The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -23%
Console PC Engine CoreGrafx mini
Voir le deal
84.40 €

Partagez
- The Dark Side Of The Moon -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: The Dark Side Of The Moon   The Dark Side Of The Moon EmptyMar 29 Nov 2016 - 1:10
Le réveil fut brutal. Des plus difficiles qu'il soit. En somme, il était vivant et c'était déjà un très bon point. Un excellent point. Peut être même l'un des plus importants qu'il soit. Enfin. Il était vivant, mais ça n'allait certainement pas perdurer en fin de compte. Parce qu'il n'y avait plus grand chose à se mettre sous la dent, que les rations se comptaient sur les doigts d'une seule main. Que les médicaments, nécessaires en ces temps de merde et de pénurie, n'étaient plus présents.

"L'aut' pute s'est tiré avec nos affaires!" Putain la salope ! J'aurais du me méfier de c'te pute!

Voilà un réveil des plus charmants, en compagnie de Bill.Un quinquagénaire, ayant passé certainement la moitié de sa vie coincé sur une banquette dans un McDo en vue de son éminente corpulence. Pour sûr qu'il utilisait les caddies automatiques, ceux avec les roulettes, pour aller acheter son soda, en bouteille de cinq litres au Walmart du coin. Oui. Très certainement. Cet obèse avait énormément de mal à bouger de son lit de fortune d'ailleurs. Pour se lever, il était obligé de s'y prendre plusieurs fois. Son gros bide allait exploser. Et le pire dans tout ça, c'est que ce mec était encore vivant. Liam de son côté, était tristement déçu. La demoiselle semblait être une personne sympathique à première vue. Mais comme bon nombre de personnes, elle avait préféré leur planter un couteau dans le dos dès la première occasion venue. Se tirant avec un sacré magot au final. Des rations. Des médocs. De l'eau. Liam n'avait pas d'armes à feu, mais le Bill en avait une. Son crâne luisant, transpirant, avait quelques rides supplémentaires ce matin. Il fronçait les sourcils, et donnait tout un tas de noms d'oiseau à la personne qui était parti, dans la nuit. Fort heureusement, elle n'était pas partie avec la guitare. Là, ça aurait pu être un véritable drame.

Liam s'était levé. A vrai dire, à présent, impossible de dormir. Ils avaient des provisions pour survivre encore peut être un jour ou deux à vue d’œil. Mais depuis son "pot de départ", et bien... Ils pouvaient prendre un petit-déjeuner et après ça allait être plus emmerdant. Et l'aîné Shelby savait pertinemment ce que ça voulait dire : Devoir quêter pour trouver de quoi se sustenter. Comme Bill ne pouvait pas bouger à cause de son gros ventre, et de sa blessure récente - il s'était écorché le genou en glissant dans les escaliers - c'était à lui et à lui seul de devoir faire le sale boulot. Sa femme était trop fragile pour faire quoi que ce soit. En clair, ils dépendaient de Liam. Et le pire dans tout ça, c'est qu'ils n'étaient même pas reconnaissants. Le mec continuait de beugler sur Liam. Comme quoi il devait se bouger le cul pour trouver quelque chose à se mettre sous la dent, sous peine de signer leur arrêt de mort. Mais le quadragénaire ne voyait pas ça de cet œil. Plus docilement, il exposait son idée. Trouver deux trois rations pour qu'ils puissent passer la nuit tranquillement, et quitter le groupe. Suite à ça, deux trois injures. Le mec tentait de récupérer son pistolet, mais en vain. Il n'avait ni balles, ni arme. L'américain natif de Seattle fit un rapide mouvement afin de tourner les talons, ses pieds martelaient le sol en direction de la porte. "Si c'est comme ça, j'me casse."

Les jours, les mois. Même une année était passée entre temps. Liam avait enfin intégré un groupe, depuis peu. Même si le début était compliqué, à présent, il avait sa place parmi les membres du groupe, malgré qu'il continuait de quêter afin de prouver sa valeur. Et aujourd'hui, le gaillard s'était levé tôt dans la matinée. Encore une fois, tout le monde dormait. Gambergeant quelques minutes, le quarantenaire pris un bout de papier et un stylo, et notait sur sa guitare "Je suis parti chercher quelque chose de très important. J'essaye de faire au plus vite. Liam."

Puis, il était parti, seul. Avec comme seule arme, son couteau. Ses blessures allaient mieux. Il portait un traditionnel débardeur, une veste en cuir par dessus, et un treillis militaire en guise de pantalon. Et pour une fois, pas de guitare. Non pas qu'il ne la voulait pas. Mais il avait préféré la laisser là-bas. S'il mourrait, au moins, elle serait en sécurité. Dans l'espoir que personne ne l'utilise en tant que bûche pour alimenter la cheminée. Le gaillard s'allume une clope, fais quelques kilomètres avant de trouver une bagnole en état de marche. Rien que ça. Un miracle ? Coup de pouce du destin ? Peut être pas, en réalité. La voiture appartenait bien à quelqu'un. Un type qui devait certainement scruter les environs, ou qui était tombé sur quelque chose. Sans vraiment réfléchir aux conséquences, Liam pris le véhicule et mis cap sur Seattle. Il était déterminé à trouver ce qu'il cherchait. C'était devenu, comme une obligation.

Et quelle ne fut pas sa surprise une fois arrivé ? Le gaillard s'était arrêté vers le sud de la ville. Cela lui permettait d'avoir un point d'extraction en cas de problèmes. Il était pas excessivement loin de son quartier général s'il fallait se replier très rapidement. Enfin. S'il n'avait pas la voiture, ça allait certainement être beaucoup plus long. Mais à cœur vaillant, rien n'est impossible. C'est au détour d'une rue, qu'il la croise. Elle. Un souvenir vieux d'une année. Une personne, ingrate, sans cœur, qui les avait dépouillés avant de se faire la malle. Son esprit revanchard avait pris le dessus, il s'était promis de lui rendre la monnaie de sa pièce. Un cul-de-sac, prisonnière de sa propre fuite. Il regardait, sans rien dire. La nana était coincée. Et un éclopé s'approchait dangereusement.

▬ Besoin d'aide?

Fit-il, en croisant les doigts. Sa voix avait désarçonné temporairement le rôdeur, qui entre le bruit et l'appât, ne savait plus quoi faire. Il s'était retourné, avant que son instinct primaire pour la bouffe ne refasse le dessus. Un steak était à cinq mètres, l'autre à dix. Un problème de mathématiques très simple à résoudre. Liam avait attendu, peut être quelques secondes que la bête immonde s'approche de la demoiselle. C'était peut être à contrecœur. C'était peut être parce qu'il n'était pas aussi horrible que le reste des humains. C'était peut être pour une raison qui le dépassait. Mais la vengeance, n'allait pas être un plat à la carte d'aujourd'hui. Son couteau, dans la tête de l'autochtone. Discrètement. Furtivement. Sans faire trop de bruit pour que l'hominidé ne puisse pas le voir venir, et se tourner vers lui. Un coup bref, brutal et rapide. Son corps, inerte, tombe sur le sol. A ce moment précis, les yeux du quarantenaire fixent, les émeraudes de la demoiselle. Son visage est peu expressif. Liam est tiraillé entre le fait de se réjouir de sauver une vie, et le fait d'avoir sauvé cette personne qui aurait pu signer son arrêt de mort, il y a peut être un an de ça. Oui. Il l'avait encore mauvaise. Et il l'aurait certainement pendant encore longtemps. Parce que voler les plus démunis pour sauver sa propre pomme, c'était quelque chose de lâche. Et la lâcheté, n'était pas une qualité qu'il appréciait chez les autres. Enfin, pas de cette manière.

▬ Je sais pas ce qui m'a retenu de te laisser crever ici dans ce trou d'merde, tout comme tu l'a fait y'a longtemps...

Pensif. Liam ne savait pas si aujourd'hui, sa décision fut la bonne ou non. Est-ce que la vengeance était, dans l'absolu, le seul aboutissant vis-à-vis de cette personne ?
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The Dark Side Of The Moon   The Dark Side Of The Moon EmptyMar 29 Nov 2016 - 12:58
Cela faisait quelques jours que Sarah Miller s’était sortie d’un bien beau bordel. Elle était retournée à Seattle par dépit, ne sachant plus où aller et ayant terriblement besoin de repos. La jeune femme avait tout d’abord envisagé de se planquer dans un immeuble bien à l’abri, avant d’intégrer une communauté qui s’était établi dans le Northgate Mall. Si au début tout se passait bien et qu’elle se contentait de rapporter des vivres, elle fut vite victime d’harcèlement et finit par être malmenée et rendue captive par le chef du groupe qui projetait d’abuser d’elle. Sarah ne doit d’ailleurs son salut qu’à un petit groupe de personnes ayant eu la bonne idée de venir se friter avec eux ce jour-là...

Elle réussit à s'enfuir, mais ce ne fut pas de tout repos. Après avoir réussi à neutraliser plusieurs personnes et sortir de la pièce dans laquelle elle était enfermée ainsi que de trouver une arme. Elle tomba nez à nez avec une faction qui projetait de mettre à sa merci la communauté qu'elle avait rejoint, elle fut délestée de son matériel, mais gagna la liberté.

Elle avait donc décidé de quitter le nord de Seattle pour de plus vertes contrées... La jeune femme avait roulé une dizaine de miles, et désormais ...

" Bordel de merde ! "

Et vu les coups de pieds qu’elle donnait à gauche et à droite dans le vieux tacot qui lui faisait face, Sarah « avait » un moyen de locomotion. Partie s’aventurer à une dizaine de miles au sud de Seattle, dans un coin plutôt paumé. Il valait mieux qu’elle ne se demande pas jusqu’à quel point elle s’était fourrée dans la merde, ça ne ferait que l’énerver davantage… Elle finit par claquer le capot avant, puisque le moteur semblait complètement mort, attrapant son sac et décidant d’aller faire un tour des environs, portant une main à son blouson de cuir pour s'allumer une cigarette.

Mis à part le grand axe routier, la vue sur l’Océan Pacifique gâchée par des cadavres y flottant, il n’y avait en plus pas grand-chose à faire ici… Miller fit quelques pas vers un quartier résidentiel complètement dévasté, une petite place entourée d’arbres, un terrain de basket un peu plus à l’extrémité et quelques maisons d’apparence fort modeste. Cela ne lui prit que quelques instants pour faire le tour de chacune des maisons, elle n’y trouva que peu de nourriture, s’efforçant de ranger les quelques rations qu’elle rangea dans son sac…

Sarah descendit ensuite en contrebas pour arriver dans une ruelle qui se terminait en impasse par un grillage, au-delà duquel on pouvait apercevoir des marches en pierre qui remontaient au terrain de basket, elle ne pouvait plus remonter mais il lui suffirait de faire le tour de la rue pour revenir sur ses pas. La jeune femme partit fouiller le reste de la rue et se rendit très vite compte qu’il n’y avait rien à en tirer… Soudain, des râles se firent entendre derrière elle et la firent sursauter de surprise, un rôdeur. Rien de bien compliqué, après tout ce n’est pas comme si elle n’en avait pas tué quelques uns depuis un an et … Son couteau ? … Pas de couteau … Mais bien sûr… on lui avait volé, et elle était désormais sans défenses… Sarah se dit qu’elle avait été bien légère sur ce coup et s’était faite avoir comme une bleue.

▬ Besoin d'aide?


Elle se retourna alors, juste à temps pour apercevoir le rôdeur massif qui l’approchait,  et juste derrière lui… Non ? … Miller ne s’attendait vraiment pas à retomber sur lui à vrai dire… Et ce n'était pas la rencontre qu'elle souhaitait faire...


Alors que le rôdeur s’approchait d’elle, l’homme finit par lui planter son couteau dans le crâne coup net et efficace, l’enlevant pour laisser le désormais cadavre s’échouer au sol. C’est ce moment qu’ils choisirent tous deux pour se regarder dans les yeux, son regard à lui était perçant, il ne semblait pas particulièrement ravi lui non plus de la voir, et il y avait de quoi à vrai dire… Lui aussi avait fui Seattle il y a un an, sans doute pour des raisons qui lui sont propres mais qui ne devaient pas trop s’éloigner des siennes, et tous deux avaient préféré voyager ensemble, s’entourant même d’un couple un peu atypique. Un bon gros gars de qui dire qu’être paresseux serait encore un compliment et sa femme dont la personnalité, l’avis et les convictions ne se sont jamais réellement manifestés à son humble avis…  Et pour une raison qu’elle a encore un peu de mal à s’expliquer, Sarah avait pris peur et leur avait subtilisé des affaires avant de prendre lâchement  la fuite.


▬ Je sais pas ce qui m'a retenu de te laisser crever ici dans ce trou d'merde, tout comme tu l'a fait y'a longtemps...

Elle le regarda en haussant un sourcil, et s’approcha de lui en lui énonçant ces quelques mots

" Surtout que rien ne te poussait à le faire…. "

Tout en s’approchant de lui, réduisant la distance qui les séparait tous les deux d'à-peine quelques centimètres. Elle passa sa main sur sa joue pour la caresser en le soutenant du regard.

" J’aurais très bien pu me débrouiller seule tu sais... Je pense que c’est surtout que tu n’avais pas envie de me voir morte et que tu chérissais au fond de toi ce moment où tu recroiserais ma route, n'est-ce pas ? "

La jeune femme éclata alors de rire, le narguant volontairement. Il est vrai qu’il l’avait sortie d’un bien mauvais pas, n’ayant aucun moyen de se défendre présentement, mais elle aurait préféré mourir plutôt que d’avouer qu’elle lui était redevable. Dépendre de quelqu’un d’autre ?  Ce n’était pas dans ses plans.

"Tu as l’air de bien te porter, mais où est cette formidable guitare qui te tenait tant à cœur… Liam ? "

Elle se souvenait très bien de son prénom, et il ne pouvait pas en dire autant car elle ne lui avait pas donné le sien. A aucun moment, elle prit ensuite ses distances afin de quitter la petite ruelle dans laquelle ils se trouvaient. Il faut dire que la fatigue se faisait ressentir et il était temps qu’elle trouve un abri. Un autre rôdeur se dressa devant elle, plus frêle cette fois-ci. Au quart de tour, elle l’éjecta d’un bon coup de pied dans l’abdomen et il alla s’empaler sur ce qu’il restait d’un échafaudage cassé.

Alors que Sarah chercha à continuer son chemin, elle ne vit pas une dénivellation du sol qui fit buter son pied contre, elle trébucha et se tordit la cheville. Mais quelle journée ! Rien ne se passait comme prévu et des râles se faisaient entendre au loin…  Ne parvenant plus à se déplacer pour le moment, elle fit quelques pas afin de s’adosser contre le mur, Liam n’était pas loin mais vu comment elle lui avait parlé et le malin plaisir qu’elle avait pris à se moquer de lui alors qu’il lui avait prêté main forte, elle pouvait se brosser pour qu’il l’aide. La jeune femme se maudit de ne pas avoir fait attention, encore une fois, elle avait voulu aller plus loin que ce que ses capacités lui permettaient... Et cette fois-ci, elle risquait d’en payer le prix fort.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The Dark Side Of The Moon   The Dark Side Of The Moon EmptyMer 7 Déc 2016 - 1:06
Parfois, pour aller de l'avant, il faut savoir s'alléger de quelques biens. C'était systématique. Bon nombre de familles, au début de l'épidémie, s'était rattaché à quelques biens «précieux» d'aucune valeur. Des tableaux rares qu'ils avaient réussi à avoir lors d'enchères privatisées, ou encore des albums photo de toute la famille. Des biens sentimentaux, mais qui ne servaient à rien à l'heure d'aujourd'hui. Liam, s'était rattaché à sa guitare. Elle ne pouvait guère lui servir d'arme, ceci étant, elle servait à quelque chose. Il pouvait en jour pour apaiser les tensions, ajouter un petit côté nostalgique à une ambiance. Ou encore, il pouvait en jouer fortement dans la rue pour provoquer les troupes à le suivre, formant comme une horde de fan qui le suivaient aux travers des rues. Mais aujourd'hui, il n'avait pas trouvé utile de la prendre. Au contraire, elle allait bien plus l'emmerder qu'autre chose. Malgré ça, l'idée de la laisser aux côtés de l'autre tordu, c'était pas forcément la meilleure des idées. Néanmoins, il pouvait compter sur des personnes de confiance là-bas. A peu près presque tout le monde. Sauf le grand gaillard envers qui il n'était pas totalement à l'aise. C'était peut être son job d'être comme ça, et c'était peut être mieux qu'il y en ai un qui prenne ce rôle à cœur.

Et pour en revenir aux faits, il était tombé sur une personne qu'il connaissait déjà. Il ne se souvenait plus de son nom – même si fatalement ce n'était pas la donnée la plus utile qu'il devait posséder à son sujet. L'idée de «chérir» retrouver cette bonne femme ne lui avait jamais – ne serait-ce qu'une fois – traversé l'esprit. Au contraire. Après sa disparition, il avait fait son bout de chemin tout seul, espérant ne jamais lui tomber dessus. Mais ce grand cœur n'avait pas réussi à se faire à l'idée de laisser tomber un autre être humain et de le voir crever sous ses yeux. C'était trop complexe comme pensée. Liam était un type bien, qui cumulait les bonnes actions. Ça allait forcément lui porter préjudice un jour – et c'était déjà fait avec l'enfant de putain et son petit copain enfant de putain également, qui lui avaient laissés moult cicatrices par-ci par-là – mais l'aîné des Shelby ne comptait pas du jour au lendemain, changer du tout au tout. Ça allait devoir être un travail sur la durée. Comprendre le genre humain, l'analyser, et prendre des décisions par la suite. Et si par la suite il fallait éliminer une menace, peut être qu'il saura enfin y arriver.

«Elle est loin de tes petits doigts fourbes.»

Fit-il en parlant de sa guitare, afin de lui exprimer toute l'animosité qu'il possédait envers elle, et envers cette soirée où elle était partie telle la fourbe qu'elle était, en volant tout ce qu'elle avait pu prendre sous la main. Et bien évidemment, elle avait fouillé les affaires de Liam pour y trouver quelques denrées sympathiques à se mettre sous la dent, l'obligeant à risquer sa vie dès le lendemain pour pouvoir se sustenter. Rien que se remettre ses images dans la tête arrivait à lui faire monter une colère monstre. Mais finalement, il préférait s'apaiser. Se disant que le passé était du passé. Même si l'idée d'avoir pu échanger quelques mots avec cette grognasse l'énervait au plus haut point. Et même s'il ne l'appréciait guère. Il allait à présent, pouvoir reprendre la route pour trouver ce qu'il cherchait ici. L'hiver approchait à grand pas, les fêtes également. Il savait exactement ce qu'il cherchait dans le coin, et sa venue n'était pas anodine, loin de là. A présent, il pouvait reprendre la route. Mais avant toute chose, il l'observait de dos. Assez loin. Il gardait ses distances. Fouillant dans la poche de son treillis, il sortit une cigarette. Peut être l'avant dernière d'un paquet écrasé contre sa jambe, paquet qui avait subit les outrages du temps. Il criait famine.

Puis, ce fut la débandade. Ouais. Rien que ça. Ni plus ni moins.

Alors que tout se passait pour le mieux, dans le meilleur des mondes, il fallut que «ça» arrive. Son pied – à elle – dans une petite crevasse, et hop. La cheville tordue, le cul sur le sol. Impossible de relever son popotin, de reprendre la route. C'était bien trop dangereux. Et Liam dans tout ça, tirait sur sa cigarette et avait un dégoût profond envers ce qui venait d'arriver. Il aurait très bien pu la laisser là, par terre, comme une merde. Pendant un instant, il y avait songé. Mais c'était peut être plus fort que lui. A moins qu'il avait des cartes à jouer. Sur le coup, elle était dépendante de lui pendant quelques temps. Et Liam n'allait pas se priver de devenir indispensable. Non. Alors le bonhomme s'approche et se tient devant la demoiselle, l'air dépité. Il ne peux pas la laisser comme ça, même si c'est un être abject. Oui. Le terme était bien trouvé. Abject.

«Je crois bien qu'on va devoir faire équipe. Encore une fois.»

Fit-il cette fois-ci, sans sourciller. Le gaillard s'approchait à petits pas de la demoiselle, puis soulevait celle-ci via ses bras costauds, dans le but de la porter, tel un sac à patates sur son épaule droite. Il fallait à présent trouver un endroit à l'abri, afin de pouvoir guérir sa blessure, et tout ce beau petit monde allait pouvoir rentrer chez soi. Il secouait sa tête, montrant sa négation. De la gauche vers la droite, soupirant.

«A croire que tu le fais exprès pour que je te vienne en aide.»
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The Dark Side Of The Moon   The Dark Side Of The Moon EmptyJeu 8 Déc 2016 - 11:32
Pour Sarah Miller, l’image qu’elle renvoyait d’elle-même était très importante, trop même. Son orgueil résistait à tout, même le feu intérieur qui l’habitait, même ces foutus rôdeurs. Les expériences de la vie ont fait que la jeune femme s’était forgé une fameuse estime personnelle. Considérant la vie comme un défi et sachant que l’intensité de sa volonté déterminerait les objectifs qu’elle parviendrait à atteindre. En tant qu’actrice, cela l’aida à donner le meilleur d’elle-même et à gagner la reconnaissance qu’il lui était propre il y a quelques années d’ici… Avant tout ça, avant tout cette merde, Avant qu’elle ne provoque un accident de la route qui tua son mentor, se mette sa famille à dos et pire … Devienne orpheline par sa propre faute…

Quelle image renvoyait-t-elle pour le moment ? Vautrée par terre, rampant péniblement en traînant la jambe gauche sur le sol de graviers qui lui brûlaient le genou… Et le pire dans tout ça est qu’elle l’avait bien cherché. Son corps lui disait déjà Stop depuis quelques jours, mais il lui en fallait toujours plus... Cette fois-ci, elle serait à l’arrêt pour au moins quelques temps. Adossée contre le mur, une main pressant sa cheville pour essayer de soulager la douleur, se maudissant d’avoir été si stupide en frappant le sol, éraflant au passage la paume de sa main…Les jambes ramenées contre elle, Sarah enfouit son visage contre ses genoux et se recroquevilla, Pitoyable, tout simplement.

Tout allait bien se passer, il suffisait qu’elle ne fasse pas de bruit et qu’elle attende que la douleur passe, à d’autres… Elle pouvait bien essayer de se convaincre cent fois, ça n’empêcherait pas l’inéluctable  d’arriver… Des bruits de pas se firent entendre dans sa direction, c’était Liam, la toisant de toute sa hauteur, un air dépité sur le visage, il y avait de quoi... La cerise sur le gâteau devait-il-se dire...

Faire équipe ? Elle eut à peine le temps de prendre en considération ce qu’il venait de lui dire que, sans crier gare, son ancien compagnon d’infortune la souleva du sol –avec une facilité déconcertante- pour venir la poser sur son épaule droite, plaçant une main sur le bas de son dos–à elle-  afin de la stabiliser. Sortie de sa zone de confort, blessée et privée de ses mouvements, c’était pas mal de choses à encaisser d’un coup ! Miller observa la petite ruelle ainsi que la zone en construction dans laquelle ils se trouvaient s’éloigner progressivement…

"Vas-y, moque toi de moi par-dessus le marché …  "

Soupirant et fulminant intérieurement, la blonde se contenait pour ne pas le frapper afin qu’il la lâche, mais en réalité, ce serait stupide de sa part, elle n’irait pas bien loin… Mais … Pourquoi est-ce qu’il l’aidait ? Il n’avait aucune raisons de le faire après tout… En réalité, elle avait beaucoup de mal à accepter l’aide des gens, ce n’était pas dans ses habitudes… Alors se retrouver dans une telle situation était la pire chose possible. L’américaine n’était pas une personne très altruiste de nature, et les rares fois où elle avait essayé de l’être, les gens ne l’ont remercié qu’avec de la rancœur et de l’ingratitude. Pour trouver la sécurité, il ne faut faire confiance qu’à soi-même… C’était son credo.

Elle finit par se raviser,  touchée et agréablement surprise par son geste, et constatant qu’il ne semblait manifester aucun effort particulier pour la trimbaler sur son épaule, comme un trophée. Miller posa sa main sur le dos de son sauveur afin de prendre un appui, le tapotant légèrement. Prenant un malin plaisir à aller dans son sens et à le complimenter. Son attitude n'était pas forcément cohérente, ou du moins, sa logique bien à elle et difficile à comprendre…

" Quel homme…  Heureusement que ce n’est pas toi qui t’es foulé la cheville, ce serait bien fâcheux…  "

Ils se trouvaient désormais au croisement de plusieurs rues et d'un sentier qui menait vers un bois, mais au loin, des râles caractéristiques de rôdeurs pouvaient se faire entendre. Difficile d’en déterminer la provenance, juste que ce n’était pas loin d’eux… Peut-être un petit rassemblement s’était-il fait pour une raison en particulier ? Sarah n’en savait rien mais, tous les deux, ils n’en menaient pas large…Peut-être pouvaient ils rallier le terrain de basket et les habitations qu’elle avait pillé un peu plus tôt ? à côté du tacot qu’elle avait bidouillé il y a quelques jours pour venir ici…

Mais il n’y avait rien à exploiter de particulier là-bas à part les habitations… Elle poussa un énième soupir, sa main à la poche de son blouson pour y attraper son paquet de cigarettes. La jeune femme se saisit d’une avant de le ranger, et sans rien dire, sa main vint chercher la main libre de Liam, frôlant ses doigts avant de lui tendre franchement la clope et la poser dans sa main. C’était, sa manière à elle, subtilement, de le remercier pour ce qu’il avait fait…

"  Il y a un terrain de basket un peu plus loin et quelques habitations autour, on peut peut-être s’y abriter, à moins que tu aies une meilleure idée, Liam ?…  "
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The Dark Side Of The Moon   The Dark Side Of The Moon EmptyVen 9 Déc 2016 - 2:37
C'était une chance, que la petite blonde fut assez mince. Si elle était aussi costaud que l'autre gaillard d'il y a une année de ça, ça aurait été un véritable problème. En fait, même s'il n'appréciait pas cette demoiselle, il fallait dire qu'il n'était pas encore pour le fait de laisser des êtres humains crever bêtement sur le champ-de-bataille. Peut être que ça allait lui porter préjudice par la suite. Qui sait ? En tout cas, c'était avec un certain "plaisir" qu'il s'était attelé à la tâche. Parce que vous avez beau essayer de chasser le naturel. L'adage se termine par les mots suivants "Il revient au galop". Et l'Horsemen était trop bien placé pour le savoir. Son côté gentillet revenait toujours par-dessus le marché, même s'il était contre l'idée de trimbaler une personne comme elle. Fatalement, il y était allé. Par la suite, alors qu'il l'a portait aisément - ça va elle était pas grosse la naine - il y eu ce petit moment où elle lui fit comprendre qu'heureusement c'était elle qui s'était tordue la cheville et pas l'inverse. Là, alors qu'il était serein comme une vache sacrée, le gaillard n'avait pas pu s'empêcher de lui balancer une pique, Made In Shelby.

▬ Ouais, heureusement. Te connaissant, tu m'aurais laissé crever comme une merde.

C'était pas totalement faux. Parce qu'il y a une année de ça, ce fut plus ou moins le cas. Bon certes, elle ne l'avait pas tué de ses propres mains. Mais par ses actes égoïstes, elle l'avait plus ou moins condamné à quitter sa zone de confort pour rapidement chercher des vivres dans le but de pouvoir survivre. Et ça, c'était pas cool. Enfin bon. Mine de rien, même s'il avait utilisé un pique assez agressif, il avait - depuis le temps - enterré la hache de guerre. A présent, ce n'étaient que deux survivants, et sur le coup, elle avait besoin de lui pour survivre. L'idée d'être utile aux autres, à la communauté, était quelque chose qui lui plaisait. Parce que lorsqu'on est contre l'idée de porter une arme à feu, contre l'idée de faire du mal, de tuer, qu'on possède presque cinquante ans - dans quatre ans - et qu'on a une condition physique assez compliquée, c'est pas toujours facile de pouvoir venir en aide aux autres. Alors, lorsqu'il en avait la possibilité, Liam se lançait corps et âme. C'était très important pour lui, faire bonne impression aux autres. Là en l'occurrence, c'était certainement le cas.

La naine, oui c'était un nouveau surnom du coup, venait même de lui enfourcher une clope entre les doigts. A vrai dire, contrairement à l'idée reçue, c'était pas tant une grognasse que ça, finalement. Peut être juste une connasse. Et peut être même, alors bon, peut être pas tout de suite hein, parce que c'était encore trop tôt pour le dire. Mais peut être même qu'en cumulant quelques bons points, elle allait pouvoir racheter ses erreurs et passer pour une bonne personne, un brin égoïste certes, mais une bonne personne quand même. Allez savoir. Du coup, de son côté, sans broncher, Liam allumait la clope avec grand plaisir.

Avalant une grande bouffée de nicotine, le quarantenaire acquiesce d'un signe de tête, avant de remarquer qu'elle ne pouvait pas le "voir" vu que sa tronche était dans son dos. C'était guère malin. Il rattrapait le tir.

▬ Tentons le coup ! Dans tout les cas, si ça pue la merde, on sera dans le même bateau !

Au moins, c'était dit. Et finalement, Liam approchait plus ou moins d'un petit groupe de sale gueules. Rien que ça. Ils étaient au moins cinq. Mais c'était toujours un peu plus du double qu'eux. Sachant qu'il y avait une handicapée. Du coup, ni une ni deux, le type pris la première porte à sa droite avec un grand coup de patte - la porte s'était ouverte - et il s'engouffrait dans le bâtiment tout en prenant soin de pas cogner la demoiselle contre chaque paroi de l'étroit couloir qu'il arpentait. Vraiment, c'était un type cool !

Il montait les marches d'escaliers avant d'entendre des râles aux étages plus haut. Sa main tentait d'ouvrir les portes une à une. Fermée. Fermée. Fermée. Fermée. Ouverte. Bonne pioche. Il s'engouffrait derrière la porte pendant qu'un hominidé tentait de descendre les escaliers. Tout son corps avait basculé, il s'était rué dans les escaliers inférieurs tête la première et avait fait un sacré roulé-boulé. Qu'est-ce qu'ils pouvaient être cons ses sales gueules.

Il fit une légère inspection des lieux. Rien. Un appartement vide. Au moins, il y avait un loquet pour "bloquer" temporairement la porte. Du moins, jusqu'à ce qu'elle cédait. Il déposait la demoiselle à même le sol avant de chercher quelque chose pour bloquer les "peut être futurs arrivants". Un meuble à la con, une commode assez légère à tirer, pour l'installer devant la porte. Voilà. Au moins, si un connard de croqueur d'hommes arrivait, il allait devoir mettre du temps. Et le temps, c'était toujours ça de pris.

Liam transportait la demoiselle jusqu'à un canapé dans le salon de ce minuscule appartement. Il terminait sa clope avant de l'écraser au sol. Puis, son corps s'approchait devant la naine. Son cul s'était affalé sur le canapé, à son tour. Sa mine était légèrement fatiguée.

▬ On va devoir faire un petit bout de chemin ensemble, le temps que tu ailles mieux. Est-ce que du coup, tu pourrais me rendre une service, en retour ? J'ai pas fais l'chien, et je t'ai sortie de la merde. Est-ce qu'en retour, j'aurais le droit de connaître ton nom ?

A vrai dire c'était peut être pas la donnée la plus importante. Et c'était peut être pas son vrai nom qui allait sortir de ses petites lèvres de connasse. Mais bon. Pour faire équipe, c'était une donnée qui lui tenait à cœur. Mettre un nom sur un visage. Tout ça tout ça. Des banalités peut être. Mais pour lui, ça comptait.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The Dark Side Of The Moon   The Dark Side Of The Moon EmptyLun 12 Déc 2016 - 23:55
Mine de rien, leur rencontre qui tenait tant du hasard était aussi une belle ironie en soi, et assez paradoxale. Il y a un an, c’est elle qui le mettait dans une position fâcheuse, et cette fois-ci, c’était lui qui venait en aide… C’était à n’y rien comprendre, Liam s'accommoda très bien de la petite attention dont elle lui avait fait part, allumant la cigarette dans sa main sans se faire prier…  Il lui signifia ensuite qu’il était d’accord d’essayer, et qu’après tout, si vraiment ça tourne mal, ils pourraient ensemble trouver une solution pour se tirer là.

Mais quand est-ce que ça tournerait mal ? De son point de vue personnel ,c’était déjà mal barré … Et les râles qu’elle entendit et qui provenaient de devant elle ne firent que confirmer qu’elle ne se trompait pas… La blonde ne pouvait pas les voir mais estimait à peu près trois ou quatre rôdeurs…  Et d’un coup ! Miller fut un peu secouée , son compagnon d’infortune venait de donner un grand coup de pied dans une porte qui céda sur le coup et s’ouvrit dans un grand fracas, Liam ne se fit pas non plus prier cette fois-ci pour entrer à l’intérieur du bâtiment … Et pourtant, à travers cet immeuble dévasté, plein de désordre et de trous dans le plancher, l’homme la portait en s’efforçant de ne pas la blesser davantage… C’était vraiment … Trop … Sympa... Il entreprit de monter les escaliers, les uns après les autres, elle le tenait pour supporter les brusques mouvements de son corps

" Il doit bien y en avoir une encore ouverte … ! "

Entendant sa détresse quand il essayait d’ouvrir chacune des portes, soit le verrou était cassée, soit elles étaient verrouillées, soit le bois avait gonflé et la porte était bloquée, … Et finalement, une porte s'ouvrit sans poser de problèmes...

" Attention ! "

Un rôdeur se trouvait juste derrière eux, et planté en plein devant le visage de la blonde puisqu'elle tournait le dos à Liam, cette personne dont il ne restait plus rien d'humain montait les escaliers qui les séparaient des deux survivants, mais quand Liam referma la porte derrière eux –la verrouillant par la même occasion- celui-ci tomba à la renverse au rez-de-chaussée… Ce qui eut pour effet de la faire rire nerveusement et de relâcher un peu la pression… Et même encore quand son « Co-équipier» la déposa au sol, c’était après tout le meilleur des remèdes…

L’appartement était petit, vide, et froid… Aucun mobilier si ce n’est un canapé à l’autre bout de la pièce, plutôt original comme contexte pour se retrouver avec … Un vrai gentleman ? … Après avoir bloqué la porte d’entrée avec une commode, ce dernier s’approcha d’elle et la jeune femme tendit les bras pour prendre appui sur ses épaules   -détaillant sa large carrure- afin qu’il puisse la porter jusqu’à un canapé se trouvant un peu plus loin, terminant enfin sa cigarette, il finit par s’asseoir à ses côtés… Très probablement soulagé, tout comme elle d’obtenir un peu de répit…

Un service ? … Son nom ? .. Hé bien , il n’aura pas été long le répit… Ce n’était pas dans ses habitues… Préférant rester dans l’ombre, sous le voile de l’anonymat et se contenter de survivre, prouver son existence à travers le temps et continuer de s’accrocher… Elle l’observa longuement, lui qui était affalé de toute sa masse à ses côtés… Tentant de garder son sérieux malgré la situation un peu pittoresque… En prenant appui sur le canapé, elle releva successivement ses jambes et les étira ensuite brièvement avant de regarder Liam.


" Je m’appelle Sarah, ravie de te rencontrer … "

Elle avait repris son sérieux tout à coup pour lui dire ceci en toute franchise. Qu’elle lui donne son véritable nom signifiait beaucoup pour elle, à vrai dire… La jeune femme acceptait, que d’une manière ou d’une autre, il partage ce détail de sa vie, son identité … Elle exprima un petit sourire en coin sans rien dire d’autre, avant de défaire la fermeture éclair de chacune de ses bottines militaires, tirant d’un cou sec sur le nœud de chacun des lacets pour les défaire et les enlever. Se massant –à travers son chausson- sa malléole et son pied endolori. La jeune femme qui se faisait appeler Sarah Miller se saisit ensuite d’une grand pied de table juste à côté du fauteuil, le plaça à la verticale afin de poser pied au sol, et s’aida de sa « béquille » improvisée pour faire quelques pas, se stabilisant même pour s’allumer une cigarette, tirant un premier taff suivi très vite d'un second qui furent tout simplement, tout ce dont elle avait besoin, un peu de nicotine...

" "  Je ne sais pas si j’aurais la force d’en combattre dans mon état…Je  dois avoir une bande de secours dans mon sac… Je m’occupe de me rafistoler, et on décidera ensemble d’un moyen de sortir de là d’accord ? "

Elle gardait toutefois un avis très lucide sur la situation actuelle, était-ce nouveau pour elle ? L’adrénaline, non, se tirer d’un mauvais pas seule ? Non plus. Réinventer le monde autour d’elle pour trouver une échappatoire ? Certainement pas non plus … Alors, ce n’était pas une cheville qui allait l’empêcher de continuer son combat…

Sarah reprit sa place sur le canapé et ouvrit son sac afin d’y prendre un bandage, sa bouteille d’eau dont elle but quelques gorgées de ce qu’il restait avant de la lancer à l’intention de Liam… Se replaçant à ses côtés pour continuer sa cigarette…

" Et sinon … Tu grattes où pour le moment ? … Seattle ça craint un peu tu sais, j'aurais pas du y revenir ... L'idéal ce serait que je me casse d'ici... Les gens sont pas cool... Je me demande si je chercherais pas à bouger ailleurs…  "

Ce serait trop comme hasard... Qu'elle puisse se barrer d'ici, avec un camion de marchandises tiens. Ouais, c'était sympa comme perspective et ça lui permettrait de partir loin. Loin des râles des rôdeurs qui grattaient aux autres portes de l'étage, on pouvait entendre leur bruit de pas dans le plancher du plafond craquait... Et puis voilà... Ils tous les deux coincés, à fumer une clope et à essayer ... De prendre un peu de repos , et de s'en tirer, finalement.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The Dark Side Of The Moon   The Dark Side Of The Moon EmptyVen 16 Déc 2016 - 1:00
Putain de bordel de merde. Voilà. Au moins c'était dit. Finalement, après autant de temps, ils avaient enfin trouvé un petit coin à eux, sécurisé qui plus est. Enfin, sécurisé. Allez savoir si ça l'était vraiment. Mais pour le moment, ça semblait tenir. Les râles étaient lointains. Et la porte n'allait pas céder de sitôt. Il fallait une force monstre pour déplacer le meuble qui était derrière la porte. Avec un peu de chance, il allait y avoir du bruit dans la ruelle, et directement les éclopés iront se ruer sur le bruit, oubliant totalement qu'ils étaient en train de pourchasser deux proies sans défense. Il soufflait, enfin. C'était pas réellement dans ses habitudes d'agir ainsi. Quoi que. Prendre des risques pour sauver des vies humaines, c'était tout à fait son style. Mais aider une personne qu'il n'appréciait pas, ça par contre, c'était guère dans ses habitudes. Bonne poire, Liam avait tendance à s'attirer problèmes et emmerdes. Mais il avait ce petit côté revanchard enfoui en lui. Il se souvenait de toutes les personnes qui l'avaient pris pour de la merde, et savait comment leur rendre la monnaie de leurs pièces. A côté de ça, c'était l'homme le plus sympathique, droit, et honnête sur lequel vous pouvez tomber. Et ça, c'était une véritable aubaine par les temps qui courent. Être ami avec ce type, était quelque chose de génial. Parce qu'il serait prêt à donner tout ce qui est en son pouvoir pour vous sauver la mise. Tout. C'est pas le genre de mec à laisser tomber les copains.

La demoiselle lançait sa bouteille d'eau, du moins ce qu'il en restait, à Liam. Drôle de personnage celle-ci. Est-ce que c'était réellement son objectif d'être sympathique ? Était-ce son réel prénom ? A vrai dire, c'était une donnée peu importante pour les gens. Mais pour lui ça comptait énormément. Mettre un nom sur un visage. Elle, apparemment, c'était Sarah. Par la suite, il bu une gorgée avant de lui rendre la bouteille d'eau. Elle allait peut être en avoir besoin, qui sait. Et Liam n'était pas du genre à taper dans les provisions des autres. Un signe de respect, tout ça tout ça.

▬ Non mais tu va combattre rien du tout ma grande.

Fit-il d'un ton à la fois sec et ironique.

▬ Dans cet état là, la seule chose qu'on va devoir faire, c'est attendre. Et s'il faut attendre la tombée de la nuit, ou même demain, alors on le ferra. Je prendrais aucun risque inutile aujourd'hui.

Aucun risque inutile si ce n'est être accompagné d'une personne ayant assez de fourberie et de roublardise pour pouvoir lui voler son butin lors de la nuit tombée, et se barrer sans que personne ne puisse dire quoi que ce soit. Cette soirée là, il l'avait en travers de la gorge. Néanmoins, il fallait rester lucide. Parce que c'est ça qui allait leur permettre de tenir le cap. La lucidité, était une qualité qu'il fallait ajouter à son cv de nos jours.

▬ Seattle ça craint ouais. Mais je suis toujours dans le coin. Jamais trop loin. Tu sais, en tant que prince charmant, je me dois de surveiller les princesses qui auraient la fâcheuse tendance de se tordre la cheville en faisant la belle.

Avouait-il en ricanant de plus belles. La cigarette coincée dans le bec, le gaillard s'affalait contre ce canapé afin de reposer son dos. A vrai dire, le début de journée n'avait pas été de tout repos. Et même si la miss était plutôt légère, porter un poids tout en marchant, à son âge légèrement avancé, c'était pas si aisé que ça. Le dos, il essayait de le préserver. Afin de garder des forces si jamais il lui arrivait un problème quelconque. Mais bon. Pour le moment, le pire était déjà passé. Enfin, espérons-le.

▬ Je crois que tout les coins sont aussi pourris les uns que les autres. La mort est à nos trousses, et on s'y approche à petit feu. Mais bon. Dans tout cette merde, faut apprendre à s'aider les uns les autres. Du moins, c'est ce que je pense. L'humanité peut, peut être, s'en sortir si elle est soudée. Malgré ça, y'aura toujours des cons pour se la jouer individualiste. Et là, je parle pas pour toi. Ce que tu as fais est lâche, mais ça peut se comprendre. Ce groupe était voué à la défaite.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The Dark Side Of The Moon   The Dark Side Of The Moon Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- The Dark Side Of The Moon -
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [RS] Dark Fantasy [DVDRiP]
» Batman The Dark Knight Rises [DVDRiP]Action

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: