The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-30%
Le deal à ne pas rater :
FAGOR – Appareil combiné 3 en 1 Raclette + Fondue + Grill pour 8 ...
42.49 € 60.40 €
Voir le deal

Partagez
- Big bad wolves -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Big bad wolves   Big bad wolves - Page 2 EmptyVen 15 Mar 2019 - 22:29
Simon était resté mutique jusque-là et il mis un moment à comprendre que c'était de lui dont Liam parlait, quand il disait qu'il devait savoir se défendre. Il lâcha un petit ricanement moqueur, destiné autant à ce type qu'à lui-même, d'ailleurs; en fait, soit il était vraiment naïf, soit il essayait de bien se faire voir en lui lançant des fleurs, mais dans les deux cas il ne savait absolument pas de quoi il parlait. Si il avait fallut établir un top ten de la survie, Simon aurait occupé la vingtième place.

D'ailleurs il avait tourné la tête vers Sélène quand elle leur avait agité la carte sous le nez, mais il n'avait pas esquissé un geste pour l'attraper en espérant sincèrement que quelqu'un d'autre le ferait à sa place. Pas parce qu'il voulait pas aider, mais juste parce qu'il n'avait aucun sens de l'orientation et qu'il avait jamais su se servir correctement d'une carte et que ça serait potentiellement gênant de l'admettre publiquement. Enfin, heureusement Erika se dévoua à la tâche et Simon laissa à nouveau son regard dériver vers le pare-brise sale.

Visiter une crèche, ça serait sans doute pas si compliqué. A quatre c'était pas mal pour gérer les morts-vivants, si ils étaient pas trop nombreux, et c'était aussi un chiffre assez conséquent pour effrayer les possibles humains qu'ils pourraient croiser. C'était loin d'être la première sortie qu'il faisait, et en soi il se débrouillait aussi de mieux en mieux; il ne réclamait rien mais c'était souvent Sélène qui lui demandait de l'accompagner ici ou là ou d'aller avec untel, et il ne se sentait pas le coeur de lui dire non, quand bien même il aurait largement préféré rester dans l'enceinte du camp. Elle ne le laissait pas tomber et ne renonçait pas à l'aider à se réhabiliter, en un sens, et il lui en était reconnaissant bien qu'il n'ait jamais réussi à le lui dire aussi clairement.

Il pensait à ça quand Erika lui avança la carte sous le nez en lui demandant quel chemin ils devraient prendre, et Simon écarquilla un peu les yeux.

"Putain, j'en ai pas la moindre idée" répondit-il en laissant son regard balayer les petites lignes colorées. C'était pas contre elle, vraiment, mais même le comique nauséeux à l'arrière aurait sans doute été plus utile que lui sur la question. "Je connais pas assez la région" ajouta-t-il pour dissimuler sa panique, en haussant légèrement les épaules pour qu'elle lâche l'affaire, et il s'apprêta à demander une cigarette au mec qui venait de rappeler leur existence à ses oreilles quand il entendit tout aussi rapidement qu'il n'était apparemment pas possible de fumer avant d'être arrivés. Il soupira légèrement et s'apprêta à replonger dans son mutisme quand Erika lui posa à nouveau une question directe, et il ne réussi pas à s'empêcher de se tortiller légèrement sur son siège, mal à l'aise.

"Rien. Enfin, rien de spécial."

C'était quoi, ça ? D'où ça pouvait bien l'intéresser, d'abord ? Il se voyait mal raconter ça à deux inconnus, mais il savait pas mentir non plus. "On arrive bientôt ?" demanda-t-il alors vivement à Sélène en tournant à moitié la tête vers elle, comme si c'était de sa faute.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 8803
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Big bad wolves   Big bad wolves - Page 2 EmptyLun 18 Mar 2019 - 19:57
Liam parlait beaucoup, non ? La musicienne lui jeta un regard mi-neutre mi blasé dans le rétroviseur intérieur. Trois ans de vie post-épidémie n’y faisait rien : elle avait toujours zéro sens de l’humour quand il était question de survie. Il avait certes, totalement raison – trop d’assurance conduisait généralement à un péché d’orgueil – elle aurait tout de même apprécié qu’il ait au moins l’air de ne pas prendre leur expédition à la légère.

Heureusement, Erika, qui se chargeait déjà de faire la co-pilote, prit l’initiative de meubler la conversation. Cela épargna à Selene l’obligation de se prononcer, elle put alors se focaliser sur la route. Ce n’était jamais simple d’éviter les écueils entre les débris, les crevasses, les potentiels cadavres et autres pilleurs embusqués. Certains survivants avaient bien pris le pli d’agir sur les routes, comme les coupe-jarrets du moyen-âge.

- Je prendrai la petite, trancha-t-elle à propos de la route, puisque Simon se désistait.

Qu’importe les virages, les axes secondaires étaient moins bouchés et donc il était plus facile d’y prévoir un piège ou des masses de rôdeurs. Laissant toujours à l’ancienne étudiante en médecine le soin de se prononcer sur la cigarette, la musicienne sentit arriver le malaise lorsqu’elle demanda ce que les autres faisaient dans leurs anciennes vies. Ayant suffisamment discuté avec son voisin pour le faire sortir de sa carapace, Selene savait que le sujet le mettrait mal à l’aise sans même avoir besoin de constater l’évidence dans sa manière de se tortiller sur son siège.

- Je me dis souvent ces derniers temps que ce qui compte vraiment, c’est ce qu’on veut faire maintenant, tu penses pas Erika ? Elle lui glissa un regard dans son rétroviseur, je veux dire… on est tous obligés de se reconvertir. Certains vont préférer chasser, d’autres travailler la terre, d’autres s’occuper des enfants, d’autres sortir récupérer du matériel…, la conductrice haussa ses épaules graciles, j’ai me mettre à survivre toute seule depuis le « début », alors j’ai gardé l’habitude de partir gratter ce que je pouvais trouver… ça me définit plus maintenant que de savoir que j’étais étudiante en musique, non ?

Ses yeux bleus se posèrent alors sur Simon. Elle était sincère dans sa déclaration mais espérait surtout l’avoir tiré de ce mauvais pas – des fois que la nièce d’Addison ne souhaite lui poser plus de questions sur le sujet. D’ailleurs, toujours que ce ne soit le cas, Selene écarta l’une de ses mèches rebelles et lui demanda sur un ton encourageant :

- Du coup, qu’est-ce que tu voudrais faire de ta vie maintenant, Simon ? Il eut même droit à un sourire en bonus, et vous autres ?


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Big bad wolves   Big bad wolves - Page 2 EmptyMar 2 Avr 2019 - 12:18
Putain, j’en ai pas a moindre idée !” la réponse avait réussi à surprendre Erika qui récupéra la carte pour la mettre sous ses yeux et en suivant le chemin avec son index. Le plus rapide était dangereux, le plus sinueux était bourré de mystère, perdu dans la nature. Ils pouvaient croiser tout et vraiment n’importe quoi. “Je ne connais pas assez la région. - Je prendrais la petite.” Selene finit par trancher et rapidement, l’embranchement arriva et Rika l’annonça juste à temps en relevant les yeux.

La cigarette.
Ce bâtonnet cancérigène, ce truc qui ne sert à rien et dont elle avait hâte que toute trace disparaisse de la Terre. Elle n’avait pas envie de sentir l’odeur tandis qu’elle lutterait, silencieuse, contre la gerbe naissante des routes difficiles mais puisqu’elle avait jeté un froid général dans l’habitacle alors elle se lança sur un nouveau sujet. “Rien, enfin, rien de spécial.” Elle pouvait en exaspérer plus d’un, mais c’était lancé, elle voulait savoir ce qu’ils étaient avant que toute cette merde leur tombe dessus : “Je me dis souvent ces derniers temps que ce qui compte vraiment, c’est ce qu’on veut faire maintenant, tu penses pas Erika ?” Elle croisa son regard dans le rétro, son regard perçant se logea dans ceux de la brune qui haucha de la tête, déconfite : “Je me demandais juste… - Je veux dire… On est tous obligés de se reconvertir. Certains vont préférer chasser, d’autres travailler la terre, d’autres s’occuper des enfants, d’autres sortir récupérer du matériel… j’ai me mettre à survivre toute seule depuis le « début », alors j’ai gardé l’habitude de partir gratter ce que je pouvais trouver… ça me définit plus maintenant que de savoir que j’étais étudiante en musique, non ?” Silencieuse, - une première - Erika fit mine de se concentrer sur la carte après avoir hoché la tête, ne tourna même pas la tête lorsque Simon demanda quand on allait arriver : “ça ne devrait pas tarder. Encore une dizaine de minute. peut-être un peu moins suivant l’état de la route.” Elle prit une profonde respiration et dans un silence religieux, ils s’enfoncèrent encore dans la petite route : “ Du coup, qu’est-ce que tu voudrais faire de ta vie maintenant, Simon ?” une pause : “et vous autres ?” Elle répondit longtemps après, laissant à Simon tout le temps de répondre. Une brève hésitation se fit entendre même si elle n’en avait pipé mot : “J’ai l’intention de continuer à suivre assidûment Caroline… On aura toujours besoin de ses connaissances. mais principalement, survivre, je pense, comme nous autres.”  

Erika avait toujours été nostalgique de la vie “d’avant”.
Elle rêvait toujours de l’avant, de ces moments où elle rentrait chez elle pour retrouver ses parents, sa tante et ses amies. Il fallait vraiment qu’elle arrête, qu’elle arrête de mettre en avant cette partie là de sa vie car elle ne reviendra pas. Au fond, en pensant à “avant”, elle gardait un profond espoir de retrouver sa mère et son père… Elle se mordit la lèvre quand elle se rendit compte que le chemin touchait presque à sa fin. Rika pouvait entrevoir comme “le bout du tunnel” constitué d’arbres millénaires : “Normalement, on ne devrait pas tarder, attention, Selene, y’a un nid de poule là bas !” averti Rika, en reportant son regard sur la carte.

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Big bad wolves   Big bad wolves - Page 2 EmptyMer 24 Avr 2019 - 22:29
Franchement, Selene avait toutes les qualités du monde. Ou presque. Bon, non pas qu'elle soit parfaite non plus, parce qu'il commençait à capter qu'elle avait un côté un peu taré, mais elle le surprenait quand même toujours positivement et cette fois-là ne fit pas exception; sans qu'il ait besoin de lui réclamer de l'aide, elle vola à son secours. Peut-être que ça avait rien de subtil et que ça se sentait à mille kilomètres qu'elle voulait lui épargner le fait de raconter sa vie merdique aux autres, mais il lui en était carrément reconnaissant et il se détendit légèrement sur son siège, pour la première fois depuis qu'ils étaient partis.

Par contre, le coup du "ce qui compte c'est ce que tu veux faire maintenant ?" ça, c'était un peu fourbe. Sûrement pas volontairement, mais la dépression l'avait rendu parano et il ne pouvait pas s'empêcher de se dire qu'elle essayait de lui faire comprendre quelque chose. Genre, si tu te rends pas utile, tout ça mon gars c'est terminé.

D'un autre côté, elle lui donnait une chance d'ouvrir la bouche pour justifier sa présence. Il haussa légèrement les épaules sans oser la regarder, et encore moins ceux de derrière.

"Juste... rester avec vous, j'imagine. Améliorer un peu les choses."

C'était vague, volontairement vague même, mais il se voyait pas dire qu'il préférait encore devoir récurer des chiottes que de se retrouver tout seul. L'avenir du camp en lui-même, il n'en avait pas grand-chose à faire; tout ça, c'était juste une espèce d'illusion pour grater du temps, mais il ne se faisait pas trop d'idées sur le résultat final.

Il écouta Erika raconter son plan à elle, sûrement pas mauvais d'ailleurs, et sûrement pas éloigné non plus de celui que devaient avoir tous les autres. C'était con, mais ça l'énervait un peu.

"De toute façon c'est des conneries. C'est pas comme si on pouvait vraiment avoir des plans de vie maintenant. Je veux dire, trouver des miettes à bouffer et siphonner des vieilles bagnoles, c'est pas un plan de vie, putain."

Ca, c'était juste avant qu'ils se tapent le nid de poule en question et qu'ils décollent tous de quelques centimètres sur leurs sièges respectifs, ce qui le fit encore râler un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 8803
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Big bad wolves   Big bad wolves - Page 2 EmptyJeu 25 Avr 2019 - 20:06
Sa tentative pour détourner la conversation était un semi-échec. Entre Erika qui rappelait que son objectif principal était de « survivre » et Simon qui trouvait une autre raison de râler son négativisme, on ne pouvait pas dire que la projection était réussie. Occupée à soupirer, la musicienne réagit trop tard à la mise en garde de son aîné et son pneu avant ne manqua pas de plonger dans le nid-de-poule.

- Oups, pardon, s’excusa-t-elle non sans rire sous cape.

Disons que l’air grincheux de son voisin devenait amusant. Elle lui jeta un coup d’œil taquin et se concentra sur la route. Comme l’avait indiqué l’aide-soignante, ils n’étaient pas très loin de leur destination et la conductrice perdit très vite son hilarité. Depuis qu’ils avaient quitté la large Union avenue pour s’aventurer dans les ruelles pavillonnaires, elle avait la sensation que quelque chose était différent dans le paysage. Il y avait de nombreuses traînées de sang séchés sur le bitume qui n’avait pas été parfaitement lavée par les pluies hivernales. Les cadavres qu’ils croisaient, qu’ils soient humain ou animal, ressemblaient plus à des tas d’ossement rongés jusqu’à la moelle. Méconnaissables.

Un frisson descendit la colonne vertébrale de Selene. Elle avait déjà eu affaire à des cannibales et, forcément, c’était le genre de souvenirs qui remontaient dans ce genre de cas. Pourtant, à moins qu’il s’agisse d’un groupe au comportement primitif, ça ne ressemblait pas à des actes de main d’Homme. Elle ne l’imaginait pas en tout cas ; mais plusieurs fois, la réalité s’était révélée pire que ses plus noires présomptions.

- Une idée de ce qui a pu faire ça ? Demanda-t-elle en coupant le moteur juste en face de leur destination.

La crèche ne payait pas de mine au milieu de ce charnier. Comme les autres maisons et bâtiments aux alentours, elle avait énormément souffert du temps : portes dégondées, vitres brisés, toiture trouée, verdure en friche et émancipée de l’autorité humaine. En quittant la voiture, la musicienne eut une supposition qu’elle gardait silencieuse pour l’instant : un prédateur sauvage.

- On fait attention et on reste à portée de voix, commanda-t-elle en vérifiant le chargeur de son glock, on prend ce qu’on est venus chercher et on ne traîne pas.

L’atmosphère ne la rassurait pas mais ils n’avaient pas le choix que de s’obstiner un peu. Maintenant qu’ils avaient fait autant de route, il fallait que la dépense en essence leur soit un minimum rentable. A quatre, ils n’en auraient pas pour longtemps.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Big bad wolves   Big bad wolves - Page 2 EmptyVen 3 Mai 2019 - 17:52
Il fallait vraiment qu’elle apprenne à se taire mais comment dire, Erika ne réfléchissait jamais surtout lorsqu’elle était un peu nerveuse. En même temps, sa curiosité était son défaut, ou en tout cas, l’avait toujours été alors, ça n’avait pas étonné la moitié des occupants de la voiture. « De toute façon c’est des conneries. C’est pas comme si on pouvait vraiment avoir des plans de vie maintenant. » C’était étrange mais elle n’ajouta rien tout de suite : « Je veux dire, trouver des miettes à bouffer et siphonner des vieilles bagnoles, c’est pas un plan de vie, putain. » Avec un regard plutôt amusé, elle lança :  « C’est ma nature de voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.» Elle haussa des épaules : « Je suis comme ça. »

Toujours est-il que l’avertissement du fameux nid de poule n’avait pas servi, il était arrivé assez tardivement puisqu’après avoir été violemment secoué, un remous provoquant un haut-le-coeur à l’aide-soignante - avait été suivi d’un : « Oups, pardon. » La brunette posa le dos de sa main sur sa bouche pour retenir une éventuelle remontée.

Mais comme prévu, leur destination arriva très vite mais ce qu’elle s’attendait à voir - compte tenu des événements, entre corps en décomposition ou marchant sans but - pour le coup, elle blêmit. Les longues traînées de sang mettaient en évidence une scène sanglante. Les macchabés jonchaient le sol, il n’en restait plus rien à part des os rongés jusqu’à la moelle. La nausée lui montait encore plus vite mais par bonheur, leur point d’arrivée était très proche. La nurserie n’était plus bien loin, elle pouvait l’apercevoir. « Euh, tout le monde voit ce que je vois ? - ça ne me dit vraiment rien qui vaille..»

Le moteur coupé, elle déglutit en posant la carte pliée entre elle et son voisin. Il fallait rester sur ses gardes, quel “chose” pouvait faire une chose pareille ? L’envie de redonner le peu de chose qu’elle avait mangé ce matin, se ravisa, vu le peu de ravitaillement proposé. Le mieux était de rester tranquille : « Une idée de ce qui a pu faire ça ? » Erika regarda les corps qui les entouraient, enfin ce qui en restaient. Malheureusement, la seule personne capable de faire face à ce genre de cas n’était pas là : « Je pourrais peut-être aller voir de plus près si je peux.. en tirer quelque chose ? » se proposa t-elle. « On peut dire que, quoique c’était, ça avait faim. »  

Erika hésita à ouvrir sa porte. Elle en avait vu des cas cliniques ou des cas particuliers mais les corps étaient toujours vivants, en mouvement et même, ils hurlaient là où ils avaient mal. Or, ils n’avaient même plus de cordes vocales, pour la plupart. Les corps décharnés ne prédisaient vraiment rien de bon et elle ne pouvait pas s’empêcher de penser que cela ressemblait à un grand festin. Son coeur se mit à battre un peu plus fort lorsqu’elle descendit de voiture, quelques secondes après les autres en remettant son sac à dos sur les épaules.

Un acte volontaire de la part de Selene mais la crèche n’était pas très loin de la voiture et malgré ça, elle n’était pas plus rassurée. Consciente qu’elle pouvait se monter la tête, Erika regarda ses comparses tour à tour, mais terminé vers Selene qui rappela les règles d’usage : « On fait attention et on reste à portée de voix. On prend ce qu’on est venus chercher et on ne traîne pas. » Erika leva la main, hésitante, pas plus haut que son épaule, juste pour attirer l’attention de la chef de groupe : « Il faut que j’aille voir, je veux en avoir le coeur net. » dit-elle, le regard franc, à Selene. Cela ne la réjouissait pas non plus mais c’était plus fort qu’elle, la curiosité lui causait quelques maux. Elle sélectionne un corps qui se trouvait le plus proche et, par réflexe, sortit son couteau de survie. Elle ne sortait son arme qu’en dernière chance, sa tante l’avait bien éduqué à ce niveau-là.

Elle se dépêcha et posa un genoux à terre pour examiner le corps. Le silence était saisissant et elle ne put s’empêcher de respirer par la bouche, l’odeur de la chair putréfiante co-existait avec tout le reste. Elle n’était vraiment pas faite pour les cadavres, ambulant ou pas. Elle cherchait un indice, quelque chose qui pourrait lui évoquer quelque chose, une marque de dent, de mâchoire, juste quelque chose. Quand elle se résigna à quitter ce tas d’os rongés jusqu’à la moelle, elle eut un raté. Son cou lui fit un mal fou dans le geste brusque qu’elle avait eu en remarquant le détail qu’elle… cherchait. « Oh mon dieu.» Elle s’efforça de ne pas trembler quand elle attrapa la petite boule de poils grises : « ça ne peut pas être humain ce truc... » marmonna t-elle dans sa barbe, les sourcils froncés.

Elle était tellement absorbée dans ce qu’elle avait dans la main qu’elle ne sentit pas la brise se lever et elle sursauta lorsqu’un branchage fut soulever par cette dernière. Réactive, elle se redressa, le couteau levé, prête à frapper mais rien ne bougea autour d’elle. Elle se pinça les lèvres et rejoignit le groupe au pas de courses : « Hey, Je ne sais pas ce que c'est mais ça sent pas bon.... » Elle le tendit à Selene : « Les os sont encore humides, t’as raison, faut pas traîner ! »

Elle réajusta son sac à dos et ne se fit pas prier pour entrer dans la bâtisse, presque plus rassurée parce qu’elle pouvait trouver à l’intérieur qu’autre chose. Cela étant dit, elle resta à l’entrée en attendant les autres : « J’ai bossé en crèche le temps de mes études, enfin une petite partie... . Elles fonctionnent presque toutes pareilles avec quelques exceptions... . » Elle chuchota : « Il devrait y avoir des fringues de rechange en cas “d’accident” si ça n’a pas déjà été vidé dans les placards surtout. Il devrait y avoir des linges propres. Je serais vous je ne compterais pas trop sur les couches. »

Elle regarda autour d’elle : « Il y devrait y avoir trois étages, le sous-sol pour la cuisine, les employées et la réserve. Cet étage pour l’accueil et les plus grand. » L’odeur de poussière la fit éternuer :  « Pardon. Et pour les petits à l’étage, donc. On fait “plouf plouf” ou on fait tout ensemble.. » Elle parlait beaucoup. Pour beaucoup, cela pouvait passer pour de la nervosité. Non non, elle parlait clairement, comme si elle prenait les choses en main. Elle savait de quoi elle parlait, c’était tout.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Big bad wolves   Big bad wolves - Page 2 EmptyMar 28 Mai 2019 - 22:35
Heureusement que le trajet ne dura pas trois heures; peut-être que c'était parce qu'il n'en avait plus vraiment l'habitude, ou peut-être que c'était juste parce que la route était vraiment défoncée, mais il commençait à avoir la gerbe. Simon accueillit leur arrivée avec soulagement, la première minute du moins, parce qu'après il se demanda s'il aurait pas préféré juste être malade plutôt que de voir ça. Il y avait des cadavres, ça aurait pu avoir un côté classic shit, mais cette fois ils étaient un peu différents de ce à quoi il s'était maladroitement habitué. Le sol était sombre à cause du sang, ils avaient l'air d'avoir été mangés. Non, rongés. En tout cas il ne restait pas grand-chose d'identifiable.

L'homme réprima un frisson en rajustant son sac sur ses épaules et ramenant contre lui le fusil qu'il avait récupéré avant de partir. C'était pas un geste spécialement rassurant en soi, alors il laissa glisser son regard vers Selene pour l'observer brièvement. Elle avait pas l'air rassurée. Rien d'étonnant là dedans, après tout c'était pas une meuf irrationnelle.

Pas comme l'autre, manifestement, parce que cette dernière eu l'air de croire que c'était une bonne idée d'aller mettre directement ses mains dans la viande. Simon écarquilla un peu les yeux avant de jeter un regard un peu désespéré à Selene et de marmoner que "Putain, tu l'as trouvé où, elle ?"

C'était dégueulasse. De toute façon, elle espérait quoi ? Tiens : "T'espère quoi exactement ?" railla-t-il sans pouvoir s'en empêcher complètement, exprimant son angoisse comme il le pouvait, et donc pas de façon hyperagréable.

Le résultat de l'investigation le laissa un peu perplexe, du moins de ce qu'il pu en apercevoir avant qu'Erika ne se relève un peu vivement, surprise par un coup de vent. Au moins, il était pas le seul à être nerveux.

Bon. Donc si il comprenait bien, ça voulait dire qu'un truc était venu bouffer les cadavres. Jusque-là ça avait rien de bien original, sauf qu'elles avaient toutes les deux l'air de sous-entendre qu'il s'agissait pas de morts-vivants ordinaires, et là, Simon devait s'avouer totalement perdu. Qu'est-ce que ça aurait pu être d'autre ? Il ne posa pas la question cependant, craignant trop de passer pour un abruti, et il se contenta d'écouter le plan. En gros, fallait soit y aller tous ensemble, soit prendre chacun un étage. Il avait vraiment pas envie d'y aller tout seul, rien que l'idée lui donnait envie de faire demi-tour pour aller s'enfermer dans la voiture, mais il était hors de question qu'il avoue ça devant les autres. Il en avait jamais parlé explicitement avec Selene, mais peut-être que si elle le forçait à l'accompagner dans ce genre d'aventures, c'était aussi pour le tester. Après tout, tant personnellement qu'en tant que dirigeante, elle aurait eu aucun intérêt à se traîner un boulet. Et il était pas un boulet bordel, il allait leur montrer.

"On prend un étage chacun, on traverse tout, on ramasse ce qu'on peut et on se retrouve dans l'escalier de secours de l'autre côté. Ca ira plus vite."

Il avait fait exprès d'employer l'impératif, bien qu'une part de lui espérait quand même qu'elles s'opposeraient à cette idée.

"Je vais faire le sous-sol, et vous... vous aurez qu'à ramasser des trucs pour les gosses, si vous en trouvez..."

Ouais, parce que bon, il aurait même pas su de quoi ils pouvaient avoir besoin, eux.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Big bad wolves   Big bad wolves - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Big bad wolves -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: