The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-38%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
31.19 € 49.99 €
Voir le deal

Like a black cat following you
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Casey Maverick-Summer
Casey Maverick-Summer
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3885
Sujet: Re: Like a black cat following you   Sam 7 Jan 2023 - 23:11
Plus simple sur le moment. Je crois que je comprends pourquoi. Je détourne les yeux parce que je ressens cette vive culpabilité d'avoir voulu céder à cette facilité. Parce qu'il ne s'agit que d'un amas de cellules, qu'il ne ressent rien, pas mes doutes ou mes craintes en tout cas. Et puis les jours ont passé et ce que je craignais s'est confirmé finalement. Qu'est-ce que je peux dire de plus ? Je me sens misérable toujours de garder cette éventualité dans un coin de ma tête alors que... C'est sans doute la chose la plus raisonnable à faire.

Si je l'écoute, j'essaie aussi de ne pas me noyer dans mes pensées et de ne pas donner l'impression que ce qu'il dit ne m'intéresse pas. Au contraire, je crois que ça remue énormément de choses en moi et je le rejoins sur beaucoup de points. Le problème étant qu'il n'y a pas de solutions miracles sur ce coup-là. Les autres ne décideront pas pour nous et... Si Stanley me fera part de son avis, évidemment... C'est à moi que reviens le dernier mot dans tous les cas. Je ne veux pas aller contre ses attentes, mais comme lui, je ne sais pas si j'ai les reins pour survivre à la fin de notre couple si elle doit advenir...

Et si nous ne redressons pas la barre. Les choses s'enchainent vite, trop parfois. Stanley, je pince les lèvres, essayant de ne pas me trouver encore dépassée : S'il arrive quelque chose. Si on ne doit plus être ensemble un jour, parce que... Parce qu'on n'y arrive plus, ou parce que l'un de nous n'est plus là : Tu es le seul que j'aimerais, le seul qui sera le père de mes enfants, j'ai besoin de le dire et j'ai besoin qu'il l'entende. Le seul, c'est tout, il ne peut pas y avoir autre chose que lui. Mieux que lui, pour moi. J'ai trouvé ma parfaite pièce de puzzle. Je hausse les épaules.

J'ai peur aussi, constamment, sans doute cent fois plus que lui, du moins de ce que j'en montre. De perdre Esther, de te perdre toi, ou ma sœur, même si nous ne parlons plus : Mais par-dessus tout, je suis terrifiée à l'idée de ne plus jamais pouvoir ressentir ce que je ressens avec toi. Le vide que tu as laissé l'an dernier, je ne pourrais jamais le vivre une seconde fois, je n'en aurais pas la force, à part en devenant à mon tour un fantôme qui ne vibre plus de rien. Et nos enfants sont comme toi : Ils prennent toute la place, ici, que je souffle en posant la main sur ma poitrine.

J'esquisse un maigre sourire. Ce bébé ne nous sauvera pas. Mais je sais que si tu es son père, il prendra aussi de la place, là, ma main ne quitte mon cœur que pour venir se poser sur le sien : Alors je ne sais pas encore si c'est la bonne solution. Et je ne sais pas si je suis prête, probablement pas. Je sais que je ne veux pas donner l'impression de remplacer Esca, puisque c'est impossible et impensable. Je ne sais pas si c'est bien ou mal, je crains juste de regretter si je le fais, là où je suis sûre que je ne regretterais pas si je ne le fais pas, c'est stupide, n'est-ce pas ? J'ai juste peur constamment de vous perdre...




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3937
Sujet: Re: Like a black cat following you   Lun 9 Jan 2023 - 21:09
Stan tendit le bras pour prendre la main de la jeune femme alors qu’elle lui déclarait son amour si spécial. Il la pressa un instant, pinçant les lèvres à son tour.

- Je sais, souffla-t-il. C’était pour cette raison qu’il ne craignait jamais de jouer au gros lourd avec elle. Qu’il savait rester persévérant à chacune de leurs prises de tête. Il était tenace parce qu’il avait une foi inébranlable dans ce lien qui les unissait. Même quand tout partait à l’eau… Tu sais c’que tu r’présentes pour moi aussi, ajouta-t-il. Il ne l’exprima pas davantage, car il le lui avait déjà dit des centaines de fois.

Elle lâcha sa main pour la poser sur sa poitrine, avant de la poser contre la sienne. Elle exprima ce qu’elle ressentait aussi. Des idées toujours un peu fouillis, mais qu’il parvenait à suivre. Il comprenait qu’ils étaient visiblement sur la même longueur d’onde. Ce n’était pas le bon moment, mais ça restait la bonne personne. Ça changeait certainement aussi toute la donne. Il fit un hochement de la tête.

- On n’regrette jamais un enfant quand il est là. Il avait pensé cette phrase quelques jours plus tôt, sans parvenir à se l’enlever de la tête. Tout résidait aussi dans cette idée. Qu’importait le lot de douleur qui l’accompagnait, rien ne pouvait contrebalancer sa simple existence. Viens, n’restons pas là, on va attraper la mort, dit-il finalement, en invitant sa compagne à s’éloigner de la fenêtre. Elle pouvait la fermer au passage.

Il rejoignit le canapé pour s’y assoir avec elle. Ces peurs, qui les prenaient tous les deux aux tripes, c’était précisément ce qui gâchait leur ancienne harmonie. Était-ce la conséquence de la guerre contre les New Eden ? De la parentalité ? Ou simplement de ces longues années dans ce monde chaotique ?

- Viens. Dans un geste, il l’invita à se blottir contre lui. Ne serait-ce qu’un moment. Comment on pourrait s’détacher de toutes ces peurs, à ton avis ? Enchaina-t-il. Même si c’était l’idée, il ne suffisait pas de le dire pour accepter l’inévitable sans le craindre constamment. Stanley le gérait mieux, mais c’était surtout parce que c’était lui qui principalement s’exposait. Tu crois qu’Zi s’y connait un peu sur l’sujet ? J’redoute le moment où j’vais te dire que j’repars en mission, j’sais pas où, lui confia-t-il dans la foulée. Et ce moment approchait. Ça faisait plus de trois mois qu’il était rentré de sa mission près de Colville, et inutile de dire que ça le titillait…


Like a black cat following you - Page 3 41cm
Revenir en haut Aller en bas  
Casey Maverick-Summer
Casey Maverick-Summer
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3885
Sujet: Re: Like a black cat following you   Mar 10 Jan 2023 - 0:17
Je viens poser ma tête contre son torse en l'étreignant doucement. Je peux entendre son cœur battre et ça a quelque chose de rassurant de... Je ne sais pas. Simplement savoir que ça fonctionne encore à l'intérieur. J'ai l'impression de me raccrocher à un fait tangible en étant juste comme ça. Et ses bras autour de moi me rassure au moins. Il y a trop de fois où nous aurions eu besoin d'entendre tout ça sans oser nous le dire. C'est l'occasion de le faire, je crois. C'est pour ça que j'ai osé le faire, sans colère, sans hargne habituelle, sans toutes ces choses qui me parasitent totalement d'ordinaire.

Je relève la tête vers Stanley à sa proposition. La psychiatre ? Il veut... Lui poser ces questions ? Si elle s'y connait un peu ? Je n'en sais rien. Elle arrive à gérer les angoisses d'Esther, elle nous a donné beaucoup de pistes pour en faire autant avec elle, avec la mort d'Esca, son suivi a été encore plus prononcé auprès de notre fille pour lui permettre de comprendre et franchir ce pas difficile. Et pour autant, alors que Stanley parle de ça, j'ai l'impression qu'il vient de trouver une formule magique qui a toujours été sous notre nez.

Tu voudrais ? Que je demande, sans cacher mon hésitation. Je ne sais pas vraiment quoi en penser, j'ai consulté de nombreux psychologue, plus jeune, notamment à cause de mon hyperactivité et de mes troubles de l'attention. Mes parents en ont cependant eu plus besoin que moi pour me supporter. Qu'on... Qu'on aille tous les deux lui parler ? Je pince les lèvres, troublée à cette idée. Je ne sais pas ce qu'on pourrait lui dire et en même temps, je ne sais pas si j'oserais en parler devant elle, tout simplement. De peur d'être... Jugé. Et pourtant, il n'y a pas un monde où elle ira rapporter ça à mes parents.

Ensemble ? Ou chacun de notre côté, c'est à voir. Elle a peut-être des solutions, oui, en tout cas, j'imagine qu'elle a déjà été confronté à ça. Nous ne sommes pas le premier couple à se déchirer, à perdre un enfant, à... Survivre, aussi. Même si la configuration de cette fin du monde redistribue les cartes. Avec Esther, ça va mieux depuis qu'elle la voit... que je plaide comme si c'était la solution : Avec l'hiver, les déplacements sont réduits mais... Tu ne sais pas quand tu vas repartir ? J'ai moi aussi peur de quand il m'annoncera qu'il part. Tu n'es pas sorti depuis un moment, je me doute que ça va tomber à un moment ou un autre...




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3937
Sujet: Re: Like a black cat following you   Jeu 12 Jan 2023 - 21:12
S’il avait mentionné leur psychiatre en chef, c’était parce qu’il avait beau cherché en lui, il n’avait aucune foutue idée de comment se dépatouiller de cette situation. Avait-il envie d’évoquer ses soucis avec Zi ? Non pas vraiment. Mais quelles autres options avaient-ils ?

- J’en sais rien, mais j’me dis qu’une fois, oui, ça n’mange pas d’pain. On peut y aller ensemble et ensuite… on voit…

Ils pourraient alors choisir de poursuivre, seuls ou chacun de leurs côtés. Ou d’arrêter. Mais au moins auraient-ils essayé. Stanley pinça les lèvres. Casey ne semblait pas fermer à cette idée. Il était clair que la chinoise avait vraiment accompli quelque chose avec Esther. Leurs soucis étaient différents, mais peut-être pourrait-elle au moins leur partager quelques billes ? Quant à une future mission périlleuse à laquelle il pourrait prochainement participer…

- Ça fait plus d’trois mois. C’est pas grand-chose, mais je l’sens… que ça m’démange. Il jouait la transparence, même si le sujet était pour eux épineux. Il fallait dire qu’avec toutes ces histoires, ces sentiments contradictoires, la fuite restait une tentation certaine. C’était devenu une habitude. Il afficha une mine désolée. C’est plus fort que moi tu sais. J’en ai b’soin. Un peu comme il avait besoin d’elle. J’me suis plusieurs fois d’mandé… comment t’as vécu mes dernières missions ? Quand on était plus ensemble… Il se séparèrent doucement, il la regarda, avant de baisser le regard pensif. Il se tut un instant avant de reprendre. Y a quelques mois, j’ai eu une conversation avec Indiana. Elle m’a clairement sous-entendu que j’te laissais pas assez d’place. Que tu vivais trop à travers moi et que j’m’en rendais pas compte. Que j’t’étouffais quoi, grosso modo. Que j'devais te laisser l'temps de... te r'trouver.

Il se doutait que la jeune femme partageait aussi ce point de vue. Quand elle lui reprochait d’être la raison de tous ses tourments, qu’elle se coupait les veines, ce n’était pas innocent. Sa vie tournait définitivement beaucoup ces dernières années autour de lui et de leur famille. Il ne savait pas comment lui donner cet espace dont elle avait besoin. Encore moins aujourd’hui alors qu’il avait réussi à lui refaire un gamin !

- J’ai pas envie d’t’étouffer.


Like a black cat following you - Page 3 41cm
Revenir en haut Aller en bas  
Casey Maverick-Summer
Casey Maverick-Summer
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3885
Sujet: Re: Like a black cat following you   Jeu 12 Jan 2023 - 21:36
Tu veux vraiment le savoir ? Je le fixe en fronçant les sourcils. Je ne sais pas si ce que j'ai à dire est douloureux ou non, je ne vois pas les choses ainsi pour ma part. Je me dis surtout que c'est différent. Ce que je ressens en étant avec lui, de ce que j'ai ressenti lorsque nous étions séparés, l'été dernier. Il y a une part de moi qui, forcément, se fait énormément de souci pour lui, et s'en fera éternellement. Mais quand on se conditionne, le résultat n'est pas le même.

J'étais plus inquiète pour Esther. Je crois que ça nous met dans une position un peu délicate, où je dois me tenir prête à lui expliquer pourquoi tu ne rentreras pas. Pour combien de temps. Pour quoi. Et puis si tu ne reviens effectivement pas, ma priorité restait elle, je savais que je n'avais pas le droit de pleurer pour moi, et en me disant ça, ça me permettait de ne pas le faire. On s'obstine, on se persuade. Je ne pense pas que c'était plus facile d'y réfléchir mais... C'était comme ça, je t'avais quitté et donc, ça ne me donnait plus autant le droit de m'inquiéter pour toi, que j'ajoute.

Je pince les lèvres. Le temps de baisser les yeux, je me rends compte que mes mains se serrent, que je me tords un peu douloureusement les doigts sans l'avoir réalisé avant. Un soupir m'échappe : Ce n'est pas pour autant que je ne l'ai pas fait, m'inquiéter. Evidemment, le savoir loin de moi me cause constamment du chagrin. Je le regarde quand il me fait mention de cette conversation avec Indiana et des propos de la brune. Du fait qu'il m'étouffe parfois et en même temps, je sais qu'il veut fournir des efforts pour nous deux.

Un rire m'échappe, sans véritable joie. Juste chargé d'ironie. Je me passe la main sur le visage : c'est moi qui voudrais l'étouffer. S'il n'y avait aucune conséquence, Stanley serait enfermé dans la cave et n'en bougerait plus jamais. Oh, il aurait la belle vie : une console, la visite de ses potes, un grand lit où je le rejoindrais tout le temps. Mais ça n'est pas comme ça que ça fonctionne. Je crois que ça aide que les gens ne me voient plus exclusivement comme ta femme, la séparation m'a au moins offert ça. En fait, le fait est que je ne demande pas seulement de prendre notre temps pour nous.

Surtout parce que je réapprends à vivre pour moi-même. Que j'ai besoin de ça. Je sais que ça n'est pas en contradiction avec Stanley, sa présence ou notre couple. Mais je n'arrive pas à totalement compartimenter, et je sais que la moindre remarque pourrait faire flancher un bonheur que je peine à retrouver. La séparation et... Le fait qu'on réessaie sans mêler les autres, que j'ajoute alors : Ils sont obligés de me voir, en tant que Casey. Pas comme seulement la femme de Stanley. Et ça me convient comme ça, que je lui souffle simplement. Toi aussi ? Non ?




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3937
Sujet: Re: Like a black cat following you   Sam 14 Jan 2023 - 0:27
- Je n’sais pas.

Il s’était un peu vouté, posant ses avant-bras sur ses cuisses. Il releva les yeux vers Casey. Il se devait d’être honnête avec elle : en réalité, il avait sur leur nouvelle situation un avis mitigé. Certes ils étaient de nouveau ensemble, et il ne voulait sincèrement rien d’autre, mais l’association lui paraissait actuellement tellement bancale qu’il avait parfois l’impression que le tout ne pouvait que se casser la gueule. Il baissa le visage un instant en se passant une main sur le front. Avant de poser de nouveau ses yeux bleus sur sa compagne.

- J’repense souvent à c’que tu m’avais dit : qu’on avait oublié à quel point on pouvait être amis. Tu t’souviens ? Ce soir-là au bar, quand il était revenu à la charge. T’avais raison et… c’est toujours l’cas, pas vrai ? Depuis qu’il s’était de nouveau ouvert, le militaire avait retrouvé une partie de sa joie de vivre. Il s’était même plusieurs fois retrouvé à se marrer réellement. Mais toujours avec d’autres. Jill, Graham, Clayton, Selene. Car l'amitié pour lui passait par là. Sans compter l’travail qu’on a encore à faire sur nous-mêmes. Enfin pour ma part du moins. Je sais qu’tout n’est pas… complètement rentré dans l’ordre. J’suis pas net tout l’temps, je saurais pas l'expliquer, j’le ressens. Et avec cette dernière année, j’ai pas confiance en moi pour n’pas… t’faire du mal, sans l’vouloir.

Il haussa une épaule tout en prenant une grande inspiration. Il y avait sa folie de l’extérieur assurément. Ses émotions ambiguës envers Selene. Et tout ce mal qu’il avait pu faire déjà bien avant sans même en avoir conscience. Il était sincère, ça le dépassait.

- La notion d’couple, ça appelle toujours des attentes. Peut-être que... j’aimerais juste qu’on puisse s’affranchir de ça. Qu’on garde le postulat qu’on veut être avec l’autre, qu’on s’aime à en crever et qu’on n’doute pas une seconde de ça. Mais… qu’on prenne le temps de s’centrer chacun sur soi, pour red’venir solides, individuellement. Tout en travaillant tout d'même pour retrouver notre ancienne complicité. En réapprenant à s'parler, à s'amuser. Il parlait à la volée, en même temps que sa pensée se créait. Est-ce que c’est pas seulement à partir de là qu’on pourra espérer avoir les épaules pour c’qui vient… après ? Accueillir ce nouvel enfant, ensemble, et former une vraie famille.


Like a black cat following you - Page 3 41cm
Revenir en haut Aller en bas  
Casey Maverick-Summer
Casey Maverick-Summer
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3885
Sujet: Re: Like a black cat following you   Sam 14 Jan 2023 - 1:28
Oui, ça l'est toujours, que j'admets à sa remarque. Il n'y a pas besoin de se voiler la face, Stanley et moi sommes rentrés dans des costumes peut-être trop grands pour nous. Lui est devenu un responsable sur qui tout le monde compte en toutes circonstances. Appliqué, consciencieux, apprécié surtout, il sait comment se faire des relations. Il est devenu père aussi, avant son passage à Portland, un père admirable qui n'avait aucun mal à assumer qu'il aimait passionnément sa famille. En fait, Stan était, sous bien des aspects, l'homme parfait. Mais il n'était plus mon ami. Plus celui qui avait converti son désir en volonté de quand même m'avoir dans sa vie. Je ne me souviens plus de la dernière fois où nous avons ri tous les deux. Je veux dire : vraiment ri, que j'admets.

Et je crois que c'est à ça qu'on mesure véritablement ce que nous partageons. Au début de tout ça, nous pouvions rire de tout, et de notre quotidien si étrange et si parfait paradoxalement. On s'enthousiasmait des habitudes et des nouveautés. Et puis, les choses ont pris un tour plus sérieux, et nous avons cessé de rire. Pourtant, on savait s'amuser ensemble, non ? Je me souviens de ça avec une sincère nostalgie, juste en y pensant. Oui, on savait s'amuser. On savait vraiment le faire. On le sait encore, excepté le fait que nous ne le faisons plus ensemble. Avec d'autres, que nous aimons, un tiers a toujours eu besoin d'être entre nous pour que nous puissions rire.

Mais... Je sais pourtant que je continuerais à me marrer à ses blagues. Peut-être moins, et moins fort. J'en éprouverais toujours la même tendresse amusée. Cependant, Stanley n'en fait plus. Les fossettes de ses joues ont cessé de se creuser pour moi, de ses grands sourires taquins, j'ai eu droit à la ride soucieuse de son front, ou celle entre ses sourcils. Plus à ses oeillades pétillantes de malice, qu'on ne pouvait dire bonne ou mauvaise. Ce que je crains, c'est qu'une autre en hérite. De ne plus jamais y avoir le droit. Je baisse le regard, les jambes ramenées contre ma poitrine, je les enserre de mes bras pour me raccrocher à quelque chose de concret.

Si sans doute, que je lui souffle. Je l'écoute toujours en essayant de ne pas avoir l'impression que mon coeur a mal. C'est un constat amer, qui me fait le même effet qu'un coup dans le palpitant. Qu'est-ce que ça implique, maintenant, selon toi ? Je veux son impression, son point de vue. Ce qu'il pense que nous devrions faire. Pour qu'on ait tous les deux les épaules solides, si c'est possible. Peut-être mettre fin à cette grossesse prématurée dans notre couple à peine tenable. Ou... Prendre des cours d'humour et de patience. Prendre du temps pour nous aussi, clairement. Réapprendre à rire tout court, je crois. Parce que je ne me souviens pas de la dernière fois où j'ai vraiment ri tout simplement... Légèrement.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Like a black cat following you   
Revenir en haut Aller en bas  
- Like a black cat following you -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: