The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Figurines Funko Pop : 2 achetées = la ...
Voir le deal

Fever Night
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
Le meilleur des trois
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3671
Sujet: Fever Night    Sam 7 Jan 2023 - 15:48
Des jours qu’Olivia lutte contre une fièvre dévorante et que je veille sur elle jour et nuit, goutant les affres de l’impuissance. Je suis de ceux qui savent qu’on ne tombe pas malade avec un coup de froid, une certitude scientifique largement prouvé, pour autant, que cela soit du a la faiblesse de sa blessure ou la cavalcade dans la neige, la jeune femme a contracté la grippe.

Si au temps du paracétamol et des arrêts maladie, c’était déjà une maladie tueuse, a celui des tisanes et des cataplasmes, c’est encore pire. La liste des choses que j’ai mal faites est longue. J’aurais dû le porter d’entrée de jeu, je n’aurais pas dû la laisser seule en fin de convois… je n’aurais peut-être même pas du mêler ma vie a la sienne comme nous l’avons fait. Mais ça ne sert plus à rien de refaire le monde avec des « si », pour le moment, a part veiller qu’elle sache manger, boire et que la fièvre ne monte pas trop haut, je ne peux pas faire grand-chose de plus pour l’aider dans son combat contre la maladie.

Je reste à son chevet, ne quittant que peu la chambre. J’avance sur un bricolage dans la salle de bain quand elle dort profondément ou m’accorde un peu de repos aussi, mais c’est bien les seules rares occupation que je m’accorde quand je ne suis pas à la rafraichir avec un linge humide ou la redresser pour lui faire avaler, bon grès mal grès, les décoctions odorantes censées la soigner.

Depuis la fin de journée, j’ai l’impression qu’elle met plus de vigueur pour repousser les breuvages nauséabonds et qu’elle est un peu moins pale. Elle est toujours brulante mais j’aime a pensé que cela reste mieux qu’en début de journée. La main dans la sienne, je lui fais la lecture de l’assassin royale alors que le jour continue de décliner dehors.




Those days are over.

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Chat noir
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2963
Sujet: Re: Fever Night    Sam 7 Jan 2023 - 16:00
Une nouvelle toux qui me cueille dans un sommeil troublé, j'émerge sans le faire, avant de retomber inconsciente rapidement. Il y a un monde qui continue autour de moi mais je suis incapable de le suivre d'une quelconque manière. Je n'en ai pas la force, pas la volonté non plus, je suis éreintée et incapable de bouger de toute façon. La tension me saisit le ventre, la poitrine, ou alors est-ce ce poids qui pèse sur ma cage thoracique.

J'ai du mal à m'empêcher de trembler malgré les couvertures sur moi. Le froid semble venir de l'intérieur de mon corps, comme un glaçon qui s'obstine à ne pas fondre. Je me sens toujours glacée, mes quelques moments de conscience sont difficiles et m'empêchent de relier les événements entre eux. Lorsque je dors, enfin quand je crois dormir en tout cas, mes rêves sont un mélange obscur de souvenirs et d'angoisses. La constante est la présence de Sebastian, de qui j'entends la voix à cet instant en émergeant doucement.

Mes doigts se resserrent autour des siens, je n'ose pas bouger tant j'ai l'impression d'être courbaturé de partout et épuisée. Mais mon regard se lève vers le plafond de l'infirmerie, que je ne reconnais pas. J'ai l'impression d'entendre les pas de courses de deux enfants qui jouent sur le parquet. Le bruit étouffé de la neige dans laquelle on marche. Et puis, sentir la présence rassurante de l'homme que j'aime.

Amore... Ma gorge est sèche, ma voix enrouée, ma respiration difficile. Mon crâne boue à cause de la fièvre. Je ne sais pas où je suis à dire vrai. Où... où est Nicolas...? Je plisse le regard, confuse et trop fatiguée pour me relever, j'ai tout juste la force de serrer sa main. Il faut qu'il rentre... il... il va attraper froid sinon... Je ne sais plus ce que je raconte non plus. Tu peux... aller... Vérifier pour son manteau et son bonnet. Mais je secoue la tête, et me redresse difficilement de mon lit. Je vais aller voir...




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
Le meilleur des trois
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3671
Sujet: Re: Fever Night    Dim 8 Jan 2023 - 1:20
Je sens ses doigts légèrement bouger dans les miens et serrer un peu plus les miens. Immédiatement je cesse ma lecture et pose mon livre pour me pencher vers elle, espérant un réveil, même fugace.

« Olivia… »

Elle ouvre les yeux et je vois son regard aussi épuisé que fiévreux fixer le plafond comme si elle ne le voyait pas. Je me positionne a coté d’elle et caresse doucement sa main priant pour avoir une réaction de sa part.

« Olivia, tu m’entends ? »


Elle se met enfin a parlé après un moment qui me semble incroyablement long ou j’ai le loisir de mesurer a quel point sa respiration semble laborieuse. Je ne suis pas sur que son « amore » me soit destiné, mais ce qui me glace le plus est plus la suite. Je ne suis pas superstitieux, parler de fantôme n’est pas un signe pour moi, mais faire revivre à cette mère la perte de son enfant, par contre, me semble d’une cruauté sans limite. Je l’aide a se redresser, callant un oreiller derrière elle avant de me glisser contre elle pour la soutenir dans le lit et la serrer dans mes bras.

« Ne t’inquiète pas pour Nicolas, il n’a pas froid… il faut que tu te reposes. J’irais voir plus tard, quand tu auras pris tes médicaments. Tu te sens comment ? »

Elle est brulante et je prends le flacon avec la mixture d’herbe censée faire descendre la fièvre, de plus en plus incrédule quand a ses véritables effets. De la poudre a perlimpinpin, du placebo tout au plus, au regard de l’état d’Olivia depuis des jours. Pour autant, je n’ai rien d’autre sous la main et je lui tends un verre avec le remède pour le porter a ses lèvres sèches :

« Tu vas boire un peu… ca va te faire du bien.»





Those days are over.

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Chat noir
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2963
Sujet: Re: Fever Night    Dim 8 Jan 2023 - 1:46
Comment est-ce que je me sens ? Le moindre mouvement semble aspirer toutes mes forces, j'ai chaud et froid en même temps, l'impression que chaque frisson absorbe ce qu'il me reste d'énergie et que je n'en verrais jamais le bout. Mais la tête lourde, je vais résumer ça par un : Fatiguée, qu'il comprendra. Je peine à suivre tout ce qu'il se passe alors qu'il m'aide à me redresser et à m'installer, les mâchoires qui claquent, j'ai du mal à respirer et à raccrocher avec la réalité en me blottissant contre lui. Mon corps entier me fait souffrir... Je ne pensais pas ça possible. Et pourtant, la vie me surprendra sans doute toujours. Je crois n'avoir jamais été dans cet état. Et j'ai tellement froid...

C'est le pire. Je pose ma tête contre son épaule, en essayant d'aller chercher sa chaleur. C'est tellement paradoxal parce que j'ai l'impression qu'il est bouillant à côté de moi et que ça ne fait pas sens avec ce que devrait être la réalité. Je compose avec ce qu'il fait. Mes médicaments ? Quelques gorgées soulagent ma gorge en feu, mais le goût me revient et m'arrache une grimace dégoûtée : C'est... C'est immonde, que je souffle. Depuis quand Calvin fait des préparations aussi ignobles ? Je tousse, les poumons torturés et la respiration lourde tandis que mon crâne semble désespérément lourd.

Il ira voir Nicolas plus tard. Très bien. Ne l'amène pas ici... Je ne veux pas qu'il attrape ce que j'ai... Je relève mon regard fiévreux vers lui, si je reconnais Sebastian, mon esprit est incapable de faire le lien. Tu ne devrais pas être là... Tu vas tomber malade, à cause de... De moi... Je tousse, me réfugiant dans les manches de cette chemise, avec l'impression d'être trempée jusqu'aux os, la nuque humide à cause de la fièvre qui m'arrache un frisson si désagréable. Mes paupières aussi sont lourdes, mes yeux emplis de larmes de fatigue. Je reviens dans son cou doucement, pour profiter d'une présence qui me rassure.

Parce que je n'ai plus que ça. Défaite de mes armes, de mes forces, de ma volonté, affaiblie et loin de ma famille, je me refugie dans le dernier abri qu'il me reste. Il te ressemble... Tellement... que je murmure contre lui, la voix éteinte par la toux. Tu... Tu m'as manqué... Il n'y a rien de plus vrai que ça actuellement, dans ce délire induit par la fièvre qui me dévore le cerveau. Je comptais sur toi... Sur ta promesse, et... le souffle sifflant, je soupire en essayant de ne pas tourner de l'oeil. Il me faut me concentrer, avec une supplique quand ma main s'agrippe à son vêtement : Je veux que tu restes...




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
Le meilleur des trois
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3671
Sujet: Re: Fever Night    Dim 8 Jan 2023 - 2:32
Je l’écoute me confirmer ce que son visage disait déjà : elle est épuisée et souffre. Je resserre un peu mon étreinte et résiste à l’idée de tirer la couverture son corps déjà bien trop chaud. Il faut la refroidir et éviter que la fièvre ne grimpe plus. Je lui dégage une mèche de cheveux collés par la sueur de son visage et je ne la pense pas loin de l’article de la mort quand elle accepte de prendre son médicament sans négociations ou protestations. Même si j’ai souvent prié pour qu’elle soit plus conciliante et a l’écoute, je crois que je regrette plus que jamais mes souhaits devant cette docilité dolente qui me donne envie d’aller rechercher Faith.

Je lui tends immédiatement un verre d’eau alors qu’elle est secouée d’une quinte de toux et que je redoute qu’elle vomisse le remède. J’essaye de lui arracher un sourire en tentant une pointe d’humour :

« Je transmettrais tes appréciations au chef pour qu’il revoit sa recette. »


Mon maigre sourire retombe immédiatement alors qu’elle me reparle de son fils. Je ne sais pas si j’ai bien fait de lui cacher les choses, sans pour autant lui mentir franchement. Mais je ne me sens pas de lui infliger de revivre ce deuil qui l’avait déjà tellement fait souffrir. Je me contente d’hocher la tête. Oui il n’a plus froid, du moins, je le pense, de la ou il est, comme je ne pourrais pas le lui ramener même si elle me le demandais. Je m’adoucis quand je croise son regard :

« Ne t’inquiète pas pour moi. Quand je serais malade tu seras remise et ca sera a ton tours de t’occuper de moi. »


Une crise de toux la secoue a nouveau et a part lui frotter doucement le dos, trempée de sueur, et l’aider a se blottir contre moi, je ne peux pas faire grand-chose de plus la soulager. Je sens bien les tremblements qui secouent son corps alors que ses paroles se font plus délirante. Je me raidis quand elle semble parler a une autre personne que moi. Son mari peut être ? Une fois de plus, je ne me sens pas de lui infliger plus de peine qu’elle en a déjà vécue et ne dit rien pour lui révéler sa méprise. Je lui embrasse le font avec tendresse en lui disant :

« Je vais rester Olivia… je te le promets… »

Elle est chaude, beaucoup trop chaude… Faute de mieux, je la soulève en même temps que je sors du lit pour aller, d’abord vers la cheminer, puis vers la salle de bain. Dans ma première étape, c’est a une main, pour ne pas lâcher la jeune femme, que je prends la pince pour attraper des briques d’argile qui sont dans l’âtre depuis le matin pour le mettre dans sceau avant de changer de pièce.

Ma salle de bain porte la trace de ce séjour prolongé au domaine et mes nouveaux aménagements. Mon bricolage, que j’espérais lui montrer d’une façon plus intime trône au-dessus de la baignoire. A première vue ce n’est qu’un cylindre métallique mais, au-delà du système rudimentaire qui va nécessiter plus de temps de ma part, c’est surtout un chauffe-eau de fortune fort efficace. Je fais tomber les briques dans le haut tout en expliquant a la jeune femme épuisée et tremblante.

« On va essayer de faire tomber la fièvre avec un bain tiède… Je reste avec toi… »

Après m’être assuré que les briques n’avaient pas trop chauffer l’eau, j’ouvre le mécanisme qui permet de vider en partie le contenue de l’eau dans la baignoire avant d’y déposer, le plus délicatement possible et avec ses vêtements, la jeune femme. Je garde un bras sous ses épaules pour la maintenir sans qu’elle ait à faire des efforts. J’essaye de la garder éveillée comme je le peux :

« On essaye de rester 10 min d’accord ? Ensuite je te sèche et te trouve des vêtements propres… Tu te sens comment ? Tu veux me parler de la fameuse promesse ?»




Those days are over.

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Chat noir
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2963
Sujet: Re: Fever Night    Dim 8 Jan 2023 - 3:06
Je ne sais pas... Si je dois te dire à quel point j'ai hate, parce que je ne lui souhaite pas d'être malade comme je le suis. Même si je n'aurais aucune hésitation à prendre soin de lui avec une situation inversée, je refuse qu'il souffre à ma place. Alors, à savoir si je porte le poids de plusieurs punitions, et peut-être une partie des siennes, je préfère les encaisser si ça peut le faire rester à mes côtés un peu plus longtemps. Ma main sert la sienne, je ferme les yeux au contact de ses lèvres sur mon front, comme soulagée de sa présence et meurtrie d'une promesse qu'il ne respectera pas encore.

Je commence à le connaitre, un peu trop bien. Je sais qu'il n'en est pas capable. Pourtant dans mon esprit délirant, où il superpose l'image de Sebastian, j'ai l'impression d'avoir invoqué une manière de conjurer ce fantôme qui me hantera encore longtemps. Je me maintiens à son cou, avec les dernières forces que j'ai en stock, en hochant la tête avec la dernière vigueur qu'il me reste quand il évoque le fait que ça servira à faire baisser la fièvre. Heureusement qu'il m'y pose rapidement et que je n'ai pas la hargne pour lutter, car le contraste de température m'arrache un cri surpris...

Qui me réveille presque. Je déglutis, en serrant mes bras contre moi-même, ramenant mes jambes contre mon torse. Il n'est pas tiède, ton bain, que je lui annonce avec une voix de reproche. Il est gelé... Et ça se voit aux tremblements que je ne peux pas contrôler. Cette fois, mes mâchoires claquent sans que je parvienne à temporiser les gestes compulsifs de mon corps. Dix minutes, que je répète doucement, en venant m'agripper de mes deux mains sur le bord de la baignoire : Je peux le faire, que j'ajoute avec une ferme résolution.

Je ne sais pas si je peux vraiment, mais si lui me dit que j'en ai besoin et que c'est nécessaire, alors je ne vais pas contester. Je n'aurais pas la force de sortir de là toute seule de toute façon, et paradoxalement, ce contraste de température me fait du bien. Le bout de mes doigts est endolori par le froid, mais je viens les passer doucement sur sa joue à sa question. Me voilà à pincer les lèvres, à contenir l'émotion qui me tord autant le cœur que le ventre. Je- J'hésite. Mes yeux s'embuent si vite que je ne le contrôle pas. Je n'ai pas réussi, sans toi à...

A l'aimer, à l'éduquer. Je repense au fait que je l'ai abandonné, que j'ai été indigne de la tâche qu'il m'a confié. Mes doigts cessent de lui effleurer la joue, comme si je me brûlais à son contact, trop réel. Tu aurais dû être là pour lui, parce que je suis... Je suis nulle là-dedans, pour notre fils. Je suis nulle pour prendre soin de lui et je n'arrive pas à le sauver de moi-même. Je n'arrive pas à lui transmettre toutes les belles choses qu'il devrait ressentir. Je ne ressens que la sècheresse de mon cœur, celui qu'elle m'a légué et la malédiction qui m'assomme désormais. Pas les beaux souvenirs et les moments d'amour. Pas cette chaleur d'un abri qui m'a permis de survivre à mon propre foyer.

Je me dégage doucement de ce bras qui me retient dans le dos, nouant simplement mes doigts à sa main : J'en ai besoin, lentement, je m'immerge totalement, jusqu'à la tête, pour dégager cette impression de seconde peau moite qui me saisit. Un soupir de soulagement m'échappe, je me sens paradoxalement beaucoup mieux avant d'obtenir de l'aide pour me redresser. Soufflant un grand coup, tremblante toujours, je lève timidement le regard vers lui. Tu dois me détester, à sa place, je crois que je me trouverais pitoyable. Je suis un poids pour toi, je te fais perdre ton temps, mais j'essaie vraiment... Vraiment... fort. Très fort. De ne pas être un boulet. Je crois que je suis maudite, que j'ajoute, le regard dans le vide.




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
Le meilleur des trois
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3671
Sujet: Re: Fever Night    Dim 8 Jan 2023 - 10:46
Je me doute bien que l’expérience ne doit pas être agréable, l’eau a juste eu le temps de chauffer un peu. Moi qui espérais vraiment que la surprise de ce chauffe-eau a l’ancienne soit un moment joyeux. J’entends sa plainte même si, a mon sens, l’eau reste tiède, presque chaude. Olivia a une tellement montée de fièvre qu’elle doit s’imaginer être dans un bain de glace. Au moins elle semble déterminée a tenir les quelques minutes nécessaires pour que la températures de son corps baisse :

« Je sais… et je n’aimerais pas être a la place de la grippe avec une adversaire comme toi. Je suis sur que tu vas la mettre au tapis quand elle s’y attendra le moins. »

J’essaye de lui sourire, prenant un linge pour humidifier doucement son visage et la délivrer de la sueur qui lui colle a la peau. Je la regarde avec tendresse quand ses doigts humides effleurent ma joue, je vois bien qu’elle est a bout de force et compte intérieurement pour ne pas la laisser une minute de plus que ce qu’il faudra dans l’eau. Mon regard se fait triste et mon sourire se meurt quand je devine de quoi elle parle et a qui elle pense être.

Je lui attrape la main et l’embrasse.

« Tu as fait tout ce que tu as pu Olivia… tu as été seule trop longtemps, mais maintenant je suis là. »

Je la laisse se dégager de mon bras et, sans lui lâcher la main, la regarde se plonger entièrement dans l’eau. J’en profite pour attraper un morceau de savon et, quand elle émerge, je commence a lui savonner avec délicatesse les cheveux et lui ôter le tissus qu’elle porte pour la laver alors que ses yeux se posent dans les miens.

« Pourquoi je te détesterais ? Olivia, tu n’es pas maudite ni un poids. Tu as juste un don pour t’attirer les ennuis. Mais les malédictions n’existent pas… tu es trop forte et battante pour croire a ca. Je sais que c’est compliqué de me croire pour le moment, parce que tu es épuisée, mais crois moi, tu es capable de tout pourvu que tu t’en donne les moyens. »
.




Those days are over.

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Fever Night    
Revenir en haut Aller en bas  
- Fever Night -
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: