Le Deal du moment : -33%
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur ...
Voir le deal
99.99 €

Re: the sun also rises

Jeu 30 Mar 2023 - 10:53

J'essaye de lui venir en aide mais je ne suis pas persuadé que ça fonctionne réellement. Je ne suis pas aussi proche d'Elena que d'autres peuvent être. Alors, mes mots sont peut-être un peu flous. Je ne voulais pas non plus qu'elle se sent bête. Malgré le côté absurde de la comparaison avec sa possibilité de monter un meuble.

- Pourquoi n'as-tu pas mis un terme à ta grossesse si tu ne te sens vraiment pas prête ?

Je ne prends pas la chose à la légère. Je me dis juste qu'elle a le choix. Je ne pense pas que qui que ce soit l'obligera à garder ou non cet enfant. Bon, c'était trop tard maintenant... Mais des mois, en arrière, pourquoi pas ? Au fond, ce n'est pas une décision facile à prendre. Alors, j'espère qu'elle ne prendra pas mal ma question. Parce qu'elle est posée sans la moindre arrière pensée.

- Je ne doute pas de tes capacités à en faire quelqu'un de bien, en toute honnêteté. [En revanche, il va falloir accepter tout de suite que tu feras des erreurs. Et ce n'est pas grave.

Encore une fois, tout dépendant de l'erreur en question. Mais je sais qu'Elena est suffisamment intelligente pour comprendre ce que je veux dire sans plus d'explication de ma part. La question qu'elle me pose est toutefois intéressante. Être quelqu'un de bien ici voulait tout dire comme rien dire du tout. Je tentais de me persuader que j'étais quelqu'un de bien. Mais plus les jours passent, moins je me considère comme tel, à dire vrai.

- Je ne saurais pas vraiment répondre à ta question... Je pense qu'on ne peut plus être quelqu'un de bien à présent. En revanche, on peut tenter d'être quelqu'un de juste.

Mais peu importe ce qu'il pouvait bien se passer, Elena pouvait être sûre que tout le monde allait l'aider. Parce qu'IF était une grande famille. Tous cinglés mais prêt à tous pour les autres. Ce qui n'était pas négligeable par les temps qui courent. Je bouge le meuble pour pouvoir mettre les vis aux bons endroits.
J'agite la tête à sa question. Non, j'aurai pu mais non.

- J'étais trop récent. Tu as un an pour trouver.. une partenaire quand tu arrives. Six mois si tu es une femme. J'étais proche d'Aika. Mais je me suis fais enlever avant quoi que ce soit. Je ne pense pas qu'on nous auraient mariés puisqu'à New Eden, les femmes stériles sont non mariés pour la plupart. Ils poussent à la procréation et au mariage. Et je pense que ça me fait peur.

Encore aujourd'hui. J'apprécie beaucoup Chiara. Mais je ne sais pas si j'aurai l'envie de me marier ou quoi que ce soit. En fait, je ne sais même pas vraiment ce que nous sommes tous les deux. Un regard en direction d'Elena et j'ajoute.

- Je me suis rapproché de Chiara depuis quelques temps... Mais avec son attachement à Lee, je ne sais pas trop où je me situe.





(c) semper eadem


Evan Jensen
Evan Jensen
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: the sun also rises

Mer 26 Avr 2023 - 23:22

Elena eut un maigre sourire à la question légitime du pâtissier. Elle n’eut pas de mal à admettre la vérité à son ami. « J’en ai eu envie sur le moment. Je n’imaginais même pas d’autre alternative à vrai dire… Et puis… Je ne sais pas. Je ne me l’explique pas aujourd’hui encore. Au moment de passer à l’acte, d’interrompre la grossesse, j’ai comme… paniqué. » C’était peu de le dire. Elle sentait encore son cœur battre à tout rompre sous sa poitrine, et son sang se condenser entre ses veines. La peur s’était brutalement immiscée en elle à cet instant, sans qu’elle ne sache la contrôler. « J’en étais soudain incapable. J’avais l’impression d’être sur le point de faire la pire erreur de ma vie. » Ce sentiment ne l’avait pas quitté. Au contraire. Cette étrange intuition n’avait fait qu’enfler pour se muer en une certitude inédite. Elle savait désormais qu’en dépit de ses nombreux doutes, ses craintes et ses remises en question permanentes, elle ne pouvait plus imaginer son monde sans l’être qui grossissait dans son ventre.

Pour le reste, elle resta silencieuse. Les mots d’Evan résonnaient avec justesse dans son esprit. Ils faisaient écho à ceux que d’autres s’étaient échinés à lui répéter depuis des mois pour la rassurer. Elle supposait qu’il n’y avait aucun chemin pré-tracé de toute manière. Chaque voie semblait différente, chaque expérience de la parentalité était unique. Il n’y avait pas une seule façon d’élever un enfant mais une palette de nuances infinie, adaptée à chacun d’entre eux. La grecque devrait seulement trouver la sienne. Apprendre à connaître son fils. Et trouver le juste équilibre pour lui. Et elle saurait sans doute trouver du soutien et des conseils auprès des siens en toutes circonstances. C’était peut-être ce qui la rassurait le plus, lui donnait le plus de courage dans cette aventure. « Savoir que je pourrais compter sur vous tous, je crois que finalement c’est ce qui me réconforte chaque jour. Je me dis que même si je fais des erreurs, il y aura toujours quelqu’un pour les rattraper derrière moi. » Et c’était un luxe que les parents ordinaires n’avaient pas à l’époque. Ils étaient livrés à eux-mêmes, confinés dans le huis-clos de leur foyer, soumis aux jugements silencieux des voisins… Là, son fils grandirait entouré de dizaines d’oncles et tantes qui veilleraient sur lui. Qui partageraient avec lui leur expérience, leur savoir, qui combleraient parfois les manquements de sa mère dépassée.

La brune sentit une vague d’effroi lui traverser l’échine à la mention des coutumes archaïques de New Eden. « Oh mon dieu… C’est un destin bien tragique pour toutes ces femmes… Je n’arrive pas à croire qu’on ait pu régresser autant. » C’était aussi effroyable que révoltant. La femme indépendante et fière qu’elle était ne pouvait le concevoir. « Je comprends que tu aies saisi l’occasion de t’en échapper quand elle s’est présentée à toi. Je ne perds pas espoir que nos efforts dans la lutte contre leur propagande portent ses fruits un jour. Ou que la population parvienne à s’affranchir de ses chaînes par elle-même... » C’était tout ce qu’elle pouvait leur souhaiter. L’espoir qu’elle plaçait en Armand notamment était grand. Il avait démontré qu’il était un homme de parole, un homme droit. Elena regrettait de n’avoir pu l’aider davantage hélas…

« Oh… » Un sourire complice glissa sur ses lèvres à la mention de Chiara. « Tu es arrivé à dompter notre irlandaise ? » Ce n’était pas un maigre exploit. « Hm… Tu sais… J’ai l’impression que Lee ne lui accorde pas le même intérêt. Cela dit, elle n’est pas idiote, elle le sait. Mais pour une raison obscure, elle semble croire qu’elle ne mérite pas d’être aimée ou quelque chose de ce genre… Elle s’attache toujours aux personnes qui sont les plus susceptibles de la faire souffrir. Pourtant elle mérite quelqu’un de bien, quelqu’un de patient qui saura lui faire baisser sa garde. J’ai conscience qu’elle ne rend pas toujours les choses faciles, mais si tu l’apprécies vraiment, montre-lui. Elle finira par s’ouvrir vraiment à toi. » Et oublier le fils d’Aaron. Elle offrit un sourire confiant au brun. Tous les deux méritaient de vivre une histoire sincère.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: the sun also rises

Dim 21 Mai 2023 - 21:34

Je sais bien que ma question peut paraître très… sans cœur. Mais je suis partisan du fait que chaque femme a le choix. De faire ce qu’elle entend avec son corps. D’interrompre une grossesse si elle le juge bon pour elle. Pour moi, la mère passera toujours avant. Mais la réponse d’Elena ne me surprend pas vraiment, je dois l’avouer.

- Ce sont tes trippes qui ont parlés, c’est bon signe, je trouve.

Dis-je simplement. Il ne fallait pas aller à l’encontre de ce genre de sentiment puissant. J’avais trop écouté mes trippes et je me dis que, pour la plupart, ça n’était pas finalement une mauvaise chose.

Mais, je suis heureux que mes mots la rassurent. Je sais que nous serons tous présents pour aider si besoin. Et puis, dans un monde pareil, je me dis que l’éducation est d’autant plus importante, d’autant plus présente. Je me dis qu’Elena s’en sortira, j’en suis persuadé. Je réponds sans détour aux questions qu’elle peut avoir sur New Eden, sur le mariage, la procréation. Et je me doute que mes mots ne doivent pas lui faire de bien. Peut-être connait-elle des gens là-bas ? Sa réaction ne me surprend pas vraiment.

- A New Eden, les femmes sont du bétail… Il y a des règles pour elle qui font écho à des générations en arrière. Être belle, satisfaire l’homme… tu vois ce que je veux dire.

Un destin cruel, à mon sens. J’ai une légère grimace lorsque Elena m’indique que j’ai bien fais de m’enfuir. Je ne dirais pas que j’ai eu l’occasion de m’enfuir réellement puisqu’il s’agissait plutôt d’un départ forcé. Mais je saisis toutefois aisément la subtilité pour ne pas lui en vouloir.

- J’espère que la résistance parviendra à retourner la politique, oui. J’espère qu’il n’y aura pas trop de perte non plus lorsque ça arrivera. La plupart ont peur, je ne peux pas leurs en vouloir de rester immobile un temps.

Je parle un peu de Chiara. On s’est quelques peu rapprochés tous les deux. Je ne sais pas vraiment où ça va toutefois. L’ombre de Lee traine toujours. Et j’ai l’impression qu’elle le choisira toujours peu importe ce que je pourrais faire à côté. Je ne sais pas trop ce que nous sommes, au fond.

- Je ne sais pas trop ce que l’on est, tu sais. Je l’apprécie beaucoup, c’est une certitude. Mais, je ne sais pas trop. On couche ensemble, surtout. J’ai bien vu les difficultés de Chiara… mais avec Lee en travers, je suis un peu... Indécis.

Pour dire les mots clairement.




(c) semper eadem


Evan Jensen
Evan Jensen
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: the sun also rises

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum