Le deal à ne pas rater :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 édition limitée du manga Blue ...
12 €
Voir le deal

Remember you as long as I can

Dim 9 Avr 2023 - 0:00

Me confronter à Roman n’avait pas été de tout repos, mais il restait une personne que je souhaitais encore voir avant de quitter cette infirmerie pour retrouver les miens à Port Angeles. J’avais appris que Yulia se trouvait à Telve lors de l’attaque, avec une bonne partie de ceux de la distillerie qui avait fui à temps cette nuit fatidique. Je ne savais pas vraiment quoi penser vis-à-vis de mon ancienne amie. Une part de moi la haïssait farouchement pour ce que j’avais dû subir, pour avoir été marquée à jamais dans ma chair et mon âme… alors qu’elle savait que tout ceci pouvait se produire, qu’elle avait fait en sorte de s’en tenir le plus loin possible. Je voulais croire qu’elle aurait pu me mettre en garde, qu’elle aurait pu m’éviter de finir comme un jouet entre leurs mains. Mais je savais qu’en vérité, tout au fond de moi, je lui reprochais avant tout d’avoir pu s’enfuir, parce que j’aurais voulu avoir cette chance moi aussi. Cette colère était aussi profonde qu’irrationnelle. J’avais envie de lui en vouloir – à l’image de Valérian – mais ce serait oublié tout ce qu’ils avaient fait pour moi par le passé. Qu’ils n’avaient rien de surhumain, contrairement à l’image que je m’étais longtemps faite d’eux, et qu’ils ne pouvaient pas me sauver de tous les démons.

Franchir cette porte me demandait du courage. Peut-être que je m’en serais passée, si je n’avais pas appris que c’était elle qui avait retrouvé ce qu’il restait de la dépouille de Joaquin. J’aurais simplement tourné les talons avec lâcheté, ce que j’aurais dû faire depuis le début. Tout cela ne serait pas arrivé si je n’avais pas tenté de faire la paix avec elle, après tout. Je ne cessais de vouloir sans arrêt refaire l’histoire, mais la vérité était cruelle : le retour en arrière était impossible. Nous devrions tous vivre désormais avec le poids de notre propre culpabilité.

Je pris une longue inspiration avant d’en repousser le battant. « Yulia… c’est moi, Ruby. » Je ne savais pas pourquoi je me sentais obligée de le préciser, comme si nous étions subitement devenues des inconnues l’une pour l’autre : ce n’était pas le cas. « On dirait que tu n’as pas réussi à fuir suffisamment loin pour qu’ils te laissent définitivement en paix. » Je la détaillais de haut en bas, sans bien savoir quoi lui dire. Lui demander comment elle allait me paraissait hypocrite. Lui renvoyer à la figure toute ma colère était injuste. « On a trouvé leur repère. On se prépare à la contre-attaque. » Lui annonçai-je.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remember you as long as I can

Dim 9 Avr 2023 - 14:29

Je pose une main incertaine sur ma plaie, qui me donne l'impression toujours de me brûler de l'intérieur. Le coup de couteau est vraiment pas agréable, je déconseille franchement niveau confort de vie et plaisir d'être éveillée. Un soupir m'échappe qui je regrette aussi tôt. Je suis encore faible, fatiguée, contrariée de pas pouvoir faire plus et de m'être faite avoir aussi facilement dans tout ça. C'est... Agaçant. Mais bon, il parait que ceux sont des choses qui arrivent, et j'ai de la chance d'être en vie, selon toute vraisemblance.

J'entends des pas, une petite voix : Tu peux rentrer, je suis réveillée, que je souffle à Ruby en essayant un moment de me redresser sur mon coussin avant de renoncer carrément. A quoi bon ? Elle m'a déjà vu dans des états pire que ça apparemment, et ça a pas de sens d'essayer d'en faire trop. Sinon m'ouvrir les points et me faire juste super mal. Je suis du regard Ruby un instant alors qu'elle en rajoute : Comme quoi, ça sert à rien de courir, faut parfois juste affronter ce qui nous emmerde, que j'ajoute en haussant les épaules. Geste que je regrette quasiment immédiatement. Elle garde ses distances visiblement, je sais pas trop ce que ça signifie, je sais pas davantage comment elle a vécu et traversé la chose.

J'ai eu que des échos de ce qu'elle avait subi là-bas, des grandes lignes qui veulent rien dire tant qu'elle m'a pas expliqué elle-même tout ça. Dans tous les cas, elle m'annonce qu'ils ont trouvé leur planque. Super, que je souffle, avec un vrai soulagement. C'est bientôt fini... Bientôt. Cramez-les pour moi, que je lui demande comme une faveur : J'aurais adoré être là pour vous aider mais... disons que là, ça va pas le faire pour ça malheureusement. J'aurais eu mon mot à dire là-dessus pourtant, d'autant plus après ce qu'ils m'ont fait : Comme tu peux voir, je vais pas faire trois mètres sans m'effondrer dans mon état, que je lui souffle.




Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Yulia Iojov
Yulia Iojov
The Exiles | Bras Droit
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remember you as long as I can

Jeu 13 Avr 2023 - 9:46

Yulia n’était visiblement même pas en état de se lever après sa récente confrontation avec les pirates. « Tu as réussi à les tuer avant qu’ils te fassent pire ? » Finis-je par lui demander. Je m’approchai pour mettre le coussin en place derrière son dos et la soutenir pour qu’elle puisse s’asseoir correctement dans son lit. « J’espère qu’ils ont pris cher en retour. » Leur résistance héroïque à Telve me laissait songeuse. J’avais la cruelle impression que nous n’avions rien appris depuis notre guerre contre les Sinners, contrairement à ceux avec qui nous les avions combattus.

Je m’assis sur le bout du lit, l’écoutant me prodiguer des conseils comme toujours. Celui-ci, Yulia ne l’avait pas suivi elle-même. « Alors pourquoi vous êtes partis plutôt que de prendre les armes contre eux quand ils sont arrivés dans la baie ? » Bêtement, j’aurais espéré que quelqu’un m’extirpe de leurs griffes ce jour-là. Joaquin avait bien tenté, mais il avait juste réussi à empirer la situation jusqu’au point de non-retour pour lui et moi. Ceux de la baie avaient eu des armes, des moyens, dont nous avions été dépossédés. « Tu aurais au moins pu m’embarquer en partant, je ne prenais pas tellement de place. » J’eus un sourire triste pour ma vieille amie. « Ou juste me mettre en garde, me dire de ne pas y aller… tu n’es pas venue parce que tu savais qu’ils te chercheraient là-bas non ? » J’avais l’impression d’avoir été jeté en pâture entre leurs pattes, comme bien d’autres, pour leur permettre de mieux fuir. Si Valérian n’avait pas été l’une de leurs victimes, j’aurais même pu croire qu’ils en avaient fait exprès. Mais c’était impossible que les siens l’aient laissé derrière volontairement… même s’ils n’étaient pas revenus le chercher ensuite.

J’aurais pu l’envier, si je n’avais pas terriblement conscience de ce qu’ils avaient dû lui infliger quelques mois plus tôt sur cette plateforme pétrolière. Que Yulia s’en soit sortie tenait du miracle. D’autres n’auront peut-être pas cette chance. « Les autres y vont pour sauver leurs otages sur place, mais moi, je n’ai plus personne à sauver là-bas. » Soufflai-je sur le ton des regrets. « On m’a dit que… c’était toi qui avais retrouvé les restes de Joaquin. » Mes lèvres se pincèrent en une expression contrite, mais j’en avais assez de pleurer. « Je voudrais l’enterrer auprès de sa femme et de sa fille, c’est ce qu’il aurait voulu. Tu viendrais avec moi le faire, si on survit à cet assaut ? »
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remember you as long as I can

Ven 14 Avr 2023 - 11:49

La question de Ruby m'arrache un frisson désagréable et je pose sur elle un regard dur. Peut-être qu'il y a un fond d'accusation à gerber dans tout ça qui me donne encore plus la nausée : Parce que j'étais enceinte jusqu'aux yeux : que voulais-tu que je fasse au juste ? Que je lui demande, un peu plus sèchement que je le devrais sans doute : Vous étiez plus nombreux que nous et vous avez pas vraiment eu voix au chapitre, est-ce qu'il faut que je lui fasse un dessin de comment eux nous auraient tout simplement roulé dessus malgré toute notre bonne volonté ? Tu t'attendais à quoi ? Que je me suicide pour tout le monde ? Qu'ils me soient tous passés dessus, parfois à plusieurs, ça te suffisait pas ?

Elle veut les détails avec ça ? Parce que je peux lui parler de tous les viols, les miens, comme ceux de Lex a côté d'moi, et de comment on a pu compter qu'l'une sur l'autre pour survivre à tout ça. Franchement, je vois même pas quoi lui dire de plus. Un soupir m'échappe : Je suis pas venue parce que je voulais pas m'exposer à l'alcool, parce que j'étais fatiguée, et que je voulais pas risquer de tourner de l’œil en faisant une crise d'hypoglycémie à cause du diabète de grossesse, parce qu'Emilie me l'a interdit, tout simplement, à la base, m'amuser était au programme pour moi aussi, mais un petit élément est venu compromettre tout ça.

En vérité Ruby, j'ai pas le pouvoir de réécrire l'histoire, et je pense que tu t'imagines que je suis plus forte que ce qui est réel, celui qui m'a poignardé, je suis même pas celle qui m'en suit occupée après. C'est Logan qui a assuré. Ensuite ? Bah, quoi, qu'est-ce que je suis sensée faire ? A la force de mes petits bras, coller des beignes à tous ceux qui embêtent ma pote ? Je t'aurais volontiers protégé si j'en avais eu les capacités et la possibilité, mais c'est pas comme ça que ça s'est passé, et je peux rien y changer, que j'ajoute alors dans un soupir fatigué.

Le pire ? C'est qu'elle semble dépitée. Où est sa place dans ce cortège pour reprendre la plateforme ? J'en sais rien. J'y avais un ticket que je peux même pas prendre de mon côté. Mais tu as une vengeance à appliquer, ils lui ont fait du mal, gratuitement. Et elle veut laisser ça impunie ? Putain, je donnerais cher pour pouvoir mettre la tête de cette bande sur des piques. Tu vas pas laisser ces mecs te torturer et s'en sortir aussi facilement, si ? Mon regard se noircit à la mention de Joaquin. L'image de cette tête dans une boite me revient violemment, comme une claque : Dès que je pourrais marcher sans tourner de l'oeil, je viendrais, que je lui assure d'une voix sombre.




Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Yulia Iojov
Yulia Iojov
The Exiles | Bras Droit
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remember you as long as I can

Dim 30 Avr 2023 - 22:17

Il n’y avait aucune bonne façon de lui poser cette question qui n’avait cessé de me hanter ces mois passés. Pourquoi Yulia était-elle partie en nous abandonnant derrière elle ? Pourquoi n’avait-elle pas cherché à nous mettre en garde, à nous empêcher d’aller à ce rassemblement ? Tout simplement pourquoi n’avait-elle pas veillé sur nous comme elle l’avait toujours fait ? J’avais eu l’impression désagréable de me retrouver avec les rôles inversés, avec la même haine qui annihilait toute pensée rationnelle, avec la même envie de les rejeter et de les voir disparaître qu’eux des années plus tôt envers nous. Je m’étais sentie abandonnée une seconde fois, jetée dans le froid avec d’autant plus de violence de leur part, comme si je n’étais que quantité négligeable. Et, en même temps, comment croire autre chose après ce qu’on m’avait fait subir sur cette maudite péniche ? Ils avaient fait en sorte que je ne me sente jamais plus entière, plus jamais moi-même.

Mais la réponse tomba. Elle était enceinte. Yulia avait pensé avant tout à sauver sa peau et celle de son enfant à naître, il n’y avait rien de plus à réfléchir. C’était juste… terriblement humain. J’avais pourtant du mal à croire qu’elle avait esquivé l’événement, avec une grande partie des gens de la distillerie, simplement parce qu’elle se sentait fébrile. Le doute se lisait sur mon visage, la déception aussi. « Nous n’étions pas armés, vous si. Ça fait une grande différence, plus que le nombre encore. » Je marquai un silence. « Mais en vérité, vous étiez aussi mort de peur que nous. » Elle avait quand même tort sur un point, alors qu’elle m’assénait ses propres vérités. « Tu as réussi à t’enfuir après qu’ils t’aient marqué dans ta chair et ton âme, et tu t’es relevée, Yulia. A ta place, je me serais sans doute déjà tiré une balle dans la tête. » Je baissai le regard. « J’y ai souvent songé, après seulement une nuit entre leurs mains. » Alors des semaines, des mois ? Je n’osais imaginer. Est-ce qu’il restait réellement encore quelqu’un à sauver sur cette maudite plateforme ? Roman n’était plus que l’ombre de lui-même, et vu comment ils traitaient les femmes…

Mes lèvres se pincèrent, avec amertume. Je croisai de nouveau le regard de ma vieille amie, qui m’assurait qu’elle aurait tout tenté pour me protéger si elle en avait eu l’occasion. Sans même y réfléchir, j’enlaçai doucement ses épaules dans une étreinte sororelle. « Tu n’aurais rien pu faire de plus, hormis te faire tuer comme Joaquin… Je suis désolée, Yulia. » Je tremblai doucement tout contre elle, la gorge serrée. Je me refusais pourtant de pleurer encore, surtout auprès d’elle qui avait eu à subir le pire venant de ces salopards. Je me reculai uniquement pour lui promettre : « J’ai promis de leur faire bouffer leurs couilles, et je compte bien le faire. Je suis restée en vie jusqu’à maintenant pour ça. » Cette colère sourde m’avait permis de tenir bon, même quand je menaçais de vouloir en finir. Je m’y raccrochais encore maintenant avec force pour traverser la tempête. « Si je ne reviens pas, occupe-toi de Joaquin pour moi s’il te plaît. »
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remember you as long as I can

Lun 1 Mai 2023 - 23:13

C'est ce que tu crois ? Ma voix est enrouée. Je fais l'impasse sur ses remarques à propos des armes, si elle croit que ça aurait vraiment pu faire la différence alors qu'on peine, comme d'habitude, à simplement survivre. Qu'on en a chié pour conserver ce qu'on avait, et que les pirates en ont pris la moitié en embarquant les otages. Mais plus encore, sa remarque sur la peur. Bien sûr, qu'on avait peur. Et plus encore, qu'on aurait pu s'opposer à eux. Le reste ? Tout ça m'arrache un rire sans joie, et douloureux : Que je me suis relevée ? Elle me voit plus forte que je le suis sans doute.

Je secoue la tête, en tenant ma plaie comme je le peux pour temporiser la douleur qui s'est réveillée : C'est stupide, et c'est faux, on se relève pas de ça, que je lui souffle. J'ai pas envie de faire semblant d'y croire, qu'il y a des lendemains plus agréables que ça, parce que là, je suis pas en position pour y croire. Je suis terrifiée par absolument tout du futur, dans l'incertitude de si j'aurais même assez de force pour Analya. Je peux pas lui mentir davantage sur ça. Mais c'est une chose que Ruby peut-être pas comprendre, alors que moi j'ai désormais une lettre pour me rappeler pour toujours que je suis plus qu'un putain d'objet.

La seule raison qui m'pousse à continuer, c'est ma fille, parce que j'souffre tous les putains d'jours qui s'enchainent de ça, j'me regarde pas dans un miroir parce que j'ai envie d'crever rien qu'à l'idée de repenser à ce qu'ils ont fait, ouais, ça échappe à tout le monde. Ce désespoir, j'ai envie de lui balancer à la figure. Mais elle m'tient en vie, son étreinte est peut-être la seule chose qui m'empêche de hurler. Ca et... Je crois, la fatigue, la douleur, ou la certitude que je pourrais me faire sauter les points. Je renifle, ravale mes larmes comme je peux. Ouais, je le ferais... Si elle rentre pas, je m'occuperais de Joaquin.

_______________


Le retour. Crescent Bay a une drôle d'allure pour tout le monde, surtout quand on réalise que la parenthèse est enfin installée. Je sais pas trop ce qu'on peut en dire. C'est un voilier qui s'annonce à l'horizon, Echo qui nous prévient. J'ai Analya contre moi quand le débarquement se fait. Voilà quelques jours maintenant que c'est... Fini. Je crois. J'ignore les autres qui accompagnent Ruby, c'est à elle que je veux parler : Alors ? Que je lui demande. Ses impressions, sur le point final ?




Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Yulia Iojov
Yulia Iojov
The Exiles | Bras Droit
Administratrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remember you as long as I can

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum