Le deal à ne pas rater :
Soldes d’été 2024 : trouvez les meilleures promos !
Voir le deal

horse riding 101

Ven 5 Mai 2023 - 18:41

Foutu planning. C’est la seule pensée cohérente qui tourne en boucle dans la tête de la brune lorsqu’elle sort de l’infirmerie après sa période réglementaire de travail. Impossible de négocier plus d’heures supplémentaires, Lisandro et Nolan se sont montrés très clairs à ce sujet, et Quinn ne s’est pas non plus gênée pour lui faire comprendre qu’elle en faisait trop. Ils pensent probablement qu’elle va profiter de ce temps de repos pour aller s’allonger un peu dans son tipi, mais l’idée de regarder le plafond pendant des heures en ressassant des idées noires ne lui apparaît pas comme très séduisante. Après y avoir réfléchi quelques instants, elle opte pour une balade improvisée à travers le campement. Avec un peu de chance, elle finira bien par tomber sur un truc à faire, ou bien un coup de main à donner histoire d’occuper le reste de sa journée au mieux et de se rendre utile au reste de la communauté. Un peu plus loin, elle aperçoit les écuries, et la curiosité la pousse à s’en rapprocher. Les chevaux qui s’y trouvent sont immenses, et lorsqu’elle les compare aux poneys qu’elle montait parfois lorsqu’elle était gamine avant de venir s’installer aux Etats-Unis, la différence de taille lui donne presque le vertige. L’un des animaux s’agite un peu lorsqu’elle s’approche, s’attendant probablement à recevoir une ration. « Je suis désolée, je n’ai rien à te donner mon grand. » Elle parait presque embarrassée, de la même manière qu’elle l’aurait été en débarquant les mains vides à une invitation à diner chez des amis.

Elle s’approche encore un peu, et pèse le pour et le contre avant de finalement prendre la parole à nouveau. « Ne me mange pas la main, d’accord ? » Elle s’adresse au cheval comme si ce dernier pouvait la comprendre d’une manière ou d’une autre, et elle reste un moment plantée devant lui à attendre une sorte de signe à défaut d’une réponse. Il bouge finalement doucement la tête, dans un mouvement qui pourrait ressembler à une sorte d’approbation, et la brune tend une main tremblante dans sa direction pour venir la poser sur son chanfrein. L’animal ne moufte pas, et Louve finit par prendre davantage confiance en lui gratouillant le dessus des naseaux puis le menton, un peu comme elle l’aurait fait avec un chien ou avec un chat. Le cheval lève un sabot avant de le reposer au sol, et la gynécologue interrompt son geste, à moitié persuadée qu’elle vient de faire quelque chose de travers et qu’elle ne va pas tarder à en subir les conséquences. Elle retient son souffle en plongeant son regard dans celui de l’équidé, et lorsque ce dernier finit par renâcler, la brune est tellement surprise qu’elle recule précipitamment sans trop regarder où elle met les pieds. Impossible de dire dans quoi elle s’emmêle, mais l’instant d’après, elle tombe lourdement en arrière sur les fesses en étouffant un petit cri de surprise. Pas mécontente de l’absence de témoin, la brune dévisage le canasson sans pour autant se relever, à moitié persuadée que ce dernier est en train de se moquer d’elle.


when the party's over
"But the tigers come at night, with their voices soft as thunder. As they tear your hopes apart, and they turn your dreams to shame" (c) alaska.  

Louve A. Montgomery
Louve A. Montgomery
Survivor
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: horse riding 101

Dim 7 Mai 2023 - 21:41

Preston est affairé depuis bientôt deux bonnes heures pour nettoyer les enclos des chevaux. Sa fourche se plante à intervalles réguliers dans la paille qu'il soulève et vient ramener sur le sol des boxes, vides de tout crottin. C'est un travail physique qui lui demande beaucoup d'énergie mais il ne s'en formalise pas. Au contraire. Il aime ce genre de boulot qui lui permette de se vider la tête. Là, il ne réfléchit pas, il se contente de faire son travail qu'il sait indispensable pour les animaux. Il aime se rendre utile et déteste l'inactivité, heureusement, il y a toujours quelque chose à faire sur le camp. Quand il n'aide pas aux écuries, Preston s'occupe des faucons ou participe aux entrainements des combattants. Ewok n'est d'ailleurs pas bien loin, il lui suffit de lever les yeux au ciel pour l'apercevoir en train de faire des rondes dans les airs.

Du bruit attire alors son attention à l'extérieur. Preston s'avance juste à temps pour voir une jeune femme tomber en arrière. « Est-ce que ça va ? » demande-t-il en se rapprochant. Il frotte sa main pleine de paille sur son pantalon puis vient la lui tendre pour l'aider à se relever. Il le fait avec facilité et elle se retrouve rapidement sur ses deux pieds. « Il t'a fait peur ? » L'ancien militaire se rapproche du cheval et il vient lui flatter l'encolure. « Lui, c'est Snowflake » Le cheval qu'on lui a donné. L'animal pose son museau au creux du cou de son propriétaire et souffle, comme un signe d'affection.

« Preston » se présente-t-il alors en avançant sa main vers la jeune femme. Ils se sont surement déjà croisés sur le campement, mais il est revenu assez récemment de Gig Harbor et il a été assez surpris de voir que la population du groupe a considérablement augmenté. Il lui faut donc un peu de temps pour connaitre toutes les nouvelles têtes. Il a beau réfléchir mais non, il est persuadé qu'ils ne se sont jamais croisés en fait. « Vous montez à cheval ? » demande-t-il alors pour engager la conversation. Une petite pause ne serait pas du luxe après tout.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: horse riding 101

Lun 8 Mai 2023 - 12:22

Une voix lui fait relever les yeux vers un homme qu’elle n’a pas encore eu l’occasion de rencontrer, et qui lui semble clairement immense vu de la position dans laquelle elle se trouve. Il lui tend la main, et la brune n’hésite qu’un court instant avant d’y glisser la sienne, ravalant dans le même temps sa fierté et son égo blessé tandis qu’il la relève comme si elle ne pesait pas plus lourd qu’un sac de plumes. Même de retour sur ses pieds, le bon samaritain la dépasse encore facilement d’une tête, mais l’aura qu’il dégage est plus apaisante que menaçante. « Merci, c’est gentil. » Elle lui offre un demi sourire un peu embarrassé tout en époussetant ses vêtements dans l’espoir de s’occuper les mains et de se débarrasser de la légère sensation de malaise qui l’étreint. L’homme lui demande si le cheval lui a fait peur, et les joues de Louve se teintent légèrement face au ridicule de cette situation qui lui échappe complètement. « Oui, je suis désolée… C’est… » Elle s’excuse par réflexe, s’attendant à tout moment à ce qu’il lui dise qu’elle n’a rien à faire là et qu’elle ferait mieux de s’en aller, mais il n'en fait rien. Il lui donne le nom du cheval, et à la manière dont ce dernier vient loger son museau dans son cou, la brune comprend qu’il doit en être le propriétaire. « Il est… Impressionnant. » Tout en hauteur et en muscles saillants, avec sa robe aux couleurs si particulières.

L’homme se présente et lui tend à nouveau la main. Cette fois, l’hésitation de la gynécologue est un peu plus marquée que la première fois, mais elle finit néanmoins par la serrer dans la sienne tout en plongeant ses yeux dans ceux de son interlocuteur. « Je m’appelle Louve, je travaille à l’infirmerie avec Nolan et les autres. » Elle n’est là que depuis quelques jours, mais elle commence doucement à prendre ses marques. Le simple fait qu’elle soit venue se balader par ici sans but précis est déjà une petite forme de victoire en soi. D’un geste un peu timide, rassurée par la présence de Preston à ses côtés, elle revient délicatement poser sa main sur le museau de l’animal pour le caresser, analysant dans le même temps ses réactions. Difficile de dire s’il apprécie l’attention, mais il se laisse faire docilement. Son propriétaire finit par lui poser une question, et la brune se tourne vers lui avec un sourire un peu gêné. « Seulement si on m’y oblige. » Rien qu’à l’idée de devoir monter sur un animal aussi grand, elle se sent prise d’un petit vertige désagréable. « Je crois que la dernière que je suis montée, je devais avoir neuf ou dix ans. » Il parait que c’est comme le vélo et que ça ne s’oublie pas, mais la brune n’est pas beaucoup plus rassurée pour autant. Parce que monter sur un poney pour faire des tours de manège sous la supervision d’une monitrice, ce n’est pas la même chose que s’installer sur le dos d’un cheval géant pour le diriger seule.


when the party's over
"But the tigers come at night, with their voices soft as thunder. As they tear your hopes apart, and they turn your dreams to shame" (c) alaska.  

Louve A. Montgomery
Louve A. Montgomery
Survivor
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: horse riding 101

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum