The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Promo Nike : -25% pour 2 articles achetés
Voir le deal

Fever Night
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
Le meilleur des trois
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3671
Sujet: Re: Fever Night    Mar 10 Jan 2023 - 23:50
« Tu confonds sagesse et culot, la fièvre sans doute. »

Cela fait du bien de l’entendre rire et de la retrouver à nouveau, du moins, un peu. Je n’y vois que des bons signes malgré l’épuisement qui continue de marquer ses traits. J’essaye d’apaiser comme je le peux sa migraine, regrettant, une nouvelle fois, ces cachets qui nous semblaient si anodins et acquis il y a encore quelques années.  Je la soutiens, craignant, a chaque silence, qu’elle s’évanouisse.

« Je ne suis pas sûr d’avoir des Tchoupi dans la bibliothèque mais je pourrais t’improviser. Moi qui me disait qu’un massage t’aurait plus détendue, on va devoir rester sur des contes pour enfant si je comprends bien.»


Je fais un soupir surjoué comme si j’allais vraiment me résigner a la privé de massage. Je lui fais une petite mimique faussement hésitante quand elle s’agace de mon refus de lui parler de ce qui s’est passé dans ses accès de fièvres.

« Tu es sûr de vouloir savoir combien de fois tu as essayé de d’outrager ma vertu ? »

J’ai du mal a ne pas pouffer en la voyant se mettre a bouder comme une gosse et en même temps, je me sens un peu fatigué pour cela. Pourquoi je la déteste ? je fais mine de réfléchir.

« Parce que j’aime souffrir et que sans cela, quel intérêt de rester prêt de toi et te veiller si ce n’est parce que te déteste ? Plus sérieusement, tu te souviens de quelques choses?»

Je la regarde en me rendant compte qu’elle est vraiment capable de se braquer et ne pas prendre son remède. Je soulève le livre quand elle m’interroge dessus, avant de lui couler une œillade entendue :

« Ca ? c’est un traité d’architecture maritime au 17e siècle. Cela exergue les prouesses de l’époque et je pense m’en servir pour finaliser les plans des TH… mais n’espère pas échapper aux potions de Faith plutôt connue sous le nom de « Rogue en mini jupons et bas résilles » avec cette diversion.»

Si je ne survie pas a la mission qui m’attends, au moins, ils pourront avoir un support pour les travaux, mais pour le moment, j’ai un autre chantier qui m’attends alors que je sors ne cuillère pour la remplir du liquide vert et odorant.

« Fais « ah » et ne respire plus ! Plus vite ca sera pris et plus vite je te raconterais que tu as juste été clouée au lit entre tes cauchemars et de mauvais souvenir… alors … on ouvre grand !! »





Those days are over.

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Chat noir
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2963
Sujet: Re: Fever Night    Mer 11 Jan 2023 - 0:34
Probablement quarante-trois fois, mais tu es si séduisant et moi si faible que je ne vois pas comment tu peux espérer que je ne tente pas ma chance, que je lui souffle avec un sourire complice, en essayant de m'éclaircir la voix. Je serais sans doute plus crédible avec le regard moins rougi par la fièvre mais on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a. Et alors que je m'échine à bouder pour lui montrer que je ne suis pas un lapin de six semaines, Sebastian me prend un peu de court : Un massage ? Que je répète avec une moue méfiante.

Je vois que je suis face à un négociateur avisé. Je n'ai même pas vraiment envie d'un massage, mais j'aime bien l'idée quand même qu'il se sente vainqueur. Si je finis par m'endormir sans, je ne rechignerais pas : Peut-être que j'ai un petit peu surréagi, que j'ajoute alors avec un sourire amusé qui perce sur mes lèvres. J'aimerais rire mais la toux me rattrape, et ça rend le mouvement de mes côtes douloureux, en plus de réveiller mes courbatures. Bon sang, j'ai l'impression que je n'en sortirais jamais.

J'en boirais la moitié, de ta mixture des enfers, que je lui annonce alors en essayant de conserver une moue boudeuse de circonstances : Tu as pensé à parler à Faith de ton masochisme assumé ? C'est son corps de métier, simple question en passant, visiblement, il aime souffrir alors, il peut sans doute avoir quelques astuces pour maximiser son plaisir : Elle a probablement de très bons conseils à te donner, que je plaide en la faveur de la métisse, avec un petit air moqueur. Mais si elle te parle d'une balançoire, pense à Amanda avant moi s'il te plait !

Mes yeux se concentrent un temps sur le traité dont il me parle, et si j'ai cinquante questions qui me viennent, je n'ai même pas le temps de les lui poser quand il m'interrompt : Je me fais arnaquer quelque part, que j'ajoute alors en plissant le regard. La mixture verdâtre de ne me donne absolument pas envie de surcroit : J'exige réparation, que je lui souffle fermement, interrompu par une nouvelle toux qui m'agace plus qu'autre chose : Et le résumé complet de ce que j'ai raté évidemment, je plaide pour ça depuis tout à l'heure, ça serait dommage d'oublier l'essentiel, non ?

Je soupire et me résigne. Le goût cependant m'arrache une grimace tandis que j'avale ça comme je le peux : Oh bon sang, c'est ignoble, que je grogne avant de toussoter, la gorge en feu à cause d'une bêtise : J'ai... mes yeux s'embuent de larmes : J'ai avalé de travers... que je souffle en essayant de retrouver mon air, sans vomir ce que je viens de prendre. Voilà qui serait contre-productif. Je parviens à regagner mon air au bout d'un long moment, après avoir un peu fait paniquer Sebastian au passage. Bon, c'est le moment où tu me racontes, que j'ajoute, un peu plus apaisée. Si tu commences par l'histoire de Tchoupi, je te frappe à la gorge, que je l'avertis simplement. Je suis sérieuse.




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
Le meilleur des trois
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3671
Sujet: Re: Fever Night    Jeu 12 Jan 2023 - 23:37
« Oui un massage. Sache que je masse très bien mademoiselle… »

Je ris doucement a l’écoute d’une phrase que je découvre sans savoir que je vais bientôt entendre en boucle. Même si c’est très vrai qu’Olivia a du mal a faire dans la demi-mesure, les choses ne vont pas s’arranger dans les mois qui suivent. Une nouvelle quinte de toux inquiétante vient mettre un terme a ce moment léger et ne fait que confirmer mon intention de lui faire prendre ce remède que je ne lui envie pas.

« Si tu ne bois que la moitié tu vas juste faire durer un peu plus le supplice. »

J’ai l’impression d’être avec la cuillère de purée devant les enfants de mon frère avec lesquels il faut négocier chaque bouchée. A la différence qu’Olivia est censée être une adulte a peu prêt raisonnable.

« Visiblement, elle doit penser que tu as le même travers puisque c’est elle qui a fait cette potion. Quant a cette balançoire, ce n’est pas celle que tu voulais absolument me faire essayer avec toi ? Maintenant, on ouvre la bouche ! Plus vite ca sera fait, plus vite tu seras débarrassée. »

C’était un peu plus simple quand elle était a l’article de la mort mais, avec une patience infinie, elle finit enfin pas accepter de le prendre et j’ai un moment de panique avant de comprendre qu’elle a juste fait une fausse route.

« Respire doucement… par le nez »


Je respire mieux quand elle aussi arrive a respirer normalement. Je la prends contre moi et nous calle dans le lit, quitte a raconter une histoire, autant être bien installée.

« Mince moi qui espérait vraiment te séduire avec Tchoupi est malade… heureusement que tu n’es pas en état de te battre. Sinon… que te raconter… Il était une fois une imprudente qui avait voulu, comme a son habitude, trop en faire. Elle finit par tomber malade. Durant 5 jours de fièvre, piégée entre mauvais souvenirs et fantômes du passé, elle ne pouvait même plus grimper dans les arbres pour y mettre des robes de marier ou supplier pour aller faire de la balançoire… d’ailleurs se souvenait elle seulement d’avoir tester le premier chauffe-eau du domaine… et voila. Fin de l’histoire ! Ca t’a plus ? »





Those days are over.

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Chat noir
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2963
Sujet: Re: Fever Night    Ven 13 Jan 2023 - 0:40
Quoi, j'ai voulu faire ça ? Je fronce les sourcils, je crois que l'idée me fait surtout mal à la tête maintenant, en plus de m'horrifier au passage : Mais... Pourquoi ? Je ne me souviens pas de ça spécifiquement, je ne vois pas dans quel moment j'aurais pu vraiment me porter volontaire pour... Ce... Truc. Alors que je me cale contre lui après avoir fini de tousser à m'en décrocher les poumons, un soupir m'échappe. J'ai finalement le droit à cette histoire que j'attends depuis un moment, la tête toujours lourde de fièvre et de migraine.

Bon sang, tu as passé cinq jours vraiment insupportables, que je souffle après un petit temps, en relevant le regard vers lui : Et tu es toujours là ? Non, ça n'est plus du courage à ce niveau-là : c'est simplement de la folie. Je viens lui embrasser tendrement la joue, avant de caler ma tête dans le creux de son cou. C'est quoi cette histoire de chauffe-eau ? Que je souffle en minaudant un petit peu, plutôt curieuse. Et de quel souvenir tu parles ? Sans doute de ces drôles d'impressions que j'ai eu à mon réveil. Je pose trop de question ? Que je rajoute finalement, avant de tousser un peu.

_____________


Je n'ai pas encore le droit de trop quitter le lit, Sebastian est pire qu'un dragon dans le genre. Mon champ d'action se limite à la chambre et la salle de bain, il arrive que je puisse m'aventurer jusqu'à un fauteuil devant la cheminée, mais ça n'est pas sans une armée de couvertures pour que je n'ai pas froid, et qu'il veille avant à ma sécurité. Il exagère un petit peu, mais j'imagine que je ne sais pas à quel point il a été inquiet pour moi ces derniers jours. Je le scrute, sur un autre livre, avant de me redresser et de lui saisir la main.

Tu me rejoins ? Que je lui demande avec un sourire. La fièvre se fait plus rare. Les migraines me tiennent parfois plusieurs heures, la toux a du mal à me quitter. Il faut dire que je suis terriblement attachante. Le pire étant surtout la fatigue. Pour moi, mais surtout pour lui, qui n'a pas eu des nuits très reposantes ces derniers temps. Je le laisse s'installer à côté de moi, et sans rien tenter pour faire basculer notre étreinte, je le laisse profiter de deux heures de sommeil plus que méritées dans le creux de mes bras.

Lorsqu'il émerge, je n'ai pas vraiment fermé l'oeil pour ma part. La configuration est différente. C'est moi qui lis le livre qu'il a laissé sur la table de chevet, et lui qui semble revenir de loin. Ce n'est pas exactement la définition de la sieste crapuleuse mais tu avais l'air d'en avoir besoin, que je souffle en venant sourire doucement. Je marque ma page et me rallonge à ses côtés, le temps de gagner ses lèvres quelques instants. Sebastian, que je lui murmure tout bas, un peu sur le ton du secret : Tu penses que c'est le bon moment pour me parler de cette autre personne qui ne veut pas te laisser tranquille ?




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
Le meilleur des trois
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3671
Sujet: Re: Fever Night    Dim 15 Jan 2023 - 11:22

Je lui caresse les cheveux en m’amusant de son étonnement. Personnellement, je pense que plus rien ne peut plus me surprendre venant d’Olivia. Evidemment, je me trompe surement connaissant la damoiselle. Sentant bien une pointe de gène et incapable de savoir si, le jour de Noel, c’était l’alcool qui avait parlé ou si cela avait juste libéré sa langue quant à ses envies, je me sens de la taquiner quand elle me demande pourquoi :

« Tu es la seule à pouvoir répondre à cette question. Y a-t-il d’autres choses que tu affectionnes sous la couette, et pas que si je comprends bien, que je suis censé savoir pour te satisfaire ? D’ailleurs, il faut que prévois une installation de balançoire ici aussi ? »

Je m’arrête dans ce début de joute dès qu’elle est secouée d’une nouvelle crise de toux. A part lui frotter doucement le dos sans savoir si cela la soulage ou pas, je me sans désagréablement démuni pour l’aider. J’avise qu’elle lutte un peu trop pour son état. Je lui rendant son geste tendre par un baiser sur son front encore bien trop chaud avant de la serrer contre moi et presque la bercer tout en lui répondant :

« Outre le fait que cela soit ma chambre, n’oublie pas mon masochisme… on verra pour le chauffe-eau et le reste plus tard. Repose toi Olivia. Je reste près de toi. »

Et je ne mens pas, quitte a rester dans l’inconfort de cette position qui semble soulager ses poumons, je ne bouge pas d’un millimètre jusqu’à ce que sa respiration, sifflante et laborieuse, se fasse régulière.

Le temps file doucement encore, Olivia semblant gouter à un repos moins fiévreux mais je reste sur mes gardes. Je ne suis pas médecin mais cette grippe me semble anormalement longue au point que j’ai n’ai pas besoin d’aller sur Doctissimo pour que d’autres nom de maladie me tourmente : pneumonie, cancer… En fait, je ne peux pas m’empêcher de repensera à l’agonie de ma mère, ou je n’avais pu être que le spectateur impuissant pendant des semaines.

J’essaye de veiller au mieux sur elle et c’est un travail de tous les instants. Luttant de plus en plus pour lui faire avaler son remède, de moins en moins pour lui faire prendre des bouillons. Je n’y vois que du positif et m’accroche à cela. Avec patience, je l’aide régulièrement à se lever et a reprendre doucement des forces, profitant de ses moments de sommeil pour avancer dans mes plan pour les siens.

Je suis prêt du lit, relisant la même page d’un ouvrage sur l’évolution de l’ingénierie dans les chantiers maritime depuis l’antiquité, quand je sens sa main se poser sur la mienne et la serrer. Je relève les yeux pour croiser son regard quand elle me demande de la rejoindre, posant mon livre. Même si j’ôte déjà mes chaussures et mon pull pour me glisser sous les couvertures avec elle, pour la forme, je grogne avec humour :

« Même pas bonjour avant ? Est-ce bien raisonnable mademoiselle ? Je savais bien que je n’étais qu’un objet sexuel pour toi. »

Je me blottis contre elle et le sommeil me rattrape un peu trop vite a mon gout. Je ne sais combien de temps je dors mais quand je réouvre les yeux Olivia est en train de lire mon livre. Je me sens épuisé et me fait violence pour étirer mes muscles au lieu de me rendormir comme le réclame mon corps. Je lui souris, pas bien réveillé, a sa remarque :

« C’est ça d’avoir choisi un petit vieux comme compagnon. Ça commence par une sieste et ça finit par se coucher avec les poules. Sinon, que penses-tu l’ingénierie civile au travers des âges ? »


Je n’ai pas le temps de me redresser qu’elle revient se lover contre moi. Spontanément mes lèvres trouvent les siennes avant que je me fige a sa question. Je pense pas qu’a un seul moment ce sujet sera le bienvenue, je n’ai absolument pas envie d’en parler pour autant je lui dois. Je soupire et me passe la main sur le visage sans me rendre compte que, instinctivement, je me suis décalé d’elle. Ce n’est pas un geste de rejet, c’est juste parce que, au fond de moi, je sais que l’aimer va la tuer.

« Je pense qu’il n’y aura jamais de bon moment pour parler de cela. Pour le moment, je suis tranquille, puisque je suis mort. »


Sauf que je risque de faire concurrence a JC dans pas longtemps. Avec un peu de chance je pourrais circoncire « la bonne nouvelle » ou jouer sur le fait que c’est un imposteur qui essaye de profiter de la notoriété d’un mort, mais j’ai passé l’âge de ne croire qu’en la chance depuis des lustres. Est-ce que le Grand Maitre a été affecté par mon décès, même s’il l’avait prémédité ? Quand je repense a l’enchainement et la façon de faire, je suis presque certain que oui, mais Je ne suis pas pressé de le découvrir a quel point je peux avoir raison ou tort. Je fixe le plafond du lit, pour tenter d’expliquer, avec une certaine pudeur :

« Disons juste qu’une personne gradée chez les Oblivions a marqué son intérêt pour ma petite personne. Je n’ai pas vue les signes, parce que je ne m’y attendais pas, mais a la lumière de sa déclaration, cela a expliqué beaucoup trop d’horreurs pour s’assurer que je reste « disponible ». Si j’ai quitté Portland au lieu de continuer a jouer les passeur c’est que cela devenait… intenable. Je pense qu’il n’y a rien a dire de plus sur le sujet mise a part que si cette personne apprends ton existence… je ne préfère même pas y penser. »

Non, je connais trop la créativité de Johnny. En fait, je n’arrive même pas a dire que c’est lui. Je sais que j’ai alerté Stan sur le pouvoir qu’avait le Grand Maitre pour fasciner les esprits. Même si j’estime être d’un mental fort et capable, 3 ans « a jouer » son ami, son confident, avant de refuser de jouer plus, ne sont pas anodins. Il y a, malgré tout, une sorte de loyauté qui reste pour ce fou qui orchestre tant d’atrocités. Un sentiment que je n’assume pas et que seul le Remant semble être capable de comprendre. Je me sens l’envie de quitter le lit, trouvé un verre et la bouteille qui est resté sur la table basse comme à chaque fois que je m’aventure un peu trop vers Portland en pensée, me rappelant que c’est là ou je terminerais très probablement mes jours.

« Si les choses tournaient mal, rappelle-toi que tu as promis de ne pas t’en mêler et me faire confiance pour m’en sortir. Si tu as besoin d’aide quand je ne serais plus là, je sais que les IF et Daemon seront là pour toi. »

Je sors finalement du lit pour aller me servir d’une main tremblante cette délivrance pour mes nerfs et mes contradictions dont j’ai un peu trop conscience.




Those days are over.

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Chat noir
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2963
Sujet: Re: Fever Night    Dim 15 Jan 2023 - 14:56
Oui bien sûr, prévois donc ça, je serais ravie de l'utiliser avec toi, je regrette immédiatement mes mots à peine je les ai prononcé, et si je ne les rumine pas trop longtemps à cause de la fatigue et de la fièvre, j'ai conscience qu'avec Sebastian, la blague peut aller très loin. Le pire étant que par fierté et égo, je ne me démonterais pas, même si toute l'idée du mécanisme me met franchement mal à l'aise. Ce qu'on n'a pas inventé pour s'envoyer en l'air...

J'ai un sourire à son réveil, coulant un regard tendre dans sa direction : Oh ce livre ? Vraiment passionnant, en revanche, je ne suis pas sûre d'avoir compris l'intrigue : c'est quand que le personnage principal doit rentrer en scène pour tuer son ennemi et séduire la princesse ? Que je demande avec un air amusé sur le visage : Et puis ça n'est pas banale de mettre des plans des bateaux, je veux bien que ça soit central dans l'histoire mais il y en a beaucoup, là, je retourne le bouquin soudainement : Ou alors c'est une notice de montage ? Je ne la tenais peut-être pas à l'endroit !

A dire vrai, je n'ai pas tout compris, il y a des passages parlant de termes trop techniques qui m'échappent totalement. Mais sur la partie histoire et mise en place, j'y ai trouvé mon intérêt. Ça t'aide vraiment avec ce que tu souhaites faire à la Marina ? J'imagine que ça lui donne des idées, ou au moins des réponses à des questions pratiques. J'ai bien fait de te mettre le grapin dessus. Et en plus ça ne va rien me coûter vu que j'ai réussi à t'inviter dans mes draps ! Bon non, ça n'est pas pour ça, mais pour une histoire de dette. Admettons, je préfère ma version des faits, bien plus amusante.

Mais l'expression de Sebastian se referme rapidement alors que j'aborde de moi-même la question qui ne s'est pas posée jusque-là. Et le constat est douloureux alors qu'il s'écarte de moi. J'ai l'impression d'un rejet qui m'empêche de bouger pour revenir récupérer ce que je veux. Je te trouve encore bien vif encore pour un mort, sans mauvais jeu de mots, que je lui souffle en pinçant les lèvres. J'imagine qu'il s'attendait à mieux comme réveil, et qu'il n'est pas totalement ravi d'avoir à en parler.

Je le laisse faire, en fronçant les sourcils. Jusqu'à ce qu'il se relève et s'éloigne pour de bon. Dans mon corps, c'est la dégringolade, j'ai l'impression que mon cœur vient de retomber dans mes hanches, sans sécurité pour ralentir la chute. C'est presque pire qu'un rejet dans mon esprit. Donc, si je comprends bien tout... que j'articule en essayant de maitriser ma voix. Un des leaders a voulu te... Séduire dans un groupe qui, vu comment tu m'en parles, n'aurait pas toléré une histoire d'amour entre vous, tout en sachant que tu n'as pas l'air d'être très porté sur les hommes non plus ?

Je l'interroge du regard, il me rappelle ma promesse, même si elle n'a pas été articulé comme ça. Et il a pris ses dispositions pour que là-bas, tu n'aies jamais en tête d'être avec qui que ce soit. C'est ce qui te fait dire que s'il apprend mon existence, je subirais le même sort que les autres, ou pire, pour te faire payer la veste que tu lui as mis, je crois que j'ai compris les grandes lignes. Je crois. Je ne reviendrais pas sur mes mots, que je lui assure simplement. Je ferais en sorte de ne pas te priver de tes chances, c'est tout le contraire de ce que je peux vouloir pour lui.

Je pince cependant les lèvres, en me redressant, je ramène mes jambes contre moi et les étreins de mes bras fermement : Mais ne dis pas ça, que je lui demande comme une faveur, en fuyant son regard. L'idée d'avoir déjà du perdre Calvin, de ne pas avoir réussi à rendre heureux Ludwig qui s'en tire à bon compte en ayant survécu à moi, je n'ai pas envie de l'enterrer lui aussi. Ne me dis pas quand je ne serais plus là, je ne veux pas entendre ça, que j'ajoute simplement. Et je me fiche que les autres soient là ou non pour moi, ce n'est pas ce que je souhaite...




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
Le meilleur des trois
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3671
Sujet: Re: Fever Night    Lun 16 Jan 2023 - 16:12
Je ris sincèrement à son résumé de mon livre, que je ne regarderai plus pareil. S’il y avait du passionnant pour un technicien amateur d'ingénierie, je ne suis pas sur que pour le commun des mortels ce genre d’ouvrage ait beaucoup d’attrait. Enfin, la preuve en est qu’Olivia n’est pas à inclure dans le groupe, pourtant très inclusif, du commun des mortels.

“je ne veux pas te spoiler la fin, mais attendant a du lourd, tel que du béton trempé.Pour te répondre, oui, ca va aider. C’est un véritable challenge de réussir à gérer des chantiers sans grue ni matériaux qu’on est plus en mesure de faire. Se tourner vers l’histoire pour puiser de leur ingéniosité tout en gardant des évolutions techniques, va nous permettre de faire quelque chose d’efficace et robuste.”

Un chantier ca se prépare, surtout un de cet envergure avec autant d’enjeux. J’ai même commencé à réfléchir à quelques systèmes de défense très basiques mais qui pourraient s'avérer utiles maintenant que l’on connaît l’existence des pirates. Toute la gaieté tendre de ce moment s'évanouit presque en un éclair avec ce rappel de mon passé qui n’est pas loin de m'éclater au visage et aussi à ceux de mes proches si je n’y prends pas garde.

Si j’avais fait attention de ne pas trop en dire, Olivia semble intuitivement un peu trop cerné le problème. Je reste les yeux fixé sur la fenêtre, regardant les flocons mollement danser avec insouciance dans le vent, le verre dans ma main tremblante à essayer de ne pas penser a ce qui se passerait si le GM savait que j'étais en vie, que j’avais une famille et même une personne a la place qu’il convoitait. Un frisson me parcourt et je soupire sans avoir envie de demander a la jeune femme comme elle a su que je parlais d’un homme. Je ne confirme ni infirme rien, je me contente de dire, en vidant mon verre:

“Cette conversation ne doit jamais sortir d’ici, a aucun prix. Il n’y a pas que ma vie qui est en jeu dans cette histoire. ”

Je soupire en revenant s'asseoir sur le lit, la tête dans mes mains et lui faisant dos avant d’ajouter:

“Je serais un homme bien, je te dirais qu’il faut arrêter là…”

Sauf que je l'avais déjà prouvé, je ne le suis pas. Je n’agis pas par bêtise, par mauvais calculs, mais par simple égoïsme au final. Je n’ai pas envie d'être un fantôme de plus à hanter les cauchemars d’Olivia et la détruire un peu plus sur ce que le GM aura pu épargner d’elle, en si je fais un faux pas.

“Je veux surtout t'éviter de finir entre leur main, en tant que conjointe du baron ou juste être humain.”

Je me tourne vers elle pour lui faire enfin face avec un regard fatigué. Je ne peux pas savoir ce qui m'attend, je ne peux que présumer en étant rongé de connaître le sort réservé aux traîtres et leurs proches chez les Oblivions. J’avise, enfin, de ses traits tirer et je m’en veux de m'être laissé aller dans un sujet aussi abrasif alors qu’elle n’est même pas remise. Je me décale pour me mettre à côté d’elle et lui prendre la main afin de la serrer entre mes doigts.

“Olivia… en parler ou pas en parler ne changera rien a ce qui devra arriver. On s’est dit pas de mensonges, tu savais dès le départ que je suis en sursis… je ne peux pas t’offrir plus que ça, même si je le voudrais.”


Que je paye mes erreurs est une chose, que d’autres payent a ma place, ca ne passe pas.




Those days are over.

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Fever Night    
Revenir en haut Aller en bas  
- Fever Night -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: