Le deal à ne pas rater :
Soldes d’été 2024 : trouvez les meilleures promos !
Voir le deal

3 participants

Re: Nice to meet you !

Mar 7 Nov 2023 - 19:05

Je reste méfiant. Peut-être un peu trop. Sûrement trop, en réalité. Et je me doute que ce n'est pas de la faute de ce type, qu'il ne mérite même pas de se prendre toute mon amertume dans la face comme ça. Une chose est sûre, il n'a pas la dégaine d'un Oblivion et ils n'auraient certainement pas envoyé un type comme lui dans le coin. Alors pourquoi est-ce que je me méfie autant de lui ? Pourtant notre mot d'ordre a toujours été d'être un lieu d'accueil pour les gens de passage, de tous horizons.

Je prends une grande inspiration, tentant de me calmer alors que je me passe une main sur le visage et que Zeke lui va profiter des commodités pour se redonner une apparence à peu près humaine. Les bras croisés, pendant que Max s'occupe d'écouter le fameux journal audio dont il a parlé, je me mords l'intérieur de la joue avant de poser mon regard sur Roksana. J'ai confiance en toi et ton jugement, tu le sais. Si jamais tu devais remarquer quelque chose de louche à son sujet, je compte sur toi pour m'en parler d'accord? Parce que dans le fond, on n'est jamais trop prudent. Et de toute manière, je sais déjà qu'elle le fera concernant Rio. Alors je ne vois pas pourquoi Zeke ferait exception.

Quand Maxine termine d'écouter l'enregistrement, je tourne la tête vers elle et hausse les épaules à sa question. Puis sa remarque me fait hocher la tête. Ouais, c'est rien de le dire... Quant à savoir comment l'exploiter, je réfléchis un petit peu. J'imagine qu'on va d'abord voir de quoi il est capable et on verra ensuite où est-ce qu'il sera le plus utile. Il a parlé de manutention et entretien basique, donc j'imagine qu'on pourra dans un premier temps le faire s'occuper de nettoyer à gauche à droite. Roksana a déjà Rio au garage, on va éviter de mettre tout les OVNIs au même endroit, vous croyez pas? Et au pire, je le prendrai avec moi pour certaines rondes, histoire de garder un œil sur lui. Je suis d'avis en tout cas d'éviter pour l'instant de le laisser seule avec les filles. Et c'est pas vraiment une option que de proposer le contraire.

Quoi qu'il en soit, le voilà qui revient. Et effectivement, un coup de décrassage était pas de trop. Sa remarque m'arrache même l'ombre d'un sourire amusé, qui disparaît malgré tout assez rapidement. Pour aujourd'hui, on est pas des monstres, tu peux aller te reposer. On verra ensemble demain où est-ce que tu pourras te rendre utile, mais ça risque de pas être très reluisant dès le départ. Ça te va ?




My hunger it grows
and it won't let me go.
Liam R. Thompson
Liam R. Thompson
Junk Town | Leader
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nice to meet you !

Mar 7 Nov 2023 - 20:10

Rien d’utile dans son sac donc. A part peut-être les quinze mètres de corde qui pourrait toujours servir à l’attacher avant de le balancer dehors à coups de pied au cul si jamais il s’avisait d’essayer de la leur faire à l’envers à un moment où à un autre. Ses cassettes audios n’offrent aucun avantage particulier pour le campement, mais il n’est pas exclu que l’ancienne militaire y jette un coup d’œil à l’occasion et lui emprunte pour changer un peu de sa vieille compilation. Après y avoir été fortement invité par Maxine, l’énergumène se décide finalement à partir en direction des sanitaires pour se décrasser, laissant aux trois autres l’occasion de discuter un peu sans avoir à prendre de pincettes. La rousse se perd dans l’écoute du journal de bord de Zeke, espérant probablement récolter quelques informations de première importance, et Roksana lance un regard inquisiteur en direction de Liam, comme pour lui demander silencieusement ce qu’il pense de tout ça. Evidemment, ce qu’il lui demande ne la surprend pas. « T’inquiète. J’vais l’garder à l’œil le temps qu’on en apprenne plus sur lui, par mesure de précaution. Il a pas l’air dangereux, et en vrai j’veux pas passer pour la parano d’service, mais on sait jamais. Avec les p’tites et tout… » La brune n’aurait probablement aucun mal à lui fracasser le crâne en deux à coups de pompes s’il tentait quoi que ce soit à son encontre, mais tout le monde dans le campement n’est pas entrainé pour ça.

Maxine retire finalement le casque de ses oreilles, et la petite phrase ironique qui lui échappe pour décrire ses trouvailles arrache un reniflement amusé et légèrement condescendant à l’ancienne militaire. Franchement, elle n’est pas surprise le moins du monde. La jeune maman leur demande finalement leur avis sur ce drôle de type, mais elle s’empresse de donner le sien avant que l’un ou l’autre ait eu le temps d’ouvrir la bouche pour répondre. Un hurluberlu… Le mot est bien choisi. « C’est rien de l’dire. Et cette façon de parler là, j’suis sûre qu’il est du genre à sortir des trucs genre sacrebleu ou scrogneugneu au lieu d’dire putain d’merde comme tout le monde. » Il ne manquerait plus qu’il se mette à utiliser des mots d’une autre époque dans le genre de ceux qu’on ne trouvait plus que dans les livres d’Histoire. Flagorner. Pandiculer. Blastengier. Roksana n’en connaît pas d’autres, ceux-là, c’est juste parce qu’ils sonnent marrant à l’oreille. Quand Liam annonce qu’avec Rio au garage, il ne serait pas judicieux d’y coller aussi le nouveau, un sourire lui étire les lèvres. « Amen. » Après de longues minutes, Zeke revient, arborant à présent une apparence beaucoup plus présentable qu’à son arrivée. Liam lui donne quelques indications, l’invitant à aller se reposer dans les barraques prévus pour les gens de passage. « Evite de t’balader au hasard dans le camp pour le moment. Si t’as besoin d’un truc, j’crèche dans la remorque de hippie, là-bas. Pour le reste fais comme chez toi, mais oublie pas qu’t’es chez nous. » Il n’a pas encore fait ses preuves après tout.


queen of spades
"Don't call it a comeback, I been here for years, I'm rockin' my peers, puttin' suckers in fear, makin' the tears rain down like a monsoon" (c) alaska.  


Awards:
Roksana Horlenko
Roksana Horlenko
Junk Town
Championne du WriMo
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nice to meet you !

Jeu 11 Jan 2024 - 4:55

Plus agréable ? Mieux que ça. Après quelques jours sans ablution, et quelques semaines sans eau chaude, j’avais tendance à oublier ce à quoi être humain ressemblait. En revanche, les anciennes habitudes revenaient vite, à tel point que mes vêtements, sales, sur mon corps nouvellement propre, me semblaient si étranges qu’une légère démangeaison, au niveau de l’aisselle gauche dont je n’avais jusque là pas entièrement conscience, avait complètement disparu. Et c’était sans parler du sang séché, de l’écorce, des branchages et feuillages que j’avais extrait de mes cheveux. Dans une moindre mesure, j’étais étonné qu’ils puissent me reconnaître tant je me sentais changé, tant physiquement que spirituellement.

Liam prit la suite avant que je puisse répondre, prenant les devants quant à mes devoirs vis-à-vis du camp. Si cela n’avait pas été clair jusqu’alors, je me fis une note mentale : c’était à lui que je devrais rendre des comptes, directement ou non. Contrairement à mes attentes, il annonça me laisser champ libre pour la journée, ce à quoi je m’apprêtais à répondre que j’avais de l’énergie à revendre, avant de me retenir.

Au cours de mon voyage, j’avais pu faire partie de différents groupes de survivants, pour lesquels mon existence était éphémère, ou peut s’en fallait, n’ayant besoin que de ressources avant de reprendre la route. Dans ces circonstances, et n’ayant que rarement de quoi échanger, il me fallait faire preuve d’utilité immédiatement, sans repos. Ici, la donne était différente.

Pour deux raisons. D’abord, car Liam, Maxine, et Roks ne faisaient pas partie d’un groupe de survivants, mais d’un véritable campement, renforcé, et dont les habitants avaient la tête sur les épaules. Leur méfiance à mon égard ne faisait que le prouver. Ensuite, car mon périple était enfin terminé. Je dus me répéter mentalement cet état de fait : j’étais enfin arrivé chez moi. Depuis ce campement, je pourrais chercher ma famille à Seattle et revenir quand j’en aurais besoin. Autrement dit, j’avais le temps de créer une relation avec ce village d’ordures, et commencer à payer ma dette une fois reposé serait un avantage pour eux comme pour moi.

Roks en profita pour donner les derniers avertissements. Naturellement, je hochai la tête, avec un sourire avenant. Outre les douches et baignoire, la remorque hippie qui trônait dans le camp avait aisément attiré mon attention, et avant même de savoir à qui elle appartenait, avait gagné de ma part un hochement de tête et un sourire entendus.

Si mes services ne sont pas nécessaires avant demain, je vais tirer ma révérence. J’ai des mois de sommeil à rattraper, et une journée pour le faire.

Sans plus de détails, et de manière inhabituelle pour mon caractère, je pris sans un mot le chemin des baraques qu’ils m’indiquèrent, après avoir récupéré mon walkman. Une fois la porte fermée derrière moi, je restai une minute immobile, l’oreille tendue, afin de m’assurer que personne ne restait derrière la porte. Quand je fus certain que j’étais seul, mes muscles se détendirent, et je fis le tour de la pièce, les yeux fermés, afin de me familiariser avec. Une pièce simple, sans meuble, uniquement un lit sommaire. Un sourire m’échappa avant d’être retenu.

Mes mains s’emparèrent des deux côtés du lit, et le soulevèrent pour le replacer, aussi silencieusement que possible, pied du lit contre la porte, dans l’idée de gêner quiconque souhaiterait interrompre mon sommeil. Étant pour l’heure désarmé, je ne pouvais pas prendre le moindre risque. Puis, entre l’espace entre la tête du lit et le mur, j’étendis ma veste et m’allongeai. Le sommeil ne vint pas immédiatement, à cause du sang battant dans mes oreilles. Je finis par chercher mon walkman des doigts, et le trouvant, l’amener à mon visage. J’appuyai sur record et dictai :

[CLIC] J’ai été accepté dans le campement. Pour résumer, pas de cannibales ici, et bien que je n’ai officiellement rencontré que trois personnes, tous sont raisonnables. Méfiants, bien entendu, mais pas plus que n’importe quel groupe. Ouais, je pense qu’on va bien s’entendre. Si cette cassette s’arrête là, c’est que je me suis fatalement trompé. [CLAC]

Après avoir pressé stop, j’étendis le bras, soulevai le matelas du lit et cachai le walkman avec la cassette entre l’avant-dernière latte et le matelas. Dire que je ne doutais pas des intentions de mes hôtes aurait été un mensonge, mais le simple fait d’être allongé, quoiqu’à l’opposé de la porte, était une preuve de ma confiance. Bras croisés sur ma poitrine, je finis par fermer les yeux, et glisser, lentement mais agréablement dans le sommeil…
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nice to meet you !

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum