The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-34%
Le deal à ne pas rater :
FAGOR – Appareil combiné 3 en 1 Raclette + Fondue + Grill pour 8 ...
39.99 € 60.40 €
Voir le deal

Partagez
- You thought, well you're wrong. -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: You thought, well you're wrong.   You thought, well you're wrong. EmptySam 21 Avr 2018 - 13:59
Ce jour-là je finissais tout juste de rentrer d'une mission pour aller chercher des ressources. J'étais fatiguée et tout ce que je voulais faire c'était de me reposer dans mon bon lit douillet. Avant ça je voulais aller voir mon frère, je voulais embêter quelqu'un et c'était ma cible du jour. Généralement c'était Kareem, mais il devait certainement se cacher. J'aurai pu aller voir Frederik, mais je ne savais pas où il se trouvait également alors en cherche de mon frère je me mis.

Au bout d'une heure à chercher comme une idiote, je venais de me rappeler qu'ils étaient partis eux aussi en mission expéditions. C'était magnifique de ne s'en rappeler que maintenant après une heure de recherche. Du coup, je me promenais dans les couloirs. Mon envie de me reposer un lointain souvenir, je pourrais le faire plus tard.

Je passais devant la chambre de Ludwig et je m'arrêtais net. Je ne me suis jamais posée la question s'il serait un bon partenaire de jeu. Avec lui je n'étais jamais sûr de rien de toute façon, pas dans le sens péjoratif du terme loin de là. Il avait l'air tellement frêle que j'en avais peur de lui demander une bataille de polochon, un cache-cache ou ce genre de jeu de gamin de moins de 8 ans. Oui, je pouvais me montrer puérile parfois.

Je décidais après beaucoup d'hésitation de ma part de toquer à sa porte. L'envie de courir à toute allure me pris sur le coup, mais que penserait-il de moi après ça. Courage ! Après deux minutes d'attente devant sa porte je me suis dit qu'il ne devais pas se trouver à l'intérieur, je retoquais en ouvrant la porte tout doucement. Personne.

Attendre à l'intérieur serait déplacée, mais je n'avais rien d'autre à faire. A pas de loup je m'avançais dans sa chambre. Je laissais la porte entrebâillé au cas ou quelqu'un me surprendrait et me demanderais des questions sur ma présence dans sa chambre. Je regardais par la fenêtre voir s'il était dehors et encore une fois rien. Du moins il ne se trouvait pas de ce côté-là du ranch.

J'étais en plein conflit avec moi-même devrais-je courir en sortant pour que personne ne remarque que je me suis infiltrée dans sa chambre ou devrais-je attendre. Oui, mais si en sortant je le croisais et qu'il me voyait courir de sa chambre, ça serait encore plus bizarre à expliquer. Non, Loana reste est assis toi. Mais au fait pourquoi je suis venu le voir en premier lieu ?!

Voilà pourquoi je ne devais rester jamais seule, je me posais trop de questions. Du coin de l’œil je vis un tiroir ouvert dans sa commode, ma politesse me disait de ne pas m'en mêler tandis que ma curiosité me tentait à faire le contraire. Après cinq minutes d'attentes et toujours personnes je regardais ce qu'il se trouvait à l'intérieur.

Je fus surprise par ma trouvaille, choquée, mais étrangement surprise. Un dessin de ma personne était dans le fameux tiroir et je ne savais pas quoi en penser. D'un côté je pensais qu'il ressentirait éventuellement la même chose que moi, alors je dois admettre c'est quand même très bizarre comme façon. Je prenais le dessin dans mes mains et regardais les détails, c'était un travail impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas  
Richard C. Gordon
Richard C. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 1069
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: You thought, well you're wrong.   You thought, well you're wrong. EmptyDim 22 Avr 2018 - 21:57
Il passa sa main contre son front luisant et ramena ses cheveux en arrière. Un coup d'oeil du côté de Jefferson le fit vaguement sourire quand il remarqua la couleur légèrement rosée qui décorait sa peau, tout comme la sienne. Peau de rouquin plus soleil tapant fort ne font pas bon ménage. Et désherber, le dos offert aux Uvs, n'aidait pas non plus. Ludwig allait sûrement avoir de vilaines traces de bronzage lorsque son coup de soleil aura disparu. Bah ! Comme si son apparence avait de l'importance à leur époque. Lui qui, même au début de l'épidémie, s'était éveruté à conserver un semblant de style vestimentaire, était aujourd'hui le premier à enfiler un vieux jean et le premier t-shirt qui ui tombait sous la main. Il n'en avait pourtant pas perdu son goût des belles choses. Il avait seulement et finalement revu le sens de ses priorités. Des bretelles et un nœud papillon, pour fuir des rôdeurs … pas évident.

Après quelques secondes à regarder autour de lui, le norvégien reporta toute son attention sur les pieds de tomates à désherber.

Le début d'après-midi arriva rapidement, et avec ça, l'impression pour Ludwig d'avoir son dos cassé en deux. Sa santé fragile n'aidait décidement en rien le grand rouquin à se rendre utile, malgré tous les bons et réguliers entraînements de Skyler.
En traînant un peu la patte, il prit le chemin des chambre, dans l'optique de se rafraîchir le visage et d'enfiler un haut propre. Pris dans ses pensées – comme toujours -, il ne prêta guère attention à ce qui pouvait bien se passer derrière sa porte ouverte, et entra, simplement et en silence, en prenant bien soin de refermer le battant derrière lui.

Ce fut lorsqu'il se retourna que son cœur manqua un battement. Il eut un petit sursaut en découvrant cette silhouette innatendue, à son bureau, et eut même un mouvement de recul, jusqu'à se heurter légèrement à la porte.

- Oh !

Il papillonna des paupières, un peu étonné de découvrir Loana ici. La jeune femme était arrivée il n'y a pas si longtemps que cela, elle et Ludwig n'avaient échangés que quelques mots intimidés. Apparemment, elle n'était pas plus à l'aise face à un pair que lui.

- Lo... Loana, que … Tu as besoin de quelque chose ?

Son regard descendit jusqu'aux mains de l'américaine, et de ce qu'elle tenait. Apparemment, elle était tombé sur sa grande panoplie de croquis et autres gribouillis. Il n'allait pas tenir rigueur – après tout, un dessin attirait toujours l'oeil -, mais les quelques pas qu'il fit vers elle lui permit de voir ledit dessin. Loana venait de tomber sur un portrait détaillé de son propre visage.

Le libraire ouvrit la bouche tandis que ses joues virèrent au rouge pivoine – et ce n'était pas à cause du soleil -. Comme s'il avait été pris la main dans le sac, alors qu'en soit, il n'avait rien à se reprocher. Mais il avait conscience du caractère quelque peu gênant que pouvait prendre se genre de découverte. Loana ne le connaissait pas et inversement, il pouvait comprendre aisément cet air un peu ébahi qui était sur son visage.

Il bégaya un peu, avant de rire, mal à l'aise. Elle allait le prendre pour un malade. Un psychopathe qui l'observerait pendant son sommeil. Pour le coup, le portrait était d'un détail assez impressionnant, il avait même pris la peine de retranscrire les quelques grains de beauté qu'elle avait sur le visage. Mémoire photographique.

- Ah, hm … ça ! Ne … n'ai pas peur, hein ? Je sais que ça peut paraître bizarre … C'est même bizarre, oui, je … je l'accorde ! Mais regarde !

Toujours aussi maladroit dans ses mots, dans ses explications. Après tout, Loana n'avait rien demandé. Il ne savait pas vraiment ce qu'elle pensait.
Ses mains vinrent fouiller dans son tiroir, qu'il ouvrit en grand. Il en sortit trois calepins, dont certaines feuilles tombèrent lorsqu'il les posa sur le bureau.

Le norvégien était d'autant plus gêné qu'il n'était guère le genre de personne à montrer ses créations. Trop … personnel, peut-être. C'était pour lui comme un journal intime. Là où certaines personnes prenaient des photos, lui, dessinaient ce qu'il voyait. Pour ne jamais oublier.
Ses doigts fins ouvrirent le premier calepin pour en extirper des crayonnés au hasard. Des décors, des objets, mais beaucoup de visages et autres silhouettes. Des visages qui n'étaient plus, pour la plupart. Tout ça fait au crayon de papier. Des traces de doigts un peu partout, parfois de terre, certains déchirés, abimés … il y avait là un joli bazar.

Il eut un nouveau rire pour camoufler son embarra.

- C'est un vieux toc que j'ai de tout gribouillé ...ça me … ça me vide la tête. Désolé si je t'ai fais peur.

Un petit sourire étira ses lèvres et vint creuser les quelques rides au creux de ses yeux.


"Stranger.
You still don’t know my name
Still don’t know my name
And I would die your slave
I’d tell you right now."

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You thought, well you're wrong.   You thought, well you're wrong. EmptyMer 25 Avr 2018 - 18:48
Je fis un immense bond en me retournant voyant Ludwig à la porte. Il m'était impossible pour moi de cacher l'objet que je tenais dans mes mains à présent. Comment sortir de cette situation j'allais devoir lui dire que je fouillais dans sa chambre, enfin je n'appellerais pas ça comme ça. Il n'était pas censé revenir et me voir dans cette étrange position dans laquelle je me tenais. C'est-à-dire en train de fouiller et fouiner dans sa chambre, qu'allait-il pensait de moi maintenant.

Quand il me demanda si j'avais besoin de quoi-que ce soit la seule réponse qui me venait à l'esprit était de pouvoir m'extirper de cet endroit sans aucun autre questionnement de sa part. J'ai ouvert ma bouche et je ne produisais que des "heu..." incessant ne sachant pas quoi lui répondre. Heureusement pour moi il a vite détourné son attention sur le dessin que je tenais dans les mains.

Il s'est très vite montrer aussi gêner que moi par la trouvaille. Un très beau dessin de moi, détaillée aux centimètres près. Il avait un talent sans aucun doute, mais là n'était pas la question je devais lui trouver une excuse pour ma venue. Encore une fois mon partenaire était deux fois plus intimidé que moi et bafouiller à trouver des excuses également.

"Je trouve ça très..."

J'essayais de trouver mes mots également, mais principalement ils se résumaient à : bizarre, magnifique et étrangement bizarre. Il cherchait rapidement dans le tiroir où le dessin se trouvait pour en sortir une dizaine d'autres. Je ramassais les quelques dessins tomber par terre pour qu'aucun de nous ne marchions dessus. Avec des dessins aussi beaux il ne faudrait pas les tâcher. Quand je me rendis compte que les autres dessins n'étaient pas que de moi, ma joie redescendis d'un coup et la déception eu place au fin fond de mon cœur.

Les dessins étaient multiples, ils y avait des objets en tout genre et principalement les personnes qui se trouvaient à Issaquah Ranch bien que certaines têtes me soit inconnu. J'étais déçue, mais essayais de ne pas trop le montrer et de me concentrer sur son talent qui était soit dit en passant remarquable.

"Ah... Je ne savais pas que tu étais aussi doué en dessin, ils sont magnifiques."


Je devais m'en douter en même temps, pour de multiple raisons. Parfois je me trouvais un peu naïve, mais bon essayons de nous remonter le moral sois fier pour lui. Une idée me vint en tête, j'aimais particulièrement le dessin qu'il avait fait et je ne voulais pas paraître narcissique, mais je voulais sincèrement avoir ce chef-d’œuvre avec moi.

"C'est peut-être un peu bizarre de te demander ça surtout après ma trouvaille, mais pourrais-je garder celui que j'ai trouvée s'il te plaît."


J'essayais de détendre l'atmosphère du mieux que je le pouvais avec un grand sourire. Au cas où il me reposerait la question de pourquoi je me trouvais dans sa chambre et pourquoi je fouinais, j'essayais de trouver d'autre sujet de conversation.

"Ne t'en fais pas, ça ne m'a pas fait peur. Au contraire, j'étais surprise voilà tout."

Je voulais plutôt dire heureuse, mais je n'aurais jamais le courage de le lui dire. Pas par faute de ne pas essayer, je ne voulais juste pas me prendre un lapin du coup je préférais être plutôt discrète quant aux moyens utiliser pour essayer de lui faire comprendre que je l'appréciais énormément.
Revenir en haut Aller en bas  
Richard C. Gordon
Richard C. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 1069
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: You thought, well you're wrong.   You thought, well you're wrong. EmptyDim 29 Avr 2018 - 16:30
Loana avait gardé le silence, mais Ludwig l'a senti attentive à ses gestes. Lui, avait continué de sortir dessin sur dessin, sans forcément être très délicat avec. Il ne s'agissait pour lui que de gribouillis, et n'avait, à ses yeux, pas une très grande valeur. À peine autant de valeur que pourrait l'avoir un journal intime.

Il sourit un peu sous le compliment de la jeune femme, touché mais modeste.

- Oh … c'est pas terrible terrible non plus. L'oeil d'un professionnel n'y verrait que des défauts …

Le libraire n'était pas doué en relations humaines. Il avait beau être empathique, certaines émotions comme la déception, la frustration ou autres sentiments plus difficiles à remarquer lui passaient totalement au-dessus de la tête. Ce fut pourquoi il ne remarqua en rien le petit malaise de Loana. Quelqu'un d'un peu plus attentif aurait aisément put voir sa déception. Lui, était bien trop distrait pour y être sensible.

Dans un remerciement silencieux, il récupéra les dessins qu'elle avait ramassé et les fourra avec les autres, avant de mieux ordonner son bazar, partiellement satisfait que son explication ait faite mouche.

À genoux, le nez dans son tiroir, il écouta la requête de Loana avec une certaine surprise. Levant un regard vaguement amusé vers elle et le dessin qu'elle tenait toujours, il eut un petit rire gêné et eut un petit haussement d'épaules, joues roses. En vérité, ça lui faisait plaisir, que quelqu'un s'intéresse à ce point à ses créations. Il se sentait flatté, oui, d'autant plus que Loana n'était pas ce genre de personne exubérante. Tamara aimait beaucoup lui piquer ses dessins, lorsqu'elle était encore là, parfois sans lui demander. Alors, venant de Loana, qu'il ne connaissait pas vraiment …

- Oh, euh … bien sûr. Bien sûr que oui. Tu peux le garder.

De nouveau, il rit un peu et se mit sur ses jambes.

- C'est un peu un retour à l'époque de la Renaissance. Quand il n'y avait pas encore d'appareil photo et que les nobles se faisaient peindre le portrait. Peut-être devrais-je garder ton idée, et offrir à chaque membre du ranch un croquis d'eux-mêmes.

Il s'appuya sur son bureau. Loana le rassura de nouveau. Non, il ne lui avait pas fait peur. Détournant le regard, sourire aux lèvres, le norvégien avisa du coin de l'oeil un mauvais pli, sur son lit fait au carré. Détail sans importance, mais qui attira, pendant quelques secondes, son attention et le coupa un instant de l'échange avec elle.

Finalement, il tourna de nouveau la tête vers elle, coupé dans ses pensées.

- Tu avais besoin de quelque chose ? C'est vrai que … du coup, je me rends compte que ça fait quelques mois, maintenant, que tu es là. On a pas vraiment eu l'occasion de discuter, depuis ton arrivée.


"Stranger.
You still don’t know my name
Still don’t know my name
And I would die your slave
I’d tell you right now."

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You thought, well you're wrong.   You thought, well you're wrong. EmptyDim 29 Avr 2018 - 18:08
"Ça m'a l'air d'être une bonne idée."

Clairement Ludwig ne savait pas repéré les signaux, mais ne perdons pas espoir. Et puis le moment fatidique, il me posa la question piège que j'ai heureusement évitée quand il rajouta des détails à sa question.

"Je voulais venir te voir... parce que j'avais besoin de discuter avec quelqu'un. Malheureusement pour toi tu as été ma cible aujourd'hui."


Tout en souriant, je le bousculais un peu avec mon épaule. Je me rendais compte de mon geste et de la proximité que l'on avait eue, il avait les yeux si clair. Des yeux bleus-verts, magnifique. Dommage qu'il l'est cachés sous ces lunettes, une grande perte pour l'humanité. Enfin bref reprenons nos esprits, il faut dire quelque chose maintenant sinon il va croire que quelque chose cloche.

"En fait je cherchais un partenaire de jeux, quelqu'un a embêter. Rien de méchant je te rassure, juste de l'amusement. Et puis je suis passée devant ta chambre et j'ai eu envie d'avoir une conversation avec toi. Encore désoler je ne voulais pas fouiller, le tiroir était ouvert et mes yeux n'ont pas pu s'en empêcher."

Je venais de me dire qu'il serait bon pour moi de me taire à présent, pour ne pas passer pour plus puérile que je ne l'étais déjà et ne pas creuser ma tombe à petit feu.

"J'espère que je ne te gêne pas, je peux repasser plus tard sinon."

Je ne voulais pas le gêner après tout s'il avait déjà quelque chose de prévue. J'espérais juste que ça ne soit pas avec quelqu'un. Mon cœur se fendait en deux, c'est à ce moment-là que je me suis dit que j'étais plutôt bonne actrice. Sourire, même si le monde littéralement s'effondre autour de toi.

"Tu as de beaux yeux, c'est des lunettes de vues ou tu peux très bien voir sans ?"

Les mots m'avaient échappé, mais je ne les regrettais pas. Je sentais mes joues rougir et j'espérais que mon acolyte ne s'en rende pas compte. Je ne pensais pas, vu tous les signaux que je lui ai envoyés avant qui sont passés inaperçu, je ne vois pas pourquoi celui-là devrait se faire remarquer. Ne tentons pas le diable quand même, j'essayais de reprendre mes esprits et d'avoir une conversation d'adulte.

"Je ne t'ai pas demandé comment tu allais aujourd'hui, où sont donc passés mes bonnes manières. Reprenons à zéro si tu le veux bien, comment s'est passé ta journée ?"

Heureusement pour moi, mon cerveau avait des ressources et il pouvait magiquement trouver des trucs à dire. Au moins, maintenant je n'avais plus à essayer d'éviter la question de ma venue. Je restais plutôt franche avec lui, pour ne pas tout gâcher de cette relation dès le départ en commençant par des mensonges. Si relation il y avait, bien sûr.

Au moins il n'avait pas l'air de me détester c'est déjà ça, je devrais vraiment arrêter de me faire du mal comme ça. Profitons du moment présent, quelque chose qu'avec lui j'espérais dire pendant longtemps. Non, ne nous projetons pas trop dans l'avenir. Mon anxiété était à son pique en ce moment, je me faisais trop de film quand j'étais stressée et je devrais probablement m'arrêter maintenant sinon je vais finir par faire une dépression. Mon pessimisme ne me permettait pas de toute façon de voir un avenir heureux avec n'importe qui.
Revenir en haut Aller en bas  
Richard C. Gordon
Richard C. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 1069
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: You thought, well you're wrong.   You thought, well you're wrong. EmptyVen 4 Mai 2018 - 19:00
Il lui sourit timidement et détourna la tête, ne supportant jamais trop longtemps un regard posé sur lui.

Loana expliqua finalement les raisons de sa présence ici. Pour discuter. Avec lui. Simplement.
Ludwig cligna plusieurs fois des yeux, un peu surpris. Pour le coup, il était bien pris au dépourvu. Les seuls personnes qui rendaient visite à Ludwig étaient ceux qu'il connaissait depuis longtemps, et encore. Ceux avec qui il avait peu d'affinités restaient généralement loin de lui, et ne venaient encore moins le voir pour juste 'discuter'. Simplement parce qu'il avait très peu de discussion lorsqu'il ne connaissait pas son interlocuteur.

- Euh … non, non … Tu ne me gêne pas. Pas du tout.

Il tenta un sourire pour donner un peu plus d'énergie à ses mots hésitants.

- Si tu veux t'asseoir … Ou si tu veux aller dehors … C'est … C'est comme tu veux.

Il avala sa salive et se mordilla la lèvre inférieure. Sourcils un peu froncés, il s'insultait intérieurement de ne toujours pas être capable d'aligner trois mots sans bégayer. Avec certains, ça allait. Il était parvenu, après deux ans d'épidémie, à pouvoir faire une phrase correct quand il parlait à quelques amis comme Jeff, Elena ou Caroline. Pour le coup, il se trouvait face à une – selon lui – véritable inconnue.

Et le compliment tomba comme une bombe, alors même qu'il tentait de reprendre le peu de contenance qu'il n'avait pas. Alors, c'était peut-être rien. C'était gentil, simplement. Un détail qui attire l'oeil et un détail que l'on remarque, et que l'on aime généralement faire remarquer. Mais c'était un détail sur son apparence à lui. C'était un compliment physique. Pas sur sa pseudo ingéniosité ou pour son savoir insatiable.

Le rouge vint rapidement camoufler ses tâches de rousseurs. Comme à chaque fois qu'il était réellement mal à l'aise, il sentait ses yeux s'humidifier. Oh, il n'avait pas envie de pleurer. Juste de s'enfoncer six pieds sous terre.
Un léger silence ne vint pas l'aider à reprendre confiance. Prenant une grande mais discrète inspiration, il osa ouvrir la bouche.

- Hm … m-m-m-erci, bégaya-t-il, la voix tremblante.

Quel idiot ! Il avait envie de se frapper ! On pourrait croire qu'elle venait de le demander en mariage tant sa réaction était exagérée.
Il tourna un instant le dos à Loana, faisant mine d'être très absorbé par un bouquin qui traînait sur son bureau. Accrocher son regard à autre chose lui fit un peu de bien, et lui donna l'élan de reprendre avec une voix un peu moins chevrotante.

- C'est … de vue, oui. De vue. Je … je vois sans. Mais mal. Je suis presbyte, c'est rien mais pour lire c'est … pas vraiment pratique.

Voilà Ludwig, c'est bien. Respire maintenant.
Il parvint à étirer ses lèvres en léger sourire.

Heureusement, Loana enchaîna ensuite avec un autre sujet de conversation. Toujours tourné vers lui, chose dont il n'avait pas vraiment l'habitude.
Reposant le livre et marchant un peu dans sa chambre, ses doigts venaient remettre distraitement un peu d'ordre – alors même qu'il n'y en avait pas besoin -. Il attrapa un vieux chiffon pour retirer une poussière invisible de sa bibliothèque.

- Bien ! Bien, bien. Il fait chaud. Les récoltes vont pouvoir pousser. J'ai hâte de pouvoir goûter à des légumes frais …

Il opina du chef pour approuver ses propos, avant de se tourner vers la jeune femme.

- Et … et toi, ça va ? Depuis le temps … Tu as pu te faire une place ici ?


"Stranger.
You still don’t know my name
Still don’t know my name
And I would die your slave
I’d tell you right now."

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You thought, well you're wrong.   You thought, well you're wrong. EmptyJeu 10 Mai 2018 - 14:11
J'ai remarquée trois choses chez mon interlocuteur : la première il bafouillait à chacune de ces phrases et je me demandais sérieusement s'il n'avait pas un problème. Si c'était le cas, personne ne m'en avait parlé et il serait plus qu'impoli de lui demander surtout s'il s'avérait qu'il avait vraiment un problème d'élocution. Deuxièmement, il rougissait aussi vite que moi apparemment, mais surtout il venait tout juste de me tourner le dos.

Je ne savais pas comment je devais le prendre, c'était juste un compliment envoyé en l'air. J'aurais très bien pu le dire à mon frère ou quelqu'un d'autre c'était juste un gentil petit compliment. Je ne comprenais pas sa réaction et essaya rapidement de me rattraper sûr ce que je venais de prononcer. Maintenant c'était moi qui étais gênée, ce n'était pas mon but qu'il réagisse comme ça.

"Je suis désolée si ce que je t'ai dit t'a mis mal à l'aise ce n'était pas le but. J'aurais très bien pu dire ça à mon frère ou Kareem ou... enfin pour moi ça n'a pas un impact aussi important que pour toi apparemment, encore une fois désolée si mon compliment ta gênée.

Troisièmement, il était soit très pointilleux et perfectionniste ou soit il était atteint d'un Toc, mais pour le coup c'était la psychologue qui s'en faisait pour lui. Enfin bref, j'essayais de m'attarder sur ce qu'il disait et ne pas faire une nouvelle fois une autre gaffe.

"Oui, j'espère que le potager qu'ils sont plantés va enfin porter ces fruits. Et si tu veux, on va faire un tour dehors."

C'était dix fois mieux que de rester dans sa chambre et surtout je n'aurais plus à m'expliquer et stressée sur ma présence dans celle-ci. Le ciel était couvert dehors avec un petit air frais, mais pour le coup c'était vraiment la meilleure décision que j'ai pu faire de la journée.

"J'ai essayait de faire ma place, c'est difficile. Mais je ne perds pas espoir tant que mon frère trouve la sienne c'est le principal. Sinon moi ça peut aller et toi ?"

Je ferai littéralement tout pour mon frère, même si ça je ne lui avouerais jamais. En pensant à lui, je me demandais s'ils avaient déjà parlés ensemble. Après tout ils étaient tous les deux d'anciens libraire si j'ai bien compris, ils devraient bien s'entendre. Mon frère étant plus optimiste et plus chaleureux que moi, vraiment on est des exacts opposés lui et moi.

"Au fait tu t'entendrais bien avec lui, c'était un ancien libraire également. D'ailleurs en parlant de livre tu n'aurais pas perdu un certain "Critique de la raison pure de Kant" ?"
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You thought, well you're wrong.   You thought, well you're wrong. Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- You thought, well you're wrong. -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: