Sick they are | ft. Samuel

Mar 6 Juin 2023 - 13:36




Sick they are
Samuel Baxter & Riley Simmons

« On est vraiment dans la merde, pas vrai ? » Questionna Brook dans un chuchotement, coulant un regard de biais à Riley. Le coup de crosse qu’elle se prit dans le bide eut le don de répondre naturellement à sa question, alors que la médecin se pliait en deux en geignant de douleur. Simmons grimaça et haussa la voix bêtement : « Mais arrêtez, vous êtes complètement fous ! » Chapitre 1 du guide de survivants pour les nuls : ne jamais insulter les personnes qui vous cherchaient des noises et vous dominaient en long, en large et en travers. Le poing que se mangea la blonde pour toute réponse le confirma, son nez la grattant désagréablement alors qu’en plus d’être douloureux, un liquide chaud y dégoulinait. « Ta gueule, pouffiasse ! » Oh, okay, la politesse avait été égarée en même temps que le cœur de ces âmes damnées, de toute évidence. La footballeuse gémit doucement, dévisageant sa meilleure amie qui ne disait plus rien, le souffle encore coupé. Oh bon dieu, elles allaient mourir, n’est-ce pas ? Elles étaient fichues pour de bon, même qu’elles allaient mourir ici et comme ça, sans personne pour remarquer leur disparition ? Fuck, pourquoi il avait fallu que ça tombe sur elles, au juste ?

La vie avait franchement un goût de chiottes, depuis quelques temps. Simmons grinçait des dents, alors que bientôt, des armes pointées sur sa tempe et celle de sa meilleure amie les forcèrent à adopter une position pas super reluisante : « A genoux. » Levant les mains en l’air par réflexe en obéissant sagement, Riley se tentait à une nouvelle négociation : « Attendez, on peut discuter un peu quand même, je croyais que vous aviez besoin de nos services ! » L’éclat de rire guttural qui lui répondit eut tôt fait de calmer ses ardeurs, alors qu’elle dévisagea Brook d’un air désespéré. Elles étaient foutues, elles s’étaient fait avoir comme des bleues, surtout. Cela ne faisait pas bien longtemps que les deux femmes s’étaient décidées à proposer leur aide contre gîte et couvert, tâchant de nouer des contacts par le biais du No Man’s Land. Pour Riley, c’était une épreuve, sachant qu’elle avait préféré s’isoler d’autrui, trop endeuillée et rendue amère des autres survivants, quand les seuls qui comptaient à ses yeux avaient perdu la vie. Il avait fallu tout le soutien de Brook pour la convaincre d’aller de l’avant, de renouer avec le monde des vivants. Et franchement, le regret était puissant.

Ne sachant plus quoi faire, quoi dire pour se tirer de ce mauvais pas, la footballeuse en était à murmurer à son alliée de toujours : « C’était vraiment une idée de chiottes, Brook. » « Eh, t’y as adhéré je te signale. » Une voix interrompit toute entame de dispute des deux amies : « VOS GUEULES. » Il n’y avait même pas besoin de regarder le groupe pour savoir qu’ils jaugeaient tous les deux femmes comme deux êtres totalement stupides. Et ils marquaient carrément un point. Attirées dans leurs griffes sous un fallacieux prétexte, celui d’avoir besoin de mains supplémentaires pour organiser la récupération de potentielles ressources dans une vieille déchetterie, le prix à la clé étant de pouvoir se partager les trouvailles intéressantes, Riley captait qu’elles étaient agenouillées dans leur futur tombeau. « Je ne comprends pas, pourquoi nous avoir fait venir, on n'a rien de plus intéressant à vous offrir que ce qu'il y a déjà ici. » suppliait la blonde, en cherchant à gagner du temps. Pour quoi ? Trouver une issue, probablement, même si ça semblait franchement compromis. Deux contre six gus ? Elles ne faisaient pas le poids, mais pas du tout. Le chef de groupe, un type qui s’était laissé pousser la barbe façon vieux hippie, éclata d’un nouveau rire grave, et un brin salace. « Vous vous êtes vues ? On n’en demande pas plus. N’vous en faites pas, c’est l’histoire de passer un bon moment les poupées, et après… vous ne sentirez plus rien. » Ses billes s’arrondirent alors, Riley se sentant souffler par la terreur. Et Brook à ses côtés n’en menait pas plus large, alors que la prise de conscience dépassait cette fois tout entendement. Oh mon dieu, elles étaient tombées sur la lie de l’humanité. Et elles allaient en crever.
Ⓒslytbitch.


VOICESin my head keep telling me to choose a side.
Heaven or Hell, it's do or die.
Sick they are | ft. Samuel GHDpliO
Riley Simmons
Riley Simmons
The Rogues | Leader
Modératrice | Crème fouettée
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sick they are | ft. Samuel

Mer 12 Juil 2023 - 23:04

Seul au monde, c’est ainsi que Samuel a décidé de mener sa route. Sans personne pour le ralentir dans sa quête, sans personne pour lui tenir compagnie, sans personne avec qui discuter. Heureusement, qu’il lui arrive de croiser de temps à autre des survivant avec qui, malgré tout, il arrive à tisser quelques liens, ou plutôt à avoir une conversation stable, sans embûches.

« Hey ! » dit-il en s’adressant à tous le groupe pour signaler sa présence. De nature très observateur, Samuel compris rapidement qui est le chef du groupe. Il s’approche, sans geste brusque vers lui. « J’ai quelque chose qui pourrait vous intéresser ! » il jette un coup d’œil rapide sur les deux jeunes femmes, essayant de leur faire comprendre qu’il vas falloir qu’elle joue le jeu si elles veulent s’en sortir. « T’es qui toi ? Qu’est-ce que tu veux? » c’est remplie de fierté et en assurance qu’il s’approche vers Samuel, son arme en main. Les mains légèrement levées, Samuel ne le lâche pas des yeux son réviseur. Ce n’est pas un petit grain galet qui vas lui faire peur. Des hommes de son profil il en as déjà vu a revendre. Ils sont souvent bon à s’en prendre aux femmes, mais lorsqu’ils ont un véritable adversaire en face d’eux, étrangement les voilà bien plus docile. Enfin du moins, Samuel espère que son intuition est la bonne. Bordel, il aura toujours ce fichu dont de se mettre dans la merde pour les autres. « Jt’ecoute ! » à toi de jouer Sam, rappel toi de tes nombreuses partie de poker. Ici c’est pareil, il faut être le meilleur en bluffe et le tour est joué. Doucement, d’une main il attrape son sac à dos. Il y sort une feuille, accompagnée d’une seringue remplie d’eau. « ici un vaccin, dans mon autre main la formule exacte pour le reproduire. » ouais Sam t’abuse pas un peu là quand même ? C’est gros comme annonce. Il repris aussi tôt pour justifier un tel dont de sa part. « ses deux femmes sont très importantes pour moi. C’est ma femme et ma Soeur.» ouais, bon aller la raison d’une femme et d’une sœur peut justifier le fait d’offrir en échange un vaccin accompagné d’une formule, qui soit disant passant n’existe absolument pas. Sur cette feuille effectivement il y as bien des inscriptions indiquant une formule à suivre mais elle n’est en rien efficace. « vous nous laissez partir tous les trois, en contre partie je vous donne le vaccin ainsi que la formule. Deux échanges, contre deux. Cela me semble plus qu’équitable. Je vous assure que vous êtes plus que gagnant. Hormis vous vider les couilles, elles ne vous serviront à rien, malheureusement pour moi j’ai prêté serment pour le meilleur et le pire.»  dit-il en levant sa main gauche afin d’y montrer son alliance. L’histoire tiens plus que la route, le chef du groupe reste cependant méfiant. « Qu’est-ce qui me dit que cette formule fonctionne ? » forcément, il fallait s’y attendre à cette question.  « Je l’ai déjà testé, et comme vous pouvez le voir je suis toujours là. Je vous laisse également juger par vous même. Je me suis fait attaquer il y a deux mois.» Retirant son pantalon pour y laisser voir sa jambe, il se tourne légèrement pour que son mollet soit à la vu de tous. Ici, se trouve tout simplement une vieille cicatrice mal soignée.  Il c’était tout bêtement brûlé avec le pot d’échappement de sa moto, ouais faut être con. De sa forme arrondie, si l’ont ne s’y penche pas trop dessus, on pourrait facilement croire à une morsure. Pour vous qu’ils soient assez con pour y croire !



@Riley Simmons désolée du retard …
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sick they are | ft. Samuel

Mar 1 Aoû 2023 - 15:07




Sick they are
Samuel Baxter & Riley Simmons

Ok ok ok ok, il fallait trouver un moyen urgent de se tirer de là. Sauf qu’elle avait beau se creuser les méninges, ou regarder d’un œil vitreux sa meilleure amie agenouillée avec elle, Riley ne trouvait aucune bonne idée. Nope, aucune ampoule ne s’éclairait au-dessus de sa tête, aucune illumination miraculeuse ne se manifestait, juste la perfide sensation que c’était la fin, cette fois pour de bon. Et puis, d’un coup, ce fut une nouvelle voix qui résonna. Un énième homme, cette fois isolé, qui interrompit l’effroyable laïus de l’espèce de chef de groupe, proposant un marchandage curieux et surtout inespéré. Brook écarquilla les yeux et lança un regard éberlué à la footballeuse, d’un air de demander « tu le connais celui-là ? », auquel elle eu droit pour toute réponse un simple haussement d’épaules. Non, Simmons n’avait pas la moindre idée de l’identité du type, mais très sincèrement, là tout de suite, elle n’en avait cure. L’inconnu leur adressa un coup d’œil appuyé, et il n’en fallu pas plus pour comprendre qu’il fallait le rejoindre dans son petit jeu. La comédie donc, bon okay, les deux femmes pouvaient gérer ça, non ?

Mais même si les hippies en manque de… eh bien de tout, de toute évidence, semblaient pas fut-fut, ils n’étaient pas non plus totalement nés de la dernière pluie. Interrogeant aussitôt le nouveau bougre d’un air franchement béat : « Un vaccin qu’tu dis ? Qu’est-qu’tu racontes, un vaccin contre quoi ? » Bon sang, mais qu’est-ce qu’il croyait, qu’ils luttaient contre la varicelle depuis 2015 ? « Mon m..frère dit vrai ! » Renchérissait aussitôt Riley, qui réalisa qu’elle passerait mieux en sœur de l’inconnu qu’en tant qu’épouse. Elle n’était vraiment pas douée pour jouer ce rôle-là, et les origines de Brook trahissaient quelque peu l’impossibilité qu’elle partage le même sang que l’homme. Sauf s’ils jouaient des frère et sœur adoptés, mais passons. « Ce.. c’est le dernier échantillon viable qu’il nous reste ! » Ses orbes obliquèrent vers Brook, pour que sa partenaire daigne rebondir à son tour. Il lui fallut quelques secondes pour que la concernée réagisse, le temps de se mettre dans l’ambiance de cette véritable farce. « Eer-eh, oui, vous voyez avec mon mari on voulait trouver le matériel adéquat pour le reproduire, d’où notre intérêt à vous aider à fouiller la déchetterie ! » C’était bizarrement plausible, et pour un peu, Riley serait la première à gober ces mensonges.

Mais les types avaient un peu de mal à y croire, forcément, le nouveau lascar tombait à un point nommé. Tombait du ciel, même. « Mais j’pige pas un truc, si vous êtes ensembles, pourquoi t’étais pô là avec tes meufs pour nous aider avec cette déchetterie hein ? » La footballeuse leva les yeux au ciel. C’était quoi ces questions ridicules ? « Vous nous prendriez pas pour des cons ? » « Non non, mais pas du tout, vous croyez qu’on perdrait notre temps à vous aider avec cette déchetterie autrement ? Y a plein de morfales ici, mais regardez la jambe de mon frère, vous voyez bien qu’il s’est fait mordre et qu’il s’en est tiré ?! » Pas du tout. Mais alors là, pas du tout, c’était une simple marque ancienne que l’autre dévoilait, gravée à même sa peau. Brook retint d'ailleurs une grimace de se dessiner entièrement sur son visage : la chirurgienne n’avait besoin que d’un coup d’œil pour savoir que la cicatrice ne correspondait pas à une morsure. Oh boy, pourvu que la mauvaise troupe ne cale rien du tout. « Mouais… on veut tester d’abord, on est pas des docs nous ! Prouve nous que ton vaccin est efficace et on te rend tes nanas ! » L’hippie barbu afficha une espèce de sourire narquois qui manqua de faire s’étouffer Riley. Evidemment qu’il voulait une preuve. « T’sais quoi ? Dans la cabine là » fit-il en désignant du menton un abri en préfabriqué sur leur gauche, qui n’avait pas bonne mine. « Avec ta gonz et ta frangine, on vient de coincer des rôdeurs qui traînaient dans les parages pour être tranquille. Alors va dedans et montre nous qu’tu dis pas de conneries. » Well, fuck.
Ⓒslytbitch.


Infos:


VOICESin my head keep telling me to choose a side.
Heaven or Hell, it's do or die.
Sick they are | ft. Samuel GHDpliO
Riley Simmons
Riley Simmons
The Rogues | Leader
Modératrice | Crème fouettée
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sick they are | ft. Samuel

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum