The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -28%
110€ de remise sur le Dyson Pure Hot+Cool ...
Voir le deal
289 €

Partagez
- Missile. -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Missile.   Missile. EmptyMer 6 Déc 2017 - 18:19
18 Novembre 2017.


Morgan n'en pouvait plus, elle se sentait tiraillé de tout les côtés. La colère, la rage, les pulsions de meurtres, mais aussi l'envie de se barrer pour de bon de cette baraque de merde. Elle n'y arrivait plus, tout était bien trop compliqué. Elle n'y arrivait plus. La rousse se sentait menacée de plus en plus par la présence de l'autre conne de Victoria. Elle redevenait comme avant, comme si toute son évolution dans cette faction n'avait servit à rien. La violence en elle refaisait surface, elle perdait pied. Puis il y avait tant de choses à gérer, et à force de tout observer, elle se disait qu'elle restait au final juste pour Zack. L'envie d'avancer n'était plus là, mais elle se forçait à mettre une pied devant l'autre. Elle devait bien cela au blond, elle lui devait tout. Alors encore droite sur sa paire de béquille elle continuait d'avancer.

Mais ces derniers temps elle avait ce besoin irrépressible de sortir, de s'éloigner de ce trou à rat. Elle avait prévenu le groupe, la veille au soir qu'elle partait demain pour vers Seattle. Elle n'avait pas dit quand elle reviendrait. Si elle s'échappait de ce lieu au moins vingt-quatre heures ou plus mais pas plus de soixante-douze heures tout irait bien. Le blond ne partirait pas en chasse. Elle l'avait prévenu, appuyant bien sur le fait qu'il ne devait pas s'inquiéter. La rousse avait déjà vécu dehors un bon moment alors vivre en communauté dans une maison c'était du luxe. Mais ces derniers temps le besoin de retourner à l'état sauvage se faisait bien trop présent. de plus elle avait bien remarqué un petit manège entre leur leader et l'ancien journaliste. Ca ne lui plaisait pas réellement, mais elle prenait une fois de plus sur elle. Et lorsqu'elle aurait l'esprit moins tiraillé par tout et n'importe quoi alors elle pourrait en discuter.

Quittant donc le refuge ce matin là, elle avait fourré dans son sac une bouteille d'eau ainsi que quelques barres de céréales, des trucs énergétiques qu'elle avait dégote dans une salle de sport. Ca donnait des apports intéressants c'est sûr mais ça ne faisait jamais vraiment office de repas, surtout depuis que l'autre pétasse se bouffer tous les biscuits et autre trucs comme s'il en pleuvait par milliers. Putain qu'est-ce qu'elle pouvait la foutre hors d'elle.

Il faisait froid, le soleil se levait à peine. Il valait mieux partir tôt pour éventuellement ne pas rentrer trop tard. Elle était emmitouflée dans une veste en jean et avait noué autour de son cou une écharpe. La demoiselle portait toujours ses doc à ses pieds et sortie de la maison, pour prendre la route. Ses deux armes à feu sur elle, à sa taille et son couteau de cuisine proche du Glock. Marchant vers le nord ouest de Renton, elle observait le monde dévasté autour d'elle. Rasant les murs, se faisant la plus discrète possible, elle avançait d'un pas rapide et élancé. Morgan ne savait pas vraiment où elle allait mais elle y allait. Elle marchait droit devant elle bifurquant par moment à quelques coins de rues.
Le soleil pointait doucement son nez, il devait être huit heure du matin, Morgan ne savait pas vraiment où elle était, elle n'avait pas regardé les panneaux. A quoi bon, un peu d'insouciance ne faisait pas de mal. Et ces derniers temps dieu seul sait qu'elle en avait besoin.

Seule, seule elle reprenait vie, seule, elle pouvait souffler, seule elle pouvait agir sans craindre la moindre remarques, le moindre regard qui puisse la juger. Seule elle était enfin tranquille. Seule. Juste seule.

Morgan continua son avancée durant un long moment, ses jambes maigres continuant de la porter encore et encore jusqu'à ce qu'elle sente la fatigue pointer. Elle devait se trouver à Tukwila, à peut-être trois ou quatre heure de la maison du groupe. Au final elle s'en foutait, elle s'était éloignée, elle n'avait plus de pression.
Puis quelque chose attira son regard, un bruit léger, des couinements animalier. Etrange. Tirant son couteau elle approcha avec précaution de la zone de son et bougea une planche avant d'y découvrir un lapin coincé entre deux autres planches, la bestiole devait être là depuis un moment, elle ne se débattait plus. Alors soupirant elle se pencha et l'égorgea avant de le tirer pour le sortir de là et lui coller la tête en bas afin de le vider de son sang. Il était maigrichon, mais au moins elle pourrait le dépecer et le faire cuire. Un peu de viande ne ferait pas de mal. Ce serait son petit plaisir.

Mais tout en regardant le sang couler de l'animal, elle perçut un autre bruit dans son dos et la rousse ferma un bref instant les yeux avant de se retourner lentement.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Missile.   Missile. EmptyVen 8 Déc 2017 - 11:52
Missile. 13105351454_b1ca76e348_b

18 Novembre 2017.


Nous avions décidé de partir la veille pour Tukwila, je ne pense pas que j'avais étais là-bas. Je ne connais pas trop cet endroit, tout en souriant nous marchions en nous faisant discret. Abattant les rôdeurs qui pouvaient attirer l'attention sur nous, nous n'étions pas non plus ce que l'on appelle des fantômes. Mais au moins on arrive à être efficace, c'est le plus important. On c'était poser dans une maison assez tranquille, mise à part deux, trois rôdeurs qui grattaient aux fenêtres ou à la porte. Pire que des chatons dissidents, ça me manque d'être posé dans mon appartement avec un chat. Les pieds posés sur la table basse avec un chocolat chaud et une couette poser sur mes jambes. Je donnerais tout pour avoir une petite zone de paradis comme ça, mais bon il ne faut pas rêver pour le moment c'est clairement pas possible.

Il faisait plus froid que d'habitude, heureusement que j'avais mon équipement pour pouvoir me tenir chaud et j'étais content d'avoir trouvé de quoi me tenir chaud quand j'ai besoin. On avait pas pris le temps de manger au réveil, ce n'est pas grave au moins ça nous fera économiser de la nourriture. Puis bon on avait quand même nos séances de sport quotidienne question de se maintenir en forme, massacré du rôdeur est bon pour la santé. Maintenant on a plus à se soucier si la nourriture que l'on mange est bonne ou non, dire qu'avant cette épidémie l'humanité était du genre à surconsommé. Maintenant on se battrait même pour du pain sec, ce qui me fait penser que l'on devrait penser à nous mettre à l'agriculture d'ici peu. Je ne sais même pas si nous allions avoir assez de nourriture pour cet hiver pour Loyd et moi. Il faut avouer que je n'ai vraiment pas envie qu'on finisse par manger un repas par jour, question que notre corps soit pas victime de ça. On avait tous les deux perdus un peu de poids, ce qui est normal vu qu'on ne mange plus comme avant et encore heureux, sinon on finirait par crever de faim.

Nous arrivons dans une maison et nous commençons à la fouillé mais malheureusement pour nous, nous n'avons pas de chance elle avait été déjà été visiter. Nous décidions de faire une petite pause question de pouvoir manger un peu, préparant un petit feu dans la cheminée question qu'on puisse manger un peu chaud. Alors qu'on s’est préparer une petite boite de conserve de cassoulet, alors que je passe la conserve à Loyd je lui demande d’une voix légèrement inquiète
.

- Tu penses qu'on pourra trouver un endroit où se poser ? Non parce que à ce rythme, nous allons avoir pas mal de problèmes dans les mois à venir.

- On verra de toute façon on n’a pas trop le choix pour le moment, on va essayer de se trouver une maison pour l'hiver qu'on sécurise et tout question de pas trop prendre de risque. De toute façon on aura plus de facilité à trouver des planches et des clous que de la nourriture. Donc on peut toujours se faire une petite "base" le temps qu'on passe l'hiver et après on verra.

Il affiche un sourire confiant pendant que je m'allume une cigarette après avoir bien manger, même si ce n’est trois fois rien c'est toujours mieux que rien du tout. Alors que nous rangeons tout question de laisser aucune trace de notre passage, on commence à reprendre notre chemin. Après un petit quart d'heure de marche, on tombe sur une femme qui est de dos et alors qu'elle se retourne, on la voit tenir un lapin qu'elle vient tout juste d'égorger. La vue de ce petit animal me répugne, mais il faut avouer que vu que l’on n’a pas le choix que de tuer des animaux. Alors qu'elle nous fait face je lui dis d'une voix douce.

- Euh... Bonjour, j'espère qu'on ne vous dérange pas ou qu'on ne vous a pas fait peur ? Du moins, ont espéré qu'on ne vous dérange pas...

En même temps comment ne pas faire peur avec quelqu'un, deux barbus tatoués, un massif, l'autre chétif. Bon on se croirait dans un remix de Lorel et Hardy, mais dans une version post apocalyptique. Maintenant espérons que nous ne finirons pas comme ce lapin...
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Missile.   Missile. EmptyJeu 14 Déc 2017 - 22:17
La jeune femme était là, de bout, le couteau de cuisine dans une main, Pierre Lapin dans l'autre en train de finir de goutter son fluide vitale sur le sol et éclaboussant ses docs, elle s'en foutait bien de ça, ce n'était qu'un détail; mais elle fixait surtout de son regard aussi froid qu'une porte de prison les deux hommes barbus qui venaient d'arriver dans son dos. Deux contre un. Deux gars, et elle toute seule... Deux gars... Elle ne devrait pas faire la maline, la dernière fois ça avait eu des conséquences catastrophiques pour elle.
A l'ébauche de ce souvenir douloureux, elle fronça un dixième de seconde les sourcils, sentant une brusque douleur dans son genou gauche. Connard de genou qui payait encore aujourd'hui le prix de son insolence. Pour la rousse s'était agaçant, elle se sentait diminuée dans ses capacités avec ce genou en vrac.

Tout en déglutissant elle observa les deux types qui lui faisaient penser à des bûcherons ou bien à des vikings. Morgan avait toujours sut apprécier ce style là, mais désormais, elle ne se laissait plus appâter par un physique qui lui rappelait de bons souvenirs passés. C'était terminé, fini, plus jamais elle ne se laisserait avoir par de mignons minois; ou par des allures de viking bûcheron d'apocalypse.
Elle serra un peu plus fort son couteau quand il prit la parole d'un ton presque guilleret et léger. Putain on dirait Rafael et ça l'agaçait, faisant monter en elle une vague de colère. Pourtant son visage restait imperturbable, juste froid comme une tombe. Doucement elle rangea Pierre Lapin à sa taille, glissant les oreilles de la bestiole à sa ceinture et y faisant un nœud sans lâcher son couteau. Elle restait prudente, aux aguets.

Sieur barbichette terminait de causer en espérant qu'ils ne lui avaient pas fait peur. Non. Il n'était pas un putain de latino ni une couille molle de blackos. Ces deux là l'avait marqué, ce connard qui l'avait humilié et laissé pour morte et sa merde d’acolyte.
Elle inspira et les observa longuement toujours sans rien dire. L'ancienne barmaid n'était pas une bavarde, elle n'aimait pas causer pour ne rien dire et eux faisaient exactement ça à son sens. ce devait être des types qui papotent pour raconter de la merde. Putain de bordel à queue ! Ca la gavait déjà de devoir ouvrir la bouche pour ne serait-ce que dire un mot. Et pourtant elle parvint à dire un "Non ça va" froid et franc.

La rousse soupira alors, et bougea un peu se décalant légèrement comme pour vérifier s'ils n'étaient que deux, que personne d'autre ne les suivaient. Elle restait prudente, s'imaginant déjà les mille et un guet-apens qu'on pouvait mettre en place pour tenter de la dérober.
Le silence pesant planait au dessus de leur tête et Morgan restait droite, avant son couteau bien en main. Et s'il le fallait elle n'hésiterait pas à dégainer son Glock qui trônait sur son autre hanche bien attaché au chaud. Ou au froid vu la température actuelle de cette saison bien pourrie. rien que d'y penser elle redoutait déjà l'hiver et ses superbes plaques de verglas.

"Vous faites quoi ici ?"

Il fallait bien rompre ce silence lourd de tension, et ce fut une question tout à fait banale et stupide qu'elle posa. Morgan ne devait pas refaire des siennes, surtout seule contre deux malgré leurs airs de sympa garçons qui se baladent en toute tranquillité.
Il fallait y aller doucement, essayer de ne pas direct foncer dans le tas et laisser des morts dans son sillage. Comme le Styx, ce fleuve des Enfers qui n'est qu'haine. ce qu'elle était au final, mais là elle était bien trop surprise -même si ça ne se voyait pas- pour ne pas encore ressentir ces vagues de haine qui se languissent au fond de ses tripes.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Missile.   Missile. EmptyMar 26 Déc 2017 - 13:57
Je ne suis pas habitué à ce genre de rencontre surtout avec une femme qui a l'air d'être tout sauf amicale, son regard me laisse penser à Loyd quand je l'ai rencontré la première fois. Mais bon il vaut mieux se montrer joviale plutôt qu'hostile non ? Dans tous les cas je sais ce qu'il nous reste à faire et surtout que je n'ai pas envie que ça finisse en bain de sang. Même si c'est une femme seule, il ne faut sous-estimer personne, absolument personne, femme, hommes ou enfants. En plus mes paroles ont pas l'air de la mettre dans de meilleurs augures, je reste à bonne distance, on ne sait jamais si la jeune femme décide de se lancer dans un combat au corps à corps. Je sais me battre mais que face à des rôdeurs. Ce n'est pas pour rien que j'ai essayé de me tenir à distance de tout ce qui peut être hostile par rapport à nous. Il faut bien que je fasse attention à tout ce qui peut se passer à présent, il faut vraiment que je montre à ceux que l'on croise que nous ne sommes pas un danger pour qui que ce soit. Après tout ce n'est pas pour rien que nous voulions avancés et trouver un endroit tranquille où vivre. Nous avons comme but de trouver un moyen de retrouver la famille de Loyd et après j'aurais tout fait dans ce monde pour l'aider, alors qu'elle range doucement le lapin à sa taille, je ne détourne pas un seul instant mon regard d'elle, méfiant. Même ces paroles ne donnaient qu'une impression de cendre lorsqu'on pouvait entendre le ton qu'elle employer. Alors qu'elle vérifie derrière nous je ne sais quoi, je la regarde droit dans les yeux tout en venant me mordre la lèvre, c'est normal après tout elle était dans une posture qui ne la mettait pas en confiance. S'ils avaient été plus nombreux, elle aurait sûrement été plus causante et elle avait décidé de se montrer qui sait joviale face à nous.

Mais c'est un rêve que je fais depuis longtemps, où tous pourraient parler sans devoir se protéger, sans avoir peur de se faire tuer ou autre. Pour que tous nous puissions enfin vivre une vie paisible loin des conflits qui nous attendent, loin des affrontements et des morts de masse causés par des groupes barbares et je veux être de ceux qui construirons un avenir stable pour ceux qui le souhaitent. Je ne baisserais pas les bras et si je viens à tomber lors de ce projet, je n'aurais aucun regret car je sais que c'est ce que je rêver de faire de ma vie. Un long silence se prolonge alors qu'on la regarde droit dans les yeux sans bouger, toujours appuyer sur ma batte, alors que Loyd tiens son fusil à pompe à la main, baisser dans montrer ne serait-ce qu'un regard hostile. Alors que la femme prend la parole, il faut bien avouer que la conversation n'allait pas être de tout repos et quand je reprends je lui dis.


- Mon amis et moi passions par ici pour trouver de la bouffe pour passer l'hiver, rien de plus rien de moins. Et vous, je pense que vous faites pareils, pas vrai ?

Dans un mouvement de tête et mon regard se pose sur son lapin pour bien lui montrer de quoi je parlais. Je viens doucement ouvrir mon manteau devant elle, doucement sans geste brusque et je porte ma main à l'intérieur de ma veste pour en sortir un paquet de cigarette. Je m'en sors une avant de l'allumer, et j'en propose une à la jeune femme tout en la regardant droit dans les yeux. Je ne sais pas si elle est fumeuse mais au moins si elle veut se détendre un peu, ce serait le moment.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Missile.   Missile. EmptyJeu 28 Déc 2017 - 22:36
Personne. Personne n'était derrière ces deux gars, il ne semblait y avoir qu'eux, et Morgan n'aimait pas ça. Les duos d'hommes ça lui rappelait toujours ces souvenirs ignobles qui la rongeaient de jour en jour. Ces sensations qui lui donnaient la nausée.
Sans les quitter des yeux, elle les observait, l'un semblait moins guilleret que l'autre. Mais tous deux ne lui donnaient pas confiance. Son regard se perdit un instant dans ses pensées, ses souvenirs. Puis elle cligna des yeux afin de revenir sur terre et d'observer ce qu'il se passe autour d'elle, analyser les fait et gestes des types, leurs intonations, rester méfiante. C'était tout à fait cela, elle restait méfiante, sur ses gardes prête à se défendre, à mener un combat au corps à corps s'il le fallait, même si elle se doutait bien qu'elle n'en sortirait pas gagnante.

Quand il expliqua le pourquoi de leur raison ils étaient là et qu'il pointa son lapin, elle fronça les sourcils. C'était son lapin. Et bien sûr qu'elle cherchait un endroit où se poser et manger tranquille ! Fallait pas être l'inventeur du fil à couper l'beurre pour s'en douter. Tête de con !
Mais Morgan n'était pas vraiment prête à se la jouer cool et soyons amis, Morgan plissa légèrement le nez, avant de serrer les dents. Elle resta encore un peu silencieuse avant de répondre avec froideur.

"Non, je tricote ça se voit pas ?"

Son ton n'avait rien de rassurant, il était aussi glacial que la lame d'une guillotine. Elle pouvait aussi se montrer aussi tranchante que cette dernière et aussi radicale. Morgan n'avait pour elle que sa chevelure rousse, son teint pâle comme qualité, mais bien souvent ce qui marquait les esprit c'était sa façon d'être, son agressivité, la tension extrême qu'elle pouvait faire monter dès qu'elle se trouvait face à des êtres humains bien vivant et inconnus de surcroît.
Elle fit un pas sur le côté vers la carcasse de la voiture qu'elle voulait fouiller pour y jeter un oeil avant de se tendre comme une flèche. Le gars bougeait et glissait sa main dans sa veste, putain c'était jamais bon ce genre de trucs. Ca la stressait plus encore. Elle serra son couteau dans sa main, mais était aussi prête à sortir son arme à feu, abaisser la sécurité et tirer dans le tas, du moins dans le duo et ce, sans remords.

Restant fortement aux aguets et le voyant au final sortir un paquet de fabricantes de cancers, elle garda les sourcils froncés. C'est ça ouais, crève avec ta clope de merde !
Si Zack pouvait l'entendre il soupirait et lèverait les yeux au ciel, avant de la regarder avec une certaine affliction. Tout en visualisant la scène Morgan esquissa intérieurement un sourire. Il devait être mort d'inquiétude, elle n'avait pas dit où elle allait ni quand elle comptait rentrer. Tant pis.

La rouquine ignora le paquet tendu dans sa direction, et continua de les regarder avec méfiance. Elle dégageait quelque chose d’ostentatoire elle le savait. Un air austère, quelque chose de peu rassurant, mais elle n'aimait pas les gens jovials. C'était chiant, ça la gavait. Elle avait déjà suffisamment à faire pour supporter Rafael et ses sourires de crétins charmeurs pour ne pas subir la jovialité et la gentillesse d'un parfait inconnu.
Morgan n'était pas causante c'était un fait, alors elle continuait de se taire tout en les butant du regard.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Missile.   Missile. EmptyVen 29 Déc 2017 - 15:15
Apparemment le dialogue allait être difficile, elle était pire qu'un mercenaire qui n'ont que deux neurones, un pour dire oui et un pour dire non. Le restant étant simplement d'être définitivement mauvais ou froid, alors que je soupire lourdement à son attitude, je n'ajoute rien pour le moment. Essayant de garder mon calme pour éviter de devoir lui fracasser la gueule a coup de batte, mais je ne suis pas comme ça. Je ne réponds pas à l'ignorance et à la méfiance par la colère et la haine. Alors que je la regarde je sors une photo de la fille et de la femme de Loyd et je la tends vers l'inconnue.

- Vous pouvez peut-être nous aidés, on cherche cette femme et cette fillette. C'est pour l'ourson qui est derrière moi. C'est sa femme et sa fille, donc si ça vous dit quelque chose...

Autant essayer d'avoir des informations, même si je doute que la jeune femme soit du genre bavarde, mise à part pour balancer son venin. Je ne détourne pas mon regard une seule seconde, espérant qu'elle puisse nous aidés, à moins qu'elle continue sur sa lancer de froideur. Comment vous dire que je n'aime pas ce genre de personnes qui pense que la meilleure solution de se sortir d'une solution qu'ils ne maitrisent pas c'est de parler avec froideur aux autres. Je garde ma batte en main juste au cas où que la situation ne dégénère. Il faut avouer que je pensais que la discussion se passerait mieux que ça, bon tout n'est pas terminer. Je vais faire de mon mieux pour gagner la confiance de la jeune femme, on a pas de mauvaises intentions de toute façon, ce n'est pas ce que l'on veut Loyd et moi. En voyant qu'elle ne réagit pas à mon paquet de cigarette tendus, je me dis qu'elle ne doit pas fumer tout simplement alors que je commence à m'étirer je reprends.

- Bon, vu qu'on a l'air de vous dérangés, on va vous laisser hein... Ce n’est pas qu'on vous aime pas, mais si c'est pour qu'on se regarde sans rien dire autant qu'on se laisse là.

Je fais signe de la tête à Loyd pour qu'on se mette en marche, et l'ours qui me sert de compagnon se met en marche avec moi alors qu'on passe à côté de la jeune femme à bonne distance question de pas se prendre un mauvais coup. Et on continue de marcher tout en évitant de regarder la jeune femme, peut-être qu'elle réagit comme un chien, quand on force trop le regard en situation de stress elle se met à mordre. Cigarette au bord des lèvres, un pas déterminer en essayant de ne pas repenser à la femme que l'on venait de rencontrer. Des mauvaises rencontres après tout on en fait tous les jours et puis je n'aime pas les gens toxiques, surtout quand ce sont des paroles gratuites. L'humanité à bien changer et il faut avouer que je n'aime ce que les gens sont devenus. Est-ce qu'il y a vraiment que des cons sur terre maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Missile.   Missile. EmptyMer 3 Jan 2018 - 8:06
Le mutisme : Attitude de quelqu'un qui reste silencieux. C'était exactement ce que faisait Morgan durant de longue minutes. Elle restait silencieuse, seul la position de son corps parlait à sa place. Elle restait debout, sur la défensive, mais elle serait tout à fait capable d'attaquer et de mordre. La rousse savait qu'elle dégageait quelque chose d'étrange, de féroce, ça lui convenait bien pour se défendre, pour ne pas se faire approcher de trop près. Et même si c'est deux là voulaient se la jouer sympa et bon enfant, ça ne fonctionnerait pas. On lui avait déjà fait ce coup là et aujourd'hui elle portait les stigmates de sa naïveté de l'époque.
Son regard était dur, froid comme l'acier, elle se doutait bien aussi qu'en voyant ces deux gars là se la jouer cool "on veut pas déranger" il y avait de la faiblesse derrière ces mots. Les faibles, ça n'avaient rien à foutre ici.
Lorsque l'un d'eux dégaina quelque chose, elle pris en main son flingue et le tint fermement, en se disant qu'il valait mieux pas lever le bras et les braquer. Ne pas refaire les mêmes erreurs, mais différemment que dans le passé. Tenant donc son glock fermement dans une main, elle fronça les sourcils en voyant la photo. Une femme et une gosse. Berk un enfant, ça lui donnait la nausée. Elle observa l'image et ne dit toujours rien. A quoi bon causer, elle ne les avait pas vu. Et puis c'était quoi ce surnom débile pour ce gars grand et barbu !? "l'ourson", quelle bonne blague ! Si elle le pouvait peut-être qu'elle aurait rit, mais l'ancienne barmaid ne riait plus depuis bien longtemps. Sûrement qu'elle se prenait trop au sérieux, mais si elle se laissait aller, alors elle ne pourrait s'arrêter et là oui, elle deviendrait dingue.

Puis les voyant repartir et la dépasser, elle resta un instant interloquée, avant de se retourner et de voir des choses intéressantes sur eux. Alors elle sourit intérieurement et se décida à causer à nouveau, histoire de les faire rester pour qu'elle puisse juger un peu plus et "négocier" des renseignements contre des objets, des denrées. Même si la négociation et elle ne faisaient guère bon ménage.

"Votre nana là. Peut-être que je l'ai vu. Mais pour ça va falloir me filer quelques trucs"

Wow ! Grande première ! Morgan tentait la négociation avec diplomatie. Certes son ton restait froid, son regard impartial, mais au moins elle alignait plus de cinq mots. Elle observa donc les deux individus, patientant leur réponse, mais s'ils ne voulaient pas négocier, soit, elle utiliserait la force. Et même si Morgan était une femme fluette, se faisait souvent sous-estimer, il fallait s'en méfier. La rousse pouvait devenir une vraie furie.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Missile.   Missile. Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Missile. -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: