Le Deal du moment : -22%
Acer Nitro QG241YM3BMIIPX – Ecran PC Gaming ...
Voir le deal
139.99 €

Could these walls come crumbling down?

Lun 10 Avr 2023 - 19:04

Alice avait l’impression que son souffle se raréfiait, alors qu’ils approchaient de Crescent Bay. Si le groupe devait se rendre à Seattle après tout ça, pour faire le point avec les différentes factions impliquées, mais aussi parce que Roman devait s’y trouver. Elle craignait de lui faire face, de peur de lire des accusations sur son visage et dans ses paroles. De peur qu’il lui reproche de ne pas avoir été là pour lui, alors qu’il lui avait tant donné. Ça n’avait rien de rationnel, surtout que l’unique solution pour qu’il en soit autrement aurait été d’être capturée à ses côtés. Elle n'était pas assez forte pour faire face à ce qu’elle aurait subi sur la plateforme, c’était une certitude, mais la raison n’avait que peu de part à jouer là-dedans. Alors malgré tout, malgré sa volonté de l’aider et d’être là pour lui, elle appréhendait ce vis-à-vis qui se rapprochait inexorablement. Elle tenait ses mains solidement posées sur la barre du catamaran, pour les empêcher de trembler, sous couvert de leur assurer à tous un trajet paisible. Il était pourtant difficile de ne pas s’apercevoir de son dos bien trop droit, de ses mains crispées, de son souffle court, mais chacun avait ses tâches ou ses propres occupations, et ils ne prêtaient pas réellement attention à elle.

L’échéance approchait, et la navigatrice l’attendait autant qu’elle la redoutait, alors qu’elle manœuvrait pour amarrer l’embarcation en douceur. Si sa mémoire musculaire prenait le relais, elle aurait préféré que ça ne soit pas aussi simple, afin qu’elle puisse se concentrer sur autre chose que les pensées qui s’agitaient sous son crâne. Quoi qu’il en soit, elle n’était pas du genre à se cacher, quand elle devait affronter une situation qui ne lui plaisait pas mais qu’elle savait indispensable. Autant arracher le pansement tout de suite, pour que la douleur fulgurante puisse ensuite s’apaiser. Serait-ce aussi simple ? De toute évidence, pas du tout. Inspirant longuement, elle sauta à terre, se précipitant vers les premières têtes qu’elle voyait, leur demandant où était Roman. Les remerciant rapidement comme si on lui courait après, elle partit sans demander son reste, pour retrouver l’ancien captif.

Elle ne put empêcher les larmes de menacer de couler alors qu’elle voyait sa silhouette, dos à elle. Il lui semblait… diminué. Il ne paraissait plus aussi inébranlable qu’il avait pu l’être, mais était-ce réellement surprenant ? Rien de tout cela ne changeait ce qu’Alice ressentait pour lui, si ce n’est que ça raffermissait ses certitudes : elle désirait le soutenir et l’aider, si elle le pouvait. Séparée de lui de seulement quelques mètres maintenant, elle ne rompit pas tout de suite la distance, désirant ne pas le surprendre. « Roman. » Elle n’avait pas haussé le ton, n’avait pas cherché à masquer son émotion, dans ce simple nom destiné à le prévenir qu’elle était là. Elle ne s’approcha que quand il se retourna, qu’après s’être assurée qu’il l’ait vue. Est-ce qu’il allait la rejeter ? Il n’était plus qu’à quelques pas l’un de l’autre, et elle ne savait pas comment agir. Levant sa main lentement, elle l’approcha de son visage, pour la poser contre sa joue. S’il ne la repoussait pas, elle le serrerait dans ses bras, mais elle ne voulait pas le brusquer.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Could these walls come crumbling down?

Dim 16 Avr 2023 - 20:53




L’attente est plus que longue et je ne peux que ronger mon frein en attendant que tout le monde revienne. Tout ceux partis pour la plateforme. Vu l’état de ma jambe, je n’ai pas pu participer à cette attaque et cela, à mon plus grand regret. Mais je crois pouvoir dire que j’ai confiance en eux. De savoir que les STARS ne m’avaient pas abandonné, ni Joaquin malgré ce qui lui était arrivé m’avait malgré tout ôté un énorme poids dans la poitrine que je ne pensais pas avoir avant tout ça. De savoir qu’ils allaient tous bien m’avait permis de mieux me reposer en fin de compte. D’essayer aussi de commencer à réfléchir à tout ça. Tout ce qu’il s’était passé ces derniers mois. De ce que j’avais du faire pour survivre, pour éviter aux filles de se faire simplement tuer. Mais ce sentiment de sureté m’avait bien vite quitté alors qu’ils repartaient tous pour l’ultime attaque. Tous, et surtout Alice. Je n’avais pas eu l’occasion de la revoir depuis mon retour et je redoutais fortement nos retrouvailles. Parce que je n’avais pas pu être la pour elle, pour la protéger ces derniers mois. Que j’avais eu cette sensation de l’avoir abandonné.

C’est mon nom que j’entends, prononcé par cette voix que j’ai tenté tant bien que mal de ne jamais oublier durant ces longs mois de mon calvaire. Je la reconnaitrais entre mille. Délicatement, je me retourne et mon regard se pose sur ce visage qui m’avait tant manqué. Sur ce petit bout de femme qui m’avait permis de tenir, de ne pas totalement sombré. Surtout au début. Et elle s’avance vers moi. Elle pose une de ses mains sur ma joue. Mon regard reste bloqué sur elle. J'ai imaginé ce moment tellement de fois dans ma tête que j'ai encore du mal à penser qu'il est bien réel. Je crois bien que je met un peu de temps avant de comprendre réellement. Et c'est une de mes mains qui vient se poser sur la sienne. Alice ... Un simple murmure, comme si, j'avais peur qu'au moment ou je prononcerais son prénom, il s'effacera, tout comme elle.

Et puis, finalement, elle est toujours la, devant moi. Alors je l'attire contre moi et je la serre. Je la serre aussi fort que je peux, essayant de ne pas lui faire de mal. Alice ... J'ai ... Je suis désolé de tout que je lui glisse à l'oreille. Sa tête contre mon torse, j'en profite pour capturer son odeur, pour me remémorer celle qui m'avait tellement manqué. Et si je n'avais pas vécu tout ce que j'ai vécu ces derniers mois, je serais à deux doigts de pleurer. Mais j'ai appris ces derniers temps à tout retenir pour moi et j'ai peur de ne plus savoir comment faire autrement.


Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Could these walls come crumbling down?

Dim 23 Avr 2023 - 21:47

Si Alice avait fait le premier pas et avait posé sa main sur la joue de Roman, abolissant la distance entre eux, elle avait peur de faire plus. Peur de le brusquer, peur d’aller trop loin alors qu’il pouvait peut-être lui en vouloir ou ne plus supporter de la voir. Ne pas supporter cette proximité dont elle avait tant besoin. Alors elle restait là, sous son regard scrutateur, attendant… n’importe quel geste. Une réaction plus prononcée que ses yeux qui semblaient la dévisager mais qui ne la voyaient peut-être pas. Son cœur lui donnait l’impression qu’il allait imploser, pourtant, pour le moment. Parce qu’elle ne savait pas ce qui l’attendait, que l’angoisse le faisait battre plus fort, même si elle essayait de se convaincre que s’il avait dû la repousser, il l’aurait déjà fait. Mais elle attendait, pour ce qui lui semblait être une éternité et qui n’était qu’en réalité que quelques secondes.

Elle attendait, et le ferait le temps nécessaire, mais son cerveau imaginait mille et un scénarios dans lesquels Roman la repoussait ou ne supportait plus sa vue, plus son contact. Alors elle ne put retenir les larmes qui coulèrent sur ses joues, en l’entendant prononcer son nom. Elle était persuadée d’avoir oublié sa voix, après ces longs mois, mais elle l’entendait exactement comme elle l’imaginait.

Elle se laissa aller dans ses bras quand il l’y attira, s’étant retenue de le faire pour ne pas blesser. Pour ne pas le presser et lui imposer ce contact dont elle avait désespérément besoin. L’absence avait peut-être renforcé le manque, couplée à l’inquiétude et la croyance qu’il ne pouvait pas y avoir survécu, alors elle le serrait aussi fort qu’elle le pouvait, comme si elle craignait qu’on ne le lui enlève à nouveau. Parce qu’elle craignait ça. Elle posa un regard perdu sur lui, alors qu’il s’excusait, qu’il parlait comme si ça ne lui était pas naturel, d’ailleurs. Mais peut-être l’imaginait-elle. « Hein ? » Elle pouvait certainement faire mieux, mais il n’avait rien dont il devait s’excuser. « Je suis désolée qu’on ne soit pas venus plus tôt… Tellement désolée. » Désolée d’avoir dû se convaincre de sa mort, de ne pas s’être battue bec et ongles pour le récupérer, même si elle ne fonctionnait pas comme ça. Désolée de ne pas avoir tout plaqué pour le rejoindre, de ne pas avoir insisté pour y aller avec Ruby. Désolée de tellement de choses. « Tu es vraiment là… » Sa voix était troublée par ses larmes, bien qu’elle ne sanglote pas, mais elle n’y prêtait aucune attention.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Could these walls come crumbling down?

Mar 2 Mai 2023 - 20:23



Ce sont d'abord des excuses qui sont données, des deux côtés. De ma part, pour ne pas avoir été aussi fort et résistant que j'aurais dû l'être et de la part d'Alice, qui s'en voulait de n'avoir pas agi plus tôt, tout comme le reste des STARS, j'imagine. Ruby aussi avait été affectée et s'était excusée alors que de mon point de vue j'ai été le seul fautif dans l'histoire. De n'avoir pas pu ramener Joaquin en vie. D'avoir dû faire ce que j'ai fait et d'avoir perdu toute humanité qui me restait sur cette plateforme. D'avoir fait subir autant de choses horribles à tous ces innocents. Et à quel prix ? Le prix du peu de lumière que la blonde que je sers dans mes bras avait réussi à me redonner. Une nouvelle partie de mon âme que j'ai condamné à l'enfer pas mes actes.

Je repose mes prunelles sombres sur ce visage qui m'a tant manqué. Ne t'excuse pas d'avoir fait en sorte de rester en vie. S'il t'était arrivé quelque chose, je ne l'aurais pas supporté. Pas de te savoir là bas. Pas avec ce que les filles ont subi. Alors, j'en profite, je la serre à nouveau dans mes bras. Oui ... Je suis bien là. Et cale une énième fois mon visage dans celui d'Alice. Je hume encore une fois son odeur. Je repose mes deux mains sur son visage, j'hésite terriblement, j'ai tellement envie de l'embrasser. De retrouver la douceur de ses lèvres, mais je suis bien trop vite assailli par toutes les images qui me reviennent en tête.

Je l’attire alors délicatement un peu plus loin, pour me poser car ma jambe me tire et me fait terriblement mal. Elle est loin d’être totalement soignée et j’espère sincèrement que je pourrais en retrouver la majorité de sa mobilité. Mais il va falloir du temps, comme il faudra du temps à mon esprit pour revenir des endroits sombres qui s’y cachent. Est-ce … Est-ce que tu as été blessé durant l’attaque ? que je finis par lui demander, une fois assis à ses côtés. Je ne peux pas m’arrêter de la regarder. Elle me ramène déjà un peu des tréfonds, me rappelle pourquoi je me suis battu et pourquoi j’ai fait tout ça. Finalement, j’ajoute : Je … J’ai pensé à toi, tous les jours pour m’aider à tenir là bas. Mais … J’ai fait … Tellement de choses horribles. Et je crois bien que c’est ce qui me ronge le plus finalement. Je suis juste heureux de savoir que tu vas bien. Toi et les autres. J’ai … Je n’ai pas réussi à aider Joaquin, que je termine.


Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Could these walls come crumbling down?

Sam 13 Mai 2023 - 0:42

Si Alice entendait les paroles de Roman, elle ne les écoutait pas vraiment, alors que son cœur tambourinait à cent à l’heure, devant ce visage familier qui lui avait tant manqué. Ce visage qu’elle avait cru ne jamais revoir. Elle savait qu’il était vivant, mais elle avait eu du mal à le croire, alors maintenant qu’elle le voyait, elle était incapable de réfréner ses émotions, ses yeux s’embuant à cette vision providentielle. La douceur de cette étreinte, la chaleur de ses bras, oubliée depuis si longtemps. « J’ai cru… J’ai cru que tu étais mort et qu’on ne se reverra jamais. » Est-ce qu’elle ne s’en voulait pas pour ça, autant que pour le fait de n’être pas venue le secourir ? « Je ne veux plus te laisser… » Elle n’avait jamais été vraiment possessive mais après tant de mois à l’avoir cru mort, après tant de mois à se convaincre qu’elle ne le reverrait plus… Son cœur battait à mille à l’heure, et encore plus alors qu’il saisissait son visage entre ses mains. Elle posa une de ses mains sur les siennes, la caressant doucement, lui laissant le temps de reprendre la parole, de collecter ses pensées, craignant de le brusquer.

Le laissant l’entrainer, elle ne lâcha pas sa main, s’asseyant à ses côtés en entrelaçant leurs doigts, le regardant avec inquiétude, alors qu’il tend sa jambe qu’elle sait blessée. Embrassant la paume de sa main doucement, elle posa doucement son autre main dans son dos, prenant le temps de le laisser remarquer ce qu’elle faisait et de se dérober, s’il le souhaitait. Une grimace déforma brièvement ses traits, alors qu’il la questionnait. Son bras droit reposait le long de son corps, légèrement inerte, alors que la douleur de la blessure par balle se faisait ressentir parce qu’elle y pensait. « Une balle dans le bras… mais ça ira. » Ça allait déjà beaucoup mieux, parce qu’elle le revoyait. Qu’elle pouvait réellement savoir qu’il était en vie. « Moi aussi j’ai pensé à toi. Constamment. Je… » Elle avait tellement de choses à lui dire. Tellement de mots qu’elle n’arrivait pas à laisser sortir. Son cœur se brisa, alors qu’il lui parlait de Joaquin. « Tu n’avais pas le choix. Ni pour les choses horribles, ni pour Joaquin. Ils avaient… ils avaient décidé d’en faire un exemple. Ils n’auraient jamais accepté de le libérer. Tu… Tu penses encore à lui, et il le sait sûrement. Il sait que tu ne l’as pas abandonné. Et ce que tu as fait… C’est des tarés, tu as fait ce qu’il fallait pour survivre. » Et c’était tout ce qu’il comptait. « Je t’aime tellement, je suis si soulagée… » Les larmes coulaient sans interruption, maintenant, alors qu’elle était assise à côté de lui, une main dans la sienne, sans même réaliser ce qu’elle avait avoué.
Invité
Anonymous
Invité
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Could these walls come crumbling down?

Contenu sponsorisé
Casier judiciaire
Feuille de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum