Le Deal du moment : -33%
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur ...
Voir le deal
99.99 €

Since you been gone.

Dim 17 Déc 2023 - 18:49

Je crois que je ne m'étais jamais sentie aussi vivante, et aussi libre que depuis qu'Alek et moi avions volé cette magnifique voiture à la Furiosa et à Standard. Je dois dire que c'était l'un des plus gros risques que je n'avais jamais pris et si cela n'avait clairement pas été facile, j'étais heureuse que nous nous en soyons sortie, avec cette magnifique Tempête du Désert, et je ne parle pas de la bière, mais bien de la voiture.

Mais, mon bonheur est finalement de courte durée, quand Alek m'annonce qu'il doit se rendre à Junk Town. Il est censé retrouver du monde la bas et autant dire que s'il y avait bien un endroit où je ne voulais pas me retrouver c'était bien là où se trouvait Liam, et Ethan, notre fils. Mais je ne pouvais pas dire non à Alek, pas après le coup que nous venions de fomenter, pas après tout ce que nous avions traversé tous les deux.

Alors j'avais été plus que silencieuse sur les derniers kilomètres, et Alek l'avait bien remarqué. J'avais parlé de ce qu'il m'était arrivé avec lui, mais pas du fait que je retrouverais mes démons à Junk Town. Mon cœur se serre au fur et à mesure que je sais que nous nous rapprochons. Je prie, intérieurement que Liam ne soit pas là, même si, j'en doute. Cet endroit, c'était sa nouvelle famille à lui. Quelque chose contre laquelle je n'avais jamais réussi à lutter. Quelque chose qu'il avait placé avant moi. Avant notre relation. Avant notre fils. Et je ressentais encore cette rancœur que je pensais avoir oublié depuis des mois que j'étais sur les routes avec Alek à mettre le chaos partout où nous passions. Nous entrons finalement dans le campement, et mon cœur s’arrête quand nous passons devant cette maison camion si particulière et si reconnaissable. Mon regard ne peut pas quitter la bâtisse. Comme si, j’espérais le voir tout en étant soulagé de ne pas l'y trouver.

Une fois garés, on nous accueille, je sais que certaines personnes me reconnaissent, mais le ton est calme et distant. Je ne peux pas leur en vouloir. Pour autant, il n'y a pas non plus d'animosité ou de malveillance de leur part. Une fois installés dans une des maisons de fortune pour les passagers, je sors et me dirige vers le camion de Liam. Je reste en retrait, dans un coin, l'observe pendant de longues minutes sans jamais oser me rapprocher plus. Je ne le vois pas, c'est un soulagement autant qu'un déchirement au cœur. Je ferme les yeux, souffle et décide finalement de partir. Je me retourne et, au moment de vouloir partir, je le vois, juste là. Devant moi. Comme s'il m'attendait, qu'il était là depuis aussi longtemps que moi. Mon cœur n'a jamais battu aussi fort depuis des mois. Nos regards se croisent et ne se détachent plus pendant ce qui me semble être une éternité. J'avais eu tellement de choses à lui dire, j'y avais pensé depuis des jours et des jours et finalement, alors qu'il est là, juste devant moi, je reste muette comme une carpe. Et finalement, je m'apprête à partir. Excuses moi, je ne sais pas pourquoi je suis venu là. Désolé.

Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Since you been gone.

Dim 17 Déc 2023 - 19:10

Oh, de base j'aurais certainement aussi fait partie de ceux qui se sont chargés d'accueillir la voiture arrivée vers chez nous. J'aurais pris la peine de descendre de ma vigie et d'aller les saluer, les jauger par principe pour savoir qui est-ce qu'on allait bien pouvoir accueillir chez nous. C'était jusqu'à ce que je la vois sortir. Au moment où mes yeux se sont posés sur sa silhouette, mon esprit a tout fait pour essayer de me convaincre que je me faisais des idées. Qu'elle n'était pas là et que je me trompais. Mais mon cœur, lui, aussi meurtri que naïf, l'a immédiatement reconnue. Parce que même les yeux fermés j'en aurait été capable. Au son de sa voix. Une mélodie que son fils ne doit finalement même pas avoir en mémoire.

Roman est venu prendre la relève, silencieusement, en se contentant de rapidement me poser la main sur l'épaule en voyant ma tronche. Simple regard pour le remercier de son soutien et je descends. Ethan est en compagnie de Sasha et Nascha, comme souvent quand je me charge de monter la garde.

Pendant un long instant, j'hésite. J'ignore ce que je dois faire. Aller la confronter ? Ou la laisser simplement profiter de la décharge en compagnie du mec avec qui elle est arrivée ? Au moins elle a l'air de s'être bien remise et d'être passée à autre chose. Je m'attendais pas à ça. Et je crois que c'est ce qui fait encore plus mal. Alors je décide de simplement rentrer chez moi, enfin à mon camion, pour aller chercher un pull un peu plus chaud avant d'aller récupérer mon fils.

Mais c'est là que je la vois. Debout à proximité du véhicule immobilisé et je m'arrête. Je suis bien incapable de mettre un pied devant l'autre, de l'approcher. Comme un mirage douloureux impossible à atteindre. J'hésite, sûrement trop longtemps, à partir directement chercher notre fils pour ne pas l'importuner. Sauf qu'elle se tourne vers moi. Nos regards se croisent et comme à chaque fois, le temps a l'air de s'arrêter. Enfin, jusqu'à ce qu'elle décide de détourner le regard et de chercher à partir. Wow.

Alors c'est tout ce que tu trouves à dire ? T'as peur que ton nouveau copain s'énerve de te voir me parler ? Si mes mots sont durs, mon ton n'est absolument pas agressif. Blasé, blessé, oui. Mais rien d'autre. Si c'est que ça, t'inquiète pas. Je compte pas chercher la merde. T'as l'air d'aller mieux, c'est l'essentiel. C'est toujours mieux de se débarrasser de ses problèmes pour aller de l'avant. Restez tant que vous en avez besoin, je vous chasserai pas. Un instant, j'ai eu envie de lui parler de Ethan. De sa maladie, de son état. Mais à quoi bon ? Lui et moi, à l'évidence, on est juste de l'histoire ancienne. Une erreur de parcours entièrement de ma faute. Je sais pas à quoi je m'attendais de toute façon.




My hunger it grows
and it won't let me go.
Liam R. Thompson
Liam R. Thompson
Junk Town | Leader
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Since you been gone.

Dim 17 Déc 2023 - 19:36

Vraiment, je ne savais pas à quoi m'attendre et en fin de compte je ne suis presque pas surprise de ce qu'il me dit. Mais en même temps je trouve que ce qu'il me balance à la tronche c'est un peu trop facile. Si je peux comprendre sa rancœur vis à vis de ma décision de ne plus vouloir ni le voir lui, ni Ethan, pour autant, m'attaquer sur le fait que ça a été facile, la je ne suis pas d'accord. Et en plus de ça, jouer le mec jaloux à propos d'Alek ? Mais il a quel âge en fait ? Et ça à le don de me mettre en colère parce que c'est véritablement injuste. Alors que je voulais partir, je me retourne vers lui et j'éclate de rire. C'est clairement nerveux, il n'y a absolument rien de drôle à propos de toute cette situation. Je me rapproche de lui, et même si je ressens de nouveau cette colère en moi, je ne veux pas partir. Pas cette fois. Tu t'entends Liam ? T'as quel âge rappelle moi ? Si t'as quelque chose à dire dis le, et fais pas le mec jaloux qui crois même pas ce qu'il dit. Alek et moi on est juste amis. Et je ne sais même pas pourquoi je me justifie en fin de compte. Je ne lui dois plus rien. Quant au fait de rester, si ça peut te rassurer on restera pas longtemps. Comme si j'allais le soulager d'entendre ça. Ou moi.

Et puis, de continuer d'avoir mes yeux rivés sur lui, forcément ça me rappelle beaucoup de choses. De très mauvaises, mais aussi, de très bonnes. Je baisse la tête rapidement, évitant de m'attarder de trop sur son visage, si parfait, sur cet homme, que j'aime plus que tout au monde. Car si beaucoup pense que je suis passé à autre chose, le fait était là et bien clair. Pas du tout. Cet homme a accablé mes pensées depuis que je suis sur la route. Lui et Ethan. Cet enfant avec lequel je n'avais tissé aucun lien. Ce que j'avais eu tellement peur de devenir, cette mère, incapable de s'occuper de son enfant, le même modèle de mère qui n'en avait que le nom. La mienne. C'était sûrement génétique. Je ne voyais pas d'autres explications.

Je secoue ma tête, je ne sais pas pourquoi je suis venu, je savais très bien que ça allait se passer comme ça. Comme si le fait de ne pas venir permettrait de croire que tout n'était pas complètement mort entre nous. Comme ce chat de Schrodinger. Ni mort, ni vivant tant qu'on ouvrait pas la boîte. Malheureusement, la boite ici était ouverte et elle semblait indiquer que plus rien ne restait entre nous. Et puis, finalement, je relève la tête vers lui. Comment il va ? que je demande, presque dans un murmure.

Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Since you been gone.

Dim 17 Déc 2023 - 22:40

Est-ce que je rêve ? Alors, déjà si c'était une hallucination j'imagine qu'elle aurait réagi autrement qu'elle ne le fait. Non, je dis surtout ça parce que la voilà qui revient vers moi après mes mots... en colère ? Elle est sérieusement en train de s'énerver contre moi ? C'est du foutage de gueule c'est pas possible !

D'ailleurs sur le coup, je la regarde avec des yeux ronds, bien trop choqué par sa réaction pour dire ou faire quoi que ce soit. Elle rit d'un air presque mauvais avant de me balancer son venin à la tronche. Parce que ça relève de ça, là tout de suite. Un aspect de sa personnalité que j'avais fini par ne plus voir, ou plutôt ne plus subir : la vipère acculée crachant son venin pour se défendre et achever son adversaire en un temps record. T'es sérieuse là ? Parce que tu crois que ça me fait plaisir de te voir débarquer avec lui ? De me dire que pendant tout ce temps t'es allée faire je ne sais quoi avec ce mec, même si c'est « juste un ami », en espérant certainement nous oublier le plus vite possible ? Question « dire ce que t'as à dire », je crois que c'est l'hôpital qui se fout de la charité. Tu m'as laissé penser que je te rendais heureuse, que tu voulais toi aussi de cet enfant alors que je t'avais dit que le choix était entièrement le tien et que je le respecterai, tout ça pour quoi au final ? Me joue pas la carte de l'honnêteté, parce que tu l'as pas été avec moi, Lexie.

Contrairement à elle, je dis ça avec aucune colère. Juste de la déception, de la peine. Et je peux même pas le cacher. Je peste, fais quelques pas et me passe la main dans les cheveux nerveusement. Et je m'arrête que quand elle finit par briser le silence en osant me demander comment il va. Là je relève les yeux vers elle, plus dur. Et bien « il » a failli mourir. « Il » était très malade et j'ai cru le perdre lui aussi. Mais j'imagine que ça l'aurait sûrement arrangée. Je me retiens d'ailleurs de justesse de le lui dire. Mais je compte pas m'abaisser à ça. Moi je suis pas là pour lui faire du mal. Qu'elle veuille le croire ou pas.

Et pour en revenir au temps que vous passerez ici, tu crois vraiment que j'ai envie de te voir partir ? Tu te fous de ma gueule j'espère. Tu peux pas sérieusement croire ce que tu dis en balançant des conneries pareilles. Ou bien c'est qu'elle a la mémoire très courte et très sélective.




My hunger it grows
and it won't let me go.
Liam R. Thompson
Liam R. Thompson
Junk Town | Leader
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Since you been gone.

Lun 18 Déc 2023 - 12:56

Je savais très bien que c'était une foutue mauvaise idée de venir ici. Que ça n'aurait de toute façon fait qu'empirer les choses. Que parfois, ne pas savoir faisait moins mal. Toujours en fin de compte parce que s'il y a bien quelque chose à laquelle j'avais tout fait pour éviter d'y penser c'était le fait que j'avais blessé le seul homme qui comptait à mes yeux. La seule personne qui ne m'avait jamais jugé pour ce que j'avais été, ou ce que j'étais à nouveau devenue. La seule personne qui m'avait aimé sans limites. Tout ça pour quoi ? Pour me sentir mieux. Ce fameux don de l'autodestruction dont j'avais hérité. Mais ce qui me fait mal aussi c'est qu'il me ressorte le fait que tout ce qui s'est passé est de ma faute, alors que non. C'était de notre faute à tous les deux. Moi j'avais mentis pour lui faire plaisir, lui l'avait fait pour me rassurer. Et forcément, je suis en colère. Ce sentiment qui continue de monter à la moindre de ses paroles. Je t'ai laissé penser ??? Je t'ai ... Et forcément ça m'agace, je commence à faire les cents pas, j'ai l'impression qu'il essaie de tout me mettre sur le dos. Je trouve ça terriblement injuste. Je ne t'ai rien laissé penser Liam ! Tout ce que je t'ai dit été vrai, c'est toi qui n'a pas respecté la condition. Je te l'ai dit des milliers de fois, que je ne me sentais pas capable de le faire sans toi et toi tu m'as promis que tu serais là ! Et tu n'as jamais été là ! Il voulait que je lui balance ce que j'avais sur le cœur ? Et bien alors allons-y. Tu connaissais mes craintes, tu savais mon ressentis, que je n'étais pas prête, que je ne m'en sentais pas capable, mais avec toi, j'aurais bravé tout ça, sans rien craindre, sans jamais avoir peur. Parce que sans toi, je n'avais aucun intérêt de continuer d'avancer. Parce que sans toi, il n'y avait plus de moi. Mais tu m'as laissé Liam, toute seule. Tu n'as pas tenu ta promesse et c'est moi la méchante dans l'histoire ? Bien sur ...

Et je crois que la colère se transforme doucement en tristesse parce que je sens des larmes monter au fur et à mesure, mes yeux me piquer. Mais je n'ai pas envie de pleurer. Non, je refuse. J'ai cru que j'allais mourir, et si tu avais été là, je n'aurais pas eu peur. Mais de savoir que je ne te reverrais peut-être plus, sans pouvoir te dire adieu c'était ... Trop dur. Et cet enfant qui sans cesse me rappelait que tu n'étais toujours pas là ... Tu sais très bien que si je te l'ai laissé c'était pour le protéger de moi. De ... De toute cette colère que j'avais accumulé parce que cet enfant était pour moi le plus beau cadeau que j'aurais pu te faire. La plus belle preuve d'amour pour toi et que si je lui avait fait du mal, tu ne me l'aurais jamais pardonné et je ne peux pas te perdre Liam. Je n'y survivrais pas.

Merde, j'avais dit que je ne pleurerais pas, mais je crois que les émotions sont trop fortes à cet instant. J'ai préféré partir que de risquer de vous perdre tous les deux pour toujours, de faire quelque chose que je regretterais. Je baisse les yeux, je n'arrive pas à le regarder quand il me dit qu'Ethan a failli mourir. Je relève les yeux finalement après quelques secondes, ils sont rougis par les larmes. Mais ... Il va bien maintenant non ?

Et puis le reste de ce qu'il me dit me laisse totalement sans voix. Je ne comprend pas, n'est-il pas en colère contre moi ? Pourquoi est-ce qu'il voudrait que je reste ? Après tout ce que j'avais fait. Sa colère contre moi était compréhensible en fin de compte, je demandais juste à ce qu'il essaie de comprendre le pourquoi de la mienne. Qu'est-ce que tu veux Liam ?
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Since you been gone.

Lun 18 Déc 2023 - 13:15

On ne se comprend pas. Et c'est presque à se demander si, finalement, nous ne nous sommes pas voilé la face d'une certaine manière quand nous étions ensemble. Si ce qu'elle dit est juste et ce que je dis l'est aussi, alors nous n'avons fait que nous mentir l'un à l'autre et à nous même. En nous persuadant chacun qu'on faisait ça pour l'autre, que c'était par amour. Alors que finalement, ce n'était qu'une manière perverse de nous faire passer pour de bonnes personnes que nous ne sommes ni l'un ni l'autre. C'est bien ce qu'elle tente de me faire comprendre là, non ? Pour elle je suis le méchant de l'histoire. Pour moi, c'est elle.

Parce que tu crois que ça m'a fait plaisir ? D'être loin de toi, de vous ? Je suis parti pour vous protéger, pour éviter que mon passé ne risque de vous atteindre ! Et vu ce qui s'est passé ici peu de temps avant la naissance d'Ethan, je sais que j'avais raison d'avoir peur pour ça. Je refuse qu'on vous fasse du mal à tous les deux par ma faute, pour m'atteindre. Vous méritez bien mieux! Comment elle peut ne pas se rendre compte que tout ce que je fais constamment est dénué d'égoïsme ? Dans le fond, je me fiche pas mal d'être sacrifié pour une cause ou une autre, voire même sans aucune raison. Simplement parce que c'était l'heure. Mais entraîner les gens que j'aime dans ma chute est tout bonnement hors de question.

Je l'écoute parler, silencieux, blessé. Encore une fois, tout est de ma faute alors que j'aurais donné tout ce que j'avais pour être là et pour veiller sur elle. Mais pour sa sécurité il fallait que je parte. Que personne ne puisse faire le lien entre elle et moi. Et quand je la vois pleurer, mon cœur se serre encore davantage. Instinctivement, j'ai un mouvement qui veut m'approcher d'elle et la prendre dans mes bras. Mais je me ravise, serrant le poing en ramenant vers moi la main que j'avais initialement tendu vers elle. A quoi bon ? Ça ne changera rien à la haine qu'elle peut bien me porter pour tout ce que je lui ai apparemment fait.

Disons qu'il se remet. Ça a pas été facile et j'ai vraiment cru qu'il... allait la rejoindre. Mais il a tenu bon... Je me retiens de lui demander ce que ça peut bien lui faire, étant donné qu'elle m'a bien fait comprendre que cet enfant elle n'en voulait pas. Qu'elle s'en fichait et qu'elle ne l'avait porté et mis au monde que pour me faire plaisir comme on offrirait une bonne bouteille d'alcool à Noël. Mais je m'abstiens. Parce que ça ne servirait à rien, en plus d'être inutilement douloureux pour chacun de nous.

Ce que je veux ? Tu poses réellement la question, Lexie ? Tout ce que j'ai toujours voulu c'était toi. Nous deux. Nous trois. Il a besoin de toi et moi aussi. Si ça ne tenait qu'à moi, ce que je voudrais c'est que tu restes ici. Avec nous. Pour toujours.




My hunger it grows
and it won't let me go.
Liam R. Thompson
Liam R. Thompson
Junk Town | Leader
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Since you been gone.

Lun 18 Déc 2023 - 16:31

Je ne sais pas si c'est le fait d'être en colère ou simplement le bonheur intense que je ressens de le revoir, mais je crois que je ne comprends plus rien. La seule chose qui traverse mon esprit actuellement c'est que lui à fait ça pour moi et que moi j'ai fait ça pour lui. Ce qui voudrait finalement dire que nous avons tous les deux autant raison que tort et que, nous nous aimons tous les deux assez fort pour essayer de faire passer l'autre en priorité, sans, malheureusement comprendre que ce n'est pas vraiment ce que nous voulions. Je ne veux pas partir d'ici, mais je le fais pour leur bien, et lui, il ne voulait pas me laisser mais il l'a fait, pour notre bien. Alors quoi ? Nous sommes tous les deux des ... Des cons ? Je ne vois que ça actuellement, que cet adjectif pour nous qualifier tous les deux, sur nos prises de décisions catastrophiques.

Alors je ne sais pas je m'arrête, je prends quelques secondes parce que j'ai l'impression que tout s'entremêle dans nos pensées à tous les deux. Comment en est-on arrivé là ? que je lui demande finalement. Comment on a pu passer de nous deux contre le monde entier à nous deux l'un contre l'autre ? Et je vois bien qu'il a envie de venir vers moi, mais même ça, il n'ose plus le faire. Et je ne peux pas lui en vouloir. Mais je le connais, toujours et encore, par cœur, je sais qu'il en meurt d'envie.

Je reste malgré tout planté là, devant lui à écouter ce qu'il me dit sur Ethan. Sur le fait qu'il a eu peur de le perdre, d'une maladie, lui aussi. Je crois que ça aurait tout simplement fini de l'achever et je suis heureuse que ça ne soit pas arrivé. Je suis soulagée pour lui, pour mon fils, peut-être un peu pour moi aussi. Je mord les lèvres quand il finit par me dire qu'il veut que je reste là. Pour toujours. Avec eux deux. Ce père et ce fils pour qui, j'aurais donné ma vie sans hésiter fut un moment. Est-ce que je m'étais simplement posé la question à moi-même ? De savoir ce que je voulais. Est-ce que ce ne serait pas encore égoïste de ma part que de ne penser qu'à ça ? N'avais-je pas perdu confiance en lui, en moi-même ? Est-ce que ce n'est pas aussi simplement ça l'amour ? Ne pas savoir quoi faire, quoi dire, souffrir mais aussi être heureux et tout cela en même temps ?

Alors j'envoie juste le temps de quelques secondes valser toutes ces questions qui me polluent l'esprit et je me rue dans ses bras. Tant pis si ça n'est pas ce qu'il voulait. Tant pis s'il me déteste. Tant pis s'il ne m'aime plus. Tant pis si je suis malheureuse. Tant pis si je l'aime. Tant pis s'il m'aime. J'ai juste besoin de ses bras, la tout de suite et rien d'autre. Et je fond en larmes. Je suis tellement désolée Liam ...

Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Since you been gone.

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum