The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-29%
Le deal à ne pas rater :
Prix cassé sur le PC portable LENOVO IDEAPAD 3 15ADA05
499.99 € 699.99 €
Voir le deal

Partagez
- Can your hear the drumming ? -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Can your hear the drumming ?   Can your hear the drumming ? EmptyDim 5 Mai 2019 - 21:58
Can you hear the drumming ?

Richie & Ely



Il avait fallu qu'il prenne l'air, par tous les moyens. Lui qui rêvait de rebatir une communauté, libre et indépendante, était bien déçu de la tournure des choses. Peu importait, après tout. Il était parvenu à se contenter de peu jusqu'à présent. Apparemment, il avait raison sur une chose : il n'y avait plus rien à tirer des Hommes.

Même s'il était parvenu à créer des liens avec certaines de ces personnes, et à trouver un terrain d'entente et de troc fort pratique, il savait que tout ça était fragile, qu'il faudrait du temps pour parvenir à tisser quelque chose de solide et crédible.

En attendant, après plusieurs années à survivre seul avec sa famille, Richie peinait parfois avec les relations humaines. S'éloigner pour refaire son stock avait alors été une excuse en or, et pour l'occasion, il avait choisi d'emmener Jim, l'un de ses jumeaux, avec lui. Wyatt avait largement plus besoin que lui de rester un peu entouré, et Richard préférait toujours que l'un, comme l'autre, soit accompagné d'un adulte. Wyatt restait donc au No Man's Land avec Raf.

- C'est bon, arrête-toi. Dans la ruelle, là. On reste discret.

Jim avait pris cher, durant l'attaque du hangar, mais sa blessure n'était plus qu'un vague souvenir qui lui lançait la jambe de temps à autre.
Après avoir soignement plié et rangé la carte de la ville dans son sac, Richie sortit à la suite de son fils, et tout deux, en silence, rejoignirent le dépôt convoité. Avant l'épidémie, c'était le paradis des bricoleurs. Une immense entrepôt sur deux étages d'outillage et tout ce qu'il fallait pour les constructeurs en herbe. Richie espérait qu'il soit encore en assez bon état pour récupérer quelques bidules pour le No Man's Land. Et si au passage, ils pouvaient défoncer deux ou trois distributeurs de barres chocolatées, ce n'était pas de refus.

Armes à la ceinture, masque sur le visage pour ne pas inhaler trop de poussière et capuche sur la tête, ils purent entrer après avoir dégagé l'entrée bloquée par une carcasse de voiture. Comme convenu plus tôt, le duo se sépara après avoir sauté par-dessus les caisses renversées et défoncées. Jim irait à l'étage, Richie fouillerait le rez-de-chaussée. Et si problème il y avait, leur talkie était là pour les en informer.

- Bingo.

Malgré les pillages de l'endroit, ce distributeur avait échappé aux assauts affamés des survivants. Richie n'avait eu qu'à le renverser sur le côté pour voir que la vitre était à peine éclatée et qu'il restait quelques confiseries à l'intérieur. Les sandwichs, hors de question, vu l'odeur et la couleur. Il emplit son sac et ses poches de sucreries avant de se concentrer sur ce qui était plus important.

Il avait en tête de récupérer essentiellement des outils en tout genre, ce qui pouvait rentrer dans son gros sac à dos. Toujours dans ce silence presque inquiétant, il évolua entre les hautes allées, les oreilles et les yeux grands ouvertes, toujours prêt à réagir. Il était presque étonné de ne croiser aucun mort, et de n'avoir à enjamber que ces quelques cadavres au sol. C'était trop calme.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Can your hear the drumming ?   Can your hear the drumming ? EmptyLun 6 Mai 2019 - 7:32
Chaud, froid. Soleil, quelques gouttes de pluie. Le printemps est là eeeet hop ! Non il a déjà disparu. Eleanor avait hâte que le doux printemps arrête d’avoir la bougeotte, le vieux manteau et les vieux pulls qu’elle se trainait depuis le début de l’hiver commençaient à vouloir demander une retraite non anticipée. Et la rouquine avait envie de pouvoir profiter du parc du country-club sans craindre d’attraper un rhume, bon certes il y avait aussi des morts qui rôdaient mais un rhume c’était bien pire. Les morts il suffisait de savoir frapper au bon endroit, et ça, même elle savait le faire. Mais un rhume, c’était des jours voire des semaines d’angoisse sans les médicaments adéquats. Ce fut donc en contemplant tous les vêtements amassés sur les mois précédents, posés en boule sur son lit qu’Ely se fit la réflexion qu’elle devrait faire du shopping. Façon de parler, évidemment.

Et c’est donc après cette intense réflexion à base de carte de crédit à faire chauffer, sans carte de crédit, que la rousse se mit en route. Elle avait pris le soin d’informer Corey de sa sortie pour ne pas l’inquiéter, et puis elle en profiterait peut-être pour lui ramener une surprise, mais ça, elle se garda bien de lui dire sinon ce n’aurait plus été une surprise. Direction le sud-ouest de la ville, prudente même si elle ne pouvait pas s’empêcher de chantonner, Eleanor déambula dans les rues jusqu’à trouver son bonheur. Elle la voyait l’immense enseigne d’un centre commercial, la terre promise. Et qui sait, là-bas elle trouverait peut-être quelques trucs à grignoter et elle pourrait faire à son tour la surprise d’un pique-nique à l’australien ? « Jackpot ! » s’exclama-t-elle, s’attirant la curiosité d’un rôdeur plus loin. Assez loin, et seul, la rousse jugea qu’il ne représentait pas une menace ou un risque.

Et ce fut là sa première erreur. Eleanor n’avait pas fini d’avancer vers le centre commercial, son rêve de tenues estivales et de surprises, que le rôdeur avança vers elle, bientôt rejoint par un deuxième, un troisième, un quatrième et bientôt vous l’aurez compris par tout un petit troupeau. Une vingtaine au bas mot. « Zut. » C’était le moins qu’elle pouvait dire alors que l’armée des morts s’était mise à la traquer dans les rues d’une zone commerciale finalement pas si accueillante. Eleanor poussa plusieurs portes dans l’espoir de se mettre à l’abri, fermée, fermée, et fermée aussi ! Jusqu’à la quatrième tentative, la porte s’ouvrit, la rouquine ne prêtant pas attention à l’endroit où elle se trouvait. Se précipitant à l’intérieur de ce qui s’avéra être un magasin de bricolage format XXL, l’ancienne assistante détala à travers les bureaux du magasin, croisant quelques morts dont les regards se tournèrent aussitôt vers elle. Ceux-là décidèrent de se joindre au cortège et rapidement, le troupeau de vingt rôdeurs devint un petit groupe de touristes capables de remplir un bus. Un petit bus. Elle ne pouvait pas les compter et elle ne savait pas vraiment combien de places il y avait dans un bus mais ils étaient nombreux, trop pour les tuer tous et plus difficiles à semer.

Eleanor se figea un instant en entrant dans l’immense hangar qui constituait le cœur du magasin. C’était un labyrinthe d’étagères hautes de plusieurs mètres, il y faisait sombre, et clairement, se cacher ici avait été la pire idée du siècle. Tant pis. Elle ne pouvait pas faire demi-tour. Reprenant sa marche, lampe-torche dans la main droite, faisceau lumineux vers le sol, et pied de biche dans la main gauche, Ely continua de tracer sa route. Jusqu’à tomber nez-à-nez avec une silhouette. Elle arrêta sa course à temps pour ne pas la percuter et persuadée qu’il s’agissait là d'un rôdeur de plus qui bloquait sa fuite, la rouquine leva son pied de biche, prête à frapper.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Can your hear the drumming ?   Can your hear the drumming ? EmptyVen 10 Mai 2019 - 13:49
- Tout va bien là-haut ?

Le talkie grésilla une seconde alors que Richie évoluait lentement à travers les allées, puis plus rien. S'arrêtant une seconde, il prit le temps d'écouter autour de lui, attentif au moindre bruit suspect venant de l'étage supérieur.
Son pouce et son indexe rappuyèrent sur les deux boutons.

- Jim, tu m'entends ?
- Ca va. Y'a pas grand chose d'utile.
- Dans cinq minutes, à la voiture.
- Entendu.

Soulagé au fond de lui, il ne laissa pourtant aucune émotion filtrer sur son visage. Le père de famille ne pouvait cependant s'empêcher de se repasser les événements passés. Il ne pouvait s'empêcher de se jeter la pierre, toujours. Que ce soit pour le cancer de sa femme à l'incendie qui lui avait pris ses deux filles, à la blessure par flèche de Jim qui semblait avoir étonemment adoucit son caractère explosif depuis. À croire que frôler la mort de si proche laissait réellement des séquelles.

Le choc soudain le ramena violemment à la réalité. Son cœur fit un salto dans sa poitrine et il eut une brusque montée d'adrénaline. Il fit face au danger, et son regard accrocha immédiatement à la menace la plus directe : ce pied de biche brandit en arrière.
La contre-attaque ne se fit pas attendre. Richie envoya son pied dans le ventre de l'inconnue alors qu'il attrapait sa main armée, qu'il tordit brutalement pour la faire lâcher l'arme. Pour conclure cette valse improvisée, il fit ployer son poids sur ce même poignet, pour mettre à terre l'individue.
À cet instant, et seulement à cet instant, il recula d'un pas et dégaina son arme, qu'il pointa vers elle, avant de regarder autour de lui. Il s'attendit à voir débouler cinq autres types prêts à lui mettre la misère. Peu importait le nombre : le père de famille se battrait. Il préférait faire mal sans que ce soit justifié plutôt que de baisser sa garde et se faire surprendre. Et … dommage pour la rouquine : le canadien avait été très surpris.

- Qu'est-ce que tu fais ici ? T'es seule ?

Le ton sec de Richard n'était teinté d'aucune compassion. Fille ou pas, jeune ou pas, en larmes ou pas: tout le monde était une menace.

- T'es seule ?! Répéta-t-il. Où sont les autres ? Je n'hésiterai pas à tirer au moindre doute, alors t'as intérêt à dire la vérité.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Can your hear the drumming ?   Can your hear the drumming ? EmptyDim 12 Mai 2019 - 10:22
Sans plus de lumière que le faisceau de sa lampe, Eleanor réalisa trop tard qu’il s’agissait d’un vivant et non d’un rôdeur. Ce n’était pas forcément plus rassurant, et vu la réaction de son semblable, la rousse ne fut clairement pas plus rassurée. Un coup dans le ventre lui coupa le souffle, la forçant à lâcher sa lampe qui tomba dans un bruit sec au sol. Reculant d’un petit pas, portant sa main droite à son abdomen, Eleanor eut le désagréable souvenir de sa rencontre avec Morgan à l’esprit, mais ce n’était pas Morgan. C’était un homme, plus grand, plus gaillard. Sans doute plus à même de la tuer vite et sans qu’elle ne puisse rien faire pour l’en empêcher.

Un gémissement de douleur fila ses lèvres, un sanglot mourant dans sa gorge lorsque l’inconnu saisit sa main gauche, la forçant à lâcher son arme. Elle tenta bien de se débattre, mais la surprise, et la peur surtout, l’en empêchèrent. Son pied de biche rejoignit la lampe au sol dans le même bruit sec, et en un rien de temps, l’ancienne assistante à son tour se retrouva les fesses par terre. « Att- » souffla-t-elle avant de voir un canon brandi dans sa direction. Quoi ?! Mais il n’était pas bien ce type ? Est-ce qu’elle avait vraiment l’air dangereuse ? L’espace d’un instant, Eleanor se vit revenir au golf dans le même état que Corey. Corey … Il allait s’inquiéter, si elle ne revenait ou si elle revenait blessée.

L’homme lui hurla une question, qu’elle n’entendit pas, qu’il répéta à l’en faire sursauter. Portant sa main gauche quelque peu endolorie contre elle, Eleanor sentit ses yeux s’humidifier. Elle avait peur, mais elle ne pleurerait pas. Ça ne servirait à rien si ce type voulait se débarrasser d’elle, il le ferait quoiqu’il arrive. La rousse se racla la gorge, levant ses mains devant elle. « J’suis toute seule ! » parvint-elle à articuler avant de tourner la tête vers le bruit des rôdeurs qui approchaient. « J’essaie juste de me mettre à l’abri, il y a des morts qui arrivent ! Si on reste là, on est mort, vous comme moi ! »

Gardant toujours sa main gauche levée devant elle, Eleanor tenta de récupérer sa lampe torche, le faisceau vacillant pour lui révéler des chaussures en mauvais état et surtout la jambe à moitié dévorée d’un cadavre ambulant. « J’veux pas mourir ici, s’il vous plait ! » Aussi agilement que possible, la rouquine s’étendit pour récupérer son pied de biche, tenant toujours ses mains en évidence pour l’inconnu ne lui mette pas une balle dans la tête.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Can your hear the drumming ?   Can your hear the drumming ? EmptyMar 14 Mai 2019 - 15:29
Abi. Il avait l'impression d'avoir à ses pieds sa petite dernière, avec quinze ans de plus sur les épaules mais avec la même bouille ronde et les mêmes cheveux flamboyants. Cette pensée le désorienta une seconde. Il se détestait lorsque ses démons se rappelaient à lui et lui faisaient ployer l'échine.

- Y'avait aucun rôdeur dans le coin ! Répliqua-t-il séchement, non sans tendre l'oreille au cas où.

Une déflagration à cette instant, le fit sursauter, suivit d'un grésillement dans son talkie.
Perdant partiellement son attitude de prédateur, Richie attrapa l'objet pour entendre la voix de son fils.

- Papa ! Ils sont entrés ! Je sais pas combien ils sont mais … mais j'suis coincé … coincé dans l'escalier. Ma jambe est passée à travers une marche …
- Merde …

Il balança un ultime regard sur la petite rouquine et rangea son 9mm pour sortir de sous son manteau son fusil à pompe, plus efficace contre ces bestioles. Deux nouveaux coups de feu lui fit accélerer la cadence.

- Je te crois, finit-il par lui dire alors qu'il s'élançait déjà vers la fameuse entrée et la source du danger. Bonne chance.

Leur confrontation était terminée, et toute menace qu'il avait pensé venir d'elle, effacée. Elle pouvait, à présent, bien faire ce qu'elle souhaitait.

Après avoir couru tout ce qu'il pouvait, il finit par rejoindre les fameux escaliers. Jim parvenait à les garder à distance – il était assez bon en tir -, mais son chargeur n'était pas éternel, et les rôdeurs, eux, étaient relativement nombreux.
Sans perdre une seconde, Richie se positionna et tira dans la première tête que son canon voyait. Cela lui permettait également d'attirer leur attention et de laisser son fils respirer un peu.
D'un lourd coup de pied, il envoya un caddie rouillé sur eux. Deux s'écroulèrent lamentablement, alors que le père Lewis en exterminait un autre, dont la tête éclata tout bonnement.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Can your hear the drumming ?   Can your hear the drumming ? EmptySam 18 Mai 2019 - 10:51
Ce n’était pas qu’elle n’était pas habituée à ce monde ou à sa propre capacité à se mettre dans des situations dangereuses, mais Eleanor avait cette faculté à presque oublier à chaque fois tous les dangers, tous les risques et toutes les précautions. Certains diraient que c’était un miracle ou un coup de chance si elle était encore vivante, et peut-être qu’ils n’auraient pas tort, mais pourtant, elle savait se débrouiller, la plupart du temps. Le type en face d’elle était pourtant un rappel douloureux des risques, du manque de précaution, et l’espace d’un instant à défaut de se souvenir de ses propres mésaventures, Eleanor pensa à Corey, à l’état dans lequel Hernando l’avait ramené des mois plus tôt. « Non c’est … c’est ma faute ! Je voulais les semer mais ils sont tenaces. » expliqua-t-elle, en espérant qu’il ne verrait pas là une raison de plus de l’agresser.

Le grésillement d’un talkie attira l’attention de l’inconnu, son expression mauvaise remplacée par ce qui ressemblait peut-être à de l’inquiétude ? La rousse n’écouta que distraitement mais elle capta une information importante. Ils étaient entrés et un autre homme était en mauvaise posture. Par sa faute. « Attendez ! » Se relevant en évitant de penser à la douleur du coup de pied précédent, Eleanor talonna le brun après avoir récupéré son pied de biche pour l’enfoncer dans le crâne d’un rôdeur qui les approchait. « C’est ma faute, laissez-moi vous aider ! »

L’autre homme était visiblement coincé dans l’escalier où les rôdeurs s’agglutinaient, elle ne pourrait pas foncer dans le tas, même elle n’était pas aussi bête. Alors pendant que le plus âgé tirait dans le tas et attirait leur attention, Eleanor parcourut du regard le plan d’évacuation près de l’issue des escaliers jusqu’à repérer un autre accès. « Tenez les occupés, je m’occupe d’aller l’aider lui. » Elle ferait en sorte d’être discrète. Elle s’y mit d’ailleurs de suite, baissant le faisceau de sa lampe vers le sol pour se faufiler à travers les rayons. La rouquine se fit quelques frayeurs jusqu’à atteindre l’autre cage d’escalier, à l’opposé. Il lui suffisait de gagner l’étage, traverser et aller aider le plus jeune dont le pied était coincé dans une marche. Elle pouvait y arriver.

« Courage Ely tu peux le faire ! » se motiva-t-elle en poussant la porte pour tomber nez à nez avec deux cadavres. Ni une ni deux, elle poussa le premier sur le deuxième, les regardant au sol, s’agiter comme des pauvres âmes incapables de se relever. Sans attendre, Eleanor les acheva tous les deux avant de se hâter dans l’escalier. L’étage supérieur était encore plus angoissant que celui du dessous, pas un seul rayon de lumière extérieure ou alors vraiment trop faible pour qu’elle puisse se passer de la lampe. A l’exception des râles qui venaient de l’autre escalier, aucun bruit ne lui parvenait. Prudente, Eleanor traversa les rayons avant d’atteindre sans encombre l’escalier où les morts s’étaient rassemblés. D’un regard elle remarqua le jeune homme coincé en bien mauvaise posture. Telle une shinobi qu’elle n’était pas, la rouquine planta l’extrémité de son pied de biche dans le crâne d’un premier rôdeur avant de se pencher par-dessus la rambarde. « Pssssst ! Hey ! Là-haut ! J’arrive pour t’aider. » lança-t-elle au jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Can your hear the drumming ?   Can your hear the drumming ? Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Can your hear the drumming ? -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: