Le Deal du moment : -50%
BODUM Bistro Set : Théière filtre 1 L + ...
Voir le deal
19.99 €

Ni mort, ni vivant.

Mer 11 Oct 2023 - 11:22

Je suis toute fière de moi! Je regarde une énième fois, dans le sac à dos, les boites de médicaments que j'ai trouvé en ville. La plus part sont à moitié vide et les autres le sont presque entièrement, mais il y'a des médicaments. Je ne comprends rien aux boites, aux noms, aux couleurs, aux codes. Livrée à moi même je serais capable de m'empoisonner en pensant prendre un cachet contre le mal de tête, mais je sais que nous aurons toujours besoin de réserve, et Emie est capable de faire le trie dans tout ce chaos chimique. Je traverse la cours de la distillerie après avoir passé les barricades toujours en construction. Le temps est clément, quelques nuages paresseux traverse le ciel en projetant une ombre sur les façades des bâtiments en brique rouge. Il fait un peu plus frais que lorsque nous sommes venus nous installer ici, mais pas encore assez pour sortir les gros blousons. Je porte un jeans usé, des trous aux genoux, même si je ne sais pas bien s'ils ont été fait intentionnellement ou si c'est l'usure qui les a creuser, un collant résille -je suis coquette et je vous emmerde- des chaussures de marche et un long tee-shirt des Mariners de Seattle à leurs couleurs. Le sac à dos est en toile brune et n'a plus qu'une bretelle, mais je le garde dans mes mains en jetant des coups d’œils sur mon trèsor. Je sais que Val et Yulia seront content, peut-être même certains exilés, mais en vérité j'ai surtout envie de faire plaisir à Emie. Elle se débrouille avec le peu qu'elle a pour tous nous garder en bonne santé malgré les épreuves que nous traversons. Personne d'autre n'a ses compétences, et personne ne peut vraiment l'aider de façon effiaces, alors quoi que l'on puisse faire pour elle, ce sera toujours bien. Et puis, il n'y a pas que ça. Emilie à sauvé ma main lorsqu'elle a remis mon pouce en place lors du sauvetage sur la plateforme Génésis. Et c'est la femme d'Hayden, et rien que pour ça... Enfin, j'imagine déjà son sourire, sa surprise et ses yeux s'éclairer devant mes trouvailles. Je ne sais pas encore que tout est bon à jeter et la décéption va me faire l'effet d'un coup de poing dans l'estomac. Pour le moment je me sens comme Laura Ingles, et j'ai presque envie de sautiller jusqu'à l'infirmerie. Je rentre dans le batiment principal en saluant chaque Exilé d'un geste de la main et d'un grand sourire, sauf Dana que je fais mine de ne pas voir. Je tourne dans les couloirs, pressée d'arriver là ou je sais que je trouverais la jeune femme.

Lorsque j'arrive devant la porte de l'infirmerie une personne en sort en souriant et en remerciant encore et encore pour les soins qu'elle a reçu, même si je ne sais pas ce que c'est. Emie est un ange, comme Hayden. Sans eux, nous serions en enfer. C'est leur présence qui rend plus doux notre séjour parmi les morts et les vivants. Hayden... Ange sauveur, Emie, Ange soigneur... Oui c'est Dieu qui les a mis sur notre chemin, j'en suis certaine. Parfois je suis surprise de croire encore en Dieu, d'avoir la foi, peut-être que c'est mon éducation américaine, "Pour Dieu et la patrie..." tout ça, mais je sais que nombre de survivants n'y crois plus. Pas moi, et c'est peut-être grâce des gens comme Emie et Hayden.

Je pousse la porte et entre dans le cabinet d'Emie.

-"Salut Em... Ça va, tu as du monde aujourd'hui?" Mon excitation doit se sentir autant dans la joie qui m'habite que dans mon empressement à poser mes fesses sur la table d'osculation avec mon sac sur les cuisses. "Tu devineras jamais ce que j'ai avec moi!"

Salut la joie, bonjour la déception... Mais laissez moi y croire encore quelques minutes. Emie termine de se laver les mains et lorsqu'elle me le demande je lui tend le sac à dos pour qu'elle puisse s’émerveiller de mon ignorance.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni mort, ni vivant.

Jeu 2 Nov 2023 - 19:31

Les journées passent et ne se ressemblent pas vraiment. Pas depuis que les enfants sont tombés malades, pas depuis le déménagement et pas depuis qu'elle est malade, elle aussi. Des nausées qui ne la laissent bizarrement pas tranquille. Mais elle n'a pas vraiment le temps de s'apitoyer sur mon sort. Entre les différentes allées et venues vers le Store pour récupérer les médicaments nécessaires et les vaccins, Émilie est tout simplement épuisée. Mais elle essaie de garder la tête haute, pour tous les membres de la faction, pour son fils.

Elle est là, comme presque tous les jours, dans son infirmerie de fortune qu'elle essaie d'agrandir, de rendre plus efficace, en cas de besoin. D'être aussi bien occupée lui évite de penser sans arrêt à son fils, atteint d'une pneumonie. Heureusement, elle a de quoi le soigner désormais et c'est Hayden qui veille sur lui. Il est si doué avec cet enfant, et elle tellement heureuse de pouvoir compter sur lui, même si, elle est triste qu'il ne puisse pas voir son propre fils. Elle a, d'ailleurs, souvent penser à envoyer une lettre à Nima, pour lui donner des nouvelles mais elle n'ose pas passer outre l'apiculteur. Elle le respecte trop pour ça.

Et c'est un nouveau patient qui vient la voir, elle s'occupe de lui et il repart aussitôt, puis s’ensuit une tornade qui rentre dans la pièce. Kaitlyn. Décidément, on ne refera pas la jeune femme. Alors forcément de la voir aussi pétillante et excitée lui remonte quelque peu le moral. Je ... Euh ... Oui, ça va. Elle est un peu déboussolée par toute l’énergie dont fait preuve la brune. Elle la regarde un peu déconfite. Elle lui montre un sac, fière de sa trouvaille apparemment. Tu ... Tu es pleine de ... Surprise dit-moi qu'elle lui indique, petit sourire sur les lèvres. Elle prend son sac et l'ouvre. Ses yeux s'agrandissent, oh ... ce sont des médicaments ? Elle est surprise, évidemment. Depuis le temps qui a passé, ce genre de trouvailles sont très rares et la plupart malheureusement, inutiles. Mais elle ne désespère pas et elle ne voudrait surtout pas gâcher l'excitation de Kait. Je vais voir ce que je peux en faire.

Elle sort les boîtes et les pose à côté de son amie. Elle regarde avec minutie les noms, les quantités. Malheureusement, comme elle le pensait, ils sont presque tous bons à jeter. Elle grimace un peu avant de finalement lâcher : Tu sais, les médicaments, bien que très utiles à l'époque, restent des denrées périssables et ... Dangereuses parfois, si on les prend alors qu'ils sont périmés. Elle pose ses prunelles bleus sur la jeune femme. Mais en tout cas, tu as trouvé des choses très intéressantes !
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni mort, ni vivant.

Mar 21 Nov 2023 - 9:14

Je ne sais pas bien si elle est émerveillée de mon ignorance, de ma naïveté ou de ma crédulité, mais une chose est certaine, elle essai juste d'être gentille. Elle a beau me flatter en me disant que j'ai trouvé des choses intéressante, elle a le même ton que lorsqu'un gamin te ramène un coquillage et t'explique que c'est pour toi. Tu le remercie gentiment, tu fais comme si ce coquillage avait une valeur inestimable et dès que l'opportunité se présente tu le jette, tu le rends à la plage au milliers des centaines d'autres coquilles vides qui te regarde paresseusement. L'important, d'ailleurs, ce n'est pas le coquillage, conviennent la plus part des gens, mais le bonheur que l'enfant a eue à te l'offrir. Et Emilie semble faire de son mieux pour préserver mon petit bonheur. Pourtant je ne suis pas une gosse: J'aurais ramené un sac de cartons vides l'effet aurait certainement été le même, et je m'en rend bien compte. Mais plutôt que de m'appesantir sur la défaite je reste fascinée par la gentillesse de la bonde. Je l'observe alors qu'elle trie les détritus que j'ai déposé sur sa table d'osculation à la rechercher de quoi que ce soit qui puisse lui servir. C'est une belle femme, menue, aux yeux vifs et intelligents, à la peau claire et fine, aux longs cheveux blonds qu'elle attache en vitesse malgré les mèches rebelles qui se balancent devant son visage. Elle a les traits tirés, les yeux fatigués et ses mains sont abimés par le travail, le combat et les lavages de main incessant qu'elle endure patients après patients. Elle a les traits tirés et son sourire contraste avec l'inquiétude qui barre son front. Celle qui m'a sauvé est prisonnière de son rôle, enfermée dans ce cabinet, enchainée par ses propres compétences, si rares, si précieuses que personne ne peux la soulager.
Nous passons ici, chaque jours, les uns après les autres, l'un pour un bobo, l'autre pour un mal de ventre, un autre pour une blessure, une toux persistante, tous inquiet que la moindre faille dans notre organisme ne nous entraine vers les ténèbres qui meuvent les affamés. Nous nous soucions tous de réduire les risque, de nous porter bien, et nous venons ici sans un regard pour celle qui nous rassure, prends soin de nous et nous garde en état. Certains dirons que c'est pour la communauté qu'ils viennent présenter la moindre entaille à Emilie, afin d'être le plus opérationnels possible, mais en vérité, elle est l'ultime confort que nous pouvons trouver dans notre morbide existence, mais personne ne se soucie d'elle. Aucun médecin, aucun infirmier, aucune aide, aucun soin pour elle, et pour cause... Personne n'a la capacité de faire ce qu'elle fait.

Je réalise tout cela alors qu'elle relève son visage vers moi. C'est comme si, à cet instant, je perçais le masque d'une réalité qui avait toujours su préserver son identité secrète. J'ai l'impression de me retrouver face à un rôdeur que l'on aurait maquillé pour lui donner l'apparence d'un être vivant. Je sais, je suis peut-être pas objective: Hayden prend soin d'elle, Hayden... Mais quand on a une personne comme Emilie prêt de nous ce n'est pas à l'un d'entre nous de prendre soin d'elle, quelques minutes ou quelques heures, quand c'est possible, c'est à nous tous de lui montrer notre reconnaissance, à la préserver, à reconnaître sa valeur. A force de taper sur une pièce de moteur on finit par la casser, et là, c'est tout le moteur qui est foutue. Emilie est l'une des pièce essentiel à la survie de ce moteur qu'est le groupe des Exilés.

Je me lève d'un bond, j'ai pris ma décision et personne, même mourant, ne pourra me faire changer d'avis.

-"T'inquiète, j'ai compris!" Je hoche la tête en remettant les boites dans mon sac d'un large geste du bras. De sa fenêtre on pourrait penser que j'ai mal pris son désintérêt pour les poubelles que j'ai déversé dans son cabinet. On pourrait pensé que la phrase que j'ai lancé impliquait que j'avais compris à quel point j'avais raté mon coup, mais ce n'était pas le cas. Une fois moin foutoir remis à sa place et la sac sur mon épaule je lui prenait la main.

-"Allez vient!" Ce n'était pas une question, ce n'était pas une proposition. Je la tirais avec moi en ouvrant la porte de son cabinet pour qu'elle me suive. Je retournais la pancarte qui se balançait de OUVERT à FERMER, et encore une fois je ne lui demandais pas son avis. "Dépêche, faut que je te montre un truc."

J'espérais que la soudaineté de mon invitation ne lui laisse pas le temps de réfléchir à une quelconque responsabilité qui la retiendrait ici, dans cette pièce qui avait finalement réduit son univers à un cabinet médical.

-"Tu n'as qu'à prendre la radio de l'infirmerie, au cas ou il y aurait un soucis, mais il faut que je te montre un truc, dépêche toi." Soudaineté, précipitation, impulsivité devrait me permettre de la tirer d'ici avant qu'elle n'est eue le temps de réaliser. Et puis, merde, les petits bobos au doigt et les constipation pourraient attendre quelques heures!
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni mort, ni vivant.

Mar 5 Déc 2023 - 23:33

Il se passe un long moment ou, alors qu’Émilie ait indiqué à Kait que ses trouvailles ne lui seraient malheureusement d'aucunes utilité, elle pense qu'elle a vexée la jeune femme. Pour autant, elle l'observe alors que la brune se contente de rester muette. Elle se demande bien à ce moment-là ce qui peut lui traverser l'esprit. A quoi peut-elle bien penser pour rester figée aussi longtemps. Elle s'apprête même à un moment donné à lui demander si tout va bien, mais elle a réussi à apprendre à connaitre la jeune femme depuis le temps maintenant qu'elle partage leur lieux de vie. Elle sait qu'elle est d'un naturel instantané, qu'elle n'a pas sa langue dans sa poche et que parfois, voir souvent ses idées sont terriblement farfelues, mais pour autant, elle a beaucoup d'affection pour elle car elle ne ment pas, elle n'essaye pas de manipuler non plus. Elle veut faire de son mieux et semble parfois totalement incomprise par les gens qui l'entour et Émilie veut lui faire comprendre qu'elle est une personne à part entière pour tout le monde ici. Qu'elle est de la famille et qu'elle ne doit jamais en douter. Alors elle la laisse dans son monde, parfois totalement incompréhensible pour des yeux non avisés. Kait ? Tout va bien ?

Et puis, la voilà qui revient à elle, soudainement. Elle lui attrape la main et lui ordonne de la suivre. Qu'est- Elle n'a pas le temps de terminer sa phrase que la brune l'emmène en dehors de l'infirmerie. Évidemment, elle est surprise la sage-femme. Kait attend ! Mais la brune est plus que déterminée à faire venir Émilie avec elle. D'accord, d'accord j'arrive ! Mais laisse moi juste prendre quelques affaires ! Elle se dépêche la blonde et après avoir pris le nécessaire pour suivre sa jeune amie, elle finit par la suivre. A quoi est-ce que tu penses ? lui demande t-elle, toujours incapable de savoir ce qu'il est en train de se passer dans la tête de Kait. Ou est-ce que tu m'emmènes comme ça ? continue-t-elle de demander. Mais toujours sans réponses de la part de la mécanicienne, elle se contente tout bonnement de la suivre en lui faisant confiance. Vu le caractère de la brune, c'est certain, il va se passer quelque chose de tout à fait inattendu.

Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ni mort, ni vivant.

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum