The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-36%
Le deal à ne pas rater :
Tablette 11″ Xiaomi Pad 5 (écran WQHD + 120Hz)
281.99 € 437.65 €
Voir le deal

The devil's lair
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3362
Sujet: Re: The devil's lair   Mer 18 Jan 2023 - 19:38
Parce que c'est un sujet ? Je me renfrogne pas forcément, je le fixe et instinctivement porte ma main sur le dessus de mon ventre. On pourrait croire à un geste protecteur mais c'est surtout pour apaiser ce que je ressens et... Qui me perturbe beaucoup. L'idée que je sois enceinte t'intéresse pour quoi ? N'est-ce pas toi qui me demande de faire ton ménage, alors que je suis justement dans ma condition ? Oh, c'est pas le bon moment de relever ses propres incohérences hein, je le sais bien. Entre ça et me faire sniffer de la javel, je ne vois pas la différence pour mon cas, que je lui souligne simplement en haussant les épaules. Je suis même pas accusatrice, j'reste factuelle pour le moment.

Il y a fort à parier que ça soit pas ultra plaisant dans l'idée mais, admettons. Au pire, je me ferais reprendre au vol comme maintenant. Et puis, est-ce que nos entrevues vont être rythmés par des questions pièges constamment, Capitaine ? Je retiens un soupir alors que j'm'avance pour retirer ses chaussures. Avec précaution aussi, je viens l'en débarrasser pour venir les ranger... Là où sont leurs places, à priori. J'avise de son regard où c'est, je crois l'avoir retenu. Et j'en profite pour récupérer une bassine d'eau encore tiède, une serviette, un carré de savon. Question silencieuse : est-ce qu'il faut que je lui lave les pieds avec ça ou, ça ira ?

En effet, c'est la première fois qu'on se voit, que je lui souffle en restant où je suis après le rangement fait. Je m'appelle Reese, mais en globalité, tu m'appelleras probablement comme tu voudras, je suis pas naïve au point de croire que ça a de l'importance pour lui. J'ai plus de trente ans, je travaillais comme serveuse avant tout ça mais ça remonte à loin alors ça a pas trop d'intérêt. Ton groupe m'a ramassé sur la péniche, c'est un lieu de combat mais je pense que tu le sais déjà. J'y tiens le bar, que je lui souligne simplement. J'apprends aussi l'horticulture, il y a plein d'choses à savoir là-dessus... Est-ce qu'il y a des odeurs que tu apprécies ? Ton co-leader m'a dit que je pouvais concocter des choses à partir du moment où je les utilise sur moi avant. Si tu aimes... Les soins ou les massages, je peux t'en préparer.

Proposition passée. On m'a dit que tu étais raffiné, et que tu lisais de grands auteurs. On m'a cité Steinbeck, Hemingway et... Faulkner, de mémoire. Facile. Est-ce que je peux te poser une... Ou deux questions, aussi ? L'homme me fixe et finit par hocher la tête en réponse. J'ai la voie libre. Très bien. Si tu devais me conseiller trois livres à lire absolument. Pour toi, des incontournables, que tu aurais forcément dans ta valise si tu devais partir t'installer sur la lune, que je lui plante comme décor : Lesquels ça serait ? Et pour le coup, je m'y intéresse vraiment. Calmement. Et est-ce que j'ai aussi le droit d'en savoir plus sur toi ? Ou tu es le seul à pouvoir poser ces questions ?


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 36801
Sujet: Re: The devil's lair   Dim 29 Jan 2023 - 19:43
« Parce que tu préférerais être une vulgaire servante à bord de cette plateforme, livrée aux appétits de mes hommes ? » Occupé à se servir un verre de whisky, l’homme te tourne le dos, mais sa rebuffade te donne l’impression d’être une mouche dont on se débarrasse d’une chiquenaude. Il émane de lui une puissance sereine, un calme qui trahit une maîtrise parfaite de soi. « Cesse tes jérémiades et viens m’aider. » Avec lassitude, il se laisse choir dans un fauteuil généreusement rembourré. Tout dans cette chambre transpire une élégante opulence : depuis le vaste lit à baldaquin, couverts d’oreillers et d’édredon rebondis, jusqu’aux lourds rideaux maintenus ouverts devant les fenêtres à l’aide de cordons ornés de glands. Le sol est quant à lui couvert de riches tapis aux couleurs éclatantes.

En réponse à ta question silencieuse, le Capitaine te tend un pied avec une attitude de tranquille nonchalance. Pendant que tu t’actives, il t'écoute avec attention, ses grands yeux verts posés sur toi, sans t’interrompre une seule fois. « Je vois… » dit-il pensivement avant de tremper ses lèvres dans son verre. « J’ai des douleurs fréquentes à l’épaule droite. Hamish, notre médecin, les attribue à de l’arthrose. En l’absence de traitement adéquat, il m’a prescrit des exercices à pratiquer au quotidien. Mais la douleur persiste. Connais-tu des plantes susceptibles de la rendre plus tolérable ? »

Contre toute attente, c’est une véritable discussion qui s’engage avec lui. Le Capitaine ne t’est pas hostile. Il ne t’oppose pas le mépris auquel tu t’étais peut-être attendue. Non, ses yeux t’examinent avec attention, et il accorde de toute évidence de l’intérêt à ce que tu lui racontes. Une ride profonde se niche entre ses sourcils et, son verre à la main, il se laisse aller contre le dossier de son fauteuil. « Voilà une question épineuse ! » s'amuse-t-il de sa voix profonde. « Je n’ai nulle intention de m’installer sur la lune, auquel cas, j’imagine que je bénéficierais de moyens matériels suffisamment importants pour me permettre d’emporter avec moi autant d’ouvrages qu’il me plaît. (une lueur malicieuse traverse ses yeux sombres) mais puisqu'il faut que je joue le jeu, alors, je dirais Le Vieil homme et la mer de Hemingway, le Procès de Kafka et le Bruit et la fureur de Faulkner. Quels seraient les tiens, Reese ? »  

Ta dernière question le fige un instant, et le Capitaine darde vers toi un regard indéchiffrable. « Qu’est-ce que tu voudrais savoir ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3362
Sujet: Re: The devil's lair   Dim 29 Jan 2023 - 20:09
Eh bien, tu souffres de ça depuis longtemps ? C'est régulier comment ? T'arriverais à me dire quand la douleur se réveille en particulier ? Après l'effort, ou dépendant du temps ? Que je demande simplement en portant sur lui un regard curieux. Je m'arrange pour entamer ce que je lui ai proposé, en essayant de pas aller trop vite, de pas faire mal, ou à défaut, de pas mal faire. C'est compliqué parce que j'ai jamais eu en tête de faire ça pour qui que ce soit, et ça me gêne profondément. On peut peut-être trouver de la Gaulthérie, ça pourrait soulager et ralentir la progression de l'arthrose et je serais étonnée qu'on trouve de l'harpagophytum, considérant où ça pousse normalement...

Je réfléchis tout en le faisant, en fait, ça me permet de focaliser mon esprit sur des trucs importants, j'essaie du moins. Si on est chanceux, de l'huile essentielle, c'est possible mais... Il faudra être super chanceux, et j'ai tendance à pas trop y croire. Quoi que The Haven pourrait peut-être en cultiver, j'ai un gros doute parce que ça reste une plantation très rare dans la région qui a du mal à résister aux grands froids. Bref, je m'égare, avant qu'un rire bref et soufflé m'échappe : Je t'ai posé une question très difficile, surtout pour quelqu'un comme moi. Il a pris le temps de réfléchir, du coup j'en fais autant avant de pincer les lèvres.

Je dirais Belle du Seigneur, pour commencer. C'est un de mes livres préférés : En français, pour essayer d'apprendre la langue, faut dire que j'ai tellement lu et relu le livre que je pourrais le connaitre par coeur. La ligne verte et la Bible, que j'ajoute ensuite après un petit instant. Je force un sourire - vaguement amusé : Ne me juge pas s'il te plait, j'ai besoin d'un livre que je mettrais du temps à comprendre entièrement pour passer le temps, et la Bible est sans doute une fiction admirable en plus d'être un sujet d'étude passionnant sur l'anthropologie, la sociologie, et d'autres domaines du genre.

Avec un petit effort d'imagination, on peut comprendre plein de trucs sur l'époque, j'imagine. Bref : Surtout considérant que je lis un peu trop vite, c'est un défaut autant qu'une qualité, un peu tout mon problème. Mais on s'en fiche. Ce que tu faisais avant, tes passes-temps, tes goûts, que je souffle naturellement, dégageant son talon pour le caler sur ma cuisse et passer la main en-dessous dans un léger massage. Tout ce qu'on peut savoir sur une autre personne au cours d'une conversation entre deux adultes, que j'ajoute avant de sentir un mouvement vif dans mon ventre qu'il a pas pu manquer contre la plante de son pied : Pardon... Mon visage chauffe, d'une pointe de gêne. Il est un peu agité, que je me justifie vite.


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 36801
Sujet: Re: The devil's lair   Ven 3 Fév 2023 - 18:44
Jack soupire profondément lorsque tu entreprends ton massage. Dans cette exhalaison, tu perçois une certaine fatigue, et peut-être même de la lassitude. « Ça a commencé il y a environ un an. » répond-il à voix basse. « Hamish prétend que c’est suite aux fractures dont j’ai souffert. D’ordinaire, cette maladie ne touche que les anciens, mais il semblerait que cette existence nous fasse tous vieillir prématurément. » Un sourire de dérision ourle ses lèvres. Les yeux clos, il appuie sa tête contre le dossier du fauteuil et reprend : « au début, je ne ressentais ces douleurs qu’à l’effort ; mais maintenant, c’est de manière constante - y compris la nuit. Ça me gâche l’existence. » C’est probablement là l’occasion pour toi de t’illustrer, et de démontrer tes compétences au Capitaine. Ses yeux se piquent d’ailleurs d’intérêt à tes explications. « De la gaulthérie ? Je n’en ai jamais entendu parler. Je pourrais demander à mes hommes d’aller en récupérer, à condition que tu me décrives cette plante et me dises où la trouver. »  

Tu sens que l’attention qu’il te porte s’accroît lorsque vous abordez le sujet de la littérature. « Mmh, voilà des choix audacieux - étonnants même, oserais-je dire. » Ce qu’il découvre chez toi semble lui plaire. S’il éprouvait jusqu’à présent un vague intérêt pour toi, celui-ci grandit tout à coup, comme une flamme sous l’action d’un soufflet. « Si je puis me permettre, pourquoi ton choix s’est-il porté si rapidement vers Belle du Seigneur ? » te demande-t-il de sa voix bien timbrée, tout en faisant tournoyer le whisky dans son verre d’un mouvement circulaire du poignet. « L’étude de la psychologie amoureuse trouve-t-elle écho chez toi ? Ou bien est-ce plutôt le recours au monologue intérieur ? (il boit une gorgée de son verre) Savais-tu, à ce sujet, que Faulkner avait été une grande source d’inspiration pour Cohen ? »    

La conversation se fait naturellement. Vous parlez de façon spontanée, comme si vous n’étiez que deux personnes débattant avec plaisir de littérature. C’est comme si, au coeur de cette chambre douillette, les horreurs de la plateforme ne pouvaient pas vous atteindre. À l’extérieur, les derniers rayons du soleil disparaissent. Les bougies que tu as allumées plus tôt éclairent désormais d’une lueur chevrotante la chambre. Jack reste silencieux lorsque tu t’enquiers de son passé, de ses goûts. Il te considère longuement de son regard profond, indéchiffrable, comme s’il pesait le pour et le contre.

Il s’immobilise brusquement en sentant ton enfant s’agiter. Un silence tombe à ce moment-là dans la chambre. Le Capitaine te dévisage avec attention. Son expression s’est modifiée. « Qui est-ce ? » te demande-t-il soudain. « Le père de ton enfant ? Je dois dire que je suis curieux : certains de mes hommes affirment en effet que c’est l'homme qui t’a protégée lors de l’attaque de la péniche ; d’autres qu’il s’agit de l’un des otages arrivés avec toi. Le mystère reste entier. »
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3362
Sujet: Re: The devil's lair   Ven 3 Fév 2023 - 19:17
Je vois... Je vais réfléchir à ce que je peux faire. Je peux tenter de te préparer des poches de sables à faire chauffer, ou de glace, ça peut te permettre d'atténuer la douleur aussi, même si c'est pas miraculeux, on va pas se le cacher, je hausse les épaules l'air de dire que je peux pas forcément faire mieux, d'autant qu'on m'en donne pas forcément les moyens pour. Ulrich est... Intransigeant sur la question, et déjà devoir composer avec trois trombones et un ruban, c'est pas facile tous les jours : Je vais prendre le temps d'étudier ça, que j'ajoute simplement. Tu parles de plusieurs fractures du coup ? Comment tu t'es fait ça ?

Je suis curieuse, j'essaie de comprendre et d'en apprendre un peu plus sur mon interlocuteur. Je devrais pouvoir faire un dessin même, ou trouver une illustration, ça sera pas spécialement facile à trouver mais pas impossible non plus si on a de la chance, que j'ajoute simplement en poursuivant, sans le regarder, je me concentre sur mes gestes pour pas faire n'importe quoi. L'étude de la psychologie tout court, j'aime comprendre comment les choses fonctionnent et puis... J'aime le style plus simplement, ça fait écho à mon amour pour les livres, j'ai un bref sourire en le disant. Et relève le nez vers lui un temps : Je savais pas... Tu as d'autres anecdotes comme ça ?

Pour le coup, ma demande est sincère, j'ai toujours soif de connaissance et de savoir. Et c'est comme ça que nous continuons à discuter tous les deux, sur tout et rien, dans une ambiance somme toute légère. Je dirais pas que je baisse ma garde pour autant : Jack est le capitaine ici, et ce que ça implique, c'est qu'il est sans doute redoutable. On est pas à la tête d'une bande de hyènes en distribuant des cookies à tout va, de toute façon. Hm ? Je passe doucement une main sur mon ventre, en pestant intérieurement que ce bébé s'agite autant. Mais lui semble avoir envie de savoir qui est l'abruti qui a réussi l'exploit de m'engrosser.

Et... Lorsqu'il mentionne la possibilité que ça soit Valérian, j'ai l'impression d'avoir la gorge désespérément sèche. Je peux pas l'admettre, je dois m'en tenir à ce qu'on a dit avec Roman. Il s'agit de Roman, le père, donc. L'autre homme est un proche, enfin... Nous l'avons été avant au point d'avoir une courte relation, nous avons essayé de rester en bon terme parce que nos groupes sont amenés à se voir régulièrement, que j'explique en tamponnant doucement son talon dans une serviette, avant de demander : Pourquoi ça t'intéresse ? Juste de la curiosité j'imagine. Pour ce que ça change. Est-ce que tu as besoin d'autre chose ? Que je lui demande en le relâchant. Il se fait tard. Je peux aller retrouver mes quartiers ?


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 36801
Sujet: Re: The devil's lair   Sam 4 Fév 2023 - 18:22
« La première fois, c’était il y a de longues années. J’ai fait une chute à moto, pas très loin de Sausalito. Je ne sais pas si tu connais, c’est à côté de San Francisco. J’y étais avec un ami, et nous effectuions un road-trip le long de la côte Ouest. Un camion est arrivé en sens inverse dans un virage. Je me suis laissé surprendre et… eh bien, j’ai eu la chance de ne pas passer sous ses roues, ce jour-là. » Un mince sourire plisse son regard vert. Jack semble s’être immergé dans ses souvenirs. Son regard est vague, son sourire, nostalgique. La pénombre drape en partie son visage, et pourtant, tu vois tout à coup sa mâchoire se durcir. « La deuxième fois, c’était au début de tout ça… » reprend-il lentement, dans une espèce de grognement. Le ton du Capitaine a changé. Il semble tout à coup plus menaçant. « J’ai eu un démêlé avec des pillards. Ils m’ont défenestré depuis le premier étage d’un immeuble, et… enfin, ils sont partis avec toutes mes possessions. J’ai rencontré Hamish peu de temps après, et il a rafistolé tant bien que mal mon épaule. » Lance un dé sur ton intuition : s’il est réussi, tu comprends que cette histoire comporte de nombreuses zones d’ombre, et qu’elle recèle de surcroît une importance toute particulière chez l’homme.  

Du reste, il change radicalement d’attitude lorsque vous abordez le sujet de la littérature. Le Capitaine semble éprouver une certaine satisfaction quand tu lui proposes de faire l’étalage de ses connaissances. Il se redresse sur son séant et adopte un ton formel, comme s’il s’était adressé à une audience. « Eh bien, Albert Cohen a été inspiré par la méthode du flux de conscience, laquelle fut très largement associée à la littérature moderniste… » Sa voix, profonde, s’écoule longuement dans le silence de la chambre, comme le flux paisible d’un ruisseau. Quelques minutes plus tard, Jack se fige cependant lorsque ton enfant s’agite.

Son expression change tout à coup. Ses yeux verts deviennent incisifs. Ils te dévisagent avec une attention telle que tu as le sentiment d’être transpercée par une lame chauffée à blanc. Le Capitaine t’écoute sans t’interrompre, puis reprend lentement : « voilà qui est étonnant. J’aurais pourtant juré qu’il était le père. » Si la conversation avec Jack était amicale jusqu’à présent, tu as désormais l’impression d’être une souris entre les griffes d’un chat. « Nous avons pour habitude de briser les chefs des groupes pour les soumettre à notre autorité. S’ils survivent, ils n’en sont ensuite que plus dociles… et s’ils ne survivent pas, eh bien, le groupe se retrouve désorienté - tout aussi facile à contrôler. » C’est la facette froide, calculatrice, de Jack qui apparaît au fil de son discours. Il s’exprime avec détachement, les yeux rivés vers toi. « Nous avons un peu… rudoyé cet homme, et quand il a été cloué au mât de l’Arrogante, tremblant de fièvre, il a divagué une bonne partie de la nuit. Il a notamment appelé après une certaine “Elena“, supplié qu’on épargne “Sasha“ et j’ai perdu le compte des fois où il t’a appelé, toi : “Reese, Reese ! Ne lui faites pas de mal ! Je vous en supplie ! Reese, je suis désolé…. “ Il n’a eu de cesse de le répéter. De quoi était-il désolé, Reese ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3362
Sujet: Re: The devil's lair   Dim 5 Fév 2023 - 12:55
Ca devait pas être très amusant, il me dit pas tout. Il cache des trucs. Mais rien d'nouveau : tous les survivants cachent des trucs. J'essaie pas trop de creuser, du moins, pas avec la curiosité qui s'imposerait en temps normal pour qu'ça vire à l'interrogatoire. Je tente autre chose cependant : Tu as recroisé ces types, pour le leur faire payer, au moins ? J'dis ça sur un ton "normal" comme si ça m'semblait logique de prendre sa revanche quand on nous cause du tort. En l'occurrence, lui a désormais des séquelles d'ce qu'il s'est passé, c'est une bonne raison pour tenir les comptes à jour.

Quoi qu'il en soit, on continue à discuter, vraiment. Il me parle, m'enseigne même, semble prendre plaisir à ça. Je l'écoute avec patience, en agrémentant la discussion de questions pour prouver que je suis avec attention, comme une bonne élève curieuse et appliquée. J'ai jamais été comme ça à l'école, sauf peut-être quand on causait littérature. Et ça m'a jamais empêché de dévorer mes bouquins de science, là où j'ai jamais été très bonne non plus au passage. Aujourd'hui, la donne est un peu différente. Mais on choisit pas ce qui nous fait vibrer...

Ou pas.

Je relève le nez vers lui quand il insiste sur le père de l'enfant que je porte. Mes yeux se voilent d'une lueur de rage par ça, et la mention de Valérian - que je devine dans les termes - m'arrache une moue agacée que je contiens au mieux. Pas pour les raisons que je suis sur le point d'évoquer, mais parce que je supporte pas l'idée qu'ils aient pu le torturer. Valérian m'a largué quand je lui ai annoncé ma grossesse, que je lâche alors d'un ton sec. Il veut de la femme bafouée ? Allons-y. Alors il peut bien chouiner tout ce qu'il veut pour se donner bonne conscience, ça m'intéresse pas, il nous a abandonné, que je lâche, intraitable.

Je me montre impitoyable, mes mains serrées autour de tout l'outillage que je tiens dans mes bras. Je le fixe dans les yeux d'ailleurs, avec une allure défiante d'en rajouter une couche : Et ce bébé pourrait venir au monde en parlant grec et avec la même grosse tete que ce type que je soutiendrais jusqu'à ma mort que Roman en est le père, que j'ajoute avec défiance. Il m'a accepté avec tout ça et a promis d'me protéger, je fais en sorte d'attendrir ma voix en mentionnant Roman. Même s'il en est rien : T'en fais ce que tu veux, c'est pas un sujet pour moi, j'ai trouvé ma solution pour nous deux, que j'ajoute en portant une main à mon ventre.


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: The devil's lair   
Revenir en haut Aller en bas  
- The devil's lair -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: