The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-29%
Le deal à ne pas rater :
Balai laveur avec seau Vileda Spin & Clean
25 € 35 €
Voir le deal

Partagez
- C'est parti pour l'enfer ! -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: C'est parti pour l'enfer !   C'est parti pour l'enfer ! EmptyLun 13 Fév 2017 - 21:59
Ce fut Jim qui se leva pour remplir une vieille bouilloire cabossée couverte de suie et la suspendre au-dessus des flammes. Quelques minutes plus tard, le sifflement de la vapeur d’eau se fit entendre. Doux, familier, écho de la quiétude d’un foyer, son chant rassura et apaisa Sarah. Jim observa ses compagnons assis autour du feu ; des hommes solides, des femmes fortes, au caractère endurci par la vie rude de cette apocalypse. Des personnes de confiance, sur qui compter, sur qui reposer. C’était aux gens de cette trempe, qui s’y étaient rassemblés, que le camp devait sa réussite. Tous sans exception entretenaient des relations plus ou moins cordiales, presque fraternelles.

Jim était un homme bien bâti, qui avait fait preuve de force et de courage. Il avait montré une certaine loyauté envers son camp et ne reculait jamais devant le risque et les prises de décisions. Il ne se considérait pas comme un chef, mais plus comme un homme averti. La mort fauchait les trop curieux en quelques heures d’exposition aux yeux des rôdeurs. Ils avaient envahi le monde, ne laissant derrière eux, qu’un sombre et funeste souvenir de leurs vies passées. Cela faisait maintenant un an, jour pour jour, que Lise et Joshua étaient morts. Il se rappelait encore trop bien de l’affection qu’il avait pour son fils, quand il menait sa vie paisible dans les banlieues chics de Seattle. Cette vie avait malheureusement prit fin et il fallait désormais aller de l’avant.

D’énormes rats gris, au pelage humide, se tenaient à l’autre bout de la cour, tout autour d’une miche de pain gelée. La vie était répugnante, sale, difficile et incommode. Jim se trouvait chanceux de faire parti des survivants, mais se demandait pour combien de temps. Il observait Sarah, sa jeune fille, aiguiser la lame de son poignard. Elle avait tant changé en l’espace d’un an, que s’en était presque absurde. Son innocence et sa naïveté s’étaient envolées. A  sa droite se tenait un homme robuste du nom de Graig Harriston. Ancien garagiste, il avait perdu toute sa famille lors du sinistre mois de février dernier. Il était généralement accompagné de son fidèle Berger Allemand, une brave bête et obéissante. Nina attisait les cendres du feu. Une jeune femme, ancienne dite policière, frêle d’apparence, ne tardait jamais à en découdre avec des rodeurs. A gauche encore, Norman. Un ancien ouvrier du bâtiment d’une trentaine d’année, ne pipait pas mot. Il paraissait plongé dans ses idées, le regard braqué sur le feu. Juste à droite de Jim, Emy lorgnait du coin de l’œil son adolescente, les bras croisés. Ils étaient tous présents. Il ne manquait plus que Polly et Tom, les deux investigateurs de la mission.

Le froid mordant donnait à l’attente quelque chose d’interminable et de désagréable. Pourtant, personne ne bronchait. Personne ne pipait mot. La douleur faisait partie du quotidien et la patience était un atout majeur qu’il fallait apprendre à discipliner. Au bout de dix minutes, les deux retardataires arrivèrent vers le groupe, les bras chargés de sacs et de munitions.

Polly : « Bien, nous voilà prêts ! Vous êtes tous volontaires pour la mission c’est bien ça ? Vous pouvez toujours vous rétracter. Mais plus nombreux nous sommes, plus nous avons de chance de réussite. »
Tom : « Nous prendrons le pick-up, puis nous nous dirigerons vers le centre commercial situé dans la zone industriel de Seattle. C’est une zone nettoyée. Enfin, le centre commercial n’est pas encore dévasté d’après ce que nous a rapporté le groupe de la dernière expédition. »

Jim : « Combien de rôdeurs environ ? »
Polly : « Aucune idée. 10 peut-être 20 … mais si nous nous organisons bien, on peut facilement en venir à bout. »
Tom : « Un hélicoptère de la croix rouge s’est écrasé sur le toit. On y trouvera certainement des médicaments et des premiers soins. Y’a encore une pharmacie intacte je crois … du moins la réserve. »
Nina : « Il nous faut aussi des provisions. On ne tourne plus qu’aux haricots rouges et aux boites de conserves. Des pâtes, du riz, des biscuits secs … vous pensez qu’on peut trouver ça ? »
Craig : « C’est un centre commercial Nina … à mon avis on trouvera de quoi passer le prochain mois sans problème. »
Tom : « Bien, en route. Ne trainons pas. »

Soudain les membres du groupe se mirent en mouvement. Tom, Polly et Craig chargèrent le Pick up des sacs vides et des armes. Il fallait attaquer en silence, le plus discrètement possible. Mais les kalachnikovs et les fusils de chasse étaient essentiels en cas de coup dur. Alors que tout le monde entrait dans le véhicule, Jim se retourna vers Sarah.

« Pas toi Sarah. Reste ici. C’est bien trop risqué. Je préfère que tu restes au camp et que tu veilles sur les plus jeunes. Tu peux faire ça pour moi ? » lui demanda-t-il d’une voix douce et attendrissante.
« Pfff … c’est toujours la même chose. J’suis plus une gamine t’sais ? Je sais me servir d’une arme ! C’est pas en faisant la babysitter que je vais m’en sortir dans ce monde de merde. »
« Surveille ton langage … Regarde, je ne pense pas que Kaycee vienne avec nous. N’est-ce pas Emy ? » demanda-t-il à l’adresse de la jeune femme blonde qui venait tout juste de grimper dans le véhicule accompagnée de sa fille.


Note aux joueurs : Vous pouvez faire intervenir les PNJ dans vos RP. Ils sont censés tous mourir lors de cette expédition, sauf le chien de Craig et Tom. Sarah et Kaycee ne participent pas à l'expédition. On lance d'abord l'intrigue, donc pour le moment on est encore au camp. Au prochain post de Jim, on sera au centre commercial.

Je vous mets ici le rôle de chaque PNJ :

C'est parti pour l'enfer ! 281877Craig
CRAIG HARRISTON (53 ans) Ancien Garagiste.
Il a perdu toute sa famille en février 2016 et n'a plus que pour seul compagnon son Berger Allemand, Donte. C'est un homme costaud, fort, qui fait peur d'apparence. Il est grisonnant, possède une barbe de trois jours et parle grossièrement. Il est très habile avec les armes à feu et plutôt gauche avec les poignards.

C'est parti pour l'enfer ! 943049Nina
NINA HIGGINSON (28 ans) Ancienne policière.
Femme célibataire, la peau sombre, de long cheveux noirs crépus attachés en tresse. Elle parait faible d'apparence, mais sait en découdre avec les rôdeurs. Elle est plutôt solitaire et ne parle pas beaucoup.

C'est parti pour l'enfer ! 583225Polly
POLLY SWAN (51 ans) Ancienne banquière
Elle a survécu avec son mari, un professeur trouillard qui reste au camp. Blonde, les cheveux coupés courts, elle est autoritaire et semble savoir ce qu'elle fait. Même si au fond d'elle subsiste un gros doute permanent. Elle aime l'extérieur et se défouler sur les rôdeurs. C'est elle qui détient le plan et qui possède le plus gros sac. Elle était mère de trois enfants et ne sait pas ce qu'ils sont devenus à ce jour.

C'est parti pour l'enfer ! 833539Tom
TOM MULLER (33 ans) Ancien Ingénieur allemand
Il était venu passer des vacances en famille à Seattle quand tout s'est déroulé. Il a perdu sa femme et ses deux garçons, qu'il a vu se transformer sous ses yeux. C'est un homme déterminé, droit et juste. Il est de taille moyenne, possède des cheveux blonds et un visage bienveillant. Il est très habile en lancé de couteau et très agile (ancien gymnaste).
Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3562
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: C'est parti pour l'enfer !   C'est parti pour l'enfer ! EmptyMer 15 Fév 2017 - 12:35
Ça faisait du bien de partager un peu de temps avec Kaycee. Même si son adolescente ne disait rien, être simplement avec elle était très agréable. Elle le savait boudeuse ces dernières semaines, pour ne pas dire toujours sur le point d'exploser. La frustration tenait ses traits, et Emy ne pouvait que reconnaître là le caractère de son père. C'était dingue de voir Kaycee s'échinait à dire qu'elle n'avait rien à voir avec son géniteur, alors qu'elle en avait exactement les traits et le tempéramment. Parfois, Emy aurait aimé avoir une complice plus douce, comme elle, plus à l'écoute aussi. Mais une mini Kendale n'était pas du tout déplaisante.

Elle se disait que si sa fille était capable de tenir tête au monde, comme son mari le faisait depuis longtemps, alors elle serait une formidable survivante. Elle en était fière. Finalement, avoir une douce complice n'était qu'un rêve illusoire, qui ne serait d'aucune utilité à personne. Dans la famille Barnett, le poids mort, c'était elle. Esquissant un sourire tendre à sa petite blonde, elle releva les yeux vers les autres quand la discussion s'entama. Emy fit la vérification une dernière fois de son sac à dos, pour être sûre de ne rien avoir oublié de son matériel de premier secours.

Kaycee ne manqua pas de soupirer, puis de lever les yeux au ciel en ramenant ses genoux à sa poitrine. Elle avait envie de lui dire « maman, tu sais très bien que tu n'as rien oublié, arrête de t'en faire comme ça ! », d'une voix agacée. Elle se contenta d'un simple soupir, ce qui en disait aussi long sur ce qu'elle pensait. Gardant son sourire, la blonde releva les yeux vers le groupe quand la pharmacie tomba dans la discussion : « Ca, c'est mon domaine. » Fit-elle avec assurance : « Ian m'a fait la liste de ce qu'il manquait, ça nous sera utile. »

En disant cela, elle sortit la dite liste de la poche de sa veste en l'agitant devant les autres. Elle était contente de ça. Nina la lui demanda pour vérifier, ajoutant qu'elle viendrait la soutenir pour en faire le tour. Mais quand les yeux noirs de la policière firent le tour du papier, on put voir sur son visage un certain étonnement : « Tu arrives vraiment à lire ce qu'il a écrit ? » Lui demanda-t-elle sans cacher sa stupeur, et en lui rendant sa liste. « Oui, facile. Ian a une plume très lisible en fait. J'écris encore plus mal que ça, tu sais ? » Soupir, petit rire : « Ah ouais, quand même... »

L'expédition prête, tous se levèrent pour rejoindre le pickup désigné. Hissant son sac sur son épaule, et talonnée de près par son adolescente de fille, Emy fut coupée dans ses habitudes avec la petite blonde quand Jim l'apostropha. Sarah voulait visiblement les accompagner, or, son père n'était pas d'accord. Et pour le coup, il ne manqua pas de mettre Kaycee dans le lot. « Oh, ça non. Kaycee, elle reste sagement au camp et elle s'entraîne pour le jour où elle pourra venir nous aider dehors sans mourir bêtement. » Tout en disant ça, elle jeta un regard en coin à la petite blonde.

Elle croyait en elle. Un jour, elle serait une incroyable ravitailleuse, même une chef de groupe. Mais pour l'instant, elle était bien trop jeune pour ça. Et Emy n'avait aucune envie qu'il lui arrive quelque chose de grave. Elle devait encore s'entraîner, se perfectionner, prendre en maturité également. Si sa fille refusait de l'entendre, il n'en restait pas moins que c'était la vérité. Elle n'était pas encore assez adulte dans sa tête pour prendre la responsabilité de sa survie, de sa vie, et de celles d'autres personnes. Lui adressant un sourire, elle l'embrassa sur le front avant de monter dans le pickup.

Se jurant de revenir assez vite pour la revoir. Kaycee haussa les épaules, digne d'elle. Et retrouva Sarah pour rester avec elle probablement le reste de la journée.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: C'est parti pour l'enfer !   C'est parti pour l'enfer ! EmptyJeu 16 Fév 2017 - 21:59

Assis là, près du feu. Norman semblait absent, ses pupilles fixées sur les flammes qui dansaient sous la vieille bouilloire que Jim avait suspendu. Son esprit faisait abstraction des bruits environnants, au loin, il pouvait entendre le sifflement de la vapeur d'eau, mais n'y prêta pas plus attention. Le brun était perdu dans ses pensées, concentré sur la mission du jour et sur ce qui l'attendait. Ses yeux bifurquèrent de temps en temps sur les membres du groupe autour des flammes. Resserrant la mâchoire, il se demandait qui serait présent au retour ?

Les pertes devenaient monnaie courante. Même s'il n'était pas fusionnel avec chaque membre d'Emerald, la mort de quelqu'un ne l'enjouait pas. Le brun avait peur de perdre son humanité à force de voir autant de décès, ne plus rien ressentir du tout. Une main lourde s'abattit sur son épaule et le fit sortir de son esprit.

Craig : Tu m'as l'air ailleurs mon gars...Même mon chien avait l'air plus concerné que toi...
-Désolé, j'étais juste perdu dans mes pensées.
Craig : Si tu te perds ici ça va, mais t'as pas intérêt à faire le con là-bas
-Aucun risque.

Le seul objectif qu'il avait été de rentrer. Peut être pas saint et sauf, mais il se devait de revenir, quelqu'un l'attendait ici, il avait enfin un semblant de vie, alors il ne voulait pas tout gâcher en se perdant dans son esprit en plein milieu d'une vague de rôdeur. Norman se leva et se dirigea vers le pick-up. Il n'y avait pas de place pour tout le monde à l'intérieur, alors il se positionna au niveau de la benne.

L'électricien remonta la fermeture éclaire de son manteau jusqu'à son menton, enfila sa capuche et passa son écharpe autour du cou avec laquelle il cacha la moitié de son visage. Tom monta dans la benne tel un félin, avec une souplesse incommensurable. Norman resta un instant hébété et impressionné, puis s'aida de la roue pour monter à l'arrière. Il était moins gracieux, mais au moins il avait réussi à grimper.

-Sympa ton saut de cabri...
Tom : Quand on a été Gymnaste ce n'est pas grand chose !
-Effectivement...

Norman observa les autres membres du groupe, qui montaient où ? Et qui faisaient quoi ? Emerson et Jim demandaient à leurs gamines de ne pas venir et de rester à Emerald. En observant Emy et Kaycee, il avait un doute sur laquelle des deux avaient le plus de sang froid. Le brun se rappelait de la fois où Lex était revenue anéantie par la sortie qu'elle avait faite avec Emerson. Avait-elle vraiment l'étoffe pour cette mission ? En tout cas, il garderait un oeil sur elle, pour la ramener à Emerald, elle était d'une aide capitale avec Ian et il ne pourrait plus regarder Kaycee et Kendale en face.

Soupirant légèrement, il aperçut une autre personne arriver au loin.

Craig :  Putain, elle est venue, j'y croyais plus
Polly : Craig ton langage...
Craig : Roh ça va, vieille peau... murmura t'-il
Polly : Il n'est jamais trop tard pour arriver. Bonjour Calypso

Norman adressa un salut de la main vers la demoiselle et recala son dos contre la taule, attendant que la mission ce lance enfin.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: C'est parti pour l'enfer !   C'est parti pour l'enfer ! EmptyMar 21 Fév 2017 - 18:53

Je me suis endormie dans le lit d'Eli hier soir. Après de longues discussions, j'ai senti mes yeux se fermer lentement alors que mon corps se détendait sur la couverture. Nous nous sommes réveillés côte à côte, une petite gêne c'est installée entre nous, je suis partie rapidement sans me retourner. Il n'y a pas mort d'homme, il ne s'est rien passé. Hélios est mort, c'est dans tous les esprits sauf le mien. J'ai l'impression qu'il n'est pas si loin, qu'il va revenir même si cela me parait impossible. Je n'ai pas l'impression d'avoir encore droit à une nouvelle chance, une nouvelle histoire. Il n'y rien eu entre Eli et moi, pas d'embrassades juste des câlins réconfortants et une amitié en béton.

Je suis complètement en retard pour l'expédition qui a été prévue la veille. J'imagine déjà la tête de Jim qui m'attends et celles des autres. Je repasse rapidement dans ma chambre, m'équipe en évitant avec soin de penser au réveil de ce matin. Mon poignard est attaché à ma ceinture et ma machette est accrochée à une lanière sur mon sac à dos qui contient un essentiel de survie, juste au cas où. Je me remémore les mises en garde d'Eli, son mécontentement face à cette nouvelle mission sans lui et la présence de Jim. J'enfile mon manteau près du corps mais chaud, mon bonnet et mon écharpe. Mes boots à lacets aux pieds, je sors de ma "chambre" direction la salle commune où j'emporte un fond de café pour me réveiller un peu.

J'arrive au point de rendez-vous et remarque sans étonnement qu'ils sont déjà tous dans le pick up. J'aperçois le feu où ils ont du se retrouver, la bouilloire qui se balance sans personne pour la regarder. On me fait des signes de main, je me mets à avancer au pas de course, je sens déjà les remontrances. J'appréhende toujours un peu les missions, pas pour parce que j'ai peur de mourir mais parce que je sais pertinemment que nous ne rentrerons pas tous. Je me pose souvent la question de "A qui le tour?". Un jour ce sera le mien, et je ne pourrai rien faire pour empêcher le sort.

Je me sentais vraiment con d'arriver la dernière, tout le monde m'attendait. Et la seule chose que je retenais là-dedans c'est que Jim serait déçue par mon retard. J'arrive donc à leur hauteur l'air sérieux. Bonjour. J'suis vraiment désolée pour mon retard. Je grimpe à l'intérieur et m'installe à côté de Norman que je ne connais pas beaucoup. Un sourire à Emy, mon amie, alors que le convoi démarre.


Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: C'est parti pour l'enfer !   C'est parti pour l'enfer ! EmptyMar 21 Fév 2017 - 21:45
Tout le groupe réunit, ils quittèrent enfin le camp dans une atmosphère de courage, nostalgie et d’inquiétude. Car qui n’était pas inquiet de la tournure que pouvaient prendre les événements ? Malgré ces hommes et femmes solides, le danger restait omniprésent dans la zone extérieure. Polly revoyait le plan avec un sérieux certain. Elle ne prenait pas cette mission à la légère. Même si les éclaireurs avaient stipulé n’avoir vu aucun rôdeurs dans la zone, trois nuits s’étaient écoulées depuis leur trouvaille. Trois nuits suffisaient pour remplir un centre commercial de rôdeurs affamés. Craig caressait tendrement son chien, tandis que Tom conduisait le pick-up avec une bonne allure. Jim se trouvait à l’arrière aux côtés de Calypso, Norman, Emy et Nina. Il faisait froid et l’air vivifiant pénétrait leurs couches de vêtements, telle une armée de mille petites aiguilles de glace. Jim regardait tristement le lycée et les barricades l’entourant, disparaître petit à petit dans le lointain. Il espérait que Sarah se tienne correctement et que Rowen se charge de veiller sur elle. Il n’était jamais très rassuré de la savoir en compagnie de Kaycee. Après tout, il avait bien compris qu’Emy ne changerait pas son avis et qu’elle ne parlerait pas à Kaycee de la volonté de Jim.

Il échangea un regard complice à l’adresse de Calypso. Elle paraissait presque désolée d’être arrivée en retard. La voir ainsi l’amusait. Jim lui adressa un petit coup de coude dans les côtes, histoire de lui montrer qu’il n’était pas du tout vexé de son retard.

Jim : Alors comme ça on fait la grâce matinée ? Tu en as de la chance … je trouve difficilement le sommeil ces derniers temps.
Nina : Pareil. J’ai l’impression que le nombre de rôdeurs a augmenté aux alentours du lycée. J’ai trouvé des somnifères dans l’infirmerie. Tiens.
Jim : C'est vrai. Je n'ai pas vraiment remarqué. C'est plus les souvenirs douloureux qui m'empêchent de fermer l'oeil. Le râle des rôdeurs, je m'y suis un peu habitué, dit Jim tout en se tournant vers Norman comme pour savoir si il était le seul à avoir ce ressenti. Heu … merci en tout cas. Je n’ai jamais été fan des médicaments, mais si ça peut aider …

Ils continuèrent à échanger quelques litanies d’une banalité ennuyante, jusqu’à arriver à destination. Tom freina d’un coup sec. Le groupe à l’arrière du pick-up chancela légèrement sur place, puis d’un seul mouvement, tout le monde sauta à terre. Chacun avait son sac, une liste de « course » et des armes pour se défendre. Jim avait opté pour son fidèle Walther, planqué sous sa veste. Une lampe torche, une bouteille d’alcool fort, du fil à coudre et un explosif récupéré lors d’une mission précédente se trouvaient au fond de son sac de rando.

Polly : Bien, nous allons former des groupes. Craig, Tom et moi, nous nous occuperons de la partie Nord du centre. Nina, Norman et Emy, vous vous occuperez de la partie Sud. C’est là où se trouvent les médicaments … Jim et Calypso, vous vous occupez de la partie Est. On se rejoindra tous pour balayer la partie Ouest, qui est la plus grande surface.
Tom : Bon, ne trainons pas. Bon courage à tous !

Jim acquiesça d’un bref coup de tête, puis donna une petite tape d’encouragement dans le dos de Calypso. Elle était probablement la plus jeune du groupe, mais Jim était content de faire équipe avec elle. Il savait ce qu’elle valait et n’avait jamais été déçu de son comportement, ni même de ses prouesses. Il fit également un clin d’œil à Norman pour lui signifier qu’en cas de coup dur, il lui suffisait de gueuler un bon « JIM », pour qu’il rapplique immédiatement.

Le Pacific Place, centre commercial sur trois étages, était l’un des plus prestigieux et des plus grand du centre de Seattle. Jim se rappelait encore de la foule et des décorations grandioses durant la période de Noel. Il se rappelait de ces vitrines remplies de vêtements, de ce bruit incessant, de ce mouvement de vie et de consommation. Alors, qu’allait-il découvrir, maintenant que la vague d’épidémie avait décimé une grande partie de la population ?

Les trois groupes se séparèrent devant l’immense porte vitrée du centre commercial. Le hall d’entrée était plongé dans une pénombre à glacer le sang. Voir un tel endroit totalement désertique paraissait incongru. Un silence de mort régnait. On entendait seulement le bruit des pas feutrés des groupes, s’éloignant vers leurs points de ravitaillement. Jim jeta un coup d’œil à la liste que Polly lui avait filé.
Au bout de quelques minutes de marche silencieuse et après avoir monté un escalator en panne, Jim et Calypso s’arrêtèrent devant un long et large couloir. La zone Est du centre se dessinait devant eux. Tous les magasins étaient fermés ou éventrés. De nombreux déchets jonchaient le sol. Quelques rayons de lumière perçaient le toit, mais se mourraient rapidement dans la pénombre. Jim alluma sa lampe de poche. Il détestait ce genre d’endroit. Premièrement parce qu’on y voyait pas grand chose et qu’un rôdeur pouvait surgir à tout moment. Deuxièmement, parce qu’ils n’étaient pas certain de trouver ce dont ils étaient venu chercher. Les magasins pouvaient très bien être vide … Et se faire mordre pour rien, c’était vraiment quelque chose qu’il détestait.

Mais Jim avait confiance en Polly et Tom. Ils étaient de bons explorateurs et connaissaient bien la zone extérieure au camp. Alors pourquoi douter d’eux ? Simplement parce que Jim avait ce fond de prudence et de méfiance perpétuelle. Ils marchèrent silencieusement, scrutant les environs. Jim se pencha légèrement vers la rambarde. Il pouvait voir Craig et son chien en bas, bifurquant vers un magasin de jouets.

Puis, soudain, quelque chose retint son attention. Quelques mètres plus loin, un hélicoptère de la croix rouge tenait miraculeusement dans le vide, au dessus de la grande fontaine.

Jim : Bien … y’a un hélicoptère à quelques mètres de là. On y jettera un coup d’œil avec l’équipe au complet. Ca ne m’a pas l’air très stable. Je n’arrive pas trop à y voir clair d’où je suis. Mais pour le moment, on ferait bien de jeter un coup d’œil dans ces magasins.

D’un signe de la tête, il indiqua à Calypso l’entrée d’un magasin de vêtements et d’un fastfood. La liste indiquait de récupérer quelques vêtements chauds et des aliments secs, comme des pâtes, de la farine, des chips, des gâteaux secs.

Jim : On entre, on fait le ménage si nécessaire et seulement ensuite on remplit nos sacs. Reste bien sur tes aguets. N’utilise ton arme à feu que si c’est vraiment nécessaire …

Puis Jim et Calypso pénétrèrent dans le magasin, une mauvaise impression naissante au fond de la gorge.

PS : Voici une image du centre commercial de Pacific Place si vous voulez voir un peu à quoi ça ressemble : https://img.photobucket.com/albums/v453/pwright1/seattle2/seattle6/13202Medium.jpg
Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3562
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: C'est parti pour l'enfer !   C'est parti pour l'enfer ! EmptyJeu 23 Fév 2017 - 11:33
La présence de Calypso pour cette expédition avait un côté rassurant pour Emy. Loin d'elle l'idée qu'il puisse arriver le pire, parce que la blonde ne partait qu'avec de l'optimisme en tête pour ne pas rivaliser d'angoisse avec les autres dans la benne du pickup. Du coup, le fait que son amie puisse prendre part à tout ça, allégeait sensiblement l'ambiance. Elle lui adressa un grand sourire, malgré les reproches que les autres pouvaient lui adresser pour son retard : « Contente que tu sois parmi nous ! » Lui fit-elle simplement alors qu'elle avait pris place en face et qu'une vague discussion s'amorçait.

Le bonnet enfoncé jusqu'aux oreilles, la blonde ne manqua pas de resserrer également son écharpe autour de son cou, pour éviter de laisser le froid s'engoufrer trop facilement. Les températures n'étaient pas encore assez douce pour se séparer de ce manteau très large. Levant d'ailleurs le nez vers le ciel, Emy ne manqua pas de regarder d'un air sévère le temps, en espérant qu'il ne se gâte pas durant le trajet, ou au retour. Car elle entendait bien rentrer, après avoir garni le pickup de toutes leurs trouvailles.

Du coup, à subir les secousses de la route et à se gêler à l'arrière, la blonde trouva le temps un petit peu long. Pas de feu rassurant pour se réchauffer, pas de conversation entraînante pour se distraire. La ville de Seattle étant devenue un terrain difficilement praticable, où un conducteur avait plutôt intérêt à ne jamais perdre sa concentration, et où ses passagers dépendaient entièrement de lui, la blonde se mit à ressentir le poids de l'angoisse sur ses épaules. Son sac à dos serré contre elle, qu'elle enlaçait de ses deux bras pour ne pas le faire malencontreusement tomber, elle ne sut au bout de combien de temps la voiture ralentit finalement pour se garrer.

Une équipe lui fut donnée et une zone à explorer. Tournant le regard vers Nina, qui écoutait avec attention, Emy reporta rapidement ses yeux vers Norman. Le petit ami d'Axel. Une pointe d'appréhension lui traversa le ventre, quand elle se rendit compte que la dernière fois qu'elle était sortie avec la jeune femme, les choses n'avaient pas bien fini. Un peu honteuse, comme prise sur le fait, elle évita de rester plus longtemps à le fixer, comme pour s'épargner des pensées négatives qui viendraient entacher la sortie. Sanglant son sac sur son dos, elle voulait rester concentrer, prête à toute éventualité.

A l'intérieur, les choses prirent soudain une toute autre réalité aux yeux d'Emy. Gardant un silence religieux jusqu'ici, elle n'osa pas rajouter grand chose au milieu de tout le monde. Quand les groupes se formèrent d'eux même et que tous se séparèrent, elle se contenta de rester près de Norman et Nina, histoire de ne pas devenir un poids mort. Les doigts noués autour de son arme, une machette affutée par les bons soins de son époux, son pistolet coincé dans sa ceinture et prêt à être utilisé, de son autre main elle tenait la liste d'Ian qu'elle conservait comme si sa vie en dépendait. Ça avait probablement un côté rassurant.

« Vous savez où aller ? » Murmura-t-elle doucement à ses coéquipiers, alors que ceux-ci avançaient sans peur le long des couloirs du centre commercial. Sur le coup, Emy fut contente qu'on ne compte pas sur elle pour s'orienter ici. Elle aurait pu s'en sortir comme guide, pour sûre, mais c'était une sacrée responsabilité si elle les conduisait tout droit vers un nid à rôdeurs. Nina se tourna vers elle et lui adressa un regard assuré : « Polly a dit que c'était par ici. On va progressivement explorer la zone et les étages s'il le faut... » La blonde hocha la tête en écoutant avec attention.

Ils dépassèrent pas mal de boutiques de fringues surtout, sans savoir si l'un de ses partenaires avait besoin de s'y arrêter. Elle se jura juste que si l'occasion se présentait, peut-être essaierait-elle de ramener un nouveau bonnet et une écharpe à Kaycee, et des gants pour l'hiver pour son époux. Les siens commençaient à être pas mal usés. Mais avant de pouvoir s'en convaincre plus longtemps, Nina se figea puis afficha un grand sourire à la blonde, qui la fixa, curieuse. « Juste au bout. » Lui fit-elle en lui désignant le couloir. Un Walgreens. Voilà qui ferait l'affaire.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: C'est parti pour l'enfer !   C'est parti pour l'enfer ! EmptyDim 26 Fév 2017 - 19:45
Arriver en retard le jour d'une expédition n'était vraiment pas mon genre. M'endormir dans le lit d'Eli ne m'était encore jamais arrivé, je ne savais pas vraiment quoi en penser. Cet évènement ne devait en aucun cas venir interférer dans notre excursion d'aujourd'hui ma concentration devant être à son maximum. Nous n'allions pas en balade, loin de là. Le centre commercial qu'on nous avait demandé d'aller "visiter" était réputé pour enfermer pas mal de rôdeurs alors autant dire qu'il ne fallait pas avoir les idées ailleurs.

Installée auprès de Jim, je me suis tout de suite sentie plus détendue. Cet homme avait la faculté d'avoir une présence qui imposait une certaine sécurité, comme si rien ne pouvait vous arriver. Son regard apaisa aussitôt mon sentiment de culpabilité et son coup de coude me fit sourire. On va plutôt dire que je me suis couchée trop tard. Ca n'arrivera plus chef. Un petit rire m'échappe alors que j'échange un regard complice avec l'homme que je considère comme mon mentor. Il enchaine sur le fait que les souvenirs ont plus d'impact que le bruit que font les rôdeurs. Je baisse la tête, saleté de souvenirs. Nina lui tend des somnifères qu'elle a trouvé à l'infirmerie. Je ne suis pas vraiment pour ce genre de médicaments, mieux vaut pouvoir s'endormir seul plutôt que de s'habituer à ça. Mais je m'abstiens de tout commentaire histoire de ne pas envenimer mon sort.

Le pick up roule pendant un certain temps sur une route plutôt sinueuse. Les secousses semblent résonner dans toute la ville comme si elles souhaitaient réveiller tous les rôdeurs du coin. On s'arrête enfin devant le centre commercial qui n'a plus vraiment la même façade accueillante. Toutes les affiches de la devanture sont déchirées et pleines de poussière. Les vitres sont brisées, du sang recouvrent le peu de surface intacte qui reste. Nous sortons tous du pick up en silence alors que Polly prend la parole pour nous répartir en groupe. Je me trouve près d'Emy qui me rassure avec son sourire chaleureux quand j'entends le nom de mon partenaire. Mon regard se pose aussitôt sur Jim alors que les membres de mon corps se détendent légèrement. Je sers la main d'Emy comme pour lui dire de faire attention à elle et me dirige vers mon ainé qui me donne une tape dans le dos. Un signe de tête vers les autres puis nous nous mettons en route.

Me retrouver avec Jim me rassure, je sais de quelle manière il procède et ai une entière confiance en lui. Nous prenons la direction de l'aile est en grimpant l'Escalator en panne. Il fait si noir que s'en est terrifiant, mon sang ne semble plus circuler et des frissons parcourent ma nuque. J'attrape ma machette fixée sur le côté de mon sac à dos alors que nous continuons à marcher le long d'un couloir jonché de saleté en tout genre. Jim sur ma droite près de la rambarde, je scrute la vitrine d'un magasin de fringue en assez bon état comparé à ce que l'on a l'habitude d'explorer. Je me tourne vers lui et pose mon regard sur l'hélicoptère qui semble être suspendu par des fils au dessus du sol. Oui, on verra ça avec les autres. Ce magasin à l'air plutôt en bon état. Je parle à voix basse pour ne pas trahir notre présence tout en indiquant d'un signe de tête le magasin de fringues devant lequel je suis. Comme d'habitude.

Nous pénétrons dans la boutique arme en main histoire de pouvoir riposter quoiqu'il arrive. Je me dirige vers l'arrière du magasin alors que Jim va sur le côté gauche. L'atmosphère pue la mort et ne présage rien de bon. Je regard de chaque côté, rien ne bouge. Une porte se dessine devant moi sûrement la salle de pause ou la réserve. Je déglutis alors que ma main se pose sur la poignée de la porte mais avant de l'ouvrir j'approche mon oreille histoire d'évaluer le nombre de rôdeurs qui se trouvent à l'intérieur. Pas plus deux ou trois vu le bruit qu'ils font. Je respire un bon coup et ouvre lentement. Un rôdeur, une ancienne jeune femme, tourne sa tête vers moi suivie de sa collègue. La première s'avance, je la laisse venir et plante ma machette dans son crâne et la regarde s'écrouler devant moi. Je réitère pour la deuxième qui s'effondre à son tour. J'essuie mon front de ma main libre alors qu'un rôdeur apparait sur le côté et m'attrape pas mon manteau. Je tente de le pousser mais il s'accroche, il résiste. Je saisis ma machette de mon autre main et le décapite d'un coup. Sa tête roule sur le sol alors que Jim le finit d'un coup de pied. Je pose mon regard sur lui la respiration haletante. Je déteste quand il pose leurs pattes sur moi putain. Je secoue la tête énervée par mon moment d'inattention qui aurait pu être fatal si je n'avais pas réagi aussi vite.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: C'est parti pour l'enfer !   C'est parti pour l'enfer ! Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- C'est parti pour l'enfer ! -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» [UPTOBOX] Une journee en enfer [DVDRiP]Action
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: