Le Deal du moment : -33%
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur ...
Voir le deal
99.99 €

Toxicity

Jeu 8 Déc 2022 - 18:17

Comme à mon habitude, je travaillais avec la musique à fond dans le casque. Je ne connaissais rien de tel pour se vider l’esprit que de passer des heures à la mécanique sur un fond de rock. En plus, c’était le meilleur moyen pour qu’on me foute également la paix. Crownfield n’était pas du genre à vouloir faire la conversation à outrance et Zack évitait de me croiser plus que nécessaire depuis notre règlement de compte.

J’effectuais les derniers réglages sur la nouvelle hélice de Serenity. J’avais pris un temps fou à réajuster la tôle pour colmater les brèches des semaines plus tôt pour qu’il n’en laisse plus rien paraître. Il avait aussi fallu changer tout le réservoir par la même occasion. C’était à se demander comment May avait réussi à rentrer en un seul morceau à bord d’un taudis pareil. J’avais passé une bonne partie de la journée à essayer de comprendre pourquoi j’avais encore du jeu au niveau de l’hélice. En même temps, il fallait bien que ça finisse par arriver. A force de remplacer des pièces cabossées par d’autres en provenance de modèles différents, il y avait toujours des ajustements à faire. « Putain ça me casse les couilles, va falloir que je démonte tout pour la deuxième fois. » Crownfield avait relevé la tête de son ouvrage, pour tendre une oreille peu attentive à mes râleries. « Je te jure que je vais finir par lui mettre cette hélice bien profond, et on en parlera plus. » Il rigola un peu. « A qui ? Le pilote de New Eden ou le nôtre ? » Je fis mine de réfléchir. « Ca se discute, non ? »

Il avait fini par rentrer chez lui après m’avoir aidé à la démonter et remonter de nouveau. Pour ma part, je traînais encore un peu pour faire quelques dernières vérifications et… surtout pour profiter de son absence pour m’en ouvrir une. J’avais planqué dans le cockpit de Serenity l’une des rares bouteilles de bière qu’il me restait encore, attendant patiemment ce moment toute la journée. C’était l’occasion ou jamais de la déboucher pour fêter sa réparation complète, non ? J’activai l’hélice depuis le tableau de bord, entendant le doux ronronnement de l’appareil qui se mettait en marche. « Ce son me plaît bien là. » Je laissais le moteur tourner un peu. Les pieds croisés sur le tableau de bord, la musique à fond, bouteille en main, je vivais ma plus belle vie… jusqu’à ce que je sente une main se poser sur mon épaule et que je manque de renverser ma bière. J’arrachai mon casque pour me retourner vivement. « Putain, May ! Qu’est-ce que tu fous ici ?! » C’était impossible d’être tranquille, merde ! Je devrais être tout seul là ! « T’es pire que ton petit copain, bordel. Depuis quand t’es là ? » Je reposai discrètement ma bière en bas du siège, en espérant qu’elle ne me fasse aucun commentaire. Je devais la jouer naturel là ? Je dis le premier truc qui me vint à l’esprit pour détourner l’attention : « T’as vu ? Ton coucou ronronne à nouveau. Satisfaite ? » Je la repoussai un peu à l’extérieur du cockpit ensuite, d’une pression sur l’épaule. « Maintenant on garde les distances de sécurité, t’es mignonne mais j’ai pas envie d’avoir encore des emmerdes à cause de toi. »
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toxicity

Dim 29 Jan 2023 - 20:07

« Mais arrête tes conneries, putain - » Elle éclate de rire en repoussant Lance, cet imbécile qui ose prétendre être son meilleur copain. Enfin, May peut bien le traiter d'imbécile si elle veut - la petite est tout de même pliée de rire, là, tout de suite. Un moment plutôt rare, dernièrement. Mais elle doit rentrer, la fin de journée pointe rapidement son nez. Non sans rappeler à Walker qu'il n'est qu'un bouffon qui ne bosse pas assez fort pour son bolide, Liv quitte sa piaule - s'arrêtant à son endroit préféré, évidemment, pour jeter un oeil à Serenity et voir les progrès de ses propres yeux. Wayne n'était pas là, cette fois. Mais elle croise Crownfield qui se barre, le saluant brièvement sans pour autant l'attaquer de questions. Elle devait être seule dans le hangar, maintenant. Cendrillon fouine un instant dans les notes de Grayson, jusqu'à ce qu'elle entende un son qu'elle pourrait reconnaître même six pieds sous terre.

En moins de deux, la blonde était déjà à bord de son avion, curieuse - notant rapidement la présence de Locke au volant du bolide. « TES VIEUX PIEDS! Sur le tableau de bord! » lance la miss en s'énervant, la main à son épaule. Mais il ne doit pas l'entendre, son casque sur la tête. Il sursaute, évidemment, lui demandant ce qu'elle fait là comme si c'était la chose la plus surprenante du monde entier.

« Ce que je fais dans mon propre avion? » qu'elle demande en riant un brin. Certes - ce n'est pas que son avion, elle le sait bien. Mais après tout ce qu'elle a vécu à bord de ce monstre de métal, Liv ne peut nier cet étrange attachement qu'elle éprouve pour le bolide. C'est grâce à Serenity qu'elle est rentrée en vie, après tout. Bref, Reid parle de Nathan - sans surprise - tandis que les yeux clairs de la princesse se posent sur la bouteille de bière qu'il tente visiblement de cacher. Elle ignore son commentaire et note en silence, ne sachant pas si l'abstinence totale était maintenant chose du passé, en ce qui concernait sa consommation d'alcool. May n'allait certainement pas le juger, même si les questions semblaient vouloir franchir la frontière de ses lèvres.

« Depuis le départ de Crownfield. » lâche-t-elle pour lui répondre, analysant un peu les réparations à l'intérieur du cockpit. « Très satisfaite. » réplique tout de suite Goldie. Impossible de le cacher, d'ailleurs, même à travers ses répliques de chieuse. Ses yeux brillent de fierté, comme une gosse - jusqu'à temps que Locke la pousse doucement vers l'extérieur. May soupire, avant de rouler les yeux au ciel en entendant le brun lui remettre cette fameuse soirée sous le nez - une fois de plus. Elle s'exécute, pourtant, reculant jusqu'à presque s'extirper de l'avion. Elle veut poser les billes sur l'hélice, de toute façon.

« Je ne suis pas Nate. Faut pas me mettre vos conneries sur le dos. Si vous voulez jouer à ce jeu-là et déterminer qui possède la plus grosse bite, c'est votre choix. » Elle ose en rire, oui. Parce que ce con fait partie des personnes qu'elle apprécie. Un peu. Alors aussi bien enterrer cette histoire, pour leur bien à tous. « Je ne suis pas ta mère non plus. Je vais pas te retirer ta bière ni t'empêcher de la boire, Locke. Je suis juste déçue de ne pas en avoir une pour trinquer avec toi. »


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
The Nomads | Medic
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toxicity

Mar 14 Fév 2023 - 0:00

Elle était en train de m’engueuler. Je n’entendais strictement rien avec le casque sur les oreilles, mais c’était impossible de manquer l’étincelle au fond de son regard. « Quoi ? T’as un problème ? » J’avais retiré mes pieds du tableau de bord en me retournant vers elle, sans même y prêter attention. Peut-être que je me serais fait un malin plaisir de rester avachi dans son fauteuil dans le cas contraire…

Je levai les yeux au ciel, à sa remarque. « Ouais, ce que tu fais dans ton avion qui ne vole plus depuis des semaines, alors à part faire joujou avec les commandes par nostalgie… » Le moteur couvrait un peu nos voix, mais c’était pour le mieux. Celui-ci ne faiblissait pas, bien au contraire. Et à voir les étoiles dans les yeux de May, la pilote savait quand même apprécier la qualité de mon travail, même si elle me faisait chier.

Je poussai un soupir de reddition, quand la blonde me rappela vite à l’ordre concernant son petit copain. La pique était partie sans prévenir, mais elle avait raison : ce n’était pas de sa faute. « T’as quand même vraiment pas de goût en matière de mec. » Je me réinstallai dans le siège du pilote, avant de lui faire signe de s’approcher, continuant mes réglages comme si de rien était. « Allez, viens, on va être serrés, ça va le rendre putain de jaloux et le faire débarquer en un éclair. » Je lâchai un ricanement. « Non mais sérieusement, je t’avais juste passé un bras autour des épaules… c’est clair qu’il a un complexe énorme pour être aussi possessif avec sa nana. » Mais peut-être qu’il ne valait mieux pas épiloguer, non ? Si je continuais à démonter son mec devant elle, May allait me le faire payer. J’ouvris les mains en signe d’apaisement. « Je suis maqué ! T’auras qu’à lui dire, qu’il nous fiche la paix. » Je n’allais pas faire semblant que May ne me plaisait pas, mais il y avait beaucoup de filles avec qui j’aurais bien aimé coucher sans qu’il ne se passe jamais rien. C’était encore plus vrai maintenant que Zi était rentrée dans ma vie.

Un grognement désabusé passa mes lèvres. Evidemment, elle avait repéré la bouteille de bière à côté de moi. « Ça reste entre nous, ok ? Et on partage, deal. » Je la récupérai en main pour m’en boire une gorgée avant de lui tendre. « T’as une idée de quand vous allez reprendre votre envol, maintenant que tout est prêt ? »
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toxicity

Dim 12 Mar 2023 - 5:52

« Je vais faire joujou avec ce que je veux, et - » Elle s'arrête, réalisant trop tard sa bourde. Ça ne sonnait pas si pervers dans son crâne, putain. La blonde rigole, à la fois dépassée et amusée par ses propres idioties, avant de prévenir Locke du regard. « Ça va, ta gueule hein. » lâche la miss avant de l'entendre râler sur ses goûts en matière de mec. « Quoi, je te vole des possibles conquêtes, peut-être? » Liv éclate de rire en le disant, avant de porter la main à sa bouche - comme pour se cacher de se trouver aussi drôle. Mais il change d'idée, visiblement. S'il voulait sortir de l'avion quelques secondes plus tôt, il l'invite maintenant à rester, juste pour faire débarquer Nate - quel plan incroyable. Elle penche la tête sur le côté, les yeux posés sur lui, ne sachant pas si elle devait rire de sa blague ridicule ou pas.

Il continue de parler du brun, le pire. « Écoute, à t'entendre parler autant de lui, je me demande si c'est pas toi qui le voudrait dans ton lit? » Elle déconne, bien sûr. Sauf qu'il donne vachement l'impression de s'acharner pour le simple plaisir de s'acharner. « Tu pourras le lui dire toi-même. » ajoute-t-elle ensuite à sa réplique, non sans un sourire de circonstance - ce sourire de petite peste qui n'avait rien de joyeux, finalement.

« Parce que tu n'as aucun défaut, toi, monsieur parfait? » Certes, Nathan est peut-être un brin jaloux. Un peu plus qu'un brin, oui. Mais Liv est très loin de la perfection, elle aussi. Et elle ne demandera jamais à Shot de devenir quelqu'un qu'il n'est pas. Enfin, il n'est pas obligé de taper sur tout ce qui la regarde non plus, mais c'est quand même divertissant, quand c'est sur la tronche de Reid.

Dans tous les cas, doivent-ils vraiment parler de ça à chaque fois? Ne peuvent-ils pas changer de sujet? Non parce qu'elle se questionne certainement sur les raisons qui le pousse à cacher cette bière. Et Locke semble faire de son mieux pour garder le secret, d'ailleurs. « Deal. » lâche Liv en le regardant d'un oeil un peu suspicieux. Elle croise les bras, un instant. Cendrillon n'a pas l'intention de dire quoi que ce soit, mais lui faire croire le contraire pourrait être marrant. La petite s'avance finalement pour récupérer la bière, prenant une gorgée en l'écoutant lui demander quand elle pourrait reprendre le vol. Goldie baisse les yeux, affichant un sourire peut-être un peu forcé, cette fois.

« Je n'avais même pas l'autorisation de voler, jusqu'à tout récemment. » affirme-t-elle en rigolant, buvant encore une gorgée tandis qu'elle laisse échapper un soupir. Entre les brûlures causées par son atterrissage catastrophe, la commotion cérébrale, la mauvaise fracture de son poignet - la princesse semble être plus lente qu'avant pour se remettre sur pied, à force d'encaisser les blessures. Et les médecins ne sont pas cons.

Elle prend son poignet dans sa main, par réflexe, avant de s'appuyer sur la paroi de l'appareil. « Enfin - non, je sais pas trop, du coup. Bientôt, j'espère. Les réparations vont bon train - » Elle hésite. « Grâce à toi, entre autre. » Ça fait presque mal de le dire, bordel. « Mais rien n'est jamais assez prêt pour De Castel. » C'est vrai, le pire.

« J'espère que t'as plus qu'une seule consommation, hein. Parce que si tu veux que ça reste entre nous... » May secoue la bière, avant de la lui tendre à son tour. « Va falloir t'expliquer. »


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
The Nomads | Medic
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toxicity

Sam 8 Avr 2023 - 20:18

Je lâchai un rire surpris à sa répartie, alors qu’elle me tendait une perche si grosse que j’aurais eu du mal à ne pas la saisir. May s’en était elle-même rendue compte, parce qu’elle m’intima aussitôt de la fermer. « Je vais pas critiquer tes envies de faire joujou avec un manche. » Lâchai-je d’un air faussement innocent en retirant mes mains des commandes de l’avion, au cas où elle voudrait mettre les siennes à la place. « Mais ça m’intéresse de regarder maintenant. » Rajoutai-je avec un sourire en coin, surtout qu’elle ne se privait pas de me provoquer en retour. « C’est vrai qu’il était tellement sexy en jupe courte dans l’hôpital de Kitsap. Je suis tombé sous son charme de princesse en détresse… enfin ça, c’était avant que sa poisse nous rattrape et qu’on se prenne une putain de trappe sur le coin de la tronche avec tous les égouts qui nous ont vomi dessus, putain. » Pourquoi j’étais tombé sur ce foutu chat noir au lieu de Zi, ou encore May ?

C’était presque mignon de la voir le défendre bec et ongle, alors qu’il était d’une possessivité sans limite avec elle. Ça ne devrait certainement pas être mon problème mais… « Si, justement, je suis putain de rancunier et borné. » Elle avait vraiment besoin que je lui souligne ? « Et j’ai plein d’autres superbes qualités, t’imagines même pas. » Je lui offris un sourire rayonnant qui voulait tout dire. J’aimais vraiment trop la faire chier pour m’en priver. En vérité, ça m’avait même manqué. J’aurais pu continuer toute la soirée avec elle, dans l’espoir qu’elle oublie cette bière à mes pieds… mais c’était peine perdue. Même râler sur son mec ne suffit pas. Un râle m’échappa pour toute réponse, avant que je ne finisse par entrer en négociation avec elle. « T’acceptes bien trop facilement, c’est putain de louche. » Je pris une gorgée de ma bière, avant de faire mine de la reposer loin de ses mains baladeuses… et de la laisser finalement s’en emparer dans un soupir retentissant. Je détestais partager ma bière.

Parler de ses prochains vols, après son mec, ne parvint pas non plus à la faire dévier de son objectif. « Tu lâches pas facilement l’affaire, pas vrai ? » Je serais bien resté sur cette note positive de May qui m’adresse un compliment à peine voilé. « Et de rien pour ton coucou. » J’en cognai un peu l’habitacle, avant de couper le contact. Je l’avais suffisamment fait tourner dans le vide pour me rendre compte que c’était fonctionnel. L’essence était précieuse.

Je récupérai ma bière en lui lançant un regard désapprobateur. « J’en ai ramassé des caisses contre un deal avec les exilés à Kitsap. Ils voulaient un humvee customisé… » J’eus une moue ennuyée. « Le problème, c’est qu’on est enfermé depuis. Et que si on me voit débarquer au Summer… » Je pris une précieuse gorgée de ma bière, avant de soupirer. « Je commence à épuiser mes stocks, même en économisant. Mais je suis pas… je suis sobre en mission, ok ? C’est seulement le soir après le travail, de temps à autres… » Bref, rien de préjudiciable. Pourquoi j’éprouvais le besoin de me justifier auprès d’elle ? Merde ! J'espérais que personne ne lui ait raconté que j'ai menacé de tuer une de nos alliés à Kitsap, parce qu'elle avait eu le malheur de vider une bouteille de vin sous mes yeux en pleine crise de manque.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toxicity

Sam 29 Avr 2023 - 21:44

« Je sais bien que t'aimerais trop ça, mais je suis désolée, pas de spectacle aujourd'hui. » lâche la blonde en lui servant sa plus belle grimace. Il ne regarderait que dalle. Locke continue dans sa lancée, n'empêche, parlant de Nate et de sa jupe, puis de sa poisse légendaire. Elle ne peut que sourire un brin tristement, baissant les cils. Reid se moque, et elle ose rire, certes. Mais la poisse de Shot est proportionnelle à la sienne, et son commentaire la ramène un peu dans ses pensées les plus sombres. À eux deux, leur potentiel de merde est simplement inédit - et c'est particulièrement stressant pour la blonde. Rien de nouveau, pourtant.

« Borné et rancunier? Vraiment? » Elle pose la main à sa poitrine, comme si elle était vachement surprise. Liv ne rate pas non plus sa mention à propos de ses superbes qualités, mais la petite ne lui lance qu'un regard qui veut tout dire. Qu'est-ce qu'il est con. Oh, elle ne lui dira pas qu'il la fait rire, mais quand même. « Quoi, tu préfères peut-être qu'on s'engueule? » qu'elle demande sarcastiquement quand il affirme que leur deal est beaucoup trop facile. Elle le regarde taper doucement sur le tableau de bord et éteindre l'appareil, ne lui offrant que le silence comme réponse. Non, elle ne lâcherait pas l'affaire. Évidemment. Mais il le savait déjà, n'est-ce pas?

Enfin, il explique la provenance de son doux breuvage tandis qu'il lui offre la bière malgré lui. Goldie hoche de la tête, lui rendant son précieux en l'écoutant parler. Elle n'est pas la seule à vriller suite aux nouvelles mesures de Phelbs, visiblement. Il admet que ses réserves sont basses, du coup, ennuyé. « Layla et moi, on avait commencé une production de cidre, récemment. On a comme projet de tester différentes choses, d'ailleurs. Tu veux être sur notre liste VIP? » Elle rigole un peu, ne pouvant pas le blâmer une seule seconde. Elle-même gère souvent ses émotions avec de l'alcool. Et avec des médicaments, même. Peu de personnes sont au courant.

Liv penche un peu la tête, le regard toujours sur lui, alors qu'il semble ressentir le besoin de se justifier en affirmant qu'il est toujours sobre, en mission. « T'inquiète, je ne pense pas que tu puisses être assez con pour te défoncer la gueule quand il est question de ta vie et de celles des autres. » Elle est sincère. Mais elle l'affirme peut-être un peu pour le prévenir que ça doit rester ainsi. Ne reste qu'à voir si c'est le genre de chose qui le fait flipper.

« Je vais être honnête avec toi. » Elle l'est toujours avec lui, en vrai. May ne sait pas trop pourquoi, d'ailleurs. « J'ai entendu différentes rumeurs. » Nouvelle gorgée - la bière est presque vide, bordel. Elle émerge alors de la cabine de l'avion, faisant signe à Locke de la suivre un peu plus loin - vers sa cachette secrète. La blonde tire ensuite une chaise jusqu'à un endroit bien précis, et grimpe sur l'assise. Elle tâte le plafond un instant, avant de pousser et de déplacer un morceau spécifique - non sans manquer de se péter la gueule. Elle en sort une vieille bouteille de cognac, grimaçant un peu lorsque la douleur dans son poignet revient la faire chier. Cendrillon tend alors la main vers Locke, pour qu'il l'aide à redescendre. « Parle. »


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
The Nomads | Medic
Modératrice
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toxicity

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum