Le Deal du moment :
Display Pokémon japonaise Terastal Festival Ex ...
Voir le deal

Re: Interview

Ven 26 Jan 2024 - 13:53

Interview
A day in a life.


Si Elandra était à l'écoute, Alan échangea de position lorsqu'elle prit la parole en serrant son classeur dans ses bras, pliant le plastique d'un souvenir d'un modernisme bureautique lointain. Il plissa des yeux et fit glisser la monture de ses lunettes jusqu'au bout de son nez. Il joua un peu à la faire descendre puis remonter en écoutant la jeune femme sans mots dire. En mentionnant un libraire, Alan arqua un sourcil et se recula dans son siège. Le lieu pour les rencontres n'était pas une mauvaise idée, mais Alan accusait le coup de sa réaction. Ce projet lui permettait également de remettre un pied à l'étrier, de se rendre de nouveau utile dans ce nouvel environnement et surtout, de mettre ses connaissances à profit de la communauté, ses connaissances d'origine.

Il deserra son étreinte sur le classeur et la laissa même le saisir et en parcourir les pages. Elandra ne serait pas la personne la plus ouverte au projet. Alan le voyait dans ses gestes, dans son regard, qu'elle semblait fermée voir secrète. Doucement et poliment, il retira le classeur des mains d'Elandra et le reposa sur ses genoux. "Je... Très bien. Contacter un libraire très bien, volontiers." Il plissa les lèvres, comme l'envie de s'avaler lui-même tout entier.

Par la suite, quand Elandra lui fit une autre remarque concernant sa propre position, Alan se râcla la gorge. Elandra maîtrisait ses mots, maîtrisait chacun de ses gestes. Alan n'avait plus rien à faire ici. Il jetait un oeil à la porte ouverte de son bureau et se pinça l'avant-bras. "Le but est de recueillir des anecdotes et des extraits de vos vies, de nos vies. Ce sont des mémoires collectives. Désormais, aucune personne n'est supérieure à une autre et tout le monde mérite de laisser sa trace ou de témoigner sur son expérience."

Alan retira ses lunettes de nouveau et joua avec l'une des branches rouges. "Vous étiez relativement jeune quand tout a commencé, comme beaucoup vous êtes une génération qui s'est forgé en adulte dans ces temps de troubles, et votre voix a un poids qui sera différent que celui d'un plus jeune encore d'un fossile comme moi !" Alan tenta un sourire mais n'était pas aussi à l'aise que d'ordinaire : avoir un rapport hiérarchique ne lui était pas arrivé depuis longtemps et il n'était pas sûr d'apprécier cet échange en se rendant compte qu'une gamine à peine trentenaire comme elle pouvait se montrer aussi froide et claire qu'une femme d'affaire chevronnée. "Vous avez à faire aujourd'hui ?" Demanda Alan sans vouloir la presser. Il ne comptait pas récolter des informations comme ceci sans prendre de gants, loin de lui cette idée.

"Je n'avais pas l'intention de prendre votre journée en otage. C'est simplement pour moi un premier contact, la manière d'amener le projet publiquement envers quelqu'un qui comme vous avez du poids dans cette communauté, assez pour je puisse me permettre d'engager légitimement la chose. Vous comprenez ?" Alan parlait avec un peu plus de franchise et le timbre de sa voix était devenu presque pressé, sans être insistant. Il n'avait pas fait de ronds de jambes depuis longtemps et n'avait pas envie de se prêter à ce jeu là dans ce contexte-ci. Il avait pensé qu'il parlerait d'égal à égal, mais cette femme s'adressait à lui comme une femme hautement placée. Et ça, il ne s'y attendait pas. Il était un peu déçu mais surtout surprit. "Je n'avais vraiment pas l'intention de vous prendre par surprise. Si vous n'avez pas de temps à m'accorder, je peux très bien repartir."

Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview

Ven 26 Jan 2024 - 22:36

Et bien, il semblerait que mon interlocuteur ne soit pas ravi des réponses que j'ai à lui donner vis à vis de ses demandes et attentes. Qu'était-il allé s'imaginer ? Que je sauterais de joie et me précipiterais sur l'occasion comme une décérébrée en quête d'un peu d'attention et d'une dose conséquente de vanité ? Si tel est le cas, dans ce cas cet homme est parfaitement pitoyable et il représente tout ce que je peux haïr de la gent masculine. Je me refuse pourtant à émettre un quelconque jugement définitif après si peu de mots échangés.

Pourtant il serait difficile de ne pas voir la déception dans l'expression du quinquagénaire. A la manière d'un enfant à qui l'on viendrait de refuser une glace, le voilà qui récupère son bien et se contente d'aller dans mon sens certainement pour éviter une punition quelconque. Hm. Voilà quelqu'un de bien peu combatif envers ses idéaux et ses rêves.

L'ombre d'un rictus passe fugacement sur le coin de mes lippes lorsqu'il mentionne qu'aujourd'hui personne n'est supérieur à un autre. Voilà bien un discours que certains ont du mal à tenir sérieusement. Le Sénateur Kessler, par exemple, ainsi que ses partisans rêvant un retour aux mœurs que l'on connaissait sous le règne de Adonaï. Cependant la remarque que fait mon vis-à-vis au sujet de mon âge ne manque pas de me faire légèrement froncer les sourcils. Mon âge vous poserait-il problème, Monsieur Powell ? De voir une femme à un poste politique habituellement occupé par un homme ? Si tel est le cas, sentez-vous libre de vous exprimer à ce sujet mais en dehors des murs de ma demeure. Sachez qu'avant que le monde ne devienne ce qu'il est aujourd'hui j'étais propriétaire de ma propre bijouterie et je n'ai rien à envier à quelqu'un de plus âgé. Hormis l'expérience, bien évidemment. Quoi que mon parcours soit suffisamment atypique pour m'avoir apporté toute l'expérience nécessaire.

C'est alors qu'il dévoile enfin ses cartes. Sous couvert d'une supposée franchise, le voilà qui s'ouvre et révèle certainement bien trop. Si je le laisse terminer, ce n'est que pour avoir le temps de terminer de boire le contenu de ma tasse de thé, reposant cette dernière à côté de moi sur la table avant de reprendre la parole. Alors vous êtes donc en train de me dire que la seule chose que vous espériez est de pouvoir associer mon nom à votre entreprise pour vous en servir afin de gagner en notoriété ? Monsieur Powell, sachez que je ne m'associe en rien à vous. Vous êtes à l'évidence nouveau ici et je vous ferai donc grâce de vous tenir rigueur de tout cela. Sachez cependant qu'en tant que Sénatrice bien des responsabilités m'incombent et je ne suis pas ici pour faire de la figuration ou divertir en attendant qu'un homme vienne « reprendre les rênes » ou que sais-je. Alors oui, mon temps est précieux. Vous n'êtes pas la seule personne que je dois voir aujourd'hui, et votre ouvrage – sauf votre respect – est le cadet de mes soucis actuellement. Les habitants de ce quartier ont besoin de moi.

De fait, comme il l'a dit, il peut très bien repartir s'il le souhaite. Je ne chercherai pas à le retenir. Maintenant si mes réponses ne vous plaisent guère, dans ce cas effectivement je vous inviterai à repartir sur le champ. Si tout cela n'était qu'une maladresse due à une nouveauté difficilement assimilée, alors je consens à vous accorder un nouveau rendez-vous ultérieurement où nous pourrons reparler de tout cela. Et où, dans ce cas, j'ose espérer que vous aurez des questions concrètes et précises à me poser afin d'étoffer votre ouvrage.




- Intelligence is power -


Awards:
Elandra G. Torres
Elandra G. Torres
New Eden | Sénatrice
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum