The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-40%
Le deal à ne pas rater :
Forfait mobile sans engagement 200 Go en France + 15 Go en UE
15 € 25 €
Voir le deal

Partagez
- Forget all you know, the world has changed -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Forget all you know, the world has changed   Forget all you know, the world has changed EmptyLun 3 Avr 2017 - 11:44

Au final, les deux hommes avaient passé deux nuits à l'appartement du plus âgé. Nul doute que les membres restés au phare qui s'attendaient à les voir revenir la veille devaient être franchement inquiets ; ou contents, tout dépendait de qui on parlait et concernant la disparition de qui. Alors même si Zack avait encore une migraine qui lui donnait cette impression désagréable d'être dans le gaze, il était hors de question de rester un jour de plus ; plus vite ils seraient de retour à la station et mieux ce serait pour tout le monde, sans doute. Empaquetant comme il fallait les vivres qu'ils avaient trouvé, obligés de prendre un sac supplémentaire pour tout ranger correctement -voire tout ranger tout court-, le blond avait refermé les volets de la pièce à vivre, jetant tout de même un dernier coup d’œil par le balcon. La masse de putrides qui était agglutinée devant les portes du bas peu après leur arrivée ne représentait désormais plus que quelques morts isolés qui erraient çà et là ; ils avaient su se montrer discrets, suffisamment pour ne pas en attirer de supplémentaires et le fait qu'il en reste quelques un n'avait rien d'anormal dans ce nouveau monde. Ils devraient tout de même se montrer plus que prudents avant d'avoir quitté le périmètre car si les putréfiés n'étaient plus amassés devant l'immeuble, ils devaient bien traîner quelque part dans le quartier.

Et ils avaient quitté l'immeuble. Comme à chaque fois en fermant à clé sa porte d'entrée, le trentenaire avait ressenti ce petit pincement au cœur d'avoir à quitter son chez-lui, mais aussi à l'idée de retourner au phare, entouré de cette foutue flotte qu'il supportait de moins en moins. Revenir là-bas était à chaque fois comme un petit retour à la réalité, le rendait toujours trop nerveux et distant avec quiconque. Rafael avait d'ailleurs probablement dû se rendre compte de ce contraste après l'avoir supporté autant pendant deux jours, il avait dû remarquer comme il était plus détendu, parlait plus, quoi qu'il mettrait peut-être cela sur le compte de l'alcool et n'aurait pas totalement tord. Après avoir inspiré profondément, Zack s'était détourné de la porte et avait entamé sa descente jusqu'au rez-de-chaussée tandis que Rafael éclairait juste devant. Son sac sur le dos, un autre sac de voyage dans la main gauche, le blond gardait la droite libre au cas où il devait se défendre ; et ça ne tarda pas. Quelques putrides éparses dans la rue arrivèrent jusqu'à eux à peine avaient-ils pointé leurs nez dehors et c'était tout naturellement, avec une habitude qui ne choquait plus personne, qu'ils avaient abattus les gêneurs, prenant immédiatement la direction du Discovery Park.

Le blond n'avait pas énormément parlé tout le long du trajet, le latino non plus pour une fois, ils s'étaient tous les deux contentés d'avancer, commentant par moment l'une ou l'autre chose mais sans revenir dans une discussion comme ils avaient pu avoir sous l'emprise de l'alcool et autre substances peu recommandables. L'ancien homme d'affaires se montrait tout de même un peu moins méfiant à l'égard de son cadet, il avait certes toujours cet air hautain et quelque peu méprisant mais quasiment tout le monde était logé à la même enseigne avec lui, il ne se déridait que rarement désormais -si toutefois on considérait qu'il était plus ouvert auparavant ce qui, au fond, n'était pas réellement le cas-.

En deux heures et demie de trajet et après une bonne dizaine de putrides achevés, ils arrivaient aux abords de Kerry Park. Zack y était déjà passé, il savait. Soupirant, il reporta son attention sur Rafael. « On a fait la moitié, peut-être même un peu moins. » Simple information qui pourrait probablement décourager le latino si en avait déjà ras le bol mais au moins ils savaient où ils étaient et ne risquaient pas de se perdre en route. Le blond qui avait jusqu'alors une allure assez soutenue s'arrêta d'un coup, levant son bras pour faire signe à son partenaire de se stopper également. Fronçant les sourcils, il observait le parc devant lui. « Un poney ? » Question adressée plus dans le vent qu'au plus jeune mais qu'importait. Est-ce qu'il était entrain de se faire des films ? Peut-être que l'alcool et l'herbe avaient plus endommagé son cerveau qu'il ne le pensait.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Forget all you know, the world has changed   Forget all you know, the world has changed EmptyLun 3 Avr 2017 - 12:13

Plus que tout, c’est la faim qui guidait ses pas aujourd’hui.
L’eau ça allait, il avait plu presque tout le mois. Les quelques réserves étaient remplies. Heureusement d’ailleurs parce qu’ils n’avaient plus que ça. Le dernier paquet de pates avait été fini la veille midi, depuis ils erraient désespérément. Daniel était parti du coté de Georgetown, Neil et Roxanne vers la côte, tous dans l’espoir de récupérer de quoi tenir debout encore quelques jours. Enfin pour la jument ça allait, la neige avait disparu et lui permettait de brouter de partout, même en ville des touffes ressortaient. Elle pourrait toujours le porter quand il s'écroulerait.

Ils étaient repartis le matin crevés. Aucun des deux hommes n’avait envie de bouger mais il le fallait.
Après trois immeubles bien trop habités fuient à la hâte, le gamin avait décidé de remonter à cheval pour visiter un peu mieux un coin qu’il ne connaissait pas. Il n’était jamais allé tant au nord avant cette expédition-ci et comptait bien explorer. S'il ne trouvait pas de bouffe, peut-être un nouvel avant-poste un peu moins miteux que ce qu'ils s'étaient barricadé. C'est comme ça qu'il s'était mis à longer la côte. 
Il n’était pas si tard, tout juste midi, qu’il passait près d’un parc pour enfants. Il hésitait un peu avant de s’y arrêter. Juste un mort sortait des fourrés, vite décapité de deux coups de pelle. Il commençait à devenir expert en maniement d’outil de jardinage. Laissant la jument marcher où elle voulait, le gosse faisait le tour pour vérifier que rien ne venait.

Tranquillisé quand à la quiétude de l’endroit, il revenait chercher sur la jument son atlas routier. Quitte à faire une pause, il en profitait pour se faire une idée des environs. Foutre les pieds aussi loin en ville lui faisait un peu peur pour tout avouer et il avait hésité déjà à rebrousser jusqu’à Tacoma. La vie était plus dure en ville, les morts plus problématiques, s’en débarrasser plus compliqué. L’idée d’y rester semblait mauvaise, il hésitait à regagner la forêt. Pour l'instant il s'en gardait bien d'en parler à Daniel, ne sachant trop si l'autre allait râler ou abdiquer.
Son sac à dos à ses pieds, les fesses sur la balançoire et le nez dans son bouquin pour chercher sa rue, il oubliait un peu de faire gaffe à ce qui venait. La jument n’était pas tellement un bon chien de garde il faut admettre et il avait vraiment trop tendance à se reposer sur elle.
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Forget all you know, the world has changed   Forget all you know, the world has changed EmptySam 8 Avr 2017 - 19:10
Le retour à la réalité avait été difficile. Il avait fallu s'extirper de l'appartement de luxe de son coéquipier, il avait fallu laisser toutes ces bonnes choses derrière lui. Pourtant son corps n'était pas de cet avis puisqu'il se sentait encore groggy et courbaturé. La violente migraine était passée par contre, puisqu'ils avaient sagement calmer sur l'alcool le deuxième jour. Les sacs bien remplis, il avait mis le plus de chose possible dans son sac de randonnée et installé le reste dans un autre sac. Un sac de sport qui pesait d'ailleurs son poids. Chargé comme un mulet, il avait quand même réussi à parcours quelques bons kilomètres à pied sans souffler comme un taureau.

Les échanges entre le plus âgé et lui avaient différents. Si la méfiance et la froideur avait sensiblement disparu pour l'un, et que les aprioris s'étaient dissipés pour l'autre, la route avait été bien plus agréable qu'à l'aller. Rafael avait découvert une facette différente du plus âgé, une facette qui d'une certaine façon le rendait plus humain et moins intouchable. Une sorte de respect s'était installé chez le latino, même s'il ne le montrerait pas vraiment.
Petit à petit, alors que les heures défilaient et que leur marche ne se tarissait pas, la voix de Zack lui fit froncer le nez. On est encore loin, j'sens pas encore l'odeur de la mer. Oui il pourrait se mettre à renifler tout le long du chemin pour prédire que la mer était proche. Ça lui changerait les idées et ça lui ferait oublié que son dos commençait à souffrir de porter deux sacs. Le deuxième n'était peut être pas aussi lourd, mais il le faisait légèrement penché sur le coté. Ça suffisait pour le faire passer pour un guignol qui ne marchait pas droit. Continuant à avancer, il fut stopper par la main de Zack qui lui faisait signe d'arrêter tout mouvement. Pourquoi ? Il n'y avait rien de particulier dans le paysage... Une horde de zombie ? Putain non, il n'avait pas envie de courir. Un peu de répit c'était trop demandé ? Un sourcil s'arqua au dessus de ses yeux clairs alors qu'il voyait enfin le cheval.

Bah... J'le vois aussi... J'suppose que c'est pas illusion, on rêve pas... Ça m'inquiéterais qu'on fasse l'même rêve tu vois... Ça serait carrément bizarre, et il se demanderait peut être si son cerveau n'avait pas pris un sacré coup avec tout ce qu'ils s'étaient enfilés. L'alcool ne lui avait détruit le cerveau que temporairement alors... Au bout du deuxième jour, il était sensé y voir plus clair. Si des choses bizarre dansaient devant son regard, il aurait certainement dit qu'il vaudrait mieux rester un jour de plus. Enfin... Zack n'aurait pas voulu de toute façon. Il l'aurait trainé jusqu'à dehors parce qu'il ne fallait pas inquiété ses proches hein... Merde il serait bien rester pépère deux jours de plus. Mais il fallait pas tout se garder pour soit n'est-ce pas. Il fallait faire partager à la famille.

Cela pouvait très bien être un poney abandonné, mais son intuition le poussa à s'approcher sans réellement le demander à Zack. Ils n'allaient de toute façon pas rester en retrait. Rafael en était même venue à ranger sa machette pour s'équiper de son arme à feu. S'il y avait un être humain, il se voyait mal tenter de dégainer une arme à feu dans l'urgence avec le sac de sport dans une main. Il remonta d'ailleurs prestement celui-ci sur son épaule, quitte à être légèrement déséquilibrer ça ne l'empêcherait pas de tirer dans le buste de quelqu'un. Après, c'était peut être un poney tout seul. Il se faisait peut être des films.

Puis à l'évidence, en s'approchant, il perçut le spectacle d'un homme tranquillement assis sur une balançoire, plongé dans une lecture quelconque. Il lâcha alors sur le ton de la défensive et le plus doucement possible : Putain non il est pas abandonné le poney... À cette distance, de toute façon, ils étaient à l'évidence peu visible pour l'homme qui n'avait pas l'air de chercher à guetter dans les environs. Il a l'air seul... On va lui dire bonjour ?
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Forget all you know, the world has changed   Forget all you know, the world has changed EmptyDim 9 Avr 2017 - 14:02

Le fait que Rafael voit également l'équidé était à la fois rassurant et perturbant. Non, le blond n'avait pas perdu la boule pendant ces deux jours, l'alcool n'avait pas plus tapé qu'auparavant. Mais qu'est-ce qu'un foutu cheval faisait comme ça en plein milieu de la ville ? Il n'avait probablement pas survivre jusque là seul alors il devait y avoir quelqu'un dans le coin, et c'était bien ce fait qui ne rassurait pas vraiment le trentenaire. Ils étaient bien trop chargés pour s'amuser à s'en prendre à des vivants, comme à des morts à dire vrai, et la seule envie qu'il avait pour l'instant était de rentrer à la station, retrouver les siens. Fait relativement contradictoire avec sa nervosité à l'idée de se retrouver à nouveau à côté de la mer mais qu'importait, il s'en remettrait comme à chaque fois.

Ne quittant pas des yeux l'animal, l'ancien homme d'affaires observa Rafael avancer quelques secondes avant de se mouvoir à son tour. L’imitant, il sortit à son tour son Desert Eagle ; mieux valait être prudent, si un humain un peu trop virulent déboulait d'un coin, il ne leur échapperait pas. Après quelques pas encore, le latino s'arrêta, validant le fait que ce poney n'était pas seul. Fronçant les sourcils, le trentenaire regardait d'un air inquisiteur l'homme sur la balançoire. Qu'est-ce qu'il foutait tranquillement comme ça en plein cœur de la ville ? Il n'avait pas conscience de tous les dangers qui y rôdaient ? Apparemment pas. Hochant la tête aux paroles de son cadet, le blond rétorqua d'une voix tout aussi basse : « Il a l'air oui, mais ce n'est peut-être pas le cas. » En conclusion : ils devaient rester prudents.

Se mettant à avancer vers le type, le blond ne se souciait qu'à moitié de ce qu'il y avait autour, sachant que si problème il y avait, Rafael saurait s'en charger et assurer leurs arrières. Il n'était plus qu'à quelques pas de l'inconnu quand le poney leva la tête vers lui, commençant doucement à s'agiter. Qui donc avait pu avoir l'idée de garder un truc pareil ? C'était nettement plus utile en barbecue de nos jours qu'en moyen de locomotion, les chevaux étant bien trop souvent des animaux bien trop imprévisibles face au danger. L'homme sur la balançoire ne tarda pas à remarquer qu'il n'était plus seul et, alors qu'il se retournait, Zack braqua machinalement son arme vers lui, ôtant la sécurité. Il se figea cependant net, observant l'individu. Il lui rappelait quelqu'un... il l'avait déjà vu. Puisant dans ses souvenirs, il ne tarda pas à s'en rappeler. Neil. L'ancien voisin et ami de Molly, il ne l'avait vu qu'une seule fois il y a des années de cela mais s'en rappelait nettement. Que faisait-il ici ? Pourquoi ce fils à maman avait survécu alors que sa sœur n'avait pas pu échapper aux fléaux qui animaient le monde ? Sans baisser son arme, il s'adressa enfin à lui : « Qu'est-ce que tu fais là toi ? » Sa voix était presque agressive, lourde de reproches à peine dissimulés. Au vu du phénomène qu'était Neil, ça n'étonnait pas vraiment le trentenaire de l'avoir trouvé là, comme un con sur sa balançoire.

L'ancien homme d'affaires était resté à une distance respectable afin que l'autre ne puisse pas s'en prendre à lui par surprise, mais s'il essayait de fuir... sa tentative serait vaine. D'un rapide coup d’œil, il observa Neil et remarqua cette pelle qui portait encore des traces de la bile caractéristique des putrides, ainsi que cette arme à feu accrochée à sa ceinture. Sans doute qu'il était armé oui, mais il n'avait absolument pas intérêt à jouer au con.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Forget all you know, the world has changed   Forget all you know, the world has changed EmptyDim 9 Avr 2017 - 14:32

Il n’avait pas eu le temps de dégainer ou pas la présence d’esprit.
Quand la ponette avait levé la tête il l’avait levé aussi, mais le temps qu’il capte de quoi il en retournait, un flingue était déjà braqué sur sa gueule. Alors il restait con. Inexpressif, sonné et con. C’est à ce moment-là seulement qu’il se rappelait de son flingue, bien sagement à sa ceinture pendant qu’un livre occupait ses mains. Quel con.
Mais quel con.
Il l'avait depuis peu, jamais appris à s'en servir mais d'une façon ou d'une autre, il se croyait intouchable depuis qu'il l'avait trouvé. Probablement qu'il jouait au cowboy dans son coin, mais ses réflexes laissaient à désirer.

Il entrouvrait un peu plus la bouche à sa question, mais trop perturbé par le canon pointé vers son corps, tardait un peu à répondre. La jument restait debout, à côté, pas très au fait des conventions à l’œuvre, et le métis qui commençait juste à les intégrer se retrouvait assez démuni face à la surprise. « Je… suis juste de passage. » Il refermait la bouche, pinçait les lèvres et tendait un regard vers la face de son agresseur. Peut-être qu’il n’était pas sur le point de lui voler son cheval, peut-être. Les cheveux blonds lui rappelaient immédiatement quelqu’un. Un choc de plus et il le reconnaissait. Un type croisé dans une soirée, une connaissance tout juste, le frère de Molly.

Il rouvrait la bouche, pas très sûr du nom qu’il allait formuler. « ..Zack ? » Pitié que ce soit lui. Pitié que ce soit un gentil. Neil avait le don pour s’attirer les sympathies, en grand gamin il vivait de ça depuis deux ans et jusque-là ça lui souriait encore. Avec un peu de chance il pourrait gratter la pitié de l’autre, ne serait-ce parce qu’il l’avait connu un jour.
Il n’y avait que sur ça qu’il pouvait compter aujourd’hui et à présent. Il laissait tomber l’atlas au sol pour lever les mains. Un regard au sol, un regard au blond, il hésitait une seconde de plus. « C’est cool hein… j’vais pas tirer. » Déjà pas ce qu’il n’avait pas de balle. Son arme était tout juste dissuasive.
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Forget all you know, the world has changed   Forget all you know, the world has changed EmptyDim 9 Avr 2017 - 18:33
Il n'avait fallu que quelques secondes au blond pour le dépasser et arriver près de l'inconnu l'arme pointer direct sur son visage. Zack n'y allait jamais par quatre chemins, il allait droit au but. Vu l'expression de l'homme, il ne tenterait sans doute rien de stupide. La surprise l'avait rendu blême, son regard n'avait pas quitté celui de Zack, et ce dernier n'avait pas ciller. Mais un détail dans ces mots obligea Rafael à se rapprocher et à les regarder tous les deux l'un après l'autre, un sourcil levé. Sérieusement, il le connaissait lui aussi ? Putain de chance de merde. Il avait déjà retrouvé trois de ses proches, et il continuait de croiser des connaissances. Bon, si on omettait le fait que cette connaissance avait l'air d'avoir les faveurs du patron ahah...

J'rêve tu le connais lui aussi ? T'es un putain de porte-bonheur sur patte Zack, tu retrouves pleins d'personnes de ton passé c'est fou. Lui aussi quoi. Vu le commentaire qu'avait pu faire Zack, il n'était pas sur qu'il soit réellement ravis de le revoir. Il ne savait même pas comment prendre le duel de regard de ces deux-là. Rafael devrait-il se méfier ? Attendre que les deux se fassent de petites accolades amicales ?

Quoi, on s'fait pas des bisous ? Non décidément ça ne le tentait pas dans tous les cas, mais c'était juste pour meubler comme d'habitude. Derrière ses petits airs, il restait quand même méfiant et jugeait le nouvel homme de haut en bas. L'homme n'avait même pas surveiller les environs comme s'il était dans un parc de disney pépère. Il était tellement peu en alerte qu'il était en train de se demander s'il était veinard ou profiteur. Chacun son truc... Mais peut être qu'il avait un radar ou que son poney lui servait de radar. Après tout, lorsque Zack s'était avancé, avalant les quelques mètres qui les séparer de l'autre, le cheval avait reculé et avait fait du bruit. Avec un temps de retard qu'il trouvait fatal parce que ça avait eu l'don de leur filer l'effet de surprise comme cadeau. Ils avaient eu le dessus en l'espace de quelques secondes. Son arme toujours en main, il laissa toutefois retomber son bras pour s'approcher du métissé. Il prit largement le temps de faire le tour de l'homme, puis s'approcha en lâchant un : Vaut mieux pas qu'tu bouges. En l'espace de quelques secondes, il venait de le dépouiller de ses armes c'est à dire... Pas grand chose. Il avait récupéré la pelle, avait regardé un court moment le reste de putride collé sur le métal puis avait jeté un coup d'oeil à Zack et Neil.

Hé. Ça manque pas de style la pelle. Il alla planté l'arme de fortune près de Zack avant de fouiller le reste du mec sans trouver grand chose. Il tira le beretta de la ceinture de l'inconnu en manquant clairement de délicatesse, observa l'arme puis ouvrit le chargeur pour le trouver vide. Vide. À quoi servait une arme lorsqu'elle était vide ? Pas la peine de chercher des recharges dans le bagage du mec, il n'y aurait certainement rien d'autres. D'ailleurs son sac était vide lui aussi. Tu fais du lancé de beretta ? Non ? Ou tu fais juste croire que c'est plein avec un petit regard de serial killer ? Il ne put s'empêcher de laisser un léger rire s'échapper, entre la moquerie et l'amusement. Il ne savait pas quelle relation Zack pouvait avoir avec cet homme, et il s'en fichait pas mal à dire vrai. Il posa l'une de ses mains un peu brusquement sur l'épaule du basané avant de s'éloigner pour aller cueillir un rôdeur trop intéresser par leurs bonnes gueules. Il rangea son arme et prit tout son temps pour tirer sa machette et la figer dans le crâne mou du moche.

Le mec avait l'air plutôt clean, tellement qu'il se demandait s'il cachait pas une arme secrète. Il avait sérieusement passé ces années sur les routes avec si peu d'armes ? Tout le monde n'était pas logé à la même enseigne après tout. Il connaissait que trop bien cette phrase...
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Forget all you know, the world has changed   Forget all you know, the world has changed EmptyLun 17 Avr 2017 - 16:25

''Juste de passage'' ? Qu'est-ce que c'était que cette réponse foireuse ? Ils étaient tous ''juste de passage'', sur cette terre, dans cette vie, ici. Alors sa réponse il pouvait bien se la garder, d'autant plus que ce n'était pas le sens réel qu'avait voulu sous-entendre Zack. Avait-il seulement attendu une quelconque réponse de la part du métis ? Probablement, mais il n'en avait pas grand chose à carrer au fond ; pour l'instant, le trentenaire restait obnubilé par le fait que cet empoté ait survécu, qu'il soit arrivé jusqu'ici de Salem, alors que sa sœur et son beau-frère étaient morts. A l'annonce de son prénom, le blond se contenta de hausser un sourcil, n'abaissant toujours pas le canon de son arme. Bien, il l'avait reconnu, c'était déjà ça. Si Neil s'attendait cependant à retrouver le même Zack qu'il avait connu à l'époque, il se leurrait réellement ; tout était différent avant. Si l'ancien homme d'affaires était déjà un connard égoïste et condescendant, dénué d'empathie, la situation dans laquelle ils s'étaient rencontrés n'avait rien à voir avec celle dans laquelle ils évoluaient depuis plus d'un an, ni même avec d'autres circonstances d'avant cela.

Ne cessant de le toiser de cet air supérieur, presque dédaigneux, le blond ne bougea pas d'un pouce quand son cadet leva les mains. Même s'il s'était plus agité que cela, qu'aurait-il pu faire ? Le trentenaire aurait sans doute tiré plus rapidement que lui, et mieux. C'est à ce moment là que Rafael arriva, lançant une remarque qui agaça encore un peu plus l'aîné. Il avait en effet retrouvé plusieurs personnes de son passé, mais il en avait également perdu beaucoup, bien trop à son goût. Ne se privant pas de lancer un regard noir au plus jeune, il leva néanmoins les yeux au ciel à sa seconde remarque ; pas de bisous non. Si d’habitude, Zack parvenait clairement à masquer ses intentions et faire croire à ses pairs qu’il était le type sympa prêt à tout pour aider son prochain, les choses étaient nettement différentes pour le coup, et l’intervention du latino ne faisait que l’agacer un peu plus.

Le blond reporta néanmoins son attention sur Neil, fronçant les sourcils en le toisant de cet air supérieur qu’il arborait constamment. Il avait un peu maigri mais sans plus, ses cheveux avaient poussé, sa barbe un peu aussi ; quoi qu’en cinq ans, ces changements n’étaient pas réellement extraordinaires. Cinq ans, et il avait fallu que ce soit sur lui qu’il retombe, lui qui avait bien connu Molly et Chris, comme quoi le hasard avait vraiment des idées louches parfois. Suivant Rafael du coin de l’œil, le trentenaire se contentait pour l’instant d’observer sans rien dire, continuant à tenir en joue Neil en laissant le soin à son acolyte de le fouiller. Il n’avait réellement pas grand-chose sur lui et était désormais totalement à leur merci, si on supposait toutefois qu’il avait eu une quelconque chance d’avoir le dessus au départ.

Haussant un sourcil quand Rafael parla de la pelle, le blond regarda un instant la dite arme improvisée avant de soupirer doucement quand le latino s’amusa de l’arme vide de Neil. Une pelle, et un flingue vide, ça ressemblait sérieusement à une grosse blague. Alors que Rafael s’éloignait pour aller descendre un putride un peu trop curieux qui avait eu le don d’agiter encore un peu plus le poney, l’ancien homme d’affaires replanta son regard clair dans celui de son vis-à-vis. « C’est avec ça que tu survis toi ? C’est un peu léger tu trouves pas ? » Il leva une main signifiant qu’il n’attendait pas la moindre réponse de la part de cet homme qu’il avait rencontré le temps d’une soirée. L’équidé se mit à hennir, comme s’ils n’étaient déjà pas suffisamment à découvert là dehors. Affichant une mine mauvaise, Zack regarda l’animal d’un air dédaigneux avant de poursuivre. « Je te conseille de calmer ta bête rapidement » avait-il dit en la désignant de son arme. Une menace ? Sans doute. Il reprit alors. « Tu te balades forcément avec quelqu’un, une personne qui assure tes arrières. Il est où ? » Rares étaient ceux qui se promenaient tout seuls désormais, et encore moins avec des moyens de défenses si médiocres.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Forget all you know, the world has changed   Forget all you know, the world has changed Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Forget all you know, the world has changed -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: