Le Deal du moment :
Soldes d’été 2024 : trouvez les ...
Voir le deal

Kinder surprises. (-18)

Mer 14 Déc 2022 - 0:34

- Mon dos, bordel...

Je grogne en m'étirant douloureusement. Depuis notre mission contre New Eden, mon dos me fait régulièrement douiller. Autant mon poignet et mon épaule se sont remis en état, autant je garde des séquelles au niveau des vertèbres. Quand je me plains suffisamment, j'arrive à obtenir un massage de la part de Milow. Des fois. Bon, je fais le malin mais ça fait vraiment du bien, je vais pas dire le contraire.

En attendant, rester planté à l'atelier de munitions pendant des heures, ça me flingue alors je suis pas mécontent quand arrive enfin l'heure de la libération. Je m'étends à nouveau en rangeant mon bordel, ça craque quelque part du côté de mes omoplates. Je me sens comme un vieux qui se tape des rhumatismes. Je me demande comment fait Connor pour y survivre.

Je renfile mon manteau et un bonnet que j'enfonce jusque sur mes oreilles avant de sortir. Mon pantalon épais noir commence à être troué à certains endroits, mais heureusement mes rangers tiennent bon la route. Et pour l'occasion, j'ai sorti mon plus joli maquillage, du noir et du rouge qui viennent entourer mes yeux. Moi je trouve ça sexy. Lui.. Il dit jamais rien mais dans le fond s'il trouvait ça trop dégueu, il se serait pas privé de me le dire.
Mains au fond des poches, je me dirige vers le chenil. C'est là que j'espère trouver Milow, comme souvent. Ça fait un moment que ça va mieux entre nous.. je veux dire, de mieux en mieux.
Ça a été dur, autant pour lui que pour moi cette année. Je me suis fait démolir, lui a été traumatisé en vivant la mort de Carrie en direct. Enfin, traumatisé.. Comme d'habitude il a mis un mouchoir sur ses émotions, et fait l'autruche. Du moins c'est comme ça que je le vois. J'ai bien remarqué qu'il galère de nouveau à becter, et j'essaye de l'aider de mon mieux. Je lui apporte régulièrement des fruits secs, des galettes de pain... N'importe quoi sauf de la viande, en fait. Et j'essaye de vérifier qu'il ne se retrouve pas à tourner de l'œil parce qu'il a rien mangé.

Je peux pas m'empêcher de sourire en réfléchissant à notre relation. Tout a tellement évolué. Lentement, c'est sur. Mais les choses n'ont jamais été aussi bien entre nous. On ressemble presque à un couple, du moins dans l'intimité. On mange ensemble, on dort ensemble, on passe des heures à discuter ou à jouer aux cartes.
Ça reste platonique entre nous. Pour le moment du moins. Enfin, platonique je sais pas. On s'embrasse, on se chauffe.. Mais à chaque fois que la température monte un peu, Milow rétropédale et me colle un stop. Et moi je dors sur la béquille. Je commence à m'habituer..

Arrivé au chenil, je siffle entre mes doigts, de quoi faire relever la tête des cinq molosses. Pardon je veux dire.. Des quatre molosses et de Lewis. Je lui offre un sourire effronté comme j'aime les faire, et le rejoins en refermant bien l'enclos derrière moi. Flattant le flanc de Groot au passage, je m'approche du petit brun et passe une main dans ses cheveux pour le décoiffer.

- Salut beau gosse. Je t'embarque avec moi !

Mes doigts viennent chercher les siens, du moins, avec les phalanges qui restent, pour les y entremêler. Ici il n'y a jamais personne de toute manière donc je m'autorise quelques extras. Lui prendre la main, lui embrasser la tempe, des choses basiques.. qui ne le sont pas tant que ça dans notre monde merveilleux à nous.

- Ça te dit qu'on aille fouiller quelques chambres de l'hôtel ? Déjà pour le fun. Et ensuite parce que.. Si on trouve la perle rare, on pourra s'y installer peut-être ? T'en dis quoi ?

Je lui tourne autour en parlant, peut-être un poil surexcité, les yeux dirigés vers notre futur chez-nous. Dieu sait quels trésors ont pu être laissés sur place pendant l'invasion.

- Tu vas pas me laisser y aller tout seul.. pas vrai ? Je tourne vers lui mon regard de chat battu, un regard que je travaille depuis des années !


I am
alive
Derek Watson
Derek Watson
Expendables
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinder surprises. (-18)

Mar 27 Déc 2022 - 12:32

Quoi ?

Il secoua la tête pour remettre ses cheveux en place, un vague air boudeur passant sur son visage comme à chaque fois qu'on lui faisait un truc réservé aux enfants.
Pour autant, il laissa Derek attraper sa main, se remit sur ses jambes. Depuis leurs dernières mésaventures, Milow osait plus avec lui. Enfin, il avait déjà commencé, avant, à être plus à l'aise avec son tatoué. Mais … ouais, une fois de plus, il avait eu la trouille. De mourir. De le perdre. Il n'y avait que lorsqu'il savait qu'Isha était dans le coin qu'il se montrait froid avec Derek. Parce qu'il connaissait assez son ami pour le savoir homophobe, très homophobe, et qu'il … ouais, il avait peur de sa réaction si jamais il savait.

Mmh … ouais. Pourquoi pas.

De toute manière, connaissant Derek, il n'allait sûrement pas lui foutre la paix. Et puis … ça leur ferait pas de mal, de faire un truc un peu tranquille ensemble.
Après avoir terminé deux-trois trucs avec les chiens, il verrouilla la porte derrière lui et adressa un bref sourire à son aîné, finalement assez enthousiaste pour la suite de la journée.

Ils ne tardèrent pas à gravir le premier étage. En soi, Milow avait déjà pas mal vadrouillé dans le manoir dans l'espoir, peut-être, de trouver un trésor de pirate. C'était un délire de gamin mais... c'était Milow. Et ça l'aidait pas mal à ne pas cogiter sans arrêt, de s'enfermer dans son petit monde enfantin.

J'ai déjà trouvé un coffre avec des vieux vêtements d'époque, la dernière fois. En vrai y'avait des trucs de fous ded-Merde.

Sans explication, il attrapa Derek par son haut pour le tirer sur le côté. Il ouvrit la première porte qui lui passa sous la main pour le pousser dedans et s'y engouffra dans la foulée, refermant derrière lui.
Un placard. Assez étroit. Et forcément, sombre. Une fissure dans la porte laissait à peine filtrer assez de lumière pour faire briller leurs pupilles.

Shhh …

Ils étaient obligés d'être pratiquement collés l'un à l'autre. La main de Milow s'était plaquée contre la bouche de Derek. Il laissa passer quelques secondes en retenant son souffle.

C'est Chase. J'ai toujours sa chemise. Il me fait chier pour la récupérer.

D'ailleurs, il la portait en ce moment. Elle était bien deux fois trop grande pour lui mais il l'aimait bien, elle tenait chaud et les motis à carreaux rouges lui plaisaient. Chase aussi, apparemment, car il ne lui lâchait pas la grappe. Non : il n'y pensait plus jusqu'à ce qu'il voit Milow la porter. À chaque fois.

Tu crois qu'il nous a vu ?
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinder surprises. (-18)

Mar 27 Déc 2022 - 22:28

Il a dit oui ! Bon, je crois qu'il commence à me connaître. S'il avait refusé je lui en aurais fait baver jusqu'à ce qu'il obtempère, il vient juste de s'épargner une demi-heure d'emmerdement à répétition.
Il reste quelques trucs à faire dans le chenil et je l'y aide volontiers en blablatant des trésors qu'on pourrait trouver dans l'ancien hôtel. Je sais que ce genre de trucs n'a plus de valeur aujourd'hui mais je m'en fous, c'est pour la rêverie. Après tout parait que je suis un ado attardé.

Quand on s'éloigne finalement des chiens, il m'offre un sourire qui me conforte dans mon idée. Ça a l'air de lui plaire, comme expédition. Et puis ça nous fera passer un peu de temps tous les deux, c'est pas du luxe. Avec tout ce qu'on en a bavé, on a bien le droit à un peu de répit entre deux missions et travaux de rénovation. Ça me fait du bien de me dire qu'on va se poser un peu, même si ça m'arrache la gueule de l'admettre. Mais on a été tellement éprouvés ces derniers temps que j'avoue me sentir un peu paumé, au final. Heureusement que la faction est là, et unie.

Je peux pas m'empêcher de chercher sa main alors qu'on gravit les escaliers, deux à deux pour ma part. Je tourne la tête vers lui quand il commence à parler, mais pas le temps de répondre que je me retrouve attrapé par le col du manteau, et poussé derrière la première porte venue. Un placard. Quoi ?

- Mais qu'est-ce tu f-hmfff !

Main sur la bouche, j'ai pas d'autre choix que de m'écraser, sourcils froncés dans la pénombre ambiante. Des pas passent tous proches, au ralenti, mais sans s'arrêter. A voix basse, Milow m'explique son acte, et je retiens difficilement un éclat de rire. C'est de là qu'elle vient, ta nouvelle chemise..? Je pince le tissu qui couvre ses épaules, secoué par un rire silencieux.

- J'ai pas l'impression qu'il nous ait capté, mais on devrait rester planqués là encore un peu, on sait jamais. Ce disant je l'entoure de mes bras innocemment -enfin, non.- pour le rapprocher encore plus de moi. En fait je le plaque clairement contre mon torse. Je me tends pour embrasser sa tempe, et viens susurrer à son oreille. Avoue que t'as choisi un cagibi pour qu'on soit collés l'un à l'autre. Et histoire d'en rajouter une couche, j'attrape le lobe de son oreille entre mes dents pour le mordiller délicatement.
Peut-être que j'abuse un peu, mais c'est compliqué pour moi en ce moment. Milow est de plus en plus à l'aise avec moi, et franchement ça me rend plus heureux que jamais. Mais à force de se rapprocher, ça fait de nouveau bouillonner mes hormones, et j'ai un mal fou à me retenir de lui faire des avances à tout moment.

Alors me retrouver là, serré contre lui à l'abri des regards.. Il a intérêt à avoir une très bonne répartie s'il veut pas que je lui saute dessus.


I am
alive
Derek Watson
Derek Watson
Expendables
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinder surprises. (-18)

Mer 28 Déc 2022 - 21:14

Il lui lança un regard noir, le défendant en silence de rire à haute voix. Bon, Chase ne semblait pas les avoir capté. Pour autant, Derek ne paraissait pas pressé de sortir de ce placard. Ce fut au tour de Milow d'avoir un bref rire silencieux tandis qu'il se laissait attraper pour mieux se coller à lui. Ce n'était pas désagréable, cette proximité forcée, dans cette pénombre, ici … c'était étrange, d'ailleurs, étant donné que Milow était plutôt du genre claustrophobe, à la base.

Avoue que t'as choisi un cagibi pour qu'on soit collés l'un à l'autre, qu'il chuchota à son oreille.
Clairement pas non, j'ai pris le premier truc qui me tombait sous … la main …

Sa voix s'éteignit piteusement à la fin de sa phrase, l'esprit d'un seul coup beaucoup trop obnubilé par ce que Derek venait de lui faire. C'est un long frisson qui le traversa et le fit se tendre, grimpant de ses reins pour s'enrouler jusqu'à son bas ventre. Il redressa le menton, ferma les yeux. D'un seul coup, il eut l'impression d'avoir plus de mal à chercher son souffle.

Elle était loin, l'époque où il le repoussait brutalement. L'époque où il s'essuyait le visage avec un air écoeuré. Là … il ne sentait que la partie agréable. Et puis … personne ne les voyait, pas vrai ?
Par réflexe, ses mains s'étaient posées contre sa taille, et en réponse à ce contact, elles glissèrent sous le haut de Derek pour remonter le long de son dos, à même sa peau,jusqu'à ses épaules. Le genre de trucs qu'il s'autorisait rarement, mais qu'il appréciait aujourd'hui. Sentir sa peau, sa chaleur, à même la bulbe de ses doigts.

Il expira longuement par le nez pour tenter de réguler sa respiration, recula inconsciemment, tirant un peu Derek avec lui, et son dos, sans surprise, se heurta au mur en bois. Il cogna dans quelque chose, sûrement un balais, qui tomba à côté d'eux.

Pourquoi tu t'arrêtes ? souffla-t-il lui-même à son oreille, avec une audace qu'il ne se connaissait pas du tout, enivré par ce moment suspendu.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinder surprises. (-18)

Lun 9 Jan 2023 - 9:47

Milow semble en de bonnes dispositions et je vais pas mentir, ça me donne le sourire. J'aime le voir comme ça, détendu et ouvert à la discussion.. ou au contact, plus précisément en ce instant. Je l'amène contre moi et il tente de répondre à ma provocation, sa voix s'éteignant pourtant petit à petit au fil de ses mots sous mon regard. Un regard dans lequel je ne peux dissimuler une certaine satisfaction, pour être totalement honnête. La satisfaction de lui faire de l'effet, celle de le voir baisser sa garde envers moi, aussi.
D'ailleurs, je ne peux m'empêcher de poursuivre quelques secondes encore, les lèvres et les dents glissant sur son oreille avant de s'échapper en baisers tout juste effleurés descendant son cou jusqu'au creux de son épaule, arrêtés par le col de la fameuse chemise.

A peine le temps de jouer que Lewis entre dans la partie, m'offre une longue caresse de ses doigts froids et m'arrache un tout aussi long frisson qui me remonte l'échine, laissant dans son sillage une chair de poule qui me hérisse. Accroché à mes épaules, il m'attire à lui et se plaque au mur opposé, sur lequel je pose une main, à hauteur de son visage. La seconde quant à elle, se niche sur sa taille, à même la peau, caressant le derme du bout des digitales.
Mon regard s'échappe à peine vers le balai qui se casse la gueule à côté de nous, avant de revenir se planter dans celui du petit -plus si petit- brun.

- Pourquoi tu t'arrêtes ?

Je lève un sourcil. Ben merde, il est pourtant pas bourré mais j'avoue que là je m'y attendais pas. Excellente question. Et je replonge dans son cou pour y laisser courir mes lèvres, puis mes dents sans le mordre réellement, juste de quoi le faire réagir. Lentement je remonte ma main le long de ses côtes, et en symétrie mes lippes dans son cou puis le long de sa mâchoire, en en mordillant la ligne anguleuse jusqu'au menton. De là je dévie avec toujours cette même langueur jusqu'à ses lèvres pour y presser les miennes, retenant de mon mieux mon envie grandissante de les dévorer avec une passion contenue depuis bien trop longtemps.


I am
alive
Derek Watson
Derek Watson
Expendables
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinder surprises. (-18)

Mar 11 Avr 2023 - 20:42

Quelle audace, le Lewis. Même lui ne se reconnaissait pas. Pour une fois, il n'avait pas envie de se voir d'un point de vu extérieur. Pour une fois, il ne voulait pas s'autojuger, s'autosaboter, comme si l'obscurité ambiante, de toute manière, l'en empêchait. Il était juste … bien, avec Derek. C'était la première fois depuis bien longtemps qu'il se sentait en sécurité à proximité d'un autre être humain.

Il déglutit, se permet cette question à l'intonation à moitié étouffée, un peu intimidée, même, peut-être. Derek y répondit positivement, bien sûr, et ne choisit pas de le taquiner à ce sujet. Peut-être plus tard. Pour l'heure …

Milow mordilla inconsciemment sa lèvre inférieure, fermant les yeux, relevant légèrement la machoire pour lui laisser libre accès à sa gorge. Il frissonna, son buste se gonfla d'air en réponse à ses attaques. Ça embrouillait son esprit. C'était … agréable. Et d'autant plus agréable de se laisser faire et de ne pas culpabiliser pour ce qu'il pouvait ressentir. Et imaginait.

Un soupir filtra entre ses lèvres, finalement étouffé par les lèvres de Derek se pressant contre les siennes et le transformant en vague et presque inaudible grognement. Dans son dos, les mains remontèrent un peu plus, jusqu'à ce que le t-shirt bloque et qu'il force un peu pour faire passer la tête sans plus réfléchir, juste pour sentir un peu plus la chaleur de l'homme contre lui.
Le haut abandonné, il vint retrouver ses lèvres avec un peu plus de vigueur, pressant son corps contre le sien, le souffle court, l'esprit court-circuité par un désir vif et transcendant. Très vite, il laissa sa langue venir chercher la sienne, un peu timidement sans doute, mais assez à l'aise avec le tatoué pour savoir qu'il saurait, lui, s'y prendre mieux que lui.

Est-ce que ce placard était envoûté ? Est-ce que ce n'était pas un peu … pas pratique ? Peut-être était-ce justement le côté inédit et imprévisible qui rendait le moment si excitant pour Milow. Une chose était sûr : il n'avait aucunement envie de s'arrêter. Et il était … curieux. De la suite.

Repoussant légèrement Derek, il se perdit une seconde dans le reflet de ses yeux. Puis il retira lui-même la fameuse chemise de Chase, hésita une seconde avant d'en faire de même avec son t-shirt, s'emmêlant un peu dedans. À son tour, ensuite, de venir goûter la gorge du tatoué, humant un grand coup son parfum, laissant tous les effets de cette chaude proximité parcourir son propre corps.
Ses mains glissèrent le long de son dos, s'arrêtèrent à la naissance du muscle de ses fesses avant d'oser descendre un peu plus bas. Son coeur battait fort. Il avait un peu l'impression de faire une bêtise.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinder surprises. (-18)

Dim 23 Avr 2023 - 13:29

Quelle audace, le Lewis... Je ne le reconnais pas. C'est comme si les barrières qu'il avait lui même dressées au fil des années s'écroulaient les unes après les autres. Comme un jeu de domino, où chaque pièce en entraîne une suivante dans sa chute. Et là je sens ses réserves s'évaporer, sous mes lèvres, mes caresses. Je me fais aussi doux que possible là où se posent mes lèvres et flirtent mes dents, me pressant contre sa gorge offerte, le parsemant de baisers jusqu'à atteindre ses lippes fines.

Un grondement bas de satisfaction vient s'étouffer alors qu'il me rend ce baiser tant espéré, en écho aux siens qui m'électrisent au plus haut point. Je n'imaginais même pas, je n'espérais même plus le sentir lâcher prise de la sorte. Une chaleur agréable et bien connue vient se nicher dans mon ventre et l'étreinte prend un peu plus de ferveur encore, je ne peux pas dire que je me retienne beaucoup de lui dévorer la bouche en somme.
Son geste, celui de relever et ôter mon t-shirt, me prend de court et je lève automatiquement les bras pour l'y aider, le souffle court. C'est le brun lui-même qui revient à la charge, insinuant sa langue dans la danse pour rapidement trouver la mienne qui se fait meneuse, bien plus habituée à ce genre d'échanges. Mes mains viennent se promener sur le corps fin de mon Amant, l'une montée dans ses mèches pour envelopper sa nuque, la seconde en balade sur ses côtes, ses flancs, par instant son ventre en passant sous ses vêtements. Bordel comme j'ai envie de lui. Et comme je dois me retenir de ne pas le brusquer.

Les choses ne s'arrangent pas quand il décide de retirer le haut lui aussi, t-shirt compris. Je le reluque de haut en bas comme si je le découvrais pour la première fois. Ce n'est pas le cas à proprement parler, bien entendu, surtout que nous dormons ensemble depuis un moment déjà, mais dans cette situation précise, j'ai vraiment la sensation de le percevoir pour la toute première fois. Putain Milow.. Comment il veut que je ne lui saute pas dessus, moi ?! En fait, peut-être qu'il le veut. Ça expliquerait pas mal de choses. Bien joué Derek, t'as mis tout ce temps à capter réellement.

Je me plonge dans ses yeux sombre et lui offre un léger sourire rassurant, rebaissant les paupières ensuite dans un gémissement tout juste étouffé quand ses lèvres me parcourent à son tour, et je le laisse faire sans bouger, savourant simplement ses attentions.
Sous son impulsion, ses mains descendues sur l'arrondi de mes fesses, je me colle un peu plus à lui, cachant difficilement contre son bassin tout l'effet qu'il me fait. Pour autant je ne force rien et continue mes caresses, dessine des arabesque de ses épaules au creux de ses reins, descendant à mon tour plus bas par instant, et revenant sans cesse à la charge de ses lèvres.

Si pour le moment je lui laisse toute latitude d'action, je sais qu'arrivera un moment où je devrai certainement prendre les choses en main. Mais une fois encore je lui permets de me découvrir. De nous découvrir en une seule entité menée par un désir commun. Glissant à son oreille dont je suçote le lobe, je ne peux m'empêcher tout de même de susurrer :

- T'es foutument désirable, Milow Lewis.


I am
alive
Derek Watson
Derek Watson
Expendables
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinder surprises. (-18)

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum