à Benjamin, ça pourrait lui faire tout drôle. » Une petite visite à ces Messieurs pourrait être une bonne idée… « Y’a deux solutions. Soit on tente de les cuisiner sans prendre de pincette, en leur mettant un bon coup de pression. » La méthode Kendale, donc… « Soit on tente de trouver d’autres indices qui pourraient nous aiguiller vers la bonne personne. Mais là, je sèche. » Une façon de faire plus discrète… Pas sûre qu’elle me convienne, mais pour le coup, je ne suis pas seul sur l’affaire. Je me tourne vers les autres, peut-être ont-ils une idée ?

Spoiler:





•••
I can see the rising sun. The devil's still on the run. All the pretty things burn out. Heart beating in my head. Feeling numb with every breath. Smoke and fire all around ▬ Finger on the trigger.

Kendale J. Barnett
Kendale J. Barnett
New Eden | Sénateur
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Only terrorists in the building

Dim 7 Avr 2024 - 16:22

« C’est tout l’un ou tout l’autre. » déclare Conrad aux derniers mots du Sénateur, songeur alors que le militaire reconnait trois noms potentiellement suspects. « Soit ça pourrait délier les langues de se retrouver face à Benjamin, soit ça aurait tout l’effet inverse. » Pour l’électricien, impossible de faire dans la demi-mesure. Et comme les autres, il sèche un peu sur la bonne méthode à adopter, alors il en vient à hausser les épaules en lorgnant sur les trois hommes. « On a trois cibles possibles. Ça nous laisse tout autant d’options pour les aborder. Je vous propose qu’on essaie de récolter des informations sur eux, ou avec eux, chacun de notre côté. Si on fonce tous ensemble dans le tas en tapant au hasard, je crains qu’on ne fasse chou blanc bien trop vite, et qu’on devienne tous rapidement des cibles à éliminer. » Peut-être est-il parano en envisageant le pire, mais c’est comme ça à ses yeux. « Kit et moi, on va tenter de s’approcher de Tony. » Quant à Cliff et Joann, le brun laisse les deux voisins se les partager, rajoutant par ailleurs : « En tant que Sénateur, t’as peut-être des informateurs qui peuvent t’être utile ? On pourrait les solliciter au besoin. » Et éveiller moins les soupçons sur leur enquête, ainsi. « Dans tous les cas, ça risque de nous prendre du temps pour tirer tout ça au clair. Restons patients, et procédons par étape. On se tient au jus. » décide de conclure Conrad, en mettant un terme à l’entrevue. Ça lui fait bizarre, on dirait presque que les frangins Howlett deviennent des égaux avec des personnes d’importance comme Barnett et Blackbird : deux hommes qui donnent continuellement du leur pour protéger la ville, quant eux restent des nouveaux venus mêlés à des complots en tout genre, malgré eux.

------


Qu’importe, de toute façon, ils se sont engagés à leur manière à participer à la vie de Walla Walla. C’est la raison pour laquelle, quelque temps après l’entretien convenu avec les victimes de l’attentat raté, Conrad se retrouve dans la rue, à donner un coup de coude à Kit en désignant leur cible du jour. Tony est là, à proximité direct. Le hic, c’est qu’approcher un parfait inconnu au sujet d’un explosif foireux, ce n’est jamais facile. Alors l’électricien a convenu d’un plan tout aussi douteux avec son cadet. Miser sur le hasard, il n’y a que ça de vrai, il faut croire. « Tu te rends compte ? Une bombe posée sous nos convois, et PERSONNE NE FAIT RIEN. Ah, ça me rend dingue ! » Le ton est haussé, certes de manière exagérée, mais c’est parfaitement voulu. Et puis, qu’on le blâme pour son volume accentué, Conrad n’en a cure. Il a une excuse toute trouvée pour ça, et parfois, c’est bien utile d’avoir une oreille HS. Du coin de l’œil, l’aîné Howlett remarque Tony pencher légèrement la tête, comme s’il écoutait ses propos. Ah bien, la pêche est lancée, donc. « Vraiment, je ne comprends pas pourquoi personne en parle, je paierai tellement cher pour en savoir plus, bon sang, c'est dingue que personne ne s'en soucie. On ne peut pas coller une bombe sans raison, tu ne crois pas ? » L’électricien en rajoute une couche, s’adressant à Kit quand, en réalité, il ne vise que celui qui les écoute.

Et justement, il semble que le poisson morde enfin à l’hameçon quand l’homme visé s’approche des deux frères, et parait vouloir leur dire quelque chose. « Oui, on peut vous aider ? » lance Conrad à son attention, d’un air interrogateur, parfaitement innocent. Presque, du moins. Tony balbutie quelques mots, pas très rassuré quant à ce qu’il vient d’entendre : « Pardon, j’ai pas pu m’empêcher d’entendre vos propos, vous pouvez m’en dire plus au juste ? » L’homme n’a pas l’air de comprendre ce qu’il se passe. Plus encore, l’inquiétude est dépeinte sur ses traits. Rien qui ne trahisse une culpabilité chez lui, plutôt du souci quant à la situation que décrit Conrad. Et pendant qu’il s’explique justement, l’électricien observe attentivement leur nouvel interlocuteur. Il sent dans ses tripes que même si Tony n’est peut-être pas impliqué, il aurait pu voir quelque chose sans même s’en rendre compte. Il faudrait sûrement parvenir à lui faire travailler sa mémoire, mais pour l’heure, l’idée lui parait compliqué à mettre en œuvre. Principalement parce que l’homme est trop inquiet pour faire le tri dans ses souvenirs. Aussi, Conrad le comprend, et émet quelques signes qu’il veut être discrets pour son cadet, sans grand succès. Tant pis. « Du temps. Peut-être vu quelque chose. Le mettre en confiance. » signe-t-il d’une main en des mots brefs, mais pas moins inquisiteurs alors qu’il est en pleine conversation avec Tony. « Pardon l’ami, j’ai l’habitude de signer avec mon frère par facilité, la cause à une ouïe diminuée. » explique-t-il en surprenant son regard titillé par sa main mouvante.  Bon, c’est râpé pour ne pas éveiller sa méfiance, mais tant pis. Au moins, le message est passé pour Kit.

Dés:


There is a road, no simple highway. Between the dawn and the dark of night. And if you go, no one may follow.
Conrad Howlett
Conrad Howlett
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Only terrorists in the building

Dim 7 Avr 2024 - 21:04

- « La chute du régime a été un immense choc pour eux trois » Comme pour beaucoup d’autres personnes vivant encore à Walla Walla. - « Ils avaient été conditionnés à croire en la supériorité de l'idéologie de l’Adonaï ... » Tout comme lui - « … et en la capacité du régime à créer une nouvelle grande Amérique. La réalisation que leur cause avait échouée a pu entraîner des sentiments de désillusion et de confusion pour eux » Et maintenant l’un de ces trois hommes, ou peut-être même les trois, essayaient de tuer Benjamin. Voilà ce que le militaire répondit à Kit juste avant de rebondir aux paroles de Conrad. - « C’est une bonne idée. On vous laisse Tony. De notre côté on s’occupera des deux autres » En l’occurrence Cliff et Joann. Le militaire rajouta alors en direction de Kendale : - « Je peux m'occuper de Cliff. De ton côté tu pourrais peut-être te concentrer sur Joann. En le convoquant par exemple dans ton bureau … »

- « … pour une raison X ou Y qui n’aurait absolument rien à voir avec la bombe. Une fois sur place tu pourrais commencer à établir une relation de confiance avec lui et ensuite évoquer tout doucement le sujet » De cette manière le Sénateur pourrait voir comment il réagirait. - « Ça te permettra peut-être de lui tirer les vers du nez » Qu’il ait des informateurs ou non. - « De mon côté je pourrais facilement mettre en place une surveillance discrète sur Cliff voire même faire une enquête de fond » C’est à dire rechercher des informations sur ses déplacements à l’intérieur de la ville, connaître ses relations, fouiller son domicile, ses poubelles. Les interrogatoires ne seraient mis en place qu’en dernier recours.

************

Les vêtements pleins de graisse automobile que Benjamin avait découvert au domicile de Cliff, dans un panier de linge sale, pouvaient indiquer une implication de celui-ci dans le posage de bombe. Mais cela pouvait également être de simples vêtements de travail. Le militaire avait donc poussé ses fouilles un peu plus loin. C’est-à-dire qu’il avait fouillé le moindre recoin de l’appartement de Cliff. Il avait fouiné dans ses documents personnels à la recherche de notes, de cartes, de plans, d’armes ou encore d’objets cachés pouvant incriminer celui-ci mais il n’avait absolument rien trouvé d’intéressant. Sa surveillance avait quant à elle semé le trouble dans l’esprit du Marines. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce que ce dernier avait fait un très grand nombre d’allées et venues à travers la ville ces derniers temps. De nombreuses allées et venues qui l’avaient fait rencontrer énormément de personnes qui pouvaient toutes être de possibles complices. Mais cela pouvait également être de nouveaux amis.

Spoiler:



Semper Fidelis



I am an American, fighting in the forces which guard my country and our way of life. I am prepared to give my life in their defense.
I will trust in my God and in the UNITED STATES OF AMERICA

KoalaVolant
Benjamin Blackbird
Benjamin Blackbird
Survivor
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Only terrorists in the building

Ven 19 Avr 2024 - 18:08

- Aie !

Grommelle Kit en frottant son flanc avec douceur. Ok pour jouer la comédie mais pas pour se faire détruire les côtes à coup de coude pointu. Tony était là. Kit n'était pas doué pour jouer la comédie. Pas mal de personne pouvait déjà le dire. Il avait tendance à ne pas réellement être pris au sérieux. Peut-être parce qu'il avait une apparence de clown. Bien différente de celle de son frère. Alors il suit son frère dans cette lancée.

- Bah ouais, je sais pas ! A croire que tout le monde s'en fou !

Ok, il aurait pu faire mieux. Mais sur le moment, il n'avait rien de mieux. Et il se doute, au regard de son frère, qu'il ne juge pas qu'il soit suffisamment convaincu. Combien de fois avait-il dit qu'il était préférable de demander à quelqu'un d'autres ? Quand bien même il voulait toujours être avec son frère. En tout cas, grâce à Conrad, Tony semble bien intéressé par ce qu'il se dit. Aurait-il vu quelques choses ?

Placé à la gauche de son frère, Kit comprends aisément les signes de son frère. Le mettre en confiance ? Ok. Ca, il sait faire. Kit glisse son bras autour des épaules de Tony pour ajouter.

- Une bombe a faillit péter sous une bagnole. Il y aurait pu avoir des morts, tu te rends compte ? Je sais pas ce que voulait les types mais à mon envie, pas faire des crêpes !

Tony semble soudainement mal à l'aise. Et si Kit pensait qu'il s'avait quelques choses, il se rend rapidement compte d'un autre petit détail lorsque Tony attrape sa main et la retire avec lenteur d'autour de ses épaules. " Je ne suis pas de ce bord, désolé. " Kit reste un peu sur le cul, regardant Tony repartir comme il est arrivée. Mais lui non plus n'est pas de ce bord ! Il jette un oeil à son frère puis se tourne dans la direction de Tony. Pour lui, il a l'impression que Tony va s'attirer des problèmes.

-Il doit être en contact avec ceux qui ont fait la bombe. Le type est trop anxieux, il va parler de ce qu'il a entendu. Il faut le mettre sous surveillance. Pour sa sécurité et pour avoir les responsables. Je suis sûr qu'il traine avec eux sans s'en rendre compte.

Signe t-il après s'être tourné vers son frère. Frère qui ne semble pas bien heureux. Glissant ses mains sur ses hanches, Kit ajouta.

- Oh ça va ! Je pensais pas qu'il allait penser que je voulais lui faire le cul !

Spoiler:







I WILL NOT HIDE BEHIND A WALL OF STONE.

Kit Howlett
Kit Howlett
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Only terrorists in the building

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum