Le deal à ne pas rater :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 édition limitée du manga Blue ...
12 €
Voir le deal

2 participants

Don't mind me, i'm just passing thrown [Dana]

Lun 29 Jan 2024 - 15:22

Le soleil était levé depuis longtemps quand je finis par voir au loin les premier signe du Store à l’horizon. J’avais quitté l’endroit quelques jours plus tôt après avoir pu décrocher quelques petits emplois à gauche et à droite pour certains résidents du coin. C’était devenu un peu mon quotidien depuis mon arrivée en ville. J’allais et venais sans faire de vague. J’avais déjà eu trop d'ennuis ces dernières années et j’appréciais donc de simplement pouvoir me fondre dans la foule. Bien entendu, je faisais toujours face à des gens qui voulaient me voler pour prendre ce qui m’appartenait. La survie était le mot d’ordre peu importe où vous vivez de nos jours. Les gens avaient juste des manières différentes de prioriser la leur. Certains préféraient le nombre ce qui leur permettaient de construire des communautés plus solides. D’autres préféraient s’en prendre aux autres tout simplement et faire tout ce que bon leur semblait. Dans tous les cas, ça revenait toujours à la même chose au final. Tout le monde veut vivre et personne ne veut finir aux mains des marcheurs.

Pour ma part, les contrats de récupérations que je pouvais trouver un peu partout me permettaient de survivre, de me faire des contacts et de mieux découvrir cette ville que je ne connaissais pas encore très bien. C’était pour l’instant ma meilleure solution puisque me présenter directement aux portes de New Eden n’était pas encore une très bonne idée de ce que j’avais pu en entendre. Je vivais comme un vagabond depuis si longtemps que je me demandais si j’arriverais à vivre dans une communauté à nouveau. J'espérais seulement que ma sœur s’y trouvait réellement et de ne pas avoir tout fait pour rien au final. Ça serait un coup dur de découvrir que tout n’avait été que mots dans le vent.

Mais pour l’instant, je me devais d’aller délivrer ce que j’avais trouvé. Bien entendu, rien n’était jamais simple quand tout allait trop bien. J’étais assez observatrice pour reconnaître les emmerdes quand elles approchent. Trois personnes entrent dans mon champ de vision alors que je tournais le coin. J’étais encore à trois rue du Store ce qui n'annoncent rien de bon. Je les avais reconnu comme étant des membres d’un groupe appelé Fallout Coalition. Des gens à éviter en gros. Sauf qu’il est trop tard pour trouver un autre chemin, ils m’ont déjà vu et je me retrouve rapidement dans leur ligne de mire. Le plus costaud des trois se met dans mon chemin et je m’arrête à environ un mètre de lui prête à me défendre si nécessaire.

« Hey ma jolie, tu as fait une bonne récolte? » Il me regarde avec un sourire qui me dit tout de suis que peu importe ce que je réponds, ils s’en foutent. Tout ce qu’ils veulent c’est mon sac et je ne suis pas prête à me le rendre. « Pas vraiment. Il y avait foule dans les magasins. » Il rigole un court instant avant de devenir bien plus sérieux voire menaçant ou il essaye tout du moins. « Allons, donne moi juste ce que tu as dans ton sac. Je suis sûr que le vieux de la boutique d’herbe nous fera un bon prix si on tente de lui vendre ce que tu es aller pour lui. » Je pose la main sur mon arme à feu. Je n’ai malheureusement pas assez de balles pour les abattres les trois, mais si je peux au moins me débarrasser du chef ça devrait faire fuir les deux autres. « J’ai bien peur de ne pas pouvoir faire ça. J’ai pris un contrat avec lui et je vais remplir ma part. » Il ne semble pas franchement apprécier mes mots. Le côté dragueur bad boy qu’il s’était donné disparaît alors que le trio se mettent en position pour me sauter dessus. « Dommage de devoir abîmer ton joli visage, mais tu sais … » Je ne le laisse pas finir et profite du fait qu’il s’est avancé vers moi pour lui envoyer mon pied dans les parties de toutes mes forces et partir en courant vers l’intérieur. Ce n’est pas nécessairement une bonne idée, mais si je pouvais me rendre jusqu’aux portes du Store je serais en sécurité puisqu’ils ne semblent pas vouloir y causer de vagues. Je me mets donc à courir en utilisant débris de voiture ou autre pour tenter de perdre mes poursuivants. Je tourne le coin et fonce directement dans quelqu’un et me retrouve au sol. « Merde désolé pour ça. » J’entends des pas de course retentir et des gens outrer qu’on les poussent du chemin. N’ayant pas trop le choix, je la tire par le col pour nous faire rouler sous une voiture. Je ne peux pas vraiment me permettre qu’elle se retrouve dans leur mire maintenant que je sais très bien qu’elle pourrait me vendre et se retrouver dans une mauvaise position puisque ces gens semblent juste vouloir prendre les équipements de ceux qu’ils croisent sur leur chemin.


[ Road of forgiveness is painful ]
Sara M. Rossi
Sara M. Rossi
Survivor
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't mind me, i'm just passing thrown [Dana]

Lun 29 Jan 2024 - 20:05

J'suis pas spécial'ment à l'aise de m'balader à proximité du Store, seule, alors que j'sais bien qu'ces enfoirés risquent d'être dans l'coin. Sauf que j'peux pas non plus m'terrer à la distil'rie indéfiniment. Si j'veux qu'on puisse r'prendre bien comme il faut les chasses à la prime, va falloir que j'me r'fasse des contacts ici comme j'l'avais fait au No Man's Land à l'époque. D'quoi avoir les bons tuyaux au bon moment quoi. L'genre d'habitude d'flic qui s'perdent jamais, surtout pas quand on s'reconvertit dans la chasse à l'homme quoi.

Alors même si j'me balade avec la boule au ventre, j'continue d'avancer en f'sant d'mon mieux pour rester sur mes gardes. Sauf qu'au bout d'un moment v'là qu'j'entends des voix. J'ralentis l'pas, m'fous au coin d'une rue pour tenter d'écouter c'qui s'passe. J'suis pas spécial'ment du genre à m'la jouer chevalier en armure à voler au s'cours des gens en détresse. Enfin, pas tout l'temps. Mais j'veux surtout savoir dans quoi j'risqu'rais d'm'embarquer au cas où.

J'ai pas vraiment l'temps, en fait, parc'que quand j'entends qu'y'a des bruits d'lutte, j'tarde pas à final'ment m'faire rentrer d'dans. Brutal'ment. J'perds l'équilibre mais les réflexes prennent l'dessus et j'sors mon poignard en m'tenant prête à m'rel'ver pour m'battre. Sauf qu'encore une fois j'me fais prendre par surprise. J'sais pas si j'me ramollis ou si c'est juste parc'que j'ai été surprise par les excuses d'celle qui v'nait d'me foncer d'dans. Toujours est-il qu'elle m'attrape et m'entraîne avec elle sous une bagnole. J'me débarrasse rapid'ment d'sa prise sur moi et j'suis prête à m'tirer quand j'entends les bruits d'pas s'rapprocher. Et v'là qu'quelques s'condes plus tard y'a trois types qui passent en courant. On doit trouver cette salope avant qu'elle aille au Store, si on fout le bordel là-bas Schmidt va nous démonter!

J'ai pas b'soin d'plus pour qu'tout mon corps s'tende. Bordel. C'nom j'le r'connaîtrais ent'mille autres. Et faut croire qu'c'te fille s'est clair'ment pas fait des potes. Leurs voix m'disent rien, c'qui veut sûr'ment dire qu'ils étaient pas là à l'époque. Des nouveaux ? Hm, ça expliqu'rait pourquoi ils veulent éviter qu'leur bourde risque d'entacher la réputation qu'se construit c'connard au Store. Mais ça fait que confirmer qu'ils sont bien installés dans l'coin. J'attends qu'ils s'éloignent un peu et j'finis par r'garder la brune à côté d'moi. J'sais pas qui t'es ni à quoi tu joue, mais tu d'vrais pas tenter d't'en faire des ennemis d'ces types. Faut pas traîner là. On va s'planquer ailleurs en attendant qu'ils s'tirent. Pourquoi j'la laisse pas dans sa merde ? Sûr'ment parc'que j'sais trop bien c'qu'ils f'raient s'ils lui mettaient la main d'sus. Et aussi parc'que j'veux pas prendre l'risque qu'elle puisse parler d'moi. Ou pire, m'faire choper par ces mecs s'ils ont eu une quelconque mission d'me trouver.

On sort d'sous la caisse et j'prends les d'vants, f'sant signe à l'inconnue d'me suivre alors que j'rentre dans un bâtiment juste à côté qu'j'ai d'jà pu visiter. Complèt'ment pourri mais sans morts à l'intérieur. On pourra attendre un peu ici.



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise

Awards:
Dana L. Costello
Dana L. Costello
The Exiles
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum