Le Deal du moment :
Soldes d’été 2024 : trouvez les ...
Voir le deal

Did you see her ?

Ven 26 Mai 2023 - 9:32



Comme les quelques jours passés dernièrement, le temps est au beau fixe encore pour ce jour d’été qui donne l’impression de ne jamais finir. J’ai passé le plus clair de mon temps à me balader dans les rues du NML, à chercher des informations sur Olivia, mais les réponses restent pour la plupart les mêmes. Ou on ne voit pas, ou on ne veut pas me répondre et je dois dire que je crains de plus en plus qu’elle ne soit réellement partis rejoindre ce groupe de fanatique. J’ai entendu ce qu’on leur promet, aux personnes désireuses de vivre mieux. Un toit, de la nourriture, l’accès au soin. Mais contre quoi ? Les rumeurs venant d’un peu partout ne sont pas pour me rassurer, au contraire. Alors, me voila encore en train de chercher de nouvelles informations.

C’est une femme qui m’a aiguillé sur celui là. Il y aurait une personne qui s’occupe des soins particuliers pour les femmes qui aurait peut-être des informations. Je ne sais pas si Olivia aurait pu aller la voir pour ça, mais c’est pour le moment, la seule piste un temps soit peu intéressante que j’ai à me mettre sous la dent et je dois dire que je tourne en rond depuis trop longtemps maintenant. J’ai besoin d’avancer et de croire que je peux encore trouver celle dont je me suis occupé depuis des mois maintenant.

Après quelques heures de recherche, je trouve enfin la personne que l’on m’a décrite. Grande, brune, un visage d’ange. Un joli visage d’ange d’ailleurs. Je l’observe un long moment, pour essayer de la cerner, avoir un début d’idée sur qui elle peut être, quel genre de caractère. Mais de ce que je vois, je ne pense pas que je vais avoir à m’inquiéter, mais, je reste prudent malgré tout.

Je me rapproche, continue de l’observer. Elle a l’air d’être le genre de femme qui pourrait me plaire. Douce et discrète. Et une fois que j’ai capté son attention, je lui offre un petit sourire, histoire de la mettre en confiance. Ou d'essayer, au moins. Salut, que je lui lance simplement. Je cherche une jeune fille, on m’a dit que tu pourrais peut-être me renseigner. Autant ne pas passer par quatre chemins.


Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Did you see her ?

Lun 29 Mai 2023 - 13:56

Comme de coutume, le No Man’s Land grouille de monde et l’agitation entre les différents étals est à son comble. La chaleur rend le travail pénible, et le bruit constant n’aide pas spécialement Louve à se concentrer sur sa tâche. La femme enceinte de trois mois sur sa table d’examen de fortune est agitée, et la gynécologue lutte tout autant avec sa patiente qu’avec son stéthoscope pour percevoir les battements de cœur du bébé. La grossesse semble bien se dérouler, et Louve laisse la jeune fille repartir avec plusieurs recommandations pour les prochaines semaines et un engagement de sa part de revenir sous trois mois pour un contrôle supplémentaire. Elle profite de l’accalmie temporaire pour se lancer dans un inventaire. Elle sait déjà qu’il ne lui reste plus grand-chose, et c’est avec un soupir agacé qu’elle commence à noter l’état de ses stocks sur un bout de papier, bien consciente qu’elle n’ira pas bien loin si elle ne trouve pas rapidement une solution. Il reste plusieurs endroits dans la ville qui n’ont probablement pas encore été entièrement dévalisés, mais elle ne se sent pas de partir seule en expédition armée de son courage et de son couteau de chasse. L’espace d’un instant, elle a la désagréable sensation d’être observée, et lorsqu’elle lève les yeux, elle croise le regard d’un homme qui s’approche de l’endroit où elle se trouve. Pas spécialement inquiète, la brune continue son inventaire tout en lui jetant des coups d’œil de temps à autre, curieuse de savoir ce qu’il peut bien lui vouloir.

Arrivé à sa hauteur, l’homme lui offre un petit sourire auquel elle répond de manière brève, à mi-chemin entre la politesse et le mimétisme. L’espace d’un instant, la brune se demande ce qu’il peut bien attendre d'elle. Il n’a pas l’air blessé, et de toute évidence, il n’est pas venu jusqu’ici pour une consultation gynécologique. Il ne semble pas menaçant, et malgré la présence de beaucoup d’autres personnes aux alentours, la jeune femme ne baisse pas totalement sa garde pour autant. « Salut. » Il tombe mal, mais la brune tente au mieux de pas le laisser transparaître dans la manière dont elle s’adresse à lui. Et lorsqu’il pose finalement sa question sans détour, la brune hausse un sourcil, légèrement intriguée et peut-être un peu méfiante. « Ça dépend de ce que tu lui veux. » Elle se doute bien qu’il ne trahira pas ses mauvaises intentions – si tant est qu’il en ait – mais elle demande quand même, pour analyser sa réponse ou le ton de sa voix peut-être. Il pourrait tout aussi bien chercher sa fille qu’une petite amie en fuite, et dans le premier cas, elle n’aurait aucune raison de lui refuser son aide. « T’as une photo ou quelque chose ? » Elle pose la question tout en reprenant son maigre inventaire, incapable de retenir un soupir face au niveau drastiquement bas de ses derniers flacons et à l’absence de certains médicaments indispensables à la bonne pratique de son métier. Offrir des soins sans contrepartie à des personnes dans le besoin ne la dérange aucunement, risquer sa vie pour refaire ses stocks, ça la motive déjà beaucoup moins.


when the party's over
"But the tigers come at night, with their voices soft as thunder. As they tear your hopes apart, and they turn your dreams to shame" (c) alaska.  

Louve A. Montgomery
Louve A. Montgomery
Survivor
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Did you see her ?

Lun 19 Juin 2023 - 18:10



Bon, déjà, la brune me répond. Même si elle à tout de même l’air méfiante. Et pour cause, je ne peux pas la blâmer pour ça. Une femme, qui prodigue des soins, qui à donc, du matériel médicale, elle fait bien de se méfier. Alors je reste concentré sur ce que je cherche aujourd’hui, je n’ai pas vraiment le temps de m’égarer.

Je souris à sa question et répond un peu moqueur : Tu sais que je pourrais te répondre n’importe quoi à cette question. Que tu ne sauras probablement pas si je dis la vérité ou pas. Après tout, si j’avais de mauvaises intentions envers Olivia, un simple mensonge me suffirait à ôter les doutes de la doc. Mais heureusement pour moi, ce n’est pas le cas. Enfin, pas d’après moi. Je suis inquiet pour elle à dire vrai. Elle s’appelle Olivia, c’est une jeune femme, brune. Nous étions ensemble un moment et mon côté papa trop possessif l’a fait fuir. Autant être honnête. J’ai peur qu’elle ait croisé la route de personnes peu fréquentables et je me suis dit que vu les soins que tu prodiguais, un visage féminin aurait pu lui être plus sécurisant.

J’attends quelques secondes avant de reprendre. Si tu as besoin d’un paiement contre l’information, j’ai de quoi payer, ou je peux faire en sorte d’avoir ce dont tu aurais besoin. Comme je te l’ai dit, je n’ai pas l’intention de lui faire du mal, je veux juste m’assurer qu’elle n’est pas en danger et je dois dire qu’elle est assez douée pour s'attirer les ennuis. D’où ma présence ici et ma requête à la brune.

Je souffle un coup avant de reprendre, non, pas de photo, mais c’est une petite brune, assez débrouillarde, pas très bavarde. Elle portait un manteau kaki ou vert. Des bottes brunes dont une avec des fleurs sur la lanière. Elle a les yeux verts et … Enfin, c’est une adolescente en fin d’adolescence que je rajoute finalement. Autant dire que c’est une plaie, une vraie, à gérer pour moi qui n’ai absolument aucune expérience avec les adolescents, encore moins les jeunes femmes. Je me débrouille déjà assez mal avec les femmes de manière générale. Alors ? Vous pouvez m’aider ? que je redemande.



Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Did you see her ?

Mar 27 Juin 2023 - 18:27

Louve ne sait pas trop si elle peut entièrement se fier à sa capacité d’être un bon juge en matière de nature humaine, mais la réponse que lui offre l’inconnu lui semble plutôt honnête ; satisfaisante, tout du moins. Il pourrait tout aussi bien mentir comme un arracheur de dents, mais le léger accent d’inquiétude qui perce dans sa voix ne semble pas feint, et la brune se détend légèrement face à lui, lui offrant même l’ébauche d’un sourire un peu moins automatique. Il recherche une très jeune femme – évoquant une relation à la dynamique vraisemblablement parentale – qui répondrait au prénom d’Olivia. La description est plutôt vague, même si elle s’imagine que l’homme fait de son mieux avec les moyens du bord, et elle réalise bien vite qu’à part ouvrir l’œil à partir de maintenant, elle ne lui sera probablement pas d’une grande aide. Il lui assure à nouveau qu’il n’a pas de mauvaises intentions et propose même de la payer en échange des informations qu’elle pourrait lui fournir à propos de sa petite disparue. L’obstétricienne hausse les épaules, vaguement vexée par sa proposition. « Je ne demande rien en échange de mes soins, je ne vais pas commencer à le faire en échange d’informations. » Peut-être qu’elle devrait, au final. Histoire d’éviter de se retrouver avec des malades et des blessés sur les bras qu’elle ne pourra bientôt plus soigner au vu du stock misérable de médicaments et de fournitures médicales qu’il lui reste. C’est que ce genre de ressources à tendance à fondre comme neige au soleil par ici.

Lorsqu’elle lui demande s’il possède une photo, elle n’est pas surprise de l’entendre lui répondre par la négative. Il la décrit avec plus de détails pour compenser, s’attardant sur sa taille et sur les vêtements qu’elle pourrait porter. Il évoque une paire de bottes brunes avec des fleurs sur la lanière de l’une d’entre elle, et la brune sait par avance que ce petit détail continuera longtemps de lui trotter dans la tête. Parce que c’est loin d’être commun, et que le simple fait qu’un homme d’une quarantaine d’année soit capable de décrire une paire de chaussures autrement que par leur couleur lui semble suffisamment surprenant pour être marquant. « Je suis désolée, ça ne me dit rien. Mais je peux ouvrir l’œil à partir de maintenant. » Elle voudrait pouvoir faire plus que ça, parce qu’elle sait bien que sa proposition ne sera pas en mesure de rassurer l’homme qui se tient devant elle, mais en l’état, elle est impuissante. « Une petite Olivia avec des fleurs sur la lanière d’une de ses bottes brunes, ça ne doit pas courir les rues. » Elle lui offre un petit sourire encourageant, et récite son texte pour lui montrer qu’elle a retenu la description physique de la jeune adolescente qu’il recherche, comme dans l’espoir de le rassurer un peu. « Enfin, pour ça il faudrait que je reste ici. Parce que vu ce qui me reste en stock je ne vais plus être utile très longtemps. » Elle grimace légèrement en indiquant les cartons vides derrière elle d’un geste de la main.


when the party's over
"But the tigers come at night, with their voices soft as thunder. As they tear your hopes apart, and they turn your dreams to shame" (c) alaska.  

Louve A. Montgomery
Louve A. Montgomery
Survivor
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Did you see her ?

Jeu 6 Juil 2023 - 19:46



Ça à le mérite d’être claire, elle ne me demandera rien en échange de ses informations. Même si l’intention est louable pour le coup, cet altruisme ne la mènera pas loin, mais j’imagine qu’on devrait plutôt la remercier pour ça. Donner sans rien demander en retour, elle ne survivra pas comme ça, mais elle mourra en ayant l’assurance d’aller au paradis, si tant est qu’il existe. Mais après tout, ça ne me regarde pas vraiment, la façon dont elle s’assure son futur.

Comme je m’en doute, elle n’a pas l’air de l’avoir croisé, j’avais eu pourtant un maigre espoir qu’elle puisse au moins me dire qu’elle l’avait vu. Ça m’aurait simplement confirmé au minimum qu’elle était en vie. Mais voilà une nouvelle piste qui me passait sous le nez, qui m'emmenait tout droit dans une nouvelle impasse. Je souffle, je ne suis pas satisfait, mais je dois continuer de chercher, je dois bien ça à son père qui me l’a confié juste avant sa mort. Et je le vis clairement comme un échec car je n’ai pas réussi à la protéger comme je le lui avais promis.

Ce n’est pas grave, tu seras toujours un œil de plus pour moi que je lui répond, déçu évidemment. Je l’écoute ensuite, la regarde quand elle me dit qu’elle ne pourra pas rester trop longtemps ici à cause de son stock. C’est bien ce que je disais, si elle donne sans rien demander en échange, elle ne doit pas pouvoir aider grand monde, malheureusement. Je ne juge pas sa façon de faire, car il faut des personnes comme elle, surtout en ces temps de disette, mais c’est logique après tout. Aujourd’hui, on a, littéralement rien sans rien.

Je désigne son maigre stock de la tête. C’est normal que ça diminue aussi vite, surtout si tu ne demandes rien en retour que je lui fais. Mais … Et là forcément, je me lance à nouveau dans une mission que j’aurais sûrement mieux fait de ne pas accepter. Bien qu’elle ne m’ait rien demandé, je me voyais mal, maintenant qu’elle avait tenté de me rencarder sur Olivia de ne rien faire pour elle. Si t’as besoin d’un coup de main, je peux t’aider à refaire ton stock si tu veux. Et voilà, cette phrase, si souvent lancé qui finirait par me tuer. Je connais quelques endroits ou on pourrait peut être trouver des choses qui te seraient utiles.

Et avant qu’elle ne me réponde je ne sais quelle excuse j’ajoute : C’est pour ta réponse. Vois ça comme un paiement d’avance, si tu trouves quelque chose sur Olivia.



Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Did you see her ?

Mer 12 Juil 2023 - 23:45

Le discours de l’homme fait plus que sens, mais Louve ne s’imagine vraiment pas monnayer quelque chose d’aussi vital que des actes de soins. Peut-être qu’elle se paye le luxe d’ériger la bonne morale comme une vertu parce que dans le groupe dans lequel elle évolue depuis quelques temps, elle reste relativement préservée du froid et de la faim. Elle serait probablement bien moins altruiste si elle venait un jour à se retrouver toute seule et à ne compter que sur elle-même pour avoir une petite chance de survivre à ce monde devenu presque entièrement hostile. Elle ne sait pas trop quoi répondre à ça, parce que c’est une évidence et que seul un imbécile viendrait ouvertement le contredire, mais l’homme reprend la parole sans lui laisser le temps de tergiverser. Il lui propose son aide pour aller récupérer des médicaments et des fournitures médicales, et si le premier réflexe de la brune est de refuser tout net sa proposition, il ne lui en laisse pour le moment pas l’occasion. L’argument qu’il utilise pour justifier son offre lui arrache un petit sourire. « Si tu payes d’avance, c’est toi qui vas finir par te retrouver sans rien. » Parce que les chances qu’elle tombe par hasard sur la personne qu’il cherche sont infimes, et il doit forcément en avoir conscience. Mais même si ça ressemble à un acte charitable déguisé, le fait qu’elle n’en soit pas officiellement la bénéficiaire finale la pousse à ne pas rejeter l’idée en bloc. « C’est vrai qu’un coup de main serait pas du luxe. » Un regard vers ses cartons presque vides achève de la convaincre.

Elle n’est pas particulièrement fan de l’idée d’aller se balader dans des bâtiments abandonnés en compagnie d’un inconnu, mais dans les temps difficiles, il parait que nécessité fait loi, alors autant se jeter à l’eau. D’un geste de la main, elle indique ses affaires à la femme qui tient l’étal à côté du sien, pour lui demander silencieusement de garder un œil dessus pendant son absence, juste au cas où. Les réguliers du No Man’s Land sont tous plutôt reconnaissants des services qu’elle offre sans contrepartie, alors le risque de se faire piller le peu de possession qui lui reste est infime, mais mieux vaut prévenir que guérir. Elle avise l’homme qui se tient toujours face à elle et décide de lui accorder une porte de sortie, histoire qu’il puisse se raviser sans se sentir mal à l’aise. « Tu as conscience que je ne vais t’être d’aucune utilité, pas vrai ? Si ça tourne mal, je veux dire. » Si sa silhouette longiligne lui permet aisément de se faufiler dans les ouvertures les plus étroites ou de se cacher dans des endroits improbables, elle ne lui est malheureusement d’aucun secours sur le plan de la force physique. Elle n’est pas taillée pour la survie, et ça se voit comme le nez au milieu de la figure, mais elle se sent quand même obligée de le préciser, juste au cas où. « Mais si c’est ok pour toi, je te suis. » Elle vérifie que son couteau est toujours accroché à sa ceinture d’un geste de la main, parce qu’on ne sait jamais, pas vrai ?


when the party's over
"But the tigers come at night, with their voices soft as thunder. As they tear your hopes apart, and they turn your dreams to shame" (c) alaska.  

Louve A. Montgomery
Louve A. Montgomery
Survivor
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Did you see her ?

Ven 21 Juil 2023 - 8:39



Elle n’a pas vraiment tort non plus la brune. Payer d’avance pour une information que je n’aurais probablement jamais, l’arnaqué dans l’histoire c’est bien moi, mais je me dis que ce sera peut être un service rendu qui me servira plus tard. Il ne faut pas manquer une occasion d’avoir des gens qui peuvent nous être un jour redevable. Et puis celle qui semble être médecin, ou quelque chose dans ce style là accepte ma proposition. Elle aurait franchement eu tort de refuser une aide comme la mienne. Non pas que je m’estime indispensable, mais le regard qu’elle porte sur ses stocks et la grimace qu’elle fait à la suite me prouve que j’ai tapé dans le mille avec ma proposition. Tant mieux.

Une fois prête à me suivre, elle m’indique qu’elle ne me sera d’aucune utilité. Voilà bien ma veine, moi qui me retrouve à aller devoir fouiner en dehors du NML avec une personne qui ne semble-t-il ne sache pas se battre. Je souffle un coup, mais je suis un homme de parole et si je lui ai proposé mon aide, ce n’est pas pour me raviser au moindre petit imprévu et puis, ce n’est pas comme si je n’avais pas l'habitude de protéger les gens. C’est bon à savoir, que je lui réponds. Mais ça devrait aller, là où l'on va, à part des affamés, il ne doit pas rester grand monde, j’ai déjà fait un peu de ménage. Un ancien centre commercial désaffecté. Un endroit où j'avais déjà mis les pieds plusieurs fois, faisant des stocks dans une pièce que j’avais bloquée. Je la regarde se munir de son couteau et ajoute avec un petit sourire : Déjà tu ne viens pas complètement nue, tu as au moins de bons réflexes de base. Et ça pourra toujours nous servir. Et avant de prendre la route : Roman, que je lui indique simplement.

Nous prenons alors la direction de l’endroit laissé presque entièrement vide après quelques heures de marche. La bâtisse est immense et cela fait longtemps que plus personnes ne met les pieds ici. Tous pense qu’il n’y a plus rien à récupérer mais il faut simplement savoir ou chercher. On se rapproche d’une petite entrée dans laquelle je me faufile en premier sait-on jamais. Une fois à l’intérieur, je jette un œil un peu partout. J’ai installé des pièges qui me permettent de savoir si quelqu’un est passé par là ou pas et de ce que je vois, rien à signaler pour le moment.

Il y a une pièce un peu plus loin et j’avise celle qui m’accompagne : J’ai planqué quelques trucs la dedans, on peut aller voir s’il y a des choses qui pourraient t’intéresser. Parce que si nous ne trouvons peut-être pas de matériel médical proprement parlé, elle pourra toujours faire du troc. Et puis, finalement avant d’arriver à ma pièce secrète, c’est un bruit métallique qui résonne dans tout le bâtiment, comme un écho. Il semblerait que nous ne soyons pas seuls en fin de compte.

HRP:


Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Did you see her ?

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum