Le deal à ne pas rater :
Manga Spy x Family Tome 13 édition Collector : où le précommander ?
14.50 €
Voir le deal

Learn how to bend

Ven 17 Fév 2023 - 17:42


12 Février 2023.

Il avait laissé la journée et la nuit pour encaisser la nouvelle. De toute façon, cette fois-là, il ne partageait pas ses heures à l’infirmerie avec Nolan, ni même avec Quinn. Il avait donc eu tout le temps pour réfléchir à ce que cette maladie impliquait. Au temps, aux doutes et aux craintes aussi. Il lui avait promis qu’il ne se mêlera pas du côté médical de cette histoire, pour n’être jamais que de son côté - et puis, en toute sincérité, il ne se sentirait pas capable d’assumer quelconque décision ou acte médical la concernant. Son passif avec Andrea, la mort trop récente de Soo, deux raisons suffisantes qui justifient de le garder à l’écart.

Ce matin, le chilien est d'astreinte avec Nolan pour s’occuper des blessés et des malades qui viendront bien assez tôt les voir. Mais il y a toujours ce temps calme, au petit jour, quand le commun des mortels se lève à peine et qu’ils sont déjà là pour tout préparer. Lisandro est là plus tôt que d’habitude même. Suffisamment pour surprendre Nolan à son arrivée, alors que lui est déjà en train de s’assurer qu’ils ont tout le nécessaire pour les blessures quotidiennes qu’ils ont à gérer ces derniers temps. Les fournitures sont maigres mais, ils s’en sortent pour le moment. Façon de parler pour ne pas perdre le moral surtout. « Salut Nolan » Lance-t-il, sans grand entrain. C’est vrai que le chilien est plus posé, un peu plus grave ces dernières semaines. Les plaisanteries fusent moins, les rires aussi. C’est normal après la perte qu’il a subi.

Et sans dire qu’il va réellement mieux, sa mine a de quoi alerter Nolan qui le connaît bien. Il a la mine soucieuse et le regard fatigué. Alors Lisandro laisse ce qu’il est en train de faire pour venir à sa rencontre. « On en encore un peu de temps, il faut qu’on parle. » Qu’il lance, gravement. « Elle est venue me voir hier… Et elle m’a tout dit. » Qu’il annonce, de but en blanc. Nul doute que Nolan comprend de qui il parle et de quoi surtout. Le ton est donné. Il désigne d’une main les deux tabourets qui trônent près du bureau principal et ils viennent s’asseoir côte à côte. Le chilien observe son ami en masquant bien plus d’émotions qu’il ne faudrait. Sans pression, l’homme attend que son collègue prenne la parole ; il a besoin de savoir ce qu’il se passe du côté médical, ce qu’ils en pensent, ce qu’ils comptent faire. Mais… Une chose à la fois.


And I know this is the truth, 'cause I've been staring at my death so many times. These scary monsters roaming in the halls, I wish I could just block the doors and stay in bed until the clock will chime. I felt like I won, but I wasn't done. The nightmare repeats itself every time
❝If I had to lose you, I’d probably lose myself.❞


Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Survivor
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Learn how to bend

Sam 18 Fév 2023 - 11:05

Pour pas changer, je suis arrivé plus tôt que l’heure prévue. Ca me laisse le temps de lire quelques pages du bouquin d’anatomie que m’a refilé Quinn, de prendre des notes et d’essayer de réfléchir à tout ce que j’aurais pu oublier dans ce qu’on a prévu les prochaines semaines. Autant dire que j’ai l’impression d’avoir la tête qui bourdonne et qui tourne à plein régime. Heureusement, on a pas de cas trop complexes à gérer en ce moment. De toute façon, on en aurait pas les moyens. Je grimace à cette pensée, refermant tous ces bouquins alors que Lisandro débarque, pour attraper les notes que j’ai prises à propos de Violet. Sa convalescence se passe bien, assez pour qu’elle ait repris l’entrainement. Au moins une bonne nouvelle au milieu de tout ce brouillard. « Salut. » Soufflé en le fixant quelques secondes, fronçant imperceptiblement les sourcils en voyant qu’il a l’air encore plus soucieux que d’habitude.

Et j’ai un soupir silencieux avant de me replonger dans mes notes. On s’était mis d’accord avec Quinn pour lui laisser le temps. S’il a envie de parler, il vient parler, s’il avait pas envie de venir bosser, il venait pas. Zéro pression, le temps qu’il arrive à surmonter tout ça. Et c’était sans compter sur ce qui nous est tombé dessus entre temps. Mais du coup, je suis un peu surpris quand je le vois revenir vers moi et me dire qu’il faut qu’on parle. Je relève la tête vers lui et, à ses quelques mots, j’ai une grimace. « Je vois. » Refermant soigneusement le dossier de Violet, je le repose sur le bureau et je viens m’assoir sur un des tabourets qu’il m’a désignés. J’ai un silence avant de reprendre, à mi-voix. « C’est bien qu’elle t’en ait parlé. Elle va avoir besoin de soutien les prochains mois et j’avais peur qu’elle décide de se fermer à tous ses proches. » La présence de Lisandro sera pas de trop pour ce qui l’attend.

Je laisse de nouveau filer quelques secondes, avant de reprendre, d’une voix plus douce. « On sait tous les deux que tu ne pourras pas être impliqué dans le protocole en tant que tel. » Question d’affect évidemment. C’est déjà compliqué pour nous qui sommes juste amis avec Andrea, alors j’ose même pas imaginer comment je serais à sa place. « Mais je suppose que tu veux savoir ce qu’on a prévu, ce qui se passe exactement. Et comment tu pourras quand même te rendre utile. » En tout cas, c’est ce que j’aurais en tête. Peut-être qu’il a aussi autre chose en tête, mais chaque chose en son temps j’imagine. Déjà que là, c’est potentiellement un gros morceau à digérer.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Learn how to bend

Sam 18 Mar 2023 - 21:20


L’instant lui semble grave. Il l’est. Bien des préoccupations occupent le chilien ces dernières semaines. Si la mort de Soo lui avait valu de se prendre un sacré coup de vieux - en témoigne ces cheveux gris parsemant sa tignasse depuis quelques temps - la maladie d’Andrea lui donne un air plus sombre. Il a peur. Pour elle. Pour ce qui peut arriver ensuite. Il a peur d’espérer aussi, a-t-il besoin des réponses que Nolan pourrait lui fournir. Le pédiatre prend le temps de se poser à son tour, sans que Lisandro ne cherche à lui poser une quelconque pression. Ils se connaissent depuis suffisamment longtemps maintenant pour savoir à quel point cette situation est tendue. Pour lui, pour eux tous d’ailleurs.

« C’est ce qu’elle fait… Elle a rompu avec Corray et lui a confié leur fille. » Dit-il, gravement. Andrea fait effectivement le vide, parce que c’est comme ça qu’elle se sent de gérer. Il aurait pu en être autant pour lui, et pourtant elle s’était finalement ouverte à lui confier ce secret. « Elle m’a confié Annabella également… Puis elle m’en a parlé. » … Pour qu’une personne au moins, ne la considère pas comme un monstre sans cœur. Tels avaient été ses mots.

Il secoue la tête aux paroles de Nolan. « De toute façon, je ne peux pas. » Ce serait trop lui demander. Il peut être là pour elle. La conseiller. L’appuyer et être toujours de son côté. Mais être son médecin et poser des actes qui mèneraient peut-être à sa perte ? Il n’en est pas capable. Elle compte trop. L’aider à mettre au monde l’enfant qu’elle a eu avec Corray, ce n’est pas la même chose que de tenter de la soigner de son cancer. D’autant que cette fois-ci, le musicien ne sera pas là pour elle - par défaut. Il sait pertinemment qu’il ne serait pas un bon médecin pour elle, parce que même sans les sentiments de leur histoire passée, ils restent trop proches. Ils ont trop vécu ensemble. Et même alors que cela fait des semaines qu’ils ne sont pas parvenus à se parler depuis Soo.

Mais son ami devine bien. « J’ai besoin de connaître votre plan, je n’ai pas voulu la questionner davantage, ce n’était pas le moment. » Concède-t-il à lui expliquer. Les termes plus techniques qu’elle n’aura peut-être pas enregistrés, ses possibilités, sa possible ablation. « Elle m’a dit qu’elle refusait l’ablation. » Ajoute-t-il, gravement. Peut-être que d’une certaine manière, il comprend son refus catégorique. Ils ont tous deux déjà perdu une partie d’eux. « Je ne sais pas si je pourrais vous être vraiment utile… Si vous avez besoin d’un regard, ou d’une réflexion extérieure ; je suis là. Mais je serais là pour la défendre elle… Principalement. » Cela sonne un peu procédurier. Mais ils vont devoir le traiter comme un proche - un proche du milieu médical certes - mais un proche en priorité.

Il se penche un peu vers Nolan, un air résolu sur son visage. « Je vais probablement vous emmerder, parce que je vais vous pousser dans vos retranchements. » Confie-t-il, en toute transparence. « Alors avant que tu m’expliques votre plan, sache une chose… » Peut-être que cela sonne un peu comme une menace, le croquemort n’a pas tout à fait conscience de son attitude sur le moment. « Si je vous pousse, c’est parce que je ne confierais sa vie à personne d’autre qu’à vous deux… Exactement comme elle s’en remet à vous. » Parce qu’en qui d’autres peut-il avoir confiance ? New Eden a les capacités de la soigner, mais plutôt crever que de l’y envoyer. Et les Remnants ? Cela semble pareil pour lui. Mais s’ils en arrivent là un jour, si Nolan et Quinn échouent, est-ce que cela ne voudrait pas dire que l’impossible aura déjà été tenté ?


And I know this is the truth, 'cause I've been staring at my death so many times. These scary monsters roaming in the halls, I wish I could just block the doors and stay in bed until the clock will chime. I felt like I won, but I wasn't done. The nightmare repeats itself every time
❝If I had to lose you, I’d probably lose myself.❞


Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Survivor
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Learn how to bend

Jeu 30 Mar 2023 - 12:32

Dire que je me serais bien passé de cette discussion est un euphémisme. Pourtant, en choisissant de devenir médecin, pédiatre qui plus est, je savais bien que ce serait impossible d’y couper. Devoir parler avec des parents inquiets, qui mettent la vie de l’être qui leur est le plus précieux entre les mains, c’est quelque chose de… difficile. Ouais voilà. Mais là, c’est encore autre chose, parce qu’il y a aussi mon propre attachement à Andrea que je dois mettre de côté si je veux arriver à être objectif et à gérer ce genre de discussions. Je déteste ça, mais j’ai pas vraiment d’autres options viables qui me viennent.

Un bref hochement de tête quand Lisandro me confirme qu’Andrea a rompu avec Corray et qu’elle a essayé de couper avec ses propres filles. « Elle se dit que ce sera plus simple pour les autres si elle agit comme ça. Que ce soit moins dur pour eux si… ça se finit pas bien. Mais je suis pas d’accord avec elle. » Si c’était que sur ce sujet-là, ça irait. Mais la liste commence à être longue, alors qu’on est qu’au début du chemin. Réprimant un soupir, j’essaie de me focaliser sur Lisandro alors qu’il reprend.

Je garde le silence quelques secondes, incapable de retenir un froncement de sourcils à ses paroles, avant de souffler, d’une voix calme. « Tu crois que je ne suis pas là pour la défendre ? » J’avoue que ouais, ça je le prends pas super bien. « Enfin, pour être plus précis, je suis là pour tenter de lui sauver la vie. Mais je pensais que c’était peu ou prou la même chose. » Au reste, je me pince l’arête du nez, laissant de nouveau quelques instants filer. Il y a une part de moi – soyons honnête – qui a envie de l’envoyer chier. Mais genre vraiment. Mais l’autre, plus rationnelle, qui se dit qu’à sa place, je serais probablement en train de réagir exactement de la même façon. Et vu que moi, je peux pas me permettre d’emmerder qui que ce soit, autant laisser ce petit plaisir à ceux qui en ont la possibilité. Ou quelque chose du genre. « Et tu n’as pas besoin de nous pousser, on se met suffisamment la pression de nous-mêmes à ce propos. » Il a pas idée je pense.  

Il va falloir que je m’arme de calme, de patience et j’en passe, surtout vu l’entourage d’Andrea. Et si cette dernière m’a déjà donné un bon aperçu des difficultés à venir, je sais que je suis vraiment pas au bout de mes peines. D’autant qu’on a pas que l’aspect humain à gérer. Je me frotte le menton quelques instants, avant de reprendre, essayant de rester aussi objectif que possible. « Elle refuse en effet l’ablation dans un premier temps. Même si c’est ce qui lui donnerait le plus de chances de guérison. » Encore un point d’achoppement, mais je me suis résigné et je comprends pourquoi elle ne veut pas. « On va retirer la tumeur et les tissus autour. Au maximum, sans que ça fasse des dégâts trop visibles. J’ai récupéré de quoi tenter d’analyser ce qu’on va récupérer, ça nous donnera des pistes pour la suite. » Je me frotte la nuque et je reprends, toujours aussi factuel. « On a trouvé des plantes qui aident à limiter la propagation des cellules cancéreuses. C’était déjà un traitement palliatif utilisé avant que tout se casse la gueule. Et c’est efficace. Elle les prendra, après l’opération. Avec d’autres préconisations qu’elle devra suivre à la lettre. » Genre se reposer, manger certains aliments plus que d’autres. Tout ce qui pourra l’aider à gagner cette guerre. « Et on devra surveiller que la tumeur ne revienne pas. Si c’est un échec, il faudra réopérer. Et aviser avec elle pour une ablation. »

Un long soupir m’échappe et je reprends, d’une voix plus douce. « C’est le cancer qui a toujours eu le plus haut taux de rémission. Et un des premiers qui a pu être soigné. Même quand les médecins étaient loin d’avoir les moyens qu’on a aujourd’hui… enfin tu vois ce que je veux dire. »
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Learn how to bend

Ven 7 Avr 2023 - 15:57

« Tu as raison… » Dit-il, toujours aussi peu… lui-même ? Le chilien restait distant, parce que beaucoup de choses menaçaient de s’écrouler autour de lui. « C’est pour ça que je me suis imposé pour l’aider à traverser ça… J’espère qu’elle entendra qu’elle a besoin de puiser ses forces en chacun de nous. Mia et Annabella… Il ne faut pas qu’elle s’en détache. » Ce ne sera pas plus facile pour les filles si, effectivement, les choses se passent mal. Du point de vue de Lisandro, ce serait même tout le contraire. Et puis, Annabella aujourd’hui, était en âge de comprendre que quelque chose n’allait pas.

La tension qui anime Nolan suite à sa prise de parole ne l’étonne pas le moins du monde. Mais Lisandro ne cille pas. Ne sachant pas de quel côté il vacillerait, en réalité. Il a confiance au pédiatre et à Quinn. Ils sauront décider, prendre les décisions qui s’imposent en temps voulu. Il était bien incapable d’en faire de même et il sait pertinemment que la tâche qui leur incombe est ingrate et d’autant plus difficile qu’Andrea n’est pas une inconnue sur un listing de patient. Alors oui, la hargne de Nolan, le chilien l’encaisse sans broncher. De toute façon, c’était de ça dont ils auraient besoin pour qu’Andrea survive, pas vrai ? « Tu sais pourquoi je fais ça… » Le pousser, lui parler aussi durement. Il a trop perdu ces derniers temps et perdre Andrea… Cette nouvelle n’était pas loin d’achever ses nerfs trop à vif. Mais il n’a aucun problème sur le fait que Nolan lui rende la pareille. « Je sais que tu sauras me répondre, si je vais trop loin. » Ajoute-t-il, conscient alors que déjà sa tirade a piqué à vif son ami.

Il hoche ensuite la tête quand il lui parle de l’ablation, puis du protocole envisagé. Les statistiques, même s’il n’avait jamais pu terminer son cursus de médecine, il les connaissait. Nolan avait raison ; c’est le cancer dont on survivait le plus mais… Qu’en est-il, aujourd’hui ? « Je vois ce que tu veux dire. » L’espoir était permis, évidemment. Il était même salvateur, non ? Ils avaient des solutions et des pistes. Ne restait plus qu'à tout mettre en œuvre pour y arriver. « Il va falloir qu’on remplisse cette infirmerie. » Mais c’était une évidence, avant même le cancer d’Andrea d’ailleurs. L’attaque du convoi avait sérieusement entamé leurs ressources médicales. « J’ai… J’ai rejoint les entraînements des Berserkers » Annonce-t-il, ensuite. Pour Soo, pour Annabella. Et cela semblait d’autant plus important maintenant que la santé d’Andrea défaillant. « Mais mon rôle ici ne s’arrête pas, je vais prendre plus d’heures ici pour que vous puissiez vous préparer pour l’opération. Est-ce que ça peut aider ? » Demande-t-il, après avoir exposé sa situation.


And I know this is the truth, 'cause I've been staring at my death so many times. These scary monsters roaming in the halls, I wish I could just block the doors and stay in bed until the clock will chime. I felt like I won, but I wasn't done. The nightmare repeats itself every time
❝If I had to lose you, I’d probably lose myself.❞


Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Survivor
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Learn how to bend

Dim 9 Avr 2023 - 17:33

Un bref hochement de tête quand Lisandro me dit que j’ai raison. « Ca va pas être simple de continuer à t’imposer mais… elle en a besoin. Personne devrait avoir à affronter ça seul et ses filles comptent plus que tout pour elle. » Sans compter que oui, l’image qu’elle laissera à ses filles, si elle reste dans cette optique et que ça se finit mal, serait pas représentative de la femme qu’elle est. Alors ouais, je suis content que Lisandro s’impose à elle, il saura faire ce qu’il faut.

Bon, je me serais quand même bien passé du reste. Et j’aimerais dire que j’arrive à rester neutre ou je sais pas quelle connerie du genre, mais ça marche pas terrible. J’ai l’impression d’être sur le banc des accusés alors que je fais de mon mieux pour Andrea, mais aussi pour toutes les autres personnes de ce camp. Et que Lisandro serait bien la dernière personne à venir me tenir un speech pareil. J’ai un froncement de sourcils quand il continue, avant de le fixer quelques secondes sans rien dire. « Tu m’as l’air bien sûr de toi quand tu dis que je saurais répondre. Et si c’est pas le cas ? Si ça fait juste… je sais pas moi… que me braquer. Ou me rappeler à quel point la situation va être délicate à gérer ? » Je m’arrête avant d’en dire plus, d’en dire trop, mais je crois que le message est là. Autant je peux comprendre qu’il soit sur les nerfs, autant j’ai pas la moindre envie de devenir son punching-ball si la situation s’arrange pas. Je me sens déjà assez mal comme ça dans cette histoire à devoir mettre de côté l’attachement que j’ai pour Andrea pour pouvoir réfléchir au mieux pour elle en toute objectivité.

Mais j’arrive quand même à me remettre dans mon rôle. Celui de médecin donc. Et à me focaliser sur le fait que Lisandro est un proche d’une patiente. Que je dois garder ça en tête à chaque fois qu’on se verra désormais. Je pourrais probablement plus me confier à lui de la même façon et lui faire part de mes doutes, de mes appréhensions ou de ma fatigue sera plus en option non plus. Alors ouais, possible que je me sente un peu démuni, surtout vu le rôle de mentor qu’il a pu avoir pour moi jusqu’ici. Mais je range ça dans un coin de ma tête, avant de continuer, mon ton et ma posture changeant de toute façon sans même que je m’en rende compte. « Même si la situation peut paraitre tendue avec le peu de choses qu’on a en stock, on fera quand même le maximum pour lui assurer le plus de chances de rémission. Y a aucune raison que la situation s’aggrave si on fait tout ce qu’il faut dès le départ. » Et c’est bien ce qu’on compte faire avec Quinn de toute façon. Un hochement de tête pour ponctuer le reste de ses propos. « En effet. Pour elle mais aussi pour les autres cas d’urgence. On peut pas continuer comme ça de toute façon. » Que ce soit du matériel pour opérer ou des trucs plus basiques. Je me sentirais plus en confiance si je sais qu’on a de quoi faire. « Il… il nous faudra aussi des rôdeurs. On a déjà demandé à Nihima de nous en trouver. Pour qu’on s’exerce autant que possible. »

Par contre, je suis un peu plus étonné pour le reste. Je le fixe quelques instants sans rien dire, alors qu’il m’indique avoir décidé de rejoindre les Berserkers. « Je comprends pourquoi tu veux faire ça. Et en d’autres circonstances, je t’aurais dit que c’est une bonne chose. » Parce qu’il doit vouloir défendre les siens plus que jamais avec tout ce qui a pu se passer. « Je vais faire l’avocat du diable Lis’ mais… tu penses que c’est une bonne idée de devenir Berserker sans savoir ce qui va arriver à Andrea ? » Je pense qu’il comprend ce que j’entends et, puisqu’on est aux sujets qui fâchent, autant y aller à fond hein. Au reste, j’ai un nouveau hochement de tête. « Ce serait vachement utile oui. Mais tu crois que tu vas pouvoir tout gérer sans péter un câble ? Tu sais à quel point on peut avoir besoin de toi. T’es un pilier ici et je suis pas sûr qu’on arrivera à gérer si tu vacilles. » Moi perso, je pense que j’y arriverais pas.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Learn how to bend

Sam 29 Avr 2023 - 9:51

Malgré la tension palpable, les deux hommes étaient d’accord sur ce point ; s’isoler n’était pas la solution. « Je serais là. Ne t’en fais pas. » Cette fois, il serait là. Pour toutes les fois où il s’était défilé, où il l’avait abandonné. Mais aussi pour toutes les fois où elle avait été là pour lui, pour ses filles. Corray aurait dû voir ce qu’il se passait, Lisandro en est persuadé. Mais peut-être ne voyait-il que ce qu’il voulait vraiment voir ? Il n’avait pas l’intention de s’en mêler. Il ne voulait pas qu’elle l’écarte, qu’elle use de ses grands airs pour le chasser. Andrea est malheureusement douée pour faire le vide, quand elle l’a décidé.

Quand le jeune homme se sent piqué par l’attitude du thanato, il ne réagit pas - comment pourrait-il ? Il n’a aucune idée de la maîtrise qu’il aura de lui-même si les choses dérapent. Par contre, il ne se défile pas. « Peut-être que me répondre sera justement ce que tu as besoin. » Il sait qu’il va devoir prendre sur lui, redevenir le professionnel à la fois distant et à l’écoute de ses patients, celui qu’il n’est plus depuis que tous ses patients sont aujourd’hui des amis, de la famille. L’exercice était difficile. Mais aucun d’eux n’avait vraiment le choix. Il sait que ça change la donne, peut-être que leur amitié en prendra un coup. Peut-être. Le chilien se promet d’essayer de préserver ce lien si important pour lui, en évitant de déverser sur le pédiatre toute la peur, l’appréhension et la colère qui l’habite dans cette situation. Il se promet d’essayer de les épargner tous les deux ; Nolan et Quinn. Il sait qu’ils feront tout ce qu’ils peuvent. Mais malgré les statistiques, il est terrifié par l’issue.

Il jette un coup d’oeil rapide à cette infirmerie désespérement vide. « On n’a perdu beaucoup trop de nos ressources sur le trajet. » Pas pour rien, hélas. Mais le désastre de ce déménagement aurait-il vraiment pu être évité ? Il n’en savait rien. Mais il l’espérait certains soirs. « Rien ne nous empêche de faire d’une pierre deux coups à la prochaine expédition… Cela passera inaperçu. » Ajoute-t-il, pensif. Il hoche la tête sur cette histoire de rôdeur-test. « Il vous les faudra assez… intacts, non ? Et récent… » Souffle-t-il, prudent. Ca n’avait rien d’une partie de plaisir, il s’en doutait.

Quant aux doutes de Nolan sur la voie qu’il avait décidé de suivre, il l’écoute avec résilience avant de lui répondre de manière posée. « Je pense que c’est justement maintenant que je le fasse… Elle nous a protégé suffisamment longtemps. Il est temps que je lui rende la pareille… » Sa famille, il sait qu’elle l’a longtemps porté à bout de bras. Souvent seule. Peut-être qu’il vacillera, sans doute. Il est cependant touché par les paroles de Nolan qui craint de le perdre en même temps que leur amie commune. « Et peut-être… Peut-être que ça m’aidera. » Dit-il, sans avoir aucune certitude. Peut-être que l’entraînement de Nihima lui donnera la force nécessaire pour surmonter cette épreuve. « Nolan. » Ajoute-t-il, d’un ton plus feutré. « Tu sais que ce n’est pas la première fois que lâche… » D’abord sa main, puis son départ chez Matias, un hiver durant. Plus récemment, avec la mort de Soo où il venait sans grande humeur, sans un sourire, juste parce qu’il n’avait que ça pour tenir. Mais il comprenait et entendait ce que le pédiatre disait. « Si par malheur… Nous n’arrivons pas à la sauver… Je resterais là. Je te le promets. » Dit-il, on ne peut plus sérieux par cette promesse qu’il comptait bien tenir.


And I know this is the truth, 'cause I've been staring at my death so many times. These scary monsters roaming in the halls, I wish I could just block the doors and stay in bed until the clock will chime. I felt like I won, but I wasn't done. The nightmare repeats itself every time
❝If I had to lose you, I’d probably lose myself.❞


Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Survivor
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Learn how to bend

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum